AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Quand le chant et la danse se rencontre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Quand le chant et la danse se rencontre...   Jeu 26 Juil - 16:10


Je m'ennuie ferme! Je ne savais plus quoi faire. Si c'est ça la mort, c'est un vrai calvaire. Mes rêves de gloire étaient finis avec ce naufrage. Je ne ferai jamais carrière dans la chanson aux Etats-Unis. Mais j'étais bien décidé, à chanter quand même, mais les premières classes avaient déjà une chanteuse, j'avais des scrupules à essayer de prendre sa place.

J'étais assise à la terrasse des secondes classes a essayé de me demander où je pouvais exercer mon talent sans porter préjudice à qui que ce soit. C'est ça trouve-toi des excuses. En fait je cherchais juste à m'occuper, je voulais me distraire. Soudain devant moi un groupe d'hommes passa, ils avaient l'air très excité.

Je tendais l'oreille pour entendre ce qu'ils disaient.

- Mais si je te jure, si tu veux t'amuser, il faut aller au salon des troisième classes, là-bas, y'a une ambiance d'enfer. Je te jure, c'est génial.

Il ne m'en fallait pas plus pour avoir envie d'y mettre les pieds. Des troisièmes classes me direz-vous et alors? Nous sommes tous morts, je ne comprenais pas pourquoi certaine personne continuait à faire la différence des classes. Je posais ma tasse de thé, pris mon chapeau et rattrapé la bande de joyeux compères, en prenant garde de rester quand même à bonne distance, je ne voulais pas qu'ils pensent que je les espionnais.

Je les suivi dans les étages inférieurs du bateau. Il faisait plus sombre ici, qu'en haut, mais pourtant, il y avait quelque chose dans l'atmosphère que l'on ne retrouvait pas dans les étages supérieurs. Un "je ne sais quoi" dans l'air qui rendait l'atmosphère piquante, vibrante. En haut tout était rangé, droit. Je continuais à avancer comme électrisé par l'ambiance qui atteint son summum en arrivant dans le salon des troisièmes classes.

Dans le salon des premières classes où j'avais l'habitude de prendre mes repas avec cet homme qui voulait m'emmener aux Etats-Unis, tout brille c'est grandiose et magnifique. Ici ce n'était pas le cas, l'air était enfumer et lourd, il n'y avait pas de lustre brillant en cristal, ni de grand chandeliers, mais ça n'en était pas moins magnifique. A mes yeux, c'était superbe.

Les gens dansaient au son d'un orchestre très différent de celui d'en haut, l'air vibrait de musique, je nageais en plein bonheur, ces gens eux savait s'amuser, ça c'était sûr. Je me frayais un chemin entre les buveurs qui levaient leur chopes au son de la musique et arrivait devant une petite scène sur laquelle une magnifique brune dansait. Elle était envoûtante, splendide. Ses gestes étaient d'une fluidité... on aurait qu'elle glissait sur l'eau.

Soudain, j'entendis ma chanson, sans m'en rendre compte, je me laissais emporter par la musique et me mit à chanter, d'abord doucement puis avec plus de conviction. Pour la première fois depuis ce naufrage, j'avais enfin l'impression d'être à ma place.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Quand le chant et la danse se rencontre...   Mar 31 Juil - 12:03


Faire la fête jusqu'au bout de la nuit.


