AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 James- If you jump/I Jump -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: James- If you jump/I Jump -   Mer 29 Mai - 14:43

James et Juliet



J'étaie seule. Encore. Les invité était partie, ils avaient dansé, rit et chanter. Moi? Moi je buvais encore et encore. Je buvais pour oublier, oublier ma triste vie. Pardon je veux dire ma triste mort... Plus personne était dans la pièce auparavant remplie. Je me levais titubante, et atteignit la porte avec bien du mal. Je sortit, dehors le vent soufflait comme jamais. Il faisait si froid que mon sang se glaçait d'un coup. Je rabattait ma veste et marcha ainsi longuement. Je me promenait, le vent fouettant mes joues et faisant voler mes cheveux roux. J'étais à présent face à l'océan. L'océan bleu et vaste qui m'empêchait de rentrer. Il se confondait avec le ciel, c'était un merveilleux spectacle. Il devait être minuit, une heure. Sur le pont aussi j'étaie seule, au fond je l'étaie toujours. Je me tenais à la rambarde et regardais devant moi. J'avais envie de hurler, de crier si fort jusqu'à ne plus avoir de voix. J'étais malheureuse et mon seule obstacle était cette rambarde. Je n'avais qu'à escalader et je trouverais enfin le repos éternelle. Mes soucis, mes malheurs et mon désespoir s'envolerait tel le une feuille morte en automne. Je retrouverais mon amant perdu, mon Roméo. Plus je pensais à lui, plus les larmes coulèrent. Je pleurais comme je n'avais jamais pleuré. Je versais les larmes de mon corps sous des horribles sanglot. Je n'avais jamais pleuré en public et depuis le naufrage c'était dur d'éviter les autres. Mais enfin je pouvais pleurer. Je passais donc 1 heure à me lamenter. Mes larmes ayant suffisamment couler, je passa à l'acte. Mes pied escaladèrent la rambarde. Mes mains moites tenait les cordes et je passai de l'autre côté. Penché en avant je regardais les hélices tournaient. Je soufflais lentement et les larmes re coulant je murmurais plus que je ne chantais " Come josephine, in my flying machine.." Je fermai les yeux mais au moment de faire le grand saut un voix retentit. Je ne me retournais pas.

_ Laisser moi! Allez vous-en!! Laissez moi ou je saute!

_ Ne fais pas ça!

Je me retournais malgré moi. James. Il était là, affolé.

_ James...laisse moi c'est finit...je suis finit.

Il ne m'avais jamais vu comme ça. Je me sentit honteuse. Je tourna la tête et évita son regard. Il s'approchait, j'entendais ses pas. Le froid me glaçait les mains. J'eus encore plus envie de sauter, qu'on en finisse.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Dim 9 Juin - 16:18


You jump, I jump remember ?


Un vent glacé soufflait contre moi, tandis qu'allongé sur l'un des bancs du pont de promenade, je portais une cigarette à mes lèvres. Tout comme je n'avais pas voulut aller à la fête des troisièmes classes, je ne voulais pas aller me coucher. Je désirais rester tout simplement là. A contempler les étoiles en torturant mes poumons en fumant des cigarettes, mais était-ce vraiment important si mes poumons pâtissaient de mes actes ? Après tout, j'étais déjà mort et ce n'était pas quelques cigarettes en plus qui allaient m'achever. En tout cas, c'était ce que je pensais. J'inspirais une énième fois de la fumée, lorsque j'entendis près de moi, le bruit très léger de pas. Il devait s'agir d'une femme, car peu étaient les hommes à avoir un pied aussi délicat. Je ne bougeais pas, me disant que si elle, qui que ce soit, avait voulu avoir de la compagnie elle n'aurait pas été seule à cet instant précis. Elle devait rechercher la solitude. Chose que je pouvais parfaitement comprendre étant donné que moi aussi je la recherchais quelques fois, voir même souvent.

