AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Sam 13 Juil - 18:01



Votre mission si vous l'acceptez est...


Nayah Gallagher & Jude Macbeth.
Dans la Bibliothèque.
09 juin 1913

Le temps se brouille et fait des siennes, voilà l'un des mystères du Titanic. Vous vous levez un matin, vous vivez votre journée, vous vous couchez le soir. Le lendemain matin, vous vous levez, vous faites les choses différemment, mais vous vous rendez compte que le monde tourne comme la veille. Vous rencontrez les mêmes personnes, vous avez les mêmes conversations. Que se passe-t-il? Qui a touché au temps? La jour suivant, c'est la même chose, l'autre encore. Pendant sept jours vous vivez ce train de folie, vous aimerez bien vous cogner la tête contre un mur, mais ça risquerait de faire mal. Le huitième jour, vous changez votre programme et vous vous rendez à la bibliothèque pour tenter de trouver une solution. Et là! Oh joie bonheur, Jude et Nayah, vous vous trouvez. Vous n'êtes donc pas toute seule. Ensemble, vous cherchez à comprendre et vous tentez donc de trouver une solution pour percer ce mystère.

Option 1 ♣ Vous cherchez dans les livres, un petit indice, après tout, les livres sont une source riche en connaissance.
Option 2 ♣ Vous mettez en commun ce que vous avez pu voir au cours de ces sept derniers jours pour trouver quelqu'un chose qui pourrait vous aider.
Option 3 ♣ Vous interrogez les personnes qui se trouvent dans la bibliothèque.
Option 4 ♣ Vous attendez que la journée se passe pour voir ce qui se passera le lendemain.

♦ Déroulement de la mission : Voilà votre mission, la mise en situation a été dite et vous avez maintenant plusieurs options qui s'offrent à vous. Attention, vous pouvez en prendre qu'une, donc vous devez ensemble vous mettre d'accord sur le moyen à utiliser.
Pour le moment vous êtes libre, mais un PNJ pourra venir à tout moment perturber votre jeu. Attention, votre mission commence dès maintenant !



_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mar 16 Juil - 21:45

Jour 1

Je m'étais levée ce matin, les rayons du soleil avaient caressé mon visage. Cela me mit de bonne humeur et je me levais alors toute enjouée sans me douter, un seul instant, que le destin en déciderait autrement. Je pris le temps de me préparer, en me levant et en m'habillant. Puis, je me rendis au restaurant afin de pouvoir y déjeuner. Je rencontrais là Héloïse qui s'empressa de se joindre à moi. Depuis, le fameux soir de la soirée du Casino, nous étions devenues des amies. Un serveur passant, nous prîmes commande et une fois le nécessaire fait, la blondinette me demanda:

" Alors Nayah, avez vous eu des nouvelles de Jules? " Me questionna t-elle.
" Hélas, il a tenté plusieurs de me parler mais je refuse tout contact avec lui. Il ne serait pas bon de lui faire croire que tout pourra s'arranger aussi facilement. " Disais je alors tout en soupirant.

La jeune blonde me sourit tout en compatissant sur l'amour et ses histoires trop compliquées. Ignorer Jules était le seul moyen que j'avais trouvé pour ne pas sombrer dans les obligations maritales dont mon mari tentait de m'emprisonner.
Voyant là qu'il s'agissait d'un sujet sensible, mon amie détourna la conversation et nous continuâmes ainsi à nous nourrir. Puis, une promenade sur le pont et une partie de piscine agrémentèrent notre journée à toutes deux. Et puisque nous avions passé la journée ensemble, nous allâmes dîner au restaurant. Lorsque notre repas prit fin, Je pris congé de mon amie tandis que je me rendis alors dans mes appartements. Je me couchais tôt et m'endormit dans un sommeil profond sans rêve, ni cauchemar.

Jour 2

Je me levais tandis que les rayons de soleil avaient nimbés mon visage, me réveillant doucement. Cela me mit de bonne humeur d’autant plus que la veille, le temps avait été le même. Je m’étais alors préparée, apprêtée à la différence que ma tenue avait changé.  Puis,  je m’étais rendue au restaurant ou là encore, j’avais croisé Héloïse. Elle se proposa de me tenir compagnie et de déjeuner ce dont j’acceptais avec plaisir. Puis, elle me parla de Jules sans s’attarder sur le sujet. Puis, ensuite, je fis une promenade avec la jeune femme puis nous allâmes à la piscine. La journée se passa presque comme la veille, voir presque la même chose, mais qu’importe j’étais en présence de mon amie. Alors le reste avait peu d’importance pour moi. Toute ragaillardie de ma journée, je m’étais alors couchée.

Jour 3

Le soleil était déjà bien haut lorsque sa lumière éclaira ma chambre ou j’étais encore en train de dormir. Encore du bon temps ! Mais c’était parfait et je souhaitais que cela perdure. Aussi, je me levais alors et me préparais pour aller déjeuner comme à mon habitude.

De là, Héloïse me rejoignit et me proposa de prendre le petit déjeuner.  J’acceptais avec plaisir, radieuse à l’idée qu’elle puisse autant apprécier ma compagnie. C’est alors que sa question m’interpella :

« Alors Nayah, avez vous eu des nouvelles de Jules? » Me questionna t-elle.
«  Enfin Héloïse, vous m’avez déjà posé cette question hier et avant-hier,  ne vous souvenez pas ? » Disais-je en affichant une mine interrogative. Sa réponse me rendit encore plus perplexe :
« Mais nous n’avons pas été ensemble hier et avant-hier, si je ne m’abuse… » Dit-elle tout en affichant un sourire compatissant.  
Je lui fis un sourire tout en lui précisant que j’étais certainement en train de perdre la tête et je poursuivis en silence mon repas. Je ne dis mot également lorsque je remarquais que nous marchâmes sur le pont puis que nous piquâmes une tête à la piscine.
Trois jours, trois journées identiques. Je commençais à trouver cela curieux.

Jour 4

Le soleil était déjà bien levé mais j’étais réveillée depuis bien longtemps. Le cœur battant, je me demandais si la journée allait recommencer à l’identique des trois derniers jours. Je m’étais alors rendue au restaurant en espérant ne pas croiser ma compagnie de la veille.

Raté. J’entendis alors une voix m’interpeller et tout en me retournant, je criais d’un air faussement enjoué :

« Héloïse ! Quelle joie de vous voir ! » Disais je tout en dissimulant une envie de pleurer toutes les larmes de mon corps. Je déjeunais en sa compagnie, lui répondit à sa question concernant Jules et passait la journée en sa compagnie. Promenade, piscine, restaurant du soir. Je commençais à devenir folle et me couchait ensuite avec une formidable envie de me cogner la tête contre le mur.

Jour 5

La journée fut la même que les quatre derniers jours… Mais que m’arrivait-il ?

Jour 6

Les cernes sous mes yeux étaient apparentes sur mon visage et je maudissais ce stupide soleil qui venait m’éclairer. Je me rendis au restaurant en entendant une voix me hélait. Face à la jeune blonde, je lui répondis d’un ton sec avant qu’elle ne puisse me demander quoi que ce soit :

« Oui, déjeunons ensemble. Non, je n’irais pas voir Jules. Et oui, je suis d’accord pour aller me promener après et aller à la piscine. De même, je vous annonce déjà que ce soir, nous dinerons ensemble. »

Ne faisant pas attention au regard interloqué de ma compagne, je pris place et hurlais auprès du serveur de m’amener ce que j’avais commandé la veille. J’étais furieuse face à ce qui se passait, le temps se répétait inlassablement et je ne trouvais la solution à cela. J’entendis alors un rire. Il s’agissait d’Héloïse qui me disait :
« Vous avez une mine effroyable Nayah. Vous devriez dormir un peu. » dit-elle afin d’apaiser l’atmosphère pesante. Je ne répondis pas.

Durant la journée, je tentais alors de convaincre Héloise de faire autre chose que ce que nous avions déjà fait. Mais rien à faire. La journée se déroulait de manière similaire à celles des jours précédents.

Ce soir là, lorsque je me couchais, je fondis alors en larmes.

Jour 7

Je n’avais pas dormi de la nuit. Il était temps de faire quelque chose à ce temps qui s’était déréglé. Je ne me sentais pas capable de revivre encore une journée de la sorte. Ma patience avait des limites et si je voulais qu’Héloïse reste en vie, valait mieux qu’elle reste loin de moi. L’énervement et le manque de sommeil faisait de moi, une bombe à retardement.
De même, j’avais songé à modifier de mon propre gré le cours des choses. Je me levais alors en m’habillant de manière assez simple et à la limite du négligé.
Je pris alors le chemin du restaurant mais soudain je bifurquais et atterris alors à la bibliothèque. Marchant ainsi entre les rayons, je marmonnais alors :

« Ayez pitié dieu ! Faites que je trouve une solution à ce dérèglement du temps. » Disais je tout en poussant un gémissement désespéré.
C’est alors que j’entendis une voix douce me parler derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Ven 9 Aoû - 16:59



Le temps se joue de nous.

« Madame, puis-je vous conseiller la robe bleue, elle irait très bien avec vos yeux, en plus cela fait longtemps que vous ne l’avez pas porté. » Disait ma femme de chambre tout en me tendant une magnifique robe de soie et de perle bleue.

Je jaugeais la femme, qui tremblante de peur attendait mon verdict. J’aimais la faire attendre ainsi, voir son visage se décomposer, mais bien sûr, comme ses idées me plaisaient la plupart du temps, j’acquiesçais du visage et elle venait tout de suite à mes pieds pour me mettre la robe. Je réfléchissais à la manière dont j’allais coiffer mes longues boucles blondes, avant de me décider de les laisser pendre le long de mon dos, comme je le faisais dans les années 40. Reprendre les vieilles habitudes s’était toujours délicats, surtout quand on avait découvert un monde plus libre, mais voir la soumission de certains, nous aidait toujours à nous rappeler des bonnes choses du passé. Une fois ma robe mise, ma femme de chambre me coiffa délicatement mes cheveux, puis ma belle Ruby, mon petit bichon blanc s’installa sur mes genoux. Sur ma coiffeuse trônait une boîte avec différents colliers. Ma chienne le savait, il était aussi temps pour elle de se parer de ses plus beaux atours. Parfois, j’avais l’impression que cette petite bête me comprenait, qu’elle était comme moi, toujours là à se faire belle et se montrer. Ma Ruby était ravissante et ses colliers toujours accordés à mes tenus. Cette fois-ci, je lui choisissais, un beau collier en ruban bleu, sertis de perles. Ce bijou comme tous les autres m’avait beaucoup couté, mais rien n’était trop beau pour le bonheur de ma Ruby. Pendant toutes ces années elle m’avait tant manqué, la pauvre bête, à cause de mon mari, elle s’était noyée durant le naufrage. D’ailleurs, je ne lui avais jamais pardonné à cet homme d’avoir mis fin aussi vulgairement à la vie de ma chienne, dire qu’elle s’était noyée comme tous ces rats de troisième classe, elle valait bien plus qu’eux.
Ma journée, quant à elle se déroula comme à son habitude, dans la plus pure des mondanités, je parcourais le paquebot en compagnie des femmes de première classe, je les faisais rêver avec mes récits sur la liberté des femmes. J’aimais être admiré et je crois bien que j’étais en ce jour, le centre de toutes leurs attentions.

