AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Rencontre avec un Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Rencontre avec un Ange   Jeu 9 Mai - 15:44


Rencontre avec un Ange



C'était une de ses journées monotones qui s'était levée sur le paquebot. Les morts y faisaient leurs besognes habituelles comme boire, manger, rire, haïr, aimer. Depuis le naufrage, les passagers etaient devenus des êtres à moitié mort: bien qu'ils ressentaient encore des envies humaines, force est de constater qu'ils étaient figés dans leur âge au moment du naufrage. De même, ils ne pouvaient plus procréer et toutes celles qui avaient pu être enceintes il y a un an, n'avaient pu donner la vie. Oui, les morts sur le paquebot vivaient ou faisaient semblant de vivre. Leur existence s'était stoppée en même temps que le Titanic. Et pourtant, ils étaient toujours là et leur passé de même. C'était le cas pour Jack ou ce matin, il s'était réveillé l'esprit complètement embrumé, les entrailles le brûlant plus que jamais.
Depuis un an, le jeune homme se trouvait dans cet état second. Léthargique, le blondinet n'arrivait pas à accepter la mort d'Heloise qu'il avait vu de ses propres yeux. Et bien qu'elle soit à nouveau sur le bateau, il n'arrivait pas à oublier cette petite main s'agrippant à la corde tandis que le bateau s'élevait et se dressait comme un " i ". Il entendait à nouveau cette voix tant aimée hurler son prénom tandis qu'il était resté tétanisé jusqu'à ce qu'il la voit lâcher prise et sombre dans les eaux glaciales.
Depuis, le jeune homme était rongé par tant de regrets qu'il lui devenait impossible de croiser Heloise. Comportement typiquement masculin ou non, Jack ne voulait pas assumer d'être responsable de la mort de la femme qu'il aimait.

C'est en pensant à cette affreuse nuit, que le blondinet se tira hors de son lit et commença sa toilette. Il s'habilla non sans observer son visage à travers le miroir situé dans la salle de bain. Ses traits étaient creusés, des cernes apparaissaient par manque de sommeil et ses yeux si beaux et si bleus avaient perdu leur éclat. Jack n'était que l'ombre de lui même mais il n'en demeurait pas moins toujours aussi beau. Mais cela, depuis le naufrage, il ne le voyait plus.
Le jeune homme quitta alors sa cabine pour se rendre à la salle à manger des troisièmes classes. Mais il fut arrêté dans sa démarche. En effet, il venait d'apercevoir la silhouette d'Heloise en grande conversation avec son amie Lisbeth. Elle semblait se diriger tout droit vers la même destination que Jack. La belle blonde aux yeux d'azur ne sembla pas avoir vu Jack et continuait de discuter insouciamment.
Le blondinet n'eut d'autre choix que de rebrousser chemin et ignorant son ventre creux, il se rendit vers une destination opposée. Il finit par atterrir vers un endroit qu'il ne connaissait pas vraiment : à savoir, l'espace ouvert des Troisièmes classes.
À travers les grandes baies vitrées, il observa cette unique paysage les dominant: l'océan.

Perdu dans ses pensées, il percuta de pleine fouet une silhouette. Le choc fut si violent qu'il tomba à terre sur le dos, tapant la tête la première tandis que la personne tomba sur lui. Étourdi par la douleur, Jack ouvrit les yeux et regarda ce qui se trouvait sur lui.
Il en fut bouche bée: soit, le choc lavait rendu complètement simple d'esprit, soit, il avait percuté un ange tout droit descendu du ciel. Car la jeune femme n'était pas un passager coincé ici depuis un an. Le souffle coupé, Jack ne réussit qu'à balbutier:

" Pardonnez moi. "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Jeu 9 Mai - 17:54

Inspirant à la manière d’un nouveau-né qui respire pour la toute première fois, je m’étais redressée en position assise brusquement. Mes poumons me faisaient mal et je sentais chacun de leur gonflement d’air dans ma poitrine. Croyant m’éveiller à la suite d’un rêve dans lequel je mourais, le décor autour de moi m’apparut soudainement comme n’étant pas ma chambre à la résidence pour personnes âgées. Les mains que j’avais levées devant mon visage et que je tournais dans tous les sens n’étaient pas non plus des mains de la vieille femme que j’étais. Instinctivement, j’avais posé les mains sur mon buste, palpant ce corps ferme dont j’avais oublié le souvenir depuis trop longtemps. Sortant de sous les couvertures, j’avais posé les pieds au sol doucement, comme si j’avais peur de m’écrouler au sol, m’apercevant que j’avais toujours besoin de ce maudit déambulateur. Le contact du plancher frais de ma cabine sous mes pieds me fit pousser un cri de joie. J’étais morte, je le savais, mais j’étais maintenant dans mon paradis. Chaque nouvelle découverte me faisait pousser un cri de surprise ou me faisait éclater de rire. Ce paradis n’avait rien à voir avec celui dont mes parents m'avaient tant parlé! Je n’étais pas sur un nuage, dans le ciel, volant avec des anges, mais dans le seul lieu que je n’aurais jamais voulu quitter, le rêve de ma vie, le Titanic. Tous les effets personnels qui avaient coulé avec le navire cette terrible nuit se trouvaient autour de moi comme si le voyage n’avait jamais été interrompu. Allais-je revoir mon cher frère où était-il ailleurs, dans son propre paradis?

