AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 ~ Edwige Wheeler ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 6:57


   
Edwige Wheeler

   

   

   
VOTRE PERSONNAGE
   

   " La vie n'est pas un conte de fée. Soyez têtu avec elle, car elle le sera avec vous. "
   AGE DE MORT ♦️ 95 ans
   DATE DE NAISSANCE ♦️ 22 juillet 1890
   ORIGINE ♦️ Britannique
   SITUATION FAMILIALE ♦️ Veuve
   GROUPES ♦️ Revenants
   


   DERRIÈRE LA SCÈNE
   PSEUDO ♦️ Gwen, mais vous le savez ça.  What a Face 
   AGE ♦️ 27 ans !!!!!!!! Plus vieille que mon petit DimDim qui va rester éternellement jeune.   
   OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♦️ J'y suis déjà.   
   TON AVATAR ♦️La sublime Emma Stone     
   VOULEZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ? ♦️ Non. Je suis parrainée par le flood moi.  What a Face 
   AUTRE CHOSE A DIRE? ♦️ Joyeux Noël !!!   
   CRÉDITS ♦️ By Gwen


   
   

   
   


   


   
Questions pour un Fantôme

   


   ♦️ Que pensez-vous de cette île mystérieuse?

Mystérieuse dites-vous ? Qu’est-ce que cette île aurait de plus mystérieux par rapport à l’ensemble dans lequel je suis tombée ? Y-a-t-il des animaux étranges ou des voitures volantes sur cette île ? À moins que vous ne me parliez du manoir et des gens qui y sont morts. Je fus présente durant les festivités. Étrangère au faste des années 1920 à nouveau, je ne m’attendais pas à trouver des technologies et des meubles années 1940. Après tout, le manoir aurait pu appartenir à mes grands-parents : un vieux manoir, gris, sale dont je détestais me rendre lorsque j’étais enfant. J’avoue avoir été curieuse et cette fête m’intéressait grandement. Je veux profiter de ma vie. Je suis jeune à nouveau après tout ? Maintenant, je tâcherais de garder mes distances de cette île … Enfin, pour un moment. Le Capitaine n’est jamais descendu à terre. Il doit y avoir une bonne raison malgré que cela crève les yeux : cet homme est malhonnête. Je ne sais plus vraiment à qui faire confiance par rapport à cette île. Pourrais-je faire confiance à mon instinct ? Il me dit de m’éloigner.

   ♦️ Comment avez-vous réagis en voyant que vous étiez de retour sur le Titanic, alors que celui-ci est au fond de l'océan?

J’étais horrifié. Je me suis retrouvé dans la peau d’une jeune femme de 22 ans à nouveau au passage. C'est assez stupéfiant merci bien. Je fus si belle et parfaite à l’époque. Si effrayée, je me suis mise à courir partout pour finalement découvrir être sur un bateau fonctionnant encore à la vapeur. Je crois que je fus pire qu’effrayé en découvrant le nom : Titanic. Mon cœur voulait sortir de ma poitrine, c’était parfaitement clair. Certes, je me suis mise à réfléchir. J’ai tout perdu, mais je suis décédée. Cette nouvelle vie est-elle le Paradis ? Non parce que Gustave ni même Lucian est présent. Je suis seule. Je déteste la solitude. Dans un autre ordre d’idée, cela m’excite comme une aventure qui vient de commencer. J’en transpercer des obstacles dans ma vie. Je suis plus forte aujourd’hui que je l’étais par le passé. J’ai envie de m’amuser … Je ne suis pas la seule ici. Ceux qui sont décédés sur le Titanic en 1912 sont ici aussi. Donc, ils n’étaient pas morts. Ils furent juste déplacés ici. Je ne comprends pas.

   ♦️ Que pensez-vous du Capitaine? Est-il une menace pour vous ou une personne fascinante?

Le Capitaine ? Son sens de l’hygiène laisse clairement à désirer. J’ai tenté de l’aborder une fois pour lui donner quelques conseils en la matière. Ce n’est pas parce que le Titanic manque de bains en plus. Il manque énormément de manières de surcroît. Le Capitaine c’est tel l’écureuil qui vient de te voler ton déjeuner et file avec. Le Capitaine c’est tel le voleur que personne n’attrape, mais dont on aimerait tant connaître sa version des faits. Il évite les questions et disparaît lorsque la situation devient difficile : l’île par exemple. Beaucoup penseraient qu’il est peu courageux. Moi, je crois qu’il se fiche tout simplement de nous tous. Pourquoi je lie les autres passagers à moi ? Pour m’éviter de me lier au Capitaine. C’est tout simplement un être égoïste qui va s’échapper du Titanic à la première occasion. Pff.

