AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Dim 25 Aoû - 15:22



Le défi de la vérité !




« On ne connait jamais toute la vérité. »

C'est pour cela que cette salle vient d'apparaître. Personne ne se souvient d'une autre porte au pont des ballasts. Il n'y avait que la porte pour se rendre dans la salle des machines, il y a encore quelques heures. Quel est ce prodige ? Personne ne le sait, mais de nombreux sont curieux de savoir ce que contient cette salle. Il semblerait qu'on l'appelle la salle des secrets. Pourquoi l'appelle-t-on de la sorte ? Parce qu'apparemment chaque personne entrant à l'intérieur est obligé de dire la vérité.  Nous sommes tous morts, n'est ce pas ? Quel est donc l'intérêt que vous sachiez la complète vérité sur votre voisin ? L'éternité deviendrait-elle trop courte pour que votre rancune se transforme en haine au fil du temps ? Serait-il possible qu'un ami devienne pour vous un étranger en quelques secondes ? La vérité se saura, et elle ne ferra pas forcément du bien à tout le monde. Êtes-vous prêt à affronter la vérité à propos de votre voisin, de votre meilleur amis ? Êtes-vous prêt à choisir de croire en cette vérité ? Êtes-vous seulement sur le bon chemin ? Vous n'êtes plus sûr de rien en réalité, vous pouvez le dire. Pourtant, je peux vous l'affirmer même dans la mort, la vérité va se savoir et cela pourrait être encore plus mortel !

♦ Déroulement du jeu : Pour le moment, vous arrivez devant la pièce. Vous êtes véritablement étonnés de voir cette nouvelle porte, et vous êtes tentés d'y rentrer. Vous vous rendez compte que vous n'êtes pas seul, quelqu'un est là aussi. Vous connaissez la personne, en tout cas, si ce n'est pas le cas, vous la connaissez de vue, et très bientôt ce ne sera plus pareil.   


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Dim 8 Sep - 14:39

Ses pas résonnaient sèchement sur le parquet du Titanic. Jack déambulait dans les longs corridors sans but apparent. À vrai dire, il ne savait même pas ou il allait, laissant ses pensées prendre possession de son esprit, divaguant à droite, à gauche telle une âme en peine. Il devait certainement se trouver dans une partie profonde du paquebot. Les passagers s'y faisaient rares en dehors des membres de l'équipage qu'ils croisaient. Le silence y était de mise et le jeune homme appréciait cette sérénité et ce calme qui lui étaient offerts. Il marchait sans jamais s'arrêter et surtout il se remémorait. Encore et encore... Un souvenir si beau qu'il en rêvait toutes les nuits, qu'il y pensait chaque jour, chaque minute, chaque seconde...

Heloise...

Ce prénom tant murmuré, tant désiré, avait attristé, ému, le jeune homme tout comme il lui avait procuré de la joie. Et dernièrement, toutes ces émotions avaient été ressentis pour le jeune homme. Et au moment ou Jack avait cru que la fin de leur histoire prenait son sens, ils avaient fini par s'embrasser dans un baiser tendre et passionné. La jeune femme avait fini par prendre la fuite tant la gêne entre les deux avait atteint son paroxysme. Jack n'avait même pas revu la femme qu'il aimait depuis cette entrevue là tant il était confus de ce qui s'était passé. Mais chaque soir, quand il se couchait, il fermait les yeux et ils se rappelaient ce moment ou elle l'avait pris dans ses bras, qu'elle l'avait réconforté, qu'elle avait fini par avouer qu'elle l'aimait toujours. Petit à petit, la voie de la réconciliation prenait son ampleur, et petit à petit, Jack avait pris espoir que tout redevienne comme avant.

Et si cela venait à se faire, il resterait une dernière chose à faire: parler à Lydia, sa sœur. Cela ne serait pas une mince affaire. Mais depuis qu'il était sur le bateau, il avait réalisé combien sa frangine et Heloise s'était livré une guerre silencieuse sans nom. Il avait également compris que sa sœur ferait tout pour que son frère puisse ne jamais se remettrez avec la blonde aux yeux bleus. La question maintenant était de savoir: pourquoi tout cette haine? Il fallait qu'il comprenne ce qu'il n'avait jamais vu auparavant durant toutes ces années.
Et surtout, il était temps qu'il dise "stop" à sa sœur, qu'elle cesse d'importuner sa belle et de les laisser vivre en paix. Tant de chose auxquelles il pensait mais qu'il était difficile d'avouer.

Jack releva la tête afin de voir où il était. Ses pensées avaient fini par le conduire devant un couloir en cul de sac. Tout au bout, figurait deux portes, une avec un écriteau "salle des machines" et une porte sans affichage. Le jeune homme, peu emballé, à l'idée d'entrer dans un lieu sale et empli de suie, préféra franchir la seconde porte. Il arriva alors dans une pièce éclairée et vide sans fenêtre ni rien.
" Lugubre comme endroit.." Avoua t-il à demi mot.

C'est alors que la porte d'entrée de la pièce s'ouvrit dans un grincement à glacer le sang...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Mar 24 Sep - 22:57

Oui,  elle l'avait encore suivi. Non elle ne l'espionnait pas, elle s'inquiétait encore et toujours pour lui. Son frère, cette partie de son âme, ces vingt six ans de toute une vie, de ce qui était en vérité toute sa vie. Le voir si abattu, entendre ses pas lourds sur les ponts comme si son cœur l'était tout autant, cela déchirait le sien, alors elle n'avait pas résisté à descendre à son tour vers la salle des machines vers où il se dirigeait en silence. Était-ce encore cette punaise d'Héloïse qui l'avait fait souffrir ainsi ? Pourquoi donc l'amour est-il un sentiment aussi bête, faisant d'un être supérieur comme son frère, un sombre crétin dès que la maudite française était dans son esprit ? Elle amenait son frère à n'être heureux que par elle. C'était si injuste ...  La mâchoire de Lydia s'en serra et sans qu'elle s'en aperçoive vraiment, elle se mordit même la joue jusqu'au sang. Par jalousie ? Peut-être !