M’accroupissant devant l’une de mes valises, j’entrepris de l’ouvrir afin d’y voir les vêtements que je n’avais pas vu depuis tant d’années. Alors que mes doigts caressaient les tissus et que mes yeux s’émerveillaient devant tant de couleurs, j’avais trouvé la robe que j’avais toujours préférée sans jamais n’avoir eu l’occasion de la porter. Vidant le contenu de la malle sur mon lit, j’avais saisi la robe délicatement. C’était une robe vaporeuse de couleur blanche à laquelle s’ajoutait un ruban rose en guise de ceinture. J’avais l’impression que cette robe me faisait encore mieux qu’à l’époque. Enfilant des petits souliers de la même couleur que mon ruban, j’avais entreprit ensuite de coiffer ma longue chevelure. Ne presque plus avoir de cheveux avait été terrible dans ma vieillesse. Me regardant dans la glace, j’étais si jolie à nouveau que je souriais bêtement. Je ne voyais pas mon retour sur le Titanic comme quelque chose de négatif et je devais me prouver par tous les moyens possibles que j’étais bel et bien vivante à nouveau.

Sortant de ma cabine en courant, j’avançais dans les couloirs, regardant partout autour de moi et évitant de justesse des hommes et des femmes qui ne manquaient pas de me crier de cesser de courir avant de blesser quelqu’un. Cette idée me faisait rire puisque s’il y avait risque de blessure, cela signifiait que nous étions tous vivants à notre manière…Sentant ma poitrine se soulever de plus en plus rapidement par l’essoufflement que me procurait cette course interminable, j’étais sortie sur l’espace ouvert des troisième classe et continuais ma course en regardant l’océan à mes côtés. Au moment où je tournais la tête pour regarder devant moi, il fut trop tard pour changer de direction et j’étais foncé directement sur un jeune homme qui ne m’avait visiblement pas vu arriver.

Sous le choc de l’impact, nous étions tous deux tombés au sol, le pauvre homme se frappant la tête, alors que je lui tombais dessus. Amusée par cette chute, mais également surprise, je ne m’étais pas empressé de me lever lorsque l’homme ouvrit les yeux et me regarda. Alors que je plongeais mon regard dans le sien, je senti mes entrailles se contracter par la naissance du désir. Cet homme était le premier à me faire cet effet depuis de trop nombreuses années et cela me faisait un grand bien. J’avais la preuve de ma nouvelle vie dans ce paradis.

« Pardonnez-moi. » avait-il balbutié, le souffle coupé. Scrutant le visage de l’homme, ses mots me firent sourire. Alors que c’était moi qui avais percuté cet homme de plein fouet, que c’était lui qui s’était cogné le crane contre le pont et qui devait rester ainsi tant que je n’ai pas bougé, c’était lui qui me demandais pardon? Je me mis soudainement à rire de toute cette situation, du malaise que j’éprouvais et qui me réjouissait et du spectacle que tout cela devait offrir aux autres passagers se trouvant près de nous.

« Ce serait plutôt à moi de vous demander pardon… » avais-je dis en regardant le visage de l’homme et en lui souriant tendrement. L’idée de me déplacer afin de nous remettre tous les deux sur pied ne m’avait toujours pas traversé l’esprit…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Ven 10 Mai - 21:43

Jack était à moitié sonné du choc. Non pas que la jeune femme était lourde, bien au contraire, il avait surtout tapé la tête la première contre le sol tapissé de moquette. Et bien que le tissu avait amorti quelque peu sa chute, il était certain qu'une chute contre du béton lui aurait plus fait de mal que de bien. Certainement, que le lendemain de cette altercation, il se serait réveillé dans son lit, perdu ne sachant même pas que la veille il était mort sur le coup, le crâne éclaté. Mais ne dramatisons pas, notre ami Jack n'était que sonné. Il se demanda même s'il n'était pas en train de rêver tout simplement car la plus délicieuse des créatures étaient apparues devant ses yeux: une belle jeune femme blonde aux cheveux très longs et dont les traits laissaient apparaître des origines du pays de l'est. Son visage était magnifique, elle était parfaite physiquement et il n'en fallut peu pour Jack pour ressentir une attirance. Oui, bien qu'il était complètement éperdument amoureux de son Heloise, cette jeune inconnue ne le laissait pas indifférent, tout comme aucun autre homme d'ailleurs, songea t-il.

Lorsque Jack s'excusa de l'avoir fait tomber, elle se mît à rire. Perplexe et devant cette attitude auquel il ne s'attendait pas, Jack ne songea un seul instant à se redresser ou d'essayer de la relever de cette position plus que compromettante. À vrai dire, il ne pensait plus à rien, et fut encore plus abruti lorsque d'une voix mélodieuse, elle lui répondit :

" Ce serait plutôt à moi de vous dire pardon. " Dit elle d'un sourire malicieux et également tendre à la fois. Le fait de la voir sourire la rendait plus belle que jamais. Ébahi, le jeune homme se vit lui demander si c'était un Ange mais il se retint par peur d'être ridicule mais il était pourtant certain : cette femme n'était pas là depuis un an. Peut être venait elle d'arriver, sinon le jeune l'aurait remarqué depuis bien longtemps.

