AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   Lun 15 Aoû - 20:36



Elisabeth Eugénie Cavendish



VOTRE PERSONNAGE

" Chaque choix est une note de musique dans la symphonie de nos vies "
AGE DE MORT ♦ 25 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 14 décembre 1886
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ Célibataire
GROUPES ♦ Première classe

DERRIÈRE LA SCÈNE
PSEUDO ♦ Love
AGE ♦ 19 ans
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♦ Sur une fenêtre msn (a)
TON AVATAR ♦ Keira Knightley
CRÉDITS ♦ heartless screen (Avatar) - Tumbrl ( Bannière )



Dernière édition par Elisabeth E. Cavendish le Mar 14 Aoû - 19:02, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   Lun 15 Aoû - 20:40



Questions pour un Fantôme


♦ Que pensez-vous du Titanic? (répondez en 5 lignes minimum)

D'abord j'étais réticente à monter sur le Titanic. Ce paquebot aussi beau et majestueux soit-il était un moyen pour Père de se débarrasser de moi, de Hélène, et de mon chien. Mais bon, le luxe dans lequel nous allions vivre me plaisait, il y avait pleins de pièces diverses et variées pour tous les gouts. A force, je m'étais mise à beaucoup aimé ce navire. C'était vrai, il y avait tout dessus tout ce dont j'avais besoin. En plus, le dernier soir avant la catastrophe comme je l'appelais, je fis une rencontre qui changea littéralement ma vie. Mon avis concernant le Titanic est relativement mitigée, d'un côté je suis triste car sans ce paquebot j'aurais encore ma soeur... mais il a été une libération pour moi.

♦ Comment avez-vous réagie en voyant que vous étiez mort, mais toujours sur le Titanic? (répondez en 5 lignes minimum)

Horrifiée, prisonnière à jamais de ce paquebot maudit. Effrayée, qu'allais-je faire désormais ? Errer telle une âme en peine sur les ponts du Titanic ? Une ombre. Un fantôme. J'étais morte, ma soeur n'était plus là. Incompréhension totale. Comment était-ce possible ? Etais-je vraiment morte ? J'avais peur, mais à ma plus grande surprise je n'étais plus malade. Plus l'ombre de la maladie. Mon avenir était des plus incertains. Mélancolique, et sans but j'errais. Avancer. Mais à bord du Titanic, nous n'avions plus d'avenir. Etait-ce cela la mort ? Ou nous étions entre la vie et la mort ? Entre le ciel et l'enfer ? Mère m'avait toujours dis que j'irais au Ciel. Je n'étais guère rassurée à toutes ces idées là. Mais j'étais une Cavendish, et les Cavendish se battait ! Cette vie après ma mort, je devais l'affronter peut-être qu'au bout du chemin je retrouverais les miens ?

♦ Aimez-vous fréquenter les autres classes du bateau ou préférez-vous rester avec votre groupe? Pourquoi? (répondez en 5 lignes minimum)

Je fréquente les autres classes du bateau, non pas que j'aime ça. Je suis habituée à vivre selon les bonnes manières et le protocole mais si la personne en face de moi est agréable, qu'il soit de troisième classe ne me dérangera pas le moins du monde. Le respect est quelque chose d'important pour moi, du moment où cette personne ne me fait pas de mal aucun problème. Surtout que depuis le naufrage, les classes se sont mélangées. Il est donc dur de rester à sa place ! Je trouve que côtoyer les autres classes m’enrichis, il y a des personnes très intéressantes à bord de ce navire. Il ne faut pas se fier aux apparences, et aller plus loin qu'un seul regard portait sur une personne. Les personnes sont parfois surprenantes !

♦ Si tu avez la possibilité de quitter cet endroit pour réellement mourir, le feriez-vous? Pourquoi? (répondre en 5 lignes minimum)

Mitigée, j'ai retrouvé James Spencer et ma domestique... j'ai retrouvé morts - comme moi. Des personnes que je connaissais par conséquent, j'hésite. J'ai néanmoins des tendances suicidaires quand je pense que nous sommes maudits, tous morts, enfermés ici, prisonniers de notre mort, marionnette de notre destin et des esprits frappeurs de ce Titanic maudit ! Mais pouvons-nous mourir une seconde fois ? Telle est la question. Je ne sais pas si je laisserais le voile de la mort m'emportait, m'entourais dans ses bras, m’emmener au bout du chemin dans le cimetière des âmes. Je ne sais pas... et pour mon moral, je ne préfère pas y penser....




