AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Jeu 26 Juil - 17:03



Jusqu'où allons-nous?

A pas de loup, je quittais ma cabine, laissant derrière moi mon mari qui ne se doutait de rien. Mes chaussures dans les mains, je faisais tout pour ne point faire de bruit. Je ne voulais pas voir Thomas et encore moins me justifier sur ma sortie, ni encore me faire suivre. Je voulais être seule et pouvoir profiter du moment présent. Je refermais la porte et je me mis à marcher rapidement le long du couloir, regardant furtivement derrière moi. Je pris un couloir et encore un autre et une fois bien loin, je remis mes chaussures, sous les regards de certaines dames. Avec un sourire gracieux je les saluais, me comportant comme une parfaite lady. Je détestais ces biques, devoir me plier en quatre pour elles, me comporter avec d’excellentes manière. Même si j’avais passé ma vie à apprendre les codes des plus riches, j’aimais ma liberté. J’avais touché cette dernière en tuant un à un mes maris. J’avais leur argent, le pouvoir de me comporter comme je le voulais et de faire ce que je voulais. On disait que l’argent ne faisait pas le bonheur et pourtant, il faisait le mien, je pouvais m’offrir les plus belles parures, vivre dans les plus beaux endroits, voyager. Je souriais en repensant à tous ces moments de libertés, mais mon expression changea.
Aujourd’hui, je n’étais plus libre, j’avais Thomas et j’étais enchainé dans un mariage que je ne voulais pas. Même si j’avais une attirance indéniable pour mon époux, je ne le supportais plus et il ne faisait rien pour transformer mon animosité en joie. A la place de Thomas, c’était supplanté un autre homme : Dantes. Il me faisait ressentir de nouvelles choses. Cependant, je trouvais cette relation étrange, outre le fait que nous étions presque morts ensemble, il n’était pas riche, ce qui me changeait de toutes mes autres aventures. Pourtant, malgré que j’aimais Dantes, je ne pouvais m’empêcher de voir d’autres hommes. Mes autres relations avaient diminué, mais je n’appartenais pas exclusivement au troisième classe.

Au détour d’un couloir, j’entendis la voix douce d’Isabelle, je pestais contre la malchance qui m’accablait et je me mis à m’enfuir dans le sens inverse. On dirait qu’aujourd’hui, je ne pourrais jamais connaître la liberté. Ce fut ainsi que j’arrivais près des ascenseurs. Tout en regardant par-dessus mon épaule, je m’engouffrais dans le premier qui était libre et je demandais au steward de me descendre jusqu’au pont F. Je lui fis un ravissant sourire tout en faisant ma demande. Une fois arrivée, je savais que j’étais enfin libre. Même si le pont F comprenait la piscine et d’autres activités typiques des premières classes, jamais Thomas ne viendrait me chercher ici. Je marchais donc bien plus calmement, tout en parcourant un autre dédale de couloirs, à la recherche de la porte qui me mènerait au pont inférieur. Une fois trouvée, je l’ouvris et j’y entrais trouvant un petit couloir et ensuite un escalier. Je descendis ce dernier et j’ouvris la dernière porte qui me barrait le chemin. Je pris bien la peine de la refermer et je m’engouffrais dans la cale qui contenait les automobiles des passagers. J’avais découvert cet endroit peu après le naufrage, pendant l’une de mes nombreuses investigations et je l’ai tout de suite trouvé fascinant. Calme et à la fois mystérieux. Mes pas résonnaient dans toute la pièce, j’ignorais si Dantes était là. Parce que oui, c’était lui que je venais rejoindre. Pour ne pas subir une fois de plus la jalousie de mon mari, je me devais d’être très inventive pour retrouver mon amant. Mon époux aurait pu se douter de quelque chose, comme dans ma façon de m’habiller à chacun de mes mystérieux rendez-vous. Comme aujourd’hui, j’avais pris bien le soin de mettre une magnifique robe beige ajustée de dentelles, sur ma gorge à demie nu se trouvait plusieurs rangés de perles, obtenu lors de l’un de mes nombreux mariages. A ma demande, ma femme de chambre, m’avait fait un élégant chignon. Après tout, je ne pouvais porter les cheveux détachés, cela n’était pas du tout convenable pour une noble dame. J’espérais être assez élégante pour Dantes, même si je préférais qu’il me voit dans une toute autre tenue. Je tenais toujours au fait d’être assez belle pour lui et de lui plaire, j’aimais plaire aux hommes et bien plus à Dantes. En fait, je n’aimais pas être ainsi, cette relation allait à l’encontre de mes principes, mais pourtant, je n’avais aucunement envie de m’y dérober. Peut-être qu’un jour je le ferais, mais pas maintenant. J’avais besoin de me sentir vivante et pour cela, je me devais de passer le plus de temps dans les bras de l’homme avec qui j’ai connu la mort.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Mar 31 Juil - 0:51

