AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Dim 1 Avr - 10:12







❝Un sourire est une clef...❞
Katherine Ҩ Andrei
Le bar était illuminé de joie, demain. Le Titanic partira pour faire sa première traversée, c'était probablement le meilleur soir pour les chiffre d'affaires pour ce bar, il accueillait ceux qui aillaient fêter leur départ en mer, et ceux qui déprimer de ne pas faire parti du voyage. Je faisais parti de ces gens là. Pourtant je ne désespérais pas de trouver une solution, j'avais toujours espoir du miracle. Comme si les billets de paquebot tombaient du ciel ou se ramassait par terre comme une pièce de deux francs. D'ailleurs, j'avais ramassé assez de pièce de deux francs pour me souler définitivement ce soir là. Et bien oui, les gens sont pressés en ville et ne prennent pas le temps de regarder ce qu'il se passe. Etant un grand observateur, j'avais vu tout en me baladant au fil des semaines dans cette charmante ville française les pièces qui brillaient au sol, abandonnées. Il m'était arrivé bien souvent de mendier, mais ici c'était différent, la bonté des un et des autres avait fait que j'avais réussi à survivre sans le moindre problème. Il était certain que je n'avais rien à moi, mis appart mon corps, car même mes habits n'étaient autre que des dons. Et je me plaisais dans cette vie faite d'incertitude. Je me faisais plaindre par les femmes de haute bourgeoisie qui se demandait comment je pouvais bien faire, je me faisais chouchouter sans avoir rien demandé, juste parce que j'étais un aventuré qui avait traversé toute l'Europe, et elles des poules de luxe qui n'avaient jamais bougé pour la plus part de plus d'un rayon de vingt kilomètres de leur résidence. Au fond, c'était plutôt moi qui les plaignais, quelle triste existence que d'avoir pour seuls voyages les récits de types comme moi. Elles avaient les moyens cependant d'aller où elles voulaient, mais elles restaient ici, parce qu'elles avaient trop de choses à faire. Mais qu'est ce qu'il pouvait y avoir de plus important à vivre que ses rêves ?

J'étais accoudé à une table buvant tranquillement mon troisième verre tout en observant les danseurs. J'aimais beaucoup observer ce genre de scène sans forcement y participer, probablement parce que j'étais un bien piètre danseur, je me souvenais de cette femme à Florence qui m'avait donné des leçons de danse (probablement pensait-elle que j'épouserais sa fille), je m'étais prit pas mal de coup de livre sur la tête, il était vrai que la danse n'était pas mon domaine de prédilection, mais parfois avec quelques verres dans le nez je pouvais me laisser conduire à ce genre d' « amusement », combien de fois avais-je marché sur les pieds d'un autre danseur ? Un nombre incalculable, et c'était exactement pour cela que je restais bien tranquille assis dans mon coin où je songeais que personne ne porterait son intention sur moi. L'horloge indiquait déjà onze heure moins vingt, mais la fête ne venait que de commencer. Tout à coup une voix s'éleva dans les airs :
« Savez vous quel jour nous sommes jeune homme ?! »

J'observais l'homme à moitié ivre devant moi assez indécis. A vrai dire, je parlais extrêmement mal le français et pas un mot d'anglais. Et les jours de la semaine n'était pas forcement le genre de chose que j'apprenais en priorité dans un pays inconnu. Alors je répondais assez faiblement, afin que le moins de personne ne puissent entendre cet horrible accent Roumain, j'étais assez gêné sentant une pluie de regards posée sur moi

« Je ne sais pas. »

L'homme se mit à rire comme un possédé puis se recula de ma table en riant de plus belle, je finissais alors mon verre cul sec en écoutant le pauvre fou ivre

« Nous sommes à la veille d'une merveilleuse aventure ! Le Titanic ! Alors tournée générale au nom de Rivers ! »

Alors tout le monde poussa un cri de joie, alors qu'une bonne femme tentait d'entrainer le type à l'extérieur de bar, baissant la tête de honte, je dessinais un sourire amusé en observant la scène sans même me rendre compte qu'une jeune femme m'observait. Bien trop captivé par la scène qui était des plus comiques, ce type avait le don de ce ridiculisé, on pouvait dire qu'il savait vivre lui au moins.