   ♦️ Si tu avez la possibilité de quitter le Titanic ou l'île pour réellement mourir, le feriez-vous? Pourquoi?

Non. Je suis décédée. J’étais âgée de 95 ans et souffrante d’un cancer lorsque le Titanic a été retrouvé gisant au fond de l’eau. Je ne peux plus mourir, car on ne peut pas le faire deux fois. C’est totalement impossible. Est-ce que le Titanic est le Paradis ? J’en doute, mais s’il est le Purgatoire – malgré que je ne fusse jamais très croyante – ce dernier est plutôt luxueux. Je n’ai pas envie de me tuer pour aller ailleurs. Ailleurs ? Où ? Je n’en sais rien. Je suis certaine d’une chose cependant : je suis jeune, belle et riche. J’aime ma situation.

     



   

   
Ton Histoire

   




The New Girl in Town wants to revive:
 


C'est un départ

Une effervescence monstre régnait sur le port de Southampton en ce 10 avril 1912 et pour cause le Titanic commencera son voyage inaugural dans quelques heures. Le soleil était au rendez-vous pour ce merveilleux événement. De ci de là, on pouvait se laisser embobiner par les journalistes, les simples citoyens de l’insubmersibilité du Titanic. Tous s’en donnaient à cœur joie de cette grande avancée technologique. Et heureusement, car la jeune actrice de 22 ans, Edwige Shepherd ne serait jamais montée sur un bateau dans le cas contraire.

Edwige Shepherd née Turner le 22 juillet 1890 héritière de sa famille sa sœur cadette Clairemonde Turner ayant 18 ans. La jeune femme a toujours eu la vie facile. Populaire et bavarde, elle a la parlotte aisée et semble être au fait de tout ce qui se passait à Londres en ce moment. Sa famille aimante lui trouva un mari encore plus aimant en Gustave Shepherd riche industriel américain qui mit sa douce épouse enceinte peu de temps après leurs noces. Le moment était donc tout désigné pour un voyage sur ce luxueux navire. Edwige n’avait pas peur de quitter son Angleterre natale. Elle voulait plaire et grandir en tant qu’actrice à New-York. Elle souhaitait se faire connaître à Broadway. Ambitieuse et ayant peu de scrupules et sensiblement optimiste de la vie, Edwige était la parfaite petite princesse bourgeoise en somme.

Malgré tout, elle avait toujours eu une peur bleue de l’eau. N’ayant jamais appris à nager pour la simple et bonne raison d’avoir failli se noyer à l’âge de 4 ans, elle resta le plus loin possible de tout ce qu’on appelait « maritime ».

- Je n’arrive pas à croire qu’il ait fallu d’un seul mot pour que tu grimpes sur un navire.

Ces mots étaient prononcés par Gustave son romantique, mais incorrigible mari qui adorait la mettre en rogne. Elle le frappa amicalement puis, ils s’enlacèrent agréablement le tout ponctué de leurs deux rires.

- Ta barque avait un trou. Le Titanic lui n’en a pas. C’est toute une différence. Et puis, New-York nous attend de l’autre côté.

S’éloignait-elle de manière arrogante dans sa belle robe étincelante en ce jour si parfait. Edwige faisait naître milles et un diamant dans les yeux de Gustave. Il allait la reprendre dans ses bras quand les parents de son épouse, tout comme sa sœur, vinrent les rejoindre dans des bisous et des au revoir presque trop dramatiques pour être réels. Après tout, les Turner étaient des acteurs dans l’âme. Une fois les aux revoir terminés et la promesse de revenir en terre familiale aussitôt que l’enfant naîtrait, on embarqua sur le Titanic.