Pourquoi prendre son temps lorsqu'on peut aller bien plus vite? Je n'ai presque pas dormi de la nuit. À vrai dire, je n'ai pas dormi de la nuit. Je savais que lorsque tout le bateau serait animé, Scarlett aurait les yeux ouverts elle aussi et elle chercherait probablement à me retrouver. Pourquoi la faire attendre! Je savais bien qu'elle avait quelqu'un dans sa vie, un mari qui l'aimait à la folie, mais peut importe. Si jamais un jour l'envie me prend, je sais que je serai capable d'aller la rejoindre dans sa cabine, dans sa chambre, jusqu'à son lit. D'accord, son mari serait totalement en désaccord et me mettrait à la porte, mais je crois que bien que l'essaie en vaudrait la chandelle. Il essayerait probablement de me tuer, mais ça, j'ai déjà donné. Pourquoi ne pas s'amuser un peu alors?

Lorsque j’entendis certains petits bruits sur le bateau, j'ai subitement ouvert les yeux, sachant que Scarlett était certainement en route pour notre petit rendez-vous cachotier. Elle avait découvert une petite pièce, enfin, une très grande pièce pouvant abriter les automobiles des passagers. Elle m'en avait fait un jour mention, me montrant, par la même occasion, comment y accéder. Depuis cette nuit, je n'ai jamais entendu parler de cet endroit par les autres et encore moins vu quelqu'un y aller. La sainte paix pour deux amants voulant s'aimer au dehors des regards vicieux des autres. C'était le paradis pour moi. Jusqu'à ce que Scarlett ne décide de changer de vie, de laisser définitivement Thomas pour continuer main dans la main avec moi, nous n'avions aucun droit de nous promener devant les autres. Si jamais quelqu'un s’apercevait de quelque chose, nous serions probablement enfermé à quelque part, puisque la peine de mort n'est plus valide ici, sur ce navire.

Je suis sorti de ma cabine et commencé à avancer dans le couloir. J'ai monté une rangée d'escalier et continuer ma marche sur le pont. Je regardais les gens avec une certaine jalousie. Eux, ils pouvaient se balader sans problème ni même penser aux autres. Pourquoi arrive t-il tant de choses aux mêmes personnes? La vie doit être injuste, c'est tout. J'ai tourné à gauche, puis à droite. Je n'avais pas l'intention de courir, mais ma marche était plutôt rapide. Je n'avais pas vu Scarlett depuis 2 jours, ce qui me rendait complètement niais. Je voulais la voir, uniquement poser mes yeux dans les siens et savoir qu'enfin, nous pouvions être ensemble pendant un petit instant. Lorsque j'ouvris la porte qui donnait accès au stationnement, je ne pu m'empêcher de sourire. Scarlett était là, toujours aussi rayonnante par sa beauté. Elle portait de jolis vêtements et avait un sourire complètement charmeur. Doucement, sans faire de bruit, j'ai fermé la porte derrière moi. J'espérais grandement que personnes ne nous ais suivis. Si jamais c'était le cas, nous allions devoir inventer une excuse, un truc pour ne pas devoir passer le reste de l'éternité enfermé entre deux petites portes, dans une pièce minuscule. Au moins, si cela venait qu'à arriver, nous serions tout les deux, tout les deux à jamais.

- Cela fait longtemps que vous êtes ici? Je croyais être arrivé le premier, vu les dizaines de minutes que j'avais d'avance sur notre rendez-vous.

Je n'avais pas l'intention de lui sauter au cou tout de suite. Oui, je pouvais bien le faire en premier, ceci était tout à fait mon genre, mais je ne voulais pas lui montrer qu'elle m'avait terriblement manqué. Si jamais elle apprenait ma faiblesse, peut-être s'en servirait-elle contre moi, une manière de me faire chanter lors de nos prochaines querelles? Peut-être, qui c'est!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Mer 8 Aoû - 12:05



Jusqu'où allons-nous?

