AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 "C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: "C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)   Sam 5 Mai - 23:41

Grace Ҩ Adélaïde
« C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle. »


Le ciel était bleu, la température froide. Le Titanic lui continuait de naviguer sur cet interminable océan, s'arrêtant de temps en temps, pour laisser les employés se reposer, puis il reprenait son chemin vers on ne sait où.
M'accoudant sur les barrières de sécurité, je regardais l'eau, il n'y avait même pas de poisson, aucun signe de vie, sauf nous les fantômes du Titanic condamnés à errer éternellement sur le plus grand et plus beau paquebot de l'époque.
J'étais certaine que cet événement allez rentrer dans l'histoire, mais je ne serais pas là pour y témoigner. Avec un peu de chance j'aurais pu faire mon propre article et j'aurais pu essayer de le publier dans un journal, m'inscrivant sous le nom d'un homme. Mais Dieu en avait choisi autrement, il avait préféré me laisser mourir. Après tout cela est compréhensible, je ne fais partie qu'une modeste famille, apparemment inutile sur ce monde, ainsi que sur ce purgatoire.
Je me demandais comment ma famille avait-elle réagi ? On les avait mis au courant ou ils avaient lu dans le journal ? Certainement la deuxième hypothèse, la première devait être réservée au noble. Je vois d'ici le journal ayant l'article en première page "Le Titanic, dit insubmersible fait naufrage et tue près de 1500 personnes." Mon père aurait appelé alors Margaret et ils auraient parcouru la liste des morts priant le bon Dieu... Après, je n'ose imaginer leur réaction. Ne voulant pas pleurer et me l'interdisant depuis le naufrage j'enlevai immédiatement cette pensée de ma tête et je continuai mon chemin sur le pont A.

Pourquoi me trouvais-je là ? Oui cela est vrai je devrais plutôt me trouver sur le pont E ou F, mais je les connaissait par coeur. De plus ses deux derniers jours j'étais à la recherche de Grace, cette femme que j'avais rencontrée avant le naufrage. J'ai fouillé tous les ponts, j'ai tout passé au peigne fin, mais rien, aucune trace de mon amie. Et pourtant je sais qu'elle est ici, je l'ai vue avant de mourir dans les bras de son mari, elle m'avait fait un sourire qui voulait dire : "Ravis de t'avoir rencontré, j'espère que l'on se reverra là-haut." Puis je l'avais perdu de vue. J'étais parti mourir seule. Alors, depuis deux jours je parcours le paquebot à cette recherche. Je me sens horriblement seule depuis le naufrage et je pense qu'elle aussi étant donnée qu'elle n'est jamais revenue dans sa cabine, il a dû se passer quelque chose de grave, enfin je veux dire, encore quelque chose.
Après quelques minutes de marche j'entendis mon ventre poussait des cris, ignorant le regard de dégout des premières classes je m'assis sur un banc, beaucoup plus confortable que chez nous et je dégustai mon casse-croûte que je m'étais préparé le matin même, sachant que je risquais d'être encore là.
Moi qui avais toujours voulu savoir à quoi ressembler le monde de la bourgeoisie je fusse déçu, tout ce que l'on m'avait dit sur eux, se révéler être vrais. Une petite fille qui marchait absolument bien se fit réprimander par sa mère, car elle ne se tenait pas assez droite. Enfin c'est-ce que j'avais compris. Après tout je n'étais pas anglaise mais française, j'avais eu la chance d'avoir une belle-mère d'origine anglaise qui nous parlait très souvent de sa langue natale afin de nous l'apprendre et je lui en suis reconnaissante, car même si mon anglais n'est pas à la perfection, j'arrive très bien à me faire comprendre, il m'arrive de bloquer sur certains mots, ce qui fait souvent rire mon interlocuteur, mais au final je me débrouille bien. Mon seul problème était mon accent français du sud.
Bref, une fois que j'aurais terminé mes recherches, j'irais me chercher mes pages de mes nombreux reportages inutiles et j'irais écrire un nouvel article sur les premières classes, encore une fois que moi seule lirais.
Mais pour l'heure je devais retrouver mon amie.
Je jetai mes restes dans la poubelle, pratiquement vide (décidément ses premières classes sont bien trop propres) et je me dirigeai vers la suite de mon expédition.
Alors que cela faisait déjà une quinzaine de minutes que je m'étais remise en route, j'aperçus au loin une silhouette familière. Mon sang ne fit qu'un tour et je me mis à courir autant que je le pouvais bousculant par la même occasion des premières classes plus que dégoûté.
Je me trouvais à présent face à Grace qui dormait à moitié, le visage blanc et d'énormes cernes. Je ne vis son mari nulle part aux alentours ce qui me donna un très mauvais pressentiment.
"Grace ! M'écriai-je. Réveille-toi !"