Revenant. Ce mot vint dans sa tête et il comprit ce qu'elle était sûrement. Elle semblait même heureuse, insouciante, peut être était elle contente de revenir ici? Jack ne pouvait qu'approuver et il se mît alors à rire en se passant la main sur le visage. Dieu que cette situation était cocasse! Et sensuelle aussi, Jack sentait le désir montait en lui. Pour une raison qu'il ignorait, il était attiré par cette femme si charmante comme deux aimants cherchant à se rejoindre. Son cœur lui disait de se méfier, qu'il appartenait à une seule femme. Mais devant cette belle inconnue, il se sentait être un homme nouveau. Continuant à rire, il ajouta :

" Dans ce cas là, nous sommes quittes! " Puis il éclata à nouveau de rire car le sourire sincère que lui renvoyait la jeune femme, lui mettait du baume au cœur et lui montrait ainsi que cette vie forcée sur le Titanic n'était pas toujours désagréable. Enfin, la situation dans lequel il était, allongé par terre, oui. Aussi, avec un sourire jovial, il s'adressa à cette blonde incendiaire:

" Et si nous nous redressions? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Lun 13 Mai - 4:28

Étendu sur le corps de ce bel inconnu, je sentais le sang dans mes veines qui bouillait, comme il le faisait par le passé, alors que j’étais belle, jeune, mariée et complètement libre, lorsque je rencontrais un homme séduisant pour la première fois. Mon époux était un homme bon, mais s’était rapidement lassé de ma personnalité dès les premiers mois suivants notre mariage. Bien que plus âgé, il avait réussi à avoir de nombreuses amantes qui lui rappelaient mieux que moi à quel point il était un homme et j’avais donc recherché la compagnie d’autres hommes. Chaque fois, j’avais l’impression de tomber amoureuse telle la jeune femme que j’avais été, alors que je savais que ce n’était que de l’attirance. Je n’étais jamais réellement tombé amoureuse sincèrement…peut-être une, ou deux fois…mais je n’en étais pas certaine. La première fois, c’était avant de monter sur le Titanic et j’avais été séduite par un jeune homme, mais il n’y avait jamais rien eu entre nous. Alors que je prenais goût à la liberté que m’offrait le Titanic, j’avais rencontré Henry…L’instant d’une soirée, il était devenu mon amant, le premier homme à qui je m’offrais et pour cette raison, je crois que je l’avais sincèrement aimé. N’ayant jamais connu quelque chose de fort avec un homme, je crois que c’était ainsi que je voyais l’amour; bref, intense et sans lendemain. Le bon côté à tout cela était que je n’avais jamais souffert de l’amour…

Alors que je venais de prendre conscience de ma nouvelle vie, le bel inconnu que je continuais d’écraser m’attirait. J’avais été une belle femme, mais les années ne m’avaient pas épargnée et alors que j’étais devenu une riche veuve, les hommes qui me réchauffaient autrefois par les nuits froides n’étaient plus très nombreux. J’étais jeune à nouveau et ce jeune homme n’était pas insensible à mes charmes, je le savais. Peut-être que dans cette nouvelle vie, je pourrais réellement tomber amoureuse? Peut-être que c'était cet homme qui allait me faire connaitre l’amour?

La situation était tout de même très cocasse et l’homme s’était mis à rire, se passa la main sur le visage. Alors que je regardais chacun de traits de son visage, m’éveillant de la perfection de ces derniers, il avait ouvert la bouche et quelques mots en étaient sortis.

« Dans ce cas-là, nous sommes quittes! » avait-il dit en éclatant de rire à nouveau. Sentant les mouvements de son abdomen chaque fois qu’il riait, je m’étais mise à rire moi aussi. Les gens qui nous observaient plus loin devaient être scandalisés de la scène que nous étions en train de leur offrir, mais cette pensée ne m’avait pas traversé l’esprit.

« Et si nous nous redressions? »

J’avais cessé de rire et observait le visage de l’homme en souriant lorsqu’il avait prononcé cette phrase. Semblant tout à coup réaliser l’inconfortable position dans laquelle nous étions (inconfortable, enfin, par rapport aux convenances), mon sourire s’était transformé en expression de surprise. Comme j’étais bête! Sentant la gêne s’envahir de moi, j’avais entrepris de me relever, mais le malaise de la situation me fit agir avec maladresse. Craignant de mettre un genou à un endroit où il ne fallait pas, j’avais déplacé l’une de mes jambes sur le côté de l’homme, posant le genou au sol, mais cette nouvelle position était tout aussi gênante et je m’étais donc laissé rouler sur le côté jusqu’à être assise au sol. De cette position, j’avais réussi à me remettre sur pied. Une petite voix dans ma tête me disait de partir à la course dans la direction opposée, mais je ne voulais pas l’écouter. Nous étions morts, je n’avais pas à m’en faire avec les convenances ou avec ce que les gens allaient penser! Tout ceci était mon paradis après tout…

« Je suis désolé! Sincèrement! Je…je suis si idiote! » Secouant la tête comme si j’étais en train de me disputer moi-même, j’avais ensuite regardé l’homme avec un petit sourire d’excuse avant d’éclater de rire. Un rire nerveux, peut-être, mais nous ne pouvions pas nier que tous les évènements étaient assez comiques.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Sam 18 Mai - 19:24

Jack avait posé cette question afin de sortir de cette situation, comique certes, mais gênante. La jeune femme se trouvait toujours sur lui dans une position un peu compromettante. Elle se trouvait sur lui et bien qu'elle s'était relevée légèrement, elle n'avait pas songé à se remettre debout. Le blondinet avait, en cet instant, la tête plus que vise face à cette beauté blonde avec son adorable sourire. Son rire rappelait celui des enfants et l'on ne pouvait s'empêcher de rire en sa présence de même. Il partageait son moment de gaieté également mais il pensait toujours à Heloise. Quoi qu'il arrivait, elle serait toujours dans son esprit et ce, pour l'éternité. De même, il ne pensait pas qu'il apprécierait s'il verrait Heloise à cheval sur un homme. Connaissant son caractère impulsif, Jack n'aurait fait qu'une bouchée de l'homme qui se serait trouvé à la place du jeune homme. C'est pourquoi, le blondinet demanda à cette inconnue de se relever.

