AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Dim 25 Aoû - 15:19



Le défi de la vérité !




« On ne connait jamais toute la vérité. »

C'est pour cela que cette salle vient d'apparaître. Personne ne se souvient d'une autre porte au pont des ballasts. Il n'y avait que la porte pour se rendre dans la salle des machines, il y a encore quelques heures. Quel est ce prodige ? Personne ne le sait, mais de nombreux sont curieux de savoir ce que contient cette salle. Il semblerait qu'on l'appelle la salle des secrets. Pourquoi l'appelle-t-on de la sorte ? Parce qu'apparemment chaque personne entrant à l'intérieur est obligé de dire la vérité.  Nous sommes tous morts, n'est ce pas ? Quel est donc l'intérêt que vous sachiez la complète vérité sur votre voisin ? L'éternité deviendrait-elle trop courte pour que votre rancune se transforme en haine au fil du temps ? Serait-il possible qu'un ami devienne pour vous un étranger en quelques secondes ? La vérité se saura, et elle ne ferra pas forcément du bien à tout le monde. Êtes-vous prêt à affronter la vérité à propos de votre voisin, de votre meilleur amis ? Êtes-vous prêt à choisir de croire en cette vérité ? Êtes-vous seulement sur le bon chemin ? Vous n'êtes plus sûr de rien en réalité, vous pouvez le dire. Pourtant, je peux vous l'affirmer même dans la mort, la vérité va se savoir et cela pourrait être encore plus mortel !

♦ Déroulement du jeu : Pour le moment, vous arrivez devant la pièce. Vous êtes véritablement étonnés de voir cette nouvelle porte, et vous êtes tentés d'y rentrer. Vous vous rendez compte que vous n'êtes pas seul, quelqu'un est là aussi. Vous connaissez la personne, en tout cas, si ce n'est pas le cas, vous la connaissez de vue, et très bientôt ce ne sera plus pareil.   


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Lun 9 Sep - 0:32



Les vérités sont toujours bonnes à savoir.

La salle des vérités.
Juillet 1913
Meurtrier. Mary-Ann Fleming n’arrivait pas à se retirer ces mots de son esprit. Elle se souvenait encore de ce rêve durant lequel, elle avait appris que Charles ainsi que d’autres passagers avaient tué des personnes. Elle n’arrivait pas à y croire, était-elle en danger ? Et ses enfants ? Charles pourrait-il leur faire du mal ? Elle ne pourrait l’admettre, pour le moment, elle ne voulait pas le voir, elle ne voulait pas qu’il approche ses deux petits anges, elle ne pouvait pas lui faire confiance, il pouvait être dangereux. L’actrice ne savait plus quoi penser de toute cela, après avoir avancée d’un pas, elle avait l’impression d’en reculer de dix, combien de chose son ancien compagnon lui avait-il encore caché ? Quelles seraient les autres horreurs qu’elle allait trouver dans son placard ? Elle ne méritait pas cela, ni ses enfants. Ses chers petits avaient besoin d’un père stable, non pas d’un homme qui mentait et tuait. Comment allait-elle expliqué à ses enfants que leur père n’était pas quelqu’un de bien ? Les pauvres, ils ne voudraient sûrement pas la croire et elle allait devoir user de la manière forte pour leur faire comprendre et les empêcher de voir Charles. Si elle voulait faire ça, c’était que qu’il ne leurs arrive rien de mal, elle ne voulait pas que l’ancien réalisateur les tue, comme il l’avait fait avec ce Jack Cooper. Dans sa cabine de première classe, Mary-Ann Fleming songeait à tout cela, tandis que les enfants jouaient aux artistes avec leurs aquarelles. Ils étaient heureux, paisibles, par chance, elle était parvenue à les préserver de tout cela. Charles ne les atteindrait pas, elle se le promettait, tant qu’elle serait vivante, ou plutôt dans cet univers, il ne leurs ferait aucun mal, elle les protégerait telle une lionne envers ses petits. C’était dans l’insouciance que les enfants devaient vivre, pas dans l’inquiétude d’un père menteur doublé d’un meurtrier. Si elle avait eu le choix, elle aurait préféré que Charles ne revienne jamais, leur vie quoique monotone était si tranquille par le passé, aujourd’hui, telle une tempête, il venait tout saccager. Il tuait à petit feu le cœur de Mary-Ann, puis il donnait de faux espoirs aux enfants. Charles n’était pas un homme sain, c’était quelqu’un que tous devaient à tout prix éviter. L’homme avait détruit de nombreuses vies, la sienne, puis celle de Violet Grantham qu’il avait amené à bord lui faisant croire en de faux rêves, la pauvre était morte durant de naufrage. Combien de personne avait connu un destin si triste en croisant celui de Charles Wellington ? Combien de vie avait-il brisé ? Elle ne préférait pas connaître la réponse par peur de la vérité.

