AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Il y a des blessures que le temps ne peut cicatriser ❧ Elwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Il y a des blessures que le temps ne peut cicatriser ❧ Elwyn   Mar 15 Avr - 19:42


Il y a des blessures que le temps ne peut cicatriser


Une peine immense susurrait de sombres paroles à mon esprit, retirant de ce fait toutes couleurs joyeuses à mon aura. Couleur que j'avais pourtant depuis le naufrage toujours réussi à garder colorée, car même si tout se trouvait sombre autour de moi, j'avais le don de parvenir à me raccrocher à la plus minime des lumières pour ainsi ne pas sombrer dans le désespoir, ou pire encore, dans la peur. En effet, j'étais de nature optimiste, cherchant toujours à voir le bon côté des éléments. Mais là, maintenant, j'avais du mal à me raccrocher à un joyeux élément, car tout me semblait morose et étrangement terne. Mon optimisme était retombé, s'était envolé, au même moment où mon regard avait croisé celui d'Elwyn alors que je ne m'étais pas attendu à le revoir un jour. Oui... Je l'avais revu et cette vision plutôt joyeuse de lui eu pour étrange effet d'assombrir mon âme, car il ignorait tout ce qui s'était passé durant son absence. Certes, j'étais ravi de le revoir et d'ainsi pouvoir rattraper le temps perdu, mais cette joie se trouvait être inhibé par ma peur. Peur de voir de tristes heures venir assombrir notre non-vie à cause de ce qui s'était passé lors de son absence. Peur de le voir s'éloigner de moi comme je m'étais éloigné de lui lorsque j'avais mal pris son rejet et que je m'étais mis à voyager. Peur d'une haine sans fin à venir à mon égard. Mais plus que tout, peur de le voir disparaître comme si son retour n'avait été qu'un songe. Merveilleux songe certes, mais un songe tout de même qui malgré la force avec laquelle nous l'enlaçons pour le garder avec nous, fini toujours par se dissiper dans la nuit pareil a de la buée. Oui... J'avais peur de tant de choses que cela m'en donnait la nausée. Et pourtant, malgré cette peur, ce n'était pas l'envie qui me manquait de me précipiter vers sa nouvelle cabine et de l'enlacer avec force pour lui montrer à quel point il m'avait manqué. Mais...Je me restreignais, je me contrôlais, non désireux de voir une porte se claquer devant mon nez. En effet, je me doutais bien qu'Elwyn serait moins démonstratif à mon égard, car son amour pour moi se trouvait moindre comparé à l'amour que je portais pour lui. Mais plus encore, il se trouvait être inférieur à l'amour qu'il avait porté, et portait peut-être même toujours, à l'égard de Siobhan. J'étais un second choix. Je l'avais toujours été et pourtant...J'avais fini par m'en accommoder. Après tout, la seconde place n'est pas si mal, non ?

C'est donc la mort à l'âme que je viens à déambuler comme le fantôme que je me trouvais être sur le pont des embarcations. Je déambulais sans vraiment savoir où je me rendais jusqu'à ce que mes pieds vinrent à s'arrêter devant les canots de sauvetages et alors, ma gorge commença à se serrer, car ces canots rappelaient à mon esprit un souvenir loin d'être heureux. Loin d'être joyeux. Puisque la première fois où je les avais vraiment regardés, j'étais décédés peu de temps après. D'autant plus que ces canots avaient éloigné Elwyn de moi. L'amenant en sécurité alors que je me trouvais en danger. Certes, j'avais aimé sur le coup ces canots pour avoir sauvé l'être qui comptait le plus à mes yeux, mais je les avais ensuite haïes pour m'avoir empêché d'être à ses côtés pour l'éternité et plus encore pour m'avoir de ce fait pousser dans les bras de Siobhan. Car oui, tout aurait été différent si Elwyn et moi avions cherché ensemble Siobhan. Nous serions morts ensemble de la même façon que nous avions vécue ensemble. Cela aurait pu être une meilleure solution et de ce fait notre amitié, notre trio, n'en aurait pas pâtit. Alors que là, notre trio risquait d'un jour ou l'autre faire exploser la vérité et ainsi créer des lésions irrévocables entre nous. Ce que je ne désirais bien évidemment en aucune façon, car si nous pouvions vivre éternellement, nous devions vivre ensemble, soudé, et non vivre chacun séparé. Aussi me fallait-il tous faire pour que les secrets ne soient pas révélés et qu’ils restent à tout jamais prisonniers de notre vie passée. Lentement, je posais ma main sur l’un des canots et je vins à fermer mes yeux, comme pour sceller ma promesse silencieuse de ne jamais déterrer ces vils secrets, car ils devaient rester morts et enterrés. Ne m’imaginant pas être observé, je choisis de rester dans cette position, car même si je ne pouvais pas prévoir l’avenir, cela me réconfortait d’une certaine manière dans l’idée que je parviendrais à tenir la promesse faite à ces canots.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Il y a des blessures que le temps ne peut cicatriser ❧ Elwyn   Mer 16 Avr - 15:32

