AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Lun 30 Déc - 21:52


Comme tous les lundi matins, je me suis rendue sur la promenade des premières et deuxièmes classes, pour une petite ballade matinale histoire de bien entamer la semaine qui arrivait. Je longeais la balustrade du Titanic, l’effleurant du bout des doigts, perdue dans mes pensées. Comme une petite fille, je traînassais sur le pont, je jouais avec une mèche de cheveux que je m’amusais à entortiller autour de mon pouce. Ce sont pendant ces petits instants purs, simples et calmes, que la pensée du Titanic m’irrite le moins. Que le fait d’être coincée pour l’éternité entre deux mondes, celui de la vie et de la mort, m’effraie le moins. Ces moments sont nécessaires pour le bon équilibre de ma santé mentale, de plus en plus fragile au fil des jours. La découverte de l’île a cependant fortement apaisé mes tourments, créant en moi un large sentiment d’espoir. Peut-être est-ce la fin de ce cauchemar, et que bientôt nous aurons le choix entre la continuité de notre existence à bord du paquebot, ou une toute nouvelle sur l’île… Je balayais bien vite ces questions de mon esprit, elles me hanteraient bien assez le reste de la semaine. Le lundi matin rimait avec répit, et même bonheur simple. J’en avais presque oublié le goût, la saveur de ces petits moments qui nous font oublier – presque – tout. Une brise dans les cheveux, l’odeur salée de la mer, le bruit reposant des vagues… Je m’arrêtais un instant sur la promenade, après avoir croisé le chemin d’un petit groupe d’aristocrates aux regards hautains. Depuis le naufrage, la promenade était devenue un endroit libre d’accès, tout le monde pouvait s’y rendre et faire ce que bon lui semble. Croiser une troisième classe et ses enfants bruyant à côté d’une lady coincée était devenue coutume ici, tout comme la vue de quelques membres d’équipage hors-service, comme c’était mon cas. Malheureusement, certains demeurent réticents à ce changement, bien que nous soyons tous dans le même bateau si j’ose dire. Les fantômes aussi, semblent avoir le sens des préoccupations… Accoudée au bastingage du navire, je me mis à respirer doucement l’air frais de cette belle journée, les paupières closes. Ainsi, je demeurais de la sorte quelques minutes, avant d’ouvrir les yeux de nouveau, prête, aussi bien que je puisse l’être malgré mon profond mal être, pour la journée, et les jours d’après. Je tournais des talons pour retourner sur mes pas en direction de ma cabine, lorsque j’heurtais violemment quelqu’un. « Oh mon dieu, veuillez m’excuser, je suis absolument confuse ! » Projetée au sol à cause du choc, j’apportais ma main à mon coude légèrement blessé, avant de faire face à la personne que je venais accidentellement de percuter. A la vue de sa chevelure rousse, mon sang ne fit qu’un tour, et je clignais des yeux à plusieurs reprises. « Je.. je… je pensai ne jamais te revoir… »


Dernière édition par Nora Vendel le Dim 5 Jan - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Jeu 2 Jan - 18:10

    Cela faisait à présent de nombreux mois que j'étais revenue ici, 8 ou 9 mois, je dirais mais il y avait certaines personnes que je n'avais pas recroisée encore. Je me disais que peut être elles ne reviendraient jamais ici, qu'elles avaient survécus. Après tout, même si visiblement, le navire s'était rempli un peu plus depuis la vague de revenants, tout le monde n'était pas là. Est ce qu'il y avait une raison particulière à cela ? Pourquoi certains revenaient-ils ici et pas d'autres ? Il y avait aussi les cas des personnes qui disparaissaient définitivement du navire alors qu'elles y étaient revenus dessus. Ces cas étaient assez rares, mais ils existaient et cela était véritablement énigmatique. Il y avait assurément un moyen de quitter le navire de façon pleine et définitive, mais ceux qui avaient réussi cette prouesse n'était justement jamais revenu ici, laissant planer le doute sur le moyen de partir d'ici. Allaient-ils ailleurs dans un endroit meilleur ou mourraient-ils définitivement ? Je ne savais pas, je me posais simplement la question sans avoir vraiment envie qu'on me réponde, car cela faisait partie du mystère qui nous entourait en permanence ici et là. L'île avait cependant apporté un lot d'optimisme à beaucoup trop de monde. Elle était apparu dans un rêve avant d'être véritablement là. Elle n'était pas une île comme on pouvait se l'imaginer, elle était déserte mais pas aussi vierge de civilisation que ça. Elle semblait avoir été abandonnée, coupée du monde en 1949 selon les journaux les plus récents que j'avais pu trouver dans le manoir. Même le calendrier indiquait que la vie s'était arrêté cette année là sur l'île. Qu'est ce qui avait pu se passer ? Je ne le savais même pas moi-même à vrai dire. Encore une question qui faisait partie du mystère, et dont je ne voulais pour le moment pas spécialement de réponses. Je me disais simplement que ces réponses arriveraient en temps voulu, comme si nous allions avoir une illumination concernant tout ce qui se passait par ici. Je rêvais peut être mais peu importe j'aimais avoir mes illusions, comme si finalement, je n'étais pas pleinement ici, mais un peu ailleurs.

