AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Don't let go [Rosabelle & Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Mer 28 Mar - 16:23

    Il n'y avait aucune explication qui lui venait à l'esprit pour expliquer ce qui venait de se passer. Tout c'était passé très vite mais en même temps terriblement lentement. L'homme avait commencé à hurler, il avait finit par disparaître après avoir mit le feu au reste mais le pire restait le grondement sourd qui avait empli la salle et apparemment le reste du paquebot.

    Les réponses finiraient surement par venir à eux bientôt ou plus tard. Le plus important était d'éloigner Rosa de tout ça. Lui aussi était choqué, il n'était pas un surhomme, l'irlandais avait même cru un instant qu'ils allaient finir par mourir pour de bon et l'angoisse lui avait serré le coeur.

    Bien heureusement, ses pieds étaient toujours bien ancrés sur le bateau et tout avait cessé. Il avait envoyé paître une collègue de la rousse de manière très peu correcte mais il finirait bien par la recroiser pour s'excuser. Du moins, s'il reconnaissait son visage, ce qui n'était pas du tout certain.

      « Je te ramène à ta cabine, c'est d'accord ? »

    Elle avait à peine hoché la tête, se contentant de continuer de le prendre pour une bouée de sauvetage. Tout le monde semblait faire de mal et être en état de choc, se diriger vers les autres ponts était une manœuvre assez complexe mais ils avaient le temps. D'ailleurs tout ce monde se rentrant dedans comme des idiots lui rappelait le naufrage et cela n'était pas un bon souvenir même s'il ne savait plus vraiment ce que cela faisait de se noyer. Et c'était tant mieux.

    Ils arrivèrent enfin au Pont D et il se dirigea en connaisseur vers la bonne cabine, Noah secoua rien qu'un instant son amie pour qu'elle lui donne enfin sa clé et une fois cela fait, ils entrèrent tous les deux. Refermer la porte lui fit un bien fou, moins de bruit, moins de monde, juste eux deux.

      « Est-ce que tu te sens mieux ? »

    L'irlandais s'était rapproché d'elle pour poser ses mains sur ses épaules afin qu'elle le fixe, le visage toujours embué de larmes.

      « Tu veux que j'aille te chercher de l'eau ou quelque chose pendant que tu te détends ? »

    Elle pouvait lui demander la Lune, il essaierait de l'attraper rien que pour voir un simili de sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Mer 28 Mar - 18:13


Elle s’était contentée d’acquiescer quand il lui avait demandé si elle voulait ou non qu’il la raccompagne à sa cabine, consciente qu’elle se remettrait à pleurer si elle tentait de faire sortir le moindre son de sa bouche tremblante. Il aurait pu tout aussi bien lui proposer d’aller dans la sienne ou même n’importe où ailleurs sur le paquebot, Rosabelle aurait accepté. De toute façon, ici ou ailleurs, ils restaient sur le Titanic. C’était à pleurer et c’était ce qu’elle voulait faire, encore et encore, jusqu’à s’assécher totalement et en mourir. Mais mourir pour quoi au juste ? Se réveiller à l’infirmerie ?
Tout ça était absurde et il n’y avait aucune échappatoire. Ils étaient condamnés, maudits… Il n’y avait plus d’espoir. Juste un feu brûlant qui les consommerait tous, du sang, des cris, la peur.

Rose suivit Noah, se raccrochant désespérément à lui comme s’il avait s’agit d’une bouée de secours. Elle appréciait le poids de son bras passé autour de ses épaules tandis qu’ils essayaient de progresser parmi la foule d’autres passagers désireux de mettre le plus de distance possible entre la salle de réception et eux.
La jeune femme préférait ne pas leur accorder trop d’attention. De toute façon, quand bien elle l’aurait souhaité, elle en aurait été incapable. Elle les détestait tous à cette seconde, et se détestait plus encore pour cela…
Elle était censée être un guide pour eux, son travail était de les aider, les renseigner, elle était payée pour faire régner l’ordre à son niveau durant la traversée mais elle n’était même pas capable d’assurer cette fonction ce soir, ni aucun autre soir d’ailleurs. Plus depuis la nuit du naufrage où elle s’était rendue responsable de la mort de tant de personnes…
C’était à cause d’elle, elle en personne que certains étaient coincés ici. Ceux qui avaient pu s’éloigner sur les canaux n’étaient plus à bord depuis cette nuit-là, ce qui voulait dire qu’ils avaient réchappés de la mort… ou qu’ils étaient déjà au Paradis ou en Enfer, selon leur train de vie précédent le voyage.
Elle avait tué ces gens en les enfermant. Ils l’avaient tuée en retour, mais ça n’avait pas suffit à les venger, visiblement…