S’amuser était devenu une habitude chez les troisièmes classes, même si après le naufrage, j’avais quelques résistances à ne pas vouloir m’amuser, aujourd’hui, je me laissais aller, sans aucunes contraintes. Danser, boire, chanter, voilà de beaux ingrédients pour rendre nos soirées familiales, avec beaucoup d’ambiances. Ici, nous étions loin des bals que donnaient les premières classes, ici la musique résonnait à tut tête et rien ni personne n’était là pour nous juger. On parlait de nous, comme d’une bande de sauvage, je m’en moquais, eux ils étaient bien trop coincés pour s’amuser comme nous. Ah et en plus, certains premières classes venaient bien volontiers dans notre antre, pour eux aussi profiter des bienfaits de la vie chez les pauvres. Nous n’avions pas de robes luxuriantes, ni encore des bijoux qui captaient la lumière, mais on était tous heureux d’être là et on s’amusait sans contrainte.
Ce soir, je portais une longue robe bleue, que j’avais fonctionné dans un quelconque tissu de luxe, que j’avais déniché dans les bagages des passagers ayant survécu. J’avais passé du temps à me faire cette robe, prenant garde à ne point abimer le tissu. Une fois terminé, je l’avais agrémenté de quelques dentelles de Calais, que j’avais aussi trouvé dans de vieux bagages. Cette robe était idéale pour la danse, vaporeuse, elle me laissait faire les mouvements que je souhaitais, ce qui était parfait pour moi. Je ne ressemblais aucunement à une dame de noble condition, mes cheveux étaient au vent, attachés par une simple épingle qui tenait sur l’arrière quelques mèches. Je me trouvais jolie ainsi et j’étais fière de mon travail. Pour la première fois, j’avais le loisir de porter une belle robe, qui d’habitude, je réservais à mes clientes. Une fois sortie de ma cabine, je me rendis tout de suite dans la salle à manger des troisièmes classes, là où se déroulait la soirée. N’ayant pas plus d’espace, nous nous devions de nous rabattre sur cette salle, qui d’ailleurs une fois les tables poussées, donnait un bel espace pour danser et faire la fête. Je me demandais si ce soir, Joseph serait là. J’étais folle de penser à nouveau à lui, mais je ne pouvais m’empêcher, il comblait mes pensées et je ne savais comment faire pour arrêter cette folie. Je ne nierais pas sur le fait que si j’avais confectionné longuement une robe, c’était bien pour lui, même si cela, je ne le dirais pas à voix haute. J’entrais en compagnie de mes trois compagnes de cabine dans la salle à manger, l’ambiance était déjà à son sommet. Dès que je vis mon meilleur ami Mark je me joins à lui, pour qu’il m’en dise un peu plus sur la soirée. Une musique entrainante gagnait la pièce et les chopes de bières se trouvaient déjà un peu partout dans la pièce. J’en pris moi-même une et me mis à boire avec Mark. Puis soudain, je sentis qu’on attraper ma main, j’eus que le temps de poser ma chope de bière et de prendre la main de Mark avant d’être entrainé dans une farandole. On riait, on s’amusait, ici on pouvait oublier tous nos problèmes. Je regardais autour de moi, Joseph ne semblait pas être là. J’étais un peu attristé, mais ce n’était pas grave, cela ne me gâcherait pas la soirée. Ici, j’étais connu pour mon talent dans la danse, si bien qu’au bout d’un moment, face à l’insistance de mes compagnons, je montais sur une table pour danser divers pas, comme le quadrille. Je m’amusais aussi à appâter la galerie en faisait des pointes, ce qui faisait serrer les dents de certains. Je riais de bonheur, tout en dansant, mais au bout d’un moment, j’entendis une voix magnifique qui s’élevait pour accompagner la musique. Je m’arrêtais quelques instants pour voir la jeune fille qui venait de se mettre à chanter et je continuais ma danse, tout en l’accompagnant. Toutes les deux en rythme, on donnait un bel effet à la scène. Une fois la chanson terminée, je m’arrêtais de danser et je descendis de ma table pour aller voir la jeune personne. Elle n’était pas de ma classe, ce qui m’étonnait un peu, mais j’étais ravie de voir un nouveau visage parmi nous. Je m’approchais d’elle, parcourant un fastidieux chemin durant lequel je devais m’arrêter pour converser quelques mots avec les gens qui me félicitaient. J’arrivais enfin vers la jeune fille qui avait elle aussi son public, je fis des coudes pour pouvoir m’approcher d’elle.

