AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 « C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: « C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn   Lun 9 Déc - 11:09

C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie
Lynn Everdeen & Lavinia Hertford



Lavinia ouvrit les yeux avec une abominable crampe à l'estomac. Elle s'était endormie en fin d'après-midi sur le canapé et venait de se réveiller, alors que déjà, la nuit tombait, avec une faim énorme. Encore hagarde, elle jeta un regard circulaire sur la pièce, mais évidemment, ne localisa rien de comestible... Et comme pour souligner le tout, son ventre eut un gargouillis bruyant. Reprenant ses esprits, la bien-née se redressa et entreprit d'arranger sa mise, guère présentable après sa petite sieste. Pourquoi s'était-elle endormie, d'ailleurs ? Elle n'avait rien à faire de ses journées et trouvait encore de moyen d'être fatiguée le soir. C'était un monde.

Second gargouillis. Il était peut-être temps qu'elle sorte se trouver quelque chose à se mettre sous la dent. L'espace d'un instant, Lavinia songea à faire venir quelqu'un, mais le Titanic commençait tout juste à s'endormir et les membres d'équipage devaient commencer à repartir vers leurs appartements. Et à cette heure ci, elle avait peu de chances de rencontrer du monde. Alors, après avoir repris une allure correcte à force d'épingles à cheveux et de lissage des plis de sa robe, la jeune femme entreprit de mettre le nez hors de son espace. Dans les couloirs, presque personne, les seuls qui végétaient encore étant les couche-tard du navire.

Lavinia craignait trop la foule pour oser sortir pendant les heures de pointe.

Elle traversa les ponts supérieurs puis s'engagea dans les étages réservés aux secondes classes. Le chemin, elle commençait à le connaître depuis qu'elle était revenue à bord et que, sous l'impulsion de Susan, Jack, Mary, elle osait de timides incursions en troisième classe. Plusieurs fois déjà, sa domestique lui avait indiqué les cuisines, et si à quelques reprises, la jeune femme se trompa de chemin, elle parvint au pont F en moins de temps qu'elle ne l'aurait cru. A croire que son sens de l'orientation s'améliorait peu à peu.

Troisième gargouillis. Maudissant son estomac, la jeune femme s'avisa bien vite que le pont était, à l'image du reste du navire, en train de se vider. Rasant les murs, et espérant que les cuisines soient toujours ouvertes, elle en poussa timidement la porte. De fait, elles tournaient encore, au ralenti, mais actives quand même. Avec un petit soupire de soulagement - et un quatrième gargouillis - Lavinia se glissa sur le pas de la porte et, cherchant une quelconque personne, ses yeux tombèrent sur une jeune femme blonde que la première classe connaissait de vue. Elle s'en approcha.

"Excusez moi, je ne voudrais pas vous déranger mais... Je meurs de faim. Vous reste-t-il quelque chose que je pourrais... Manger ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: « C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn   Lun 30 Déc - 1:21

    Mon statut de revenante m'avait bien plus durant de nombreux mois. Même si avant je faisais partie du personnel du navire, le fait que je ne sois pas revenue tout de suite, que j'ai survécu au naufrage m'offrait un peu de répit. A vrai dire, je n'avais pas tellement envie de revenir en cuisine quand je suis revenue, mais petit à petit cela me manquait. Alors, depuis quelques jours à peine, j'avais décidé de reprendre la place qui était la mienne, à savoir, celle dans les cuisines, pas comme simple commis mais bien comme celle qui allait organiser les repas, et les faire en partie. Et puis en agissant de la sorte, je pourrais m'amuser à expérimenter de petites choses, un peu de poison par ici, ou des alliances plus que douteuses, pour les mauvaises personnes, telles que Scarlett Hamilton. Je lui avais déclaré la guerre ce soir là au manoir de l'île maudite, et contrairement à ce que je pensais, cela m'avait énormément plu. J'avais gagné le premier round contre la veuve noire du navire, celle que tout le monde craignait, celle dont tout le monde avait peur ou presque, mais ce n'était pas mon cas. Je savais maitriser les couteaux en tout genre, alors si jamais elle décidait de venir me trouver dans mon nouveau lieu de pélerinage, elle serait bien reçue. Mais ce soir, je n'avais rien fait de tel, je m'étais plus remise dans le bain des cuisines, de nourrir les passagers tant qu'il est encore temps, l'excitation du moment fatidique, celui où ils sont tous là et où il ne faut pas les faire trop attendre. Je n'en avais plus l'habitude, mais dans l'ensemble cela s'était bien passé. J'aurais pu partir presque tout de suite, mais ce soir, j'avais envie de m'imprégner des odeurs de cette cuisine, d'y rester comme j'ai pu le faire si souvent, ici ou ailleurs durant ma vie. Tout le monde était à présent partie, je les avais renvoyé à leur cabine, ou à ce qu'ils avaient envie de faire. Car depuis notre retour, même les membres d'équipages prenaient plus de bon temps qu'à l'époque, enfin qu'avant le naufrage. Nous n'étions plus vraiment enfermé dans quelques choses de trop strict, et cela me plaisait. Alors, que j'étais en train de nettoyer les ustensiles, la porte s'ouvrit et une jeune femme apparue. Elle semblait être de bonnes familles, biens habillées. Son visage ne m'était pas totalement inconnu, mais sur ce navire, il y a énormément de monde, alors je n'arrivais pas à lui donner un nom. Il semblerait qu'elle n'était pas présente lors du repas, en tout cas, qu'elle l'avait raté et elle avait faim. Son ventre semblait crié famine. Elle me demanda s'il restait à manger. Je lui souriais, j'allais me faire à manger, avec les restes qu'il y avait, je pourrais donc cuisiner pour elle et pour moi, un petit repas en tête à tête en somme.