Durant des années, elle Lydia avait suffi au bonheur de son frère. Pourquoi cela avait-il dû changer pour une fille, une punaise qui les avait conduits pratiquement à la mort ? Elle ne le partageait pas avec un autre, elle ! N'étaient-ils pas au dessus de tout ça ? Ils étaient du même sang et tout était dit, rien n'aurait dû les séparer et ils auraient dû vivre l'un par l'autre, l'un pour l'autre. Il faut bien dire ce qui est, Lydia jamais n'a aimé un homme et surtout n'a jamais été aimée par un homme, elle n'a toujours été que ... la prostituée ! Qu'une paire de cuisses se dénouant à la vue d'une bourse remplie d'or, comme son maquereau le lui demandait et pourquoi le faisait-elle ? Pour nourrir cet ingrat qu'elle aimait plus que tout et qui ne l'aimait pas autant qu'elle ...  Alors que savait-elle de l'amour ? De celui que l'on reçoit, plutôt que de celui que l'on donne : le vrai, le pur, le sincère et le sublime.  Elle n'en savait rien du tout. N'était-il pas naturel qu'elle se rabatte sur le seul qui l'avait jusqu'ici protégée et défendue et pour qui, elle avait tout donné, jusqu'à son dernier souffle ? Ainsi Lydia était plus que jamais décidée à étouffer cette satanée idylle dans l'œuf, jamais aucune femme ne serait digne de Jack, aucune sauf elle ! Car qui se serait sacrifié pour lui autant qu'elle ?

Parvenue face à la salle des machines, les yeux de la belle brune se plissèrent car elle était aussi intriguée que Jack par l'apparition d'une porte qu'elle n'avait jusqu'alors jamais vue. Une porte sans écriteau, une porte s'ouvrant peut-être encore sur le vide ou sur le Capitaine qui sait, ce monstre qui prenait plaisir à les terroriser depuis qu'ils étaient sur le navire. Lydia aurait préféré que son frère rentre au final dans l'autre pièce, mais Jack choisit la porte inconnue et se positionna devant elle. Se glissant derrière lui telle une souris, elle entendit la porte s'ouvrir sous des gonds très mal huilés crissant à n'en plus finir. Devant eux, une salle sombre sans fenêtres ou même sans une quelconque ouverture. C'était à faire froid dans le dos.

" Lugubre comme endroit.."

Oubliant qu'elle n'était pas censée être là et l'avoir suivi, elle parla à son tour :

- Comme tu dis frangin, mais je crains maintenant que nous ne puissions pas faire machine arrière, sans mauvais jeu de mots avec la pièce d'à côté. Mais tant que nous sommes tous les deux, nous ne risquons rien n'est ce pas ?!

Lydia était loin de se douter, qu'ils allaient bientôt être trois ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Lun 30 Sep - 8:31

La tête me tournait.
Je doutais que cela eut un quelconque lien avec une maladie, quelle que fut son origine. S'il y avait bien une chose pour me rendre heureux à bord de ce foutu vaisseau fantôme, il s'agissait bel et bien de son absence de microbes.
Durant toute ma jeunesse, je n'avais cessé d'enchaîner les maladies, de la grippe à l'angine, sans pour autant que ce soit plus grave qu'une gastro-entérite. Certains supposaient mes crèves à répétition dues à l'environnement : Il fallait bien avouer que, comme habitat naturel, les égouts possédaient une belle concurrence, généralement plus hygiénique. A l'inverse, Edward considérait que j'avais de la chance, que vivre dans un tel environnement m'exposait à davantage de saloperies, et donc, forçait mon organisme à s'y adapter et à y résister. Un point de vue comme un autre, et n'ayant pas eu le droit à une autre vie, je ne pouvais confirmer ou infirmer sa théorie.
Non, ces vertiges, je les devais sans le moindre doute à une quelconque magie présente dans l'atmosphère. Depuis mon entrée dans cette pièce, plus rebutante à mes yeux que les entrailles de Southampton elles-mêmes, mon esprit divaguait légèrement, errant d'un coin à l'autre de mon cerveau, sans trouver le moyen de réparer les problèmes jaillissant comme des puits de pétrole se déversant dans un lac d'eau pure, sans barrage ni moyen de purification.
Il me fallut un moment avant d'y voir clair, et je choisis, avec une précipitation qui m'étonna moi-même, de m'asseoir dans un recoin sombre de la pièce encrassée par la poussière, et de patienter jusqu'à ce que mes yeux s'habituent à la quasi-obscurité. Et que mes vertiges passent leur chemin.
Quand, après une quinzaine de minutes, j'évaluai à nouveau mon état, ce fut pour entendre la porte s'ouvrir, pivotant lentement sur ses gonds dans un grincement lugubre que n'auraient pas renié les plus plaintifs des spectres de la baraque la plus hantée d'Angleterre.


" Lugubre comme endroit.."

- Comme tu dis frangin, mais je crains maintenant que nous ne puissions pas faire machine arrière, sans mauvais jeu de mots avec la pièce d'à côté. Mais tant que nous sommes tous les deux, nous ne risquons rien n'est ce pas ?!