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Dim 8 Avr - 10:54

Un sourire est une clef
Ft. Andreï S. Dragomir


Le grand départ avait lieu le lendemain, j'allais enfin voir le Titanic ainsi que l'Amérique et j'allais passer de longues vacances dans sur ce continent qui me promettait tant de surprises. La bonne humeur régnait dans le bar, tout le monde dansait, buvait à l'exception de quelques-uns qui, déprimaient par le fait qu'ils n'aient pas de biller, restaient dans leur coin à recenser leurs malheurs. Des malheurs qui ne servaient à rien de garder dans sa petite caboche, mais si cela leur plaisait autant qu'ils terminent dépressif. Pour ma part, j'avais déjà bu plusieurs verres de bières et autres boissons alcoolisés qui n'étaient pas conseillées aux dames. Vraiment pitoyable, pourquoi nous, personnes faisant partie du sexe faible, devions nous contenter de rester cloitrer chez nous pour faire et élever des gosses ? Non, c'était bien trop écœurant pour moi. Je préférais de loin participer à de bonnes fêtes et danser. D'ailleurs c'est-ce que je faisais, la musique était entrainante et c'est avec une personne totalement inconnu que je partageais les pas. Je riais, écrasant quelques pieds au passage, ma coiffure de travers et l'esprit légèrement embrumé.

Soudain un homme, sûrement un peu trop bourré, annoncer une tournée générale à son nom. Un « ouais » général s'éleva dans le bar tandis que la femme traînait son époux jusqu'à la sortir. Cela avait dû être drôle pour les personnes qui avaient regardé la fin de la scène, au moins y a un qui dormirait bien ce soir, mais mon regard était bien trop occupé à regarder l'homme avec qui le monsieur avait discuté. Lui regardait ailleurs, ne sentant sûrement pas que je le fixais. Mon partenaire de danse me poussa à reprendre notre danse, ce que je fis, mon esprit distrait par l'homme que je venais d'observer. Mes pas était beaucoup plus lent et moins assurés qu'au début et au bout de quelques minutes, mon partenaire me délaissa au profit d'une autre. Tant pis j'irais voir ailleurs. Je pris une autre gorgée de bière avant de me diriger avec grâce vers la table où il était assis. Enfin avec grâce ... je titubais légèrement. Un sourire charmeur apparut sur mon visage quand je me retrouvais en face de mon étranger. Je lui tendis ma main.


« Salut ! Tu viens danser ? »

J'entrepris de faire mon regard le plus implorant. Cela était rare que l'on me refuse quelque chose, mais si je ne l'avais pas, je faisais tout pour l'obtenir.

Code by Anarchy


Dernière édition par Katherine Somens le Sam 21 Avr - 14:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Dim 15 Avr - 11:36







❝Un sourire est une clef...❞
Katherine Ҩ Andrei
Je regardais la table, espérant que l’on m’oublie un peu. Je ne savais parler que quelque mots de français ou d’anglais et de devais avouer que c’était assez gênant pour moi ce genre de situation. Je regardais à nouveau les danseurs qui semblaient bien s’amuser, je les observais avec leurs faces ravies, ils visaient au jour le jour, enfin c’est ce qu’ils croyaient. Car malgré tout ces gens là avaient un port d’attache, et vivaient dans le sécurité de lendemain. On pourrait penser qu’un type comme moi qui n’avait « rien » devait le envier, mais pas le moins du monde. Je n’avais pas rien, j’avais la liberté. Et ça, pas grand monde l’avait. Une voix se fit entendre à mes cotés, je reportais mon regards azur vers sa propriétaire. Elle était grande, très belle, fine. Un grand sourire se dessinais sur son visage, ses yeux étaient doux bien que je pouvais un voir qu’elle n’y voyait plus très clair, probablement un abus d’alcool. Je l’observais quelques instants alors qu’elle me tendait la main. Elle voulait que je danse ? Était-elle sérieuse ? Sur tout les hommes qui pouvaient être présent et non accompagné il fallait que cela tombe sur moi ? Il était vrai que c’était assez flatteur, mais je n’avais pas vraiment le cœur à m’amuser ce soir là, de plus, j’étais un très mauvais cavalier et je ne tenais pas à me prendre sa main dans la figure pour lui avoir écrasé le pied. Chose qui m’arrivait pratiquement à chaque fois que j’entrais sur une piste de danse pour tout avouer. J’étais le maudit de la danse.