Je ne restais pas longtemps bien seule. Alors, que je passais mes minutes d’attente à regarder les dizaines de véhicules tous resplendissant les uns des autres, Dantes vint à moi. La porte s’ouvrit. Bien sûr, je faisais en sorte de me cacher derrière une voiture, de peur que cela soit quelqu’un d’autre qui entrait dans la pièce, mais non, c’était bien mon amant. Je restais quelques secondes de plus à la regarder, puis je me montrais. Sourire aux lèvres, j’étais heureuse de le revoir. Les rencontres furtives se faisaient rares et cela me manquait. Dans cette relation nous jouions gros, Thomas pouvait très bien la découvrir et faire en sorte de me pourrir bien plus ma vie et ruiner celle de mon amant. Je sais qu’il pouvait le faire et je n’étais pas sûr de le convaincre. Notre relation était bien trop compliqué dernièrement, même si je faisais tout pour rester la plus discrète possible. On s’aimait peut-être, en tout cas, moi j’aimais à ma façon, mais on se détestait aussi. Je le haïssais de me laisser prisonnière d’un mariage que j’avais voulu briser la nuit du naufrage et il ma détestait pour le meurtre que j’avais commis sur sa personne. J’avais peut-être un problème, comme je ne gardais jamais bien longtemps mes époux, j’aimais l’argent, ça j’en étais sûr. Cependant, j’aimais encore plus ma liberté, ce que ces deux choses combinées m’avaient conduite au meurtre.
Je regardais Dantes, ne m’approchant pas de lui, toujours un sourire aux lèvres. Lui aussi ne bougeait pas, peut-être qu’il ne voulait pas faire la premier pas. Il s’étonna alors de mon avance concernant notre rendez-vous. Je lui souriais à nouveau et me détournait pour regarder de plus près l’intérieur de la voiture que j’admirais à l’instant. Cette voiture était bien plus belle que celle que je possédais, elle devait sûrement appartenir à John Jacob Astor où encore à l’un de ces milliardaires. Très belle. Je caressais la carrosserie, j’aurais rêvé pouvoir conduire une telle merveille, mais malheureusement, il était inconvenant pour une femme de piloter l’un de ces véhicules.

« Non, je suis là depuis peu, en fait je profitais de votre absence pour regarder ces merveilles. Dis-je en désignant la voiture. Mon mari était occupé, sa distraction ma permise de fuir, cela explique mon avance. Je n’aurais voulu pour rien au monde rater ce rendez-vous par la faute de Thomas. »

Je me détournais de la voiture, pour m’approcher de mon amant. Je me rappelais à l’instant de notre rencontre, de ma mort, de mes derniers instants de liberté. Instant que j’ai vécu avec lui. Il y avait eu la panique et la peur, mais à ses côtés, la mort avait été bien plus supportable, je n’avais pas eu de regrets hormis le fait que je n’avais pu m’en sortir. Le réveil quant à lui avait été plus douloureux. La crainte de voir Thomas à mes côtés, la peur d’avoir perdu à Dantes, mais par un heureux hasard, je l’avais retrouvé sur ce bateau et notre dangereuse liaison avait commencé. Une fois face à lui, je lui disais tout simplement : « Vous m’avez manqué. ». Avant de l’embrasser avec passion. J’aimais goûter à ses baisers qui me transportaient toujours à mille lieux de l’endroit où je me trouvais. Dans ses bras, je me sentais vivante, libre de faire ce que je voulais, j’aimerai tellement pouvoir rester à ses côtés et me débarrasser enfin une bonne fois pour toute de mon mari. Mais en l’absence de Thomas, la vie serait bien monotone, je prenais tout de même plaisir d’être avec lui, même si la haine était souvent de mise entre nous. Le baiser prit fin et je me contentais alors de garder mon regard dans le sien.