    " Et bien, je suis en train de nettoyer ce dont je n'ai plus besoin. Mais il reste à manger oui. J'allais me faire à manger pour moi-même, mais il reste suffisamment de choses pour deux personnes. Je comptais me faire réchauffer une partie du boeuf bourguignon qui reste accompagner de pommes de terre et d'haricots verts. Cela vous convient-il mademoiselle ? Au fait, moi c'est Lynn. Et vous ? "

    Et je lui faisais un franc sourire, elle n'avait pas à se sentir gênée, pas du tout même. En attendant sa réponse que j'espérais positive, je mettais donc dans une petite marmitte le boeuf, et dans une poele à côté, les pommes de terre et les haricots que je faisais revenir avec de petits oignons.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: « C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn   Sam 22 Mar - 18:21

C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie
Lynn Everdeen & Lavinia Hertford



La jeune anglaise, gênée de sa soudaine apparition, de sa requête quelque peu mal venue, entrelaçait nerveusement ses mains et tentait un petit sourire, aimable mais timide, qui ne fut pas sans doute bien convaincant. Elle se demandait si ç’avait été une bonne idée, de débarquer ainsi, tard le soir, pour réclamer comme une gamine en mal de chocolat. N'aurait-elle pas mieux fait d'envoyer Susan, sa domestique ? Mais à cette heure si, la jeune fille était soit en train de dormir, soit en train de s'amuser avec les derniers couche-tard, et Lavinia ne voulait en aucun cas la déranger.

Aurait-elle été dans le manoir du Hertfordshire, où elle avait passé l'essentiel de sa vie, elle n'aurait ressenti de l'embarras qu'à l'idée de donner du travail supplémentaire aux domestiques, mais ici, à bord du Titanic, s'ajoutait le fait qu'elle ne connaissait ni les lieux ni les personnes. Quoique... Il lui semblait bien avoir déjà vu cette jeune femme aux cheveux blonds quelque part. Pendant la traversée ? Impossible, elle n'avait pas quitté les étages réservés aux premières classes. Alors où ? La réponse lui vint subitement : le Carpathia. La cuisinière était une revenante, tout comme elle.

"-Et bien, je suis en train de nettoyer ce dont je n'ai plus besoin. Mais il reste à manger oui. J'allais me faire à manger pour moi-même, mais il reste suffisamment de choses pour deux personnes. Je comptais me faire réchauffer une partie du boeuf bourguignon qui reste accompagné de pommes de terre et de haricots verts. Cela vous convient-il mademoiselle ?
- Oh, c'est parfait, je n'en espérais pas tant !"
Sourit Lavinia, vraiment cette fois-ci, heureuse d'obtenir une réponse positive. "Je suis navrée d'apparaître ainsi à l'improviste. Je ne vous dérange pas, au moins ?"

Face à elle, la cuisinière était des plus aimables, et Lavinia se sentit immédiatement un peu plus à l'aise. Lorsqu'elle souriait, comme c'était le cas en cet instant, elle lui faisait penser à Edith, son ancienne femme de chambre et sa mère de coeur. Cette considération faite, le malaise de la brune se dissipa progressivement.

"- Au fait, moi c'est Lynn. Et vous ?
- Je m'appelle Lavinia, Lavinia Hertford. Enchantée de faire votre connaissance, Lynn,"
répondit la Lady avec un sourire qu'elle espérait aussi franc et beau que celui de son interlocutrice.

