AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 14:41



Marie-Jeanne Victoire Garwelhan



VOTRE PERSONNAGE


" Citation " » L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme. | William Shakespeare.


AGE DE MORT ♦ Vingt six ans.
DATE DE NAISSANCE ♦ 10.10.1886
ORIGINE ♦ Anglaise
SITUATION FAMILIALE ♦ "Etait" célibataire.
GROUPES ♦ Première classe.


DERRIÈRE LA SCÈNE
PSEUDO ♦ Mackawolmay
AGE ♦ 19 ans
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♦ Top site ^^'.
TON AVATAR ♦ Blake Lively
VOULEZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ? ♦ Avec plaisir c:
AUTRE CHOSE A DIRE? ♦ -
CRÉDITS ♦ Tumblr, et autres.








Questions pour un Fantôme



♦ Que pensez-vous de cette île mystérieuse?
» L'île mystérieuse ? Hmm. Je n'en pense pas grand chose ... A vrai dire, cette île me fait peur. Tout est désert, il n'y a personne ... Je me demande pourquoi est comment ça c'est passé comme ça ... Une île, où il y a une végétation très variée ne s'abandonne pas comme ceci. En conclusion, cette île ne m'inspire pas ... Que s'est-il passé ? De misérables personnes ont-elles dévaster cette  île ? Dieu le sait. Ce mystère ne sera jamais résolu, à mon avis !
♦ Que pensez vous des Revenants? Sont-ils des êtres comme vous où sont-ils malfaisants?
» Tous les êtres vivants sont comme nous ... Ils ont eut une sorte de "deuxième chance". Ils ont eut la chance de vivre plus longtemps, d'avoir vécu plus de choses ... Je parle de chance, mais ce n'est pas que de la chance.  Certains sont devenus criminel, d'autres ont suivis leurs ambitions.  J'aurais bien voulu être à leurs place ... J'aurais pu aller loin ... j'aurais pu tombée amoureuse, me marier, fonder une famille ... devenir un médecin de renommée. Mais mes rêves se sont vite écroulés.

♦ Comment avez-vous réagis en voyant que vous étiez de retour sur le Titanic, alors que celui-ci est au fond de l'océan? -

♦ Que pensez-vous du Capitaine? Est-il une menace pour vous ou une personne fascinante?
» Le nouveau Capitaine, je le connais vaguement. Je le croise quelques fois dans certains lieux, c'est tout. Je parle très rarement à l'équipage, puisque je ne vois aucune obligation de le faire. Je reste très souvent dans ma suite, participant quelques fois aux animations. Puis je ne vois pas pourquoi le Capitaine serait une menace, après tout. Mais après, personne ne sait ce qu'il se cache vraiment sous les masques des personnes, souvent faisant leur "discret" ...  De toute façon, il ne peut pas nous tuer une deuxième fois, c'est impossible et irréel.

♦ Si vous aviez  la possibilité de quitter le Titanic ou l'île pour réellement mourir, le feriez-vous? Pourquoi?
» De toute façon, tous le monde meurt un jour ou l'autre. Malheureusement, c'est vrai que étant jeune on désire vivre plus longtemps. Mais le destin a voulu que ça se déroule comme ça, que voulez-vous. Nous sommes morts dans de tragiques circonstances, certes. Certains ont sauvés des personnes, ils peuvent se considérer comme des héros. D'autres se sont comportés comme des égoïstes et sont morts plus tard, mais sans grandes fiertés dans le coeur. Attendez, je n'ai pas compris quand vous dîtes "pour réellement mourir" ... croyez-vous que nous avons fais semblant de mourir ? Croyez-vous que nous ne sommes pas réellement morts ? Je m'excuse de dire cela, mais vous insinuer des faits entièrement faux. Ce voyage, qui a dû se passer normalement nous a ôter la vie. Tout c'est terminé si vite ...

