AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin    Ven 28 Fév - 16:04



❝Marie-Jeanne & Azalée

   ♡ Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin

Grâce à Lucas, Azalée avait reprit goût, petit à petit, à la vie et redevenait autonome. Aujourd'hui, au lieu de passer son temps dans sa cabine, où elle vivait seule en attendant que Inès: sa demie soeur, revienne (bien qu'elle espérait encore que le sort ne la renverrait pas sur le Titanic), elle avait décidé de se rendre au Café Parisien. Paris commençait à lui manquer. Elle faisait beaucoup de voyage avec Aiden et ses enfants mais, à la mort de son époux, elle n'avait plus eu la tête de le faire…Surtout pour aller dans la ville de l'amour. Elle s'habilla d'un petit ensemble chemise - jupe tout simple de couleur blanche. Elle se maquilla légèrement et, pour la coiffure, elle se fit une queue de cheval avant de se mettre un collier autour du coup. Prête, elle sorti de sa cabine pour se diriger vers le lieu désiré: le Café parisien du pont B.


Une fois arrivée sur les lieux, elle alla s'installer à une table libre tout en regardant autour d'elle avec un léger sourire sur les lèvres. Elle commanda un thé au jasmin avec un assortiment de petites tartelettes. Elle écouta la musique légère qui s'échappait d'un piano et s'affala élégamment dans son siège en attendant sa commande qui ne tarda pas à arriver. Elle remercia la serveuse et bu une gorgée.

Elle déposa sa tasse sur son pose tasse avant de se décider à sortir son calepin de prise de notes et son stylo de son sac et d'écrire quelques vers de poème qu'elle allait adapter en chanson. L'envie de se remettre à chanter la reprenait petit à petit...

❝ Nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison ❞
made by MISS AMAZING.
Crédit avatar: blondie & arcadie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin    Ven 28 Fév - 20:22



   
Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin.
★ Rien n'est bon ni mauvais en soi, tout dépend de ce que l'on en pense.f


       
       
     
   
Feat
Azalée C. Lelièvre
   
...
" Je ne croyais pas que j'allais rencontrer Morgane, ma célébrité préférée. Elle était juste à côté de moi ... "


   
Pour commencer la journée, Marie-Jeanne regarda des livres, qui trônaient dans la bibliothèque, où étaient rangés plusieurs documents et livres, divisés en plusieurs tomes. Elle piocha un livre, au hasard. Elle le dépoussiéra un peu, avant de l'ouvrir et de regarder les différents paragraphes qui étaient écrits. Marie-Jeanne avait du mal à lire, c'était écrit en tout petit. Elle s'arrêta soudainement en lisant le début d'un chapitre.

La guerre de Sécession (connue aussi sous le nom de Guerre Civile Américaine, ou ang. Civil War, voir Dénominations de la guerre de Sécession) puise ses racines profondément dans l'histoire des États-Unis. Elle naît d'une opposition entre le Nord et le Sud qui remonte à l'époque de la naissance du pays. Après la guerre d'indépendance, les États-Unis constituent un État faible en raison des articles de la Confédération, une ébauche de constitution qui malgré son avant-gardisme, se retrouve très vite insuffisante. Elle ne peut notamment pas imposer des taxes ou contrôler le commerce entre les États de l'Union. Elle est une « alliance » entre les 13 États fondateurs, écrite rapidement pour parer au plus pressé, en l'occurrence s'unir contre la métropole britannique. Mais en 1787, la question de l'inefficacité du gouvernement fédéral se pose de nouveau lors d'une querelle de frontière entre la Virginie et le Maryland.
Une convention est alors appelée pour amender la Constitution. Cette convention fera bien plus que la simple tâche qui lui a été assignée, puisqu'elle écrira une nouvelle constitution, qui deviendra la Constitution des États-Unis d'Amérique. Il reste qu'il faut que cette constitution soit ratifiée, et cela par 9 des 13 États alors membres. Une clause avait été prévue pour abolir l'esclavage et garantir à tout citoyen américain les mêmes droits, mais devant la réticence de plus en plus forte des États du Sud, économiquement fortement intéressés par la question, elle fut abandonnée. Devant le besoin de faire ratifier la nouvelle constitution, qui bouleversait les relations entre les États et le gouvernement fédéral, renversant les rapports de force, et passant d'une union d'États à un État d'union, la convention abandonne certains de ses amendements réformistes en vue de favoriser la signature d'une Constitution impopulaire dans certains États, particulièrement dans les États du Sud par tradition plus indépendantistes et plus enclins à refuser la tutelle d'un gouvernement fédéral, et c'est ainsi que pour conserver l'Union, l'abolition de l'esclavage est abandonnée, créant un vide qui rattrapera très vite les États-Unis.