Loin des yeux mais toujours près du coeur.
Dwayne∞ Elwyn
« NONNNNNNNNNNNNNNNNN ! » Un cri s’éleva dans la cabine d’Elwyn. Son cri. Il s’assit brusquement dans son lit, haletant, cherchant à retrouver un souffle normal  et à retrouver la réalité. Il regardait tout autour de lui, ses yeux verts cherchant frénétiquement quelque chose qu’il ne trouvait pas. Un soupire passa ses lèvres et il passa une main sur son visage. Il tenta de se lever mais ne fît que tomber lourdement sur le sol de sa cabine. Il se redressa comme il le pouvait et s’aperçut qu’en fait, il avait les jambes totalement emmailloté dans sa couverture. Il avait dû beaucoup bouger pour être ainsi. Il se débarrassa de sa prison blanche, se releva et posa le drap en boule sur son lit. Il entra alors dans la salle de bain et prit une douche bien mérité. Posant ses deux mains sur les carreaux de la douche, il laissa l’eau couler le long de son corps et dans ses cheveux. Il avait encore fait ce cauchemar. Encore et toujours. Ses poings se fermèrent et il resta ainsi pendant une bonne dizaine de minutes avant de commencer à se laver.

Une vingtaine de minute plus tard, il était habillé à la mode de 1912 et prit un petit déjeuner au pont des secondes classes comme il en avait l’habitude. Là, il prit son temps et respira à plein poumon l’air du grand large. L’air iodé de la mer. Depuis qu’il était de retour sur le Titanic, il s’était, petit à petit réhabituer à marcher sur ces ponts et essayait d’arrêter de regarder par les hublots pour voir s’il n’y avait pas un iceberg quelque part. C’était compliqué. Le jour du naufrage était gravé à jamais dans sa mémoire et dans la moindre fibre de son corps. Il s’en souvenait comme si c’était hier. Il ferma les yeux. Il ne devait pas penser à ça. Pas maintenant. Il essaya de penser à Dwayne et à Siobhan qu’il avait enfin retrouvé et un sourire naquit sur ses lèvres. Cependant, il avait la très nette impression qu’il l’évitait. Ou alors était-ce lui qui les évitait ? Il ne savait pas vraiment. Il ne leur avait pas encore annoncé ce qu’il avait fait après leurs morts après tout. Est-ce qu’ils le détesteraient ? Est-ce qu’ils prendraient ça comme une trahison ? Il avait peur. Il craignait leur réaction plus que tout au monde. Il soupira de nouveau.

Il retourna dans sa cabine et prit un recueil de chanson lyrique qu’il avait emprunté à un musicien. Il avait envie de chanter. Il en avait besoin. Il avait toujours aimé ça. C’était son petit moment à lui, son moment de recueillement, d’isolement, de bonheur. Bref, c’était son moment. Il retourna sur les ponts et aperçu une silhouette qu’il connaissait bien. Un sourire éclaira ses traits et il appela : « Dwayne ! » Apparemment ce dernier ne l’avait pas entendu car il continua sa route comme si de rien n’était. Elwyn fronça légèrement les sourcils, inquiet et décida de le suivre à bonne distance et sans faire de bruit. Il avait l’impression d’être un détective entrain de filer un suspect sauf qu’il n’était pas flic et que Dwayne n’était pas un suspect. Son frère s’arrêta sur le Pont des Embarcations et le regard d’Elwyn se fît triste lui aussi. Cela lui rappelait énormément de chose également. Il l’observa un long moment avant de s’approcher de lui, son bouquin sous le bras. Il s’arrêta à une distance respectable où la bienséance serait fière de lui. Il ne voulait pas non plus envahir son espace vitale tant qu’il ne l’autoriserait pas.

« Bonjour Dwayne. » Il lui sourit, le regard illuminé par la tendresse qu’il avait pour son frère. Il ajouta ensuite : « Je ne te dérange pas j’espère ? Je t’ai appelé tout à l’heure mais tu ne m’a, visiblement pas entendu. » Il ne lui en voulait pas et ce n’était pas un reproche qu’il lui faisait. Juste une constatation. « Dwayne, je … Je suis désolé pour la dernière fois. Tu t’es évanoui à cause de moi n’est-ce pas ? A moins que je ne me donne trop d’importance ? » Il avait détourné la tête, gêné, embarrassé et surtout un peu honteux. Il se mordilla légèrement la lèvre inférieure. Il posa le livre sur le rebord du Titanic avec une main sur ce dernier pour le tenir et ferma pendant quelques secondes les yeux. Il avait l’air d’un idiot il en était sûr. Il soupira et rouvrit les yeux lentement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a des blessures que le temps ne peut cicatriser ❧ Elwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas d'âge ni de temps. Elle peut naître comme elle peut mourir à tout moment {Lou'&Tal
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-