    Ce matin, j'étais donc sortie de ma cabine assez tôt et je décidais de faire une petite promenade avant de gagner mes fourneaux pour préparer le repas de midi. Je ne savais pas quelle heure il était exactement, mais j'avais dans l'intention d'empoisonner quelques personnes, leur donnant la nausée et la diarhée. Oui, je sais, c'est méchant, mais une bonne purge de la sorte ne faisait de mal à personne n'est ce pas ? C'est alors que j'étais de passage sur la promenade des 1ères et 2èmes classes, et je la vis. Il y avait du passage, elle ne me voyait pas, elle ne capta même pas ma présence alors que je me posais à ces côtés. Elle se retourna alors d'un seul coup et me fonça dessus. Dans un geste reflexe, je mettais néanmoins mon bras devant moi, et elle finissait au sol. Cela me fit sourire. Nora et moi avions tisser des liens avant le naufrage, nos cabines n'étant pas très loin l'une de l'autre mais je ne l'avais pas encore revue. Elle faisait jusqu'à présent partie de ces personnes qui avaient selon moi échappé au navire mais je me trompais. Je me disais alors que peut être tout le monde était ici, mais que je ne pouvais pas croiser tout ceux que j'avais pu croiser avant le naufrage, je ne sais pas trop. En tout cas, elle semblait surprise de me voir. Il faut dire qu'avec mon statut de revenante, le fait que je sois revenue un an après la majorité des passagers , on pensait sans doute ne plus jamais me revoir.

    " Cela surprends c'est bien vrai, mais je suis là Nora. Je suis revenue après la plupart des passagers, mais je suis là. Cela fait tellement plaisir de te revoir. Je ne pensais pas que tu en reste coller au sol. "

    Et je l'aidais à se relever la prenant dans mes bras, d'un réflexe que je ne maîtrisais pas vraiment. Il faut dire que si pour elle, elle ne m'avait pas revu depuis un an et quelques mois, le laps de temps pour ma personne avait été bien plus long, presque 30 ans, mais son visage était resté gravé dans ma mémoire et elle n'avait pas changé d'un iota.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Dim 5 Jan - 21:30