« J’aurais préféré souffrir mille morts que de ne pas vous avoir rencontré à l’arrière du bateau le soir du naufrage. »

Mes mots étaient sincères et je voulais qu’il les entende. Pour une fois, je ne servais pas de belles paroles, comme j’en avais longtemps utilisé pour les nombreux hommes de ma vie. Avec Dantes, je le savais, j’étais différente, qui sait ce que je serais devenu si je l’avais rencontré avant ce naufrage. Aurais-je jeté un moindre regard sur sa personne ? Peut-être qui sait, le destin était vraiment étrange par moment. Moi qui voulais la richesse, je tombais sous le charme d’un homme qui n’avait point de sous et ce manque d’argent me rendait bien plus heureuse qu’une centaine de parure de diamant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Lun 10 Sep - 15:53

Ne voulant pas trop approcher de la belle, je me mis à espérer que celle-ci puisse faire les premiers pas. Oui, j'étais amoureux, mais toujours était-il que cette créature de rêve était mariée....avec la pire pourriture de ce navire, à mon humble avis. J'avais terriblement envie qu'elle puisse venir plus près de moi, que je puisse mettre mes doigts dans ses cheveux si doux et recommencer à aimer. Depuis toutes ces années, celles d'avant ma mort, j'avais commencé à me rendre à l'évidence: Aucune femme ne méritait d'être avec un clochard tel que moi, mais Scarlett avait réussit à percer un petit trou près de mon coeur qui m'avait redonner quelques secondes de courage pour pouvoir lui parler. Depuis, mon amour pour cette femme n'avais fait que la rendre plus belle et pour moi, me rendre complètement fou. Scarlett avança de quelques pas, ce qui m'étonna un peu. Depuis le temps que j'attendais se rapprochement, j'avais fini par ne plus y croire.

Citation :
« Non, je suis là depuis peu, en fait je profitais de votre absence pour regarder ces merveilles... Mon mari était occupé, sa distraction ma permise de fuir, cela explique mon avance. Je n’aurais voulu pour rien au monde rater ce rendez-vous par la faute de Thomas. »

Donc, elle n'avait pas attendu pendant des siècles, ce qui me rassura quelque peu. Jamais de toute ma vie je n'aurais voulu faire attendre une femme et encore moins après ma mort...et surtout pas Scarlett. J'avais tellement peur qu'elle finisse par prendre ses jambes à son cou et partir en courant, décidant qu'elle en avait assez d'être avec un pauvre de la dernière classe. À part être mort ensemble, nous n'avions rien en commun. Elle, jolie comme une fleur, était toujours mariée. Elle avait peut-être essayé de se débarrasser de ce trouble fête, mais depuis notre malheur, le sien était devenu bien pire. Thomas, ne voulant pas mettre un terme à leur mariage, empêchait sa femme d'être heureuse dans les bras d'un autre homme. J'avoue que ceci m'arrangeait un peu: je ne sais pas si Scarlett aurait toujours été amoureuse de moi si elle aurait eu autant de liberté. Qui sait, personne ne le saura jamais.

Je n'ai rien mentionné à cet instant précis. Un, je ne savais pas vraiment quoi dire. En voiture, je ne m'y connaissait que très peu et puis, question Thomas, je préférais ne pas continuer la conversation. Je savais très bien que si jamais je continuait sur cette lancée, j'allais terminer avec les larmes aux yeux, essayant de me retenir pour ne pas aller parler à cet homme indigne de rester avec cette charmante jeune femme. Peut-être la connaissait-il mieux que moi, mais pour ma part, elle était tout. Scarlett se rapprocha encore plus près de moi et m'embrassa tendrement. J'ai lentement senti mon corps se détendre à cette caresse. Jamais de la vie je n'avais ressenti cette émotion pour quelqu'un. Quelque chose entre l'amour et le désir, quelque chose de plus fort que le sentiment d'appartenance. Je n'avais pas envie de rester dans ses bras présentement. Je sentais qu'elle voulait me dire quelque chose, qu'elle tenait à me faire part d'une chose importante et qu'elle n'avait pas le choix de me le dire immédiatement. Peut-être n'était-ce qu'une impression, mais je sentais quelque chose de différent dans ses baisers. Peut-être que son mari savait quelque chose, peut-être avait-il apprit qu'il existait un homme capable d'aimer la même femme que lui? Si tel était le cas, comment avait-il pu le savoir? Scarlett peut-être? Si oui, pourquoi?

Citation :
« J’aurais préféré souffrir mille morts que de ne pas vous avoir rencontré à l’arrière du bateau le soir du naufrage. »

Oui, c'était la même chose pour moi. Je savais que Scarlett était sérieuse et moi aussi, j'aurais préféré aller en enfer si je n'aurais pu porter mes yeux sur sa charmante personne. Si nous nous saurions jamais rencontré à l'arrière du bateau, est-ce que Scarlett aurait désiré me parler ailleurs, dans une autre vie? Je ne sais pas et ça aussi, je crois que je ne le saurai jamais. Oui, j'aime bien me dire que j'ai aidé cette femme à se délivrer de ses démons, mais maintenant, croyant que Thomas puisse apprendre mon existence, me donne quelques courants froids au dos.