Elle sembla soudain se rendre compte de la position dans lequel ils se trouvaient. La rougeur fit son apparition sur son visage angélique tout comme la confusion. Cela ne la rendait qu'encore plus belle et Jack sentit son estomac se nouer. Toutefois, il ne pût s'empêcher de se mordiller la lèvre lorsqu'il vit ses multiples mouvements et précautions pour se relever tout d'abord en se déplaçant sur le côté par un déplacement puis une roulade. Elle finit par se relever tant bien que mal. Et Jack en profita donc pour se redresser également. Ils restèrent quelques secondes avant que la jeune femme n'ajoute:

« Je suis désolé! Sincèrement! Je…je suis si idiote! » dit elle en secouant la tête, puis elle se mît ensuite à éclater de rire. Ses réactions étaient surprenantes mais également spontanées . Jack la fixa en se mettant à rire aussi. En temps normal, ce genre d'altercation se serait soldée par des excuses et chacun aurait continué sa route. Mais la belle femme était différente et Jack ne souhaitait pas partir non plus. C'est alors qu'il s'entendit lui dire avec un grand sourire:

" ce n'est pas grave, cela m'a permis d'entendre un rire bien communicatif. " Dit il tout en se mettant à pouffer de rire, puis il ajouta : " Comment vous appelez vous? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Mer 22 Mai - 16:57

Je riais de la situation, mais aussi de la gêne que je ressentais et qui me rendait si heureuse. Tous ces émotions, je les vivais réellement, j’étais vivante à nouveau et cette idée ne pouvait que me rendre d’humeur joyeuse. De plus, je venais de rencontrer un homme de très belle apparence qui me faisait me sentir jeune à nouveau. La longue vie que j’avais vécue était presque comme un rêve dont je commençais à oublier certaines fragments. Je me rendais bien compte que toutes ces années, la véritable Pernelle était caché dans ce corps en décrépitude et que la mort de la vieille femme que j’étais m’avais fait sortir de cette prison de chair. Alors que je riais, le jeune homme s’était mis à rire à son tour.

« Ce n'est pas grave, cela m'a permis d'entendre un rire bien communicatif. » Riant de nouveau il ajouta : « Comment vous appelez vous? »

Cessant de rire, j’étais en train de replacer ma jolie robe lorsque le jeune homme séduisant avait parlé. Penchant la tête légèrement sur le côté gauche, je regardais ses traits avec un petit sourire. J’avais cru qu’il allait reprendre sa route comme s’il n’avait jamais été interrompu par une écervelé qui cour dans tous les sens, mais il restait là et souhaitait même connaitre mon prénom. Peut-être que je lui plaisais? Il y avait si longtemps que je n’avais pas partagé cela avec un homme.

« Je m’appelle Pernelle, Pernelle Lafontaine. » Alors que de mon vivant mon nom de famille avait toujours été prononcé avec un fort accent anglais, je l’avais toujours prononcé à la française. Bien que l’anglais fût la langue que j’utilisais dans ma vie, j’avais toujours parlé en français avec ma famille, et en russe avec ma maman adorée. « Pourrais-je connaitre le nom de ce pauvre homme que j’ai presque assommé? »

Je ne savais pas si cet homme était comme moi, quelqu’un qui avait eu une longue vie ou s’il était mort lors du naufrage. Si c’était la première option, il savait que les choses avaient beaucoup changé au 20e siècle et que la galanterie avait laissé place à l’amour libre, mais si c’était la deuxième option, je devrais faire preuve de réserves. Après tout, si j’agissais comme j’avais agis toute ma vie, je pourrais facilement passer pour une femme aux mœurs légères, chose que je n’étais pas! Je ne voulais tout simplement pas faire fuir cet homme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Jeu 30 Mai - 20:00

Décidément, cette rencontre était hasardeuse mais plaisante. En temps normal, Jack aurait prit la fuite en heurtant une femme, mortifié d'avoir pu faire tomber sur lui, une aussi belle créature. De même, il aurait également pris les jambes à son cou en imaginant Héloise tombant sur les deux, en pleine chute acrobatique, puis, ensuite, la magnifique vision de la blonde et Jack l'un sur l'autre. Heureusement, ils avaient, tous deux, eu la présence d'esprit de se relever afin de ne pas causer de rumeur ou ragot inutiles sur le bateau. Jack n'osait imaginer si cela arrivait aux oreilles de la femme qu'il aimait: certainement, qu'il pouvait dire adieu à toutes chances de réconciliations.

Ignorant alors les voix de la raison lui intimant de s'excuser et de passer son chemin, Jack lui avait demandé son nom. Il était désireux de savoir comment se nommer cette belle femme, charmante et sympathique. Lui souriant, elle lui répondit alors:

Je m’appelle Pernelle, Pernelle Lafontaine. » Dit elle d'un ton rayonnant, puis elle s'empressa d'ajouter « Pourrais-je connaitre le nom de ce pauvre homme que j’ai presque assommé? »

Jack se mit alors à rire de nouveau. Non seulement, elle était belle mais avait le sens de l'humour. Certainement, que l'homme qui partageait sa vie ne devait pas s'ennuyer. Il lui fit alors un joli sourire tout en répondant à sa demande:

" Je m'appelle Jack. Jack Cooper. Je suis passager de Troisièmes classes et cela fait un an que je suis coincé sur ce putain de rafiot! " Dit il sans craindre qu'elle ne soit outrée de tenir un propos plus proche du peuple que de la haute bourgeoisie. Il y avait dans la dégaine de Pernelle, puisque désormais il savait son nom, une simplicité qu'il appréciait grandement. Jack n'eut aucune peur qu'elle s'offusque de sa vulgarité. Toutefois, afin qu'elle ne tilte pas, il lui posa alors une nouvelle question et ce, dans le même but de prolonger la conversation:

" Sinon, votre visage ne m'étant aucunement familier, je suppose que vous venez de revenir il y a peu sur le bateau, je présume? "

A force de vivre un an, Jack avait fini par reconnaitre tous les visages et les avait, ainsi, imprimé dans sa mémoire. Certains passagers étaient devenus des amis, comme Charles, Eliott ou Peter, tandis que d'autres étaient restés de simples connaissances. De même, Jack n'avait jamais vu Pernelle, c'était une certitude, sinon, son visage l'aurait vraiment marqué comme c'était le cas en ce moment même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Sam 1 Juin - 1:42

J’avais ramené ma longue chevelure sur le devant de mon épaule gauche afin de la démêler à l’aide de mes doigts, la tête toujours inclinée en regardant le jeune homme avec un sourire qui se voulait des plus séduisants. Ma question semblait l’avoir amusé puisqu’il avait recommencé à rire. Son rire était si adorable et sincère qu’il m’était impossible de cesser de sourire. Il y avait si longtemps qu’on jeune homme aussi beau ne m’avait pas fait me sentir ainsi. J’étais jeune, belle et amusante. De ma longue vie, je n’aurais jamais imaginé un paradis plus beau que celui dans lequel je vivais présentement.

« Je m'appelle Jack. Jack Cooper. Je suis passager de Troisièmes classes et cela fait un an que je suis coincé sur ce putain de rafiot! » avait dit Jack en me souriant. Le choix des mots de Jack me firent éclater de rire. Il était amusant et n’était pas le genre d’homme à se soucier des convenances, il me plaisait déjà. « Sinon, votre visage ne m'étant aucunement familier, je suppose que vous venez de revenir il y a peu sur le bateau, je présume? ». Cette deuxième phrase me surprit. Mes sourcils s’étaient froncés et je mordais ma lèvre en réfléchissant. Un an? Je revenais? Normalement, ces mots étaient très clairs, mais je devais comprendre. Jack était-il mort il y avait un an? Donc une année avant moi? Était-il mort lors du naufrage du Titanic et alors que je vivais 65 ans de plus, pour lui il ne s’était écoulé qu’une année?

« Je me suis éveillé ici ce matin oui…je ne suis pas morte sur le Titanic…Vous savez qu’il a coulé il y a 65 ans n’est-ce-pas? Enfin, au moment de ma mort c’était bien le cas…peut-être que j’ai erré quelque part avant de revenir ici et que cela fait beaucoup plus longtemps… » J’avais redressé la tête et parlait en fixant devant moi sans réellement regarder Jack et je ne savais plus si je lui parlais ou si je réfléchissais à haute voix. Secouant la tête légèrement, j’avais porté une main vers ma bouche et je passais mon index sur ma lèvre inférieure en réfléchissant. « C’est fou...je n’ai pas l’impression d’avoir été vieille, comme si tout cela avait été un mauvais rêve et pourtant… » Clignant des yeux à quelques reprises, je m’éveillais de mes songes, m’apercevant que j’avais parlé et que le sens de mes paroles ne devaient pas être très clair. Soudain, j’avais éclaté de rire en levant les yeux au ciel. « Il y avait si longtemps que je ne m’étais pas senti aussi vivante que présentement veuillez me pardonner Jack. » J’avais insisté sur le prénom du jeune homme avec un air presque de femme fatale. Mes yeux étaient revenus sur sa personne et je lui adressais un petit sourire en coin qui se voulait coquin. « Était-ce la même chose pour vous?...je veux dire…votre réveil? » Je n’osais pas lu demander de me raconter sa mort. C’était quelque chose qui me semblait intime alors que je brulais d’en savoir plus. Ce paradis n’était visiblement pas que le mien et je devais comprendre ce que c’était exactement. La seule chose que je savais était que j’étais heureuse d’être vivante à nouveau et que chaque petite découverte me rendait euphorique. Si, de mon vivant, quelqu’un m’avait dit que mourir serait la meilleure chose de ma vie, je ne l’aurais jamais cru! Et pourtant…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Sam 1 Juin - 11:43

Pernelle était étrange mais très attirante. Sa gestuelle, ses longs cheveux dans lequel elle faisait passer ses doigts fins. Chaque battement de cils achevait d'éloigner Jack de la réalité du bateau. Elle exerçait un pouvoir sur lui qu'il n'avait jamais connu auparavant. Comme si elle emprisonnait tous ses réflexes le rendant presque léthargique, incapable de partir, tout en restant là. Elle sembla surprise d'entendre la question qu'il venait de poser. Voyant ses sourcils se froncer, le jeune homme eut la crainte d'avoir fait une demande déplacée. Mais il n'en était rien. Non, Pernelle semblait réfléchir et elle lui répondit non sans conserver une adorable moue interrogatrice:

Je me suis éveillé ici ce matin oui…je ne suis pas morte sur le Titanic…Vous savez qu’il a coulé il y a 65 ans n’est-ce-pas? Enfin, au moment de ma mort c’était bien le cas…peut-être que j’ai erré quelque part avant de revenir ici et que cela fait beaucoup plus longtemps… C’est fou...je n’ai pas l’impression d’avoir été vieille, comme si tout cela avait été un mauvais rêve et pourtant…