Je ne pus retenir un ricanement sournois en reconnaissant les deux voix.
La première, masculine et peu assurée, venait de Jack Cooper. Un petit tricheur au poker, tout aussi fauché que moi et les blés lors de la moisson, avec lequel je m'étais lié d'amitié au cours de notre damnation. Etrange que cette vision de l'Enfer nous permette de nous des amitiés avec de quelconques âmes. Mais après tout, vu qu'une bonne entente pouvait se muer à tout instant en une haine cordiale entre deux protagonistes qui autrefois auraient donné leur vie l'un pour l'autre, je ne pouvais guère débattre sur le sujet.
Le second ton, bien plus vaillant, trouvait cette fois son origine dans la gorge d'une jeune femme, avec laquelle je m'étais... Relativement bien amusé. Il fallait dire que des personnes aptes à manipuler les foules avec autant de brio se faisaient rares, et j'aurais adoré jouer encore un peu avec cette jolie damoiselle, la poussant jusque dans ses ultimes retranchements, jusqu'à ce que l'un de nous finisse échecs et mat.
Quel dommage que cette chère douceur prenne aussi mal notre jeu du chat et de la souris. Moi qui m'attendait à ce qu'elle rebondisse sur ses nouvelles magouilles pour me renvoyer la balle, elle déclara bien vite forfait, préférant me gaver d'insultes et tourner les talons pour retourner dans sa cabine...
Quelle déception.
Mais allez savoir, avec son frère à proximité, peut-être aurions-nous droit à une partie un peu plus distrayante.
Mon rire avait trahi ma présence, mais pas mon identité. Pour couper court à tout début de panique, je penchai la tête de derrière le meuble où je me dissimulait, et dardai sur la fratrie un regard hautain et railleur.


"Comme si le fait d'être à deux protégeait davantage des mauvais coups que de rester seuls. Ca permet juste d'éviter de se prendre un coup dans le dos, à condition que chacun regarde dans une direction différente. Et qu'on puisse se fier à l'autre."

Depuis l'épisode de folie meurtrière des revenants, la suspicion régnait partout entre eux et les fantômes "d'origine". Un autre détail cruel dans le scénario du Manipulateur-en-chef et son plan machiavélique au but inconnu. Et quand on savait ce qu'il nous faisait subir, qui pouvait affirmer qu'il ne pousserait pas les fantômes à se déchirer entre eux ? Entre classes ? Entre amis et amants ? Entre frères et sœurs ?
Soupirant, je me redressai, constatant avec joie la disparition de mes vertiges et de mon malaise. J'époussetai quelque peu mes habits, puis dardai un regard moqueur sur les nouveaux venus.


"Alors ? Qu'est-ce qui vous amène dans un des coins les plus sombres et repoussants de ce superbe bâtiment damné ? Et avant que tu ne me le demandes, très chère... Non, ce n'est pas là que je vis. Mais c'est gentil de te questionner à mon propos."
Revenir en haut Aller en bas


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Dim 13 Oct - 16:19



Le défi de la vérité !




« On ne connait jamais toute la vérité. »

Ils étaient à présent trois dans cette pièce, un frère et une soeur, ainsi qu'un individu non identifié, à moins qu'il ne soit plus ou moins amoureux de cette dernière, même si nous pouvions douter qu'il puisse aimer quelqu'un. Les trois personnes étaient intimement liées, et elles n'aimaient pas la pièce, pourtant elles avaient répondues à mon appel arrivant ici comme si elles y avaient été obligées.

" Bonjour à tous. Je suis ravi de voir que vous avez répondus à mon appel. Vous venez de pénétrer dans la salle des secrets, celle où aucun ne nous sera épargné. Je suppose que vous n'avez rien à vous reprocher, c'est une évidence ? Jack, pourquoi ne pas dire ce que vous éprouvez encore pour cette chère Héloïse ? Et vous Elliott, révélez-nous vos sentiments à l'égard de Lydia, voir si cela est réciproque !  

Ils ne pourraient pas jouer au plus malin avec moi, et ils allaient en prendre très rapidement conscience. Qui serait le premier ou la première à dégainer la bonne parole ? Je laissais pour le moment, le secret de Lydia en paix, mais pour combien de temps encore ? Elle serait sans doute suffisamment secouée par les révélations qui allaient être faites !

♦️ Déroulement du jeu : Lorsque The Ghost vous pose une question, vous ne pouvez pas vous empêchez de dire la vérité. En effet, en rentrant dans cette pièce, vous avez en quelques sortes respirés un sérum de vérité vous obligeant à révéler vos terribles secrets. A vous de trouver la forme la plus adéquate pour que cela fasse un maximum ou un minimum de dégâts What a Face


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Mar 15 Oct - 21:35

Jack crut que son cœur allait faire un arrêt quand il entendit la voix de sa sœur résonner dans la salle, il ne s'attendait pas à être en compagnie de sa frangine. Elle répondait justement à la constatation du Troisième Classe au sujet de cette pièce nouvelle. Dans ses souvenirs les plus lointains, Jack ne se souvenait d'un tel endroit et pourtant, une sensation lui oppressait la poitrine comme s'il l'avait toujours connu. Comme un signal lui indiquant de se méfier. Mais Jack n'y pris attention préférant sourire à Lydia et lui répondre, tout en allant à sa rencontre:
" Crois tu que je vais te croire si tu me dis que tu te baladais sans but précis? " disait-il avant de se mettre à rire. Il s'approcha de sa sœur, mis un bras autour de son cou et y déposa un baiser sur sa joue avant d'ajouter : " Je ne suis plus le petit garçon qu'il faut surveiller sœurette... Pourquoi me suivais tu? " demanda t-il franchement. Avec Lydia, Jack n'avait jamais pris de pincettes, il avait toujours foncé quand il s'agissait de lui parler. C'était ce qui faisait leur force: les Cooper, uni, étaient redoutables: il fallait s'en méfier car il était tellement plus simple de tomber dans les mailles de leur filet. Le blondinet se souvenait de leur vie à Southampton avant l'arrivée d'Heloise, de comment ils avaient pu arriver à leur fin et à obtenir de quoi vivre décemment jusqu'à ce que Jack décida de retirer Lydia des crochets de son proxénète: maintenant, c'est lui qui nourrirait sa famille. Ce fut ainsi Jusqu'à ce qu'il tomba sur Héloise. Il en oublia cette fratrie fusionnelle pour laisser l'amour l'envahir et lui aliéner le cerveau. Il ne s'aperçut guère de la haine de Lydia à l'idée qu'une femme puisse prendre le cœur de son frère. Mais il était trop tard, les deux blonds aux yeux bleus, l'un joueur de poker, l'autre danseuse, venaient de tomber amoureux, de ce véritable amour qui vous chamboule l'esprit et vous fait devenir quelqu'un de meilleur.

