AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE   Mar 24 Avr - 19:10


    ❉ ❉ ❉ ❉ ❉

    Les dernières nuits de Constance avaient été courtes et agitées. La jeune femme mettait du temps à trouver le sommeil, et une fois qu’elle s’endormait, de terribles cauchemars troublaient son sommeil. Alors, elle se réveillait brusquement, le souffle coupé. Constance revivait sans cesse sa noyade, et parfois, dans ses rêves, elle voyait sa tante mourir sous ses yeux sans qu’elle ne puisse rien faire. Alors la belle n’avait à son compteur, depuis trois jours, que six heures de sommeil. Impossible de dépasser les deux heures par nuit. Alors, Constance dessinait ses souvenirs. Ce n’était pas une artiste, loin de là ! Elle gribouillait, mais ses gribouillages étaient tout de même de bonnes qualités. Mais ce qu’elle appréciait le plus, ce n’était pas gribouiller mais chanter. A peine levée, pour oublier ses tourments vécus pendant la nuit, elle chantonnait pendant sa toilette, pendant qu’elle se préparait et pendant ses promenades. Parfois, devant le grand miroir doré de sa cabine de première classe, Constance reproduisait certains mouvements qu’elle avait vus au cabaret histoire de voir si sa mémoire était toujours aussi bonne. Lorsqu’elle chantait et qu’elle effectuait deux, trois pas grossièrement, elle pensait à sa tante Clélia. Elle se demandait comment les choses s’étaient passées pour elle une fois arrivée à destination. Avait-elle fait carrière ? Avait-elle rencontrée quelqu’un ? Constance l’ignorait et malgré tout le temps qui s’était écoulé depuis le naufrage, elle se posait encore ce genre de question. Elle se demandait comment vivait son père, sans savoir, bien entendu, qu’il s’était suicidé peu après le naufrage, que sa tante avait élevé les deux enfants qu’elles avaient sauvées, et qu’elle était devenue riche. Sa tante avait eut une très belle vie malgré la tristesse permanente causée par la mort de sa nièce qu’elle avait élevée comme sa propre fille.

    Cette nuit, Constance n’arrivait pas à fermer l’œil. Impossible, pire que d’habitude. Elle craignait de nouveaux cauchemars plus intenses et plus horribles. S’ennuyant à mourir dans sa cabine, Constance décida de s’habiller un peu plus convenablement qu’en tenue de nuit et sortit se promener. Constance se mit à marcher jusqu’à la promenade autrefois réservée exclusivement aux premières et deuxièmes classes. Désormais, on s’en fichait bien si des personnes de troisièmes classes s’y rendaient ; mais cela restait rare car certains ne voulaient pas se mêler aux gens aisés ou très riches de peur d’être jugés. Constance n’avait jamais jugé une personne parce qu’elle était pauvre. Cela ne la dérangeait pas de converser avec des gens moins riches, pour apprendre ce qu’ils savaient, leur mode de vie et autre. Souvent, les pauvres étaient les plus humbles et sympathiques. Elle le sût grâce au cabaret, où elle avait rencontré des femmes qui n’avaient pas la vie facile, puis également grâce aux passagers du Titanic. Constance allait beaucoup en troisième classe car elle avait rencontré une petite fille adorable qui l’avait énormément touchée. Du coup, elle rencontrait pas mal de gens de cette classe et tant qu’ils n’étaient pas répugnants, et grossiers, cela ne la dérangeait pas de les fréquenter.

    Je m’égare… Reprenons. Il y avait peut de gens sur le pont, peut-être quatre ou cinq personnes bien éparpillées, et seules. Il devait être un peu plus de trois heures du matin, et il n’y avait pas un bruit. Constance s’appuya contre la rambarde puis s’y accouda pour poser sa tête sur sa main afin de regarder l’horizon plus confortablement. Constance réfléchissait et se demandait comment aurait été sa vie si elle n’était pas montée à bord du Titanic. Elle se faisait pleins de scénarios dont plusieurs où le Titanic ne sombrait pas. Constance se perdit dans ses pensées, en observant l’horizon.