Dernière édition par Elisabeth E. Cavendish le Mar 14 Aoû - 18:43, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   Lun 15 Aoû - 20:40


Ton Histoire


« La voix du passé »


Georgiana Cavendish, duchesse de Devonshire, née Lady Georgiana Spencer, femme de beauté et d'esprit. Georgiana fut mariée au Duc Cavendish de Devonshire la veille de ses dix-sept ans. Un mariage d'affaire ou plutôt d'alliance entre les Spencer et les Cavendish amis de longue date, comme il y en avait partout à cette époque. Les filles n'étaient bonnes qu'à marier, jeunes à des hommes matures de préférence, voire même âgés. Georgiana n'est pas une exception, comme toutes les filles de son âge et de cette époque, elle suivait le chemin qu'on avait déjà tout tracé pour elle, soumise à un destin qu'on lui avait imposé, un prison dorée pour reprendre la métaphore traditionnelle. Durant sa vie, Georgiana peina à donner naissance à un héritier à son époux mais eu plusieurs petites filles, ce qui n'était pas sans déclencher la colère de monsieur le duc. Tous admirait la duchesse pour ses discours et son esprit, on se bousculait pour être invité dans son salon. Tous étaient fascinés par sa beauté, seul son époux ne remarquait pas le trésor qu'était sa propre femme ... Georgiana allait souvent à Bath, c'est là qu'elle rencontra Beth qui devint sa meilleure amie. Cette pauvre femme avait été abandonnée par son époux et se battait pour voir ses garçons. Georgiana se battait pour les droits des femmes, militant avec les suffragettes proposa d'héberger son amie. Mais la gentillesse de la duchesse se retourna contre elle, et Beth et son époux entretinrent une relation extra-conjugale sous les yeux de la duchesse. Lady Georgiana s'éprit de l'homme politique qu'étant Charles Grey, futur Premier Ministre. Comme elle acceptait le ménage de son époux et de sa meilleure amie sous son toit, elle pensait que le duc allait accepter son amour pour Charles. Or William Cavendish ne voulut jamais céder à son épouse ce qu'il lui faisait endurer, qui plus est, il n'avait toujours pas d'héritier légitime. Georgiana réussit à voir Charles à Bath de temps en temps, elle tomba enceinte de lui mais l'enfant de cet adultère fut confisqué par la famille Grey. La duchesse ne pu jamais revoir sa petite fille ni Charles. Finalement, elle réussit à donner un héritier au duc et du accepter le ménage à trois qui sévissait dans sa propre demeure. A la fin de sa vie, Georgiana donna sa bénédiction à William et Beth et fut donc destituée de son titre de duchesse, Beth devenant la seconde femme de William et par conséquent la duchesse de Devonshire. Elle mourut à l'âge de quarante huit ans, on sait qu'elle avait perdu un œil et sa mort est suspectée d'avoir été causée par un meurtre au poison. Le destin tragique d'une femme qui ne l'avait pas mérité, souvent comparée à Marie-Antoinette.





Dernière édition par Elisabeth E. Cavendish le Mar 14 Aoû - 18:28, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   Lun 15 Aoû - 20:41





« Le coeur d'une femme est un océan de secret »


Chaque famille avait ses secrets, le notre se cachait dans une des chambres du manoir, où Mère dormait depuis longtemps. Comme une princesse qui attendait le baiser du prince charmant, entourée d'appareils médicaux. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé, personne n'avait jamais voulu me dire pourtant j'avais posé bons nombres de questions. Personne. Je n'avais jamais compris, et je ne comprendrai jamais. Hélène ne savait pas non plus pourquoi Mère dormait paisiblement. On avait déjà entendu que les gens montaient au ciel, mais là elle était bien là sous nos yeux. Nous ne devions rien dire, ne pas en parlait, nous avions que très peu le droit d'aller la voir. Ce fut un vrai choc quand Père vint nous annoncer la nouvelle, il commença par prendre Hélène à part dans une autre pièce puis c'est elle qui est venue nous dire qu'on ne pourrait plus prendre Mère dans nos bras, elle avait prit ma main et m'avait fais monter au troisième étage tout au bout du couloir où je n'allais jamais. Père avait dit qu'il y avait de vilaines araignées, moi j'avais peur des araignées. C'était là que dormait Mère.

Père n'avait jamais été tendre avec nous, toujours distant, toujours absent. Avec la disparition de Mère, ce fut encore pire ! J'avais Hélène le soir pour m'endormir. On ne pouvait rien dire à Père alors ma soeur devint très vite indispensable et comme une seconde maman. Père, nous a envoyé toutes deux dans un prestigieux pensionnat. Une école très chic, très sélecte, très privée et très chère. Même si, nous n'avions guère le choix Père nous avez dis que c'était le plus grand souhait de Mère. Alors, le mois suivant, avec Hélène, nous quittions le domaine familiale pour rejoindre Londres et notre nouvelle école. Un pensionnat très strict. Aucun élève ne rentrait chez lui le soir, aussi proche soit sa maison. Nous étions tous logés à la même enseigne. Notre gouvernante disait toujours que dans cette école on nous apprendrait à devenir des vraies femmes, moi je voulais devenir une princesse. On nous apprit à bien manger, à bien se tenir, à bien s'habiller, à se tenir droit, et à apprendre les bonnes manières... Les règles étaient dures, mais à la maison c'était pareil.

