AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]   Mar 1 Oct - 20:33




C’était une belle journée comme il y en avait beaucoup pour les passagers du Titanic. Le paquebot naviguait sur les eaux de l’océan Atlantique depuis des mois pour les nombreux naufragés et n’avait toujours pas atteint New York pour y déposer ses occupants. Chacun avait trouvé des choses à faire pour occuper ses journées. Certains messieurs avaient pris l’habitude de rejoindre le fumoir après le déjeuner pour discuter entre hommes. D’autres passaient leurs après-midis au son des violons dans la salle de musique. D’autres encore se dépensaient sur le court de squash. Le Titanic offrait de nombreuses activités pour que ses naufragés ne s’ennuient pas. Contrairement à la majorité des passagers, Alice était à bord depuis peu mais elle avait déjà ses petites habitudes. Elle aimait se balader quelques fois sur l’un des ponts de « l’insubmersible » pour observer l’océan. Elle ne s’en lassait pas. Elle appréciait regarder l’écume se former à l’arrière du bateau ou les oiseaux survoler le bateau.

Par cette journée ensoleillée, Alice décida de faire un tour sur le pont promenade des premières classes. Il y avait quelques personnes qui s’y promenait sans prêter attention à ce qui pouvait y avoir de l’autre côté de la rambarde. En pleine conversation, un homme ne remarqua pas la jeune fille et la bouscula. Après s’être excusé de sa maladresse, il reprit rapidement sa discussion. Alice regarda le couple s’éloigner puis fit volte-face pour continuer son chemin. Elle s’avança sur le pont d’un pas lent pour apprécier la vue que lui offrait cette partie du paquebot. Tout à coup, elle vit quelque chose sortir de l’eau. Un dauphin ! Oui, c’était un dauphin. Un sourire s’esquissa sur les lèvres de la jeune fille. Elle courut vers le rebord et plissa les yeux pour tenter de voir le mammifère, mais il avait disparu. Etrange ! Les dauphins sautent hors de l’eau plusieurs fois, d’ordinaire. Enfin, c’était ce que pensait la jeune Alice. En réalité, elle n’y connaissait rien. L’avait-elle imaginé ? Ou était-ce autre chose ?

« C’était un dauphin ? Vous l’avez vu, vous aussi ? C’était bien un dauphin ? »

Alice s’était ruée juste à côté d’une jeune femme. Ne quittant pas du regard les vagues à la recherche de l’animal, elle lui demanda ce qu’elle avait vu. Avec autant de délicatesse qu’un porc-épic essayant de vous câliner, elle ne laissa pas le temps, à son interlocutrice, de répondre.  

« A moins que ce soit un oiseau plongeant dans l’eau pour récupérer un poisson. »

Un oiseau avec une nageoire dorsale ? Pourquoi pas. Après tout, ils étaient bien sur un paquebot qui est censé être au fond de l’océan. Le volatile à nageoire est peut-être une espèce existant dans l’au-delà.

« Non, ça ne pouvait être un oiseau. C’était forcément un dauphin. »

Elle se pencha pour regarder si l’animal marin n’était pas aux abords de la coque du bateau, puis s’adressa à nouveau à la jeune femme se trouvant à ses côtés.

« Vous l’avez vu ? C’était un dauphin, non ? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]   Sam 5 Oct - 19:37





Ton monde n’est pas le mien.


Une voix de velours s’élevait dans la salle de musique, accompagnée du doux son du piano. Une mélodie caressante ensorcelante. Les notes volaient d’elles-mêmes dans l’air et résonnaient au travers de la pièce occupée aujourd’hui par deux passagers.

« You make me smile… »
« Non non ! Ce n’est pas ça ! » s’énerva Edward en cessant de jouer.

Aussitôt Ambre s’interrompit de chanter, surprise par la réaction de son manager. Aujourd’hui, il ne semblait pas d’humeur et cela se faisait de plus en plus sentir. Voilà depuis le matin qu’il répétait et la jeune aveugle commençait à fatiguer.