    ❉ ❉ ❉ ❉ ❉

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE   Mer 25 Avr - 18:40

Henry commençait à s'habituer à cette vie. Il était mort et il en avait conscience. De nature fataliste, il faisait avec. Le paquebot n'avait pas de cap, les officiers se contentaient d'aller tout droit et il devait reconnaître qu'il était curieux de savoir où ce voyage allait les amener. En effet, depuis son réveil, aucune terre n'avait été en vue. Mais pour autant, la terre ne lui manquait pas. Le seul manque qu'il avait; était de savoir qu'il ne revérait probablement plus jamais sa femme et sa fille. Henry avait certes l'habitude des longues traversées où il ne voyait pas sa famille pendant presque 15 jours voir par moment un mois, mais la situation était différente. Il savait pertinemment que cette traversée serait probablement sans fin. Par conséquent, il essayait de se convaincre que cette traversée était comme les autres, pour ne pas penser à la souffrance de l'absence. Oh bien sur, il se demandait comment sa femme prendrait la nouvelle. Il n'en avait aucune idée, et l'idée de ne pas savoir le rendait parfois totalement fou. Ainsi, pour ne pas penser à ces choses là, il préférait travailler. Jamais il n'avait autant travaillé depuis qu'il était mort. Il savait que sa fille était en vie et en cela, il était particulièrement rassuré, en effet, il n'avait pas trouver de trace de la petite sur le paquebot fantôme.

Bien sur, il ne savait pas que sa femme n'avait jamais refait sa vie à sa mort et avait porté le deuil jusqu'à sa mort. Il ne savait pas non plus que sa fille avait contribué à faire perdurer la mémoire du Titanic et la sienne en construisant des mémoriels avec d'autre enfant de naufragés. La petite d'Henry avait bien grandit, avait eu des enfants, qui tous, s'accordaient pour s'assurer de la survie de l'histoire du Titanic et de la sienne. Oui, il aurait été très fière d'elle et aurait tellement voulu la voir grandir. Si seulement de là où il était, il avait une fenêtre pour voir ce qu'il se passait dans les temps d'aujourd'hui... mais ce n'était pas le cas et l'action de sa femme et de sa fille lui était inconnu. Pour lui , il était toujours en 1912 voir peut être maintenant en 1913. Il avait pour habitude de marquer sur un papier les jours qui passaient et il avait calculer que cela faisait plusieurs mois qu'ils étaient tous sur le paquebot. Dans son esprit, sa femme se remarierait, elle porterait bien sur le deuil pendant quelques années, mais elle était jeune et referait sa vie. Jamais Henry ne pouvait penser à une preuve d'amour telle qu'une fidélité éternelle.

Quoiqu'il en soit, cette soirée, il était de quart. Ces dernières étaient assez agréables et chaudes, bien loin de celle des derniers jours du Titanic où l'officier était obligé de mettre deux couches de pantalon pour ne pas avoir trop froid. Il était donc vêtu de son uniforme de premier officier et et s'occupait de la navigation et de la surveillance qui était plus que calme. Néanmoins, depuis le naufrage, il se méfiait des nuits calmes qui pouvaient réserver de très mauvaise surprise. Accoudé à la passerelle de commandement, il fixait l'horizon en faisait tout son possible pour ne penser à rien. Il réussit tellement bien qu'il n'entendit pas l'officier en second venir le relever. Une fois relevé donc, il le remercia.

Retournant à sa cabine pour se reposer, il passa par le pont promenade des premières classes et des secondes. Durant toute la traversée, il avait pris l'habitude de passer par là et il n'avait jamais eu l'intention de changer cette habitude. Alors qu'il se dirigeait dans un calme quasi surnaturel, il croisa Constance Hart. Il ne s'arrêta pas tout de suite et du faire machine arrière en réalisant qu'il s'agissait de la jeune femme. Il l'avait rencontré une fois le paquebot couler, la jeune femme cherchait sa tante et avait été quelques peu soulagée en réalisant que sa tante semblait avoir survécu au naufrage, ne la trouvant pas sur cette nouvelle version du Titanic. Il avait lié un lien sympathique avec le jeune femme qu'il trouvait très sympathique et il était assez surpris de la voir si tard dans la nuit. Il s'approcha donc d'elle et s'accouda à la rambarde tout comme elle.


-Bonsoir, que faites-vous ici si tard ?

