AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    Dim 19 Mai - 15:48

La soute à bagages, quel drôle de lieu était-il et pourtant… J’étais descendue sur le pont Orlop, au dessous du niveau de la mer. Ce pont n’était pas fréquenté par les voyageurs. La soute à bagages ? Je cherchais des indices quelques parts, et quoi de mieux qu’un pont où personne ne va ? Certains disaient que le Capitaine s’était caché quelques parts à bord, il n’était certainement pas là où tout le monde se trouvait. Tellement de mystères et de secrets planaient autour du Titanic. Nous étions véritablement des fantômes ? Cela me rappelait mon enfance dans un vieux château Ecossais où je vivais avec mon père historien. J’avais commencé à faire le même métier que lui, c’était tellement passionnant. J’étais une aventurière, je n’avais peur de rien et j’avais soif de découvertes. Et pour cause, je mettais mise en tête de découvrir le Titanic. Le connaitre dans ses moindres recoins. On racontait que nous étions morts, et donc ici pour l’éternité autant s’occupait pendant cette éternité. J’avais entendu parler d’une porte blanche aussi … je devrais aller jeter un coup d’œil ! Mais d’abord la soute à bagages, cette immense pièce où était encore entreposée des bagages, des valises, des sacs et autres objets en tout genre abandonnés. Qu’étais-je en train de chercher ? Je ne savais pas vraiment… un indice n’importe quoi. Des revenants étaient de retour, j’étais plus que fascinée comment était-ce possible ? Mystère et boule de gomme. Tellement d’événements inexpliqués que je voulais trouver le pourquoi du comment.

Habillée d’un corset rouge, et d’une robe plissée couleur taupe, et de mon châle je fouinais dans ce débarras, au milieu de la poussière. J’éternuais quelque fois. J’étais à genoux sur le parquet en bois. Je faisais un peu de rangement, si l’on pouvait dire… Je débarrassais les sacs, et d’un coup je tombais sur une malle. Je passais la main dessus, une fine couche de poussière s’y trouvait dessus. Il y avait des toiles d’araignées aussi … j’en avais tamponné une, en arrivant. J’étais déjà dans un état pas possible : des bouts de toiles d’araignées dans les cheveux, je m’étais écorchée légèrement la main avec une attache d’une valise qui était cassée. J’allais ouvrir la malle lorsque j’entendis un bruit derrière moi. Je sursautais, me relevais subitement et me retournais. Un rat ? Un autre passager ? Un fantôme frappeur qui va venir me tuer ? Personne ne trouverait mon corps, dans la soute … si je mourais on me retrouverait après des mois et des mois. Le capitaine ? Qui pouvait bien être là ? Peut-être un oiseau qui avait cogné contre la coque ? Impossible... j’étais sous le niveau de la mer !

    « Il y a quelqu’un ? » Les mots sortirent lentement de ma bouche, qui était là ? Je me le demandais bien. Je regardais l’entrée de la soute à bagages, j’étais prête à prendre n’importe quelle valise qui trainait à porter de mains pour la lancer sur mon agresseur.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    Mar 28 Mai - 22:19

Il avait fini par atterrir devant la porte menant à la soute à bagages. Le cœur battant, Jack s'imaginait déjà fouillant cette cave à merveilles ou les biens les plus précieux des passagers et des survivants y étaient entreposés. Le jeune homme n'était pas un voleur mais il avait besoin de voir cet endroit. En effet, ce soir, il avait invité sa douce Heloise à un dîner dans le restaurant des Premières Classes. Avec l'aide d'un membre de l'équipage, serveur dans cette partie, il avait ainsi pu organiser ce repas. Il avait envoyé son invitation le matin même et espérait que la jeune femme l'aurait reçu à temps. Le blondinet restait tout de même inquiet: et si elle ne venait pas? De même, il lui fallait s'accommoder aux règles de cette catégorie sociale: l'art de la table était quelque chose d'encore inconnu pour lui. Afin d'obscurcir ce point fâcheux, le jeune homme avait décidé alors de sortir le grand jeu par la tenue vestimentaire. Mais après avoir fouillé chaque recoin de sa valise, force avait été de constater qu'il n'avait rien à se mettre à part ce costume offert par Heloise il y a deux ans déjà. Certes, ce cadeau était très classe pour un homme de sa condition sociale mais l'habit était désormais vieux et jurait horriblement avec les vêtements parfaits des Premières Classes. De ce fait, le jeune homme avait alors décidé de fouiller dans la soute à bagages dans l'espoir d'y trouver un habit délaissé par son propriétaire et qu'il aurait pu porter le temps de cette soirée. Comme dit plus haut, Jack n'était pas un voleur: il ne faisait que emprunter.