Rosabelle en était encore à ruminer ses sombres pensées et souvenirs lorsque Noah lui réclama les clés de sa cabine. Elle les lui glissa dans les mains après un long temps de réaction et ils pénétrèrent enfin à l’intérieur. Le calme régnait dans la chambrette modeste qu’elle n’avait nullement prit soin d’aménager à son goût et qu’elle partageait avec une collègue absente pour le moment. Peut-être s’occupait-elle de s’assurer que chaque passager regagnait bien sa cabine, comme elle-même aurait dû le faire…
Peu importait au fond.

Noah attira son attention en lui parlant et une fois encore, sans vraiment comprendre le sens de ses paroles, elle hocha la tête à l’affirmative. Elle n’avait pas envie de prononcer le moindre mot, pas envie de lui faire la conversation ou de faire quoi que ce soit. Elle n’aspirait qu’à s’étendre, finir de pleurer et se laisser happer par un sommeil sans rêve. Pitié, faites qu’elle ne rêve pas cette nuit…

Noah la lâcha et s’éloigna quelques instants, la laissant au milieu de la cabine tandis qu’il se dirigeait vers sa commode où se trouvait une carafe d’eau et une bouteille d’alcool fort appartenant à Betsy et déjà à moitié entamée. Rosabelle se désintéressa bien vite de ce que fabriquait son ami, restant simplement plantée là, incapable de bouger le moindre muscle.
Ses poings étaient encore crispés le long de son corps tremblant.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Jeu 29 Mar - 10:30

    De l'eau ? De l'alcool ? Les deux ?

    Noah ne s'était pas posé la question bien longtemps et il avait servi un verre plein d'alcool à la demoiselle. Si elle refusait, il le boirait lui même, ce n'était pas un problème du tout, il se doutait même de son refus vu qu'elle ne buvait que vraiment très rarement.

    Mais cette fois c'était différent, il fallait qu'elle se détende, que ses nerfs se relâchent et il était fort probable qu'après un tel verre ce soit déjà le cas. Un peu d'alcool pour une femme qui ne buvait jamais était diablement efficace, l'ivresse et la fatigue pointaient très rapidement le bout de leur nez et c'était exactement ce qu'il fallait pour Rosabelle.

    Le menuisier la rejoint, souriant légèrement pour donner le change et se plaça face à elle pour lui tendre le verre en espérant qu'elle le prenne. Pour le moment, elle semblait encore terriblement crispée et tendue. C'était probablement le cas de tous, mais à ce point ?

      « Rose... tu veux bien me faire plaisir et boire ça ? Ca va te faire du bien je te le promets... »

    Devant son manque de motivation, il attrapa une de ses mains dans la sienne et la força à serrer le verre, ce qu'elle fit, bien heureusement.

      « Maintenant bois ça. »

    Et tout en parlant, il la déplaça lentement vers son lit jusqu'à la faire asseoir. Son silence l'angoissait, il est vrai qu'elle avait été secouée et qu'elle avait été terrifiée comme si c'était la fin du monde mais il fallait qu'elle se reprenne, ce n'était juste pas normal de rester dans un état pareil.

    Il soupira donc, la fixant, assise sur son lit, le verre dans une main à fixer le vide comme si toute volonté de bouger avait disparu.

      « S'il te plaît Rose, fais moi confiance. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Jeu 29 Mar - 15:01