Soudainement, elle ressentit le besoin de quitter sa cabine, sans réellement l’expliquer, elle laissa les enfants sous la bonne garde de leur gouvernante, leurs faisant promettre, qu’ils resteraient sages avec cette dernière. Mary-Ann marcha longuement sur le pont des embarcations, réfléchissant à propos de la suite des évènements, sans pour autant trouver de solutions. Du pont, elle rentra un nouveau à l’intérieur et parcourut différents couloirs, différents lieux, sans s’en rendre compte. Elle réfléchissait et ses pas la conduisaient. Ce fut ainsi qu’elle se retrouva devant une porte métallisée, dans un endroit qui devait être les sous-sols du Titanic, voir même la salle des machines. Face à cette porte, Mary-Ann n’eut d’autres choix que de l’ouvrir et elle se retrouva seule dans une pièce vide de tout objet. Enfin seule, loin de tous, elle se laissa choir contre l’un des murs et prit son visage entre ses mains.

« Pourquoi la vie ne pouvait-elle être si simple ? Pourquoi y-a-t-il tous ces secrets, ça serait si simple sans eux, on pourrait s’aimer avec Charles, sans aucunes contraintes. » Se disait-elle à elle-même tout en prenant son visage entre ses mains, d’une manière désespérée.

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Dim 6 Oct - 21:07



La cabine de troisième classe qu’occupait Charles Wellington était sombre et lugubre avec les traces de sangs qui avaient tâchées le plancher ainsi que l’odeur nauséabonde qui donnait l’impression que plusieurs cadavres se cachaient dans les recoins de la pièce. L’urine, le sang, la sueur, le vomit, les excréments, voilà ce qui masquait l’air ambiant de la cabine du revenant. Si Charles était maintenant un homme libre, libéré des sévices que lui avait fait subir la femme sans visage, il était captif de cette pièce qu’il ne voulait plus quitter. En rêve, Charles s’était retrouvé face aux passagers qui le détestaient maintenant et qui ne souhaitaient que le voir disparaitre au fond de l’océan une bonne fois pour toute. Bien que l’appui des autres revenants avaient été d’un certain secours au pauvre homme, ce dernier savait qu’il y avait maintenant quelque chose qui séparait les revenants des non-revenants. Il y avait donc quelques jours que Charles était seul dans sa cabine, se laissant mourir de faim (si une telle chose était possible), ne se lavant pas et ne soignant pas les blessures que lui avait infligé la femme. Certaines des plaies de l’homme étaient infectées et donnait à l’aspect négligé du revenant une odeur de cadavre. Les yeux vitreux du revenant étaient fixés sur une longue corde souillée qui traînait sur sa chaise de torture et que la femme avait laissée là en quittant sa victime. Tant bien que mal, l’homme qui était couché sur le lit le plus bas de la cabine, se leva, une main sur ses côtes dont plusieurs devaient être cassées et grimaça lorsqu’il senti ses plaies s’étirées et le sang chaud couler à nouveau. Un morceau de viande, voilà ce qu’il avait été.  Doucement, l’homme s’était dirigé vers la corde et l’avait attrapé d’un geste lent, comme s’il s’apprêtait à la ranger soigneusement quelque part. La serrant de plus en plus fort dans ses mains, ses jointures étaient devenues blanches lorsqu’il leva les yeux au plafond. Ne trouvant pas le support nécessaire, Charles décida que le moment était venu de quitter sa cabine. N’ayant plus la notion du temps, le revenant ne savait pas s’il allait devoir faire face aux autres passagers ou s’il allait être seul. Tel un mort vivant, Charles Wellington quitta sa cabine et marcha longuement sans savoir où ses pas le conduisaient.