« Vous avez une voix vraiment magnifique. Vous devriez venir plus souvent dans l’entrepont, surtout que maintenant vous avez votre fanclub. Dis-je en riant. Au fait, je m’appelle Georgiana O’Hara et j’étais vraiment ravie de vous accompagner. »

J’agrémentais mes paroles d’un sourire bienveillant, tout en observant cette jeune personne, dont j’étais sûr d’avoir déjà vu le visage sur ce bateau. On croisait tellement de monde par ici, que parfois, surtout depuis le mélange des classes.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  



Dernière édition par L. Georgiana O'Hara le Jeu 16 Aoû - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Quand le chant et la danse se rencontre...   Mar 7 Aoû - 21:25

Spoilers: Désolé d'avoir répondu si tard, je suis un peu à la bourre!


Je ne m'étais même pas rendu compte que je m'étais mise à chanter à haute voix. Emportait par la musique, je me laissais aller, vibrer et enlever par les sons. Quand la musique s'arrêta, j'ouvris les yeux et vis plusieurs têtes tournée vers moi. Je me sentais gênée, après tout je n'étais pas une troisième classe, ils n'allaient peut-être pas apprécier que je m'immisce dans leur soirée.

A ma grande surprise et surtout soulagement, ce ne fus pas le cas, bien au contraire. Autour de moi les gens me félicitaient et me complimentaient sur ma voix. Cela me faisait très plaisirs et me rendait fière... Si j'ai de l'égo? Peut - être, mais qu'importe j'aime être une star et brillait parmi les autres, c'est comme ça.

Soudain la toute nouvelle troupe de mes admirateurs s'écarta pour laissait place à une superbe jeune femme... la danseuse. Même quand elle ne dansait pas, son pas semblait si léger qu'on avait l'impression qu'elle flottait dans les airs. Il se dégageait d'elle une assurance que les vrais danseurs ont dans leur démarche et je sais de quoi je parle. Quand je faisais partie des petits rats de l'Opéra de Paris, ma professeure de pointes me disait souvent que je serais certainement brillante si seulement j'avais un peu plus confiance en moi. Cette confiance, je ne l'avais pas trouvée dans la danse, mais dans le chant. Quand je chante, rien ne peut m'atteindre, je suis la maîtresse du monde... dans notre cas le monde des morts!

- Vous avez une voix vraiment magnifique. Vous devriez venir plus souvent dans l'entrepont, surtout que maintenant vous avez votre fanclub. Au fait, je m'appelle Georgiana O'Hara et j'étais vraiment ravie de vous accompagner, me dit-elle d'une voix amusée.

Je me sentis rougir, c'est toujours ce que je fais quand je suis complimenter par quelqu'un que j'estime excellent dans un domaine. Georgina O'Hara était le genre de femme que je voulais devenir. Belle, élégante, sauvage, .... libre! Je ressaisie rapidement avant qu'elle ne me prenne pour une illuminée.

- Je suis Mathilde Elénor Garnier, mais mes amis m'appellent Mathy. Enchantée, la saluait en m'inclinant légèrement.

Maman m'avait toujours enseigné qu'il fallait faire preuves de bonne manière quelle que soit la personne que l'on avait en face de soit. Je crois que c'est pour ça que j'attache si peu d'importance aux différences de classe.

- Je dois dire que je suis sous le charme! Votre manière de danser... c'est tous simplement du génie et je sais de quoi je parle, lui répondis-je en souriant à mon tour.

Je me sentais euphorique, cela devait être dû à l'ambiance qui se dégageait de cet endroit. Pour la première fois, j'étais dans un lieu où je n'étais pas censé être, sans chaperons et libre de faire ce que je voulais. Je comptais bien en profiter.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Quand le chant et la danse se rencontre...   Jeu 16 Aoû - 21:29


Faire la fête jusqu'au bout de la nuit.