« Salut. »

Et bien jusque là, je m’en sortais avec l’anglais. A vrai dire il n’y avait pas plus compliqué comme mot que de saluer quelqu’un. C’était généralement la première chose qu’on arrivait à comprendre. Je lui adressais alors un faible sourire en observant sa mine suppliante, je devais avouer lui trouver beaucoup de charmes.

« Je danse trrrès mal. » Ajoutais-je sans savoir si les mots que j’alignais étaient grammaticalement corrects.

J’ignorais comment la jeune femme prendre mon refus, qui n’était totalement un « non », probablement irait-elle chercher un cavalier ailleurs. Je ne la quittais pas de regards, mes yeux bleus détaillés le visage de la jeune femme qui était vraiment resplendissante. Elle avait une beauté assez unique, chaque femme avait une beauté unique à vrai dire, mais celle-ci dégageait un petit quelque chose en plus qui ne se retrouvait pas forcément chez toutes les demoiselles de ce bas monde. En tout cas, son sourire m’avait fait retrouver le sourire de mon coté. C’était une jeune femme riche, cela se voyait par ses vêtements, son maquillage et la parure qu’elle portait qui bien qu’elle soit légère, je ne doutais pas qu’elle valait une fortune. J’aurais pu devenir riche en côtoyant des femmes comme elles, il était ci simple de voler. Mais j’étais trop honnête pour faire une chose de la sorte, et puis avouons le, l’argent ne m’intéressait pas plus que ça, sans quoi j’aurais depuis longtemps épousé la première fille à papa pleine au as que j’aurais croisé.


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Sam 21 Avr - 14:52

Un sourire est une clef
Ft. Andreï S. Dragomir


La petite fête battait son plein et le bar marchait très bien. Le propriétaire devait être plus qu'heureux, il allait sûrement s'offrir des vacances bien méritées, je suppose. Je n'avais jamais eu à travailler, j'étais une gosse de riches et ceux-là ne travaillent que dans des métiers ou l'on ne se fatigue pas. Mes parents, bien que je les détestais, me nourrirent assez longtemps, jusqu'à ce que je les dépouille de tout leur argent. J 'avais bien ri ce jour-là. En fait, c'est il n'y a pas très longtemps et c'est grâce aux billets qu'ils cachaient que j'ai pu me payer deux billets pour le Titanic. Eh bien oui un pour moi et un autre pour Matthys. Lui devait travailler, sauf que l'argent qu'il gagnait ne suffisait pas pour acheter un passe pour monter à bord du Titanic. L'homme qui avait attiré mon attention ne devait pas être très riche non plus. Pour la plupart des riches cela était une énorme barrière qu'ils ne voulaient pas franchir. Sûrement pour ne pas salir leurs costumes de soie. A mon avis, tout ça était bien trop ridicule.

Les yeux du jeune homme étaient si clairs ! D'un gris perle très beau. Il n'était pas mal lui non plus, une peau bronzée, un visage séduisant et il n'avait pas l'air d'avoir trop bu, contrairement à moi. Et il avait l'air de faire partie des gens déprimés qui n'avaient pas de billet. Son salut me fit sourire. Il n'était finalement pas anglais ! Son accent ne me disait rien et pour l'instant il s'en sortait plutôt bien. Ma mine si suppliante le fit sourire. Ah ! Il était en train de flancher, il ne pouvait qu'accepter ! Et puis on ne refuse pas de danser avec une femme sauf si l'on est vieux, moche et con et que c'est pareil pour la dame. Mais je ne pensais pas avoir ces critères-là donc j'avais toutes mes chances.