Tandis qu'elle lui répondait, Jack se demanda s'il était la première personne qu'elle ait vu depuis son réveil? Il avait déjà conversé avec Charles, notamment. Et ce dernier avait été formel: les revenants avaient survécu au bateau, vécu leur vie. Puis, le jour ou la vie avait quitté leur enveloppe charnelle, quelques uns étaient revenus sur le bateau figés dans l'âge qu'ils avaient en 1912 et ce, avant le naufrage. Pernelle semblait avoir vécu encore soixante cinq après le heurt contre l'iceberg. Effectivement, elle ne savait pas que tous les passagers morts ici même avait vécu pendant un an sur le bateau. A voir sa joie sans doute de se retrouver dans ce corps de rêve, elle ne semblait pas se rendre compte de la réalité des choses. Elle était condamnée à errer sur ce bateau sans jamais voir autre chose que ces mêmes personnes et ce, pour l'éternité. Tout comme Jack était condamné à subir sa culpabilité sans pour autant que son amour pour Héloise n'ait pu être altéré.

De même, il fut incapable couper sa joie de vivre lorsqu'elle lui dit: « Il y avait si longtemps que je ne m’étais pas senti aussi vivante que présentement veuillez me pardonner Jack. » Jack lui fit alors un sourire tout en lui répondant: " C'est normal, vous n'avez pas à vous excuser, Pernelle... " Il était tiraillé par l'envie de lui révéler que le bateau n'avait rien de plaisant mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, la jeune femme venait de lui poser une nouvelle question, à savoir:

« Était-ce la même chose pour vous?...je veux dire…votre réveil? Jack perdit son sourire face à cette question, réveillant, par la même occasion, des souvenirs incroyablement douloureux. Il prit le temps de réfléchir tout en trouvant les mots qu'il lui dirait. Puis, relevant la tête et la fixant, il lui répondit ainsi:

" Mon réveil fut quelque peu... difficile. J'étais en train de me battre avec un homme lorsque nous sommes tombés dans l'eau glaciale. Vous ne pouvez pas savoir, à quel point, elle avait pu être froide... " Dit Jack tout en frissonnant à l'annonce de ce souvenir quelque peu douloureux. Il avait délibérément omis de parler d'Héloise qui était un souvenir bien plus horrible que sa chute dans l'eau. Voir la femme que vous aimez mourir était la pire des souffrances et le fait d'en parler, risquait de le refaire plonger dans une immense tristesse. Déjà, rien que d'y penser, le jeune homme se sentait comme maladif. Chassant d'un mouvement de tête, ces idées noires, il prit à nouveau la parole:

" Une fois que mon corps devint un bloc de glace, et que mon âme avait ainsi quitter mon enveloppe charnelle. Le lendemain, on va dire ainsi, je me réveillais dans ma cabine, il faisait un ciel bleu et un soleil immense et le bateau était intact. Quelle ne fut ma surprise alors que je venais de le voir se couper en deux! Puis, à force de parler avec pas mal de passagers, nous avons compris que nous étions morts. " Dit il tout en affichant une mine défaite. Puis, il se décida à dire la vérité à Pernelle. Après tout, s'il ne lui disait pas, quelqu'un d'autre s'en chargerait.

Il prit un air grave tout en disant: " Puis, nous avons repris nos petits trains de vie tout en restant figé dans notre corps. Genre, les enfants n'ont jamais grandi et tout ça, en un an d'errance. C'est de là, que nous avons réellement compris le pétrin dans lequel nous étions.
Pernelle, ici, ça n'a rien d'un paradis, nous sommes bloqués sur ce bateau et rien ne change, rien n'évolue. "


Il espérait ne pas lui avoir fait peur ou montrer un quelconque signe de désespoir. Tout comme il s'en voulait de lui avoir dit cette triste vérité. Mais Jack était une personne honnête et même, pour d'aussi beaux yeux, la vérité sortirait éternellement de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Dim 2 Juin - 21:30

J’avais toujours été très curieuse. Enfant, je posais des questions sur tout et même lorsqu’il était difficile d’avoir une réponse claire, je posais de nouvelles questions afin d’en apprendre le plus possible. J’aimais aussi savoir des choses qui ne me regardaient pas toujours et mon adorable maman m’avait toujours dis que la curiosité était un vilain défaut. Mon père, tant qu’à lui, m’avait un jour dit que la curiosité était un signe d’intelligence. J’aimais beaucoup plus sa manière de voir cela, mais en vieillissant, je compris ce que ma mère voulait dire. Il arrivait quelques fois que je posais des questions alors que je n’aurais peut-être pas dû le faire. C’est exactement ce que je venais de faire en demandant à Jack, ce désirable inconnu, de me parler de son réveil sur le Titanic. Le jeune homme avait perdu son sourire et je me sentais honteuse de lui avoir demander cela, m’apprêtant à lui dire de ne pas me répondre, que c’était une erreur, au moment où il ouvrit la bouche pour me répondre.

« Mon réveil fut quelque peu... difficile. J'étais en train de me battre avec un homme lorsque nous sommes tombés dans l'eau glaciale. Vous ne pouvez pas savoir, à quel point, elle avait pu être froide... »

Jack ne sentait visiblement pas bien à l’évocation de ce souvenir et c’était de ma faute. Des images du naufrage me revinrent en mémoire. J’étais resté sur le pont, à faire embarquer des gens dans les canots de sauvetages, avant d’y prendre moi-même place et d’assister au spectacle horrible de la mort. J’avais tout vu et entendu les gens hurler, pleurer, prier. Ce que Jack me racontait, même si je n’y avais pas assisté, je l’imaginais comme si j’avais été présente.