La jeune fille se présenta : Mathilde Eléonore Garnier. J’étais vraiment enchanté de rencontrer une personne avec une belle voix. D’ailleurs, je me souviens lors du dernier bal, Elisabeth avait elle aussi une très belle voix, même si elle paraissait hésitante. Cela me rappelait, que je devais peut-être me donner un peu de courage pour rencontrer mon ancienne amie. Elle serait sûrement contente de me revoir. En tout cas, je le pensais. Moi, j’avais été heureuse de la revoir ici à bord de ce paquebot, après tout ce temps. Mais le temps, me le dira, pour le moment, j’étais ici, dans l’entrepont, dans la salle à manger des troisièmes classes. La musique battait toujours son plein, mais moi, j’avais arrêté de danser pour mieux converser avec Mathilde. Au loin, je voyais mes compagnes de cabine danser et rire de bonheur. Tout en se présentant, la jeune fille s’inclina, cela me fit sourire, mais j’étais surtout heureuse de voir qu’on me respectait pour ce que j’étais. Alors, Mathilde se mit elle aussi à me complimenter, disant que ma manière de danser était digne d’un génie. Je ne pouvais l’approuver, je n’étais point une professionnel, j’avais juste appris sur le fil et n’avait eu que peu de temps un professeur. Mais, j’étais contente de ce compliment. Même si j’en recevais beaucoup, celui de cette jeune fille me faisait vraiment plaisir.

« Sans paraître modeste, je ne suis qu’une amatrice. Mais dites-moi avez-vous aussi la danse parmi vos talents ? » Dis-je en souriant.

Elle était svelte et avait la carrure d’une danseuse et puis, quand on faisait partie d’une bonne famille, il était beaucoup plus simple de suivre des cours, surtout si les parents voulaient faire de leurs enfants des petits génies. Moi je n’avais pas eu cette chance d’avoir des cours, mais apprendre ainsi seule n’était pas plus mal, au moins, j’avais pu découvrir la danse au fur et à mesure et découvrir l’univers comme je l’entendais, en toute liberté. Je voulais être libre de mes propres ailes et j’en étais heureuse. La danse me permettait de m’envoler dans les airs comme un oiseau, c’était si beau, si grisant comme sensation que je voulais la vivre à tout jamais. J’espérais que Mathilde comprenait cette liberté qu’on pouvait sentir en pratiquant notre art, peut être quelqu’un allait pouvoir nous comprendre.


_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Quand le chant et la danse se rencontre...   Lun 3 Sep - 18:45

- Sans paraitre modeste, je ne suis qu'une amatrice. Mais dites-moi avez-vous aussi la danse parmi vos talents? me dit-elle.

Je me sentis rougir on ne s'adressait jamais à moi comme à une dame et m'enchanta. Je ne pus m'empêcher de penser qu'on me considérait comme tel qu'après ma mort. Je m'apprêtais à répondre avec enthousiasme à sa question quand j'eus le souffle coupée. Des images terrifiantes et insupportables agressèrent ma mémoire. Je revis la salle de danse, le professeur et son reflet dans le miroir... la douleur!

Je ne pus m'empêchais de m'asseoir un instant de peur de tomber. Je n'aime pas ces moments de faiblesse. J'enrage contre moi-même de ne pas être capable de surmonter cela. Je parvins néanmoins à ne pas pleurer, ce qui en soi été un véritable progrès. Je me ressaisis rapidement pour ne pas causer de troubles à ma nouvelle amie.

- Vous savez vous pouvez me tutoyer. Et pour répondre à votre question, j'ai pratiqué moi-même un peu la danse, mais c'était il y a longtemps, parfois j'ai l'impression que c'était dans une autre vie.

Puis affichant à nouveau mon plus beau sourire, je repris:

- C'est donc en connaissance de cause que je dis que vous avez un réel talent. Puis - je vous demander ce qui vous à conduit sur ce bateau?

J'avais hâte de changer de sujet, la danse était une passion et encore aujourd'hui j'aimais la danse, mais les souvenirs qui accompagnaient maintenant ce magnifique art était vraiment dur. Je n'avais jamais parlé à personne de ce traumatisme et je ne me sentais toujours pas prête, même des années après.