Je m'étais décidé à ne pas l'importuner lorsque des sanglots me parvinrent. Je me leva alors et me dirigea vers le bruit d'où provenait ces sanglots. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reconnu Juliet, mon ancienne amante et nouvelle meilleure amie, qui s'apprêtait à sauter par-dessus la rambarde pour atterrir dans l'océan. Je savais pourquoi elle était là, elle m'avait déjà une fois parlé de son amant disparu et de sa détresse à cause de cela. Je la comprenait parfaitement, mais je ne pouvais la laisser faire. Je ne pouvais pas la laisser tomber, je me l'étais promis. Je levais alors ma main comme pour l'empêcher, mais elle ne me regardait pas, concentrée par ce qu'elle allait faire. « Je t'en pris Juliet, retourne du bon côté de la rambarde. » En entendant ma voix elle s'exclama que je devais la laisser, mais elle ne se retourna pas, comme si je la déconcentrais fortement, la dérangeait. Mais il le fallait. Il le fallait. « Ne fais pas ça ! » Je savais que je ne me remettrais pas si elle venait à sauter et cela devait se sentir dans ma voix, car elle se retourna. Son visage faisait peine à voir tant il était brouillé par les larmes. Je voulais la serrer contre moi, lui dire que tous iraient bien, qu'elle finirait par être heureuse, mais cela, je ne pouvais en être certain. « Je puis te l'assurer, tu n'es pas fini. Tu as encore beaucoup de choses à faire, je sais que sur ce paquebot ce n'est pas chose facile, mais tu parviendras à trouver ta place, ta juste place. Alors s'il te plait, retourne sur le pont. » Lentement je m'approcha pour finalement arriver près de la rambarde. « Ne fais pas ça, je t'en supplie. » Je lui tendis alors la main, comme pour la forcer à se raisonner.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Mar 11 Juin - 17:03

[quote="Juliet R. Smith"]
James et Juliet



Je sanglotait. Même le vent violent ne réussirait pas à sécher mes larmes trop importante. Il s'approchait de moi, un sourire réconfortant sur ses lèvres. Il me tendit la main. Je ne voulais pas la saisir. A quoi bon? Même ma mort avait échoué. James était mon meilleure ami et le voir me redonna un peu d'espoir. Je me retournai face à lui, toujours sur la rambarde. Il me suffisait d'un saut...d'un petit saut et tout mes problèmes s'envolerait...pourquoi étais-ce si dur?

_ James...à quoi bon vivre si c'est pour souffrir? Regarde à quoi j'en suis réduite? J'étaie heureuse, j'étaie amoureuse, j'avais des rêves. Tu me manqueras beaucoup...

Mes paroles étaient lourdes, lente. Il y a quelque jour j'aurais danser avec mon amour sur le bateau, j'aurais évité mon mari, j'aurais tout eus et en une balle dans la tête tout avait disparu. Je regardai mon doigt. Il y avait la trace de bague.

_ Tu sais James...il m'avait demandé en mariage, on aurait dus vivre heureux ensemble. Il m'avait promis qu'on s'évaderaient tout les deux, qu'on vivrait à nos dépend, qu'on serait toujours ensemble pour la vie et la mort.

Je réussi à sourire. Ce discoure avait été le même que James quand nous étions jeune. James aussi souriait, il se rappelait donc bien de ce discoure. Nous avions rompu ce jour là. J'avais était inconsolable. Mon coeur avait cessé de battre avant ma mort. Il avait cessé de battre à SA mort.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Lun 17 Juin - 13:54


You jump, I jump remember ?


