AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

  If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Mer 8 Fév - 16:01

    Elle avait le don de cesser de le faire sourire en un rien de temps. Il essayait, il essayait réellement de lui rendre la vie plus simple, de lui montrer à quel point ce paquebot était grandiose et qu'ils ne pouvaient s'y ennuyer. Ce n'était pas une prison comme elle se complaisait à le penser, c'était bien plus et c'est un vrai miracle qu'ils aient tout ça.

      « Je sais bien que tu ne m'appartiens pas mais si je t'emmène danser c'est parce que j'en ai envie et les autres ne m'intéressent pas. »

    Il pouvait parfaitement rester une journée sans passer du bon temps avec des inconnus ou d'autres femmes. L'irlandais n'était pas seulement cet affreux coureur de jupons qu'elle semblait imaginer qu'il était. Il pouvait s'occuper d'elle sans avoir rien qu'un regard pour une autre, que croyait-elle ?

    La discussion devenait désagréable, il souhaitait presque cesser de parler pour s'occuper simplement de son assiette. Mais s'il se laisser aller à suivre les humeurs de la rouquine, il n'avait pas fini de se taire ou de la fuir. Elle était négative, lui était son opposé, il devait simplement le lui montrer et tenter encore et toujours d'inverser le cour de leurs discussions diverses et variées.

    Noah tourna sa langue dans sa bouche pour s'empêcher de réagir avec trop de véhémence et donna un beau coup de fourchette dans une pièce de roti de porc froid qu'il déposa dans son assiette avant de le couper avec un peu trop d'entrain. Cette femme allait le rendre chèvre.

      « Ecoute, je sais qu'il y aura de la fumée mais aussi de la très belle musique de mon pays et des danses diverses et variées. Tu verras, tout le monde y est agréable et personne ne te regardera bizarrement comme cela peut te sembler être le cas en première classe. Tu vois ce que je tente de t'expliquer Rosa ? Tu t'amuseras pour de bon, ce sera une braie bonne soirée. Essaye au moins, je t'en prie ! »

    En clair, elle n'avait qu'à hocher la tête, continuer de manger, de vivre sa vie comme elle le souhaitait tout en haissant ce paquebot. Et un beau soir il taperait à sa cabine, portant autre chose qu'un de ses habituels smokings hors de prix qu'Adela lui avait offert et il l'arracherait à ses pensées affligeantes.

    Il n'était pas possible qu'elle reste de marbre dans une soirée des troisièmes classe ou il ne pourrait plus rien faire pour elle. A ce niveau il aurait tout tenté et n'aurait plus qu'à sauter par dessus bord... pour réapparaître quelque part.

    Ce plan était mauvais.


Dernière édition par Noah O'Driscoll le Mer 8 Fév - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Mer 8 Fév - 16:26


Pourquoi diable la torturait-il de la sorte ? Elle ne pouvait accéder à sa demande, ne supportant réellement pas la fumée qui lui irritait terriblement les yeux, les faisant pleurer à chaudes larmes, et la toux qu’elle provoquait chez elle l’empêchait de respirer et allait jusqu’à lui donner des vertiges.
Plus il insistait, plus la jeune femme se sentait ridicule et mauvaise de lui résister de la sorte. Cette fois, la fumée des cigares ne serait pas responsable de ses larmes, mais ce serait bel et bien Noah la cause de leur rougissement.
Pourtant, Rosabelle voulait éviter une nouvelle crise et luttait contre elle-même. Elle avala même une nouvelle gorgée de vin âcre, qui lui picota la langue et la fit grimacer. Si certains parvenaient à trouver en cette boisson un moteur, une source de force pour affronter le monde et les autres, pour sa part, elle n’arrivait qu’à se donner envie de vomir.

« Noah… » commença-t-elle, le gorge légèrement douloureuse

Elle marqua cela dit une pause, prenant le temps de se reprendre, de respirer un grand coup. Elle soupira discrètement puis rouvrit ses grands yeux de poupées pour braquer ses iris sur l’irlandais.

« Je ne suis pas en train de chercher une excuse pour ne pas danser avec toi, je souffre véritablement de la fumée. Je ne la supporte pas, mes yeux se mettent à pleurer, je deviens incapable de trouver mon air, j’ai même…je me suis même sentie mal une fois où j’ai été forcée de pénétrer dans le fumoir des premières classes » expliqua Rosabelle en se sentant rougir de honte « J’adorerai danser avec toi, Noah, sois en assuré je te prie »

Et pour prouver la véracité de ses dires, elle se pencha un peu plus vers lui et alla jusqu’à apposer délicatement sa main sur l’avant bras du garçon. Il se figea dans son geste, sa fourchette flottant dans l’air, entre son plat et sa bouche. Il lui accordait toute son attention à présent et elle espérait qu’il saurait véritablement l’entendre et la comprendre.

« J’aimerai énormément pénétrer dans ton univers, rencontrer tes amis, écouter votre musique et m’amuser un peu en ta compagnie, mais… pas dans de telles conditions, je suis désolée. Crois-moi, je le suis plus encore que toi » ajouta la jeune femme devant la moue boudeuse que commençait déjà afficher son ami

Il n’était pas convaincu et elle ne pouvait encore une fois pas l’en blâmer. Pourtant, elle commençait à être légèrement irritée par son attitude. Ne voyait-il donc pas les efforts qu’elle faisait pour lui ?
Et soudain, sans réfléchir, réagissant au quart de tour, elle déposa son verre et entreprit de se redresser.