Le lendemain matin, tout fut normal, sauf que pour la première fois, ma petite dinde de servante, me proposa, la même robe bleue que j’avais porté la veille. Je la regardais de haut en bas et lui fit remarquer sur un ton dédaigneux qu’elle me m’avait déjà présenté et que je l’avais porté la veille. Elle se confondit en excuse et m’apporta ma robe rouge en taffetas noir. La journée se passa étrangement, on me redemanda les mêmes récits que la veille, mais comme j’aimais être l’intérêt de tous, je recommençais à nouveau.

Durant le troisième jour, je remarquais que quelque chose n’allait pas. Ma servante me proposa à nouveau cette fichue robe bleue. A nouveau je lui fis la remarque et elle me proposa la robe rouge. Je me levais et la gifla avant d’aller choisir moi-même ma robe, après tout, on était jamais mieux servi que par soi-même. La journée ressembla étrangement aux deux autres, les mêmes personnes, les mêmes conversations, les mêmes tenues. J’étais confuse, je ne parlais donc à personne et me mettais en colère après tout le monde.

Le quatrième jour, je craquais.

« Non, mais vous avez finis de me proposer cette fichue robe bleue. Allez-vous en, je ne veux plus vous voir ! » Hurlais-je à l’encontre de ma servante. Je déchirais la robe et la roulais en boule avant de mieux la jeter dans le placard. Ce jour-là, je le passais dans ma cabine en compagnie de ma chienne.

Le cinquième jour, la robe était intacte, il se passait vraiment quelque chose d’étrange. Je sortis tout de même de ma cabine et décidais d’être infernal avec tout le monde.

« Mon Dieu ma pauvre Yolande, cette robe ne va vraiment pas à votre teint, elle fait même ressortir vos rides. »
« Elisabeth, il faudrait peut-être arrêter de forcer sur le chocolat, vous avez beaucoup pris des hanches je trouve. »
« Mary franchement arrêtez de nous faire croire à tous que vous êtes une sainte, on sait tous que vous couchez avec tous les hommes de ce navire.
»

Et ce fut ainsi toute la journée, un vrai festival de réjouissance et j’étais bien heureuse de jeter toutes ces piques à ces gourdes qui ne m’allaient pas à la cheville.

Le sixième jour, je le passais en compagnie d’un homme, n’importe lequel que j’avais draguais au fumoir des premières classes. J’avais besoin de me détendre et surtout de réfléchir à un moyen pour me sortir de cette galère.

Le septième jour, j’arrêtais les bêtises, j’acceptais la robe bleue de ma servante et je me décidais enfin à combattre le mal qui s’était attaqué à moi. J’étais vêtue comme le premier jour de la semaine, mais je faisais tout le contraire. Pour la première fois, j’allais fouiller les livres du salon de lecture des premières classes, mais comme je ne trouvais rien, je me décidais à aller chez les secondes classes. Là-bas, il y a peut-être quelques livres intelligents. En entrant dans la pièce, je claquais presque la porte, m’attirant les foudres des occupants de la pièce.

« Quoi ? Vous avez un problème ? » Disais-je tout en fusillant du regard les personnes qui étaient installés sur les fauteuils. Je me dirigeais alors vers les livres et commençais à regarder les différents titres. Je n’hésitais pas à déranger l’ordre impeccable des ouvrages, puisqu’après tout, le lendemain, ils seraient tous rangés.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mer 14 Aoû - 11:26

La voix douce en question était celle d'une jeune bibliothécaire. Elle semblait vouloir me demander ce que je cherchais. C'était là une occasion pour moi d'être aidée dans ma quête de la solution à mon problème de temps. J'avais été voir dans les livres des premières classes, mais en dehors des livres à scandale ou de philosophie, je n'avais rien trouvé. Aussi, m'étais je reportée sur cet endroit simple mais qui semblait regorger de vérité absolue. Je souris alors à la bibliothécaire et lui expliquait donc mon problème:

" Bonjour! En réalité, je cherche un livre sur le temps... " Je me sentais toute bête à le lui dire ainsi mais cela était la stricte vérité et j'en avais assez de jouer aux faux semblants, j'en avais assez de croiser Heloise qui me répétait la même chose sans arrêt. J'étais à bout de nerf depuis mon retour. Et voilà, maintenant que le Titanic se jouait de moi. J'avais une envie de pleurer mais je serrais les dents: il fallait que je m'en sorte et que je trouve une solution. La jeune femme en face de moi me fit un grand sourire ce qui me réchauffa le cœur. Avait-elle ma solution? Je n'osais y croire, la solution serait-elle si simple à trouver? Mais non, je me trompais... Le Titanic avait ses secrets et il ne les dévoilait pas si facilement. Elle m'énuméra un bon nombre de livres en rapport avec le temps mais pas avec mon problème. Je perdis patience et me permis d'élever la voix tant j'étais excédée:

" Mais non, idiote. Il me faut un livre qui m'explique comment régler ce problème de temps qui se répète sans arrêt, qui tourne en boucle! Je ne vous demande pas un roman, je vous demande une solution!!!"

Devant le regard interloqué de la jeune femme, j'en déduisissent deux choses: je lui avais parlé sur un ton assez déplaisant, d'une autre part, ma requête avait du lui sembler bizarre. Ce que je pouvais comprendre aussi... Mais je ne pouvais vivre ainsi avec ces journées répétitives qui allaient finir par me rendre folle. Je me mis alors à caresser les couvertures des livres tout en me baladant le long de la rangée. Je me mis à chantonner ce qui me surprit moi même tant la situation était irréaliste :

" petit temps, arrête d'être lâche,
Cesse tes bêtises avant que je ne me fâche.."
et je me mis à rire d'un rire nerveux.

Je crois bien que je perdais la tête. Soudain, des éclats de voix me firent alors relever la tête. Il s'agissait d'une jeune femme probablement de Première Classe au vu de ses habits luxueux. Elle semblait hors d'elle et cherchait un livre. Elle commença à tout enlever, à démunir les rayons des ouvrages et a tout rangé n'importe comment. La bibliothécaire allait avoir du boulot. Mais, une autre pensée me vint alors en tête. Que faisait une Première Classe ici? Un peu comme moi, je dirais. Avait-elle le même souci de temps? Ne cherchant à comprendre ou à me poser d'autre question, je m'approchais d'elle d'un pas décidé et l'accostais ainsi:

" s'il vous plaît, dites moi que vous recherchez une solution au dérèglement du temps! Je n'en peux plus!! "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 18 Aoû - 17:18


Le temps se joue de nous.
« Madame, s’il vous plait, ne dérangez pas tout. Madame, vous m’écoutez ? » Hurlait presque cette hystérique de bibliothèque, non mais elle me prenait pour qui cette idiote, pour une simple roturière ?
« Vous vous prenez pour qui ? Savez-vous à qui vous parlez espèce d’idiote. JE suis Lady Macbeth et croyez-moi la prochaine fois que vous me parlez ainsi, j’appelle le commissaire de bord ! Retournez travailler et laissez-moi faire ce dont j’ai envie. » Disais-je sur un ton supérieur, pour lui montrer qu’elle n’était rien.

Après qu’elle fut retournée derrière son petit bureau, sous mon regard noir, je continuais à déranger l’ordre de la bibliothèque à la recherche d’un maudit livre qui pourrait m’aider à me sortir de cette ridicule situation. Pourquoi moi et pas un autre ? Revivre la même journée inlassablement c’était trop pour moi et si ça continuait encore, j’allais craquer et pourquoi pas finir folle. Je finirais enfermer dans une cellule à la merci de tous, comme les animaux sauvages dans une ménagerie. Je deviendrai un phénomène de foire. Oh non, il fallait à tout prix que je règle cette maudite affaire, je suis une lady, je ne mérite pas tant de malheurs. Peut-être qu’en mettant le feu au navire tout serait réglé ? Non situation trop dangereuse qui pourrait nous conduire tous en Enfer. Mais c’est une option qui n’est pas négligeable. Il y avait sûrement de explosif à bord, la soute à charbon pourrait aussi prendre feu et nous coulerons tous une seconde fois, enfin pas moi, je prévoirais ma survie en prenant un canot de sauvetage. Non, ça serait trop compliqué à mettre en œuvre et il y a des personnes que j’aime bien sur ce navire.
Je fus dérangée dans mes recherches pas une créature assez étrange, complètement folle, qui semblait par contre être dans la même situation que moi, puisqu’elle parlait de dérèglement de temps. J’étais soulagé de voir quelqu’un partagé la même expérience que moi, mais les manières de cette femmes ne respectaient en rien la bonne étiquette, ce qui m’agaçait. Je reculais de quelques pas, la regardant de haut en bas, la détaillant comme si elle était un étrange insecte, qui pourrait à tout moment m’attaquer.

« Madame, j’ignore qui vous êtes, mais nous n’avons pas élevé les moutons ensemble, vous vous garderez donc de votre familiarité avec moi. » Disais-je d’un ton supérieur. « En ce qui concerne le temps, oui nous supportons la même chose. » Je continuais sur un ton calme gardant le contrôle de la situation. « Depuis combien de temps vivez-vous cela ? » Lui demandais-je pour voir si elle vivait depuis autant de temps que moi ce dérèglement du temps.