Au fond, les cuisinies du RMS Titanic n'étaient pas bien différentes que celles de Hertford Hall, Angleterre. Plus elle considérait les lieux et plus elle s'y sentait bien, plus à son aise que dans les salons huppés des étages supérieurs. Sans doute était-ce une question d'habitude. De son vivant, elle avait mille fois préféré la compagnie des domestiques et employés de ses parents à celle de leurs nobles invités. Ce sentiment de déjà-vu, ces odeurs particulières qu'elle avait déjà senties et qui lui rappelaient d'heureux souvenirs la réconfortaient et lui rendait un minimum de confiance en elle, si bien qu'elle osa s'exprimer sans qu'on l'y contraigne, pour une fois.

"Je crois vous avoir vue à bord du Carpathia, lors du naufrage. Il y a longtemps que vous êtes revenue ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: « C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn   Jeu 27 Mar - 19:18

Je sentais que la jeune femme était un peu gênée de me demander cette faveur, mais pensez-vous, cela ne me dérangeais pas le moins du monde, ce n'est pas comme si ma vie n'avait pas été consacrée à tout cela. Faire la cuisine, préparer de bons repas, voilà ce qui avait été ma vie, et je ne regrettais rien, même si j'aurais voulue que mon mari soit là, avec moi toutes ces années, peut être que j'aurais vécue plus longtemps, mais je ne le saurais jamais. Il était donc tard et elle avait faim mais le service était malheureusement terminé pour elle. Mais dans son malheur, elle pouvait voir que tout n'était pas encore terminé, qu'il y avait une chance qu'elle puisse manger quelques choses de bon. Le timing était cependant très limite, car j'étais sur le point de jeter ce qu'il y avait en trop, il n'aurait ainsi pas resté de portions pour elle, même si j'aurais pu faire l'effort de partager ma ration. Mais ce n'était pas le cas. Je lui donnais donc le menu, ce ne serait qu'un plat chaud, les entrées n'étaient plus de ce monde, du moins, elles avaient un peu plus de succès que prévu et il n'en restait pas une seule. Bref, ce soir je ne mangerais donc pas seule, mais avec cette jeune femme qui semblait être heureuse de pouvoir avoir un bon boeuf bourguignon, avec des pommes de terre et des haricots verts, un repas assez simple finalement, mais terriblement bon, du moins pour moi. Elle n'en espérait pas temps, tant mieux donc, elle serait, je l'espérais agréablement surprise par les senteurs et le goût de ce qu'elle allait avoir dans la bouche. Elle était gênée, elle espérait cependant ne pas me déranger, mais ce n'était pas du tout le cas. Je lui fais un petit sourire pour lui répondre que ce n'était pas le cas, puis je lui donnais mon prénom, ce serait plus agréable pour parler puisque nous allions partager un repas. Elle s'appelait donc Lavinia, un prénom fort original que je n'avais jamais entendu, ou alors en de très rares occasions.

" C'est un bien beau prénom que vous portez, je ne crois pas l'avoir déjà entendu auparavant, je suis également enchantée de faire votre connaissance. "

Et je lui faisais un petit sourire alors que je me retournais pour vérifier la cuisson, ou plutôt le réchauffage de la viande ainsi que des légumes qui allaient avec. Je ne savais pas ce que nous allions pouvoir nous dire honnêtement, sans doute que je lui demanderais ce qu'elle avait pu faire de son vivant. Est ce qu'elle était morte ici ou est ce qu'elle avait survécue comme moi ? Pour cette question, la réponse arriva bien vite. Elle me dit qu'elle se souvenait de moi à bord du Carpathia. Elle avait donc survécu comme moi. Son visage ne me disait rien du tout cependant, il faut dire que je ne suis pas la plus phisionomiste qui soit. Elle me demanda si j'étais revenue il y a longtemps. Je ne m'en souvenais plus exactement, mais cela faisait plusieurs semaines, peut être un mois voire même deux.

" Je suis revenue il y a deux mois me semble-t-il, je ne me souviens plus exactement, je ne l'ai noté nul part, mais cela a été une surprise de revenir ici dans mon corps de jeune femme. Et pour vous ? "

Ce n'était pas un sujet de conversation désagréable alors je continuais dans ce sens, après tout cela devrait nous tenir un bon petit moment, sauf si elle ne désirait pas trop en dévoiler sur sa personne.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: « C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn   

Revenir en haut Aller en bas
 

« C'est un labyrinthe où il n'y a pas de sortie. » Avec Lynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Labyrinthe disparu
» [nouveau Projet] labyrinthe au mille et une piques
» Le labyrinthe de la Panthère Rose
» [SORTIE] Le Labyrinthe d'Urgoz [Reporté]
» Le Labyrinthe de Pan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-