AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana   Mar 18 Juin - 23:40





Under the moon light
il fallait bien tomber sur elle !


Insomnie. Voilà mon problème : je faisais de l'insomnie. Je n'arrivais pas à dormir mes 8 heures de sommeil. Je m'allongeais dans mon lit et pouf ! mes yeux devenaient ronds comme deux billes. C'était impossible de m'endormir. Énervée de ne pouvoir passer une nuit normale, je me redressais dans mon lit, sortait mes longues jambes de sous la couette et commençait à faire les cents pas dans ma cabine. Rien à faire, je n'étais toujours pas fatiguée. Seule, plantée au milieu de ma cabine dans les appartements des premières classes, je n'avais rien d'autre à penser qu'à Joseph et Georgiana. Comment Joseph, cet homme de si grande classe, avait-il pu tomber dans les pièges d'une vulgaire troisième classe ? Décidément, ça m'échappait. Ce qui m'échappait encore plus, c'était de savoir qu'il l'avait laissé me frapper dans la soirée du meurtre. Comment avait-elle pu oser me toucher ? Je n'avais rien fais de mal, j'avais seulement tenter de faire retrouver la raison à Joseph ! Il aurait dû comprender, ce soir là. Il aurait dû comprendre que j'étais faite pour lui. Mais je ne lâcherais pas le morceau tant qu'il n'aurait pas compris que j'étais faite pour lui, qu'il était ma deuxième moitié. Lassée du même décor, je décidais d'aller me promener sur la promenade des premières classes. Je saisissais ma clef, sortait de ma luxueuse cabine et marchait jusqu'à la promenade. Le bateau tanguait de partout et j'écoutais le doux son des vagues qui se fracassaient contre la coque du navire. J'aimais ce paysage, surtout de ce point de vue. Je m'accoudais à la rampe et regardait les étoiles. Combien y avait-il de ces petites boules lumineuses ? Je tentais de les compter. Une, deux, trois, quatre .. Oh et puis, on s'en fichais. En général, cet horizon qui s'éternisait était très apaisant et je pouvais dormir après une courte promenade. Mes yeux commencaient à cligner lorsque j'entendis une porte claquer puis des bas derrière moi. Je me retournait et qui voyais-je ? Cette catin, cette fameuse Georgiana O'Hara. Comment osait-elle se présenter ainsi devant moi, devant mes propres appartements ? J'eu la nausée, mais l'interpella tout de même. Que faites-vous ici ? Ce n'est pas de votre classe, à ce que je sache. J'avais craché mes mots avec dégoût. Pourquoi m'abaissais-je à parler à cette troisième classe ? Tout simplement parce que ça m'amusait. Voir son sourire disparaître était très satisfaisant.

Soudain, je réalisa pourquoi Georgiana était ici : elle était venue voir Joseph. Et s'ils avaient fait des choses ? Des choses considérés comme péché ? D'accord, je n'avais pas à parler, car j'en avais déjà fait, mais ils n'étaient même pas d'un même rang ! Horrifiée, je serrais les dents pour ne pas dire de paroles que je pourrais regretter par la suite.


made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana   Mar 25 Juin - 21:12



Under the moon light.