Je n’étais pas une héroïne de roman et j’avais pour habitude de laisser les autres s’occuper de tout à ma place, mais pour ce dérèglement, je ne pouvais que compter sur moi-même et cette autre femme. Cependant pouvais-je lui faire confiance, elle était si bizarre, presque folle, je devais me méfier d’elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 18 Aoû - 20:40

J'étais pleine d'espoir quand j'étais venue vers cette femme qui cherchait quelque chose de manière assez énervée voire presque impatiente. Comme si la solution d'un souci important se trouvait dans les livres. La similitude de son comportement nerveux calquait avec le mien, voilà donc pourquoi j'étais venue à sa rencontre. Toutefois, je n'avais imaginée une seule seconde que je devrais faire face à une garce hystérique. Oui c'était bien le bon mot. D'une part parce qu'elle s'adressa ainsi à la pauvre bibliothécaire et parce qu'ensuite, elle faisait partie de cette haute bourgeoisie qui estimait que parce qu'ils étaient riches, ils avaient le droit de pouvoir être exécrable avec tout le monde. Je crois bien que je ne supportais plus cela. Vivre de longues années après le naufrage avait ainsi fait éclater ses barrières grotesques. Après tout, nous étions des êtres humains et nous ressentions les mêmes choses alors pourquoi se cacher derrière des conventions sociales ridicules? Malgré son dédain apparent, j'étais allée à sa rencontre en espérant que je ne serais finalement pas seule à vivre cet enfer. Toutefois, l'accueil reçu me figea sur place après ma demande. Dans un premier temps, elle regarda de la tête aux pieds et d'un air repoussant comme si j'étais une mendiante. J'étais peut être décoiffée mais ma robe laissait paraître ma richesse au vu du tissu luxueux. Et certes, je ne lui avait pas dit bonjour, ni rien mais la fatigue taraudait mon esprit et j'étais à bout de nerfs, à deux doigts d'exploser. Ainsi, sa réponse ne me plut et je n'étais pas la bibliothécaire. Nous étions également de même classe alors elle n'était personne pour me répondre ainsi.
Et arriva ce qui devait arriver, j'explosais littéralement de colère :

" Mes plus plates excuses Lady de Pacotille pour ne pas vous avoir baisé les pieds comme tout le monde fait ainsi avec vous pour vous saluer! Mais si je viens vous voir, c'est que oui j'ai un souci avec le temps!
Et si je viens vous voir, c'est parce que j'ai été surprise de voir une Première Classe comme moi ici! "
criais je d'une voix stridente sans tenir compte de son expression et du dérangement occasionné aux autres passagers qui n'avaient jamais du voir ce lieu aussi bruyant. Ne m'arrêtant de hurler, je renchérissais alors :

" Et vous avez un souci de temps comme moi alors cessons les bonnes manières pour une fois! Cela fait sept jours que je vis un enfer que j'entends les mêmes gens me répéter les mêmes paroles! Et croyez moi que je suis à bout de nerf et au bord de l'explosion, alors vos manières de duchesse, je m'en contrefous! " disais je tout en ignorant la familiarité de ma dernière phrase. Elle n'allait sans doute pas m'apprécier cela était sur. Et c'est bien là mon problème avec les premières classes de ce bateau. Elle n'arrivait à comprendre mes familiarités, le fait que je ne répondais plus à leurs critères sociaux. Quand je revis, par exemple, mon mari, je fus outrée de voir qu'il me vouvoyait quand avec mon second mari, nous nous tutoyons. Tant de choses qui m'étaient devenues étrangères par la suite. Cette femme là ne semblait pas avoir vécu l'évolution des mœurs sinon cela se serait senti dans sa manière de faire. Hors là, l'époque du Titanic était dans sa chair et dans son langage. Toutefois, elle ne s'était pas adressée à la bonne personne. Malgré cela, elle restait sans doute mon unique solution, je n'avais pas encore vu d'autres personnes atteintes du même problème que moi, alors il me faudrait donc la supporter. A moins qu'elle ne me laisse en plan comme une idiote dans la bibliothèque. Ce serait alors signer notre arrêt de mort car je ne voyais d'autres solutions. Ce que je tentais alors de lui expliquer en prenant une voix un peu plus adoucie, ce qui était difficile, compte tenu que mon corps entier tremblait sous l'énervement.

" Je ne veux pas me disputer avec vous. Je veux trouver une solution alors voulez vous la trouver avec moi ou bien continuez à vivre des jours identiques en boucle? Car croyez moi, nous sommes seules à vivre cette étrange phénomène. "

J'espérais qu'elle ne me laisserait en plan car vivre cette monotonie tous les jours allait finir par me rendre véritablement folle. J'étais déjà sur des charbons ardents et il m'en fallait peu pour massacrer le moindre personnage qui tenterait de me contrarier...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Jeu 22 Aoû - 13:06


Le temps se joue de nous.
Je viens à peine de rencontrer cette jeune femme que je la déteste déjà, quelle honte ! Me parler ainsi, je n’en croyais pas mes oreilles. Il fallait pourtant que je fasse profil bas, je ne voulais certainement pas me trouver seule, surtout que j’avais besoin d’elle pour régler cette folle situation.

« Grand bien vous fasse mademoiselle, mais pardonnez mes remarques, vous m’avez juste surprise par votre comportement, j’ai cru que je me faisais attaquer. » Lui répondis-je, avec une pointe d’ironie.

Je me souvenais un peu de cette femme dont le nom m’échappait, elle faisait partie des survivants du Titanic comme moi. Elle me hurlait dans les oreilles et je tentais de garder mon calme pour ne pas m’énerver, c’était difficile, mais après toutes ces années de vie et de comédie, j’avais appris à garder mes émotions pour moi et à faire semblant. Cette femme semblait quasi hystérique à propos de cette situation, c’est vrai que tout cela pouvait rendre fou n’importe qui et même si je détestais vivre chaque jour la même journée, j’avais appris à m’habituer et à attendre. Si j’étais ici, c’était pour trouver une solution à ce problème, puisque personne à part moi et maintenant cette femme semblait avoir conscience de cette situation. Mais maintenant je doutais vraiment que les réponses à mes questions se trouvaient ici. Je détestais de devoir faire équipe avec une femme qui était aussi peu attachée par les conventions, mais par chance, j’aurais pu tomber sur pire. Je préférerais nettement mieux retourner dans ma cabine, retrouver ma Ruby et la laissé se débrouiller toute seule. Je n’écoutais même pas les paroles de la femme, tellement quelles étaient désobligeante à mon égard, d’ailleurs, elle pouvait très bien faire équipe toute seule ! En fait, je devrais peut-être faire ça tient ! Je m’éloignais alors d’elle, m’installant sur l’un des fauteuils et croisant les bras, boudant, comme une petite fille. Je réfléchissais tout de même à tout ce que j’avais pu voir ces sept derniers jours. Les gens se comportaient de la même façon, sauf si on leur répondait d’une manière différente. Le premier jour, rien ne s’était passé à bord du Titanic pour qu’il y ait un tel dérèglement, c’est étrange, très étrange.

« Bon vous faites quoi, ce n’est pas en comptant les paquerettes, qu’on va trouver une solution ! » Disais-je à la femme qui me regardait comme si j’avais un bouton au milieu de la figure. « Avez-vous vu des choses étranges ces derniers jours ? Quelque chose qui aurait pu dérégler le temps ? Parce que je doute qu’on trouve une solution dans cette bibliothèque malheureusement. » Ajoutais-je non sans envoyer un regard méprisant à la bibliothécaire, qui se terrait derrière son bureau.

Est-ce qu’on était vraiment les seules à vivre cette situation ? Peut-être que quelque chose m’avait échappé, le comportement étrange d’une personne ? Je ne sais pas, j’avais passé ces derniers jours complètement déconnectée de la réalité, vivant dans un monde à part que je n’aimais pas.

« C’est obligé, il s’est passé quelque chose pour que le temps se soit déréglé ainsi. » Je réfléchissais encore, avant de me rendre compte que j’avais oublié mes bonnes manières. « Au fait, je m’appelle Jude Macbeth, je crois que nous avions toutes les deux survécus à ce naufrage, je vous ai déjà vu sur le Carpathia. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 25 Aoû - 10:51

Je crois bien que j'étais tombée sur la personne la plus incroyable pour vivre ce retournement de temps. Et puis, au fur et à mesure qu'elle me répondait, je doutais que nous finissions par nous entendre. Elle devait sans doute faire partie de ces riches qui n'avaient d'autres préoccupations que de mépriser toutes personnes ayant un portefeuille moins rempli que le sien. A en voir le regard dédaigneux quelle me fit en disant qu'elle avait cru que je l'attaquais. C'est donc complètement médusée que je la vis aller ensuite s'asseoir sur un des fauteuils, croiser ses bras et.... Alors là les mots m'en manquèrent et mon regard devint médusé. Car sa posture était tout simplement celle d'une petite fille qui boudait. Je ne pus m'empêcher de mordiller les lèvres afin de ne pas éclater de rire tant je n'en croyais pas mes yeux. Faisait-elle cela quand elle avait besoin de quelque chose? Je me retenais vraiment de ne pas pouffer de rire car je craignais qu'elle le prenne mal et décide de me laisser seule. J'avais besoin d'elle pour trouver la solution et j'attendis debout, le regard fixé sur elle, si elle voulait bien s'allier à moi ou non. Mais cette lady avait elle aussi besoin de moi car quand elle jugea qu'elle avait assez boudé, elle se tourna vers moi non sans me parler sur un ton sec. Puis, tandis que je m'avançais dans sa direction, elle me parla des faibles capacités de cette bibliothécaire en pensant que les réponses à nos questions ne se trouvaient pas ici. Puis, ensuite elle me posa des questions sur ces sept derniers jours vécus avant de se présenter: elle s'appelait Jude Mcbeth. Et elle était une revenante tout comme moi. Elle semblait m'avoir vue sur le carpathia au moment ou nous étions tous désemparés et choqués de ce que nous venions de vivre. Effectivement, en y repensant, je voyais bien son visage sur ce bateau qui nous amenait à New York en nombre bien réduit. L'horreur de la catastrophe m'avait empêché d'aller voir d'autres passagers. J'étais juste restée en compagnie de deux jeunes femmes: toutes de troisième classe. La première, Alexandrine, était restée à mes côtés jusqu'à ce que je devienne maman et nos routes s'étaient séparées lorsque j'étais repartie en Indonésie. Enfin, la deuxième Juliet m'avait accompagné et nous étions restées amies jusqu'à ce que la mort finisse par nous séparer. Elle n'était pas revenue sur le bateau, j'avais revu son Mari: Peter, sur le bateau mais ce dernier avait disparu: son corps n'avait jamais été retrouvé. Je lui avais alors répondu :

" Je m'appelle Nayah Gallagher et maintenant que vous le dites, je me souviens de votre visage sur ce bateau... " avais je dis tout en écourtant volontairement cette partie de la conversation. Ce moment que nous avions tous partagé, était trop tragique pour être remémoré. C'est pourquoi j'enchainais de la manière suivante :

" Pour ce qui est de l'aide des autres, je crois bien que nous ne pouvons compter que sur nous deux. Comme je vous le disais, il me semble que nous soyons les seules à vivre cela car je n'ai trouvé personne à part vous... " Je décidais alors de lui raconter mon propre dérèglement du temps : "Je revivais sans arrêt cette scène : je me levais, il y avait du soleil, j'allais déjeuner, une amie me rejoignait et me parler de mon mari. Puis elle me proposait une balade et nous finissions la journée ensemble et ce, en continu."