'' Vous êtes certaine que Thomas ne peux pas savoir où vous êtes? J'ai un drôle de pressentiment....mais ceci est sans importance. Je crois vraiment que nous avons beaucoup de choses à nous dire.''


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Mar 18 Sep - 17:46



Jusqu'où allons-nous?

Loin de la misère de la vie, je me sentais bien, heureuse d’être dans les bras de Dantes. Cet homme que j’avais appris à connaître avec le temps, je l’admirais et je le trouvais assez semblable à moi-même, il était mystérieux, je savais si peu de choses sur lui. J’avais l’impression qu’il cachait des choses, parfois, je le trouvais bien trop savant pour être un simple troisième classe, il avait autre chose, en lui se dégageait de la noblesse. Je ne pouvais plus me passer de lui. C’était un peu comme Thomas, avec mon époux, nous nous détruisions à petit feu, nous vengeant de l’autre à l’aide de coups bas et de violence verbale. Nous le couple Hamilton, nous n’avions rien de semblable aux autres, nos morts respectives nous avaient fait détester l’autre et Dieu sait, même si je ne croyais en rien aux forces divines, que je ne supportais plus mon manque de liberté. J’étais une sorte de névrosé de la vie, je recherchais ailleurs ce que je n’avais pas, me trouvant une personne assez semblable à moi. A Dantes, je lui avais tout raconté, mon passé, mes crimes, les nombreux péchés que j’avais commis, il avait su me lire comme dans un livre ouvert, ce qui était assez effrayant. J’avais toujours du mal à croire en cette relation, ne sachant pas où elle allait m’amener, mais la continuant à n’importe quel prix. Dantes était un homme unique, sachant voir la beauté de mon cœur, alors qu’il n’était fait que de noirceur. Face à lui, je me sentais comme un petit chat face à un prédateur, il pouvait me tuer aux moindres coups de crocs, mais il était charmé par ma personne, oubliant qui j’étais réellement. Peut-être l’avait-il toujours en tête ? Je ne le savais, mais il était le rare homme en qui j’avais confiance, tous les autres, je les avais soit éloignés, soit tués. Ce fut Dantes qui me sortit de ma courte réflexion, me demandant s’il n’y avait aucuns risques pour que l’on soit surpris par mon mari. Je souriais alors tendrement à mon amant tout en lui répondant.

« Il ne saurait pas où me trouver, le Titanic est bien assez grand et personne ne pourrait imaginer que je me sois caché ici, avec vous. Vous me lisez peut-être comme dans un livre ouvert, mais mon mari n’a pas ce don-là. »

Je terminais mes paroles tout en riant, embrassant à nouveau ces lèvres que j’aimais tant. Je le savais, j’étais bien trop hardie, mais j’avais toujours fait ainsi, grâce aux précieux conseils de ma mère. Cette chère Liliane, très mauvaise mère, mais qui avait su m’aimer à sa façon, m’apprenant la vie et me la faisant découvrir telle quelle était. Avec sa condition de prostituée, elle m’avait enseigné de nombreuses choses, comme les couleurs qui attiraient le regard des hommes, les sourires, les regards langoureux. Tout cela était une sorte de code bien structurée qu’elle et moi étions les seuls à pouvoir maîtriser. Même si mes relations avec les hommes avaient commencé tragiquement, j’avais très vite su rebondir, attirant ainsi le regard de mon premier mari, le frère ainé de ma chère Isabelle. Avec tous mes maris et mes amants, j’avais su me montrer douce, très attentive, écoutant leurs déboires et récoltant ainsi leurs fortunes. D’après Liliane, le seul pouvoir de la femme était son charme et si elle voulait obtenir quelque chose, il fallait l’utiliser à bon escient. J’en avais fait des choses avec le charme, de très grandes choses. Je n’avais pas toujours été fière de moi, surtout aujourd’hui, puisque mon orgueil m’avait coûté la vie, mais cela était le passé, je devais l’oublier et vivre le moment présent. Je devais aussi tenter, à n’importe quel prix de me soustraire à Thomas et pourquoi pas l’envoyer pour toujours dans l’autre monde.