Leur épopée sur le Titanic avait ravivé cette fraternité entre eux par le simple fait que la situation était plus compliquée que jamais entre Héloise et lui même. Lydia était même plus heureuse qu'à leur arrivée mais cela n'était que des suppositions. Suppositions qui restèrent au placard quand une troisième voix se fit entendre. Et un visage apparut dans la pénombre.
C'était Elliott. Jack l'avait rencontré au cours d'une partie de poker et s'était lié d'amitié en s'alliant dans une redoutable tentative de tricherie qui s'était soldée par un beau succès. Depuis, ils s'étaient souvent revus au travers d'une partie de cartes, Charles avait fini par rejoindre le duo. Après, le mot amitié restait fragile ici sur ce bateau mais leurs rapports étaient courtois.
" Salut Elliott! " disait Jack, puis il écouta le troisième classe s'adressait à Lydia. Ses propos familiers firent froncer les sourcils de Jack. Tiens donc, ils se connaissaient? Étrange quand Elliott ne lui avait jamais parlé de sa sœur. Le joueur de poker s'apprêta à questionner sa chère sœur quand soudain, une voix glaciale se fit entendre. Jack l'écouta sans broncher jusqu'à ce qu'elle lui parle et lui demande d'en dire un peu plus au sujet de ses sentiments envers Héloise. À l'instant même  ou The Ghost avait tenu ces propos, les souvenirs affluèrent dans l'esprit du Troisième Classe:

Tu te souvenais de ce moment là comme si c'était hier. Tu la voyais venir te parler et te raconter son passé et les raisons de son geste, de son mensonge. Tu avais écouté sentant la souffrance te submerger et tu avais également expliquer les raisons de ton silence. Tu ne savais si cela suffisait à racheter tes erreurs mais tu y avais cru, jusqu'à ce qu'elle mentionne Peter. L'instant de sérénité qui t'avait envahi s'était évaporé pour laisser place à une rage immense, celle d'un homme  à qui on mentait encore. Tu avais alors préféré t'en aller mais c'est alors qu'elle était venue vers toi, furieuse, t'avouant quelle n'aimait que toi, et rien que toi. Elle avait ravivé la flamme qui sommeillait en toi, cet amour là jamais ne mourra. C'est alors que tu n'avais pas résisté. La fougue s'était alors emparé de toi et tu avais saisi son visage et passionnément, tu l'avais embrassé. Ce baiser partagé avait réveillé en toi un désir trop longtemps enfoui, ce baiser t'avait rappelé qu'elle n'était plus tienne désormais. Mais cela ne changeait en rien la nature de tes sentiments, tu l'aimais à en perdre la raison. Tu avais mis fin au baiser alors que tu aurais aimé qu'il s'éternise, tu t'étais détachée d'elle alors que tu rêvais d'être dans cette alchimie qui te manquait tant.

Tu l'aimais... Tu l'aimes toujours...


" Je... Il n'y a rien à dire sur mes sentiments. " disait Jack fuyant le regard, sans doute courroucé, de Lydia. Mais The Ghost était plus fort que lui et les mots sortirent tout seul de sa bouche : " Rien n'a changé. " ajouta t-il. Il aurait tant voulu se mordre les lèvres mais rien n'y fait, tout était sorti sans qu'il puisse faire quoi que ce soit pour l'en empêcher. Le jeune homme n'osait même plus regarder sa sœur conscient qu'elle ne prendrait pas la nouvelle avec joie. Et alors qu'il s'était attendu à entendre la voix de Lydia, ce fut The Ghost qui se manifesta à nouveau. Ses paroles s'adressèrent à Elliott cette fois. Ces dernières firent réagir Jack immédiatement qui s'écria :

" Non mais je rêve! Toi? " disait il avant de froncer les sourcils et d'ajouter : " Tu as des sentiments pour ma sœur ?! "
Puis, il se tourna vers Lydia, oubliant qu'il fuyait son regard et ajouta : " Et c'est réciproque ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Jeu 28 Nov - 18:05

Ce rire ! Elle ne le connaissait que depuis peu, mais l'aurait reconnu entre mille ! L'inconnu insupportable du nid de pie, les avait rejoints. Qu'est ce qu'il pouvait bien faire ici ? Où se cachait-il ce blanc bec ? Il sortit tout à coup sa tête de derrière un meuble ! Aucun doute, il s'agissait bien de lui ! La suivait-il pour encore une fois jouer à ses petits jeux malsains ?! Manque de chance pour lui, Lydia n'en avait ni l'intention, ni le cœur. Elle leva simplement les yeux au ciel avant même qu'il n'ait parlé et souffla pour bien marquer son exaspération.

" Comme si le fait d'être à deux protégeait davantage des mauvais coups que de rester seuls. Ca permet juste d'éviter de se prendre un coup dans le dos, à condition que chacun regarde dans une direction différente. Et qu'on puisse se fier à l'autre."
- On t'a pas demandé ton avis, l'avorton ! Et en ce qui te concerne, le dos serait la seule chose que l'on pourrait frapper, sans que ça sonne creux ! Ton crâne étant une coquille vide, ça ne ferait que résonner que comme dans une boîte !