Alors, comme cela, il dansait mal. Mince, moi qui voulait être avec le danseur le plus parfait d'Angleterre j'étais mal tombée. J'haussais les épaules, ça remarque ne me faisait absolument aucun effet. Soit il était honnête et ne voulait pas écraser mes pieds, soit il était beaucoup trop modeste. Hum, j'optais plutôt pour la première solution. Après tout, la danse n'était un passe-temps très prisé des hommes, bien que cela les amuse. Et lui devait avoir d'autres chats à fouetter. Tant pis, j'allais quand même le faire venir sur la piste de danse. Il fallait qu'il s'amuse ! C'était la fête après tout. J'attrapais une de ses mains en lui souriant malicieusement.

« En admettant que tu danses mal, moi je suis saoul, donc je ne sentirais rien si tu m'écrases les pieds. »

J'étais têtue et je n'allais pas le lâcher comme ça. Ce n'est pas en m'avouant qu'il allait ruiner mes chaussures que j'allais abandonner. Sa patiente serait mise à rude épreuve avec moi, mais j'étais sûr que je ne serais pas obligée d'insister beaucoup.

« Si tu veux, je patiente avec toi jusqu'à la prochaine pour te préparer psychologiquement à la chose que tu vas faire. C'est de l'humour bien sûr ... Tu sais au moins ce que signifie psychologique, n'est-ce pas ? Et puis dis-moi, il me semble que tu as un petit accent, tu viens d'où ? »
Code by Anarchy


Dernière édition par Katherine Somens le Jeu 3 Mai - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Dim 22 Avr - 15:34







❝Un sourire est une clef...❞
Katherine Ҩ Andrei
J’observais la jeune femme qui venait de saisir ma main un immense sourire sur les lèvres, je lui adressais un léger sourire amusé par la situation, elle était a moitié soul pour ne pas dire complètement, elle était assez amusante je devais l’avouer. Elle avait réussit à me faire sourire ce soir là. Elle insista pour que je devienne son cavalier pour la soirée, je jetais un coup d’œil autour de nous, j’apercevais un jeune homme qui observait les hanches de la jeune femme sans la moindre retenue, je reportais mon attention sur la jeune femme, j’avais compris la moitié des mots « Danses mal », « saoul », « sentirais » et « pieds ». Le reste semblait être une langue venue d’ailleurs (c’était le cas à vrai dire), je lui adressais un léger sourire nos mains toujours liées, elle semblait vraiment déterminée. Je continuais d’observer son joli petit minois, elle était décidément la plus ravissante créature qu’il puisse y avoir dans ce bar, malheureusement je n’arrivais pas à comprendre ce qu’elle disait et c’était assez handicapant pour moi ce genre de situation, mais elle semblait très patiente et intéressée. Elle ne voulait pas abandonner la partie aussi facilement, elle pouvait avoir tout les hommes qu’elle voulait pour cavalier, mais mademoiselle avait fait son choix et ce n’était pas vraiment pour me déplaire, mais la danse n’était vraiment pas mon domaine. Voir pas du tout. Elle semblait se ficher pas mal de ce qu’il pouvait advenir de ses chaussures de luxe et n’avoir qu’une seule envie : faire la fête. Mon regard azur ne quittais pas ses yeux, alors qu’elle continuais de parler sans que je ne puisse vraiment comprendre ce qu’elle disait « avec toi », « chose », « tu sais », « dis moi », « tu viens d’où ». Elle semblait être une grande bavarde, malheureusement elle n’était pas tombée sur la bonne personne pour discuter car je ne comprenais rien à rien. Je fronçais légèrement les sourcils répétant un mot qu’elle avait répété deux fois et qui à mon sens ne voulait rien dire

“Psy...Cholow. Giqque ?”