« Dantes, comment faites-vous pour rester à mes côtés, alors que vous savez qui je suis réellement. » Dis-je avec curiosité, mais aussi avec une pointe d’appréhension.

Je ne savais pas quel serait la réponse, mais cela m’intriguait, beaucoup aurait fui en sachant ma vraie nature et ce que j’avais fait. Je ne donnais pas non plus cher à ma peau si Thomas découvrait que d’autres hommes avaient succombé avant lui, d’ailleurs, il allait falloir que je me méfie de la présence d’une certaine jeune fille à bord de ce navire, voilà des mois que je l’évitais, mais par elle, tous mes secrets pourraient très bien éclore.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Sam 6 Oct - 16:00

Citation :
« Il ne saurait pas où me trouver, le Titanic est bien assez grand et personne ne pourrait imaginer que je me sois caché ici, avec vous. Vous me lisez peut-être comme dans un livre ouvert, mais mon mari n’a pas ce don-là. »

Ces quelques mots étaient rassurant. Je n'avais pas envie de recevoir une gifle en visage par ce Thomas. Je n'avais jamais vraiment vu ce personnage, mais quelque chose me disait que si jamais je finissait par faire sa connaissance, j'allais être fait comme un rat. Voler l'amie de coeur à un autre, ce n'était pas très prudent. Surtout lorsque l'on peut se souvenir de nos misères tout le reste de notre longue existence. J'aurais voulu placer ici le mot vie, mais à quoi bon? Nous ne sommes plus en vie, alors pourquoi ne pas dire existence? Je savais très bien que Thomas avait certaines choses de plus que moi, comme le fait de pouvoir se promener bras dessus, bras dessous, avec ma charmante maitresse. Même si cette dernière avait beaucoup de difficulté à lui faire comprendre qu'il n'était plus rien pour elle, le reste des gens sur le bateau savait qu'elle était promise à cet homme. Comment alors penser le contraire? Devais-je me cacher comme un vulgaire rat? Non, je ne crois pas. Depuis un certain temps, j'avais envie de lui dévoiler mes sentiments, lui dire que j'étais follement amoureux d'elle et de lui faire comprendre que j'en avais assez de me cacher des autres. Pourquoi prendre mon mal en patience lorsque je sais très bien ce que je ressens? Injuste, c'était plus qu'injuste. Je sais que c'est débile de penser ainsi, mais je n'y peu rien. Par contre, je ne trouve pas débile le fais que l'on soit mort, au contraire. J'aime bien penser que ce n'est que de cette façon que j'ai pu réellement connaitre Scarlett. Si j'aurais essayé d'en faire autrement, peut-être aurais-je eu quelques complications, quelques misères à lui faire comprendre que je n'étais pas là pour la forcer à porter un collier, mais bien pour qu'elle soit heureuse avec un homme qui l'aimait réellement.

Une chance pour moi, Thomas n'avait pas le don de voir dans l'esprit de ma douce. Moi non plus, mais c'était plus prudent de vérifier. Non, je n'avais pas peur de cet homme, mais je ne savais pas ce que ce dernier pourrait bien me faire si jamais il apprenait que Scarlett avait une aventure avec un autre. Bien des gens sont prêt à tuer pour se venger, mais lorsque cette personne est déjà morte, comment faire? Lui faire payer, je suis d'accord avec ce point, mais comment? C'était cette petite question qui me faisait faire les cents pas à chaque fois. Je n'avais pas réellement peur de cette nouvelle vie, puisque je m'amusais continuellement avec elle. La vie, ou plutôt l'existence, n'avait plus vraiment aucuns secrets pour moi. J'avais tout de même réussit où bien des gens avaient échoué. J'étais gagnant à certains endroits. Scarlett se rapprocha lentement de moi et reposa ses lèvres sur les miennes. J'ai toujours aimé sentir cette chaleur humaine tout près de moi, surtout lorsqu'il est question de cette jeune femme pleine d'existence. Je n'avais qu'une seule envie, de prolonger ce baisé. Scarlett, par contre, décida de se retirer et de me poser une nouvelle question:
Citation :

« Dantes, comment faites-vous pour rester à mes côtés, alors que vous savez qui je suis réellement. »

''Je vous repose la même question: Pourquoi ne pourrais-je être à vos côtés, même si je sais qui vous êtes réellement?''