Trouver la soute n'avait pas été une mince affaire, le jeune homme était parti de Southampton avec peu d'effets personnels. L'ensemble de ses habits étaient situé dans sa chambre et il n'avait pas eu besoin d'y entrepose quoi que ce soit dans le sous sol. Grâce à l'aide bienveillante des stewards, il avait fini par trouver la pièce tant désirée enfouie dans le pont Orlop.
Prenant son courage à deux mains, Jack avait ouvert doucement la porte sans aucun bruit et il été entré dans la pièce.
Elle était immense, remplie d'objets divers et de valises, mais surtout elle était poussiéreuse. Elle représentait un contraste flagrant avec le bateau toujours d'aspect propre et scintillant. Jack remarqua combien cette soute avait avancé dans le temps, elle ne semblait pas s'être "renouvelée" comme le bateau. Il avança alors sans bruit longeant des valises abandonnées quand tout à coup, il lui sembla entendre un bruit. Apparemment, il n'était pas seul... Il prit, par mesure de précaution, une bouteille de vin vide qui traînait par là, vestige passé d'un buveur solitaire. Certes, son "arme" ne serait pas réellement utile mais le jeune homme se sentait plus sécurisé. Le bruit semblait provenir du fond, aussi, il avança tel un rôdeur, ce ne fut sans compter, une autre bouteille de vin vide... Que cette fois ci, son pied droit percuta dans un bruit qui sembla se résonner dans la pièce, tel un écho. Il faisait vraiment un piètre espion. Ce ne fut sans compter une petite voix qui demanda qui était la, une voix de femme semblait il.

Jack fut soulagé de ne pas avoir affaire à un homme, aussi il entreprit de rejoindre l'endroit ou la voix était partie. Il tomba sur une jeune femme de l'âge d'Heloise dont le visage était familier. Il fit rapidement le lien entre cette inconnue et sa chère et tendre: elle était sa compagne de cabine depuis qu'Heloise avait quitté la cabine des Cooper.

Le jeune homme ne sachant si elle le connaissait ou non lui fit donc un sourire timide tout en lui disant:

" Pardonnez moi du dérangement, je suis en pleine fouille comme vous! " dit il avec un sourire plus élargi, puis afin d'engager un dialogue, il ajouta : " Vous partagez la chambre d'Heloise n'est ce pas? " Puis, afin quelle puisse comprendre qui il était, il finit par dire : " Je m'appelle Jack... "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    Jeu 30 Mai - 2:46

J’étais un personnage atypique, je le savais rien qu’en voyant le regard des autres se posait sur moi. J’étais assez excentrique, toujours joyeuse et allant aux devants du danger. Je ne reculais devant rien, et j’étais un peu folle mais dans le bon sens du terme. Déjantée, délurée, un peu dingue sur les bords. J’étais une écrivaine, historienne et une exploratrice. Je n’avais pas de carte cette fois-ci mais c’était tout comme. Les soutes à bagages, une caverne d’Ali Baba pour moi. Des bagages abandonnés, des valises à ouvrir. J’allais passer outre l’intimité des gens mais si aucuns des passagers n’avaient réclamé leur bagages, ils en avaient guère besoin. Des rats grouillaient par ci par là, c’était lugubre poussiéreux et remplis de toiles d’araignées (des fantômes elles aussi). J’étais dans le bas-fond du Titanic. A ma grande surprise ce fut un homme qui passa la tête par la porte. J’étais gênée, et je me sentais ridicule. J’allais être prise pour une folle à coup sûr. Je ne fis pas toute de suite le rapprochement de la tête au prénom. J'étais très surprise de trouver quelqu'un dans la soute à bagages, moi qui pensais que je serais seule.