Boitant, grimaçant de douleur et répandant son odeur de mort dans tous les corridors du Titanic, Charles arriva devant une porte close qu’il n’avait jamais vue. L’esprit de l’homme n’étant plus à son meilleur, il ne se posa pas une question concernant cette porte, mais décida qu’elle serait celle de son tombeau. Charles avait tout perdu de nombreuses années plus tôt alors qu’il décidait de quitter sa femme afin de sauver sa vie et la mort ne lui avait pas apporté le pardon qu’il avait tant espéré. Mary-Ann et les enfants se porteraient mieux sans lui tout comme les autres âmes que l’homme avait blessées avec les années. Charles baissa les yeux sur la corde qu’il gardait en main comme un trésor des plus précieux et leva ensuite une main vers la poche souillé de son veston afin de sortir l’alliance de Mary-Ann. Doucement, avec cérémonie, le revenant la sortie de son boitier de velours et jeta ce dernier au sol, enfilant l’alliance à son petit doigt. Leva la main vers son visage, le quadragénaire déposa un baiser sur le diamant brillant de l’alliance avant de poser cette même main sur la porte afin de l’ouvrir.

La porte s’ouvrit doucement comme si elle avait toujours attendue d’être ouverte par le revenant. L’homme glissa la main qui contenait sa corde en premier dans la pièce avant de suivre son bras comme si tout son corps avait réagi indépendamment, tout en suivant un même dessein. Les douleurs corporelles du revenant ne seraient bientôt plus qu’un horrible souvenir. Si la porte s’était ouverte dans l’autre direction, le revenant aurait remarqué la présence d’une femme dans la pièce vide, de sa femme, mais il ne la vit pas et ne fixant que le plafond qui lui offrait maintenant le support désiré bien que la pièce soit complètement vide, le revenant avançant sans regarder autour de lui et leva les bras avec difficulté au-dessus de sa tête afin d’accrocher sa corde à la poutre du plafond. Le nœud coulant ayant déjà été préparé pendant que Charles marchait, il ne restait plus au revenant que de le glisser autour de son cou et attendre la mort…
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Dim 13 Oct - 15:28



Les vérités sont toujours bonnes à savoir.

La salle des vérités.
Juillet 1913
La vérité était plus que jamais néfaste, Mary-Ann n’aurait jamais cru, ce qu’elle voyait en ce moment, même dans ses cauchemars les plus fous. La mort, la mère de famille l’avait déjà côtoyé de nombreuses fois, elle n’avait que quatre ans, quand sa mère folle de chagrin est entrée dans sa chambre pour lui annoncer la mort de son père dans une vulgaire bagarre. Le lendemain, la petite fille toute vêtue de noire était assise sur une chaise dans le salon, ses pieds ne touchant pas le sol, tendant le cou pour regarder qui dormait dans cette boîte. Sa mère lui avait demandé d’attendre là, alors qu’elle parlait à tout un tas de personne en noir, comme ceux qui ont apporté cette boîte et monsieur le pasteur. Puis après de longues minutes, sa mère était venue la chercher et ensemble elles s’approchèrent de la boîte, c’était son papa qui dormait. Enfin, c’était ce que Mary-Ann imaginait, jusqu’au moment où sa mère lui avoua qu’il ne se réveillerait jamais. A partir de ce jour, les espoirs de la petite fille prirent fin et son calvaire ne fit que commencer. Alors quand l’actrice vit Charles entrer dans la pièce, aussi pâle que la mort, elle pensa que c’était un mirage, le fruit de son imagination. Or ce n’était pas le cas, Charles était bien là, mais il ne la voyait pas. L’homme était bouleversant et en le voyant ainsi, la mère de famille en eu les larmes aux yeux. Qu’avait-il pu lui arriver ? Cependant, quand elle le vit avec cette corde et l’accrocher à une poutre, elle crut défaillir. Comment osait-il l’abandonner ainsi ? Comment pouvait-il faire ça à elle et ses enfants ? C’était impossible, il n’avait pas le droit. Les larmes coulaient le long de ses joues en voyant l’homme qu’elle aimait prêt à tout pour l’abandonner à nouveau. Mary-Ann Fleming sortit alors de son coin et se montra à Charles, elle était bouleversée et furieuse. Ainsi, le plus violemment possible, elle gifla Charles.