D'accord, Lydia ne voulait pas rentrer dans un conflit encore une fois, mais son caractère prenait toujours le dessus sur elle ! Et avec ses petits airs dédaigneux et moqueurs, elle ne le supportait pas ! Peut-être parce qu'ils avaient ces traits de caractère en commun justement ? On est jamais autant horripilé par quelqu'un que lorsqu'il nous est très similaire, après tout !

" Alors ? Qu'est-ce qui vous amène dans un des coins les plus sombres et repoussants de ce superbe bâtiment damné ? Et avant que tu ne me le demandes, très chère... Non, ce n'est pas là que je vis. Mais c'est gentil de te questionner à mon propos. "
- Primo, je ne suis pas ta très chère, et deuxio, je te voyais plutôt vivre un peu plus bas, dans les cales ! Tu dois y côtoyer, tes congénères les rats. Aussi fouineurs que toi sans doute ! De plus, si je t'ai pas demandé même ton nom, la dernière fois, c'est que je suis loin de me questionner sur toi ! C'est mon frère qui vient de me l'apprendre.

Et dire que Jack devait assister incrédule à cette petite bataille de piques cinglantes et teigneuses, si propres à Lydia et à Elliott.  D'ailleurs, son attention s'était un peu trop portée jusqu'à maintenant sur ce gamin des bacs à sable. Elle se retourna donc vers son frère, un sourire attendrissant aux lèvres, prête à le rassurer comme toujours concernant cette pièce.

Mais c'est alors qu'une voix s'éleva dans la pièce. La voix du Ghost. La salle des secrets ? Aucune vérité ne pourrait y réchapper ? Lydia blêmit à cette simple idée. Ne cachait-elle pas à Jack, qu'il était oncle ? Qu'elle avait été enceinte il y a neuf ans, et qu'elle avait dû accoucher en Ecosse ? Mais sa force d'esprit, tenta de la convaincre qu'elle arriverait bien à résister à ça ! On ne peut pas forcer les gens à dire, ce qu'ils ne souhaitent pas avouer après tout ! La jeune femme avait encore bien des illusions sur le Titanic et ses pouvoirs. Ce fut Jack, le premier qui en vint aux confidences au sujet de cette peste d'Héloïse. Et quelles confidences !

" Je... Il n'y a rien à dire sur mes sentiments.   Rien n'a changé. "

L'aveu lui coûtait apparemment beaucoup et il fuyait son regard comme jamais. Alors c'était donc vrai qu'ils allaient devoir livrer tous leurs secrets ici et maintenant ?

- Je ne peux pas y croire ! Jack !

Elle le secouait comme on le fait avec un pommier ! Lydia était plus que contrariée, à cette révélation. Contrariée et comme rarement dans son existence, assez désespérée. A quoi ces petites manoeuvres pour saper leur couple, avaient-elles servi ? A rien ...

- Comment peux tu encore aimer cette fille ?! Elle a failli nous faire tuer, tu as oublié ce flingue sur ta tempe et notre maison brûlée à cause d'elle !

Dans sa colère, Lydia avait oublié qu'Elliott se trouvait ici et qu'il entendait tout, dont des secrets de famille justement ...  Encore heureux qu'elle n'ait pas prononcé le nom de la française. Mais les paroles du Ghost à l'adresse d'Elliott, la  surprirent tellement, qu'elle ne se préoccupa plus, pendant un instant de Jack et d'Héloïse. D'ailleurs son frère aussi, se questionnait.

" Non mais je rêve! Toi? Tu as des sentiments pour ma sœur ?! "
- Quoi ? Tu as voulu me faire arrêter pour vol et tu me ferais croire que tu en pinces pour moi ?
" Et c'est réciproque ?"

Jack dardait son regard sur elle. En guise de réponse, Lydia rougit et pâlit en l'espace de quelques secondes. Elle haussa alors simplement les épaules, comme seule défense ! Dire qu'elle ne pouvait se contenter que de ça ! Elle aurait voulu hurler que ce n'était absolument pas le cas. Mais elle ne le pouvait pas, elle ne pouvait pas ...mentir ! Mentir ? Elle ne pouvait pas croire elle-même, qu'elle pouvait être ne serait-ce que légèrement séduite par ce  blanc bec ! Ce n'était tout bonnement pas possible ! La seule volonté qu'elle trouva en elle, fut de reporter l'attention sur Elliott et non pas sur elle, pour l'instant !

- Qu'il réponde d'abord ! Parce que je ne crois pas ça, une seule seconde !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Ven 6 Déc - 18:12

Si Jack me salua plus qu'aimablement, on ne pouvait en dire autant de sa peste de sœur. Non seulement elle se lança dans une vendetta personnelle contre mes affirmations, mais en plus, elle se paya le culot de critiquer mon intelligence, affirmant que me frapper sur la tête sonnerait creux, ce à quoi je répliquai sur un ton tout aussi aimable :

"Heureusement que personne ne va taper sur ton entrejambe, ma chère. Ça sonnerait plein, au contraire."

Par la suite, ses piques, plus qu'insultantes, s'attaquèrent à l'endroit même. Je m'étais attendu à ce qu'elle critique l'endroit comme étant mon habitat naturel, mais pas trop à ce qu'elle surenchérisse. Cette attaque suivante, contrairement à ce qu'elle aurait pu croire, me fit sourire.

"Vois-tu, j'aime beaucoup les rats. Contrairement à ce que pensent les gens, ils sont très intelligents et... Faciles à dresser. Mis à part cela, je te conseillerai de te montrer un peu plus polie avec moi à l'avenir. Pas que ça me dérange de te voir t'échiner à m'assassiner avec tes pitoyables tentatives, mais c'est surtout à ton frère que je pense. Il n'est déjà pas agréable de t'entendre couiner comme une truie, c'est encore moins agréable quand on ne peut pas quitter la pièce. Car au cas où vous ne vous en seriez pas rendus compte, la porte de cette salle vient de se refermer dans votre dos."