Je pris alors un livre en consultant le contenu mais il ne s'agissait que d'un roman que je reposais instantanément. C'est alors que je continuais mon récit : " Quand je me suis aperçue entre le deuxième et le troisième jour, je revivais sans arrêt les mêmes scènes, j'en ai parlé à mon amie mais elle m'a semblé ne pas comprendre ce que je disais. Et puis quand j'ai essayé de changer le cours des choses, inexorablement, je me retrouvais à un moment ou un autre à faire encore une fois les mêmes tâches.
Et puis, ce matin là, quelque chose me disait qu'il fallait que je change ma façon de faire des mon réveil. Du coup, je me suis donc retrouvée ici et je me suis aperçue que je n'étais plus seule à vivre cela. Toutefois, je n'ai pas encore trouvé la solution et dès que je parle de ce que je vis, tout le monde me regarde de travers... "


Je soupirais alors avant d'ajouter :"C'est un cercle sans fin... " puis, je fixais alors Jude en lui disant : " Et vous qu'en était il, comment le temps s'est il déréglé pour vous? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Sam 31 Aoû - 21:59


Le temps se joue de nous.
Pour beaucoup, j’étais probablement la plus étrange des personnes, une contradiction même, égoïste et généreuse à la fois, faible ou forte, joyeuse ou colérique, je pouvais passer d’une émotion à une autre en quelques secondes, ce qui pouvait en dérouter plus d’un. Ceux qui me rencontraient été bien souvent perdu par mon comportement et cette Nayah Gallagher n’était pas en reste. Mon mari autrefois en avait bavé, il avait vécu mes sautes d’humeur, la joie, mais aussi la haine. Le Titanic avait complètement changé ma relation avec lui quand il avait jeté hors du canot de sauvetage ma petite chienne rubis. On disait beaucoup que les catastrophes changeaient les hommes, moi pendant le naufrage, j’étais resté fidèle à moi-même. Lui, celui qui était mon mari n’avait même pas cherché à défendre ma chienne, il l’avait tout simplement jeté, alors qu’elle était tranquillement sur mes genoux. Ce lâche n’avait pas su tenir tête au steward, en fait, je peux vous le dire aujourd’hui, dans mon couple, j’ai toujours été celle qui prenait les décisions. J’avais toujours été ce genre de femme, dans l’enfance, j’avais vite compris que je ne me soumettrai jamais à un homme, j’étais bien mieux qu’eux de toute façon et tout au long de ma vie, j’y étais parvenue et j’avais même défendu la cause de mon sexe que les hommes jugeaient de faible.
Ma compagne d’infortune se présenta comme étant Nayah Gallagher et se souvient d’avoir été en ma compagnie à bord du Carpathia, tout comme moi, elle ne voulait pas s’étendre sur ce sujet et tant mieux. Parler du naufrage était synonyme pour moi de la perte de ma petite chienne, un souvenir qui était bien trop douloureux, même si je l’avais retrouvé ici, après ma belle mort. Enfin belle, j’étais morte dans d’atroce souffrance d’une maladie, il y a mieux quand même. Juste après cela, la revenante entra dans le vif du sujet en répondant à mes interrogations. Tout comme moi, elle n’avait trouvé personne d’autres pour nous aider, nous étions seules pour trouver une solution à cette situation, ce qui allait être très compliqué. Elle m’expliqua comment elle avait vécu ses dernières journées, les instants qui se répétaient de jour en jour, en fait, elle partageait la même expérience que moi.

« Hum… J’ai commencé à voir que quelque chose n’allait pas au troisième jour, quand on me demanda pour la troisième fois de raconter quelques potins, mais aussi quand ma femme de chambre me proposa la même robe. C’était déroutant, surtout qu’elle fait toujours très bien son travail. J’ai tout fait pour changer mes journées, un jour je restais dans ma chambre, l’autre, j’insultais tout le monde, j’ai passé aussi une journée avec un homme. Bref, le lendemain, c’était toujours la même chose, ma femme de chambre me proposait cette fichue robe bleue. Même ma chienne avait le même comportement. C’est vraiment horrible, la pauvre sera sûrement complètement détraquée à cause de tout ça. » Disais-je sur un ton chagriné.

En fait, notre problème semblait être sans fin, des solutions, il ne devait pas y en avoir, à moins qu’on nous aide. A moins de faire le pire des crimes à bord de ce paquebot comme poser des bombes dans les cales, je ne voyais pas comment faire pour s’en sortir. Le temps était compliqué, surtout qu’on ne pouvait pas le toucher, ni le voir, on n’avait qu’à le subir.

« Dans l’immédiat, je ne vois pas de solution pour remédier à tout cela. Je voulais parler au Capitaine, mais je ne le trouve. » Disais-je tout en affichant un visage boudeur. « On pourrait peut-être essayer de mettre le feu au paquebot ? Le temps redeviendrait peut-être normal. » Ajoutais-je en disant cette idée folle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mer 4 Sep - 20:38

Je venais de raconter mon récit de ces sept jours identiques. Quelques malheureuses journées qui m'avaient rendue complètement folle et hors de moi. Il m'en fallait peu en ce moment certes mais là cela avait été certainement la goutte de trop. Celle qui faisait déborder le vase. J'avais alors demandé à Jude ce qu'il en avait été pour elle. J'écoutais alors attentivement ce qu'elle me disait. Vraisemblablement, elle avait vécu les mêmes choses que moi. Une femme de chambre qui tournait en boucle, des amies qui répétaient les mêmes commérages. Au vu de son caractère fort, elle avait certainement du piquer une crise de colère plus rapidement que moi. Mais le problème était le même: nous étions deux à vivre ce dérèglement. Que pouvions nous faire? Quelle était la solution à ce problème? C'est alors que Jude émis une idée qui était fort intéressante: aller voir le Capitaine. Peut être était il au courant de quelque chose? Cela devait être bien possible. A chaque fois qu'il y avait eu un événement un peu curieux ou étrange, il avait toujours été là, homme mystérieux voir dangereux. La question était de savoir ou il était? Car je n'avais souvenir de l'avoir vu déambuler sur le pont pendant ces fameux sept jours. Et est ce qu'il avait une cabine ou il pouvait recevoir du monde. J'en émis alors l'idée à Jude:

" Oh, voilà une bonne idée, j'avoue que je n'y avais pas pensé. Je trouve ce personnage tellement peu rassurant que ce n'est pas à lui auquel j'aurais pensé pour nous aider. " Disais je tout en ajoutant ensuite : " Mais vous avez raison, il faut le trouver bien que je ne l'ai vu durant ces sept jours et que je ne sais ou se trouve sa cabine... " terminais je tout en affichant une mine embarrassée.

C'est alors que ma camarade proposa une autre idée. Mes yeux s'agrandirent de surprise face à cela : mettre le feu au bateau. Cela me sidéra en effet car c'était bien la première personne que je voyais proposant de détruire le Titanic. Depuis mon retour, je n'avais cessé de vouloir mourir. En effet, tout allait de travers. Je venais de retrouver mon époux toujours amoureux de moi tandis que j'avais refait ma vie. Mon mari ne comprenait que j'étais morte à 105 ans et que j'avais bien eu des années devant moi pour oublier Jules Gallagher. Et puis, il y avait eu cette scène au casino ou il m'avait giflé croyant que je le trompais. Désormais, je voulais l'éradiquer ou bien me supprimer car je me connaissais et je ne supporterais pas longtemps cette situation.
Compliquée, voilà le mot qui résumait le mieux mon existence. Ayant été élevée dans une culture chrétienne, je croyais fermement que j'irais au paradis . Au lieu de cela, je me retrouvais sur ce bateau pour mon plus grand malheur.

Cette femme là venait de me donner un échappatoire. Voilà comme je pouvais atteindre le paradis et retrouver l'homme que j'avais aimé jusqu'à ma mort. Un sourire s'étala sur mon visage à cette idée et c'est, enjouée, que je répondis à Jude:

" Mais votre idée est tout simplement fantastique. Faire prendre feu au bateau serait un moyen idéal pour que nous puissions tous mourir une bonne fois pour toute. " disais je tout en la regardant complètement surexcitée. Je renchérissais alors : " imaginez si le bateau prend feu: plus de huis clos, plus de mari envahissant et le Paradis tant attendu. Et j'en suis sur que la bas, le temps ne se déréglera plus jamais! "
Revenir en haut Aller en bas


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 8 Sep - 12:39



Votre mission si vous l'acceptez est...


Nayah Gallagher & Jude Macbeth.
Dans la Bibliothèque.
09 juin 1913

Le temps, un mystère compliqué à résoudre et un véritable casse-tête pour les deux jeunes femmes qui venaient de se rencontrer. Elles discutaient toutes les deux, mettant en commun leur vécu, mais il n'y avait rien qui puisse les aider à trouver une solution radicale pour calmer le temps. Alors qu'elles continuaient à discuter, un flash blanc apparu, aveuglant les deux revenantes et quelques secondes plus tard, il n'y avait plus rien. La pièce était la même, mais éclairée et au dehors il faisait nuit. Que pouvait-il bien se passer encore? Surtout qu'elles étaient seules dans cette pièce, alors que ce n'était pas le cas il y a quelques secondes. Tout à coup, un homme entra bruyamment dans la bibliothèque et vous cria.

"Mesdames que faites vous ici. Montez sur le pont des embarcations, le navire va couler!" Disait-il en leur mettant dans les mains un gilet de sauvetage.

A cet instant vous réalisez que vous avez été conduite durant la nuit du naufrage, le 15 avril 1912, soit plus d'un an en arrière.

Option 1 ♣ Vous êtes désespérez et ne savez pas quoi faire.
Option 2 ♣ Vous décidez de rester ici, pour attendre à nouveau que le temps se dérègle.
Option 3 ♣ Vous suivez le steward dehors et vous sauvez votre peau.
Option 4 ♣ Vous partez à la recherche du Capitaine.

♦ Déroulement de la mission : Voilà votre mission, la mise en situation a été dite et vous avez maintenant plusieurs options qui s'offrent à vous. Attention, vous pouvez en prendre qu'une, donc vous devez ensemble vous mettre d'accord sur le moyen à utiliser.
Pour le moment vous êtes libre, mais un PNJ pourra venir à tout moment perturber votre jeu. Attention, votre mission commence dès maintenant !