    « Cherchez-vous un trésor ? » dis-je d'un ton amusé. Si je m'attendais à trouver quelqu'un ici ! Je me grattais la tête, un peu embarrassée par la situation. De quoi avais-je l'air ? Je devais être dans tous mes états, toute poussiéreuse, et avec des toiles d'araignées dans les cheveux. Une vieille sorcière qui loge dans la soute à bagages. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, Jack me reconnu. « Oui, c'est ça je suis la compagne de cabine d'Héloïse. Je m'appelle Lisbeth Helen Findlay, enchantée. »


Je lâchais les livres que j’avais emprunté dans la malle, ils tombèrent dans un fracas à mes pieds soulevant de la poussière. Je priais pour que cette valise ne soit pas à lui. D’une folle, je serais une voleuse de surcroit. En cet instant, c’était quand même un peu ce que j’étais mais les vivants qui n’étaient pas des revenants n’avaient guère besoin de leurs bagages Nous avions tout là haut, nul besoin de venir fouiner dans des vieilleries, sauf pour une historienne passionnée d’antiquité comme je l’étais.

Des malles de première classe étaient là, on les reconnaissait elle était plus belle que les autres malgré la poussière, et le vieillissement qu’elles avaient pu subir. Là, je ne savais pas trop quelle malle j’avais ouvert mais cela paraissait très intéressant. J’avais toujours le chic pour me mettre dans des situations pas possibles, là la situation était plutôt comique. Je lançais un sourire à mon interlocuteur, rassurée de voir que ce n’était pas un dangereux assassin ou une bête féroce.

A priori, Jack était un gentil garçon. Mon imagination dépassait souvent les limites du réalisme. Je me moquais bien du regard que les autres portaient sur moi, mais bon si on pouvait éviter toutes les rumeurs comme quoi j’étais quelqu’un de bizarre cela m’aurait arrangée beaucoup. J’enjambais les livres qui jonchaient le sol, ainsi que les valises qui m’entouraient. Je m'approchais de lui, délaissant la malle que j'avais trouvé pour venir, tel un homme, lui serrait la main. Je n'étais pas une femme comme une autre. Spontanée, je réfléchissais peu à mes agissements.

    « Vous aussi vous venez chercher des malles à vous, Jack ? Il faut avoir une excellente raison pour venir s’enfermer ici par une si belle journée, n’est-ce-pas ? » Ça, c'était un vilain mensonge! J'étais plutôt là pour ''emprunter'' des objets qui me taperaient dans l'oeil. Je devais la jauger, c'était peu commun, une personne ici.


Je le connaissais Jack, enfin connaitre connaitre, c'est un bien grand mot. Je l'avais remarquée, et j'avais également remarqué les relations un peu houleuses qu'il entretenait avec Héloïse. Je croyais au destin, que rien n'arrivait par hasard et si, aujourd'hui, en ce moment précis j'étais là en compagnie de Jack, c'était pour une bonne raison. Laquelle ? Je l'ignorais encore. Même si, je serais rapidement fixée lorsque je saurais les intentions de Jack en descendant dans ses lieux lugubres mais pleins de merveilles qu'est la soute à bagages.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    Sam 1 Juin - 10:26

Elle se nommait Lisbeth Helen Findley. Jack pouvait ainsi mettre un nom sur un visage dont il s'était posé des questions. Etait-elle au courant de ses relations avec Héloise? Lui avait-elle parlé de leur histoire d'amour, aujourd'hui incertaine? Mais elle ne sembla pas savoir qui il était car elle lui confirma être la compagne de cabine de l'amour de sa vie, mais sans pour autant montrer une surprise de rencontrer ici même le jeune homme. Au contraire, d'un œil amusé, elle lui demanda s'il cherchait des trésors puis elle s'avança vers lui en lui tendant la main. Surpris, Jack lui serra alors la main non sans sourire. En 1913, les accolades de ce type ne se faisaient, en général, qu'entre hommes.