Je n'en croyais pas mes yeux ! Elle était bel et bien là, debout devant moi, droite et fière, un large sourire sur ses lèvres fines. Je pensais sincèrement ne jamais revoir son visage et sa belle chevelure rousse. Je pensais ne jamais plus entendre le son de sa voix. Je pensais ne plus jamais lui parler, et avoir perdu l’une de mes rares amies sur le Titanic. Un frisson me parcourut l’échine alors que Lynn m’aidait à me relever de ma chute. Le contact de sa peau avec la mienne provoqua en moi une étrange sensation. Bien que je passais mes journées à côtoyer des gens, à les toucher, à les masser, je n’étais plus du tout habituée à avoir ce contact avec elle. Elle, cette amie si chère que je pensais disparue à jamais de ma vie. Le lendemain du naufrage, j’étais totalement déconnectée de la réalité, si on pouvait réellement parler de réalité dans ce type de circonstance. Je ne pouvais pas le croire… Nous étions bel et bien là, comme si de rien n’était, alors qu’à peine quelques heures auparavant, nous avions péri de la manière la plus horrible qui soit. Je me souviens encore de l’affreuse sensation de l’eau glacée sur ma peau, comme si des millions de lames me transperçaient le corps en même temps. Une eau froide, glaciale, qui m’ôta la vie en à peine quelques minutes. Cette sensation, je m’en souviens encore comme si c’était hier, mais le contact de sa main contre mon bras… ça c’était quelque chose que j’avais oublié. Oh bien sûr je n’ai pas oublié son doux visage, ni nos longues heures de discussions dans sa chambre ou dans la mienne, alors que nous avions toutes les deux fini notre service. On avait l’habitude de se retrouver, aussi souvent que possible, et de parler de tout et de rien. De mes clientes, et de leurs histoires abracadabrantes avec leur mari ou leurs enfants – avant leur amant aussi parfois… Et des clients de Lynn et de leurs goûts farfelus ! Je pensais, après cette « résurrection » que Lynn s’en était sortie. En effet, après plusieurs jours à chercher des visages connus, je ne l’avais jamais revu. Soit elle se cachait, et j’en doutais fortement, soit elle s’en était sortie, et rien ne pouvait me faire plus plaisir. Lorsqu’elle ouvrit la bouche, et qu’elle prononça quelques mots, j’eu l’impression de revenir plus d’un an en arrière… « Cela surprends c'est bien vrai, mais je suis là Nora. Je suis revenue après la plupart des passagers, mais je suis là. Cela fait tellement plaisir de te revoir. Je ne pensais pas que tu en reste coller au sol. » J’étais complètement perdue, en oubliant même ma blessure au coude. « Je… je suis désolée Lynn, je me suis retournée et je t’ai foncé dedans ! » Je laissais échapper un petit rire… « Je suis tellement heureuse de te revoir, et de savoir que tu es sortie saine et sauve de cette affreuse nuit… Nous avons tellement à rattraper ! » Je frottais doucement mon coude abîmé sans quitter des yeux mon amie, un peu effrayé à l’idée qu’elle m’échappe, et que je me retrouve seule, une fois de plus. « Raconte-moi tout ! Absolument tout ! Je suis autant excitée qu’à la découverte de l’île ! As-tu eu des enfants ? Un mari peut-être ?? » Pauvre Lynn, elle n’en avait pas fini avec mes questions… Sur sa vie, et sur le Titanic, qui restait le plus grand mystère de ma courte existence…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Jeu 16 Jan - 23:10


    Et oui, je me retrouvais face à une amie, une des rares que j'avais pu avoir ici sur le Titanic, mais elle était resté gravée dans ma mémoire, elle n'avait pas changé depuis tout ce temps. J'avais survécu au naufrage mais elle n'avait pas eu cette chance. Je n'avais jamais eu la confirmation de sa mort, je me disais que je n'avais plus de nouvelles après un si tragique accident et qu'elle avait fait sa vie de son côté mais non, elle n'avait pas eu cette chance, contrairement à moi qui avait pu vivre ma vie même si celle-ci n'avait pas été si rose que ça. J'avais pu vivre après ce voyage inaugurale, une chance que beaucoup trop de monde n'avait pas pu saisir. Mais tout ceci n'était pas ma faute, même si à quelques parts, je pouvais me sentir coupable d'avoir survécu alors que je ne le méritais sans doute pas plus que d'autres personnes mais tout ceci s'était passé de la sorte, et il n'y avait aucun moyen de revenir en arrière à présent. Ainsi donc je venais de retrouver Nora et elle en était resté sur les fesses, véritablement. De nombreux souvenirs me revenaient en mémoire à sa simple vue, même si tout cela était lointain et un peu embrumé. Nous discutions longuement après nos services respectifs comme si nous nous étions toujours connues. Je ne sais pas pourquoi, ni comment, mais nous aviosn fortement accrochée à nos personnalités respectives. Et j'étais certaine que cela repartirait comme si nous ne nus étions jamais quittées. En tout cas, sur le ponton, elle ne m'avait pas vu venir, du coup, elle m'avait bêtement foncé dessus mais ce n'était pas bien grave, il ne fallait pas qu'elle s'en veuille, j'aurais du la prévenir que j'étais là pour qu'elle ne me fonce pas dessus. En tout cas, nous étions heureuses, vraiment heureuses de nous retrouver toute les deux. Et elle avait beaucoup de questions à me poser. Cela me fit sourire, mais je lui répondrais bien volontier.

    " Et oui, j'ai eu la chance pour ainsi dire de m'en sortir, mais tu vois, je suis quand même de retour ici, alors au final, ça ne change pas tellement. "

    Elle semblait avoir mal au coude, j'espérais que ce n'était pas grand chose. En tout cas, vu que nous étions sur la promenade, autant parler en marchant n'est ce pas ? Elle voulait donc tout savoir. Je la reconnaissais bien là. Est ce que j'avais eu des enfants ? Non. Un mari ? Oui, mais c'était compliqué. En repensant à lui, mon visage s'assombrit un petit peu, mais je lui raconterais l'histoire.