« Comment oses-tu me faire ça Charles Wellington ? Comment oses-tu m’abandonner à nouveau. Tu n’as pas le droit, j’ai besoin de toi. » Pleura-t-elle avant de s’effondrer au sol.

Mary-Ann se trouvait au pied de Charles, pleurant dans ses mains. Pourquoi voulait-il à nouveau partir, alors qu’ils venaient à peine de se retrouver, les enfants avaient besoin de leur père, mais lui ne semblait pas ressentir le besoin d’être avec eux. Il voulait mourir, pour ne pas assumer ses devoirs, il voulait retrouver sa liberté loin d’eux et mourir pour de bon. Mary-Ann souffrait tellement, elle qui malgré les mensonges de cet homme avait cru pouvoir avoir un nouvel avenir avec Charles, une fois que leur histoire aurait été clarifié. Mais non, il ne semblait pas le vouloir.

« Mon Dieu pourquoi tu fais ça. Je t’aime tellement. » Pleura-t-elle, se laissant aller à la vérité, tant pis pour les conséquences. Oui elle l’aimait, Charles avait été tout pour elle depuis leur rencontre, depuis ce jour dans les studios de New-York. Il y avait eu ce diné, leurs nombreuses rencontres, puis tout ce qu’ils ont vécu à deux. Dans sa vie, il y avait toujours eu que Charles et personne d’autres, les autres hommes n’ont jamais réellement compté pour elle, puisque l’amour ne se rencontrait qu’une fois.

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Dim 13 Oct - 16:11



Le défi de la vérité !




« On ne connait jamais toute la vérité. »

La situation qui se trouve là, maintenant dans cette pièce semble être déjà horrible. Mais un mari et une femme ne sont-ils pas là pour connaître la vérité à propos de leurs conjoints ? Charles était entré dans la pièce comme s'il n'y avait personne alors que Mary-Ann était bien là. Il n'y avait même pas besoin de les encourager à dire la vérité, il semblerait que la femme soit toujours amoureuse de son mari malgré tout ce qu'il avait pu faire. Pourtant, j'avais grandement envie de les bousculer encore plus. Ils cachaient des vérités, c'était indéniable, alors ils allaient les dire à cet être si cher, mais pourtant si éloigné. Je ne décidais cependant de ne pas poser de questions à Charles.

" Bonjour à tous. Je suis ravi de voir que vous avez répondus à mon appel. Vous venez de pénétrer dans la salle des secrets, celle où aucun ne nous sera épargné. Je suppose que vous n'avez rien à vous reprocher, c'est une évidence ? Mary-Ann, pouvez-vous nous dire ce que vous avez fait avec vos enfants durant le naufrage ! Je suis sûr que Charles serait ravi de l'entendre de votre bouche ! "

Elle allait lui dire un terrible secret, peut être qu'ainsi, ils seraient sur un pied d'égalité, même si ...