La voir dans cet état me perturbait grandement. Je l'avais toujours connue joyeuse, prête à s'amuser, à danser, à rire. Et là, c'était comme si une chose au fond d'elle s'était brisée, comme si la femme heureuse qu'elle était, été décédée avec le Titanic, sombrant au beau milieu de l'océan. Je connaissais ses peines. Je connaissais les causes de cette mélancolie et à mon plus grand malheur je ne pouvais rien faire pour elle. Je ne pouvais lui ramener celui qui comptait tant à ses yeux, mais je pouvais au moins essayer de chasser cet air peiné de son visage et de la faire sourire à nouveau, même si c'était là une chose des plus difficiles étant donné qu'elle n'avait plus le moindre espoir, le moindre rêve. « Juliet, la vie est une souffrance qui peut devenir de plus en plus forte à chaque instant, mais il ne faut pas perdre ainsi ses espoirs. Il faut se battre et je puis t'assurer qu'après t'être battue tu pourras sortir majestueuse des flots, aussi radieuse que lorsque je t'ai rencontrée. » Encore un pas. Je cherchais à gagner du temps, à lui enlever cette idée de la tête. « Ce que tu cherches à faire là, c’est le chemin de la facilité. Je sais bien qu’il s’agit de celui que nous préférons prendre lorsque les problèmes surviennent, mais ce n’est pas ce dernier qui te rendra heureuse. Le second chemin est certes plus difficile, plus noir, mais au bout du tunnel tu finiras toujours par te relever. Alors je t’en pris, prend ma main. » A nouveau je tendis ma main, désireux qu’elle la prenne, qu’elle suive le bon chemin.

Ses yeux semblaient vides, comme lessivés par toutes ses larmes, par sa perte d'espoir. Aujourd'hui, pour la première fois, elle me semblait frêle. Aussi frêle qu'une enfant, qu'il nous fallait garder contre sois de peur de la briser. Si elle m'en laissait l'occasion, je la prendrais dans mes bras. Je lui montrerais qu'elle n'est pas seule, que moi, son meilleur ami, je serais toujours là pour elle et ce, quoi qu'il arrive. Je lui prouverais que si elle venait à sauter, je sauterais aussi, car je tiens fortement à elle. Je tiens à ce qu'elle soit heureuse, même si pour cela il fallait passer par la douleur. « Je le sais Juliet... Je le sais... Mais même si vous ne pouvez être ensemble, je suis certain que où qu'il soit, il ne désire qu'une chose, ton bonheur et te voir dans cet état doit lui ravager le cœur. Alors s'il te plaît, reviens. » Lorsqu'elle m'avait dit qu'ils devaient être ensemble à la vie, à la mort, cela m'avait fait légèrement sourire. En effet, c'était là une chose que nous nous étions nous-même dit lorsque nous étions ensembles. Je nous avez imaginé marier et heureux. Et puis...nous avions rompu, j'étais monté à bord du Titanic et là j'avais rencontré celle qui était désormais tout pour moi, mon âme sœur en quelque sorte et elle, elle l'avait aussi trouvé. Malheureusement elle l'avait perdu et je me demandais comme j'aurais été si cela avait été mon cas. Si c'était Grace qui était introuvable, loin de moi et que nous étions dans l'incapacité de nous revoir. Oui...je me doutais bien de ce qu'elle devait ressentir, car à cette simple pensée, mon âme avait été comme torturée... Ah ! L'amour...cela pouvait être aussi magique que destructeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Lun 24 Juin - 9:02

James et Juliet



Ce soir là, les étoiles brillait comme des lumières. Elle éclairait le ciel noir nuageux. James était mon étoile, il m'aidait à y voir plus clair, à ouvrir les yeux. Il était toujours là pour m'empêcher de faire une grosse bêtises. C'est un ange gardien. Il lançait toujours les bonnes paroles, les paroles qui sèchent les larmes.
Il me tendit la main pour gagner du temps. Pour une fois je n'avais pas envie de la prendre. Je voulais sauter j'en était sûr. Je voulais retrouver ma vie d'avant, la vie où tout était beau pour moi. J'avais envie d'être heureuse, de danser, chanter, m'amuser mais il m'en était impossible. Comme si IL me retenait. Ma décision était prise, je me tourna vers James, les larmes ayant séchés. Je lui souris tristement, il ignorait à quel point il comptait pour moi.