« Fais-moi valser, Noah. Ici et maintenant ! A l’air libre ! » ordonna Rosabelle avec témérité, ses joues colorées fonçant encore davantage « Puisqu’il te faut vraisemblablement une preuve que je sais m’amuser, alors je vais te l’offrir ! »

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Mer 8 Fév - 17:06

    Le début de ses propos lui avait donné le tournis, se rendant compte qu'il n'y avait rien à tirer de sa jolie rousse et qu'il devrait donc se contenter de rencontres furtives et de pique nique en plein air une fois par mois. Une machine bien huilée... tout ce qu'il n'aimait pas à dire vrai.

    Il aimait les surprises, il aimait surprendre, il aimait faire rire et Rosabelle était la femme la plus complexe à qui il eut à faire durant sa courte vie. Et il se sentait parfois prit de cours, comme coincé contre un mur, ne sachant pas comment faire pour s'en sortir ou avancer. Cela n'était pas une pensée réjouissante.

    Mais ce fut la pression sur son bras qui le sortit de sa torpeur et sa dernière phrase ne put que lui arracher un immense sourire. Il aimait être surprit et en avait réellement pour son argent.

    Rosabelle lui demandait de la faire danser, maintenant, sur le pont où quelques personnes les entouraient. Elle qui semblait vouloir être transparente la plupart du temps, c'était un retournement de situation inespéré et il ne pouvait que se féliciter de l'avoir poussée si loin pour la faire réagir de la sorte.

      « Je savais parfaitement que tu es tout sauf ennuyante ma très chère amie. »

    Sans se départir de son sourire, le jeune homme avala une nouvelle bouchée de viande avant de finir son verre de vin d'une traite pour pouvoir se lever enfin et lui faire face. Elle avait beau être plus rouge que jamais, c'était la première fois depuis leur rencontre qu'il la trouvait à ce point séduisante. Une véritable créature mystique avec ses cheveux flamboyants bougeant légèrement à cause de la brise.

    Elle était belle, ce n'était pas une nouveauté. Mais sa répartie lui montrait une nouvelle facette de sa personnalité. Un brin sauvage, plus assumée et tout bonnement à croquer.

      « Donne moi juste une petite seconde veux-tu ? »

    Noah lui fit un clin d'oeil avant d'attraper sa main droite tout en s'inclinant face à elle. C'était encore un moyen de la faire rougir mais surtout de faire les choses en bonne et due forme.

      « Est-ce que tu veux bien m'accorder cette valse ? »

    Il se redressa alors sans lâcher sa main et se rapprocha prestement d'elle pour poser son autre main sur sa taille sans cesser de sourire.

      « Tu m'as déjà dit oui donc je pars du principe que tu n'as pas changé d'avis... »

    Et cela ajouté, il commença à bouger lentement pour lui donner le temps de suivre et quelques secondes plus tard, il entrait vraiment dans le vif du sujet.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Mer 8 Fév - 17:25


Le cœur de Rosabelle battait à tout rompre dans sa poitrine et elle se félicita de ne pas porter de corset en cet instant, sans quoi elle se serait probablement évanouie… Elle ne regrettait pas vraiment son geste, dans le sens où un peu d’audace ne faisait jamais de mal, surtout quand elle vous permettait de combler l’un de vos proches. Ce qu’elle regrettait, c’était de ne pas avoir eu ce genre de réaction dans un endroit plus intimiste et de s’exposer ainsi aux regards de tous els passagers en transit sur le pont B.
Et comme pour la torturer plus encore, Noah prit tout son temps et quelques minutes encore pour daigner la rejoindre sur ses pieds et accéder à sa demande. Il termina d’abord sa bouchée, son verre de vin, avant de venir parader et lui faire la révérence.

Rosabelle sentait une désagréable chaleur envahir tout son corps et un picotement au niveau de ses oreilles qui commençaient à bourdonner… Elle faillit lui crier qu’elle était celle qui l’avait invité et qu’il leur fallait valser pour de bon à présent, mais les mots se perdirent dans sa gorge bloquée. Ce qui n’était pas un mal, tout compte fait.

Elle espérait que sa main, glissée délicatement dans celle de Noah n’était pas trop moite et qu’il n’allait pas la trouver ridicule. Elle avait certes déjà valsé avec son père, mais ça remontait à présent à des années et la jeune femme craignait d’être un peu rouillée. D’autant que, comme elle le lui avait précisé, la rouquine n’avait jamais été très gracieuse et était une pitoyable valseuse…
Elle était trop grande, trop gauche, trop anxieuse et tentait de tout calculer au lieu de se laisser porter, ce qui la mettait fréquemment en décalage par rapport à la musique. Hors, aucune musique d’aucune sorte ne leur parvenait ici. Rosabelle n’arrivait pas à décider si c’était un bien ou un mal pour les pauvres pieds de son cavalier qui risquait fort de déchanter.