_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mar 10 Sep - 14:20


Le temps se joue de nous.
Avec Nayah Gallagher nous venons de partager nos récits et tout comme moi, elle n’avait trouvé personne avec qui parler normalement. Notre histoire était folle et si je ne l’avais pas vécu de mon côté, je n’aurais jamais pu croire une telle affaire. Revivre la même journée tous les jours, c’était fou et pouvait rendre fou n’importe qui. Heureusement j’étais solide, contrairement à la pauvre femme devant moi qui était presque hystérique, surtout vu comment elle m’avait agressé avant. La pauvre, heureusement qu’elle était tombée sur moi quand même. Je fus heureuse d’entendre la revenante qu’elle trouvait mon idée d’aller parler au Capitaine bonne. Enfin, on reconnaissait mon talent ! Elle m’avoua ne pas connaître sa cabine. Heureusement, je savais où le trouver, sa cabine se trouvait sur le pont des embarcations, en compagnie du personnel de ce navire, ainsi, il pouvait tout contrôler. J’avais pu voir où elle se trouvait, quand on m’avait fait une visite privée du navire, avant le naufrage, à l’époque c’était Mr Smith le capitaine de ce navire, mais la cabine devait toujours être la même. J’avais dans l’idée de questionner notre Capitaine pour en savoir plus, lui devait avoir des réponses à nos questions, puisqu’il était le maître à bord.

« Je sais où le trouver, il n’y a pas de soucis pour ça, à nous deux on pourra le cuisiner et j’espère bien qu’il ne résistera pas, sinon je lui ferais passer un sale quart d’heure. » Disais-je sur un ton qui montrait que je n’étais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds.

J’avais aussi proposé de mettre feu au Titanic, pour moi cela pouvait être une bonne idée, si on menaçait le navire, il pourrait vouloir arrêter sa mascarade avec le temps et nous serions enfin libérés moi et ma camarade d’infortune. Cependant, je compris tout de suite que Nayah souhaitait faire brûler le navire pour que nous mourions tous. Mon Dieu, pourquoi avais-je proposé ça, je me trouvais maintenant avec une suicidaire. Je la regardais avec des yeux ronds, puis quelques secondes plus tard, il ne paraissait plus rien sur mon visage. J’affichais un air bienveillant et je confortais la suicidaire dans son idée.

« Oui ça pourrait très bien avoir cela comme conséquence, mais allons voir avant le Capitaine, s’il ne nous aide pas on pourra utiliser la manière forte. » Disais-je non sans me méfier de la revenante.

J’allais me lever, quand soudain, il y eu un grand flash blanc aveuglant. Surprise, je fermais les yeux me demandant bien ce qu’il pouvait encore se passer. Ce bordel allait-il s’arrêter un jour, nom de Dieu ! Quand j’ouvris à nouveau les yeux, je me trouvais toujours dans la même pièce, mais elle était vide. Cette dinde de bibliothécaire n’était plus là, tout comme les autres passagers qui s’étaient trouvés avec nous. Pourquoi avaient-ils tous disparu ? A travers l’un des hublots, je vis qu’il faisait noir, alors que nous étions encore en plein jour, il y a quelques secondes. Je me tournais vers Nayah, inquiète à propos de cette situation, mais avant que je ne puisse dire quelque chose, un homme entra à grand fracas dans la pièce, le visage apeuré. Il nous cria presque dessus, en nous disant que le navire allait couler. QUOI ? Le Titanic avait déjà coulé avait-il heurté à nouveau un iceberg ? L’homme nous mit dans les bras un gilet de sauvetage à chacune et il ressortit comme il était venu.

« Mais, c’est quoi encore ce bordel ? » Demandais-je. « On ne serait quand même pas revenu à la nuit du naufrage ? » Demandais-je à Nayah pour qu’elle confirme mes doutes. Il y avait les mêmes cris au dehors, les mêmes bruits que durant cette nuit, mais tout cela était impossible, le Titanic ne peut pas couler deux fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 15 Sep - 9:29

Je fixais Jude concernant cette idée de mettre le feu sur l'ensemble du bateau. C'était bien une bonne idée pour pouvoir nous libérer du Titanic. Nous étions tous liés à lui et de ce fait, le couler nous permettrait alors d'être libre. Pour ma part, je ne désirais que cela, j'avais vécu tant d'années que le goût de la vie avait quelque chose d'amer, de déjà vu. Comme un jouet qu'un enfant avait trop utilisé. Cela était le même sentiment pour moi et j'espérais que ma compagne le comprendrait. Après tout, elle était revenante mais peut être se suffisait-elle à sa condition sur ce bateau. Pour moi, j'étais comme une prisonnière : de ma jeunesse, de mon mari et maintenant du temps.

La première classe connaissait le chemin pour aller chez le capitaine. Elle trouvait l'idée du feu bonne quoi que je crus entrapercevoir une lueur d'inquiétude sur les yeux. Cela devait être le fruit de mon imagination car l'espace de quelques secondes après, un sourire bienveillant venait éclairer son visage. Il nous restait plus qu'à trouver le Capitaine et ensuite à trouver un moyen efficace de supprimer le navire. Je songeais à ces cales qui constituaient le fond du navire. Entre les automobiles, les bagages et certainement d'ajouter un peu de charbon et de bois, il y avait là un moyen de faire flamber le navire. Une fois le brasier allumé, il suffisait d'attendre que l'acier fonde, non? Heureusement qu'elle m'aiderait car à deux, ce sera bien plus simple pour tout synchroniser en même temps. Je songeais également à un autre point, nous allions tous mourir soit brûlé vif ou noyé, j'espérais alors que cette tentative fonctionnerait... Si jamais cela n'était le cas et que nous nous réveillons tous sur le bateau avec cette sensation de mort douloureuse, je risquais d'être bien vite détestée de tous. Ce n'était donc pas le moment de se tromper. C'est pourquoi, j'acquiesçais  la proposition de ma compagne:

" Oui, vous avez raison. Allons le trouver dans un premier temps! " et j'avais retourné les talons afin de me diriger vers la sortie.

C'est alors qu'un éclair blanc apparut aussi bref que furtif m'aveuglant avec une force inouïe. Je fermais les yeux malgré moi jusqu'à temps que je les ouvre à nouveau. Quelque chose avait changé, de différent. La pièce était plus sombre et je mis du temps à réaliser qu'il faisait nuit. Pourtant, à mon arrivée, c'était un beau soleil de matin qui éclairait la pièce. Ici, les lumières étaient allumées et la pièce déserte. Ou était les autres passagers et la bibliothécaire. Je me dirigeais à pas de loup vers un hublot afin de voir le paysage de dehors. En bas, il y avait des remous, à droit et à gauche, tout semblait calme. Et en haut, je remarquais un canot de sauvetage sorti de sa cale et prêt à descendre. J'entendais également du brouhaha dehors.

" Mais qu'est ce que..." Mais je ne pus finir ma phrase car un steward vint en courant ouvrir la porte dans un fracas épouvantable, laissant la porte ouverte et faisant filtrer le bruit d'une agitation sans équivoque. Il nous remit sans ménagement un gilet de sauvetage en nous indiquant que le navire était en train de couler. Je le vis partir tandis que j'entendis Jude jurer et se poser la même question que moi. Était ce le soir du 14 avril 1912?
Me retournant, j'allais vers Jude tout en lui répondant:

" Vous avez raison. Ce flash ne peut être que le signe du temps qui se joue encore de nous. Cette fois ci, c'est le soir du naufrage. Ça ne sert donc à rien de trouver le Capitaine car le précédent est encore en vie pour l'instant... Il ne pourra nous répondre... " Je saisissais le bras de Jude avec douceur comme pour la rassurer, lui montrer que nous devions rester ensemble et ne pas nous quitter: seules, nous allions devoir affronter ce funeste soir. Je ne désirais pas mourir dans cette eau gelée. Trop de gens m'avaient relatés la froideur de l'Atlantique. J'ajoutais alors :

" Je pense que nous devrions aller sur le pont et sauver notre peau. Après tout, si nous devons revivre notre existence, je préfère celle d'après le Titanic plutôt qu'avant! Et le Titanic va couler encore une fois!  "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 22 Sep - 0:48


Le temps se joue de nous.
14 ou 15 avril 1912, je ne savais même pas quelle heure il était, ni si je pouvais encore sauver ma peau de ce naufrage. Le cauchemar recommençait à nouveau, le temps s’était encore joué de nous. Allais-je survivre ou mourir à cette nuit ? Et si je survivais à tout cela, est-ce que je revivrais ma vie ? Celle-ci avait été si trépidante, que pour rien au monde, je ne voudrais tout recommencer. Je ne pardonnerai pas à Archibald son acte envers ma chienne, cet homme était pour moi un lâche et j’étais bien heureuse sans lui, pour rien au monde, je ne voudrais le revoir. Je regardais cette femme qui vivait le même calvaire que moi et en cet instant, j’avais bien envie de l’abandonner pour sauver ma vie. J’étais égoïste, j’avais toujours été ainsi, quand j’aidais les veuves de guerre, ce n’était pas sans arrière-pensée, je voulais parfaire mon image. Quand je me battais pour les droits de la femme, c’était pour moi et non pas pour les autres. J’avais toujours pensé qu’à moi prioritairement et ma fille Emma s’en était vite rendu compte, de toute façon, je n’avais jamais été faite pour être mère, elle ne devait pas m’en tenir rigueur, puisque sur la fin, elle était venue me voir et nous nous étions expliqués. Dans ma vie, je n’avais jamais eu besoin de personne, à part moi-même, de toute façon on ne pouvait que compter sur sa propre personne, les autres étaient inintéressants et surtout beaucoup moins doués que moi. Pendant quelques instants, suite aux paroles du steward j’eus un passage à vite, ne sachant pas vraiment, ce que je devais faire. Ce fut la voix de Nayah Gallagher, qui me ramena à la réalité, alors qu’elle faisait suite à ma remarque à propos de ce nouveau changement de temporalité. Elle pensait la même chose que moi et en ce qui concernait ma remarque à propos du Capitaine, elle me rappela que s’était toujours l’ancien, Edward Smith, le maître à bord. Comment allons-nous faire, si le fou furieux n’était pas là pour nous aider ?