Elle revivait encore et encore la scène de la salle de réception, comprenant de moins en moins ce qui avait bien pu se passer au juste. Elle se souvenait de son amie, sur scène en train de chanter aux côtés de cette Elisabeth que Noah connaissait (et fréquentait très certainement intimement). Rosabelle se souvenait plus ou moins clairement du sentiment de jalousie qui l’avait contrariée durant quelques instants. Et puis soudainement, il y avait eu ces propos incohérents et hystérique qui étaient venus tout gâcher. Comme si le tourne disque avait eu un raté…
Tout était allé très vite et pourtant, rien n’avait de sens pour la jeune femme. Il y avait ces cris inarticulés, et puis le feu s’était déclaré et avait embrasé les rideaux. Il y avait eu des mouvements de foule paniqués et puis… et puis ce bruit. Ses oreilles sifflaient encore d’ailleurs.
Tout lui avait parut surréaliste, comme dans un rêve. Un cauchemar. Et puis plus rien. Le calme plat. Et soudain les voix chantante d’Elénore et de sa partenaire semblaient s’élever de nouveau dans sa tête et elle revoyait tout se jouer encore une fois.
Par moment, le mouvement de panique la ramenait à d’autres souvenirs. Ceux du naufrage. Et parfois, ce n’était pas un homme qui hurlait au milieu des convives, c’était sa propre mère, revenue d’entre les morts la hanter et l’accuser de tous ses maux…

Et au milieu de tout ça, il y avait Noah, présent en chair et en os, en temps réel, à ses côtés. Il lui avait mis quelque chose dans la main mais Rosabelle ne parvenait pas vraiment à comprendre de quoi il s’agissait. Ses pensées et souvenirs l’accaparaient trop pour cela. Une part d’elle voulait se reconnecter à la réalité et lui parler, lui signifier qu’elle était épuisée et avait besoin de lui, mais cette part là n’avait pas de pouvoir.

Elle suivit docilement le jeune homme lorsqu’il la contraignit à se reculer jusqu’à son lit et s’installa comme il paraissait le souhaiter sur sa couchette peu confortable. Elle tenait toujours le verre entre ses mains qui ne tremblaient plus vraiment à présent. Rosabelle n’avait même plus vraiment peur à présent, elle se contentait d’être là et de réfléchir, ressasser tous les évènements survenus.

Une minute avait pu s’écouler depuis leur entrée dans la cabine. Une minute ou une heure, ça n’avait plus d’importance. Rosabelle restait prostrée, le regard dans e vague, sa main étroitement serrée autour du verre. Car elle avait fini par le comprendre, c’était un verre qu’il lui avait collé dans les pattes, comme il avait promis de le faire. Il avait parlé d’un peu d’eau…
Un peu d’eau lui ferait du bien, c’était possible. Et elle lui faisait confiance.

Alors comme une automate, la rouquine finit par lever le coude, son mouvement accompagné par Noah qui soutint son bras pour l’inciter à boire. L’eau avait un goût étrange, piquant, brûlant. Mais Rosabelle s’en moquait et elle en avala plusieurs gorgées avant de grimacer.
Elle ne se sentit ni apaisée, ni n’eut l’impression que sa soif ce fut étanchée. Au contraire, sa bouche lui paraissait plus sèche encore.

« Il a disparu » laissa-t-elle soudain échapper d'une voix enrouée, lointaine « Il criait et puis il a disparu. Comment s’est possible ? »



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Jeu 29 Mar - 18:55

    Au moins elle buvait, c'était ça de gagné. Cela signifiait qu'elle allait bientôt lâcher du lest et c'était la meilleure des choses pour le moment. Restée angoissée de la sorte ne lui apporterait rien de bon et il fallait donc qu'elle se calme.

    Après sa question, l'irlandais prit le temps de s'asseoir à côté d'elle et de passer une main sur sa nuque en soupirant d'aise. Ils étaient bien mieux ici que dans les couloirs plein de monde et il y avait à parier que lui aussi allait s'effondrer dès que sa tête toucherait son matelas. Ce serait probablement le cas de tous les passagers par ailleurs.

      « J'en sais rien Rose. C'est arrivé c'est tout, peut-être qu'il réapparaîtra demain ou dans quelques jours. Il était peut-être trop en colère... j'en sais rien du tout. »

    C'était la même chose que lui demander pourquoi ils vivaient encore sur ce paquebot alors qu'ils étaient censés être mort pour de bon. Lui était ravi de la situation, c'était son paradis à lui avec des femmes, de l'alcool, des fêtes et de la nourriture à profusion alors pourquoi s'embêter et se poser des tonnes des questions inutiles ? Carpe Diem comme aimaient le répéter les libertins qu'il avait croisé sur sa route autrefois.

    Peut-être avait-il tort et cet endroit était le purgatoire où ils attendaient une sentence définitive pour être envoyé en enfer ou au paradis. Cela le faisait bien rire par ailleurs car il n'avait aucune croyance de ce genre, on vivait et on mourrait... ou on finissait à bord d'un paquebot jusqu'à la fin des temps...