Ce qui était vrai. Aussi silencieusement qu'un fantôme, la porte venait de se refermer d'elle-même, sans un son, condamnant le trio que nous étions à demeurer ensemble, pour une durée dont seul le Titanic semblait être en mesure de décider, ce qui ne me plaisait nullement. Quitte à être enfermé dans une pièce sombre et malodorante avec l'ancienne prostituée, j'aurais préféré que son frère ne soit pas dans les parages.
Autant pour satisfaire un primitif désir lubrique d'observer un beau spécimen de la féminité que pour persévérer dans nos dialogues les plus... Sucrés.
Bien entendu, ce fut à cet instant qu'une voix désincarnée se fit entendre, prétextant ne vouloir épargner aucun de nos secrets, et affirmant avec véhémence les sentiments que je pouvais éprouver à l'égard de Lydia. Oh, bon sang.
Que signifiait être amoureux ?
Edward avait bien souvent tenté de me l'expliquer avec ses mots à lui, mais il fallait bien reconnaître que, jusqu'au bout, aucune de ses réponses ne m'avait jamais pleinement satisfait. Le cœur battant la chamade, le bonheur de se trouver aux côtés de l'être aimé, ça, je connaissais. Mais à dire vrai, n'importe quel homme le ressentait en passant aux côtés d'une femme correspondant à ses goûts, alors comment le distinguer d'une basique excitation sexuelle ?
Je soupirai.
J'appréciai Lydia, malgré son caractère de chien. Et elle se montrait assez maligne pour ne pas se retrouver les quatre fers en l'air à la moindre contrariété, retournant la situation à son avantage. Une raison de plus de l'apprécier.
Alors, étais-je amoureux d'elle ?
Pendant mes réflexions, l'engueulade allait bon train, dans la fratrie. Agressant presque son frère pour la fille à laquelle il tenait, une jolie blonde d'un rang social plus élevé, qui la fit presque étrangler le pauvre Jack. Le pauvre – comment lui en vouloir ? – se délesta de la folie meurtrière de sa sœur en la reportant sur moi.


" Non mais je rêve! Toi? Tu as des sentiments pour ma sœur ?! "
- Quoi ? Tu as voulu me faire arrêter pour vol et tu me ferais croire que tu en pinces pour moi ?
" Et c'est réciproque ?"

Oh, merde. Trouve une idée, Elliott, et une bonne. Vite.

- Qu'il réponde d'abord ! Parce que je ne crois pas ça, une seule seconde !

On se dépêche. Grand sourire moqueur de circonstance, regard supérieur, parfait ! Et c'est parti pour la réplique !

"Mais bien sûr que n..."

Pas moyen de finir le "non". Le mot restait coincé dans ma gorge, comme si un harpon le retenait à mes cordes vocales, lui interdisant d'être prononcé.

"Je... Oui !"

Dans la seconde, je plaquai mes mains sur ma propre bouche, alors que le sang se précipitait vers mon visage, lui conférant une teinte rouge brique. Qu'est-ce que je venais de dire ? Je venais d'avouer quelque chose dont j'ignorai totalement l'existence et la raison ? Pire encore, sans que mon cerveau n'en ait donné l'autorisation ?
Mes yeux filèrent vers Jack, puis vers Lydia, faisant un tour, puis un autre, sans discontinuer.
Je sentais que l'orage allait exploser d'un côté ou de l'autre. Mais j'ignorai lequel me terrifiait le plus.
Revenir en haut Aller en bas


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Jeu 19 Déc - 14:36



Le défi de la vérité !




« On ne connait jamais toute la vérité. »


C'est tout ce qu'ils ont dans le ventre ? Vraiment ? Ils étaient terriblement décevants, ils disaient la vérité, mais à demi-mot, c'était à peine compréhensible et cela ne me convenait pas le moins du monde. Je veux que les révélations pleuvent, maintenant, sans plus attendre. C'est pourquoi je leur demande pour le moment encore gentiment de parler, le plus clairement du monde.

" Jack, vous aimez donc encore Héloïse. Qu'est ce qui vous pousse véritablement vers elle ? Est ce parce que vous êtes un oncle comblé ? Et vous Elliott, je crois que nous n'avons pas bien compris. Confirmez moi ce que j'ai entendu. Vous aimez Lydia ? Si c'est bien le cas, je vous ordonne de l'embrasser ! "

Mouhahaha, là, il y aurait du sang, ou pas, mais surtout des larmes, de belles larmes de crocodiles car les révélations, que je donnais en valaient la peine, mais aussi parce que la réaction de chacun serait sans aucun doute ahurissante, s'ils ne me décevaient pas une nouvelle fois évidemment, car jusqu'à présent, ce n'était pas bien fameux, mais peut être redresseront-ils le niveau !

♦️ Déroulement du jeu : Lorsque The Ghost vous pose une question, vous ne pouvez pas vous empêchez de dire la vérité. En effet, en rentrant dans cette pièce, vous avez en quelques sortes respirés un sérum de vérité vous obligeant à révéler vos terribles secrets. A vous de trouver la forme la plus adéquate pour que cela fasse un maximum ou un minimum de dégâts What a Face