Je me sentais absolument ridicule à cet instant, et je baissais les yeux sur mon verre que je saisissais de ma main libre pour le vider cul sec. Je reportais mon regard sur mon interlocutrice et je lui répondais

« Rroumanie. C’est là bas, le pays à moi. »

J’avais beaucoup de progrès à faire en anglais c’était une évidence, mais à quoi bon puisque de toute évidence je n’irais jamais aux Etats-Unis ? Non, il ne faillait pas que je pense cela, si ce n’était pas à bords du Titanic ce serait sur un autre bateau que je rejoindrais ce continent, bien que je serais tout de même bien déçu. Je m’entrainerais à parler Anglais, et si d’ici demain je trouve une solution, j’apprendrais à bord du Titanic, j’avais le droit de rêver n’est-ce pas ? Je tenais toujours la main de la jeune femme, je me levais enfin et j’aperçus sur son visage une immense satisfaction de mon geste, j’ajoutais en me rapprochant de la jeune femme

« Un derrnier verrrre. Aprrès, moi je danse avec toi. »



fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Jeu 3 Mai - 18:38

Un sourire est une clef
Ft. Andreï S. Dragomir


Mes yeux le fixaient avec insistance, grands et bleus. Je ne me débâtissais pas de mon immense sourire, charmeur et patient. En plus d'avoir des yeux magnifiques d'un bleu azur profond d'où l'on avait du mal à détacher ses yeux, il possédait un sourire charmeur qui me plaisait beaucoup. J'étais sensible au charme que possédaient certains hommes qu'ils soient riches où non. Après tout l'argent ne changeait pas grand-chose si ce n'est la tenue ou bien le caractère parfois bien plus prétentieux chez les bourgeois. Mais je n'étais pourtant pas une couche-toi là, je n'étais pas si bête, seulement j'avais un mode de vie légèrement plus libertin que tous les gens de ma classe sociale. Je n'avais sincèrement rien à faire du regard des autres. Qu'ils pensent ce qu'ils veulent ! Ils ne savaient rien de ma vie et leurs avis m'indifféraient de toutes façons. Pour eux tout ce résumé à leurs quartiers chics et boutiques de luxes et bien entendu, bientôt le magnifique Titanic.

L'homme, qui allait devenir mon futur cavalier, me regardait et j'avais la drôle d'impression qu'il ne comprenait pas grand-chose à mon discours. D'habitude je ne parlais pas autant, mais l'alcool pouvait délier les langues les plus réticentes, non ? Bref, je me tue pour voir s'il arrivait à suivre tout ce que je déblatérais. Apparemment, non. Je souriais toujours et j'essayais bien sûr de ne pas rire. Oh non, je ne me moquais nullement de ... Pufff je ne savais même pas son nom, il faudrait que je le lui demande en espérant qu'il me comprenne. Hum, donc je disais que je ne me moquais nullement de mon futur cavalier, mais la situation était plus que drôle. Moi saoul tenant la conversation à un ... un quoi alors ? Sûrement pas français. Espagnol ? Italien ? Roumain ?

« Hum .. Non. Psy-cho-lo-gi-que. »

J'articulais bien pour qu'il capte bien toutes les syllabes. Je pouffais un peu avant de lui tapoter avec compassion. Le pauvre ça ne devait pas être facile tous les jours. Il devait se sentir énormément ridicule et je ne pouvais pas dire le contraire.

« Ahhhh. Ça explique tout. Et c'est bien la Roumanie ? »

Bon même s'il ne comprenait pas grand-chose, ça l'habituerait a notre langue. Enfin, il se leva. Oui, j'avais réussi !!! J'avais une folle envie de sauter partout, mais je me retins me contentant d'afficher une mine réjouie.