    " Je n'ai pas eu la chance d'enfanter malheureusement, mais oui, j'ai été mariée quelques années. Après le naufrage, je suis revenue chez moi, et j'ai réussi à entrer dans des cuisines, c'est comme ça que j'ai rencontré mon mari, puis il y a eu la 1ère guerre mondiale. J'ai cru le perdre, mais même s'il est revenu blessé, il est revenu. Je l'ai perdu peu de temps après, à cause d'une épidémie de grippe. Et je ne me suis jamais remariée par la suite. "

    J'essayais d'être forte, de ne pas pleurer, mais à l'idée de repenser à tout cela, une larme coula de mon oeil gauche. Même si j'avais réussi à aller de l'avant, ce souvenir restait douloureux pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Sam 25 Jan - 21:38


Lynn me souriait, et je lui souriais à mon tour, heureuse de la retrouver après tout ce temps. Son aide, en plus de celle de mes autres camarades, me serait précieuse pour affronter les longues journées de ce futur qui se dessine devant moi. Je ne pouvais m’empêcher de l’envier, elle qui avait réussit à s’en sortir à mener une vie. Cela ne faisait même pas deux ans que le Titanic avait coulé, et Lynn avait déjà eut le temps de se construire toute une existence. Une existence que je ne pouvais m’empêcher de jalouser, intérieurement. Je n’avais malheureusement pas eu cette chance, mais qu’importe, elle allait me faire rêver à travers ses récits et ses grandes aventures ! « Et oui, j'ai eu la chance pour ainsi dire de m'en sortir, mais tu vois, je suis quand même de retour ici, alors au final, ça ne change pas tellement. » Nous avons commencé à marcher, et je me frottais le coude légèrement, alors qu’il me lançait des petits pics de douleur. « C’est vrai que tu es de retour, comme beaucoup d’autres, c’est vraiment un phénomène étrange… Mais toi, tu auras au moins eu la chance de connaître la vie, contrairement à nous. Tu es peut-être de retour, mais avec tellement de souvenirs dans la tête. » J’avais envie de rajouter qu’elle périrait sans doute beaucoup moins rapidement que moi, qu’elle aurait toujours ses souvenirs auxquels se raccrocher dans ses mauvais jours, mais je me retins. C’était tellement négatif comme pensée, et je ne voulais pas ternir notre discussion et cette belle journée en perspective avec mes idées noires. Mon regard s’était quelque peu assombrit alors, mais je chassais bien vite cette obscurité pour retrouver celui de la curiosité et de l’excitation. Oui, je veux tout savoir sur ta vie après le Titanic ! Lynn n’avait pas eu la chance d’avoir des enfants, et je m’en voulus un peu de lui avoir fait remonter ce souvenir sans doute peu agréable pour elle. J’aurais aimé avoir des enfants, deux me semblait un bon chiffre. Je n’avais jamais pris la peine de beaucoup y penser, pensant que cela arriverait sans même que je m’en rende compte, et que bientôt j’allais me retrouver à courir derrière un bambin, un autre bébé dans la poussette. J’avais toujours cru que cela arriverait et que je connaitrais la joie d’enfanter. Malheureusement, il n’en fut rien. Et voilà qu’elle m’annonçait qu’elle s’était mariée, mais qu’elle avait malheureusement perdu son époux à cause d’une maladie. Je me sentis mal à ses mots, et coupable de lui faire revivre tout ça. « Je suis désolée Lynn, je n’ai pas pensé à cette… à cette éventualité. Je suis trop curieuse, et je vois bien que parler de ça te fait de la peine. » Une larme perla au coin de ses yeux, et ma culpabilité grandissait. En bonne amie, je la pris par les épaules pour tenter de la réconforter. Ce n’était pas mon fort, mais je fis de mon mieux pour lui montrer mon soutien et qu’elle sache qu’elle pouvait se laisser aller à quelques larmes avec moi. Même si au fond, qu’est-ce-que j’y connaissais, moi, à l’amour ? Pas grand-chose. A vingt-huit ans, je n’avais jamais eu de relation sérieuse, la plus longue dura un an si mes souvenirs étaient exactes, et je ne crois pas l’avoir jamais aimé ce garçon. De l’affection, une grande affection, oui, mais c’était tout, juste ça, du respect et un sentiment agréable à ses côtés. J’aurais aimé connaître le grand amour, comme celui que semblait avoir connu Lynn, et tout espoir d’un jour croiser le regard de l’homme de ma vie s’était envolé lors du naufrage, comme celui d’avoir des enfants. Je regardais Lynn d’un œil bienveillant, ne sachant trop quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Jeu 13 Fév - 23:13