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: "C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)   Dim 6 Mai - 14:29




" C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle... "
________




ღ Adélaïde Charazens & Grace Sage ღ



Cela faisait des moins et des moins que j'étais seule. Seule sur un maudit paquebot. J'avais pourtant essayer mille et une façon de mettre fin à ma vie, mais je me réveillais toujours là. Devant ce canot de sauvetage et sur le pont des embarcations. Après avoir tout essayer, j'avais réaliser que dieux ne voulait vraiment pas que j'aille au paradis et que j'allais rester indéfiniment ici. Airant sur le pont des embarcations, sur le premier et le second. Je n'étais pas retourner en troisième classe depuis cette nuit. J'avais peur que si j'y allait tout recommence. Je ne voulais en aucun cas revivre cette nuit atroce. Je voulais même qu'elle s’efface de ma mémoire, mais c'était pas dut tout ça. Au contraire elle me hantait jours et nuits. Je faisais des cauchemar et j'avais peur d'un rien. J'étais totalement traumatisée. Je ne parlais à personne à part au Docteur qui essayait tant bien que mal de me faire accepter la situation. Mais je ne voulais pas l'accepter ! Tout ce que je désirais c'est de retrouver mon mari au paradis et pas rester ici pour je ne sais quand...
Je m’accrochais à mes souvenir passer, les bon bien entendue, pour pouvoir tenir. Je me demandais souvent qu'es ce que j'ai bien pu faire pour être punie de la sorte par dieux ? Étais-ce par-ce que j'avais fuguer ma maison familiale pour partir avec l'homme que j'aime ? Ou bien parce que j'ai pêcher en me donnant à lui avant le mariage ? Je ne sais pas du tout, mais la seule chose que je réalise est que je suis bloquer ici et que je n'est même pas la réponse à mes questions...
En attendants, j'airais comme tout le monde sur le Titanic. Je passais la plus clair de mon temps à lire pour m'occuper. Lo'rque je me rêveillais en sursaut, j'allais jusqu'à la blibliothéque et je lisais en secret là nuit. J'essayais tant bien que mal de tenir le coup puisque j'étais vouer à rester ici. Alors je dormais et mangeais comme je pouvais. J'avais même bien maigrit. Mon teint qui était avant légèrement bronzé était à présent très pale, j'avais les joue creser et des cerne pas possible sous les yeux tellement je suis perturber par mes nombreux cauchemar. Généralement je m'endort d'épuisement sur un banc ou encore dans la bibliothèque, mais je dort peu puisque mes cauchemar me rêveille à chaque fois. J'étais épuiser, j'avais faim et surtout j'avais peur. Cette peur vorace qui était en moi ce calmerais sans doute si Jules était là, mais ce n'était pas le cas...
Après avoir passer une nouvelle fois une nuit agiter et somnoler presque tout le reste de la nuit, j'avais fini par m'endormir très tard dans la mâtiné sur l'un des banc du pont A. Il était assez confortable pour s'y endormir, de plus je m'endormirais même par terre par fatigue. Je rêvais toujours de cet éfroiyable cauchemar qui était la nuit du naufrage. Je revivais sans secce cette scene sans pour autant en sortir. Je voulais pourtant me réveiller à chaque fois, mais je ne pouvais pas, le rêve m’emprisonnais jusqu'à la fin. J'usqu'au moment ou je suis morte. Enfin mort on ne peux pas vraiment dire cela...
Mais cette fois quelque chose me fit sortir de ce cauchemar, enfin quelqu'un. On me secoua en criant : " Grace ! Réveille-toi !" Je mis de la peine à ouvrir les yeux, mais je fini par le faire. Je me frottais difficilement les yeux et je regardais la personne qu'il y avait en face de moi. Je clignais des yeux pour voir plus clair et je vis Adélaïde. Ma plus grande amie et voisine de cabine. Un peux dans les vape j'essaye de lui dire : " Qu'es ce que tu fait là ? Je.. Je rêve ou quoi ? Tu es sensé être morte Adélaïde, non ? " Je réfléchi un instant avant de reprendre : " Alors dieux a décider de nous punir toute les deux, c'est ça ? " Je la regardais tout en la détaillant, c'était bien elle et elle n'avais pas changer. Enfin du moins elle avait l'air d'être toujours la même. La Adélaïde que je connais. La belle, douce et souriante, mais aussi joviale Adélaïde. Ma grande amie, celle qui me faisais rire et que j'aime beaucoup. Elle ne pourra pas dire la même chose de moi puisque je suis devenue un vrai fantôme avec mon physique qui à changer... A vrai dire il n'y a pas que ça qui a changer...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: "C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)   Ven 18 Mai - 19:30