Cette jeune femme sembla être un personnage bien particulier mais attachant. Dans son attitude, en passant par ses habits poussiéreux et ses cheveux emplis de toile d'araignée, elle semblait être une personne très gentille, un peu loufoque sur les bords. Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il faisait au fond du bateau par une si belle journée, Jack se mit à rire. Deux personnes dans la soute à bagage n'étaient certainement pas là pour prendre un repas mais pour trouver des objets et se les accaparer. Lisbeth semblait cherchait des trésors comme dit plus tôt, tandis que Jack espérait trouver un costume pour le repas au restaurant des premières Classes prévues avec Héloise, le soir même.

Amusé, il lui répondit ainsi: " Et bien, en réalité, je ne recherche pas de trésor, chère Lisbeth. Mais plutôt, un costume assez classe pour que je sois digne de ces aristos! " Puis, souriant toujours, il se décida à expliquer l'origine de cette recherche en ajoutant: " Ce soir, j'ai invité Héloise au restaurant et j'ai bon espoir de réconciliation. Mais là ou nous serons, je préfèrerais soigner ma présentation, non pas que je pense être mal fagoté aujourd'hui! " Argumenta t-il en levant les bras comme pour montrer sa tenue de bras, il était habillé d'un pantalon noir classique et d'une chemise beige dont le col était ouvert sur un bouton laissant apparaître un tricot de peau blanc comme neige. Certes, il ne valait pas les richissimes habits des Premières Classes mais il était présentable. Puis, toujours souriant, il dit à Lisbeth: " J'ai un marché à vous proposer: vous m'aidez à trouver un costume, je vous aide pour vos trésors! " Dit il d'un air malicieux. Au moins, il était certain qu'une femme aurait un œil bien plus expert que le sien.

Il se pencha alors pour ouvrir une valise faisant jaillir un nuage de poussière. A son grand dam, elle semblait appartenir à une femme, riche, mais dont les tissus des habits présageait un âge avancé. Espérant trouver malgré tout un costume d'homme, il souleva les tissus et fit une découverte intéressante. Esquissant un sourire, il prit sa trouvaille et se tourna vers Lisbeth en se le mettant, il était certain qu'elle rirait tellement elle semblait être amusante et simple à vivre.

" Regardez Lisbeth, j'ai déjà trouvé le chapeau! " Dit il en pouffant de rire. C'était un énorme chapeau fait de paille, de soie, de tissus qu'il ne connaissait même pas. Sur le devant, se trouvait un vieux renard empaillé dont la gueule ouverte faisait apparaître une bouche avec des crocs manquants. Bref, c'était plus que ridicule mais bien amusant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    Lun 1 Juil - 2:12

L’histoire entre Héloïse et Jack m’avait profondément touchée. C’était la première fois que j’avais l’occasion de parler à Jack, j’écoutais d’une oreille attentive les dires d’Héloïse mais je n’avais jamais cherché à m’introduire dans sa vie.  Aux premiers abords, même si nous étions dans cet endroit lugubre qu’était la soute à bagages Jack me paraissait sympathique.  Si je ne connaissais Jack que par l’intermédiaire d’Héloise, en revanche, je connaissais bien Lydia Cooper, la sœur de celui-ci. Un méli-mélo, un pêle-mêle qui ne me faisait pas peur.  Une histoire d’amour. Un avenir certain. Jack me serra la main, je lui rendis son sourire en y ajoutant un petit rire malicieux. Quel drôle de rencontre dans la soute à bagage, moi qui pensait être seule en cette journée  ensoleillée.  Je ne faisais rien comme les autres, et je ne voulais rien faire comme les autres. Je voulais être unique. Ma mère spirituelle m’avait toujours dit de faire ce que je voulais, et surtout de rester moi-même quoi qu’il advienne. J’étais au dessus des règles, et des coutumes, j’étais bien trop étrange pour rester dans la norme. C’était tellement plus amusant, et surprenant ainsi.