Marie-Jeanne referma le livre, après avoir lu ce chapitre. Elle se leva et regarda l'heure. Il était au environ de huit heures et demi. L'heure d'un bon café, pour Marie-Jeanne. Elle sortit de la suite, et marcha dans le long couloir avant d'atteindre l'ascenseur. Elle se dirigea avec sa pochette en main, vers le café Parisien, vers le pont B. Au passage, elle salua quelques personnes, avant de s'asseoir et de commander un café. Le serveur lui apporta son café, avec des petits biscuits.

Tout en buvant son café, elle regardait dans la salle, pour regarder si des têtes familières si trouvaient. Elle remarqua quelques premières classes. Elle se retourna discrètement pour regarder les gens assis derrière elle. Tout à coup, un visage plus que familier était devant elle. Marie-Jeanne était étonnée, surprise, choquée. Elle se leva et alla devant la belle demoiselle qui était assise.

- Excusez-moi, mademoiselle ... mais vous ressemblez à une personne que je connais- Que j'admire. N'êtes-vous pas Morgane ?
   


   
To be continued ...


   © By Halloween de Apple Spring

   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin    Sam 15 Mar - 13:20



❝marie-jeanne & azalée

   ♡ une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin

Azalée dégustait une petite mignardise tout en écrivant un texte pour sa prochaine chanson. Elle le ferait lire à Stéphane et peut être acceptera t'il de créer une mélodie pour l'accompagner. Elle tapota, suivant un rythme soutenu, du stylo sur la table pour aider les paroles à venir.

Ben tient! Vu l'endroit, pourquoi n'écrirait elle pas une chanson sur la mer? Peu après, les idées fusèrent:


Je descends lentement
Mon corps enfin se repose
Mes cheveux longs dans le courant
Ondulant caressant
Dans le silence
Libre et sans lien
Doucement, me balance
Un berceau bleu étincelant
Au fond de l'océan...

Si tu as rêvé, dans les eaux sombres
Dans la pénombre où nage Ophélia
Si la lueur des profondeurs t'attire aussi
Ne me retiens pas
Même si les bras froids
Du tendre océan
Te saisissant
Glace ton coeur
Tu me rejoindras
Ne me sauve pas
Coule avec moi
Ne me retiens pas

Elle s'était rappelée d'une pièce de Shakesepeare qu'elle adorait: Hamlet. Dans laquelle le personnage de Ophélie, fille du Chambellan et Conseiller du Roi, qui vécu une idylle avec le personnage de Hamlet avant de lui briser le coeur en refusant la demande en mariage. A la fin, elle doit encaisser la mort de son père et fini par mourir noyée dans une ruisseau. Un de ses peintres préférés: John Everett Millais, avait peint le décès de cette femme au coeur meurtri après la mort du géniteur tant aimé et qui a du supporter le fait que Hamlet l'avait éconduite pour justifier sa folie. En effet, le père d'Hamlet était mort assassiné et, pour découvrir le meurtrier, il avait simulé une folie la mettant sur le dos de la femme qui l'avait éconduit..

Elle réfléchissait à la suite de sa chansons quand on l'interpela. Elle leva le regard et tomba sur une magnifique femme, probablement une Première Classe, qui lui dit:



- Excusez-moi, mademoiselle ... mais vous ressemblez à une personne que je connais- Que j'admire. N'êtes-vous pas Morgane ?


Qui était elle? Passée la surprise, elle dit: oui, c'est bien moi

❝ nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. elles sont destinées à croiser notre chemin pour une raison ❞
made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Dessine-moi... Quelque chose :B
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ ::  :: Pont B :: Café Parisien-