« Mets-y plus d’application Amy ! Cette chanson mérite d’être chantée avec plus d’âme ! Allez on reprend. »

La chanteuse acquiesça, bien piteuse. Le piano recommença à résonner dans la salle de musique. Elle reprit sa respiration avant de se remettre à chanter.

« Funny Valentine… Funny valentine days … »

Mais à peine eut-elle chanté ses premiers mots qu’Edward s’arrêta de jouer, frappant furieusement sur le piano. Ambre eut un mouvement de recul.

« Ce n’est toujours pas ça ! Tu le fais exprès ? Qu’est-ce qui te prend aujourd’hui ?! »
« Je n’en peux plus. » finit finalement par lâcher l’aveugle. « Nous y sommes depuis ce matin et nous n’avons pas fait une seule pause ! Je suis totalement épuisée. »
« Je ne te comprends pas. Autrefois, tu n’avais aucun mal à tenir le rythme des répétitions. » s’irrita-t-il en se levant.
« Je ne ne dois plus avoir l’habitude… » murmura-t-elle en baissant la tête.
« Eh bien tâche de le reprendre car je refuse que tu continues à avoir autant de difficulté à tenir la cadence. Il faut que tu sois parfaite ! Tu es une célébrité ! Pas une minable chanteuse de bar ! » dit-il avant de se laisser tomber sur la chaise du piano. « Maintenant sors d’ici Amy et va faire ta pause puisque tu y tiens tant. Je reviendrai te chercher plus tard et j’ose espérer pour toi que tu te seras améliorée. »

La chanteuse opina honteusement puis s’envola en toute hâte de la salle de musique avant que son manager ne change d’avis. Seulement, elle n’en pouvait réellement plus. Elle était épuisée par cette existence sur le Titanic, par tous ces cauchemars qui l’empêchaient de dormir, par la voix d’Amy qui résonnait continuellement dans sa tête, par le retour d’Edward et le fait de savoir que Dimitri était en vie mais qu’elle ne pourrait jamais le rejoindre puisqu’il l’avait oubliée. Elle l’avait enfin retrouvée mais elle avait décidé de faire le plus gros sacrifice qu’elle pouvait lorsqu’elle avait appris qu’il avait perdu la mémoire. Elle ferait semblant de ne pas le connaître, de ne jamais l’avoir aimé afin qu’il vive ce qu’il lui restait de vie dans la paix, loin de la tyrannie d’Edward. Elle se condamnait pour lui et pour la première fois, c’était elle qui le sauvait. Elle payait sa dette et elle la payerait pour l’éternité s’il le fallait.
A tâtons, l’aveugle parvint à gagner la promenade. Elle s’agrippa au bastingage et poussa un soupir de soulagement en sentant l’air marin envahir ses poumons. Retrouver les embruns de la mer apaisait son esprit fatigué. Elle ferma les yeux un instant jusqu’à ce qu’elle entende un léger remous venir de la mer. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ?
Puis une voix de jeune fille s’éleva près d’elle et décela la présence de dauphins. Le bastingage vibra entre ses doigts lorsque la fille se jeta dessus afin d’observer l’agitation de l’océan. Elle se ravisa bien vite en disant que cela aurait bien pu être un oiseau plongeant dans l’eau. Elle semblait préoccupée par toutes ses spéculations et elle prit à plusieurs reprises Ambre à parti. Malheureusement, la pauvre enfant était bien mal tombée.

« J’ai en effet entendu quelque chose venant de l’océan. » fit-elle pour ne pas paraître totalement inutile. « Malheureusement, je crains de ne pas pouvoir vous en dire davantage sur ce qui a provoqué cette agitation. »

L’aveugle baissa la tête mais esquissa tout de même un léger sourire à l’adresse de la jeune fille.