    « Pourquoi ne pas demander à une troisième classe, couturière de vous en confectionner un ? Je sais qu’il y en a. Vous n’avez pas su à qui vous adressez ? Ou vous préférez piocher dans les vêtements d’une personne morte à nos yeux ? Quelle ironie ! »


Qui ici pouvait penser que nous étions morts ? Même sous la forme d’un fantôme, même si je m’étais examinée, nos corps n’avaient pas changé - le temps n’avait pas d’emprise sur nous. C’étaient les rescapés qui à nos yeux étaient les personnes mortes, certes nous étions prisonniers de ce paquebot mais nous continuions à vivre, les vivants aussi assurément, mais après tout ne dit-on pas que la mort n’est que le commencement ? En même temps, je le comprenais, Jack, c’était tellement plus amusant de farfouiller dans la soute à bagages, pourquoi allait s’ennuyer à demander à une couturière de vous confectionner un costume ?

    « Il faut se l’avouer, vous n’avez pas choisis la simplicité pour votre dulcinée Mr. Jack Cooper. »


Tout en parlant, et en l’écoutant je me détournais de lui, lui tournant le dos et continuant à fouiller dans les malles. Il voulait lui sortir le grand jeu, quel gentleman. Je me retournais pour le regarder lorsqu’il me montra sa tenue, je haussais les épaules. Il était très bien, je trouvais. J’accordais peu d’importance à l’apparence, il fallait qu’il reste lui-même c’était la meilleure solution pour reconquérir celle qui faisait battre son cœur. Mais, il voulait être plus beau que beau, et cela je pouvais le comprendre. Tout à son honneur après-tout.  

    « Marché conclu, clever boy. » Jack était amusant, je ris aux éclats lorsqu’il me montra un vieux chapeau qui avait un style assez excentrique. « Le chapeau de ma grand-mère ! Il serait plutôt pour moi ce chapeau là. Tenez regarder dans cette malle si vous trouvez votre bonheur. »


Je pris une valise à bout de bras, et je lui lançais. Elle n’alla pas bien loin, et remua assez de poussières pour créer un fin brouillard autour de nous. Je me mis à tousser. C’était une mission assez délicate dans laquelle s’était lancée Jack. Il faudrait trouver le costume idéal, la bonne taille, la bonne couleur bref le costume parfait pour faire chavirer le cœur d’Héloïse.

    « Vous savez Jack… déjà on pourrait se tutoyer qu’en dites-vous ? Et puis, si vous me le demandiez gentiment je pourrais peut-être aller lui parler à Héloïse ? Disons avant ce fameux diner, en votre faveur ? Car, si vous vous donnez vraiment tout ce mal pour Héloïse c’est que vous voulez l’impressionner, la conquérir, et que vous n’êtes pas certain d’y arriver, ou bien vous essayez de la surprendre ? C’est une bonne chose de surprendre les gens, ils se souviennent de vous ainsi et cela mets un peu d’action dans nos vies. C’est là le secret d’un couple.»

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    Mar 2 Juil - 13:31

Lisbeth était ce genre de personne auquelle on pouvait très vite s'attacher à condition d'accepter son côté un peu "loufoque". C'était le cas pour Jack et il appréciait ce moment passé dans la poussière des soutes en sa compagnie. Elle était vive et amusante... Intelligente également surtout lorsqu'elle lui conseilla de passer par une couturière pour son costume. Cette idée était si simple et le jeune homme n'y avait jamais pensé. Pourtant son amie Georgiana, son amour de jeunesse, aurait très bien pu lui donner un coup de main d'ailleurs. Mais le blondinet était un homme avant tout et les choses aussi simples, auxquelles pensaient les femmes, ne lui étaient pas venues à l'esprit.