L'opulence dans toute sa splendeur

Edwige n’avait point peur. Enfin, elle fut effrayée au début surtout. Néanmoins, le navire était assez grand pour éviter de voir de l’eau à tous les deux mètres. Elle adorait se faire bronzer sur le pont des premières classes malgré que la blancheur de sa peau avait bien faillit devenir aussi rouge que ses magnifiques cheveux : un peu idiote quand même cette chère Edwige. Ses yeux verts ne savaient pas où donner de la tête sur ce grand navire. Ils se retournaient souvent faisant alors dos au bastingage pour observer les quatre cheminés cracher fièrement leur fumée. Certes, on ne manquait pas non plus de distractions sur le Titanic. Après la piscine et le restaurant, Edwige aimait allait au fumoir où elle rencontrait d’autres célébrités de l’heure telle sa propre petite personne égoïste. Se sentant au-dessus d’autres femmes, mais jalouse de certaines dont la chanteuse de renom Amy. Le talent en chant de cette dernière surpassait et de loin le sien  en tant que  comédienne. Puis, on l’admirait pour son courage malgré sa cécité. Bon, Edwige n’allait certainement pas se crever les yeux pour si peu. Comment gâcher une si belle beauté dites-moi ? Enfin, il n’empêche qu’elles allaient probablement toutes les deux vers Broadway et, malgré leurs professions différentes, seraient rivales. Néanmoins, malgré ses mauvais côtés, Edwige Shepherd restait une tendre et douce épouse qui passait toutes ses nuits enlacée dans les bras de Gustave ce dernier caressant son ventre de plus en plus rond.

- On va l’appeler Gustave Junior.

Avait-il murmuré faisant rire doucement Edwige qui se moquait de « l’originalité » de son mari. Évidemment, elle ne resta pas non plus silencieuse bien longtemps.

- Si tu veux … Mais si c’est une fille ?

- Alors, elle portera ton nom ma douce Edwige.

À ce souffle murmuré au creux de son oreille, la jeune femme se cabra et frissonna de tout son être. Comment pouvait-elle résister aux câlins de cet homme ? C’était simplement impossible. Ahhh, sa vie était idyllique. On pourrait la comparer à une jolie princesse dans son château rose. Une famille aimante, un époux parfait et un petit être qui grandissait dans son ventre sans compter la carrière qui l’attendait à Broadway. Malheureusement, la vie pouvait aussi s’amuser à vos dépens.


Le conte de fée part à la dérive

- Gustave ! Non, tu viens avec moi et notre enfant ! …  Il y a assez de place. Viens et ne discute pas. Assit-toi dans ce canot. Maintenant !

- Madame, on est déjà assez …

- Oh vous ! Taisez-vous !

S’écria-t-elle envers un inconnu. Une bourrasque glacée transperça son riche manteau de fourrure. Des larmes gelaient au fur et à mesure qu’elles glissaient le long de ses joues de nacre. Il n’y avait rien à faire. Quelques membres d’équipage s’empressaient de chercher un autre canot à son époux cependant. Son regard refusait de quitter des yeux ce dernier. Elle l’aimait … Elle se sentit alors si démunie sans sa présence rassurante à ses côtés. Il fallait rester optimiste toutefois. Elle se le devait. Grelottant de froid, mais aussi de peur des souvenirs venaient la hanter. Des souvenirs d’elle enfant se débattant dans les eaux tumultueuses de la rivière. Oh ! Pourquoi ? Pourquoi avait-il fallut que le Titanic heurte un iceberg ? Ce n’était pas la faute du navire pourtant, car il était insubmersible. Edwige se maudissait d’avoir été aussi naïve. Le navire ne pouvait pas couler, mais son équipage pouvait commettre quelque bêtise lui.

On fut finalement en sécurité sur un autre navire où on prenait soin de tous, mais … Il manquait énormément de gens. Plus jamais Edwige ne revit Gustave Shepherd. Il n’avait pas eu le temps de rejoindre un autre canot. Sur ce, la future maman sentit ses jambes défaillir pour de suite ressentir le bois frais du plancher sous elle. Elle éclata en sanglots amères. Il y était resté. Elle ne le reverrait plus jamais.


Arrivé à bon port, mais ...

À New-York, - et bien ailleurs dans le monde - on parla longuement de la catastrophe. Le Titanic, classé vaisseau insubmersible, coula au large des côtes de Terre-Neuve. Bien vite, les accusations fusèrent de part et d’autres. On eut même droit aux complots. Une société adverse de White Star Line aurait saboté le navire pour mettre dans l’embarras ces derniers. Blablabla … Enfin, la veuve Edwige Shepherd aurait été normalement au cœur de ces ragots. Elle n’en avait simplement pas l’envie. Elle s’écœurait lamentablement des entrevues de journalistes à son encontre. Elle était une actrice et savait que tout cela faisait partie de sa vie. Après tout, elle avait été aux premières loges de cette tragédie pour s’en ressortir vivante. Edwige avait fini par envoyer au diable tous ces journalistes. Elle souhaitait pleurer en paix. Faire son deuil et rappeler à Gustave junior que son papa avait été combatif, gentil et généreux.