♦️ Déroulement du jeu : Lorsque The Ghost vous pose une question, vous ne pouvez pas vous empêchez de dire la vérité. En effet, en rentrant dans cette pièce, vous avez en quelques sortes respirés un sérum de vérité vous obligeant à révéler vos terribles secrets. A vous de trouver la forme la plus adéquate pour que cela fasse un maximum ou un minimum de dégâts What a Face


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Lun 14 Oct - 15:57



Mourir une deuxième fois sur le Titanic était quelque chose d’impossible et maintenant, Charles le savait. Il avait tué sauvagement son jeune ami Jack Cooper et celui-ci avait ressuscité quelques temps après, son corps n’ayant gardé aucune cicatrice, mais son âme étant à jamais marquée par cette mort. L’idée de se pendre était apparue à l’esprit du revenant comme une chance de disparaitre définitivement et de cesser de souffrir, mais il savait qu’il ne resterait pas mort longtemps. Allait-il se réveiller pendu et revivre cette mort éternellement? C’était ce que souhaitait l’homme. Après tout, il avait fait souffrir tant de gens que c’était ce qu’il méritait, mais il voulait s’infliger lui-même sa torture. Souffrir des regards des autres, de la haine des gens qu’il aimait ou de la main d’une inconnue, cela lui paraissait plus insupportable. Il faut aussi comprendre que l’esprit du quadragénaire ne fonctionnait pas à son meilleur et que toutes ces réflexions ne pouvaient avoir de réel sens. Quoi qu’il en soit, la salle des vérités avait un tout autre projet pour Charles que d’être son tombeau.

Un mouvement derrière l’homme l’avait poussé à cesser son manège morbide. Il n’était pas seul dans cette salle et Charles se tourna lentement vers cette personne. Devant les yeux vitreux du revenant se trouvait une Mary-Ann bouleversée comme jamais Charles ne l’avait vu par le passé. Assister à la fragilité de la femme qu’il avait aimée plus que tout et qu’il aimait encore comme un fou eu l’effet d’un saut d’eau glacée jetée à son visage. Les idées dans l’esprit de l’ancien réalisateur devinrent plus claires, mais il restait un homme détruit et un morceau de viande pourri. À la vitesse de l’éclair et sans que l’homme ne s’y soit attendu, Mary-Ann le gifla avec violence. Charles tourna la tête sous l’impact de la main douce de sa femme sur sa joue et laissa la tête tournée. L’actrice se mit à pleurer en s’adressant à Charles et les mots qu’elle prononça n’étaient pas ceux auxquels l’homme se saurait attendu. La dernière partie de sa phrase continuait de résonner dans la tête du réalisateur lorsque Mary-Ann se laissa tomber au sol pour pleurer. Ce fut à ce moment que le revenant regarda à nouveau sa femme. Ses yeux s’étaient remplis de larmes alors qu’il assistait au malheur de sa femme.

« Mon Dieu pourquoi tu fais ça. Je t’aime tellement. »

« Je pensais que c’était ce que tu souhaitais, que je disparaisse pour toujours… » Avait dit le revenant d’une voix qui ne semblait pas comprendre ce qui était en train de se dérouler dans cette salle étrange. Les derniers mots de Mary-Ann prirent un certain temps avant de prendre forme dans l’esprit de l’homme, mais lorsque Charles réalisa que sa femme venait de lui dire les mots qu’il avait attendus depuis si longtemps, il porta une main à sa bouche. Malgré tout ce qu’il avait fait endurer à cette femme magnifique, les sentiments qu’elles eu pour lui à l’époque ne s’étaient jamais envolés. L’homme voulait mourir d’avoir fait souffrir cette femme, mais il était également si heureux qu’il n’avait jamais voulu vivre autant qu’en ce moment.

« Ma princesse…je suis terriblement désolé… » Ce fut à ce moment que les sanglots étranglèrent la gorge de Charles et qu’il ne put poursuivre sa phrase. Il avait envie de serrer Mary-Ann dans ses bras, mais ne s’approcha pas d’elle. Après tout, si son apparence était fortement négligée, son odeur et ses blessures ouvertes ne devaient pas salir cette femme parfaite.

« Bonjour à tous. Je suis ravi de voir que vous avez répondus à mon appel. Vous venez de pénétrer dans la salle des secrets, celle où aucun ne nous sera épargné. Je suppose que vous n'avez rien à vous reprocher, c'est une évidence ? Mary-Ann, pouvez-vous nous dire ce que vous avez fait avec vos enfants durant le naufrage ! Je suis sûr que Charles serait ravi de l'entendre de votre bouche ! »
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    Lun 21 Oct - 13:44



Les vérités sont toujours bonnes à savoir.