Ce dernier commença par la guider avec lenteur, pour l’habituer à sa présence tout près d’elle et à ses pas. Mais la jeune femme commençait à peine à prendre un peu confiance qu’il accélérait déjà, sans scrupule. Soudain entrainée par ses pas cadencés et rapides, Rosabelle poussa une petite exclamation entre amusement et appréhension, avant de laisser échapper un discret éclat de rire emprunt de gêne.
Son ami parut capter le signal et ralentit son allure, un sourire amusé fendant son visage radieux de bonne humeur. Un sourire s’étalait aussi sur le visage rougi de la jeune femme qui planta ses grands yeux bleus dans ceux de son cavalier.

« Peut-être qu’il te faudrait décompter nos pas. Juste dans les premiers temps » proposa la jeune femme en lâchant une seconde Noah pour replacer une mèche de ses longs cheveux derrière son oreille « Je n’ai jamais encore dansé sans musique… »


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Mer 8 Fév - 17:51

    Elle était loin d'être une piètre danseuse et parvenait à le suivre sans aucun problème, il fallait juste qu'elle se laisse aller un peu plus et tout serait parfait. Mais avant d'en arriver au point de la perfection entre eux deux, il dut ralentir la cadence tant elle riait. Et c'était tout bonnement charmant.

      « Tu n'as jamais dansé sans musique... c'est faux car nous avons franchi ce pas ensemble. Je pourrais chanter mais pour ne pas te faire prendre la fuite, je vais m'abstenir pour le bien de tous. Par contre je peux compter... Prête ? »

    Maintenant qu'elle avait reprit son souffle, remit une mèche de cheveux derrière son oreille de manière tout à fait charmante, il donna une légère impulsion avant de recommencer à danser, gardant un tempo assez lent sans oublier de compter comme elle le lui avait demandé.

    Danser ainsi le ramenait quelques mois plus tôt à Londres quand il fréquentait encore la Haute Société londonienne au bras de sa richissime maîtresse. C'est parce qu'elle raffolait des danses en tout genre qu'elle lui avait payé tant de professeurs particuliers, et elle aussi s'était prêtée aux jeux de l'apprentissage. Elle aimait se montrer plus forte et douée que lui mais il finissait toujours par la faire rire puis cesser de bouger à coups de baisers et de blagues sélectionnées pour elle.

    Les débuts avaient été intéressants et la découverte d'un autre monde l'avait tenu bien en place à ses côtés mais la lassitude avait fini par le prendre à la gorge. Et aussi belle, intelligente et riche qu'il soit, il l'avait abandonné sans un mot.

    Peut-être l'avait-elle remplacé par un homme qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau ou au contraire, un homme qui ne lui ressemblait pas du tout. Ou pire, elle attendait toujours son retour, ne sachant probablement pas qu'il était maintenant mort. Comment savoir ?

    Elle l'avait probablement aimé pour le garder avec elle tout ce temps mais il pouvait assurer que cela n'avait pas été son cas à lui. Il n'avait jamais aimé aucune femme, il aimait toutes les femmes bien trop souvent pour les mettre dans son lit, ayant parfois de l'affection pour quelques unes. Cela dépendait énormément.

    Il revint sur le paquebot sentant le regard azur de sa compagne posé sur lui. Il avait cessé de compter tout en continuant d'accélérer. Il était un bien piètre professeur.

      « Pardonne moi, j'étais plongé dans mes songes. Reprenons d'accord ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Jeu 9 Fév - 13:05


Pendant que Noah se replongeait dans ses souvenirs, de moins en moins attentif à ce qui se passait sur le pont, l’humeur de la jeune femme s’était quelque peu assombrie. Son rire s’était fané, au même titre que la rose que son ami avait négligée et laissée s’enfumer sur le pont des troisièmes classes où il s’était rendu. La magie du moment s’était éteinte, lentement mais sûrement, tandis qu’ils valsaient à un débit plus ou moins rapide.
A présent qu’il était distrait, son ami n’accordait plus aucun répit à Rosabelle qui devait tenir la cadence tant bien que mal et ne trouvait plus grand chose d’amusant au fait de tenter laborieusement de ne pas piétiner les chausses de son cavalier emporté…

Lorsqu’enfin il s’immobilisa, s’arrachant à ses pensées, la rouquine avait le souffle un peu court et les battements de son cœur avaient subit une accélération au même titre que ses pieds quelques instants plus tôt. La danse n’était décidément pas sa tasse de thé et elle en était navrée pour Noah qui appréciait vraisemblablement ça. Elle était une piètre compagne décidément…

« J’ai un peu le tournis » répondit-elle en ôtant sa main de la sienne, s’écartant d’un pas

Cette fois, la gêne qui l’assaillait et rosait ses joues était dissimulée par les couleurs qu’elle avait prises en se dépensant sur le pont.

« C’est certainement le vin. Je pense que je vais manger un peu avant de reprendre nos exercices, si ça ne te fait rien… »

Ca n’était certainement pas le vin en réalité, puisque Rosabelle en avait à peine consommé, mais son refus de continuer à valser tenait plutôt du léger pincement de vexation du au manque d’attention de son partenaire durant leur danse. Cependant comment le lui avouer alors que c’était sûrement son manque de talent qui avait amené l’irlandais à se détourner d’elle. Sans doute s’était-il imaginé avec une autre femme, une des troisièmes classe qui, contrairement à Rosabelle savait comment s’amuser, se détendre, était capable de fumer et boire, et surtout de le suivre en valsant.