Je n'avais pas envie de me retrouver sur cette pente raide.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   Sam 20 Oct - 14:05



Jusqu'où allons-nous?

Un secret parfois lourd à tenir, une chose qu’on aimerait oublier ou apaiser, voilà, ce que je trainais tout au long de ma vie. Cette pulsion que je ne peux jamais oublier et qui se colle à moi. Onze mois que je n’avais pas assouvi mes envies, c’était long, trop long, mais je pouvais survivre. Je savais que je ne pouvais pas réellement tuer à bord de ce Titanic, et pourtant qu’est-ce que j’aimerai pouvoir assassiner mon mari, comme tous les autres. Enchaînée, telle était ma situation, je voulais retrouver ce sentiment de liberté que je ressentais après chaque deuil. Moi la pauvre femme en noire, celle que tous tentaient de consoler, alors qu’au fond de moi je jubilais, imaginant mes prochaines dépenses, les futurs diamants qui orneraient mon cou et les prochains voyages que je m’offrirais. Une veuve noire, ce titre m’allait comme un gant, mais là, je n’étais qu’une épouse enchaînée à un mari pour l’éternité et mon secret, dans ce huit clos était prêt à éclater au grand jour. Dantes, je le savais, serait le seul à me défendre, mais je me doutais, il ne pourrait pas me protéger contre la haine du monde. Un jour, je pourrais finir dans une cage, haïe et pour finir oublier de tous. Adieu ma liberté et je n’aurais plus qu’à prier pour mourir. Oh Dantes, pourquoi crois-tu autant en moi, je suis si noire de l’intérieur et si un jour ma colère se reportait sur toi ? Tu n’étais pas mon mari, mais tu étais un homme. Je n’avais pas envie de le supprimer, j’étais heureuse avec lui, bien plus qu’avec Thomas. Mon peintre m’aidait à m’évader et à me faire sentir libre. Il aurait pu être tout, mais officiellement, il n’était rien. Dans ma vie bourgeoise, je devais faire semblant de ne point le connaître, je devais oublier jusqu’à son nom et son visage, pour ne pas faire naître le doute dans le cœur de mon mari. Thomas pourquoi n’étais-tu pas mort comme prévu. Je t’aimais, comme je te détestais, ensemble on s’entretue et on ne se rend pas heureux. J’aimerais pouvoir dresser une frontière entre nous et garder de mon côté que Dantes et son amour pour moi.
''Je vous repose la même question: Pourquoi ne pourrais-je être à vos côtés, même si je sais qui vous êtes réellement?'' J’étais troublé par ces mots, que répondre à cela ? C’était si étrange qu’une personne accepte autant ma personnalité et ma part la plus sombre. Personne ne le pouvait, mais pourquoi lui spécialement, l’avais-je ensorcelé d’une quelconque manière ? Cet homme était peut-être fou de m’aimer ainsi et de m’accepter comme telle. Thomas lui ne le ferait jamais, surtout qu’il a découvert ce mauvais côté de ma personnalité, je l’avais assassiné sans ciller et l’avais laisser agoniser dans notre chambre à coucher pour me sauver. J’aurai du m’en sortir, ma mort avait mis un coup dans mon orgueil, si bien qu’en ce moment, je me mettais en danger, sans le vouloir.

« Je suis si noire au fond de moi et Dieu sait, ce qu’un jour je pourrais faire, peut-être pas contre vous, mais contre mon mari. Ce Titanic est si étouffant, j’aimerai pouvoir être libre à nouveau, comme avant… Avec vous. »

Mais derniers mots, j’ai failli ne pas les dire, mais je l’ai fait et c’était, ce que j’aurai voulu si j’avais survécu. Avec Dantes, nous avions partagés notre mort et un lien c’était créé, si bien que dès mon réveil, j’avais eu envie de le connaître un peu plus. Par chance, il avait lui aussi de l’intérêt pour ma personne et j’en étais la plus heureuse.
Dans un acte, qui prouvait ma reconnaissance pour lui, je l’embrassais à nouveau, donnant toute la passion et l’amour que je possédais. Je voulais le combler et lui offrir tout ce que je n’avais pas donné à un homme. Aujourd’hui, il était le seul à me sauver et à m’aider à maintenir ma tête hors de l’eau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: " Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Où allons nous? Dans les étoiles. " ♣ feat Dantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Massacrons-nous dans la taverne (pv Kealey) - Abandonné
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-