« Parfait ! En plus les musiciens- les gens qui font de la musique- entament un nouveau morceau ! »

Code by Anarchy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Dim 13 Mai - 13:17







❝Un sourire est une clef...❞
Katherine Ҩ Andrei
Elle me répétait le mot qui selon moi n’avait aucun sens, c’était simplement un mot étrange... C’était si difficile de comprendre ce que l’on vous dit quand on n’a aucune notion d’anglais et un français assez médiocre. Elle me tapotait l’épaule avec compassion après avoir pouffé de rire, je ne disais rien, les gens aimaient me prendre pour un pauvre petit malheureux, le vilain petit canard ou que sais-je. Ils aimaient bien cela, alors pourquoi les contredire ? Je n’étais pas stupide, mais souvent l’on voyait dans les étranger la stupidité parce qu’ils ne comprenaient pas ce que les autres leur disait, il ne pouvait pas vraiment se défendre contre ça, il ne pouvait pas leur expliquer qu’il n’était pas un demeuré, qu’en Roumanie aussi on savait réfléchir et peut-être mieux que dans d’autres pays et que certaines personnes dans ses pays très développé. Mon anglais était ridicule, tout le monde le pensait et moi le premier, je l’accordais, j’étais absolument ridicule lorsque je répétais des mots tels un gosse de trois ans en train d’apprendre à parler, mais tout ses gens je voulais bien les voir aller en Roumanie pour essayer de parler avec des Roumains. La jeune femme en face de moi avait cependant une certaine forme de gentillesse à mon égard, elle parlait plus lentement pour que je puisse bien comprendre et je devais avoir que c’était assez appréciable, car on pouvait me répéter quarante fois la même phrase sans que j’en comprenne un mot parce que les gens parlent trop vite... Je lui adressais finalement un léger sourire, après tout, je n’étais pas plus ridicule qu’elle, elle était totalement saoul, autant être ridicule à deux ? Cela me changerait un peu... Elle me posa une question assez amusante, je lui répondais un faible sourire sur les lèvres

« C’est... Différrrent. »

Ce n’était pas comparable voila tout. Je n’avais pas forcément un regard positif sur mon pays natal par ce que j’y avais vécu mais j’aimais tout de même mon pays, mes racines, mais je le trouvais moins fascinant que les autres pays que j’avais pu traverser, probablement parce que c’était là-bas que j’étais né. En général je parlais assez peu de la Roumanie hormis pour parler de mes origines, je n’aimais pas mon enfance, je n’aimais pas ce que j’y avais vécu, je ne voulais pas me souvenir, je gardais ma mère dans mon cœur, ses traits de gitanes étaient à jamais gravés dans ma mémoire, le visage de chacune de mes sœurs, et c’était tout. Je ne voulais plus penser à mes frères ou à mon père, je ne voulais plus penser à la vie de ferme et encore moins à la façon dont je suis parti de chez moi, sans jamais me retourner de peur de voir les larmes sur le visage de ma mère, je voulais m’en souvenir souriante et heureuse. La jeune femme me fit sortir de mes pensées en prenant la parole de nouveau, je posais mon regard cyan dans le sien, elle semblait réjouie de fait que j’eus accepté, l’erreur... Je lui avais dit que j’étais un piètre danseur, mais ce n’était rien de le dire, encore une nouvelle façon d’être ridicule...

« Tu as sûrrre que tu veux fairrre la danse avec moi ? » Lui demandais-je pour la dernière fois.

Quelle magnifique conjugaison... Je me doutais que j’avais encore dis des mots de travers étant donné son sourire, mais je parlais c’était déjà ça. Je prenais un autre verre pour le vide cul sec pour me donner un peu de courage. Danser... J’avais encore bien des progrès à faire dans ce domaine... Je balayais du regard la piste de danse qui était blindée, avec un peu de chance nous passerions inaperçus.


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   Dim 19 Aoû - 0:46

J'archive.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un sourire est une clef secrète qui ouvre bien des coeurs. ~ Katherine & Andrei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sourire est une clef magique qui ouvre bien des coeurs
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Une bataille à l'aube...
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-