    Rose continua de boire doucement, sa petite grimace à chaque gorgée le faisait sourire, c'était tellement délectable comme expression, très Wilde. Il passa un bras autour de ses épaules pour la coller à lui un instant, il en profita d'ailleurs pour déposer un baiser sur son front.

      « Le fait est qu'on va bien et c'est tout ce qui compte. Si on commence à se poser des questions sur tout ce qu'il se passe d'étrange sur ce bateau alors nous ne sommes pas sorti de l'auberge. Profitons donc que nous allions bien. Fini de boire ce verre et si tu veux je t'en sers un autre. Il n'y a que moi ici et tu n'as pas à faire de manières... tu le sais pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Ven 30 Mar - 8:39


Evidemment qu’il réapparaitrait demain ou dans quelques jours, c’était toujours ce qui se passait. Personne n’était encore parvenu à s’échapper de ce paquebot maudit jusqu’à présent. Elle-même s’y était essayé pourtant de bine des manières. Elle avait passé des jours entier à ne faire que prier, marmonnant jusqu’à s’éteindre la voix, jeunant jusqu’à l’évanouissement dans m’espoir que faire pénitence l’aiderait, mais ses appels étaient demeurés sans réponse.
Et il y avait bien entendu eu cet épisode sur le pont. Elle s’était présentée dessus dans une tenue humble, non coiffée, sans aucun fard, aucun atour. Elle se serait bien présentée dans son plus simple appareil si elle n’avait pas été trop pudique et n’avait pas craint d’être surprise par qui que ce soit. Elle avait prié, demandé pardon, supplié pour obtenir miséricorde et puis avait escaladé la rambarde. La brise marine s’était mêlée à ses larmes et puis il avait suffit qu’elle libère ses mains et se laisse tomber…
Mais c’était certainement trop simple pour que ça fonctionne. Peut-être n’avait-elle pas assez souffert pour complaire à Dieu. Sa mère le lui avait toujours répété : Dieu n’était pas qu’Amour, il était aussi Colère.

Rosabelle plongea son regard un peu vitreux dans celui de son ami, continuant de boire cette eau brûlante qu’il lui avait apportée. Elle avait bien entendu fini par comprendre qu’il ne s’agissait nullement de cela mais que c’était de l’alcool qu’il lui avait mis entre les mains. Et puis après ? Ca n’était pas si désagréable et elle avait l’impression de se réchauffer enfin un peu de l’intérieur.
Ses entrailles commençaient même carrément à la brûler. Tout comme le bateau…Ils finiraient tous de la même manière de toute façon : brûlé par les flammes éternelles de l’Enfer.

« Tu penses sincèrement que nous allons bien ? » demanda-t-elle à l’irlandais ‘une voix doucereuse, son regard clair plongé dans le sien.

Noah acquiesça, lui sourit et passa une main sur son visage avant de replacer une mèche ses longs cheveux roux derrière son oreille.

« Alors tu es plus naïf encore que je ne le suis » trancha Rosabelle avant de porter le verre à ses lèvres, le terminant d’une traite.

Elle se détourna de Noah qui, subitement, ne paraissait plus vraiment avoir envie de la cajoler ou d’embrasser son front. Et c’était exactement ce qu’elle souhaitait. Elle en avait assez de le voir sourire, s’extasier devant cette vie minable et dénuée de tout sens qu’était devenue la leur. Ils ne vivaient plus, ils étaient morts ! Quand l’admettrait-il enfin ?

« J’ai été piétinée, Noah ! » s’emporta-t-elle soudain, se dressant d’un bond sur ses deux pieds pour lui faire face, jetant le verre vide au travers de la pièce « Ils m’ont piétiner, ont ravagé mon visage, cassé mes dents, mes côtes, ils m’ont brisées sous leurs pieds parce qu’ils ont compris que JE les avais tous condamnés en les enfermant ! J’ai tué des gens de ta classe, par dizaine ! Hommes, femmes enfants, sans distinctions ! Et tu oses me dire que nous allons bien ? Je ne suis qu’un cadavre ! Le cadavre d’une tueuse d’enfants ! Nous sommes contre nature tous autant que nous sommes, tu ne le réalises donc pas ? Nous sommes tous MORTS ! Nous devons expier nos fautes ! Nous méritons ce qui nous arrive et n’avons pas le DROIT d’aller bien ! Est-ce que tu COMPRENDS ? » lui cria-t-elle, des larmes roulants malgré elle sur ses joues d’une pâleur bien entendue mortelle...