« Vous m’en voyez navrée. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]   Jeu 28 Nov - 22:06


Depuis qu’elle avait vu, pour la première fois, le paquebot sur les quais de Southampton, Alice ne cessait d’être émerveillée par les merveilles que lui offrait l’insubmersible Titanic. Elle n’avait jamais vu autant de beauté que sur ce paquebot. Ce jour-là, l’immense navire lui donnait l’opportunité de voir des dauphins. Malheureusement pour la jeune fille, elle avait raté le moment. Elle n’avait pu voir qu’une forme indistincte s’échapper de l’eau et y retourner à jamais, l’instant d’après. Malgré la rapidité avec laquelle elle avait rejoint la rambarde du pont A, la créature marine avait été plus rapide qu’elle. Alice n’était pas sûre de ce qu’elle avait aperçu et s’était mise à douter de la bonne qualité de sa vision. A plusieurs reprises, elle prit à parti la jeune femme qui était à ses côtés. Elle n’avait pas vraiment fait attention à elle. Si on lui demandait la couleur des cheveux de cette jeune femme, elle serait très certainement incapable de répondre correctement. Son attention était projetée sur l’océan et son mystérieux animal marin. Quand Alice laissa enfin l’opportunité à la jeune femme de répondre, Alice quitta des yeux l’écume que produisait la coque du bateau au contact de l’eau, pour se tourner vers son interlocutrice. Cette dernière n’avait rien vu, mais avait tout de même entendu quelque chose. Un sourire se posa sur les lèvres de la jeune fille. Elle n’avait pas encore perdu toute sa tête. Elle n’avait pas été assez rapide, tout simplement. A nouveau, Alice jeta un œil vers l’océan dans l’espoir que l’animal refasse une apparition, mais la surface de l’océan était toujours aussi déserte qu’elle ne l’était une minute plus tôt.

« Vous n’avez vraiment rien vu ? »

Alice insista pour savoir si la jeune femme n’avait pas vu quelque chose, une nageoire ou un petit bout de l’animal. Ça ne lui servirait à rien de savoir s’il s’agissait d’un dauphin, d’un requin sauteur ou d’une mouette, mais elle avait quand même envie d’avoir des réponses au sujet de cet animal. Finalement, Alice se détourna de la vue de l’océan. Son regard se posa sur celui d’Ambre et, pour la première fois depuis qu’elle avait rejoint la rambarde, son attention se porta sur la jeune femme qui était à ses côtés. Elle avait quelque chose de différent. Alice n’arrivait pas à déterminer quoi exactement, mais il y avait quelque chose. La jeune fille plissa les yeux pour essayer de voir ce qu’elle ne voyait pas, puis cela lui parut évident. La jeune femme semblait aveugle. C’était pour ça qu’elle n’avait rien vu. Tout à coup, cet animal qui la captivait depuis deux minutes ne l’intéressaient plus. Ambre avait toute son attention.

« Vous êtes aveugle ? »

Ambre était la première aveugle qu’Alice rencontrait. Ce nouveau sujet de curiosité prit le dessus sur le précédent. Elle avait pleins de questions et savoir si le dauphin avait quatre nageoires ou non n’avait plus d’importance.  
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]   Ven 27 Déc - 4:44



Ton monde n’est pas le mien.