Grace Ҩ Adélaïde
« C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle. »


- "Qu'es ce que tu fait là ? Je.. Je rêve ou quoi ? Tu es sensé être morte Adélaïde, non ?
- Mais je suis morte Grace, autant que toi.
- Alors dieux a décider de nous punir toute les deux, c'est ça ?
- Oh Grace... Dis-je en m'asseyant près d'elle. Nous avons tous été punis en quelque sorte, regarde autour de toi Grace... Toutes personnes mortes dans le Titanic se trouve là mon amie, nous sommes tous condamnés, tous dans un purgatoire."

Mon amie rencontrée à bord du paquebot me faisait énormément de peine, elle était blanche, avait maigri et d'énormes cernes s'étaient installées sous ses yeux. Elle n'avait plus aucune joie de vivre et semblait vouloir pleurer à chaque instant. Elle devait être la seule personne sur ce maudit bateau à ressembler réellement à un fantôme, ce qui avait le don de m'inquiéter.
Qu'avait-il bien pu se passer les jours où je l'avais perdue de vue ? Avait-elle seulement mangé ? Avait-elle seulement dormi ?

- "Tiens, mange. Dis-je en lui donna une pomme que je comptais garder au cas où les recherches se faisaient longues. Ton visage me fait peur Grace."
Ce que je ne comprenais pas c'est que notre physique pouvait vraiment changer alors que nous ne pouvions, ni mourir, ni vieillir et encore moins avoir d'enfants. Mais où était la logique dans tout ça ? Pourquoi étions-nous obligés de rester sur notre pire cauchemar ? Pourquoi certains avaient réussi à accéder au paradis, mais pas d'autres ? Qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour que nous restions coincés ici ? Dieu avait-il lui aussi des imprévues ? Avait-il encore de la place au paradis ?
Personnellement je ne crois qu'à moitié à ses foutaises. Pour moi nous serons réincarnés en un animal ou alors en un nouveau-né. Après tout pourquoi pas ? Ou alors il y aura plus rien, juste le vide. Notre cerveau ne fonctionne plus, plus d'âmes, plus rien, juste la mort.

D'un côté s'était un soulagement de savoir qu'étant en quelque sorte mort, nous restions conscients, mais d'un autre je chercher le repos à mon tour, j'aurais voulu retrouver ma mère.
Est-ce que Jules l'avait trouvé ?
Vu qu'apparemment il n'était pas présent et vue l'état de Grace elle ne l'avait pas vue. Cependant je ne put m'empêcher de lui poser la question :
"Où est Jules ?"

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: "C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)   Ven 3 Aoû - 20:32

J'archive Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: "C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)   

Revenir en haut Aller en bas
 

"C'est peut-être cela le Purgatoire, une solitude éternelle." (Avec Grace E. Sage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut-on réaliser des éléctions crédibles avec Préval?
» [Flashback] Tenter de briser la solitude !
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Ce qu'il fallait faire 15 ans de cela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-