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Ven 30 Mar - 9:37

    Elle avait quoi ? Est-ce que c'était une mauvaise blague ? Il la savait prompte à répondre aux ordres mais à ce point ?

    L'irlandais avait reculé de quelques pas en passant une main sur sa barbe pour se donner un peu de contenance. Il ignorait tout ça, il n'avait pas la moindre idée concernant la manière dont elle avait péri et si ce qu'elle disait était vrai alors elle avait bel et bien été punie. Quelle mort atroce, il préférait encore sa noyade.

    Il se souvenait avoir aidé à défoncer une des grilles, peut-être une des grilles que sa rouquine d'amie avait fermé, sachant pertinemment ce qu'elle faisait. Et le fait qu'elle ait su qu'elle les condamnait à mort ne l'aidait pas à éprouver la moindre sympathie pour elle à cet instant.

    Pourtant c'était toujours la même Rose qu'il adorait voir rougir et se tordre les mains de gêne. Cette jeune femme qu'il voulait tant voir croquer leur drôle de vie à pleine dents de la même manière qu'il le faisait.

      « Tu crois peut-être que j'ignore que nous sommes morts ? Est-ce que tu penses que je suis stupide à ce point ? Vraiment ? »

    Il jeta un coup d'oeil au verre qu'elle avait jeté à travers la pièce et ferma les yeux quelques secondes pour tenter de se remettre les idées en place. Et pour s'aider un peu, le menuisier se dirigea vers la bouteille qu'il porta à ses lèvres sans plus de cérémonie. Il but rapidement, surement trop mais cette chaleur qui se répandait dans tout son être lui fit un bien fou. Et surtout, lui permit d'oublier un instant les révélations de sa si jolie compagne.

      « Ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière, tout ce que tu as à faire c'est de décider comment tu comptes vivre la suite. Et quoi que tu en penses ma très chère Rosabelle, je me complais ici et je préfère profiter avant que tout s'arrête pour de bon. A toi de voir ce que tu veux mais je doute que tu sois la seule à avoir fait de telles choses. »

    Qu'ajouter de plus ? Quoi qu'il dise elle continuerait avec son couplet favori sur le fait qu'ils étaient maudits et tout le tintouin... ça en devenait fatigant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Ven 30 Mar - 11:52


Il disait comprendre, mais c’était faux. Il ne voyait absolument pas où elle voulait en venir, son discours le lui prouvait, et Rosabelle n’avait elle-même pas les idées assez claires pour s’exprimer convenablement et lui démontrer ce qu’elle voulait lui faire entendre. Il fallait pourtant être aveugle à son sens pour ne pas avoir envie d’hurler comme elle le faisait, ne pas vouloir se jeter par-dessus le bord et tout détruire sur son passage.
Il passait ses journées à boire, dormir, courtiser des femmes en fumant ses cigares, à faire la conversation aux autres passagers comme si de rien était. Comme s’il n’y avait jamais eu de naufrage, comme si la Terre continuait de tourner normalement et le soleil poursuivait sa course.
Mais tout ceci, tuot ce qui les entourait, était faux. C’était un simulacre d’existence, rien d’autre. Le temps s’était figé, la terre s’était arrêtée de tourner, tout avait changé. Faire semblant qu’ils étaient en vie ne les ressusciterait pas ! Ils devaient expier leurs fautes, c’était le seul moyen ! Le SEUL !

« Evidemment que je ne suis pas la seule ! Nous avons reçu des ordres » s’agaça la jeune femme en levant les bras au ciel, hors d’elle, avant de renifler bruyamment et de reprendre d’une voix entrecoupée de sanglots douloureux « Je ne savais même pas moi-même ce qui se passait exactement sur les ponts, je n’y ai pas mis les pieds de la nuit ! Un homme est passé me dire de surtout garder les grilles fermées, d’empêcher qui que ce soit de passer pour ne pas perturber le bon déroulement de l’évacuation des femmes et des enfants de première classe. J’attendais le signal. J’ai essayé de leur faire comprendre que les grilles seraient réouvertes dès que les premières classes auraient terminés ! Qu’ensuite ce serait leur tour, que tout ce qu’ils avaient à faire, c’était attendre les ordres, comme moi ! J’ai essayé de leur faire comprendre que moi aussi j’étais coincée là, avec eux, mais ils ne voulaient rien entendre ! » pleura Rosabelle, sentant ses jambes ployer subitement sous elle.