 




Ton Histoire



Tu te rappelles encore des longues heures de sommeil que tu as perdu, à cause des cauchemars. C’était comme si ton cerveau de nourrisson avait compris que tu avais été abandonné et qu’il voulait que tu n’oublies pas cette nuit-là. À peine tes yeux s’étaient ouverts, que déjà tu étais arrachée à ta mère. Tu ne comprenais pas, mais tu voulais entendre sa voix. Cette voix qui t’avait bercé pendant huit mois, qui t’avait parlé, à laquelle tu avais répondu. Tu voulais retrouver ce timbre si particulier, si doux, si maternel. Mais ce n’était plus possible. Alors que tu partirais pour un orphelinat, ta mère rentrerait chez elle, avec son mari, essayant d’oublier sa petite fille. Et jamais elle ne le pourrait. Tout comme ton inconscient te réveillait, te faisant hurler de douleur, à chaque fois que ton anniversaire approchait. C’était irrationnel, sans explication, mais c’était ton lot de douleur. Ces maux qui berceraient ton enfance, qui hanteraient tes rêves. Ces peines que tu n’avais jamais raconté à qui que soit. Ni aux nombreux psychologues que tu avais vu. Ni aux infirmières si soucieuses de ta santé. Ni à tes professeurs qui ne comprenaient pas ce mutisme dans lequel tu étais plongée. C’était incompréhensible. Tu étais intelligente, tu savais lire, écrire, compter, mais tu ne parlais pas. Ce n’était pas parce que tu ne pouvais pas, mais parce que tu ne le voulais pas. Tu taisais tes sentiments, tes peines, tes chagrins. Sous le ciel couvert de l'Angleterre, tu avais tenté de grandir et de te construire. Tu n’étais qu’une petite fille seule, cherchant un peu d’amour. Une petite fille déjà tourmentée par la vie, que ses camarades rejetaient, parce qu’elle n’était pas comme eux. Parce qu’elle n’avait pas de maison. Pas de parents. Il n’y avait que lui, ce garçon beaucoup plus vieux que toi, qui s’intéressait à tes jeux de petite fille. Il était le seul à te regarder et à te dire que tu étais belle, à écouter tes petites histoires chuchotées du bout des lèvres. Il était le seul à savoir lire dans tes silences. Le seul qui savait te calmer pendant tes cauchemars. Du plus dont tu rappelles, il a toujours été là. Partageant tes rires si rares, tes pleurs si nombreux. Il te réchauffait de ses étreintes doucereuses, ce garçon. Pour lui, tu étais sa petite sœur morte dans un accident. Toute sa famille avait soudainement disparu, ne restant que lui. Vous étiez tous les deux face aux autres. Il t’a hébergé, quand il a eut obtenu son diplôme et trouvé un travail. Il t’a appris à vivre seule, à travailler pour avoir ce que tu veux. A te faire entendre dans tes silences. Il a été là quand tu as aimé pour la première fois et que tu as pleuré à cause de lui. Il a été là à chacune de tes relations, t’écoutant dépeindre des portraits de tes prétendants. Quand tu as voulu en quitter certains, il t’a aidé. Quand tu as été trompé, il t’a aidé à tout détruire. Il a été présent à ta cérémonie des diplômes et tu as pleuré à son mariage. Tu l’as regardé partir, lui et sa femme, s’installer à l’autre bout du monde. Tu n’as pas pleuré. Mais quand tu es rentrée dans votre appartement et que sa chambre était vide, tu as pleuré pendant des jours. A la naissance de son premier enfant, dont tu es la marraine, tu as couru dans le premier  train est arrivée à la gare, fatiguée du voyage, mais heureuse pour lui. Il a toujours marché à côté de toi, ce garçon. Ton grand frère de cœur. Alors, quand tu as trouvé une trace de tes parents, que tu l’as appelé en plein milieu de la nuit, pour savoir quoi faire, il t’a écouté. Il t’a écouté parler, pleurer, suffoquer, paniquer, te réjouir. Puis il t’a dit de le faire. De les trouver, de les connaître, de comprendre. Mais surtout, d’essayer de leur pardonner leurs erreurs.