    J'étais heureuse de la retrouver, de retrouver le visage connu de la belle scandinave, elle m'avait manquée même si au final, nous ne nous étions pas connue si longtemps que ça, n'est ce pas ? Quelques jours avant le début de la traversée, et puis les quelques jours avant le naufrage, une grosse semaine tout au plus, mais nous avions réussi à tisser des liens qui étaient déjà fort. J'avais survécu mais elle non. Destins opposés ? Possible oui, mais pas seulement car au final, nous nous retrouvions ici après nos morts respectives. Je n'avais jamais voulu mourir mais je l'avais finalement fait alors que je n'étais pas si âgée que ça, la cinquantaine passée, je n'étais pas encore sur mes vieux jours pour ainsi dire, mais avec le travail, le stress et la perte de mon conjoint, ma mort était arrivé prématurément. Peut être avais-je contractée une maladie que je ne connaissais pas et qui m'avait tué à petit feu, peut être que j'étais morte de manière "naturelle", mon corps ayant cesser de fonctionner, je ne savais pas trop, c'était comme ça, je ne saurais sans doute jamais mais peu importe, à présent j'étais ici, et j'étais bien décidée à reprendre le rôle qui m'était du, celui de chef cuistot sur le navire afin de satisfaire les papilles de bons nombres de passagers. Mais là, tout de suite, je retrouvais mon amie qui semblait être un peu jalouse que j'ai survécu. Je dois vous avouer que si c'était à refaire, je crois que je resterais sur le navire et que je sombrerais avec lui. Enfin, ma vie n'avait pas été toute rose, mais elle n'avait pas été si mauvaise que ça, j'avais été une femme plutôt influente, gouvernant des hommes, une première dans l'histoire, tout du moins quelques choses de rare et précieux.

    " Oui, j'ai eu la chance de connaître quelques choses après le Titanic, mais bon, au final, je suis bien morte comme tout le monde. Je ne sais pas pourquoi je suis revenue ici dans mon physique de l'époque, je dois bien te l'avouer, mais cela ne me déplait pas d'être aussi belle qu'à cet âge là. Enfin, tu seras toujours plus belle que moi de toute façon. "

    Je souriais pourtant, les souvenirs qui me revenait et sa question suivant me firent disparaitre ce sourire, mais c'était le passé, et je devais vivre dans le présent, enfin dans le présent qui s'offrait à présent à ma personne puisque nous étions ici sur ce navire. Je ne pus retenir une larme à cette pensée, mais je me devais de la sécher bien vite.

    " Ce n'est rien, tu ne pouvais pas savoir après tout. Ce sont des choses qui arrive Nora, elles sont douloureuses mais nous nous sommes retrouvées, n'est ce pas cela qui compte ? Raconte moi ce que tu as vécu ici plutôt ! "

    Oui, moi aussi, je voulais savoir ce qu'elle avait bien pu vivre par ici, car d'après ce qu'on m'avait dit, si je n'étais là que depuis peu, les autres y étaient depuis longtemps une ou deux années d'après ce qu'il me semblait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Dim 16 Fév - 21:55


J’avais le sentiment que Lynn et moi nous connaissions depuis longtemps, alors que notre amitié s’était en fait tissée en à peine une semaine. Mais ce fut une semaine riche en émotions, où nos sentiments étaient littéralement décuplés, tous furieusement excités à l’idée de découvrir l’Amérique et toutes les joies et aventures qui se dressaient devant nous sur ce continent de rêve. Ensemble et en une semaine, on avait vécu bien plus que n’importe quelles connaissances en plusieurs années. Elle était devenue une réelle amie, la plus vite que je ne m’étais jamais faite. On se voyait tous les jours, on se parlait tous les soirs, on se glissait des petits mots entre nos pauses. J’étais habituée à elle, et elle était habituée à moi. Alors ne plus la revoir du jour au lendemain, et passer deux années sans croiser son regard ou apercevoir le rouge de ses cheveux, cela m’avait grandement affecté. Plus que je ne le pensais maintenant que j’avais la chance de la revoir et de lui parler de nouveau. J’étais heureuse de voir qu’elle ne m’avait pas oublié malgré la grande vie qu’elle avait menée après le naufrage. Heureuse qu’elle n’ait pas oublié ni mon visage ni nos longues discussions sur le futur et toutes les belles choses que la vie avait à nous offrir à l’époque. Malgré les blessures qu’elle semblait avoir vécu, j’espérais sincèrement qu’au fond, elle fut heureuse et qu’elle ait accompli tous les désirs et tous les rêves qu’elle avait en tête. Car elle le méritait sincèrement. Comme tous ceux qui s’en sont sortis d’ailleurs, ou pas. Parfois, cela m’arrivait de rêver de ma vie d’américaine. Je m’imaginais avec un beau mari à mon bras, je l’embrassais passionnément, à l’image de notre relation fusionnelle. J’étais une femme accomplie et heureuse, avec un travail incroyable. Mes parents seraient venus nous voir de Suède, ils auraient embrassé ma vie pendant quelques jours. Bizarrement, c’est l’unique rêve dont je me souviens, comme un signe, ou une torture en plus. Voilà ce que tu n’auras jamais Nora. Jamais. Et puis vient les cauchemars où je me retrouve enfermée dans un coin sombre du Titanic, je crie et personne ne m’entend. Un cauchemar parmi tant d’autres, alors que mon esprit s’amuse à me montrer errante et misérable dans les rues de New York lorsqu’il trouve que je souris un peu trop, que je me méfis moins et que j’ai un peu moins peur.