Elle continua à sangloter, assise par terre, les jambes repliées dans une position inconfortable. Elle baissa la tête, pleurant dans ses mains alors que ses longs cheveux couleur de feu tombaient devant son visage.
Elle voulait que les images arrêtent d’affluer, elle souhaitait ardemment se taire, mais les mots jaillissaient en même temps que les souvenirs remontaient et elle était incapable de se maitriser.

« Je les ai tous tués et je dois payer, j’essaie de…de m’amender mais ce ne sera jamais assez. Je dois soutenir leurs regards tous les jours, encore et encore, me souvenir de ce que j'ai fait. Et me souhaite chaque fois le bonjour, c'est ridicule et déplacé! Il n'y a plus de bons jours pour moi, c'est terminé. Je mérite ce qui m’arrive, je le sais, mais je ne peux pas m’empêcher de trouver ça injuste. Je n’ai fais que suivre les instructions… je pensais aider les autres, je pensais que leur tour viendrait… J’avais tort et je l’ai payé de ma vie et eux de la leur… Mais ce n’est pas encore assez. Si ça l’était, pourquoi serions-nous encore ici à attendre, attendre et encore et toujours ATTENDRE, hein ? Je veux que tout s’arrête… Je veux qu’on en finisse. Je voudrai être VRAIMENT morte, pour de bon. Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à mourir, Noah ? Pourquoi tu n’meurs pas ? » le questionna-t-elle pitoyablement, avant de renifler sans retenue, les épaules secouées par un autre sanglot douloureux.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Ven 30 Mar - 12:49

    Il savait tout ça, il avait été coincé derrière une grille et aurait été prêt à tuer n'importe qui pour faire sortir tout le monde, il avait plutôt moyennement réussi et avait payé de sa vie. Mais l'après n'était pas mal du tout et il fallait s'avouer que sa véritable existence lui manquait.

    Les regrets n'étaient juste pas pour lui, il fallait profiter des choses tant qu'on les avait à portée de main pour ne pas regretter plus tard. Ils disparaitraient tous demain ou d'ici quelques minutes, tout était possible car rien n'était logique. Rien du tout.

    Et entre se morfondre ou lâcher du lest et vivre avec qu'ils avaient de disponible, le choix était très rapidement fait. Et voir Rosabelle dans cet état ravivait encore plus ses convictions, elle était si belle, si désespérée... si misérable. Le jeune homme voyait bien quel était son point de vue mais c'était tout puisqu'il ne le partageait pas.

      « Je ne veux pas mourir une nouvelle fois. On était trop jeunes, nous n'aurions pas du être sacrifié comme ça pour sauver des plus riches que nous... »

    Il avança jusqu'à elle et se laisser tomber en tailleur à ses côtés. Noah aurait voulu la prendre dans ses bras pour la réconforter mais il en était bien incapable pour le moment. Cela ne servirait probablement à rien et vu l'état dans lequel elle était, cela allait se retourner contre lui. Cette conversation allait les rendre fou tout d'eux.

      « Tu as attendu les ordres, tu as suivi les ordres et tu le dis toi même, tu es restée avec tout le monde tout le long. Tu es toi aussi une victime, n'en doute pas une seconde. Tout le monde paniquait et on connait la suite. Il va y avoir un moment où tu vas devoir cesser de te morfondre de la sorte parce que tu n'as tout bonnement pas le choix, tu le dis toi même, on est coincés ici et attendre ne sert à rien. Je ne pense pas que nous soyons puni pour quoi que ce soit, on a déjà assez souffert pendant le naufrage tous autant que nous sommes. Et tu as des amis Rose, ouvre donc tes yeux ! »

    Cela ne rimait à rien, elle était sous le choc, surement un peu ivre et encore plus. Lui tendre la bouteille était peut-être une solution mais une solution égoïste pour la faire taire et qu'elle cesse de se morfondre. Lui aussi était mort et même s'il souriait tout le temps ce n'était pas toujours aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Ven 30 Mar - 16:55