Heureusement, ses parents ne l’a laissèrent pas toute seule. Avec l’argent envoyé de Londres et les contacts qu’avaient les Turner aux États-Unis, Edwige put retrouver une vie aisée pour éduquer son fils. Soucieux de sa santé toutefois, ses parents l’a remarièrent à un autre homme soit Lucian Wheeler. Au début, la jeune maman faisait tout pour éviter son nouveau mari dans leur grande maison. Elle se la jouait arrogante et têtue avec lui au même titre qu’avec la plupart des gens. Pour elle, il était « la plupart des gens ». Forte de l’extérieur, il fut tout de même aisé de voir la détresse d’Edwige de l’intérieur. Il y eut des cris et quelques coups de la part de la jeune femme une nuit stipulant clairement son refus d’oublier Gustave. Qu’elle n’aimerait jamais Lucian. Heureusement, ce dernier était patient. Il ne rétorqua point aux cris et aux coups. Peut-être plus sérieux que Gustave, il n’en restait pas moins plus généreux encore. Il était aussi plus raisonnable et d’une vive intelligence. Peu à peu, elle se rendit compte grâce à ces douces et sensées paroles d’être devenue une moins que rien  … Et cela ne lui plaisait pas. Edwige était une battante. Une jeune femme ambitieuse, égoïste et sans scrupule. Elle savait valoir mieux que cela.

- Pourquoi ne te rendrais-tu pas à Broadway ? J’ai entendu parler de toi déjà, tu es simplement divine sur scène.

Lui susurra-t-il un soir alors qu’ils furent enlacés dans leur grand lit. Elle sourit et frissonna dès qu’il lui touchait l’oreille : ce devait être son point faible. Alors, Edwige Wheeler fut revenue de l’avant. Elle encaissait les rôles uns à uns à Broadway, mais pas que … Hollywood lui ouvrit grand les bras. Lucian le riche industriel travaillant dans le pétrole et Edwige l’actrice prolifique et célèbre n’avaient absolument rien pour se plaindre. Ils décidèrent même d’avoir un enfant et le 26 septembre 1925, le petit Arthur naquit alors que son frère Gustave allait déjà sur ses 13 ans. Deux enfants et un mari aimant, Edwige aurait dû retrouver ses parents en Angleterre. Elle aurait dû leur transmettre cette promesse faite au port de Southampton ce jour particulier. Elle avait un peur bleue de retourner sur l’eau. Il y avait bien les avions, mais … Mais Edwige Wheeler trouvait toujours une excuse. Elle avait peur de se noyer pour de bon. Ne disait-on pas « jamais deux sans trois » ou « la troisième sera la bonne » ?


La guerre, la mort & la force de vivre

La Deuxième Guerre mondiale mit un terme à ses réflexions. Aux États-Unis, on fut tranquille, mais l’Angleterre – surtout le Sud – était bombardée presque quotidiennement et … À l’issue des combats, lorsqu’on n’eut pas de nouvelles des Turner, on craignit le pire. Les craintes s’avérèrent malheureusement vraies. Victor et Bérangère Turner étaient décédés alors qu’une bombe fracassa la belle demeure familiale. C’était ce que Clairemonde, maintenant mère de quatre enfants dont des jumeaux, leur écrivit dans une lettre ponctuée de gouttes d’eau. La pauvre femme avait pleuré. Dans sa gentillesse habituelle, Lucian quémanda le jet de sa compagnie. Pas de bateau et pas d’avion dont la carlingue risquerait de tomber simplement au fond de l’océan. Edwige se forçait à aller en Angleterre. Elle se sentait tellement coupable de ne pas l’avoir fait avant. Grâce à Lucian, elle en trouva la force. Elle avait tenu sa main tout le voyage accrochant les moqueries des deux jeunes hommes en ses fils au passage, mais on arriva bel et bien sur sa terre natale sans une seule écorchure : l’Angleterre. Le cœur triste, mais fier d’avoir vaincu sa peur pour ses parents, elle le laissa savoir lors d’un long recueillement sur leur tombe après la cérémonie. Ses excuses … Sa culpabilité … Leur amour pour eux …