Avant qu’il ait pu donner son avis sur la question, la jeune femme s’était redirigée vers la couverture que Noah avait installée et s’y réinstalla avec lenteur. Poussant un petit soupir de contentement, elle adressa un sourire à Noah qui demeurait encore debout, et fit mine de grignoter un peu. Le regard de son ami pesait sur elle désagréablement et elle finit par se détourner, espérant qu’il n’était pas trop fâché.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Jeu 9 Fév - 14:02

    C'était malheureusement bien souvent comme ça que les choses se terminaient entre eux. Il y avait quelques légères divergences d'opinion, les choses s'arrangeaient et l'un ou l'autre faisait un faux pas inexplicable. Surtout lui par ailleurs, il devait bien se l'avouer.

    Et cette fois encore, c'était la même rengaine et Noah ne comprenait absolument pas ce qu'il avait pu faire cette fois encore. Rosabelle avait cessé de danser pour s'éloigner et manger en silence sans l'attendre ou lui expliquer quoi que ce soit.

    C'était probablement quelque chose qu'il avait fait, dit ou non dit mais il avait beau se retourner le cerveau pour comprendre ce qui avait bien plus se passer, toutes les options lui paraissaient stupides ou saugrenues. Il dansait trop vite ou ne parlait pas assez ou comptait mal bien qu'il soit sur de son coup avec « un deux trois » mais sait-on jamais sur ce que l'on apprenait aux femmes en Angleterre...

    Il se détourna un instant pour fixer l'océan, se rapprochant de la rambarde pour s'y accouder un instant. L'irlandais plongea une main dans sa poche pour en sortir une cigarette qu'il alluma bien vite avant de la porter à ses lèvres.

    Non, il n'était pas fâché, simplement incapable de comprendre pourquoi les choses tournaient toujours de cette manière entre eux. Elle était différente des autres, cela il l'avait comprit et aujourd'hui plus que jamais mais que faire réellement ? Il n'en avait pas la moindre idée et que faisait-il là, à la laisser seule alors que c'était son idée à lui tout cette histoire ?

    Il étouffa un juron et jeta sa cigarette à peine entamée par dessus bord avant de se retourner pour rejoindre sa belle rousse occupée à picorer comme à son habitude. Le menuisier se laissa tomber face à elle.

      « Je suis désolé, je sais pas ce qui m'a prit. Et nous ne sommes pas forcé de danser si tu n'aimes pas ça, on pourrait juste marcher un peu sur le pont et après, je te laisse décider de ce que tu veux que l'on fasse... si tu veux toujours passer un petit peu de temps avec moi. Je ne sais pas quand tu dois retourner travailler mais j'imagine que c'est le cas plus tôt que je l'imagine... »

    Pas de jugements quoi qu'il décide, c'est ce qu'il avait de mieux en tête pour ne pas la brusquer comme il semblait si doué pour le faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Ven 10 Fév - 15:56


Décidément, ils ne paraissaient pas fait pour s’entendre et chacun des propos que tenaient l’un était interprétés par l’autre, souvent dans son sens contraire. Les quiproquos et malentendus étaient nombreux, de même que les non-dits et rancœurs s’amoncelaient lentement mais sûrement… Rien de bien méchant, mais le jour où les choses dégénèreraient, leurs mots seraient probablement terribles, les vérités longtemps dissimulées dans le but de préserver l’autre insoutenables à entendre.
Noah et elle n’étaient semble-t-il jamais en phase et pourtant, ils continuaient d’insister, l’irlandais un peu plus qu’elle.

« J’aime danser, Noah » finit-elle par répondre dans un soupire légèrement contrarié « Tu es un excellent danseur de surcroit, mais pour ma part, j’ai perdu l’habitude, si tant est que je l’ai un jour eue, et je suis debout depuis l’aube. J’ai simplement besoin de reprendre mon souffle et de manger un peu »

Rosabelle donna un peu plus de poids à ses propos en avalant un morceau de poulet qu’elle avala rapidement avant de reprendre.

« Pour ton information, je n’ai pas prévu de reprendre le travaille cet après-midi et puis te l’accorder entièrement. J’aimerai beaucoup que nous nous promenions. J’aimerai passé un moment à la bibliothèque, si cela ne te fait rien » exposa la jeune femme, observant ses réactions pour voir si l’idée lui plairait réellement ou non

Pour sa part, elle aimait lire et depuis le naufrage du paquebot pourtant réputé insubmersible, elle s’était nettement améliorée dans le domaine de la lecture. Elle avait pris ses premières leçons auprès de Maman durant l’enfance mais n’avait jamais été une élève très douée ou appliquée. Trop rêveuse et un peu lente, elle peinait à trouver la concentration nécessaire pour avancer ses lectures et finissaient toujours par se faire disputer par ses maitres.

« Mon amie Eléonore m’a justement parlé d’un ouvrage fort intéressant que j’aimerai consulter. Je ne serai pas longue » promit Rosabelle dans un sourire qu’elle voulait encourageant

Elle savait que son ami et elle avaient des goûts opposés en matière d’occupation, mais elle espérait qu’il prenne sur lui et fasse un effort. Comme elle même l’avait fait en lui accordant son après-midi, en dansant en sa compagnie au milieu des autres passagers, quitte à se rendre ridicule. Elle pique-niquait même au beau milieu du pont, en compagnie d’un homme, ce qui n’aurait pas été envisageable il y a encore quelques mois à peine… Un passager qui plus est. Qu’allait en dire les autres ?