Cesser de se morfondre ? Encore une fois, il lui prouvait qu’il ne comprenait rien à rien… Jamais elle ne pourrait se pardonner ce qu’elle avait fait. Elle avait choisi de suivre les ordres, d’ignorer les hurlements des passagers. Cette terrible nuit-là, Rosabelle s’était mis des œillères et s’était raccroché à ce fameux ordre distribué par un membre de l’équipage qu’elle ne connaissait même pas. Elle avait été trop paniqué pour faire preuve de jugement et s’était longtemps cachée derrière cette bonne excuse de l’ordre reçu.
C’était comme si elle les avait noyé de ses mains. Noah ne pouvait pas comprendre ce que cela faisait. Il avait peut-être péché quelques fois en buvant plus que de raison, se bagarrant, offrant son corps à des femmes mariées, mais la rouquine en était certaine : jamais il n’avait tué.
S’il l’avait fait, il pourrait la comprendre et il ne lui tiendrait pas ce genre de discours.
Pour lui, puisqu’ils étaient revenus, alors tout cela devait être balayé. Tout devait être effacé, enfoui. Le passé ne devait plus être que cela, rien de plus qu’un mot, qu’une façon de conjuguer un verbe. Pour elle, c’était différent. Elle vivait en permanence avec sa culpabilité et la conjuguait invariablement au présent.

Une fois encore, l’anglaise essaya de le lui expliquer, mais les mots restèrent coincés dans le fond de son gosier, l’étouffant un peu plus à chaque seconde. Rosabelle éclata de nouveau en sanglots et se laissa tomber en avant, trouvant refuge dans les jambes croisées de Noah près d’elle. Ses bras s’enroulèrent autour de sa taille tant bien que mal et elle pleura tout son saoul, le visage enfoui dans le creux d’une de ses jambes. La position était inconfortable mais elle s’en moquait éperdument.
Saoul, elle l’était également dans le sens littéral, pour la toute première fois de sa médiocre existence.

Ses pleures se muèrent bientôt en simple gémissement continu pendant qu’elle s’installait un peu plus confortablement, ramenant ses bras contre sa poitrine, se mettant en position fœtale. Noah la laissa faire et ne chercha plus à la raisonner. Il se tu à son tour, gardant une main posé sur son épaule.
Tout devint plus lointain, ses pensées se révélèrent de moins en moins cohérentes et finalement, Rosabelle cessa de chouiner. Les paupières closent, elle mit encore quelques minutes à sombrer dans un sommeil agité de mauvais rêves…


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Ven 30 Mar - 18:38

    Et bien cela s'appelait être inutile. Rose avait continué de pleurer avant de se raccrocher à lui encore une fois. C'est que l'irlandais allait attraper l'habitude de servir de bouée à la jolie rousse même s'il espérait ne plus jamais la voir pleurer de la sorte.

    Elle n'avait plus parlé, même pas tenté de lui expliquer encore une fois qu'il ne comprenait rien à rien et que personne ne pouvait l'aider. Il n'avait rien ajouté non plus, préférant lui servir d'oreiller et de la soutenir physiquement plutôt que moralement. Le sommeil n'avait pas été long à venir et elle s'était endormie à même le sol comme une sans abri trop ivre.

    Noah avait patienté quelques minutes qu'elle soit totalement hors de service avant d'abandonner son épaule pour la transporter dans son lit. Il avait ôté ses chaussures et avait pensé un instant à la déshabiller pour ne pas qu'elle ait trop chaud. Mais il n'en fit rien, ne préférant pas avoir à subir son regard quand elle s'en rendrait compte une fois éveillée.

    Puis l'irlandais avait prit place sur une chaise qu'il posa près du lit afin de tout de même avoir sa tête reposant sur quelque chose de pas trop dur. Il aurait pu rentrer se coucher dans sa cabine et retrouver quelques amis pour converser sur ce qu'il s'était passé un peu plus tôt mais il n'avait aucune envie qu'elle se réveille seule. Allez donc savoir dans quel état elle allait être.

    De nombreuses personnes devaient la haïr, elle n'avait pas tort. Et si lui aussi l'avait vu les enfermer ce serait probablement le cas. Il avait tout de même eu son point de vue sur la chose et la comprenait dans un sens même si lui n'était pas friand des ordres qu'il ne respectait que rarement. Son père lui avait tapé sur les doigts plus d'une fois, certains employeurs de la même manière par ailleurs.