_ James...merci d'être là. Sans toi je crois que je serais morte bien avant le titanic. Tu m'a était un soutient incroyable toutes ces années et encore aujourd'hui tu es là pour moi. Je suis désolé que tu me voie comme ceci. J'aurais du affronter ça comme tout le monde et comme tout le temps...mais là s'en est trop. J'en peux plus, c'est trop dur. Bonne chance avec Grace. Elle est vraiment merveilleuse ne la perd surtout pas.

Je leva le pied et fit tomber un de mes escarpins dans l'eau glaçait pour le prévenir. Il n'avait pas l'air de comprendre tout de suite, choqué? Oui.
L'escarpin mit du temps à faire un bruit pour rentrer dans l'eau. J'en déduit que c'était vraiment très haut. Mais je n'avais pas peur, j'étais prête. Il avança pour m'arrêter mais trop tard...

_ Je t'aime James, tu va me manquer


Je m'élançais en arrière et ferma les yeux. Le vent soufflait fort et mes cheveux virevolter dans tout les sens. Je me sentait voler, c'était une merveilleuse impression de liberté. J'étais coupé du monde, j'avais l’esprit vide, je ne me posai pas de question. Je profitai de ce moment court me rapprochais de l'eau à toute vitesse et enfin...

#splash!#
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Ven 28 Juin - 17:43


You jump, I jump remember ?


Au fond de ma poitrine, un mauvais pressentiment cognait. Je me doutais bien de ce qu'il allait advenir. Je me doutais bien qu'elle n'allait pas suivre mon conseil. Elle avait toujours été comme cela avec moi, m'écoutant certes, mais ne suivant pas mes propos. Et pourtant...pourtant j'espérais pouvoir la remettre sur le droit chemin, la faire à nouveau avancer sans qu'elle n'ait la tête baissé. Oui...qu'elle soit heureuse. Pleinement heureuse. Lorsque je lui tendis la main, elle se retourna, me faisant ainsi face, mais elle ne la prit pas et cette étrange sensation au fond de moi redoubla d'ardeur. J'avais envie de crier pour qu'elle m'écoute. J'avais envie qu'elle puisse lire mes pensées pour qu'elle comprenne ainsi que c'était une mauvaise idée, très mauvaise idée. Mais je n'en fis rien. La regardant tout simplement, comme s'il s'agissait d'un rayon du soleil caché parmi les nuages qui n'attendait qu'une chose pour pouvoir briller pleinement à nouveau. A mon plus grand bonheur, ses larmes avaient séché et durant un bref instant, je crus que j'avais réussi, mais il n'en était rien... Elle commença alors un monologue, me disant que sans moi elle serait morte avant cela, que je l'avais grandement soutenu et encore maintenant, qu'elle était désolée qu'elle soit ainsi devant moi. Et puis...elle me fit comme ses adieux, annonçant qu'elle n'en pouvait vraiment plus, que c'était trop dur et que je ne devais pour rien au monde perdre Grace, car cette dernière était merveilleuse. Cette fois-ci, ce fut mes larmes qui coulèrent de mes yeux. Elle m'avait touché. Profondément touché. Soudainement, elle leva l'un de ses pieds et laissa tomber son escarpin, ce qui ne laissait plus de place au doute : elle allait sauter, vraiment sauter. Je m'approchais d'elle pour l'arrêter, pour pouvoir attraper sa main si jamais elle sautait, mais il était trop tard.