« Mais mangeons pour le moment » ajouta la rousse en portant une fois de plus son verre de vin à ses lèvres pour les y tremper pendant que Noah, lui, se servait un autre verre

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Sam 11 Fév - 13:44

    Elle avait un don, le don de briser toutes ses bonnes résolution en le faisant passer pour un moins que rien. S'il ne la connaissait pas un minimum, il aurait pensé qu'elle était terriblement hautaine dans sa façon de lui parler, mais ce n'était pas réellement le cas. Bien entendu, il la trouvait distante même dans sa manière de lui parler mais il fallait passer au dessus de ça et se contenter de sourire.

    La bibliothèque maintenant, c'est là-bas qu'elle comptait passer du temps avec lui. Il n'était pas contre, il lui arrivait de lire quand il n'avait envie de rien et avait apprit à apprécier tout cela quand son apprentissage avait été perfectionné. C'était simplement une idée étrange venant de Rosabelle, mais il ne comptait pas la contredire.

      « Tu peux rester le temps que tu souhaites à la bibliothèque, j'aime lire... même si je n'ai pas été très efficace depuis quelques mois mais cela ne me fera pas de mal. J'aime les classiques français mais la littérature romantique anglaise me laisse froid... on m'a déjà traité de sans coeur à cause de mon incapacité à lire plus de dix pages d'un roman de cette femme... Jane Austen. »

    Il se laissait aller encore une fois et allait finir par lui faire passer l'envie de se rendre dans cet endroit qu'elle semblait aimer. Autant qu'il se taise et qu'il se contente de boire son verre de vin en se demandant si elle aimait véritablement danser ou avait dit tout cela dans le but de le contenter.

    Dur de savoir car l'un et l'autre semblait prendre des pincettes dès lors qu'ils devaient prononcer une phrase à l'autre. C'était d'ailleurs dommage si son impression s'en trouvait fondée. Deux amis – du moins c'est ainsi qu'il la considérait – ne devraient pas agir de cette manière. Au contraire même, s'il y avait une personne avec laquelle il ne voulait pas porter de masque ou trop jouer, c'était bien elle. Alors d'où venait toutes ces manières entre eux deux ?

      « Quel est donc l'ouvrage dont elle t'a parlé ? Peut-être l'ai-je déjà lu, c'était un de mes passe temps quelques années plus tôt quand je n'avais pas grand chose à faire... »

    Quand il attendait après Adela surtout, elle qui était si occupée constamment, trouvant tout de même assez de temps pour lui dès qu'elle y pensait. L'irlandais n'avait pas de quoi se plaindre en tout cas.

    Et cette demoiselle dont elle parlait, qui était-elle ? Comment pouvait-il ne pas s'en souvenir, ce bateau le faisait passer pour un rustre imbécile sans aucune mémoire, c'était affligeant. Les inviter toutes deux serait peut-être quelque chose d'intéressant, histoire de faire plaisir à Rosabelle en lui démontrant qu'il savait se tenir contrairement à ce qu'il lui racontait dès qu'il la voyait.

    Il allait aussi falloir qu'il cesse de boire, il était encore tôt et s'il ne voulait pas s'endormir avec les enfants du paquebot d'ici quelques heures, il devait se reprendre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Sam 11 Fév - 14:17


C’était à pleurer… Rosabelle sentait sa gorge se nouer douloureusement et ses yeux picoter invariablement pendant qu’elle écoutait son ami, son regard azuré fixé sur lui. Cet après-midi aurait dû être merveilleux, plein de rebondissements affriolants, de sourire voire d’éclats de rire, mais il n’en était rien. Le pire restait sans doute ce cuisant sentiment d’impuissance, de lassitude qui l’envahissait un peu plus à chaque seconde qui leur échappait.
Il n’y avait absolument rien qu’elle puisse faire pour sauver la situation, arranger les choses et rendre toute sa magie à ce moment. Tout était déjà totalement fichu et ils n’allaient faire que se torturer un peu plus l’un l’autre à partir de maintenant…

« Je… Il s’agit de… »

Mais la gorge de Rosabelle était trop nouée pour parvenir à formuler le titre du roman dont son amie lui avait parlé et dont elle avait raffolé. La jeune femme n’avait pas donné le titre à Noah par peur qu’il ne connaisse pas où la moque pour son romantisme. Au fond, elle s’était tout de même figurée qu’il n’en ferait rien, allant même jusqu’à s’imaginer qu’il aurait déjà lu l’ouvrage en question et le lui recommande. Quelle sombre idiote elle avait de nouveau faite ! Elle ne savait faire que cela de toute manière : se rendre ridicule. Au moins pouvait-on lui accorder que dans ce domaine, elle se débrouillait comme un chef.
Sa vue continuait de se brouiller, mais pas assez pour ne pas remarquer le visage de l’irlandais se décomposer face à elle. Sa bouche s’ouvrit puis se referma alors que ses petits yeux clairs s’écarquillaient dans un mélange d’effarement et de regrets. Il venait de comprendre et Rosabelle n’eut pas besoin de préciser que c’était justement un roman de Jane Austen qu’elle cherchait à se procurer.
Elle vit Noah ouvrir une dernière fois la bouche et entendit le début de ses baragouinages désolés avant de l’interrompre.