Ambre avait bien besoin de prendre l’air. Après seulement un an à ne plus faire de répétitions, la chanteuse devait avouer qu’elle n’était plus habituée à des entraînements aussi intensifs. Edward lui faisait souffrir un rythme effréné qu’elle peinait à suivre. Elle ne savait si c’était son manager qui était plus dur que d’ordinaire, ou si c’était simplement elle qui s’était affaiblie. Sans doute était-ce la deuxième possibilité. Depuis le naufrage, sa santé mentale et physique était considérablement diminuée. Elle ne dormait plus, ne mangeait plus et son existence n’était plus faite que d’illusions, de désillusions et d’échecs.
Plus rien ne semblait avoir d’importance. Elle s’était résolue au fait que Dimitri n’existait plus. Il n’était plus à bord du Titanic et Edward avait pris sa place. Elle n’avait plus rien à espérer. Le jour s’était courbé pour ne plus laisser entrevoir que les ténèbres dans lesquels elle était plongée un peu plus chaque jour. Elle n’avait plus aucun espoir, se pliant à l’existence que lui faisait mener son manager. Elle était sa marionnette, son pantin avili dans une servitude dont elle ne pouvait se défaire. Comment lutter ? Et pourquoi lutter pour une liberté sans saveur ?
Non, elle préférait rester ainsi. Avec le temps, les choses redeviendraient comme avant entre Edward et elle. Ils pourraient reprendre leur relation d’autrefois, sans cette haine farouche, ce doute constant et cette violence qu’il montrait constamment. Elle saurait lui prouver, que désormais, elle ne se rebellerait plus. Elle redeviendrait la Amy qu’elle était autrefois. Muette et aveugle. Secrète et mystérieuse. Servile et Docile. Elle serait à l’image de ses créateurs : Edward et Swan.
Ambre souffla, sentant l’air marin fouetter son visage et défaire sa coiffure. Quand soudain, une jeune fille la prit à partie de l’agitation qui se trouvait en contrebas du navire. Dans l’eau se trouvait très certainement quelques dauphins qui semblaient être apparus un bref instant. L’inconnue tenait à tout prix à ce que la chanteuse soit la témoin de ce qu’il venait de se passer et qu’elle affermisse ses hypothèses. Visiblement, elle n’était pas sûre de ce qu’elle avait vu.
Malheureusement, l’aveugle ne lui serait guère d’un grand secours. Tout ce qu’elle avait saisi de l’événement se réduisait à quelques bruits caractéristiques d’éclaboussures. Mais tout cela aurait tout aussi bien pu être un oiseau qu’un poisson hardi qui se serait hasardé à la surface de l’océan. Néanmoins, elle n’écartait pas l’idée des dauphins pour autant. Lors de cette journée à la piscine, tous les passagers avaient pu voir ces magnifiques créatures former des sillons dans la mer. Une femme, Elizabeth Cavendish, lui avait d’ailleurs décrit la scène avec beaucoup d’émotions Malheureusement, comme de nombreuses fois, le cours des événements s’était mal fini et des nombreux passagers étaient passés par-dessus bord, dont la chanteuse.
Mais cette fois, il n’y avait nul autre spectateur que cette jeune fille qui croyait avoir vu des dauphins et une pauvre aveugle. Il ne fallait donc se baser que sur les suppositions de la passagère.
Cette dernière insista d’ailleurs, souhaitant être certaine qu’Ambre n’avait rien vu. Une fois encore, la jeune femme dut contrarier les espérances de la fille. Elle secoua la tête en signe de dénégation.

« Je suis vraiment désolée. Je n’aurai rien pu voir de tel. » répondit poliment la chanteuse qui ne voulait pas se montrer irrespectueuse.

Elle n’osait lui dire qu’elle était aveugle. Les gens vous considéraient alors comme une chose étrange. Cela la renvoyait continuellement à sa faiblesse, sa vulnérabilité. Elle préférait essayer de lui faire comprendre subtilement, même si les perches qu’elles tentaient vers l’inconnue se révélaient quasi-invisibles.
Et tout à coup, la question s’imposa d’elle-même. Ambre en fut presque surprise. Cette fille montrait tant d’engouement à observer la faune marine, que la voir éprouver un tout autre intérêt aussi subitement la laisser pantoise. L’aveugle lui répondit d’une petite voix penaude.

« Oui, je le suis. Mais surtout, ne vous en formalisez pas. Je ne voudrais pas vous mettre mal-à-l’aise. » s’empressa-t-elle d’ajouter. « Et je ne m’excuse de ne pouvoir vous aider dans vos recherches. Je fais une bien piètre témoin. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'était un dauphin, non ? [Avec Ambre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ce n'était pas le moment de me déranger ! || PV Ginny Weasley
» Il était une fois Sophie la girafe
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]
» Amour sucré, l'amour qui est poudré (et pas avec du sucre)
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ ::  :: Pont A :: Promenade des 1ères Classes-