Un murmure. Un propos. Elle s'élança en arrière, me donnant l'impression pendant quelques secondes qu'il s'agissait d'un ange, car la scène était jouée comme au ralentit. Elle volait. Sa robe et ses cheveux dans le vent. Elle volait et se rapprochait dangereusement de l'eau. Sans réfléchir à ce que je faisais, je m'élançais à sa suite, pensant que je parviendrais peut-être à la rattraper une fois dans l'eau. Mais j'avais oublié la froideur de l'océan, la vitesse à laquelle j'allais et la hauteur. Là encore, la scène se passa au ralentit. A quelques mètres au-dessus d'elle je me trouvais et tout deux, nous volions. Soudainement, le fracas de Juliet qui percutait l'océan me parvint. Et mes yeux furent soudain brouillés par les larmes et un cri s'échappa de mes lèvres « Juliet !». Je savais que nous n'allions pas mourir étant donné que nous étions déjà mort, mais le sentiment était le même et un profond désespoir s'empara de moi. Et puis quelques instants après, je la rejoignis. Le froid s'empara de moi, j'étais dans l'eau mais en même temps, je ne l'étais pas. Mon esprit était comme détaché de mon être tout entier. Je n'avais plus que cette étrange sensation de froid qui me tirait vers le bas. J'étais à nouveau entraîné vers la mort. Quel sentiment des plus horribles que de sentir une seconde fois la vie nous quitter...

Tout comme lors de ma première mort, je ne l'étais pas vraiment et mes yeux s'ouvrirent à nouveau. Le contact sur mon dos était doux, je me trouvais sur un matelas avec sur moi, une couverture, qui avait du me réchauffer durant mon second long sommeil. La lumière m'aveugla tout d'abord, car lorsque nous avions sauté, c'était la nuit et cette même nuit m'avait entraîné dans des abysses encore plus sombres et là...la c'était le jour. J'avais l'impression d'être au ciel et ce, surtout à cause de la lumière. Lorsque mes yeux furent habitués, je tournais mon visage vers la gauche : le lit était vide. Mais quand je l'eus tourné vers la droite, je remarquais une silhouette se dessiner sur le lit voisin. La silhouette n'était autre que celle de Juliet. Malgré la douleur qui me tiraillait le corps, je me redressais pour aller m'asseoir sur son lit. Ses yeux s'ouvrirent soudainement et je lui dis alors. « Je te l'avais dit que sauter était là une chose inutile. Nous n'avons pas changé de décors, car en effet, nous sommes piégés ici et j'espère que c'était là ta dernière tentative de suicide. » Mes yeux se firent suppliant. « Promets-le moi ! Promets moi que tu ne recommenceras pas... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Lun 1 Juil - 14:04

James et Juliet



J'étais déjà morte et pourtant je pensais que c'était juste un coup de chance, qu'en sautant j'irais mieux. Mon dos était meurtris, je ne sentait plus mes membres. J'étais paralysée. Mais enfin mon poignée me fit hurler intérieurement.
J'étais encore là..
N'osant à peine ouvrir les yeux, je pris mon temps, essayant de deviner où j'avais atterrit. Prise par la curiosité j'ouvris enfin les yeux. La lumière m'éblouit et me brula mes pupilles. Je cligna des yeux rapidement une dizaine de fois avant de me tourner vers la gauche. James était là. Il avait donc sauté lui aussi. Je croyais que c'était juste des paroles, qu'il ne sauterais pas si je saute et pourtant...
J'avais eu peur de ne plus comptait pour lui, d'être juste une amie folle pour qui il avait de la pitié mais non...
Il était là me regardant, il se serait sacrifié pour moi. Il m’expliqua que ça ne servait à rien de sauter. Je me sentit honteuse. Il me fit promettre de ne jamais plus recommencer. Je lui souris. Mes larmes ne coulait plus, je savais que même si ce bateau me tenait prisonnière j'étais avec les bonnes personnes.

_ Je te le promet...mais James pourquoi as tu sauté, tu savais que je n'allais pas mourir pour de vrais...

Cette question me trottait dans la tête, il c'était fait du mal pour rien. Il aurait du m'attendre à l'infirmerie et pourtant comme un sauveur, un prince il c'était précipité après moi. Mon poignée me re lança et je l'attrape de l'autre main en grimaçant.