« C’n’est rien, c’est… Mieux vaut avoir une opinion bien tranchée que point d’opinion du tout, non ? » chercha-t-elle à lui sourire, détournant le regard et tamponnant presque discrètement le coin de ses yeux du bout de ses doigts fins

Il n’y avait rien à ajouter, plus rien à dire. Ils n’étaient même pas en phase d’un point de vu littéraire et, de son côté, Rosabelle n’affectionnait que la littérature romantique anglaise. Cela dit, elle n’avait pas réellement de point de comparaison puisqu’elle ne s’était finalement intéressée qu’à celle-ci…

La jeune femme tenta de se remettre à manger mais le peu d’appétit qu’elle avait pu avoir lui faisait à présent défaut. Elle se rabattu donc sur sa coupe de vin encore pratiquement pleine pour en avaler cette fois une bonne gorgée qui lui arracha une petite grimace. Décidément, elle détestait cela. Et Noah, lui, en raffolait…

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Sam 11 Fév - 18:34

    Il était le pire type sur cette planète, il n'y avait même pas besoin de chercher plus loin, c'était lui, pas de discussion possible. L'irlandais l'avait bien vu se tamponner le coin des yeux, elle pleurait. Il était le responsable, elle pleurait par sa faute parce qu'il était tout sauf délicat.

    Bien entendu, elle parlait de Jane Austen, pourquoi ne pas y avoir songé plus tôt ? Il avait vraiment essayé d'orienter la conversation sur la littérature qu'elle semblait apprécier et tout s'était retourné contre lui.

    Noah ne comptait pas changer sa version des choses en lui clamant soudainement qu'il était un fanatique de l'auteur anglaise, c'était trop tard, le mal était fait. Plus les minutes s'égrenaient et plus le jeune homme prenait conscience de ces erreurs et de la stupidité qui était fortement implantée dans son crâne.

      « Si nous avions tous les même gouts, le monde serait d'un ennui mortel... »

    Ou comment tenter de calmer le jeu en douceur. Il y avait d'ailleurs à parier que cette petite phrase aussi continuait d'attiser le feu de la discorde encore muette. Car il n'y avait rien à dire du tout, simplement attendre et voir ce qui allait se passer.

    Ou au contraire, ils devaient se rendre à l'évidence que leur petite entrevue devait se terminer, histoire d'arrêter les dégâts une fois pour tout. Il y avait tout de même certains moments passés ensemble qui étaient presque parfaits malgré les différences flagrantes entre leurs deux caractères. Ce n'était pas le cas aujourd'hui et Noah en venait presque à regretter son invitation.

    Elle avait eu raison, il aurait du se contenter de l'écouter et de ne pas l'inviter comme elle le souhaitait. Il était borné et savait ce qu'il voulait et il avait eu envie de lui faire plaisir. Avec le recul il était très clair qu'il avait voulu se faire plaisir à lui et non à elle. Encore une leçon apprise avec la demoiselle rousse qui venait de boire en grimaçant et qui ne le regardait même plus.

    L'irlandais ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit à contrecœur pour fixer son amie.

      « Écoute... je suis désolée que ça ne se passe absolument pas comme prévu donc si tu veux qu'on se sépare maintenant, quand tu auras terminé de manger tout ce que tu souhaites, je comprendrai tout à fait. C'est de ma faute, je n'aurai pas du te forcer... Je suis vraiment désolé Rosa. »

    Si seulement elle savait à quel point c'était vrai.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Sam 11 Fév - 19:39


La jeune femme était clairement partagée dans ses choix. Devait-elle tâcher de faire bonne figure de longues heures durant encore, terminer le repas sur le pont en assurant à son ami qu’il se fourvoyait sur ses sentiments (ce qui était faux), l’emmener à la bibliothèque et oublier sa remarque sur un auteur qu’après tout elle ne connaissait même pas et finalement se laisser entrainer dans une nouvelle valse endiablée.
Ou bien devait-elle lui donner raison et les laisser tous deux reconnaître qu’effectivement, ce pique-nique était un désastre et qu’il était sans doute plus judicieux d’en rester là et de regagner chacun leurs appartements. A ceci près que Rosabelle était pratiquement certaine que Noah ne se contenterait nullement de ranger leurs couverts et de repartir à sa cabine, la couverture sur son bras. C’est dans un des fumoirs ou dans la salle des fêtes des troisièmes classe qu’il terminerait son après-midi, et en charmante compagnie sa soirée.

Et de son côté, que ferait-elle ? Rosabelle dirigerait ses pas vers la bibliothèque pour emprunter le fameux « Orgueil et préjugés » publié par la célèbre écrivaine un siècle auparavant pour retourner le lire sur son lit ou dans un endroit baigné de soleil. Elle le feuilletterait sans joie certainement, pleine de remords à l’idée d’avoir gâché le repas préparé par son seul ami à bord du Titanic.
Elle pleurerait sur son sort, s’apitoierait jusqu’à ne plus pouvoir retenir ses larmes et pleurerait davantage tant le ridicule de sa situation l’accablerait. Etait-ce là l’après-midi qu’elle souhaitait passer ? Certainement pas…

« Les torts sont largement partagés, Noah » finit-elle par soupirer « J’avoue ne pas être d’une compagnie très… divertissante, et je ne puis donner l’excuser d’une simple passade ou d’un mauvais jour. Tu vois, malgré le soleil, la danse, les mets succulents que tu as préparé, ce n’est pas une bonne journée pour moi. Aucune des journées que je passe à bord de ce navire maudit n’est une bonne journée depuis…depuis… »

Elle ne pouvait pas prononcer le mot à voix haute. Depuis le naufrage pouvait encore passé, mais depuis leur mort, point du tout.