Pont promenade des premières classes.
Juin 1913
L’heure du brandy était la plus importante pour un homme de première classe et très vite, Georgiana avait fini par découvrir cette tradition. Les dinés étaient longs en première classe en raison des nombreuses discussions et des mets raffinés qui étaient servis. Même si elle ne comprenait pas toujours le pourquoi du comment, elle avait assimilé bon nombre de coutume. A table, elle faisait presque un sans-faute et elle n’avait plus renversé sa coupe de champagne sur la chemise d’un pauvre serveur. Sans Joseph, elle n’y serait peut-être jamais arrivée en si peu de temps. Avec elle, il avait toujours été attentif et lui apprenant ce qu’elle désirait découvrir. La troisième classe n’avait pas encore pu charmer les cœurs de beaucoup de premières, mais certains la voyaient moins d’un mauvais œil et faisait même la conversation avec elle. Pour cela, elle devait beaucoup à son compagnon, qui comme il lui avait rappelé, il était plus riche que beaucoup d’entre eux, donc ceux qui critiqués, ne pouvaient pas le faire bien longtemps, sans s’attirer trop longtemps les foudres de Lord Earnshaw.
Depuis le naufrage, certaines femmes audacieuses avaient fini par imposer leur présence durant ces brandies, parlant dans leur coin et laissant les hommes à leurs rêves et à leurs honneurs. Georgiana était accompagnée de quelques femmes de premières classes avec qui elle avait fait connaissance, dont Ann-Elizabeth qui n’avait pas peur des convenances. Les femmes bavardaient ensemble et riaient de bon cœur, tandis que le champagne coulé à flot et que la pièce était envahie par les odeurs de fumé. Joseph était non loin de là, en compagnie de quelques hommes importants. Georgie se demandait bien de quoi toutes ces personnes pouvaient parler, surtout que leur vie normale avait pris fin avec le naufrage et qu’étant morts, ils ne pourraient plus retourner à leur ancienne vie. Peut-être avaient-ils besoin de ça pour montrer qu’ils étaient toujours en quelque sorte vivants. Bientôt les femmes se lassèrent bien vite de cette ambiance enfumée. Une fois, que ses compagnes l’eurent quittées. Georgiana rejoignit Joseph pour lui annoncer son retour dans leur cabine. Elle quitta alors la pièce et se rendit sur le pont des premières classes pour aller faire quelques pas et respirer l’air frais. Elle était vêtue d’une ravissante robe couleur chocolat à perle et portait un châle de la même texture autour de ses épaules. Autour de son coup, elle portait les diamants que son compagnon lui avait offerts durant un repas. Loin était le temps où elle portait de simple robe en tissus grossier, aujourd’hui, depuis qu’elle était avec Joseph sa vie avait changé et elle avait dû se fondre dans le moule. Elle était au calme, jusqu’au moment où elle croisa la venimeuse Margareth Harrington, qui lui reprocha de suite sa présence à bord de ce pont. Décidément, elle n’avait toujours pas évolué, dire que ça faisait de longs mois maintenant que les troisièmes classes pouvaient se rendre dans les lieux des premières.

« Ce pont m’appartient autant qu’il vous appartient Madame Harrington. » Répondit-elle à l’impétueuse blonde.

Georgiana n’avait pas revu Margareth depuis leur bagarre durant la tempête. Ce jour-là, la jeune femme c’était plus qu’emportait, mais elle ne regrettait rien, pour elle, il était hors de question que la première classe brise son histoire avec Joseph. Ce bonheur, elle avait eu tellement de mal à le construire qu’elle ne supporterait pas de connaître à nouveau la tristesse. Elle avait espéré qu’après tout ce temps Margareth aurait cessé son cinéma, mais non, elle y mettait toujours plus d’ardeur au fil du temps. Peut-être que ce soir la jeune femme pourrait cesser ce manège, mais elle en doutait, en tout cas, elle resta face à Margareth, attendant la prochaine attaque de la première classe.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana   Jeu 27 Juin - 19:37

Spoiler:
 

Dans ma rage, j'avais complètement oublié que toutes les classes étaient confondues à présent et qu'elles pouvaient se promener librement sur toutes les promenades et participer aux soirées ainsi que tout le reste. Rester polie avec cette gamine, cette catin, c'était très compliqué pour moi. Parce que Joseph ne la méritait pas, il me méritait moi, Margareth Harrington, femme du feu Baron Harrington. Ce bel homme méritait quelqu'un de son rang, qui partageait son élégance et qui respectait les convenances. Ce qui n'était visiblement pas le cas de cette Georgiana. Ce soir-là, elle tentait de ressembler à une première classe avec sa robe chocolat et avec des diamants pendus à son cou. Peut-être étaient-ils faux ? Avec son maigre portefeuille, il faut dire que cela ne m'étonnerait pas. Je me râclais la gorge, serrant le bord de la rampe entre mes mains. J'aurais bien envie de la faire passer par-dessus bord et de la jeter aux requins, mais je me retins. Je la défiais du regard, plus sûre que jamais. Si vous le dites, ma chère. Mais sachez que cela ne fait pas de vous une première classe et qu'il vous reste beaucoup à apprendre pour être aussi élevée dans les rangs que votre Joseph. SON Joseph, peut-être, mais un jour il serait mien. Honnêtement, un jour Joseph ouvrira les yeux et la laissera de côté, avec ses faux diamants et son sang souillé, pour venir me rejoindre. Je l'attendrai. Je m'approchais de Georgiana et lui cracha ces mots au visage : Ma pauvre, allez vous cacher. J'aimais bien voir son visage se décomposer, tomber comme des lanières de papier. J'aimais jouer avec sa rage, mais parfois, il m'arrivait de la pousser à bout. Ce qui m'est arrivé l'autre soir, ce soir où cette grossière femme m'avait frappé, est arrivé parce que ses nerfs ont lâchés. Elle a complètement pété les plombs et le pauvre Joseph n'avait pas réussi à la retenir. Il devrait apprendre à attacher sa chienne en laisse !