Tu te rappelles encore des longues heures que tu as passé à regarder ces photos. A mémoriser les traits des personnes présentent dessus. Leurs sourires. Leurs yeux. La couleur de leurs cheveux. Tu te rappelles avoir passé des nuits entières à essayer de les dessiner. Tu as tracé des traits de leurs visages, modifiant la forme de leur bouche, la longueur de leur nez, l’écart entre leurs yeux. Tu as passé des années à regarder chaque personne susceptible d’être ton père, ta mère. Et à chaque fois, tu te demandais ce que tu ferais si c’était lui ou elle. Est-ce que ta vie aurait été différente si tes parents t’avaient aimé ? Est-ce que ton père aurait pu comprendre les craintes de ta mère, que tu ne sois pas sa famille ? Les choses auraient été assurément meilleures. Mais auraient-elles été pire ? Peut-être que tu ne serais pas en vie, aujourd’hui. Peut-être ne serais-tu pas si secrète, si silencieuse sur ta vie. Peut-être que ton père aurait été terriblement exigeant et aurait voulu que tu sois la meilleure dans tous les domaines. Tu sais qu’il ne peut pas être déçu de toi, aujourd’hui, peu importe qui il est. Peut-être que tu aurais cherché chaque jour une étincelle d’approbation dans ses yeux. Peut-être que tu chercherais le sourire confiant de ta mère. L’amour débordant de ses yeux. Aujourd’hui, tu n’es même pas été capable de regarder la femme qui t’as donné la vie et de l’appeler maman. C’est un mot que tu n’as jamais appris à prononcer. A dire. Tes oreilles ne sont pas habituées à l’entendre. Tes yeux ont dessiné une silhouette. Et pourtant, c’est elle. C’est ta mère. Avec ton père à ses côtés. Et ton frère. Ton grand frère qui n’est qu’un enfant sur cette photo. Tu ne sais pas quel âge il avait et quel âge il a maintenant. Tu sais simplement qu’il s’appelle Hunter. Hunter est ton frère. Ou ton demi-frère ? Quelle importance, finalement. La seule chose que tu sais, c’est que tu veux le connaître. Tu veux apprendre ce qu’il aime, ce qu’il déteste. Connaître sa vie. Rattraper le temps perdu loin l’un de l’autre. Même si tu ne seras que Marie-Jeanne. La fille qui a brisé sa famille, bousculé son monde, tu veux le connaître. Qu’il te regarde et sache que, même si vous n’avez pas grandis ensemble, tu l’aimes. Et tu l’as toujours aimé.

C’est étrange comme ta mémoire a gardé en souvenirs les visages de tes amants. Tu les as vu entrer dans ta vie, t’aimer, et partir. Ils ont regardé jusqu’au fond de ton âme, essayant de te comprendre. Ils avaient depuis si longtemps renoncé à savoir comment tu fonctionnais. Tu étais une énigme. C’était ce qui ressortait de tes relations. Ils te quittaient parce que tu étais trop mystérieuse. Trop difficile. Trop inaccessible. Mais tu as toujours eut besoin de cette carapace. Tu ne voulais pas trop souffrir, parce que le poids de l’absence était trop lourd. Mais c’est qui tu es. Une fille un peu trop renfermée, un peu trop silencieuse. Une fille un peu trop seule. Tu es cette petite gamine qui cherche encore dans les yeux de son papa un quelconque accord. Qui cherche à trouver la fierté de ses parents. Tu veux les entendre étaler ta vie à quiconque. Tu veux être en mesure de dire « regardez, c’est moi ! Je suis leur petite fille ! ». Mais tu veux surtout avoir quelqu’un pour te protéger. Contre les hommes, contre l’extérieur, contre la vie. Avoir un père qui aurait pu dire à tes nombreux amants « tu ne mérites pas ma fille ». Tu rêves de tout ça. Et même si ton grand frère, aujourd’hui perdu sur la surface du globe, a longtemps joué ce rôle, tu as disparu de son horizon quand sa famille est arrivée. Et tu t’es retrouvée seule. Lorsque tu avais 15 ans, une famille de riche t'adopte, essayant de combler le manque de leur fille, qui est morte quelques mois plus tôt. Ils t'ont chouchoutés, ils t'ont habillés comme un princesse. Ils t'ont obligés à te conduire comme une reine. Tu étais heureuse avec eux. Plus qu'avant en tout cas. Après quelques années, ils décident de t'emmener avec eux sur le Titanic. Ce paquebot majestueux. Tu étais ravie ... Tu embarquais avec eux, essayant de te faire passer pour une jeune fille au sang royal. Tu dormais dans une suite appelée "La Royale". Tout était orné de bois majestueux ... la salle de bain était magnifique ... tu as encore l'image de la suite dans ta mémoire.

Le 14 avril 1912, tout s'est si vite déroulé ... Tu n'étais même pas consciente de ce qu'il se passait. Les gens courraient, paniqués. Toi tu étais dans ta chambre, entrain de lire des vieilles citations ainsi que quelques livres. D'abord, les secousses ne t'ont pas dérangé, elle étaient très faibles, mais quand elles étaient avec une plus grande puissance, c'est là que tu savais qu'il se passait quelque chose. Tu sortis dans les couloirs. Une femme de l'équipage te tendis une chose qui ressemblait à un gilet de sauvetage. Elle te dit de te diriger vers les quais et les canots. Tu voulais d'abord prendre tes livres. Tu les mis dans un petit sac et les emportas. En traversant des couloirs, franchissant des escaliers, regardant dans la troisième classe, tu entends une petite voix demander de l'aide. Tu te dirigeais vers la voix, voulant sauver cet enfant, qui avait besoin d'aide. Tout à coup, tu vis une petite fille âgée d'environ 5 ans, coincée entre son lit à étage et une vieille canne l'empêchant de s'échapper. Avec toute tes forces, tu essayais de l'enlever ...