« Je ne veux pas que tu me quittes et pourtant, te garder à mes côtés serait terriblement égoïste, j’en ai peur. Je te connais assez pour savoir que c’est d’éclats de rire dont tu as besoin, de danse, de cigares aussi, et toutes ces choses là… Ce n’est pas moi, Noah. Je peux tenter de me forcer, mais je ne saurai donner le change bien longtemps, comme tu as pu le constater. Je n’arrive même pas à manger ce que tu t’es donné tant de mal à préparer »

Elle savait pertinemment que Noah n’avait pas cuisiné lui-même, mais là n’était pas la question. Il avait organisé tout cela rien que pour elle, dans le but de la détendre et de passer du bon temps avec elle, et tout ce que Rosabelle se sentait capable de lui offrir, c’était des larmes. Des torrents de larmes, des remords et une bonne couche de ces discours assommants sur la damnation qu’il détestait par-dessus tout…

« Mon estomac reste noué, ma gorge ne parvient pas à se délier, je n’apprécie pas le vin, j’aime les livres à l’eau de rose qui se terminent mal et je… je ne sais pas danser comme tu le fais. Je ne suis pas une bonne amie pour toi et j’en suis la première désolée. Je suis plus désolée encore de te voir te débattre pour me prouver le contraire à chacune de nos rencontres. Je voudrai pouvoir rester avec toi quand même et t’écouter me raconter tous un tas de tes aventures ou te regarder sculpter, sans un mot. Je voudrai appartenir à ton univers d’une certaine manière, parvenir à te comprendre, mais… j’ai bine peur que tout cela soit vain… » conclut Rosabelle avant de reprendre enfin son souffle, se sentant rougir une énième fois, les yeux brûlants

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Sam 11 Fév - 23:06

    Il n'avait pas vraiment espéré une telle véhémence dans ses propos comme si elle trouvait des excuses pour qu'ils cessent de se voir. C'était du moins sa façon de l'interpréter en tant qu'homme et ami et ce n'était pas plaisant à entendre du tout.

    Noah n'avait pas imaginé qu'elle était aussi mal à l'aise à ses côtés et même s'il ne lui demandait pas de changer du tout au tout, c'était du moins ce qu'il espérait intimement. Il y avait quelque chose de spécial entre eux deux, il l'avait aperçu quelques minutes plus tôt alors qu'ils parlaient puis dansaient. Et il y avait aussi toutes ces différences entre eux qui était un obstacle de taille.

    Pourtant il y tenait, il espérait au fond qu'elle cesse de se morfondre pour ouvrir les yeux et réaliser des possibilités autour d'elle. Mais il se rappelait ce qu'elle avait dit plus tôt, elle n'était pas sienne et il n'avait rien à dire. Rien du tout.

      « Je n'ai pas besoin d'entendre des rires, de danser, de boire ou fumer tout le temps Rosa... Si je suis si souvent avec toi c'est bien qu'il y a quelque chose de plus tu ne crois pas ? Pourquoi se poser des questions constamment ? »

    Il avait l'impression qu'elle allait lui dire par la suite qu'ils feraient mieux de cesser de se voir totalement. Au point où ils en étaient à cause de ce pique nique stupide et sans intérêt, cela ne l'étonnerait pas. Mais qu'avait-il à dire de cela si c'était sa prochaine envie ? Il n'allait pas la séquestrer dans sa cabine et la forcer à boire des cafés tout en faisant la conversation.

    Alors quoi ?

    Ce serait à elle de voir ce qu'elle souhaitait faire avec ou sans lui, c'était la seule solution qu'il avait pour le moment. Il fallait aussi avouer qu'il était celui ayant mené la danse depuis la matinée. A elle donc de prendre la main et de faire valoir ses désirs, aussi désagréable cela puisse être.

      « Écoute, je ne veux pas que tu te forces avec moi, je ne veux pas que tu joues un quelconque personnage en ma présence alors si tu préfères aller sans moi à la bibliothèque, je te laisse partir et nous finirons bien par nous croiser dans les jours qui viennent. Pardonne moi encore une fois d'essayer d'empiéter de trop sur tes choix. »

    C'était peut-être ce qu'il fallait pour quelques jours du moins, histoire de tirer un trait sur l'échec cuisant de cette sortie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Dim 12 Fév - 17:58


Il avait raison en un sens et chercher constamment à tout analyser, se poser mille questions n’était peut-être pas la chose à faire. Mais c’était dans sa nature et Papa lui avait toujours répéter que se poser des questions valait mieux que prétendre tout savoir sur tout. Sans doute en débordait-elle trop, allait-un peu trop loin dans ses cheminements alambiqués, sauf que Rosabelle était incapable de s’en empêcher. En vérité, elle ne s’en rendait même plus compte et se contentait de laisser son cerveau fonctionner à plein régime en permanence.
Le problème dans sa relation avec Noah venait-il réellement de là ? Etait-ce son incapacité à lâcher prise qui mettait un frein à toute évolution possible entre eux et l’empêchait de se confier ou de lui accorder une trop grande confiance ?
Car le problème, au fond, devait bien résider dans la confiance en l’autre… C’était parce qu’elle craignait d’être jugée puis repoussée par l’irlandais qu’elle n’avait jamais eu le cran de lui parler de son suicide. C’était parce qu’elle craignait le jugement des autres qu’elle mettait presque toujours une barrière entre eux, tant physique qu’émotionnelle. Les rares fois où elle s’oubliait, Rosabelle les regrettait toujours amèrement et s’en repentait une fois seule.