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Dim 22 Déc - 0:06

Le regard de Jack alternait entre Elliott et Lydia. La colère bouillait au fond de lui, elle avait surgi dès lors que The Ghost l'avait forcé à avouer ses sentiments pour Heloise. Il savait que ce genre de révélation énerverait sa sœur et il ne s'était pas trompé. Sa frangine fut tout simplement furieuse et prit un malin plaisir à lui rappeler ce que l'ancienne comtesse avait causé comme dégât dans leur vie. Le souvenir de leur maison brûlée, les menaces du créancier, leur fuite sur le Titanic, tous ces instants vécus affluaient dans sa mémoire. Et rendait Jack aussi furieux que sa sœur. De toute manière, il n'eut l'opportunité de lui répondre: The Ghost s'était à nouveau manifesté et s'était adressé, cette fois ci, à Elliott évoquant des sentiments pour sa propre sœur. Incrédule, le joueur de poker leur avait demandé si c'était vrai et surtout, il avait demandé à sa frangine si c'était réciproque. Dans ce cas là, pourquoi ne lui en avait-elle pas parlé avant? Qu'elle puisse aimer quelqu'un était tout à fait envisageable. Mais... Elliott... Ce dernier avoua aimer sa chère sœur. Entre le haussement d'épaule de sa sœur et cette révélation, Jack n'eut pas besoin de comprendre plus que quelque chose se passait entre les deux. " Attendez, je ne suis plus sur de comprendre là... " disait Jack, regardant alternativement les deux autres protagonistes. " Tu l'aimes... " il pointa son doigt sur Lydia, regardant Elliott. " Quand à toi... " son doigt pointa Elliott et cette fois ci, il rencontra le regard de sa sœur : " Tu ne me réponds pas à ma question si c'est réciproque ou non. Mais vu que nous disons uniquement la vérité ici, j'en conclus que le non ne peut être dit...  "

Jack prit une pause réalisant soudain ce qui se tramait entre les deux. Quelque part, il était heureux que sa sœur puisse découvrir l'amour, elle qui n'avait jamais cru en un tel sentiment. Peut être qu'en aimant, elle allait pouvoir comprendre qu'il s'agissait d'un sentiment bien difficile à contrôler, qu'on ne pouvait choisir de se défaire ou non d'une personne. Du plus profond de son cœur, le joueur de poker espérait qu'un jour, sa frangine accepterait Heloise. Il y croyait dur comme fer. Toutefois, rien n'était fait d'avance, il y avait tant de chemin à parcourir encore. Les yeux bleus du jeune homme se tournèrent vers Elliott, ses sourcils se froncèrent tandis qu'il ajouta : " Si réellement, tu aimes ma sœur, alors tu dois la respecter. " ajouta t-il toisant son ami. Oui, Lydia était sa sœur chérie, son unique famille, c'était une princesse qu'il fallait chouchouter : " Commence donc par lui parler convenablement. " conclua-t-il, le regardant fixement.

The Ghost fit ensuite son apparition et interrompit leur conversation. " Encore lui... " grommela Jack. Ce crétin était bien décidé à jeter le trouble entre eux. Il s'adressa à nouveau au blondinet le questionnant encore sur son histoire avec Heloise. " Vous commencez à m'agacer avec vos questions! " s'exclama t-il excédé, tandis que la vérité sortit de sa bouche, confuse et précipitée: " Oui, je l'aime encore et malgré tout ce qu'elle m'a fait. Oui, elle a trahi ma confiance et pourtant, je n'arrive pas à l'oublier. On n'oublie pas une telle relation aussi facilement. Et j'ai espoir que tout s'arrange. " Jack tourna son regard vers Lydia, et il ajouta, une lueur de défi dans les yeux : " Oui, Lydia, je ferais tout pour que notre histoire reprenne là ou elle s'est arrêtée, peu importe ses erreurs. Il y a des vérités qu'on ne peut nier: et moi, je sais que je ne peux vivre sans elle. " ce fut la dernière phrase de The Ghost qui mît le feu aux poudres. " QUOI!? " beugla t-il quand Il crut entendre "oncle comblé". Son cœur battit soudain la chamade prenant conscience de ce qu'il apprenait d'une manière assez brutale. Lui, oncle? Il avait raté un chapitre de sa vie... Jack, qui n'avait pas détourné les yeux de Lydia, s'exclama soudain: " Qu'est ce qu'il veut dire par là, Lydia? " son esprit était accaparé par sa sœur, il en avait même oublié, l'espace d'un instant, Elliott. Heureusement pour ce dernier, il allait bien vite retrouver l'attention du joueur de poker car the Ghost s'était alors adressé au voleur et nulle doute que son injonction n'allait pas plaire à Jack...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   Jeu 23 Jan - 16:58

Jamais ô grand jamais, Lydia ne se serait attendue à voir le sourire suffisant d'Elliott s'effacer de son visage. Il s'était encore dessiné sur ses lèvres, quelques secondes avant d'entendre son aveu. La mâchoire tombante littéralement, la jeune Cooper le fixait comme jamais elle ne l'avait fait ! Pour chacune de leur rencontre, ou même dès qu'elle le croisait, elle ne lui faisait même pas l'aumône de le regarder plus que quelques secondes, tant il l'agaçait prodigieusement ! Mais là ... Il y avait de quoi tomber des nues et de le dévisager plus qu'il n'en faut. Jamais il n'avait retenu autant son attention. Mais il mentait ce n'était pas possible, et sous peu, il allait rire de leur avoir fait une de ses blagues douteuses. Il en était capable l'animal ! Ainsi, c'est elle qui se mit à glousser tout en haussant les épaules, pour bien marquer le fait qu'elle ne le croyait absolument pas !  Ou du moins, qu'elle ne voulait pas y croire ...

- A d'autres !

Cependant, le fait qu'il rougisse autant et mette sa main devant sa bouche, comme si cet aveu lui avait arraché les tripes, lui firent malgré tout cogner le cœur un peu plus fort. Etait-ce possible ? S'il simulait, il était un très bon acteur, il fallait bien le lui reconnaître ! Or, hormis pour le plaisir de se moquer d'eux ou de la mettre dans de beaux draps, elle l'avait toujours connu franc, trop franc d'ailleurs ! Elle devait reconnaître que malgré sa propre réplique, elle doutait. Un doute qui s'insinuait en elle au point qu'elle commence à en pâlir. Rien que cette possibilité qu'il puisse avoir des sentiments pour elle, la faisait paniquer ! On avait jamais rien ressenti pour elle, si ce n'est du désir sauvage, comme tout client envers une prostituée ! Alors ses yeux jusque là plantés dans ceux d'Elliott, se baissèrent et elle déglutit difficilement. Qu'est ce qu'elle pouvait bien répondre à ce oui ? Elle qui avait toujours été une grande gueule, se retrouvait tout à coup muette. Jamais on aurait pu croire ça ni d'Elliott, ni de Lydia.