" Vous avez parfaitement raison, pourquoi n'y ai je pas pensé plus tôt? " Dit il en se tapant le front avec sa main, puis il ajouta: " Le seul souci, c'est que trouver une couturière aujourd'hui prête à coudre un costume pour moi et ce, avant le coucher du soleil, relève du miracle. Je doute qu'il y en ait une qui puisse faire cela en aussi peu de temps... " Termina t-il en affichant un petit sourire triste. " Je crois que vous avez raison, je me complique parfois trop la vie parfois. "
Le jeune homme commençait à redevenir mélancolique et à replonger dans les souvenirs si heureux. Or, ce n'était pas le moment et c'est là qu'il fit alors diversion en sortant le chapeau, non sans d'abord avoir souri à l'acceptation de l'aide précieuse de Lisbeth pour lui trouver un bel habit. Face à l'accoutrement du jeune homme, la réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre et elle rit aux éclats tout en lui disant que ce chapeau était identique à celui de sa grand mère. Souriant, Jack lui lança le chapeau afin qu'elle s'en coiffe afin de rire encore un peu plus. D'ailleurs, il lui en fallut peu pour pouffer à nouveau lorsque Lisbeth lui lança une valise potentiellement intéressante. Cette dernière semblait avoir accumuler un stock de poussière assez important pour créer une sorte de brouillard entre eux. D'instinct, Jack se boucha alors le nez pour ne pas respirer ces particules microscopiques tandis qu'il entendit la jeune troisième classe tousser. Et malgré sa main sur son visage, le jeune homme se mit également à éternuer. La pièce était emplie de poussière redescendant au sol. Et Jack attendit que le visage de Lisbeth soit à nouveau visible pour s'exclamer:

" Mais c'est quoi toute cette poussière?! Ne viennent-ils donc jamais nettoyer un peu ici? " Dit il tout en haussant les épaules et en ouvrant la valise.

Lisbeth avait vu juste et elle semblait avoir appartenu à un homme à en juger la chemise et le noeud papillon défait qui s'y trouvait. Il entreprit de sortir délicatement sa trouvaille tout en écoutant la jeune femme qui lui proposait de le tutoyer avant de lui proposer tout simplement son aide pour reconquérir Héloise. A ces mots là, le jeune homme se redressa et fixa la jeune femme qui lui demandait les raisons d'une telle recherche. Puis, elle lui rappela les règles fondamentales d'un couple. La routine, voilà l’ennemi des couples  et ce n'était pas cela qui endommager son histoire avec sa belle mais plutôt le mensonge. Trop de non vérités avaient été dites et les plus graves, sans doute, dites par Héloise concernait le meurtre de son propre père. Il est vrai que ce n'était pas une chose simple à dire, certes, mais Jack avait réellement cru qu'elle avait confiance en lui, mais cela avait été l'effet inverse au moment des révélations. Désormais, cet instant douloureux était du passé, ils étaient tous deux morts. Le temps du pardon était arrivé, d’où la présence de Jack ici même. C'est ainsi qu'il s'expliqua à la jeune troisième classe:

" C'est avec plaisir... Tutoyons nous chère Lisbeth. " Dit Jack en affichant un sourire sincère avant d'ajouter: " Sinon, vous avez raison... Je veux dire... Tu as raison. J'ai envie de lui montrer que j'ai changé, que je suis devenu un homme nouveau. Et puis d'un autre côté, j'ai envie, par le fait de m'accoutrer comme un première classe, de lui faire comprendre que peu importe son passé, ce qu'elle a vécu ou autre... je l'aime et ça ne changera jamais. Qu'elle soit fille de riche ou fille de pauvre, elle reste Héloise et pour une fois, j'ai envie, aussi, de la surprendre de lui montrer quelque chose qu'elle n'avait jamais vu de moi, comme essayer de manger dans un endroit par une classe bien trop supérieure à la mienne. "

Il avait sorti un pantalon, une veste, une chemise blanche sur laquelle pendouillait un noeud papillon. Puis, il les posa délicatement sur une valise dépoussiéré peu de temps avant. Ensuite, Jack regarda à nouveau la jeune femme et après un court instant ouvrit à nouveau la bouche:

" Pour ce qui est de ton aide, c'est vraiment adorable et cela me touche tellement qu'il puisse y avoir encore des personnes comme toi. Mais je connais Héloise et je sais qu'elle préfèrera que tout vienne de moi, plutôt que par un intermédiaire. Bien que j'ai quelques craintes, je suis quasiment certain que ce soir là, elle sera là au dîner. Dit il avec un sourire heureux tout en replongeant dans cette valise bien intéressante.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »    

Revenir en haut Aller en bas
 

JACK & LISBETH ☼ « La malle aux trouvailles. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» fiche technique jack rellon
» Jack Layton est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-