AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Au secours, j'ai mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Au secours, j'ai mal   Jeu 28 Juin - 22:22



Au secours, j'ai mal


Je compte mourir la gueule ouverte, dévorée par la vermine, si tu ne me sauves pas.


« J'ai peur. Disons les choses telles qu'elles sont, je suis terrifiée par tout ce qui m'arrive. Les gens autour de moi sont morts. Plus morts qu'eux, il n'y a pas... si, il y a moi. Je suis morte de l'intérieur. J'ai péri à petit feu et maintenant je ne suis plus qu'un tas de cendres sur ce parquet luxueux. Je suis morte comme une misérable sur le plus beau bateau jamais conçu. À quoi je joue comme ça ? Pendant combien de temps encore vais-je me languir, rester seule et désespérée ? Je me morfonds depuis plusieurs mois mais rien ne s'arrange pour autant. Je le suis de loin, je m'égare sur ses pas. Où suis-je ? »

Bonne question. Anastasia n'était jamais venue dans ce couloir. Elle était assise sur le pas d'une porte métallique glaciale, les bras entourant ses genoux repliés contre elle-même. Elle avait beau réfléchir, elle ne se souvenait pas s'être installée ici. Peut être qu'elle rêvait. Non, Liam était toujours présent dans ses rêves. Alors peut être qu'il allait surgir de nulle part, la prendre dans ses bras et lui dire que tout allait bien. Le souvenir de Liam lui avait toujours remonté le moral, il avait été le seul à la soutenir quand elle était au plus bas. Aujourd'hui, il devait être là encore. Il devait la sauver de ce néant dans lequel elle se perdait.

Tremblante, Anastasia se leva en s'appuyant contre la porte. Les poils blonds de ses bras s'hérissèrent au toucher dur et froid. La porte était percée d'un hublot et en dessous, une petite plaque annonçait " A. Liam G. O'Malley ". Liam ! Surprise, Anastasia recula et trébucha sur sa longue robe noire. De nouveau assise sur le parquet, elle reculait encore et se heurta au mur du couloir désert. Sa chambre. Elle n'était jamais venue ici. Le hublot. Elle bondit sur ses longues jambes élancées et plaqua ses deux mains contre le métal. Son visage était si près du verre que son nez le frôlait. Vide, la cabine était vide. Elle ne voyait pas le lit.

Les larmes coulaient déjà sur son visage. Elles trouvaient aisément le chemin qu'elles creusaient depuis des mois, depuis le décès de sa mère. Avec elle, toute la tendresse du monde s'était évaporée. Plus personne n'était là pour elle. Anastasia était seule. Terriblement seule. Pourtant de l'autre côté de la porte, l'amour de sa vie était peut être là avec leur fils. Elle devait entrer pour les revoir. Elle devait leur parler, pour la première fois depuis trop longtemps. Elle n'en pouvait plus de les suivre silencieusement comme si elle ne souffrait pas de leur absence. Pourquoi n'arrivait-elle pas à franchir l'épreuve du premier pas ?

Forte d'une volonté nouvelle, Anastasia empoigna le bouton de porte métallique et tenta d'ouvrir la porte. Fermée. Un nouvel échec. Une nouvelle douleur cinglante dans son coeur. Ils n'étaient pas là. Elle était seule, désespérément seule et morte. Morte de l'intérieur, de l'extérieur, de partout. Plus que cendres sur le parquet luxueux. Elle s'effondra en sanglots, avachie sur elle-même, les bras entourant sa taille et les larmes mouillant sa jolie robe. Elle se basculait lentement d'avant en arrière, au rythme de ses gémissements. Elle ne pensait plus, elle était dans cet état second dont elle avait fait son quotidien. Une passe de quelques minutes, durant lesquelles elle oubliait tout. Sa mère était morte de dépression, elle mourait d'amour.

Anastasia
&
Ezechiel
Inspiré du code d'Alÿnea
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Au secours, j'ai mal   Ven 29 Juin - 0:11



✖Anastasia & Ezechiel✖
«au secours j'ai mal. »

J'ai du mal a m'imaginer la vie de dehors du Titanic, comment sont les gens, comment ils ont évolué, leur vie, alors que la mienne est détruite a néant. Je m'en fiche certes mais bon me dire que je vais moisir ici n'est pas ce qu'il y a de plus agréable. Mais je me dis qu'au moins je suis sur le Titanic toujours et que je continue de vivre d'une certaine manière sur le bateau loin de tout ce que j'aime. Je me ballade tranquillement a regarder autour a me souvenir de tout ce qu'il y avait ici. Je me souvient du vent frais qui fessait tournoyait les dans tous les sens la chevelure de Mary et que cela me fessait rire, le bruit des mouettes qui dansaient avec la fumée projetait par le paquebot, et puis la douce mélodie des vagues qui s’amusaient avec la coque du navire. Le soleil, les étoiles, tout était beaux, et puis c'était aussi notre petit moment de bonheur loin du travail et du reste, c'était juste nous, notre petit truc a nous, notre moment de bonheur. J'ai beau marcher encore et encore, que je m’aperçoit soudain que je ne suis pas de mon coté, oh et puis je m'en fichait j'aimais bien découvrir d'autres endroits. Je regarde les pancartes, et je vois qu'en faite ce sont les dortoirs. Sans doute ceux du personnel.