J'écoutais ce que me disait Hélène, elle me disait " Chut " je faisais silence. C'était la plus intelligente de nous deux, et la plus grande aussi. Depuis que Mère dormait dans sa chambre, Hélène m'avait jurée de ne jamais me quitter et de me protéger. Père avait essayé de nous séparer, mais Victoria avait refusé et avait été privée du dîner. Ce soir-là, on avait écouté à la porte du bureau de Père. Notre gouvernante disait à Père qu'après la perte de Mère, il valait mieux nous laisser toutes les deux. Père avait accepté, mais nous devions être sages et obéir. Nous n'avions jamais le droit de sortir du pensionnat, comme si l'extérieur était dangereux. Les sanctions et les punitions étaient très dures, mais c'était pour nous rendre plus fort nous disait-il. Pour les vacances, nous rentrions chez nous. Je ne me suis jamais plainte à Père, je pensais que c'était normal, que toutes les écoles fonctionnaient de la même manière. Hélène m'avait dis de ne plus rien dire à Père, juste ce qu'il fallait mais tout lui dire à elle, que je pouvais avoir confiance en elle. Et c'était vrai, ma sœur ne m'avait jamais trahis et j'avais toujours pu compter sur elle. Même quand nous étions en vacances, un professeur venait au manoir pour surveiller mon langage, mes tenues, mon comportements, et me faisait faire mes devoirs. J'étais une jeune fille sage et docile, je suivais ce qu'on me disait sans broncher. Je faisais mon éducation, et Hélène m'avait dis que c'était un mauvais moment à passer tout cela mais qu'un jour, cela nous servirait. Et puis, ensemble nous étions plus fortes.




Dernière édition par Elisabeth E. Cavendish le Mar 26 Fév - 13:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   Mar 6 Sep - 17:50







« Nulle amie ne vaut une soeur »

J'étais malade, et le climat de Londres ne me réussissais guère. C'était pour cela que Père décida de m'envoyait en Amérique. Il faisait bon y vivre, et ma tante vivait là-bas, nous devions y passer les vacances pour commencer. Officiellement, c'était les raisons qu'avaient eut Père de prendre nos billets. Officieusement, Père avait trouvé une nouvelle femme, une nouvelle amante et malgré l'immense demeure dans laquelle nous vivions, apparemment Hélène, moi, les chiens et ma dame de compagnie gênions... Père disait que je faisais trop d'équitation, en effet tous les jours je faisais de longues ballades et je prenais beaucoup trop de risques au vue de ma santé. S'il ne me restait que quelques mois à vivre alors je voulais en profiter pleinement mais cela il ne l'admettait pas.

Mais l'équitation n'était pas ma seule passion, j'en avais une autre - plus ou moins secrète celle-ci. L'écriture. J'étais l'une des rares femmes à écrire des livres, grâce à un long carnet d'adresse j'étais arrivée à me faire publier sous un pseudonyme masculin. Peu de gens étaient au courant, et surtout pas Père. C'était un secret et vu le peu d'attention que l'on m'accordait, personne n'y avait jamais vu que du feu. Ma famille n'était donc pas au courant, Père étant trop absent. Hélène était la seule au courant, nous avions trouvé mille et une excuses pour cacher mes activités à notre gouvernante. Aux dernières nouvelles, elle ne s'était jamais doutée de rien. En grandissant, j'avais fais mes preuves et l'ont me laissé plus de liberté. Une fierté pour moi, un femme publiée. Un brin féministe sur les bords, je militais pour les droits des femmes. Nous devions nous moderniser. Nous devions travailler. J'en rigolais seule ou avec Hélène, elle était la seule à me comprendre telle une soeur jumelle. Je pouvais tout lui dire, tout lui raconter, tout lui confier. Elle ne me jugeait pas, elle me soutenait toujours.

Nous étions donc à bord de ce paquebot de rêve, un peu à contre coeur, mais nous prenions cela comme des vacances. On ignorait alors que ce voyage de rêve, et de vacances allait se transformer en horreur, et en cauchemar.




Dernière édition par Elisabeth E. Cavendish le Mar 14 Aoû - 18:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   Sam 1 Oct - 21:58







« Suis-je devenue fou ?
Oui je crois bien Chapelier, mais je vais vous dire un secret : La plupart des gens bien le sont ! »







Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ELISABETH Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ La vie est un ballet, on ne le danse qu'une fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duchesse Elisabeth d'Alençon
» Elisabeth d'Alençon - mon histoire appartient à Dieu mais je tenterai de la raconter aux hommes[terminé]
» Le missel d'Elisabeth d'Alençon
» "Bien le bonjour~" || Elisabeth
» Why Haiti Can't Forget Its Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Bienvenue à bord-