Lynn ne semblait pas du tout malheureuse de revenir ici, et je commençais un peu à la comprendre. Elle avait déjà tout vécue, et revenir sous l’apparence de sa jeunesse était la cerise sur le gâteau. C’est vrai qu’elle était belle. Fine et élégante, des cheveux étincelants. « Ne raconte pas de bêtises Lynn ! Tu es absolument magnifique, tu rayonnes. Je ne suis pas certaine de t’arriver à la cheville ! » A y repenser, c’est vrai qu’elle avait toujours eu cette classe naturelle à en faire pâlir plus d’une, et elle n’avait strictement rien à m’envier, assurément.

« Raconte-moi ce que tu as vécu ici plutôt ! » Qu’est-ce-que je pouvais lui répondre ? Contrairement à elle, la vie sur le Titanic ne me convenait en rien. Je le haïssais de m’avoir privé de la vie qui m’attendait après ce voyage. Je n’avais désormais plus rien à perdre. Ma vie ici se résumait à peu de choses hormis mon travail. Un travail que j’adorais certes, mais l’idée de le pratiquer pour l’éternité me rebutait totalement. Cependant, je n’avais pas envie de noircir nos retrouvailles avec la haine et la colère que je transporte depuis la tragédie. Je ne savais pas quoi lui dire, et je me rendis compte de la vacuité de mon existence ici. « Pas grand-chose tu sais… Je suis toujours masseuse et… c’est tout à vrai dire. » Cela faisait deux ans que j’étais ici, et je me sentais terriblement pathétique à l’idée de n’avoir rien d’autre dans ma vie que mon dégout pour ce navire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Jeu 6 Mar - 3:31

    Ces retrouvailles étaient parfaites. Lorsque je me suis retrouvée ici, Nora fut l'une des première avec qui je voulais me retrouver. Et c'était à présent chose faites ce que j'appréciais au plus haut point et il semblerait que ceci soit réciproque. C'est vrai que notre relation était unique, une amitié fusionnelle comme je n'en avais jamais eu. Pourtant, après le naufrage, je n'avais pas eu le moyen de la contacter immédiatement, je ne savais pas si elle avait survécu. J'ai pourtant regarder la liste des morts et je ne la voyais pas, son corps semble-t-il n'avait jamais été trouvé, elle était donc bien morte sur ce navire maudit. Je n'ose pas imaginer ce qu'elle a du vivre en voyant ma cabine vide, sans doute qu'elle a du le ressentir plus que moi je ne l'avais ressentie. Il faut dire que j'ai continué ma vie, je ne pouvais pas m'apesantir sur mon sort, et arrêter de vivre pour une si belle amitié autrefois perdue, aujourd'hui retrouvée. Je disais donc à Nora qu'elle était la plus belle, mais très vite, elle m'avoua que j'étais la plus belle ce qui me fit sourire. Nous pourrions continuer un moment de cette façon à nous jeter des bouquets de fleurs à tour de bras. Nous étions toutes les deux assez jolies, je dois l'avouer, même si pour moi, elle resterait la beauté suédoise, au dessus du lot, pas celle qui était ordinaire, celle qui avait le charme, la classe, le charisme réunit en un seul corps. Elle m'arrivait donc largement à la cheville mais je ne la contredirais pas sur ce point là, ça ne servait à rien de polémiquer puisque nous voudrions avoir toutes les deux raisons à propos de nos beautés respectives. Je lui demandais alors ce qu'elle avait bien pu vivre ici puisqu'elle avait su ce que j'avais pu vivre dans ma vie en dehors du Titanic donc. Et là, elle se trouvait un peu bête, du moins c'est l'impression qu'elle me donna. Je ne savais pas si sa vie ici lui convenait comme cela me convenait pour le moment, elle était donc toujours masseuse et apparemment, il n'y avait rien de plus palpitant pour elle.