Les années allèrent bon train. Edwige continuait à obtenir des rôles de choix dans les films, mais aussi les spectacles sur Broadway. Évidemment, elle ne jouait plus des jeunes femmes, mais bien des femmes d’âge mûres sages et belles. Edwige vieillissait en beauté faisant extrêmement attention à son corps. Gustave hérita de l’entreprise de son père. Quant à Arthur, il choisit de suivre la voie de sa mère. Edwige lui avait tant montré et apprit encore ambitieuse et arrogante malgré son âge avancé. On ne changera pas quelqu’un n’est-ce pas ? Les Wheeler devaient briller selon elle.


Bouclons la boucle

Malheureusement, la maladie la rattrapa. Edwige attrapa un cancer en 1985 date où son cœur crut chavirer totalement. Âgée de 95 ans, assise dans le canapé de son luxueux salon, elle regardait un reportage à la télévision sur le Titanic finalement localisé dans les profondeurs le 1er septembre par le professeur Robert Ballard. Être vieille lui faisait retourner souvent dans ses souvenirs, mais ceci ramena des images plus vives encore. Gustave … Sa jeunesse dorée … Sa beauté … Ses séances de bronzages … Les ragots racontés entre femmes dont plusieurs d'entre-elles ne purent même pas atteindre New-York. Certes, c’était surtout Gustave et toutes ces nuits passées ensemble dans leur cabine.

- Comment c’était sur le Titanic Madame Wheeler ? Vous y étiez n’est-ce pas ?

Elle se sentit ramener en 1912 alors que les journalistes ne cessaient pas de lui poser des questions sur le naufrage du navire. La découverte de l’épave du Titanic avait fait que les passagers encore vivants aujourd’hui furent à nouveau les proies des journalistes.

- C’était le plus beau navire que je n’avais jamais vu. Je venais de me marier et nous allions à New-York pour commencer notre vie. Gustave allait naître, mais ...

- Mais tout ne se passa pas comme prévu … Je suis désolé.

- Non … Ce ne sont que de lointains souvenirs maintenant malgré tout vifs depuis qu’on a retrouvé le bateau. Le Titanic n’en restera pas moins le navire qui m’a émerveillé et fait vaincre une première fois ma peur de l’eau.

Edwige Wheeler décéda l’année suivante soit le 15 janvier 1986. Elle laissa derrière elle une vie heureuse et deux enfants forts et respectueux qui lui donnèrent quatre petits-enfants.


Un nouveau tracé

- Ahhhhhhhhhhhhhh !!!!!

Horrifiée par son reflet dans le miroir, elle ne se rendit pas compte de suite où se trouver. Trébuchant sous le coup de l’émotion, Edwige Wheeler courut sans savoir où cela allait la mener. Son cœur battait la chamade … Comment pouvait-elle être jeune à nouveau ! Quel était ce prodige, ce miracle ! Ses mains arrêtèrent finalement sa course brusquement contre le bastingage du navire sur le pont des premières classes. Où suis-je ? Je suis morte … Non ? Elle était sur un navire, mais pourquoi …

Soudainement, Edwige respira une odeur familière. C’était une odeur qu’elle n’avait pas sentie depuis des décennies, mais on ne pouvait pas l’oublier : l’odeur du charbon qui brûlait dans la chambre des machines des bateaux. Les machines à vapeur. Pourtant, il n’y avait plus aucun bateau qui fonctionnait de la sorte. Lentement, la jeune femme se retourna et se surpris à ressentir un déjà-vu. Non, c’était un souvenir plutôt. Elle se rappelait s’être prélassée ici-même observant les quatre cheminées crachant fièrement leur fumée noire … Comme en ce moment.

- Ce n’est pas possible.

Laissa-t-elle aller comme étant à bout de souffle. Edwige devait en avoir le cœur net toutefois. Elle se mit à courir très vite - accrochant une autre personne au passage – pour arriver à la proue du navire. Là, la jeune femme se pencha et même à l’envers le nom se révélait aisément à ses yeux : Titanic.

Titubant alors légèrement, elle se remettait tranquillement de ses émotions.