_ Aïe, je me suis cassé le poignée...si j'avais su je crois que je n'aurais pas sauté, dis-je en riant essayant de détendre l'atmosphère. James m'avait toujours connu en riant je ne voulait pas qu'il croit que c'était finit. Après tout peut-être bien qu'une Partie de moi était bien morte, celle de la pleurnicheuse qui croit que son amant mort va revenir. Oui c'était le retour de la fétarde Juliet et elle, ne mourras pas je vous le promet!

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   Lun 8 Juil - 23:17


You jump, I jump remember ?


C'était une sensation des plus étranges que de mourir une seconde fois, le pire ça avait été cette sensation de froid des plus mordants avant que l'inconscient ne me rattrape. Oui...cette sensation de froid, semblable a de milliers de poignards nous poignardant toutes en même temps et puis ensuite, être dans l'incapacité de respirer, de penser. J'avais vécu deux fois la même fin. Mort noyé. Et je dois avouer que c'est l'une des fins les plus affreuses, car au fur et à mesure on sent l'eau emplir nos poumons et l'air nous quitter. Je ne sais pas vraiment ce qui m'avait pris de sauter ainsi, après tout, j'avais connaissance du sort des passagers qui tentaient encore une fois de passer de vie à trépas et ce n'était autre qu'un petit tour à l'infirmerie le temps que ces derniers reprennent leurs esprits et qu'ensuite ils continuent comme si de rien était leur non-vie. Oui, je connaissais ce sort, et j'avais bien évidemment su que c'était la même chose qui arriverait à Juliet lorsqu'elle avait sauté. J'aurais pu attendre qu'elle se réveille après son grand saut, mais voilà, mon désir de la protéger avait été plus fort que tous et j'avais à mon tour sauté, pensant peut-être pouvoir la rattraper et peut-être la maintenir à la surface. Bien évidemment ce ne fut pas le cas et nous coulâmes tous les deux comme lors du naufrage. Et puis, nous nous étions réveillés tous deux dans un lit à l'infirmerie comme cela ce passe pour tous ceux qui tentent de jouer avec la mort.

Je me trouvais donc assis sur le lit de Juliet, qui avait eu plus de mal à se lever que moi. A croire que son choc avait été plus violent ou alors qu'elle était tombée bien plus mal. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, je lui fis de suite promettre de ne plus sauter et à mon plus grand bonheur elle le promis.  « J'ai sauté, car je t'ai toujours dis que si un jour tu venais à sauter je le ferais aussi. Certes, cela fait longtemps que je te l'ai dit, mais cela compte toujours, en tout cas, pour moi. Alors me voilà, le fou qui a aussi sauté alors qu'il aurait tout simplement pu attendre. » Elle se pris soudainement l'un de ses poignées avec son autre main et je compatissais à sa douleur, car j'étais moi-même tiraillé par la souffrance, même si c'était moins qu'elle.  « Au moins avons-nous eu un petit moment d'adrénaline. » Et mon rire se joignit au sien. Il faut dire que même si la situation n'était pas très comique, moi elle me faisait quelque peu rire. Une âme en peine qui saute. Un fou qui la suit. Puis tous deux finissent par se réveiller comme s'ils n'avaient pas du tout sauter au milieu de l'océan, même si la douleur était bien présente. Oui, pour moi c'était comique.  « Que dirais-tu d'aller un prochain jour dans une fête de troisième classe pour que je puisse vraiment voir ton sourire et ton humeur fêtarde revenir ? Tout du moins, lorsque nous serons remis sur pied, car il ne faudrait pas danser puis soudainement avoir à nouveau mal à cause de notre grand saut » En effet, je tournais notre acte au ridicule, comme si le fait d'avoir sauter, n'avait pas changé grand chose, comme si cela n'avait pas été un acte désespéré de la part de Juliet.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: James- If you jump/I Jump -   

Revenir en haut Aller en bas
 

James- If you jump/I Jump -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Classement Weekly Shonen Jump
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» bastogne la bastos le reportage en images
» Davy James' Fiche technique
» photos bastogne 2009.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-