« A moins qu’il nous ait suivi ici ? Mais les chances sont faibles je suppose. » Disais-je tout en réfléchissant. Puis dès que Nayah proposa de partir sur le pont pour sauver nos vies, je lui répondis : « Oui faisons cela ! »

Je me dépêchais alors en dehors de la pièce, toujours en sa compagnie. Après tout, on pouvait s’en sortir ensemble, si elle me ralentissait par contre, je partirais sans elle. Je connaissais bien le Titanic et savait quel raccourci je devais prendre pour me rendre sur le pont des embarcations. Autour de nous, des gens courraient et nous bousculaient au passage. C’était la panique. Il était loin le temps où j’avais pu quitter tranquillement le Titanic pendant son naufrage. Puis soudain, je me posais une question, qui pouvait peut-être paraître idiote, mais qui avait tout son sens pour moi.

« Nayah, vous pensez pas qu’on risque de croiser nos doubles sur ce pont ? Je ne sais si on peut être à deux endroits en même temps, mais nous avons survécu à ce naufrage la première fois, si nos doubles sont là, elles doivent être en haut. Même si je suis magnifique, je ne pense pas que j’apprécierai me voir une deuxième fois. » Disais-je tout en prenant pour le ton de ma voix une pointe de fierté.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mar 24 Sep - 8:39

La panique me gagnait petit à petit au fur et à mesure que j'entendais ces cris déchirants résonner dans l'air. Je revivais les derniers instants du Titanic dans sa réalité. Les souvenirs me submergeaient et je me souvenais de ce que mon esprit avait tant refoulé depuis des années. Le naufrage avait été un traumatisme pour nous, les revenants et je crois bien que beaucoup d'entre nous avait volontairement effacé cette partie de leur vie. Pour ma part, cela avait bien été le cas et je me sentais bien mal en revivant cet évènement. D'ailleurs, Jude semblait autant désemparée que moi. Je la comprenais, ces hurlements n'avaient rien de réjouissant et étaient même très effrayants. Toutefois, il nous fallait nous serrer les coudes et trouvait une solution. D'ailleurs, elle acquiésa à mon idée de partir sur le pont afin d'y voir un peu plus clair, trouver l'issue à ce retournement de temps. Et nous partîmes ensemble vers notre destin.

Le parcous fut un véritable enfer, les passagers criaient, se poussaient, hurlaient, pleuraient. Nous fûmes plusieurs fois bousculés par des gens embarquant leur grosse valise empli de leurs objets personnels. Il y avait de toutes les classes et c'était un véritable chaos. En y repensant et en me rappellant soudainement, mon sauvetage avait presque été tranquille si je pouvais me permettre de dire ainsi. En effet, au moment de monter dans le canot, seul les premières classes avaient eu la possibilité de pouvoir sauver leur vie, comme si notre existence prévalait celle des autres passagers. Qu'est ce que cela pouvait être ignoble! Et pourtant, tous les passagers semblaient être sur le pont à la recherche d'un canot, à la recherche d'un échappatoire. Avec un pincement au coeur, je reconnus bon nombre de passagers que je cotoyais aujourd'hui. Cette scène était plus qu"irréaliste, je revoyais toutes ces personnes que j'appréciais et que je détestais. Et pourtant, il me passait à côté, me regardant telle une inconnue, alors qu'il y a peu j'apprenais un peu de leur vie. J'en oubliais presque ma raison sur ce pont. Tout semblait tellement déroutant, j'avais envie de hurler contre la terre entière. Pourquoi le destin s'acharnait ainsi sur nous. C'est alors que Jude sembla s'aperçut d'un léger détail à vrai dire oublié. Il devait forcément se trouver la Nayah et la Jude de 1912, les vraies, celles qui s'étaient échappées du Titanic. Cela me fit froid dans le dos, que ferais je si je croisais mon double. Je risquais d'être surprise et de voir une jeune femme que le destin n'avait jamais préparé à un tel chaos. C'était cettain, je ne me reconnaîtrais pas. Heureusement qu'il y avait Jude pour détendre l'atmosphère qui rappela que la voir en double ne la dérangeait pas tant elle se trouvait magnifique. Je fus d'abord surprise puis amusée avant de lui répondre :

" Vous apprécierez de vous voir, certes, mais je crains que ce ne soit le cas pour votre Jude de 1912. Elle ne connaît encore rien des bizarreries du bateau. Non, ne sait qu'elle serait sa réaction. Après tout, sommes nous en train de modifier le cours des choses? " disais je tout en continuant à marcher d'un pas énergique.

C'est alors que j'en profitais pour m'accouder au pont et regarder au loin. Je vis quelques canots déjà à flot et ce fut un soulagement soudain pour moi. Mon double avait embarqué dans l'un des premiers canaux aussi je n'aurais pas le souci de voir mon reflet. Je me retournais et repris ma marche accompagnée de Jude, je lui fis part de ma découverte:

" Il y a des canots déjà descendus. J'y suis probablement dedans, c'est certain. Cela veut aussi dire qu'il reste plus beaucoup de canots, il faut faire vite. " disais je tout en essayant de voir au loin. J'apercevais  au loin un attroupement sans doute des passagers en attente de leur survie. Nous arrivâmes rapidement sur place et je manquais défaillir: droit devant, se trouvait Jules, mon mari. Pour l'instant j'étais derrière lui, aussi il ne m'avait vu. Pourtant j'étais paniquée à l'idée qu'il puisse me voir. Je m'adressais alors à Jude le visage inquiet :

" Jude, il y a mon mari devant nous. Pourtant j'ai embarqué sur le canot. S'il me voit, il ne va pas comprendre! Oh mon dieu, comment pouvons nous faire? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Ven 4 Oct - 22:27


Le temps se joue de nous.
Comment réagir à une telle situation ? Qui le pourrait ? Revivre une scène que nous avions déjà vécu, qui plus est, qui a été un évènement très marquant, ce n’était pas une chose que nous aimerions revivre. Le 14 avril 1912, j'ai été l’une des premières à monter dans l’un des canots de sauvetage, dès que j’ai entendu du bruit au dehors, j’ai su qu’il se passait quelque chose de grave. Je m’étais donc préparé, j’avais pris mes affaires, les plus importantes, mon chien et mon mari et nous étions venus sur le pont des embarcations. Il y avait quelques premières classes, qui comme moi avaient vite réagis et des stewards. Nous étions une petite trentaine à monter à bord du canot, la moitié de sa capacité, mais si le coup, je m’en moquais, je voulais sauver ma vie, mais je n’avais pas sauvé celle de ma chienne. Personne n’avait voulu la faire monter à bord, pauvre petite Ruby, elle avait dû perdre la vie dans d’effroyable souffrance. Notre canot à moitié plein avait fini par descendre, nous emportant loin de ce paquebot et surtout loin d’une mort certaine. Je me demandais vraiment si en ce moment, j’étais sur le canot, ou bien si je restais là, à courir pour sauver ma vie. J’étais avec Nayah et je me dépêchais aussi vite que je pouvais, bousculant des personnes au passage, manquant de tomber par moment. Cette situation m’inquiétait, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre avec tout cela. Peut-être que tout cela était faux, mais ce n’était qu’une supposition, je ne voulais pas prendre le risque de mourir dans d’atroces circonstances, imaginez, si je finissais défiguré, jamais je ne pourrais m’en remettre. Ma peau avait toujours été si parfaite, même quand mes premières rides sont arrivées. Le lait d’ânesse a des vertus vraiment magiques, je vous le dis ! Nayah me fit alors remarquer que mon double n’apprécierait peut-être pas de me voir, en effet, je n’imagine pas sa tête, si elle se voyait deux fois, mais je ne pense pas qu’elle le prendrait si mal que ça. J’étais une femme assez spéciale vous savez !

« Je dois déjà être loin du navire à cette heure, je suis partie à bord du premier canot de sauvetage. » Lui disais-je pour lui expliquer, qu’il n’y avait aucune chance pour que je me vois.

On était maintenant sur le pont et avec Nayah, on se penchait pour voir que les premiers canots s’éloignaient déjà du navire. A cette heure, je savais que beaucoup allée mourir, 1500 personnes avaient perdu la vie en cette nuit. Je m’étais toujours moquée des nombreux morts, mais désormais que je faisais partie d’eux, j’avais peur. Je ne le montrais pas, j’avais l’espoir de sauver ma peau, mais aussi celui de voir quelque chose se produire, comme dans cette bibliothèque. Nayah m’avoua qu’elle devait être dans l’un des canots qui venaient de partir, mais aussi qu’il n’en restait plus beaucoup. On était foutu, je le savais, le fait que nous soyons là, n’était pas dans l’ordre des choses, mais battons nous, on a peut-être nos chances de quitter ce navire à nouveau. Je ne lui répondis pas, je me dépêchais, tout en l’entrainant avec moi, vers un attroupement, qui attendait de pouvoir monter dans un canot de sauvetage qui n’avait pas assez de place. La politique était toujours la même, « Les femmes et les enfants d’abord. » De nombreux hommes tentaient tout de même leur chance, certains arriver à embarquer sur les canots, selon le steward, d’autres n’avaient pas cette chance. Je tentais de faire des coudes, pour m’en sortir, jusqu’à ce que Nayah m’alerte, son mari était là. Il ne manquait plus que cela !

« Il ne doit pas vous voir, c’est impossible ! Je ne sais pas, si on se cache, on ne pourra pas sauver notre peau. » Lui disais-je, tout en envoyant des regards menaçants vers ledit mari. « Votre mari est mort durant ce naufrage ? » Lui demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Jeu 10 Oct - 9:27

J'étais pétrifiée, je voyais la silhouette de mon mari devant moi. Je le reconnaissais d'entre mille avec ses cheveux bien coupés, ses oreilles un peu décollés et puis il y avait ce grain de beauté dans le cou que je n'avais jamais aimé d'un point de vue esthétique. D'ailleurs, quand je le vis regarder à sa droite, j'eus confirmation qu'il s'agissait bien de lui. Toutefois, le voir m'enchantait guère. En effet, il devait croire que j'étais sur le canot de sauvetage. Et pourtant, je me trouvais en cet instant même derrière lui.
Heureusement pour moi, Jude sembla compréhensive car elle me confirma qu'on ne pouvait rester ici sachant que mon mari était là. Je fus heureuse de constater qu'elle ne me laisserait tomber dans ce mauvais critique, après tout, c'était tout à fait dans ses droits de me laisser dans un pétrin sans nom et de s'enfuir. Mais je crois bien qu'elle avait compris, comme pour moi, que le problème était autre, il était même compliqué. Après tout, si nous embarquions sur le canot, que nous arriverait-il puisque nous étions déjà mortes? Et puis, je doutais qu'elle puisse s'en sortir sans mon aide. Le bateau, par ses bizarreries avec le temps, devait vouloir que nous restions ensemble?