Henry n'avait nullement l'intention d'être intrusif mais il connaissait maintenant un peu la jeune femme et il avait conscience que Constance semblait souffrir du naufrage. Et l'officier ne supportait pas de voir les femmes tristes, surtout d'aussi jolie et jeune. Il avait l'intention, si il en avait le pouvoir, de la réconforter... ne serait-ce que discuter avec elle si elle en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE   Jeu 26 Avr - 1:53


    ❉ ❉ ❉ ❉ ❉

    Constance repensait au jour où ils avaient quitté le port de Southampton, lorsque le paquebot voisin, le « New York » avait failli entrer en collision avec le Titanic à cause de ses amarres qui s’étaient rompues. Beaucoup de gens avaient prit ceci pour un « signe », et en y pensant, la malchance aurait pu empêcher le Titanic de partir ce jour là si le New York avait percuté la coque du Titanic. C’était bien signe que la chance n’était en aucun cas avec les passagers et le personnel du Titanic, mais peu importe les choses étaient faites maintenant, et depuis longtemps. Mais Constance se bourrait le crâne avec ses éternels « Et si… ». Elle revivait l’embarcation, l’excitation qu’elle avait ressentit en montant à bord. Le bonheur de faire partit du voyage et de quitter son père pour voyager avec sa tante bien aimée, ainsi que la fierté d’avoir pensé à prendre de l’argent appartenant à son père pour tenter de réaliser le rêve de Clélia et le sien : devenir des stars à New York. Elle avait tellement hâte… Et dire que quelques jours plus tard, tout basculait. Et ce fichu Iceberg l’avait fait culpabiliser et regretter son ambition démesurée. Quelque part, elle avait payé son insolence envers son père, et le fait de s’être enfuie avec une bonne partie de son argent sans rien lui dire.

    Concentrée dans ses interprétations, elle ne se rendit même pas compte que quelqu’un venait de passer sur le pont. C’est une voix masculine qui la sortit de ses pensées dans un sursaut. Constance tourna la tête et vit Henry Sheen et ses magnifiques yeux bleus. Constance avait rencontré Henry après le naufrage du Titanic. Depuis cette rencontre, ils entretiennent de bonnes relations, et une chose était sure ; Constance appréciait sa compagnie. En même temps, il était tellement gentil et tellement séduisant… Oui bon, Constance le trouvait à son goût, comme toute femme naturellement constituée. C’est vrai ! Comment résister !? . En plus, étant plus âgé, elle se sentait en sécurité… Constance fondait totalement lorsque ses yeux bleus se posaient sur elle. Passons. Elle lui fit un petit sourire afin de masquer au mieux sa tristesse et répondit en se redressant doucement


    « Bonsoir Henry. Oh, bien je n’arrivais pas à dormir et j’avais grand besoin de prendre l’air… »

    Constance remarqua que Henry était encore en uniforme, uniforme qui lui allait terriblement bien. Alors, la belle brune demanda à Henry d’une petite voix

    « Et vous, devez vous relayer un de vos collègues ou avez vous terminé pour ce soir ? »

    Constance espérait qu'il allait rester un petit peu histoire de lui tenir compagnie car à une heure aussi tardive, elle se sentait bien seule et ayant un gros coup au moral à cause des cauchemars, du manque de sommeil et de ses pensées, chaque nuits étaient devenues insupportables pour elle. Chaque soir elle se rappelait du drame... Et depuis ce jour, elle détestait voir le soleil se coucher. La Constance solitaire du jour est totalement différente de celle du soir, et de la nuit principalement car la nuit il y a peu de gens éveillés. L'heure du coucher venu, Constance était terriblement angoissée, à tel point qu'à chaque fois elle se regardait dans le miroir et se traitait d'idiote. Elle se sentait stupide d'avoir aussi peur la nuit... Le jour, Constance était totalement insouciante, décontractée alors que le soir, elle s'inquiétait beaucoup et était très tendue. A mon humble avis, c'était une très mauvaise idée de laisser cette jeune fille seule dans une grande cabine... Passons. Elle regardait les étoiles un court instant le temps d'empêcher les sanglots de l'envahir, avant de reporter son attention sur le beau Henry...
    ❉ ❉ ❉ ❉ ❉