Je retournais à mon observatoir et fixa l'horizon. Nous devrions flotter sur le fleuve tranquille de la Mort pour toujours. C'était très démoralisant de savoir cela, savoir que nous n'aurons jamais la chance de revoir nos proches. Comment a dû réagir mon beau-fils, en apprennant le naufrage du Titanic ? Il a dû rire de moi, se mettre de l'argent plein les poches et vire sa vie comme je le faisais auparavant. J'étais jalouse de lui, il était encore jeune, plein d'énergie, tandis que moi je périssais sur un navire. D'accord, j'adorais le luxe, mais combien de fois ai-je souhaité de pouvoir remettre le pied sur la terre ferme ? J'ai perdu la notion du temps, je ne sais pas si cela fait trente ans que nous sommes sur ce navire ou si cela en fait à peine deux. Je pensais que Georgiana avait déguarpit après que je l'ai insultée, mais en tournant la tête, je remarquais sa présence. Ses cheveux qui volaient, sa robe chocolat et son châle qui bougeait au gré du vent marin et son sourire qui avait disparu. Elle doit être ennuyée que je l'insulte sans cesse, mais elle vient toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Je ne l'ignorerai pas, elle est inférieure à moi. Sa présence infecte l'air, que puis-je dire d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana   Lun 1 Juil - 21:47



Under the moon light.

Pont promenade des premières classes.
Juin 1913
Si elle avait été de nature meurtrière, Georgiana aurait probablement jeté cette Margareth Harrington par-dessus bord et Dieu savait à quel point cette peste méritait ce sort. La blonde était du genre, comme beaucoup de riches, à critiquer et juger une personne sur son statut social et cela, la brune ne pouvait le supporter. Et pourtant, beaucoup de personnes de valeurs, faisaient bien souvent parties de la classe pauvre de la société. Entre elle et la première classe, l’animosité avait atteint son paroxysme et pourtant au début, c’était assez calme. Georgie avait fini par ignorer cette peste, même quand cette dernière ne cessait de dénigrer son faible rang. Les choses avaient empiré quand Joseph Earnshaw avait fini par s’intéresser à la troisième classe et que leur histoire se concrétise. Là, la danseuse l’avait compris, Margareth Harrington ne supportait pas qu’on passe devant elle et pire c’était, si cette personne était de faible condition sociale. Depuis, les choses n’étaient pas prête de s’arranger. Il y avait eu la bagarre entre les deux jeunes femmes, puis de nombreuses joutes verbales.
Avec beaucoup de mal, Georgiana O’Hara tentait de garder son calme face à cette opportuniste et pourtant, si la blonde attaquait, elle ne se laisserait pas faire. Loin de là, la jeune femme était une personne de caractère et depuis longtemps, elle avait appris que jamais on ne devait se faire marcher sur les pieds et certainement pas pour un riche. Auparavant, elle aurait été peut-être plus timide, mais aujourd’hui, elle n’avait plus peur. Surtout qu’elle avait la protection de Joseph, qui était un homme puissant à bord de ce navire, elle n’avait rien à craindre. En cet instant, Margareth ne s’empêcha pas de lui rappeler, qu’elle n’était en rien une première classe. De colère Georgiana se mit à rire.

« Vous croyez vraiment qu’être en première classe m’intéresse ? Je préfère bien plus mon rang de troisième classe que de devenir un jour une personne aussi égocentrique que vous. »

Elle ancra son regard dans celui de Margareth, espérant bien lui montrer qui elle était et ce qu’elle pouvait faire. Peut-être que la première classe avait oublié qu’elle savait se servir de ses mains ? Apparemment oui, puisqu’elle ne put s’empêcher de lui envoyer un méprisant : « Ma pauvre, allez-vous cacher. »

« Contrairement à vous Margareth, je n’ai pas besoin de jouer un jeu pour me faire aimer de quelqu’un. » Commença la jeune femme. « C’est plutôt vous qui devriez-vous cacher, vous tournez autour de Joseph, comme une pie qui ne recherche que l’or. Mais à ce jeu-là, vous êtes la perdante, puisque désormais je vis avec lui et non vous. Maintenant, vous ne pourrez plus vous infiltrer dans sa cabine. » Continua-t-elle tout en regardant de manière méprisant l’odieuse blonde.

La jeune femme espérait bien que ses paroles fassent mouche auprès de Margareth. Elle savait que la première classe s’intéressait depuis longtemps à Joseph et qu’elle ne perdait toujours pas l’espoir de mettre la main sur lui, ou plutôt sur son argent. En lui révélant son emménagement dans la cabine de Joseph, la jeune femme espérait bien blesser son ennemie et lui montrer que la richesse ne pouvait pas tout apporter dans la vie.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana   

Revenir en haut Aller en bas
 

UNDER THE MOON LIGHT ▼ Georgiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moon Light [Pouffy]
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Editeur light libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-