    Et le sommeil l'avait atteint lui aussi, un sommeil réparateur sans rêves, exactement ce qu'il lui fallait. Pas de bateau, pas d'océan, pas de jolie rousse, rien de tout ça. Juste l'abandon le plus total sans songer à quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Mer 4 Avr - 13:54


Rosabelle ouvrit un œil prudent sur le décor et le referma aussitôt. Il la brûlait terriblement à cause de la fatigue, mais pas autant que son crâne qui lui paraissait être chauffé à blanc. Elle poussa un soupir de lamentation, portant une main engourdie à son front qui ne lui paraissait pourtant pas spécialement chaud. Que lui arrivât-il donc ? Une montée de fièvre sans fièvre, c’était étrange. Son estomac était noué et la nausée la guettait…
Pourtant, ses souvenirs ne mirent pas trop longtemps à refaire surface et soudainement, elle se glaça d’effroi, son corps parcourut d’un long frisson. Elle se redressa subitement sur sa couchette, comme un diable sortant de sa boite, et resta là, haletante, durant un petit moment. Une main portée à sa poitrine, la jeune anglaise retint un nouveau gémissement alors qu’elle se souvenait, point par point, de la soirée de la veille, des derniers préparatifs jusqu’au moment où Noah l’avait portée dans son lit après l’avoir fait boire.

La jeune femme tourna la tête pour repérer le jeune homme qui était toujours à ses côtés. Assis sur une chaise, il avait croisé ses bras sur le lit et enfouit son visage dans le creux formé pour se protéger de la lumière pourtant peu vive de ses appartements. Rosabelle avait sans en avoir conscience retenu son souffle pendant qu’elle l’observait ronfler doucement à son côté.
Après un interminable moment, elle se décida enfin à se mettre en mouvement et, faisant son maximum pour ne pas le réveiller en se déplaçant, elle s’extirpa de son lit, encore toute habillée.
Elle se déplaça jusqu’au coin de la pièce pourvu d’une bassine et se rafraichit doucement le visage, observant son reflet dans le miroir de la coiffeuse simpliste qui lui avait été attribuée. Enfin à elle et à sa compagne de chambrée, pour la traversée. Ses yeux étaient gonflés de sommeil, rougis, ses joues pâles et ses cheveux emmêlés. Elle était laide à faire peur. De l’extérieur comme de l’intérieur d’ailleurs et la jeune femme ne put soutenir son propre regard ensommeillé bien longtemps.

Elle finit par se retourner et s’asseoir sur le tabouret placé devant le meuble et contempla le dos de son ami qui se soulevait à intervalle régulier. La rouquine finit par le regarder sans vraiment le voir, se replongeant dans ses pensées sombres et ressassant une fois encore le désastre qu’avait été la réception d’hier… Elle pouvait de nouveau entendre les cris inarticulés de l’homme, ceux des passagers affolés qui s’enfuyaient dans toutes les directions pour échapper aux flammes. Elle pouvait sentir leur odeur étouffante dans ses narines. Et puis ce bruit… Ce bruit sinistre qui avait tout couvert, tout englouti, lui avait vrillé le crâne et avait laissé ses oreilles sifflantes.
Que s’était-il passé exactement ? Est-ce que le capitaine avait découvert quelque chose hier soir ? Il lui faudrait trouver un de ses collègues pour en savoir davantage certainement.
En attendant : que penser ? Est-ce que l’homme était déjà réapparu à l’infirmerie ? Si c’était le cas, le capitaine ou son premier officier devaient déjà être en train de l’interroger. Allait-il avoir de gros ennuis pour ce qu’il avait fait ?

Les minutes s’écoulèrent ainsi, sans que Rosabelle en ait vraiment conscience, jusqu’au réveille de Noah qui commença par s’agiter dans son sommeil, comme en proie à un mauvais rêve. Tirée de ses pensées, la jeune femme se tourna vers lui, l'observant longuement en rongeant nerveusement sa lèvre inférieure, débattant intérieurement sur la meilleure manière de réagir. Mais après quelques secondes, sa décision fut finalement prise et, ne dérogeant pas à ses vieilles habitudes, la belle anglaise préféra prendre la fuite. Noah ouvrit les yeux au moment où la porte de la cabine se refermait sur la rouquine...


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   Mer 5 Sep - 22:41

J'archive
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Don't let go [Rosabelle & Noah]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't let go [Rosabelle & Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» rendez vous...(pv avec Noah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-