    " C'est déjà bien tu me diras, non ? Tu t'entends bien avec les passagers ? Tu n'as pas essayé de partir explorer le navire ? Tu n'as pas participé à des réceptions ? Ne me dis pas que tu fais simplement la masseuse ? Nous sommes mortes, essaye de dépasser le cadre du Titanic, ton travail notamment, joue les passagères de luxe, ce pourrait être marrant ! Partons explorer ce radeau ! Allez viens ! "

    Et sans véritablement attendre les réponses à mes questions, je la prenais par la main et je courrais sur cette promenade à en perdre haleine. Ce n'était pas vraiment de l'exploration mais nous devions découvrir les secrets qui se cachaient ici parce que j'étais persuadée qu'il y en avait beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Sam 22 Mar - 19:00


Depuis que nous nous étions retrouvées, je ne cessais de sourire bêtement, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps, trop longtemps à mon goût. Ces retrouvailles et revoir son visage, cela avait eu l’effet d’une véritable bouffée d’air frais dans ma triste vie. Une petite échappatoire dont j’appréciais chaque moment et chaque parole. On se complimentait mutuellement et on aurait pu continuer ainsi encore longtemps, comme de jeunes adolescentes « amies pour la vie » qui ne voient que le bon chez l’autre. Pour l’instant je ne voyais que des qualités à Lynn, et je souhaitais que notre discussion dure encore longtemps. Cela m’avait trop manqué. Malheureusement je n’avais pas grand-chose à lui raconter, pas d’histoires palpitantes, pas d’aventures incroyables. Enfin si, quelques unes lors d’événements organisés, mais rien de très joyeux. Devais-je lui raconter les phénomènes étranges qui arrivaient parfois depuis deux ans ? Je ne désirais pas lui faire peur et la faire fuir… L’espace d’un instant je me demandai si lui parler du meurtre auquel j’avais assisté était une bonne idée, mais je me ravisai bien vite. Je ne voulais plus penser à cette affreuse nuit, elle allait demeurer dans un coin de ma tête, et j’allais essayer de l’oublier le plus vite possible. L’enfouir à l’intérieur de moi et faire comme si de rien n’était. Elisabeth Cavendish était en vie après tout…

A côté d’elle, j’avais le sentiment de me sentir toute petite, elle m’intimidait un peu. Pourquoi ? Je ne sais pas, et bientôt elle m’inonda aussi de questions ce qui me fit sourire. Voilà ce qui arrive quand tu te montres trop curieuse, cela se retourne contre toi. « C'est déjà bien tu me diras, non ? Tu t'entends bien avec les passagers ? Tu n'as pas essayé de partir explorer le navire ? Tu n'as pas participé à des réceptions ? Ne me dis pas que tu fais simplement la masseuse ? Nous sommes mortes, essaye de dépasser le cadre du Titanic, ton travail notamment, joue les passagères de luxe, ce pourrait être marrant ! Partons explorer ce radeau ! Allez viens ! » « Oui oui… c’est sûr, enfin je.. je suppose. » Lynn attrapa ma main et je n’eu même pas le temps de lui répondre que déjà elle m’entraînait avec elle dans sa course folle. Bientôt nous arrivions à l’avant du bateau, l’horizon à perte de vue, et je décidais de répondre du mieux possible à ces questions tandis que je sentais en elle une véritable soif d’aventure. « L’ambiance ici est vraiment… étrange, spécial. Mais oui ça va avec les autres. » Je marquais une pause. « L’aventure ce n’est pas trop mon truc Lynn vois-tu, mais vu que je suis coincée ici, je suppose que je n’ai pas grand-chose d’autre à faire qu’explorer le bateau. » Non décidemment, l’exploration, les mystères et tous ces phénomènes bizarres, ce n’est pas ma tasse de thé, je suis bien trop peureuse ! Mais que faire d’autre ? Lynn avait raison, je n’allais pas me cantonner au massage pour l’éternité, si éternité nous devions désormais supporter ! « Si je dois bien avouer qu’il y a une chose de positif dans toute cette histoire, c’est bien le fait de se faire passer pour quelqu’un que je ne suis pas, et de profiter de ce luxe que je n’aurais jamais eu en temps normal ! » A ses mots, je me mis à rire doucement, penchais à la balustrade, le regard visé sur la surface de l’eau. C’était bien l’une des rares personnes arrivant à me faire dire du bien du Titanic, même si ce n’était que ça !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   Ven 28 Mar - 2:20