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE   Ven 4 Mai - 14:02

Constance ne remarqua pas la présence du premier officier immédiatement. Au fond, cela arrangeait Henry, ainsi, elle ne pouvait pas voir qu'il avait failli passer à côté d'elle sans la voir. Constance lui expliqua qu'elle n'était pas dans sa cabine car elle n'avait pas envie de dormir et elle avait besoin de prendre l'air. C'était quelque chose d'assez logique, si elle était dehors aussi tard c'était parce qu'elle était insomniaque. Henry s'en voulu pour la stupidité de sa question mais il finit par se dire qu'au final, c'était un moyen d'entamer la conversation comme une autre. La jeune femme lui souria mais il sentait la tristesse dans son regard. Henry ne savait pas réellement pourquoi elle était comme cela. Elle avait réussi à sauver sa tante et la petite qu'elle avait pris sous son aile. Mais après tout, Henry ne savait pas tout sur la vie de la jeune femme et elle pouvait être triste ou culpabiliser pour ces actes. Henry n'avait pas se sentiment de culpabilité que certain passager pouvait ressentir. Oh oui bien sur, il était officier à bord et en cela, il faisait parti des responsables de la catastrophe mais il savait aussi qu'il avait sauvé une grande partie des passagers grâce à sa détermination. Ce qui lui faisait le plus de mal était d'avoir rendu son enfant orpheline de père.

Se soir là, il n'y avait pas une brise de vent, la mer était extraordinairement calme. La seule différence avec la nuit du naufrage était la présence d'une température chaude et non glaciale. Henry savait parfaitement que ce qui avait causé la perte d'autant de passager était la froideur de l'eau. Elle était à température négative et dans ces conditions un corps humain ne survit pas plus d'une vingtaine de minute. Henry n'avait pas été mécontent de mourir noyé et enfoncé en profondeur, cela lui aura au moins évité d'être geler et à hurler à l'aide pour que les paquebots se rapprochent pour les idées. Après sa mort, Henry ne savait pas trop ce qu'il s'était passé. Il savait que le paquebot avait été coupé en deux, qu'il avait fait bouchon puis c'était finalement enfoncé dans l'eau. Il avait également entendu parler de l'horreur qu'on vécu les passagers qui se retrouvaient à présent au milieu de l'eau aussi à l'aise que des poissons hors de l'eau puis l'horreur du silence pour les derniers à avoir perdu la vie. Il n'osait imaginer le sentiment des passagers dans les cannots qui avaient été de véritable spectateurs. Au fond de lui, Henry savait qu'une partie des passagers qu'il avait sauvé se suicideraient pour avoir survécu, cette culpabilité du survivant était si lourde à porter.

Evitant de partir loin dans ces pensées et posa son regard sur la jeune Constance. Le premier officier trouvait la jeune femme d'une incroyable beauté.Et le premier officier s'était rendu compte ne pas être insensible au sourire et aux lèvres de la jeune femme qu'il trouvait parfaite. Mais Henry se refusait ce genre de pensée, Constance était si jeune par rapport à lui et même si cela ne posait pas réellement de problème, il était marié. Il savait qu'il était mort et que sa femme allait probablement refaire sa vie mais Henry se refusait à l'idée de tromper sa femme. Il ressentirait un véritable sentiment de culpabilité. Il avait déjà abandonné sa femme en mourant, il se refusait de se perdre dans les bras d'une d'autre femme. Mais il ne pouvait pas nier, il appréciait la compagnie de la jeune femme.


-J'ai terminé mon quart, j'étais parti pour me coucher lorsque je vous ai vu. fit-il avec un sourire.

Il se laissa plonger dans son regard gardant son sourire aux lèvres puis brisa le contact brutalement pour regarder droit devant lui. Ces pensées commençaient à repartir dans une direction qu'il se refusait de prendre. Non, il se devait d'être fort et résister à ce que la jeune femme lui faisait ressentir, c'est à dire du désir.


- Pourquoi n'arrivez vous pas à dormir ?

Henry était curieux de savoir les raisons pour laquelle Constance ne dormait pas, mais il était aussi quelques peu inquiets. Avec le temps passé sur le paquebot, il avait fini par s'attacher à la jeune femme et à vouloir qu'elle soit heureuse. Après tout, elle avait sacrifié sa vie pour celle des autres et en cela, elle avait le droit d'être heureuse et de reposer en paix.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE   Ven 3 Aoû - 20:58

J'archive Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade Nocturne ✦ HENRY&CONSTANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenade nocturne
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Randonnée nocturne Sports et Loisirs Brasparts-Lannédern
» Qui pour une promenade nocturne ?
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-