-  Je vais te sauver, ne t'inquiètes pas ! "

Tout à coup, une grosse vague d'eau arriva dans le couloirs, laissant tes genoux dans l'eau et ta robe noire flotter sur l'eau. La petite fille pleura, et toi aussi, tu versas quelques larmes. C'était peut-être la fin, mais tu ne pouvais pas laisser cette petite là, sûrement condamnée. L'eau monta, jusqu'à arriver à ta poitrine. Tu réussis à enlever la canne et prendre la petite fille dans tes bras, avant de revenir dans le couloir. Tu essayas de courir, dans cette eau glacée sûrement aux environ de 0°C. Tu Tu arrivas à peine vers les escaliers que l'eau était déjà à ta bouche. L'eau glacée te figea, ne réussissant pas à en sortir. L'eau monta encore, atteignant le plafond. Soudainement, ton corps te lâcha. La petite fille te glissa des mains. Tu essayas avec peine de remonter à la surface, pour au moins réussir à respirer une bulle d'air.

Ton souffle se coupa. Ton corps ne répondit plus. Tu étais morte, tu  le savais. Tu voulais juste aider cette petite fille. Tu ne vis plus rien, pendant un long moment. Puis, tu arrivas dans un long couloir blanc. Qui menait à l'infini. Tu te rendis compte alors que c'était la fin.

Après être revenue sur le Titanic, tu étais devenue discrète. Tu ne disais rien ... tu regardais, tu observais. Toutes ces personnes, mortes, étaient de retour. C'était comme le premier jour ... Les personnes étaient joyeuses, elles dansaient, riaient ... Alors que toi tu avais peur, tu ne voulais pas sortir de ta chambre, tu ne savais pas ce qui t'attendait. Tu sortais des fois de ta suite pour aller prendre l'air, mais c'était rare. Tu doutais si tu étais bien morte ou bien que ce n'était qu'un rêve, ou bien un cauchemar.
 








Dernière édition par Marie-Jeanne V. Garwelhan le Mer 26 Fév - 20:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 15:22

Bienvenue sur GOTA & Bon courage pour la suite de ta fiche   
Si tu as la moindre question, surtout n'hésites pas à contacter un membre du staff ♥️
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 15:37

Bienvenue officiellement sur GOTA   
Si tu as d'autres questions surtout n'hésites pas à venir me voir ♥️
Bon courage pour la suite de ta fiche   

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 15:44

Bienvenue !!    super choix d'avatar  I love you 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 17:43

Bienvenue ici Marie-Jeanne, bon courage pour ta fiche   
Il nous faudra un lien ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 17:58

Bienvenue Very Happy
Je t'invite à poster dans le salon de parrainage de Mary -> http://titanic-ghosts.frbb.net/t2194-les-parrainages-de-mary Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 19:23

Bienvenuuuuue parmi nouuuus
Et bon courage pour ta fiche Smile
Au plaisir de la lire
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 20:55

Merci à tous ! ^^.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 21:07

Bienvenue parmi nous ! Quel bel avatar
Je te souhaite bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à contacter un membre du staff à la moindre question   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 21:12

Merci ! c:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 22:20

Par contre, avant de lire, tu as vu que tu avais oublié des questions?   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 22:28

Edité, encore désolé j'avais oublié ^^'.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 22:29

Bienvenue sur GOTA Marie-Jeanne ! avec la jolie Blake Lively en plus   
Au plaisir de RP avec toi  <1 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Dim 23 Fév - 22:57

Merci (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Lun 24 Fév - 1:43

Alors j'ai lu ta fiche, quel personnage complexe dis donc ^^ Y'a quelques trucs à revoir/rajouter/modifier, déjà ta première question sur l'île mystérieuse ? Ton personnage n'est pas au courant de l'arrivée de l'île ? Je trouve cela très peu probable tout le monde est au courant du coup, ça ne va pas. Il faut que tu rajoutes un paragraphe sur les événements du Titanic alors à toi de choisir parmi un des événements ou en te basant sur les intrigues également, mais il faut que tu développes ce que fait ton personnage depuis maintenant plus d'un an à bord du Titanic comment il vit sa mort. (oui c'est beau cette phrase xD ). Il faut que tu relises également parfois tu oublies des mots et il y a quelques fautes d'accords, des petites fautes par ci par là. Et pour finir, concernant ta cabine elle ne peut pas être faite que d'or, c'est majoritairement du bois qui est utilisé pour la décoration des cabines.