Je ne savais point, cela n'était que des suppositions.
" Oui, il est mort durant le naufrage. Il n'a pu avoir de canot malheureusement. " disais-je afin de répondre a la question de Jude. Je regardais aux alentours avant de m'écriais: " Il faudrait trouver un autre canot mais je ne sais même pas s'il y en a un encore! " disais je d'un air désespère en me tordant les mains.
Ce fut là que les choses se corsèrent. En effet, je vis Jules tourner la tête et regarder derrière lui comme s'il cherchait à voir le nombre de personnes à faire monter dans le bateau. Il retourna vivement la tête pour fixer à nouveau le canot. Puis, il tourna sa tête de profil l'air interrogateur. J'en fus horrifiée. Cet air là, impossible de me tromper, il m'avait vu.

" Jude, courez!!!! " hurlais-je en saisissant la main de ma compagne et en me mettant à courir. J'entendis juste mon mari marmonner mon prénom mais je m'étais déjà enfuie. La peur me donnait des ailes et je n'osais imaginer ce qui pouvait se passer si nous modifions le temps. Je courus à en perdre haleine comme si ma vie en dépendait. Le pont dans la partie ou nous étions était devenu désert, les canots ayant été desservi. Et alors que nous étions arrivées, au début, à l'arrière du bateau, voilà que nous nous trouvions à l'avant. Bien entendu, nous pouvions rejoindre l'autre côté du pont en passant par le poste de navigation du bateau mais le spectacle devant moi me fit stopper ma course net.

L'avant du Titanic était sous les eaux, il s'enfonçait lentement tandis que l'eau bouillait furieusement en emmenant le navire insubmersible dans les abysses. Je n'avais vu ces images, j'étais dans le canot, ma vie sauvée et un enfant en moi, j'étais avec Charlotte, la fille de Blanche, mon amie qui avait choisi de se sacrifier avec son mari. Et pourtant, ce soir là, avec Jude, je réalisais l'ampleur de cette catastrophe humaine. Je découvrais les conditions de ce naufrage, cette sensation de se dire que la vie allait bientôt nous quitter. L'eau était froide, glaciale, elle ne nous permettait de rester en vie dedans. Je frissonnais et sentis les larmes me monter aux yeux, c'était bien trop dur. J'avais de la peine pour tout ceux qui avaient pu mourir sur ce bateau ce soir là. Ces gens que j'avais fini par connaître après mon retour. Jamais ils n'avaient aborder le sujet de leur mort ou alors cela avait été avec d'humilité. Je me rendais compte aujourd'hui du calvaire qu'ils avaient pu vivre. Je laissais libre cours à mes larmes et regardais Jude:

" C'est horrible... Je vois le Titanic couler.. Et pourtant, je n'avais jamais compris ce que cela pouvait être le naufrage... "

J'avais soudain envie de retourner voir Jules. De le prendre dans mes bras, de le serrer, de lui dire qu'il avait été courageux et qu'il avait eu une magnifique petite fille après sa mort. En un instant, la haine que j'avais pu ressentir à son encontre s'était évaporée pour laisser place à de la compassion. Mais je ne voulais abandonner Jude, j'avais besoin d'elle. Et aller voir mon mari serait une très mauvaise idée. C'est pourquoi, je balayais d'un revers de main mes larmes et je m'adressais à la Première Classe:

" Pardonnez moi mon moment de faiblesse. Nous devrions continuer et aller sur l'autre côté du pont... " disais je tout en essayant de reprendre mes esprits.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Sam 26 Oct - 16:30


Le temps se joue de nous.
Le naufrage du Titanic, une catastrophe que je n’avais pas réellement connue, seulement de l’extérieur. De cette nuit que j’avais passé dans un canot de sauvetage, je me souvenais du froid, des cris qui provenaient du navire, des bruits de cauchemar, mais le reste, je l’avais ôté de ma mémoire. J’étais une personne égoïste, pour moi ce naufrage avait été le début d’une nouvelle carrière, j’avais saisi cette opportunité pour me mettre en avant, mais quand je voyais tout cela, je ne savais plus quoi faire. Si j’avais été présente à bord, et si je n’étais pas tout de suite monté dans un canot de sauvetage, je serais probablement mort. Pourtant, je n’étais pas une personne qui se laisse abattre, je vaincrais le temps et cet évènement, cela n’allait pas être un naufrage ou un navire qui allait m’atteindre. Je regardais les gens courir dans tous les sens, les ponts vident de canot, comment allais-je me sortir de tout cela. Je ne savais même pas, si l’autre Jude avait embarqué sur un canot, ou si elle n’existait pas. Je regardais autour de moi, à la recherche d’une idée, mais Nayah finit par me distraire en me disant que son mari était là. Je lui demandais alors s’il était mort dans le naufrage, elle m’avoua que oui. Mince ! Voilà un problème qui pourrait être contraignant. Si le mari voyait sa femme, alors qu’il l’avait sauvé juste avant, il ne pourrait plus rien comprendre.

« Désolé. » Disais-je sans réellement le penser. Puis elle lui conseilla d’aller trouver d’autres canots, sans savoir s’il y en avait encore. « Tous ne sont pas partis, certains ont fuis à la dernière minute, on a encore une chance. » Réfléchissais-je.

Mon regard bleu se posa sur le mari, qui était toujours non loin de là, puis, sans que je pus faire quelque chose, Nayah partit en courant vers l’avant du navire. Etait-elle folle ? L’avant est la partie qui a coulé en premier, nous allons nous se retrouver les pieds dans l’eau. Je courrais alors après elle, bousculant des personnes au passage, pour rejoindre cette fille complètement détraquée. En la suivant, je me retrouvais à l’avant du navire déjà sous les eaux pour trouver Nayah qui avait stoppé sa course stupéfaite par ce spectacle. Sans prendre de pincettes, je la tournais vers moi et lui criait dessus.

« Non mais vous êtes complètement folle de partir comme ça et si je vous avais perdu de vu, j’aurais fait quoi ? » Disais-je furieuse, mais je me calmais bien vite face à ce petit moment de faiblesse de la part de la revenante. « Je n’aurai pas dû m’énerver, mais ne faites plus ça, sinon ça ira mal. » Ajouta la blonde méfiante. Je regardais autour de moi, à la recherche d’un canot, mais beaucoup étaient déjà partis, peut-être aurions-nous plus de chance avec les radeaux, à moins que nous n’étions pas faites pour survivre à ce nouveau naufrage. Nayah essuya ses larmes et se tourna vers moi me proposant de continuer notre chemin. De mon côté, j’étais en pleine réflexion en quête d’une idée, puis une lumière s’alluma au-dessus de ma tête. Et si… Non c’était étrange, mais nous pouvions essayer, cela ne nous coûterait rien.

« Nayah, je viens d’avoir une idée folle. Pourquoi on ne provoquerait pas le temps, au lieu de survivre, nous pourrions mourir, ou vous pourriez aller à la rencontre de votre mari. Je sais que c’est dingue, mais cela pourrait forcer la personne qui nous fait ça de revoir ses plans. » Lui proposais-je, tout en espérait qu’elle adhère à cette idée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 3 Nov - 11:41

L'eau bouillonnait furieusement devant nous tandis que le bateau s'enfonçait lentement mais sûrement dans l'eau qui, d'après ce qu'il en avait été dit, était glaciale. En dehors de la panique qui prenait possession de mon être, je ressentais également de la peur. Elle me nouait le ventre et m'empêchait d'avoir toutes idées rationnelles. C'est pourquoi, j'étais heureuse de me trouver avec Jude. Elle avait un sang froid extraordinaire en toutes circonstances. Quoi que, en ce moment même, elle semblait furieuse. Car dès l'instant ou je lui avais ordonné de me suivre en me mettant à courir, elle m'avait suivi sans comprendre pourquoi je quittais, sans doute, un canot libre pour aller en direction de l'avant du bateau coulant de plus en plus à chaque seconde écoulée. A cet instant, j'étais tellement bouleversée que je ne tenais compte de ce soudain accès de fureur: après tout, revivre le naufrage du Titanic, n'avait rien de glorifiant et mettait nos nerfs à rude épreuve. De même, Jude sembla s'adoucir et s'excusa d'avoir crié tout comme elle me demanda de ne plus me mettre à courir sans la prévenir. Je la regardais un court instant sans réponse, mon visage indéchiffrable, puis, je lui répondis: " Désolée, Jude, je n'aurais pas du me mettre à courir ainsi. " je déglutissais avant d'ajouter : " Dès lors que j'ai croisé le regard de mon mari, j'ai paniqué et j'ai pensé qu'à le fuir. J'avais peur de changer le cours des choses en le laissant me reconnaître et me voir ici alors que je suis déjà sur le bateau et que nous nous étions dis adieux... "

Je reportais mon regard sur le devant du bateau, il nous fallait trouver une solution assez rapidement. Faute de quoi, nous risquions de finir en glaçon. Peut être devions nous aller de l'autre côté du pont pour voir si d'autres canots étaient encore là? Peut être devions nous retourner voir Jules? Je n'en savais rien et mon esprit était confus. Il me devenait de plus en plus dur de garder la tête froide quand tout me donnait envie de hurler, de tout plaquer, de raconter à la terre entière tous les malheurs s'abattant sur nous.

Et puis, il y avait Jude, heureusement pour moi. Sa présence devenait un précieux soutien. Elle avait raison, je ne pouvais partir en courant sans la prévenir, ni prendre une décision sans lui avoir toucher deux mots au préalable. Et puis, si jamais je venais à la perdre, que deviendrais-je, comment pourrais-je m'en sortir ici? Je frissonnais rien qu'à l'idée de me savoir seule au monde ici quand soudain la voix de Jude me ramena à la réalité.  Je l'écoutais buvant ses paroles. Son idée était tout simplement bonne. Après tout, lorsque nous mourrions ici, nos corps se retrouvaient dans nos chambres le lendemain et nous nous réveillons comme si de rien était. Peut être était ce là, la meilleure des solutions? Toutefois, l'idée de rejoindre Jules me paraissait moins opportune que celle de mourir. Ce serait là un formidable pied de nez au fou furieux nous causant cette mésaventure.

" vous avez raison, Jude. "Disais- je d'un air songeur, puis j'ajoutais: " Mourir est la meilleure de solutions, et puis, nous nous réveillerons le lendemain ."