Je continue ma marche avant d'entendre une âme pleurer, je me demande bien qui es ce qui pleure a chaude larmes par ici. C'est bien curieux. Je tourne vers la gauche et je vois une silhouette au loin pleurer devant une porte. Je continue de m’avancer avec douceur et voit une jeune femme dans une jolie robe noire qui fessait couler ses larmes. Cette personne me disait quelque chose. Et puis cela me vient a l'esprit. Anastasia! C'est vrai qu'elle était sur le bateau j'avais complétement oublié! Justement avant notre mort on était ce voir avec Mary! Et bien chose qui ne se fera point. Je détestais que je n'arrivais pas a réaliser mes projets. Mais c'était ainsi et je ne pouvais pas faire grand chose. J'osais pas trop venir, elle pleurait énormément cela me fessait du mal car je l'aime beaucoup en même temps je me devais de venir la voir. Je continue de m'avançais vers elle et son visage se tourna vers moi.

"Anastasia! oh je ne voulais pas te déranger..." Je m'approche d'elle rapidemment pour voir ce qu'elle regardait. Liam. A. Liam G. O'Malley. Oh mais oui je le connais! c'est une personne que j'ai pu rencontré avant ma mort avec qui j'échange quelques cigarettes et de parler de tout et de rien! Je ne savais pas grand chose sur lui coté personnel, mais malgré tout je l'appréciait. Mais voir mon amie ici pleurer a chaude larme devant sa porte cela fessait beaucoup. Et je me poser des questions. Sans dire mot. Puis je me met a coté d'elle a la regarder puis sort le semblant de mouchoir que j'ai dans ma poche pour le lui donner. Ma photo de mon cheval et Mary tombait par la même occasion. Une petite douleur me vint au coeur mais très vite je me débarrassait de cette douleur pour me concentrer sur Anastasia.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Au secours, j'ai mal   Ven 29 Juin - 1:42



Au secours, j'ai mal


Je compte mourir la gueule ouverte, dévorée par la vermine, si tu ne me sauves pas.


Des pas se firent entendre. Anastasia releva la tête vers le nouveau venu, tout en se balançant avec frénésie. Les larmes floutaient le visage de l'inconnu. Inconnu ? Peut être pas. Sa voix était familière. Son visage était ami. Elle était encore dans le brouillard, incapable de plonger dans ses souvenirs, mais cet homme ne lui voulait aucun mal. Elle se saisit du mouchoir qu'il lui tendait et s'en servit pour essuyer son visage. Voilà bien longtemps qu'elle ne se maquillait plus, cependant ses joues était écarlates et ses yeux injectés de sang. Pauvre petite chose.

Lorsqu'elle retira le mouchoir de ses yeux, elle reconnu son interloccuteur. Son premier amour, avec qui elle avait vécu un été de rêve, loin de Charles et ses cours de mathématiques, loin des salons politiques de son père, loin de la guerre de religion qui déchirait Dublin. Ils avant été heureux. Cela lui manquait de ne se soucier de rien, que du beau temps et des manèges de la foire. Ezechiel. Elle se souvenait de tout à présent. Soudain joyeuse, elle rit et sauta dans les bras de celui qu'elle avait aimé le premier. Son rire fou était cristallin ; elle ne se contenait plus. Les mains autour de son cou, le visage dans son col de chemise, elle retrouvait l'odeur masculine qu'elle avait connu. Il ne lui ferait aucun mal.

« Tiens, toi aussi tu es là alors ! Comme c'est formidable ! »

Elle riait toujours, prise de folie. Puis tout à coup, elle fondit en sanglots. Son corps devint comme liquide, elle glissa dans l'étreinte d'Ezechiel et finit par terre, à nouveau. La poussière du sol salissait sa robe mais elle n'y faisait pas attention. De même, elle ne vit pas la photo tomber à côté d'elle. Elle n'était plus dans le même monde. Toujours secouée de tremblements, elle s'approcha d'Ezechiel et se blottit contre sa jambe. Son caractère lunatique était nouveau et incontrôlable. Un désordre bipolaire, comme disent les médecins. Anastasia savait qu'elle en souffrait mais refusait de l'admettre, persuadée que retrouver Liam réglerait tout le problème. Les morts aussi peuvent être malades...
Anastasia
&
Ezechiel
Inspiré du code d'Alÿnea
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Au secours, j'ai mal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au secours, j'ai mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHATBOX DE SECOURS.
» Archives partie 80 express (Mininibs au secours de Cunéland)
» Equipe de secours
» Appel au secours [Casey & Mary]
» Au secours de la Liberté!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-