Il voulait qu’elle ne se force à rien ne sa présence, malheureusement, elle y serait toujours contrainte. Se forcer à ne pas se forcer serait déjà trahir sa promesse si elle venait à en faire une à ce sujet à son ami… Ils tournaient en rond, se faisaient du mal autant que du bien cela dit. Et c’était pour ce bien qu’ils continuaient, l’un comme l’autre, à se battre et revenaient sans cesse l’un vers l’autre.
C’était ça la chose en plus dans leur relation que Noah avait évoquée l’instant passé. Ils avaient beau se déchirer, ne pas se comprendre, ils étaient comme deux aimants, s’attirant et se repoussant constamment. Ils passaient finalement leur temps à danser tous les deux…

« Je te l’ai dis, c’est avec toi que j’aimerai passer cet après-midi, Noah. Mais avec toi seul, et pas au milieu d'inconnus enivrés et tourbillonnants autour de nous, pas dans un salon enfumé qui ne me permettra qu’à peine de te distinguer, dans lequel je ne saurai m’entendre penser ou t'entendre me faire la conversation » répondit-elle avec honnêteté « Je n’avais qu’un détour à faire dans la bibliothèque, je ne comptais pas y flâner des heures ni même entamer ma lecture en ta compagnie. Ce serait terriblement grossier de ma part. J’ai simplement vue là une occasion de te faire découvrir mon univers, aussi ennuyeux soit-il, puisque je pensais que finalement, ce défaut ne te gênait pas tant que cela. Tu m'as montré comment valser, tu m'as fais découvrir un peu de ta personne et je voulais te donner quelque chose de moi en retour. Et puis j’ai pensé que tu aimais lire puisque j’avais pu apercevoir quelques ouvrages sur ta table de chevet la dernière fois que j’ai eu le privilège de pénétrer dans ta cabine. Je me suis imaginé qu’ainsi, nous pourrions… nous découvrir un point commun, presque par hasard… »

Ce qu’elle pouvait se sentir sotte.

« J’aimerai beaucoup que tu m’accompagnes à la bibliothèque, Noah, et tu es tout pardonné. Je sais que je ne suis pas d’une compagnie très facile et je te remercie d’insister comme tu le fais… » confessa Rosabelle, effectivement très consciente des efforts de son ami



Dernière édition par Rosabelle Wilde le Mar 21 Fév - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Lun 13 Fév - 21:22

    Par tous les saints, Noah ne savait plus quoi penser et que faire. Des pensées qui se bousculaient dans son crâne alors qu'il n'y avait qu'une chose à faire et c'était sourire tout en acquiesçant. Pas bien complexe, c'était malgré tout cela qu'il trouvait difficile à faire.

    Il était encore plus compliqué de se taire et de se contenter de sourire. Un discours pareil chez une autre et il lui aurait promit la Lune avant de l'embrasser et de lui dire qu'il ferait tout ce qu'elle voulait pour la journée et plus encore. Même si cela s'avérait être un mensonge mais c'était ainsi qu'il fonctionnait et cela ne s'était pas encore retourné contre lui.

      « Je... viens avec toi, bien sûr que je viens avec toi. »

    Il allait ajouter qu'ils avaient des tas de points communs mais il fit bien de s'abstenir et de se contenter de boire encore un peu même si cela commençait à suffire sérieusement. A cet instant, c'était de la nécessité pure et simple.

    Avec cette femme, l'irlandais était perdu. Il ne savait plus que dire de peur de la froisser ou de se froisser lui même, un véritable casse tête chinois. Mis à part que c'était une anglaise qui le faisait languir et ne lui laissait pas vraiment le loisir de la comprendre même s'il essayait fortement. Lui qui était certain de comprendre la gente féminine... c'était le monde à l'envers.

      « Et je vois ce que tu veux dire Rosa. Sache que j'ai désormais – réellement – comprit ce qui semble te déranger dans mes activités et je n'essaierai pas encore de te faire fumer le cigare... »

    Il rit doucement avant de reprendre son sérieux.

      « Commençons avec la bibliothèque et les promenades, et nous verrons bien quand nous irons plus avant, tu ne crois pas ? Et si tu as terminé de manger, je te demande juste de patienter quelques minutes, le temps que je redonne tout cela en cuisine et que je revienne vers toi. »

    Sa voix était calme, aussi posée que possible. Il ne voulait pas encore l'effrayer et lui donner envie de pleurer ou de fuir. Voir pire... les deux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    Mer 5 Sep - 22:40

J'archive
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)    

Revenir en haut Aller en bas
 

If I just lie here, would you lie with me and just forget our world ? (Noah & Rosabelle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Atelier du Mek Rukza
» Manga | Personnages pris
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Don't forget... [Toi] [+16 ans]
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-