Maintenant, la question principale était de savoir comment nous allions pouvoir mourir? Je fixais l'eau et je frissonnais déjà à l'idée de sa froideur mais je crois bien qu'il était trop tard pour chercher un autre moyen, ce serait reculer pour mieux sauter. La solution se trouvait devant nous. C'était tout de même irréaliste, devoir décider de mourir pour se réveiller. Mais ou était la rationalité dans cet instant? Pourquoi tout cela? Je me tournais vers Jude pour lui parler sans doute pour la dernière fois juste ce soir: " Prête pour un petit bain? " disais je en émettant un rire sans joie.
Revenir en haut Aller en bas


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mar 12 Nov - 18:31



Votre mission si vous l'acceptez est...


Nayah Gallagher & Jude Macbeth.
Dans la Bibliothèque.
09 juin 1913

Le temps avait ses caprices et il était prêt à conduire ses victimes jusqu'à leurs derniers retranchements. Ici, Nayah et Jude étaient prêtes à aller jusqu'à la mort, plongeant dans les eaux glacées de l'Océan Atlantique. De quoi bien défier le temps. Un plongeon un seul et les deux jeunes femmes allaient connaître la mort. Elles plongent puis dès qu'elles plongèrent dans l'eau, la mort vint les prendre, puis tout fut blanc. Le temps, la mort, tout deux conjointement liés ramenèrent Jude et Nayah à leur vie normal. Le lendemain matin, quand elles se réveillèrent, elles étaient dans leur lit, bien au chaud, comme si rien ne s'était déroulé. En défiant le temps, elles étaient parvenues à régler leur problème. Chaque solution avait un prix et ce soir, cela avait été leur mort. Qui sait, peut-être que ces deux jeunes femmes se retrouveront ailleurs sur le Titanic, mais dès maintenant, cette mission s'achève.

♦ Déroulement de la mission : Voilà votre mission, la mise en situation a été dite et vous avez maintenant plusieurs options qui s'offrent à vous. Attention, vous pouvez en prendre qu'une, donc vous devez ensemble vous mettre d'accord sur le moyen à utiliser.
Pour le moment vous êtes libre, mais un PNJ pourra venir à tout moment perturber votre jeu. Attention, votre mission commence dès maintenant !



_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Dim 17 Nov - 17:47


Le temps se joue de nous.
Mourir, pour renaitre ? Pourquoi pas, j’étais prête à tout pour sortir de cet Enfer il semblerait que Nayah Gallagher aussi. Avec elle, je découvrais l’horreur du naufrage, ceux qui allaient mourir et dont je m’étais moquée jusqu’à maintenant. Elle avait vu son mari et l’homme avait arrêté de nous poursuivre, peut-être craignait-il d’aller à l’avant du navire qui allait couler. L’eau était devant nous, nous attendant sagement, prête à nous avaler. La solution, cette solution s’était la seule que nous pouvions avoir, cela ne servait à rien qu’on se batte, nous ne finirions pas mourir durant ce naufrage auquel nous avons survécu auparavant. Mère avait raison en parlant de Dieu, cela ne servait à rien de le défier, il fallait se soumettre à lui. Je n’avais jamais été croyante auparavant, mais pourtant je récitais en ce moment même mes prières. J’étais morte qu’une seule fois, chaudement dans mon lit, entouré de mes proches et de mes chiens, cette fois-ci je savais que j’allais souffrir et je ne le voulais pas. Le conflit à l’intérieur de moi était intense, d’un côté je ne voulais pas mourir, mais de l’autre je voulais mettre fin à tout cela. Savoir que Nayah était d’accord avec moi et voulait se jeter à l’eau pour mettre fin à cette situation me rassurait. Je ne serais pas seule et elle non plus, ensemble, nous ferions le grand saut, prêtent à mourir, prêtent à retourner dans nos vies. Je sentais ma main trembler en imaginant la température de cette eau. Elle devait être glacée, d’ailleurs combien durant ce naufrage sont morts à cause de l’eau glaciale ? 1500 ? Je ne m’en souvenais plus, les chiffres de l’époque ne m’ont pas vraiment marqué. J’espérais vraiment, comme le suggéré Nayah que nous nous réveillerons le lendemain matin. Il fallait que je prie pour ça ! Mon Dieu, je ne me souviens même plus de mes prières. J’étais désespéré et j’allais me tuer volontairement et même si c’était mon idée, je la trouvais maintenant stupide. Nayah me donna du courage et se tourna vers moi me demandant si j’étais prête pour le grand bain. Pas du tout rassurée, je me tournais vers elle et lui dit un simple : « Prête ! ». Je lui tendais la main, cette fois-ci c’est à deux que nous sauterons, après tout on s’était retrouvé dans cette aventure à deux, je ne pouvais pas me détourner d’elle. Avant de sauter, je prononçais : « Seigneur sauve moi. » Puis tout en tenant toujours la main de ma compagne d’infortune, je sautais. La chute ne fut pas longue, mais l’eau glacial me donna la sensation que des lames me transperçaient une à une. Instinctivement je lâchais la main de Nayah, puis le froid fut tellement intense, que mon cœur s’arrêta sur le coup face à un tel choc.
Etonnement, je me réveillais en sursaut, mais cette fois-ci dans mon lit. J’étais sous le choc, face à la mort que je venais de subir et face à ce changement de cadre. Aussitôt je fis aller la clochette que j’avais sur ma table de chevet et qui appelait ma femme de chambre. Celle-ci entra aussi, le sourire aux lèvres prête à tout pour me servir.

« Oui madame ? » Me demanda-t-elle.
« Apportez-moi mon petit déjeuner. » Lui ordonnais-je.

Le temps qu’elle le prépare j’aurais le temps de réfléchir, mais aussi de voir si je m’étais enfin sortie de cette galère. La pièce était correctement rangée, mais ma chienne ne se trouvait pas là. Etonnant, elle dormait toujours à mes côtés. Je l’appelais et ma petite Ruby vient en courant, sautant sur le lit pour me rejoindre. Ce matin, elle portait un collier rose, bien différent de celui qu’elle portait durant le jour qui se répétait. J’étais soulagée, j’allais enfin pouvoir oublier tout ça et reprendre le cour de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   Mer 27 Nov - 23:54

Je regardais l'eau emmener le navire dans ses profondeurs abyssales. Lentement mais sûrement, nous nous enfoncions dans les eaux noires de l'océan. J'entendais au loin ces cris, ces craquements sinistres de bois qui se cassent, j'entendais l'électricité se couper, le grondement de l'eau aspirant le bateau. Et j'entendais les battements de mon cœur s'affolant de plus en plus. Vivre une telle catastrophe était quelque chose d'horrible, l'angoisse nous tenaillait, la peur nous tiraillait. Je sentais qu'au fond de moi, je devais mourir. Il n'y avait que cette solution, de toute manière, nous étions foutues Jude et moi. Quelle était la solution!? Sauter dans un canot rempli de passagers effrayés? Toutes deux nous avions l'ultime conviction que la solution se trouvait dans la mort: c'était même plus, c'était une certitude. Aussi, naturellement mon regard s'était porté vers ma compagne et je lui avais proposé d'aller dans l'eau. Je ne savais si elle accepterait ou non, mais elle acquiesça prête à braver la mort.
Elle me tendit alors sa main que je pris instantanément. Je la serrais du plus fort que je pouvais. Je ne voulais rompre ce lien, nous allions mourir et je ne voulais me retrouver toute seule.

" Prête? " me demanda Jude. Auquel, je lui répondis cette fois ci par un sourire sincère : " Prête! " Je devais être forte et ne pas avoir peur de mourir: j'espérais que je me réveillerais ou mieux, que je rejoindrais le paradis: l'idée de rejoindre Camille me réjouissait grandement. Quel bonheur de pouvoir retrouver l'être aimé.

C'est alors qu'ensemble, je sautais avec Jude par dessus bord. Tout se passa alors extrêmement vite, je n'eus le temps de réaliser, juste j'entendis ma compagnie prier et soudain ce fut le choc avec l'eau. Nos mains se lâchèrent face à la surprise du plongeon. L'eau était glaciale et au delà de la froideur, j'avais l'impression que mon corps tout entier  brûlait sous la morceau de l'océan. Toutefois, je remontais à la surface tandis que j'essayais de reprendre mon souffle. J'étais encore en vie et je grelottais si fort que j'avais l'impression que mes membres se disloqueraient. Nous étions dans notre réalité en été avec des températures plus chaudes, ici, l'eau était rendue glaciale par la présence des icebergs. J'avais tellement froid, je désirais  que la mort arrive vite mais le choc du plongeon ne m'avait même pas tuée... Il fallait donc que je meurs le plus vite possible afin de cesser cette douleur irradiant mon corps entier. J'avisais alors l'avant du bateau à moitié dans les eaux et je voyais les rambardes encore visibles tandis que d'autres disparaissaient au fur et à mesure. Nageant vers elles, je tentais d'ignorer les cris résonnant autour de moi, je nageais afin de d'oublier la peur de cette mort. Arrivant, à proximité du bastingage, j'attrapais la rambarde d'acier et m'y agrippait. C'était la fin, je ne voyais comme solution que de me noyer. Aussi, j'entrepris de descendre vers le fond de l'eau, suivant la tige d'acier. Je descendis autant que je pouvais, sentant au fur et à mesure mon besoin de respirer à nouveau. Mais je devais tenir bon, coûte que coûte, la mort était ma solution unique dans cet endroit. Aussi, je continuais à rejoindre le fond de l'eau. Je sentis mes poumons crier, menaçant d'exploser à tout moment. Je tins bon jusqu'à ce que je sentis que je ne pourrais tenir. Ma bouche s'ouvrit cherchant de l'oxygène et l'eau s'engouffra dans ma gorge, atteignant mes poumons. La souffrance était extraordinaire mais je me sentis mourir rapidement. Ma dernière pensée alla vers Camille jusqu'à je sentis mon esprit divaguer...

Puis, je me réveillais soudain, poussant un hurlement strident, reprenant mon souffle comme si j'étais toujours dans l'eau.
Je me trouvais dans ma chambre de première classe. Pas de paradis, pas de Camille. Était de encore la même routine? Il me fallait vérifier. Aussi, je m'apprêtais aussi vite que je pouvais et me rendis à la salle ou se trouvait Heloise. Au lieu de venir à moi, elle me fit simplement un signe de la main et ensuite, je fus accaparé par Blanche. Oui, tout avait changé, le monde était revenu à la normal?
Devais je en être heureuse?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: [MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "   

Revenir en haut Aller en bas
 

[MISSION] Nayah & Jude ♣ " Où est le temps? "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Première mission
» Un kit pour Jude SVP.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ ::  :: Pont C :: Bibliothèque des 2èmes Classes-