" Tu ne me réponds pas à ma question si c'est réciproque ou non. Mais vu que nous disons uniquement la vérité ici, j'en conclus que le non ne peut être dit...  "

Elle ouvrit sa bouche, comme l'aurait fait une carpe pour s'écrier que non, mais en effet aucun son ne put en sortir ! Alors elle gesticula, secoua la tête mais malgré tout elle ne pouvait pas nier, ce blanc bec l'intéressait ! Elle le découvrait qu'à cet instant et ça lui faisait l'effet d'un électrochoc !

- Ben oui voilà, j'y cracherai pas dessus, c'est sûr  !

C'était déjà beaucoup de la part de Lydia, qu'elle dise ça ! Soit elle ne pouvait pas nier donc, mais au moins on lui laissait sa façon de dire les choses ! Elle évita soigneusement à partir de cette seconde de rencontrer à nouveau le regard d'Elliott, fixant davantage ses chaussures. Quelques instants seulement, un silence lourd tomba dans la salle.  Est-ce pour ça que ce satané Ghost en profita ?

" Est ce parce que vous êtes un oncle comblé ? "

Si Lydia avait blêmi tout à l'heure, il ne faisait plus aucun doute qu'elle devait être à présent plus pâle que la morte qu'elle était ! Elle aurait pu étrangler le Ghost de ses propres mains, s'il s'était matérialisé devant elle. Non seulement, on en revenait à cette peste de blonde, mais qui plus est le secret autour de sa maternité était révélé et par conséquent ce qui restait sa honte. Pour qui se prenait-il ce fantôme de malheur pour jouer ainsi avec eux ?!  Elle montra du poing dans le vide.

- Salaud, qu'on se rencontre jamais toi et moi, tu me le paieras ! cracha t-elle entre ses dents.

Comme de bien entendu, Jack se montra furieux après lui avoir avoué de nouveau ses sentiments pour la française. Pour cette fois d'ailleurs, Lydia décida de ne pas rebondir sur ce sujet, même s'il lui avait fait part de la volonté de reconquérir cette chipie.  Ce qui était important pour elle à cette minute, c'était de ne pas perdre sa confiance et surtout son affection fraternelle. Elle ne pouvait pas le décevoir ! Ses yeux s'embuèrent de larmes suppliantes !


" QUOI!?  Qu'est ce qu'il veut dire par là, Lydia? "

Lydia , se donnait une contenance en froissant et tordant un malheureux mouchoir. On aurait dit une petite fille que l'on grondait sévèrement.

- Ben que tu es tonton quoi ! C'est pas clair ?

Non ça ne l'était pas, et cette fois la mauvaise foi ou la provocation ne l'aiderait pas ! Il fallait donner des explications !

- D'accord, tu sais quand j'ai disparu pendant à peu près un an en Ecosse, et que je t'envoyais des sous pour que tu vives, c'est parce que j'étais enceinte ! Je ne voulais pas te le dire, tu aurais tué le père, puisque c'était le patron du bordel ! Je t'ai menti pour ne pas que tu deviennes un assassin, tu comprends ?!

Sa voix virait au suraigu et presque à l'hystérique, tant elle était apeurée de perdre son cher frère !

- J'ai eu une fille, ta nièce qui s'appelle Fallon et qui a huit ans ! Je l'ai à peine vue et allaitée, alors oui je l'avoue, ne pas en parler faisait aussi que j'en souffrais moins ! Tu crois que c'est marrant d'abandonner un bébé et qu'en plus de ça, le frère que j'adore le sache et me juge un jour ? Bah voilà, maintenant que tu sais tout, tu vas pouvoir le faire ! Une sale putain et une mère indigne, voilà ce qu'est ta soeur ! J'ai tout pour moi hein ? Retourne donc auprès de ton Héloïse, elle vaut cent fois plus  que moi, tu as raison !  

Croisant tout à coup les bras, Lydia alla s'adosser à une des machines, tout ça avait fait rejaillir des souvenirs très douloureux en plus de la terreur qu'elle avait de voir son frère, lui tourner le dos ! Toute à ses pensées et à sa peur, elle n'entendit donc pas vraiment la suite des injonctions du Ghost concernant Elliott.

-" Et vous Elliott, je crois que nous n'avons pas bien compris. Confirmez moi ce que j'ai entendu. Vous aimez Lydia ? Si c'est bien le cas, je vous ordonne de l'embrasser ! "

Qu'allait-il faire ? L'embrasser vraiment donc ? Lorsqu'elle le vit s'approcher d'elle, comme si elle avait été un véritable aimant, elle changea de position pour ne plus lui faire face. Dans son esprit, il allait sans doute lui lancer une de ses piques et elle voulait la paix.  

- Laisse moi tranquille, tu veux ... Je ne suis pas d'humeur à me battre avec toi ...

Mais ce n'est sans doute pas cette volonté exprimée dans un murmure chagriné, qui allait changer quelque chose.  Ce que Ghost veut, Ghost l'obtient toujours, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia   

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Elliott & Jack & Lydia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» ❧ DEFI n°1 ♣ La loterie du hasard.
» Défi : Waargh _ 1000pts en un mois
» [DEFI #2] Heaven Clarks [32/32]
» Ip Man 1 et Ip man 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-