J'étais heureuse de la retrouver, nous étions différentes toutes les deux mais terriblement complémentaires, c'était ce que j'avais toujours adoré. Je n'ai jamais connue d'autres amitiés dans ce genre là après avoir survécue au naufrage, du coup, Nora m'était restée en tête, tout au long de ces années, comme si un jour je savais que je la retrouverais ici. Enfin, il m'arrivait bien souvent de penser à elle qui n'avait pas eu cette chance de survivre, quoique, je ne sais pas si cela était une chance pour moi à vrai dire d'avoir connue d'autres choses. Mon expérience était différente de la sienne en tout cas, c'était sympathique à partager. En tout cas, il semblerait que rien de grandiose ne se soit passé pour elle sur le navire depuis qu'elle était revenue ici, peu de temps après le naufrage. Peut être que c'était mieux ainsi, n'est ce pas ? Je ne saurais dire ce qui était le mieux. Avoir vécu une vie après le Titanic, ou pas, mais peu importe, je me concentrais sur elle, je voulais tout savoir et du coup, une grande salve de questions sortaient de ma bouche. Mais en fait, je ne voulais pas tellement avoir de réponse car je l'entraînais déjà sur le pont pour explorer le navire. J'étais comme ça, Nora, beaucoup moins. Cela était sans doute la raison pour laquelle, elle n'avait pas tellement de choses à me dire, car elle était véritablement restée dans son coin, dans ces bains turcs et puis c'était à peu près tout. Elle était si gentille, mais trop timide sans doute. Je n'étais pas aussi timide qu'elle, il faut dire que j'évoluais dans un domaine d'homme alors j'avais du montrer mon tempéramment de battante pour en arriver là où j'étais arrivé. Enfin, cela n'avait plus tellement d'importance puisque j'étais morte, mais j'espérais sincèrement que mon héritage avait porté ces fruits durant le XXème siècle. Je n'étais plus là pour le voir, mais peut être que d'autres revenants, morts plus longtemps après moi avaient pu le voir. Bref, je lui avais pris la main et nous nous trouvions déjà à l'avant du navire. Elle essaya alors de me répondre. L'ambiance sur le navire était donc aussi particulière que ce que j'avais pu remarquer. Etais-ce le fait que nous soyons morts qui faisait cela ? Je le pensais, mais il y avait sans doute d'autres aspects que je ne connaissais pas encore, que je n'avais pas pu voir. En tout cas, ça allait avec les autres apparemment pour Nora, et tant mieux. Elle me confirma ce que je me souvenais d'elle. La Nordique n'aimait pas trop l'aventure, pourtant explorer le navire, allez dans des endroits où ne devions pas être été quelques choses de formidable, non ?

" Mais oui, il faut explorer notre monde même s'il se résume à cette grand coquille de noix. Où est ce que tu aimerais te rendre ? Tu es déjà venue dans les cuisines ? Parce que je les connais bien. "

Et je lui faisais un petit sourire parce que peut être elle n'y avait jamais vraiment mis les pieds dedans. Elle me dit alors qu'elle ne se contentait pas des bains turcs ce qui me rassura. Elle aimait donc se faire passer pour quelqu'un qu'elle n'était pas. Je la voyais déjà faire, se donnant des airs de grande dame. Elle riait et moi aussi.

" Je te vois bien te donner un air de grande dame et demander à nos anciens collègues de nous apporter un verre de champagne. "

Nous ne nous étions pas vue depuis longtemps, pour ma part en tout cas, mais notre amitié était aussi belle et grande que là où nous l'avions simplement laissée et j'aimais ça. Je pouvais être totalement moi-même avec elle, et j'espérais que la réciproque était vraie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pincée moi, ma vue me joue des tours ‖ Lynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui joue d'un ou de plusieurs instruments...
» Les Voies de la Damnation (2) - Les Tours d'Altdorf
» Et le château de Tours ?
» Arbalète en joue, paré à tirer!
» "On joue à pile ou face ? Pile, je gagne, face, tu perds."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-