Juste, une question sans grande importance tu ne mets pas de bannières ni d'avatars dans ta fiche ?

Voilà voilà, si tu as des questions n'hésites pas surtout   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Lun 24 Fév - 11:24

Je n'ai pas très bien compris le contexte de l'île, en fait.

J'ai ajouté des images et je vais compléter un peu l'histoire (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Lun 24 Fév - 12:34

Coucou :1233:
Pour te répondre et t'aider concernant l'île, c'est très simple Smile
Ça fait un moment que le bateau vogue sur l'océan sans but précis et en août 1913 un soir d'été ou tout le monde s'est retrouvé dans le fumoir, une île a été découverte (c'est la première fois que nous voyons autre chose que l'océan)
Du coup le Titanic a accosté à proximité de l'île et la vie se partage désormais entre le bateau et cette île.
Sur l'île tu trouveras beaucoup de végétation un lac un volcan et également un village désert ainsi qu'un manoir qui surplombe le village
Tout est désert, il n'y a pas d'habitants juste des animaux dans la forêt. Par contre, l'île est assez mystérieuse car il se passe des choses un peu étrange. Des passagers sont morts dans le manoir tués par quelque chose qu'il ne voit pas (ça fait un peu the conjuring xD) du coup, pour une partie des passagers, l'île semble être une délivrance pour certains: ils ont choisi d'aménager dans une des maisons du village abandonné et il y a ceux qui pensent qu'elle est maléfique! Maintenant a toi de voir ce que ton perso peut en penser Smile
Voilà j'espère avoir pu t'aider ^^'
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Lun 24 Fév - 15:00

Vive les nouveaux membres! Bienvenue Smile

Apparemment, tu cherches une marraine (ou un parrain)! Je suis d'accord Smile


Dernière édition par Mary A. Abbot le Lun 24 Fév - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Lun 24 Fév - 18:59

Jack ; merci ! ^^

Mary ; merci ! c:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Mar 25 Fév - 0:45

Je te laisse faire les modifications si tu as d'autres questions n'hésites pas surtout   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Mar 25 Fév - 12:07

J'ai un peu modifié le tout.

Cela convient mieux ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   Mer 26 Fév - 1:33



Félicitation!

Allez je ne vais pas t'embêter Very Happy Ta question sur l'île est bien mieux idem pour la cabine, si tu as un souci n'hésites pas à nous harceler de MP surtout on t'aidera avec grand plaisir, faut pas que tu restes perdue dans ton coin OK ? Smile Bon courage pour jouer ce personnage assez mystérieux et énigmatique en tout cas Very Happy

Tu es validée et pour toi une longue aventure commence, pour commencer à faire la fête parmi nous, il va falloir travailler un peu et faire votre fiche de lien (ICI), comme ça tu auras le grand bonheur de te faire harceler par les membres du forum Pour RP aussi, rien ne vaut une fiche de RP, cela sera beaucoup plus simple pour les membres de venir t'en réclamer (ICI). Par (LA), tu peux aussi faire une demande de rang et de cabine, bah oui être SDF, c'est pas toujours drôle
Si tu veux, tu peux créer un ou des scénarii, pour faire une famille, des amis, un compagnon ou une compagne, ça se passe par (LA)!

Pour bien commencer à RP, notre (EVENT) est pour toi I love you Même si c'est le second tour, rien n'est vraiment commencé donc tu peux facilement t'intégrer

Après tout pour bien commencer sur le forum, tu peux tout aussi bien passer par le flood et les jeux, c'est la meilleure porte à prendre pour une meilleure intégration (ICI)

Et voilà, maintenant tu sais tout sur tout et ton aventure à bord peut parfaitement commencer


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marie-Jeanne Victoire Garwelhan - "On ne meurt qu'une fois."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie Jeanne Lamartiniere (Bra Dwat Dessalines ?) Wi ou Non ?
» Les dúnedain
» [RP] Arrivée du Maire de Montpellier
» Un peu de poésie
» Fermeture de la Chaumière UNE HONTE !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Bienvenue à bord-