Peu à peu, Edwige Wheeler se rendait compte de sa situation. Le Titanic était même accosté depuis peu à une île. C’était ça le Paradis ? Non, cela ne pouvait pas l’être. Elle ne fut jamais très croyante, mais le Paradis ne pouvait pas être clair et bestial à la fois. Ce manoir fut le lieu d’une terreur sans nom. Edwige ne fut jamais très courageuse et dès lors qu’elle pensa peut-être retrouver Gustave, il n’y était pas. Elle était seule … Sans Gustave, sans sa famille, sans Lucian et ses héritiers. Elle était décédée, mais la mort paraissait plus qu’irréelle. Pourtant, d’un autre côté, elle voulait jouir de cette situation. Ce n’était pas tout le monde qui avait la chance d’être jeune à nouveau.



Dernière édition par Edwige Wheeler le Dim 29 Déc - 4:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 7:42

Re bienvenue!!!!!!
Nous allons avoir un lien d'office!!
Livia quand elle était a New York adorait Broadway Very Happy
Bon courage pour la fin de ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 10:29

Bienvenue, DC de Dimdim ! ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 12:10

Rebienvenue !    

Je sens que tu vas nous pondre un perso de fifou ! Je veux absolument un lien avec cette charmante demoiselle !   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 13:49

Rebienvenue, avec ce superbe avatar *.*

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 14:54

Emma Stone *o*
Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 16:23

Re-Bienvenue Dimitri   

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 23:09

Re-bienvenue ! ♥ Emmaaaaa *_*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Jeu 26 Déc - 23:19

Emma Stone !  I love you  très bon choix    Rebienvenue !!      
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Ven 27 Déc - 2:21

Re-Bienvenue Smile
Si tu as des questions, tu sais où nous trouver !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Ven 27 Déc - 4:59

Ooooh !!! Mon Dimdim d'amour !!!!!!!!!!   
Re-bienvenue ici et je languis de voir ce nouveau personnage !!
  
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Dim 29 Déc - 4:58

Merci !!!

Ambre : une autre rousse.  drunken 

Victoria -> Avec plaisir.

J'avoue ce n'est pas la jeune femme qui se laisse faire Edwige. Héhé. Et malgré tout ce qu'il lui arrive, elle a envie de profiter de sa jeunesse à nouveau. niark niark.  What a Face 

J'ai fini ma fiche.  cheers 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Dim 29 Déc - 12:45

Rebienvenue, Emma est splendide trop glamour   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Dim 29 Déc - 13:04

Rebienvenue  I love you I love you 
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Dim 29 Déc - 16:06

Je m'occupe de ta fiche ♥

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Dim 29 Déc - 17:30


   

   
Félicitation!

   
   

Ta fiche est sublime et je sens que la petite Edwige va mettre le feu à bord :PEn tout cas ma Mary-Ann risque de ne pas l'apprécier je pense :DEn tout cas l'histoire est géniale ♥
   Et voilà, tu es validé et pour toi une longue aventure commence, pour commencer à faire la fête parmi nous, il va falloir travailler un peu et faire votre fiche de lien (ICI), comme ça tu auras le grand bonheur de te faire harceler par les membres du forum Pour RP aussi, rien ne vaut une fiche de RP, cela sera beaucoup plus simple pour les membres de venir t'en réclamer (ICI). Par (LA), tu peux aussi faire une demande de rang et de cabine, bah oui être SDF, c'est pas toujours drôle
   Si tu veux, tu peux créer un ou des scénarii, pour faire une famille, des amis, un compagnon ou une compagne, ça se passe par (LA)!

   Pour bien commencer à RP, notre (EVENT) est pour toi, ainsi que notre (MINI-EVENT) ^^

   Après tout pour bien commencer sur le forum, tu peux tout aussi bien passer par le flood et les jeux, c'est la meilleure porte à prendre pour une meilleure intégration  (ICI)

   Et voilà, maintenant tu sais tout sur tout et ton aventure à bord peut parfaitement commencer

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   Dim 29 Déc - 17:33

Re-Bienvenue Quel bon choix d'avatar, Emma est splendide  ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ~ Edwige Wheeler ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Edwige Wheeler ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» { April J. Wheeler ___ Finished
» Edwige Tove - TOTEM
» les p'tits n'enfants c'est pas toujours gentils pv Edwige
» Edwige Ghiles ♣ Gotta Catch 'em All !
» Elle est sympa la justice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Bienvenue à bord-