La salle des vérités.
Juillet 1913
Tristesse, désespoir, la mort, Mary-Ann ne savait plus où donner de la tête, face à Charles qui voulait se donner la mort. Elle ne comprenait pas, elle qui l’aimait tant, lui qui avait son amour et celui de ses enfants, pourquoi voulait-il faire un tel acte ? Elle ne lui avait pas montré, soucieuse de pouvoir se protéger, mais les enfants avaient toujours été là, curieux de connaître leur père. Le voir faire une telle extrémité brisé le cœur de la mère de famille. Désespérée, elle se fit entendre de lui, montrant à Charles dans quel état elle se trouvait, mais surtout en lui avouant qu’elle l’aimait toujours. L’homme de son côté lui avoua que s’était ce qu’il pensait qu’elle voulait. Mon Dieu, pourquoi a-t-il imaginé cela ? Elle avait peut-être été froide, mais jamais elle n’avait eu un comportement qui aurait pu le pousser à faire cela. Les larmes de l’actrice redoublèrent, tout était de sa faute, était-elle aussi maudite que sa mère ? Un maléfice a-t-il était jeté sur cette famille pour les maudire jusqu’à la fin de la lignée ? Mary-Ann ne pensait plus pouvoir accéder au bonheur, le monde ne voulait pas qu’elle soit heureuse, sinon, si elle y parvenait, on lui retirait aussi vite. Aujourd’hui, elle avait le sentiment, qu’elle perdrait tout ? Pourquoi cela ? Elle n’en avait aucune idée, mais son instinct de femme la persuadait de cela.

« Mais pourquoi aurais-je souhaitais cela ? Et les enfants, tu as pensé à eux ? » Lui demanda-t-elle, essuyant les larmes qui coulaient toujours.

Ses yeux étaient baignés de larmes, quand Charles s’excusa de son geste. Mary-Ann levant les yeux vers lui, un regard rempli d’amour, mais aussi de peine, en cet instant, elle constata son allure qui n’était tellement pas lui. Négligé, il ne ressemblait plus au fier réalisateur qu’il était. Qu’avait-il bien pu lui arriver. Avant que le couple ne soit réuni dans les bras l’un de l’autre, une voix se fit entendre, sortie de nulle part, ainsi les deux anciens amants étaient entrés dans la salle des secrets. L’actrice se demanda ce que ce lieu pouvait bien avoir de particulier, mais malheureusement pour elle, elle eut sa réponse. La voix lui demanda ce qu’elle avait fait à ses enfants lors du naufrage. La mère de famille était choquée, ce secret était le sien et personne n’était au courant de son geste désespéré. Pour elle, c’était de la protection, elle ne voulait pas que ses chers petits souffrent de la noyade, mais pour d’autres, cela serait un crime. Mary-Ann ne voulait pas l’avouer, certainement pas à Charles, mais elle ne put pas s’en empêcher, quelque chose d’étrange l’obligeait à tout lui révéler.

« J’ai tué mes enfants… » Ce fut un cri presque désespéré, un épouvantable appel à l’aide venant d’une mère. Mary-Ann s’effondra à nouveau, jamais elle ne l’avait dit à haute voix, gardant toujours tout pour elle. Elle ne leva pas les yeux vers Charles, les gardant rivé sur le sol, par peur, par crainte, par désespoir. A nouveau les larmes se mirent à couler, jamais elle n’avait fait face à son acte et aujourd’hui, cette maudite salle l’avait contrainte à le faire.

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: ♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann    

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ DEFI n°9 ▬ Le défi de la vérité - Charles & Mary-Ann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» ❧ DEFI n°1 ♣ La loterie du hasard.
» Défi : Waargh _ 1000pts en un mois
» [DEFI #2] Heaven Clarks [32/32]
» Ip Man 1 et Ip man 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-