Je vis soudain à ma gauche sur une table une chope de bière. Mes parents ne m'avaient jamais laissé boire de l'alcool, sauf du cidre doux, en de rare occasion. J'eus soudain très soif, au diable les varices, je n'avais plus personnes sur le dos et je voulais m'amuser. Une idée me frappa, un fantôme pouvait-il sentir les effets de l'alcool? A en juger par l'ambiance autour de nous: Oui.

- Cela ne vous dérange pas, si nous bavardons autour d'une chope?
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Quand le chant et la danse se rencontre...   Lun 10 Sep - 20:10


Faire la fête jusqu'au bout de la nuit.


Je n’avais pas rencontré beaucoup de danseuses depuis le naufrage du Titanic, j’avais même l’impression d’être la seule au monde à bord. Cela me manquait de ne pas pouvoir parler avec une professionnelle, comme je le faisais tous les jours en travaillant à l’opéra. J’avais pris l’habitude en m’occupant des costumes de bavarder un peu avec les filles qui dansaient sur les ballets, même si toutes n’étaient pas très aimables, je pouvais tout de même parler avec quelques ballerines, entre deux coups d’aiguille. Ici, j’avais l’impression que les potentielles danseuses avaient toutes survécus ou que celles qui pratiquaient se cachaient. Il y avait bien Katherina Dashwood, mais en dehors de la danse, je ne pouvais la supporter. Mathilde serait peut-être une première vraie rencontre, si seulement elle avouait avoir elle aussi dansait. J’avais aussi la chance à bord de ce paquebot que quelques petites filles veulent apprendre les rudiments de la danse, même si je n’étais pas une excellente professeure, je m’efforçais toujours, de leurs apprendre quelques pas, et cela les faisait toujours sourire et elles repartaient bien contente, montrer leurs exploits à leurs mères. Quand je les voyais, ça me rappelait toujours que jamais, je ne pourrais enseigner la danse à mon propre enfant. J’avais toujours imaginé ma fille avec les yeux bleus des O’Hara et mes boucles brunes, elle aurait été si belle. Mais, je le savais, jamais je ne pourrais donner naissance à un enfant, j’étais morte, mon corps lui aussi était mort et plus jamais il ne connaitrait le cycle de la vie.
Mathilde me répondit assez vite, me demandant de la tutoyer. Elle m’avoua aussi avoir pratiqué la danse, mais vu le trouble qui semblait l’avoir assailli, je ne pouvais que penser que cette expérience ne fut pas la meilleure, je préférais alors ne pas en dire plus. Elle détourna elle-même la conversation en me demandant le pourquoi de mon voyage à bord du Titanic.

« Tu peux me tutoyer aussi alors. Dis-je avec un sourire. Humm c’est assez compliqué, j’ai suivi mon fiancé, il voulait nous emmener à New-York, mais le voyage c’est mal passé et aujourd’hui je suis ici, sans lui. Et pour v… toi ? »

Cela me paraissait de tutoyer, je ne le faisais pratiquement jamais, à part avec mes amis. Alors devrais-je considérer Mathilde comme une amie potentielle ? Cette idée me plaisait bien, Mathilde me paraissait être une personne correcte et très gentille. Pour continuer notre conversation, elle me demanda si je souhaitais bavarder autour d’une chope. J’acquiesçais et la suivais vers une table toute proche.

« Je te conseille plutôt de la bière irlandaise, l’anglaise est vraiment trop fade. » Dis-je tout en prenant derrière moi deux chopes de bières que j’identifiais comme irlandaise.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Quand le chant et la danse se rencontre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le chant et la danse se rencontre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les attaques/objets pour les pokémon de mon équipe
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» « Quand j’danse avec le grand frisé... »
» [CLOS] Quand la valse s'emmêle... {Aoi}
» Est-ce que Haldir existe? O_o

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-