« Une fois que mon corps devint un bloc de glace, et que mon âme avait ainsi quitté mon enveloppe charnelle. Le lendemain, on va dire ainsi, je me réveillais dans ma cabine, il faisait un ciel bleu et un soleil immense et le bateau était intact. Quelle ne fut ma surprise alors que je venais de le voir se couper en deux! Puis, à force de parler avec pas mal de passagers, nous avons compris que nous étions morts. »

Ce devait avoir été si étrange de revenir dès le lendemain du naufrage sans n’avoir rien connu d’autre. J’avais eu la chance de vivre, si on peut appeler ça une chance. Il m’était arrivé de penser que j’aurais dû mourir à bord moi aussi, laissé mon petit frère vivre et Henry retrouver sa femme et ses enfants. En ce moment, je me disais même que j’aurais préféré ne jamais être vieille et être comme Jack, morte lors du naufrage et revenir immédiatement ou presque en vie. J’aurais été avec Henry peut-être, et mon Alexandre. Alors que je rêvais à ce qu’aurait été ma vie si je n’avais jamais quitté le navire de mes rêves, Jack prit un air grave avant d’ouvrir la bouche à nouveau.

« Puis, nous avons repris nos petits trains de vie tout en restant figé dans notre corps. Genre, les enfants n'ont jamais grandi et tout ça, en un an d'errance. C'est de là, que nous avons réellement compris le pétrin dans lequel nous étions. Pernelle, ici, ça n'a rien d'un paradis, nous sommes bloqués sur ce bateau et rien ne change, rien n'évolue. »

Était-ce si grave que cela que rien ne change? Je ne savais pas dans quel but Jack me racontait cela. Essayait-il de me faire peur ou de me mettre en garde contre mon paradis? Il m’arrivait d’être égoïste et de ne penser qu’à moi, et c’est ce que je faisais en ce moment. Pour moi, cette nouvelle vie était un paradis et j’étais si heureuse de respirer à nouveau que je ne voulais pas être malheureuse pour les autres. S’ils ne voyaient pas cette chance comme je la voyais, ce n’était pas de ma faute, mais en même temps je comprenais. J’avais revu mes parents et mes petits frères alors que tous ces gens avaient laissé des familles dans le deuil. En vérité, je ne savais pas que penser de tout cela. Devais-je continuer de sourire à cette nouvelle vie ou pleurer le malheur des autres? Pour les beaux yeux de Jack, je devais compatir avec lui.

« Je ne suis pas en mesure de comprendre votre douleur, à mes yeux, tout cela est un paradis contrairement à la vieillesse, mais je suis sincèrement désolé d’apprendre que ce ne fut pas facile pour vous et pour probablement pleins d’autres gens…Je…le naufrage…C’était horrible!...J’ai perdu la personne que j’aimais le plus ici alors d’être de retour me donne espoir de le retrouver… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Lun 10 Juin - 11:26

Jack sentait son estomac se tordre tandis qu'il se remémorait le terrible naufrage et ce, en l'évoquant avec la douce Pernelle. Il revoyait ce terrible soir ou le navire avait heurté l'iceberg. Le choc, l'étourdissement puis la lente plongée dans les eaux glaciales. Le jeune homme revoyait encore ces pauvres gens sautant du bateau pour atterrir dans l'océan froid. Il entendait encore ces atroces hurlements, se mêlant aux craquements sinistres de l'acier et du bois se rompant sous la pression de l'eau. Ces souvenirs avaient longtemps perturbé Jack depuis son réveil. Heureusement, il avait eu bien des amis dévoués et sa soeur Lydia, lui ayant permis de remonter la pente petit à petit. Le Troisième Classe avait fini par accepter le fait qu'il était mort et à la fois vivant et qu'il lui fallait vivre. L'éternité l'attendait alors autant ne pas sombrer dans un désespoir sans fin.

Toutefois, bien qu'il ait retrouvé le sourire, Jack n'oubliait pas ce sinistre soir. Les souvenirs restaient dans un coin de sa tête et aujourd'hui, ils avaient resurgi tandis qu'il les évoquait avec Pernelle, revenante de son état. Sa douce voix d'ailleurs le ramenait à la réalité tandis qu'elle lui répondait:

« Je ne suis pas en mesure de comprendre votre douleur, à mes yeux, tout cela est un paradis contrairement à la vieillesse, mais je suis sincèrement désolé d’apprendre que ce ne fut pas facile pour vous et pour probablement pleins d’autres gens…Je…le naufrage…C’était horrible!...J’ai perdu la personne que j’aimais le plus ici alors d’être de retour me donne espoir de le retrouver… »

Jack lui fit un sourire tendre, envahi par une pointe d'envie. Comme il aurait aimé pouvoir se réveiller de la même manière que Pernelle, vivre sa vie puis mourir. Pour finir par ouvrir les yeux sur une vie passée reprenant son cours. Peut être qu'il aurait survécu avec sa douce, ils auraient eu des enfants, auraient vieilli ensemble, puis mourir pour mieux se retrouver sur le bateau. Il est vrai que cette vision là avait tout d'un merveilleux paradis. Donner du temps au temps, voilà donc ce que cela aurait pu être. Hélas, la réalité était autre. Souriant toujours malgré une pointe de tristesse, Jack lui répondit:

" Qu'est- ce que j'aimerais pouvoir être à votre place? Vous avez eu la chance de pouvoir vivre votre vie quand la notre s'est figé. Votre sort est réellement plus enviable que n'importe qui d'autre... " Puis, le jeune homme songea qu'elle avait vu évoluer la société durant bien des années puisqu'elle semblait être morte dans un âge avancé de la vie. Il se permit donc de lui poser cette question:

" Et sinon, Pernelle, comment a évolué notre monde bien après le naufrage? Parlez moi en, cela m'intrigue? " Dit-il en affichant à nouveau une mine réjouie. Il souhaitait fermer le chapitre du naufrage étant un évènement assez dur pour lui, et ce, pour avoir fait une sorte de dépression post naufrage. Jack avait repris gout à la vie et comptait la croquer désormais à pleine dent.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Mer 10 Juil - 15:25

« Qu'est- ce que j'aimerais pouvoir être à votre place? Vous avez eu la chance de pouvoir vivre votre vie quand la nôtre s'est figée. Votre sort est réellement plus enviable que n'importe qui d'autre... Et sinon, Pernelle, comment a évolué notre monde bien après le naufrage? Parlez-moi en, cela m'intrigue? »

Alors que quelques instants plus tôt, j’avais cru que mes chances de revoir sourire cet homme si beau étaient tombé à l’eau (drôle d’expression vue les circonstances), Jack changea complètement de sujet en me demandant de lui parler de l’évolution qu’avais vécu le 20è siècle suite au naufrage du Titanic. Je voulais répondre à cet homme qui me faisait sentir vivante à nouveau, mais sa question me semblait si vague. J’avais vécu ma vie sans me poser de questions, m’intéressant au passé, mais le présent était si banal. Pourtant, je me rendais compte à quel point ce présent pouvait être intéressant pour une personne ne l’ayant pas vécu.

« Dois-je comprendre que vous désirez passer un peu de temps en ma compagnie puisque répondre à votre question peut être très long? » Lançant un petit sourire coquin à Jack, je continuais de jouer dans ma longue chevelure. Chaque trait du visage de cet homme était si parfait, mon retour à la vie, si je pouvais le dire ainsi, ne pouvait être plus beau. Enfin, si, j’aurais pu m’éveiller dans les bras de Henry, mais peut-être n’était-il pas sur le Titanic…Peut-être que son paradis était auprès de sa femme et de ses enfants…Peut-être ne m’avait-il pas réellement aimé après tout…Mais je ne devais pas penser à Henry, pas maintenant puisque j’étais en compagnie d’un homme séduisant au sourire ravageur et que je devais répondre à ses interrogations. Le naufrage était un souvenir beaucoup trop douloureux pour lui et je souhaitais le rendre heureux. Cessant de jouer dans mes cheveux, d’un gracieux mouvement de bras, je les avais fait voler pour les replacer dans mon dos puis, portant une main à mon menton à la manière d’un penseur, je m’étais mise à faire les cent pas. « Alors voyons, aimeriez-vous que je vous parle de la Grande guerre de 1914 à 1918, de sa suivante qui fut particulièrement horrible, la Seconde guerre mondiale, de 1939 à 1945? Sur un ton plus joyeux, je peux également vous parler des progrès technologiques du 20è siècle tel que la télévision, les développements de l’aviation ou encore du cinéma? Je peux aussi vous parler de la libération de la femme, du droit de vote, de la révolution sexuelle? Quelques années avant ma mort, l’homme a marché sur la Lune aussi! » Prenant une pause, mon cerveau continuait de me bombardé de sujets que je pourrais aborder avec Jack, tant de choses que je semblais oublier et que je devais garder en mémoire afin de lui raconter plus tard. Cessant également de marcher, laissant tomber mes bras de chaque côté de mon corps,  j’avais tourné les yeux vers cet homme magnifique et lui sourit timidement. Peut-être que tout cela était un jeu pour moi, mais l’esprit de Jack devait être en ébullition que par le simple fait d’avoir évoqué certains éléments de notre histoire. « Le monde a bien changé, mais certaines choses restent les mêmes, croyez-moi. »

La vieille Pernelle en moi semblait me crier de cesser de parler et de m’approcher de Jack, objet de mes désirs longtemps perdu. Peut-être que c’était également ce que mes yeux tentaient de communiquer à Jack, mais je n’avais aucun contrôle sur cela et je n’osais pas laisser mes désirs prendre le contrôle sur mon corps. Comme j’aurais aimé revenir quelques instants plus tôt, alors que nous étions tous deux étendu au sol…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Lun 15 Juil - 13:07

Jack désirait connaître la vie après le Titanic. Si le monde des fantômes s'étaient arrêtés en 1912, il en était le contraire pour ces revenants et notamment pour Pernelle. Curieux, le jeune homme lui avait demandé les évènements qui s'étaient produits bien après le naufrage. Il se posait souvent des interrogations sur ce qu'on aurait pu être son avenir si le Titanic n'avait pas coulé. Est ce que Jack aurait été sauvé Héloïse des griffes de son créancier? Aurait-il pu lui pardonner l'horrible mensonge dont il avait été victime durant ces années de vie commune? Ou le jeune homme avait continué sa vie en compagnie de sa sœur et sans la présence de la femme de sa vie? Peut être s'était il marié avec une femme autre que la blonde. Cela aurait pu être Pernelle, qui sait? Le huis clos dans lequel se trouvait le Troisième Classe le faisait rêver de ce monde auquel il avait été éloigné. Heureusement pour lui, Pernelle avait accepté de lui dévoiler ce qui s'était produit après la disparition du paquebot. D'ailleurs, Jack remarqua combien cette femme était si séduisante, surtout lorsqu'elle lui répondit:

« Dois-je comprendre que vous désirez passer un peu de temps en ma compagnie puisque répondre à votre question peut être très long?" Avait -il d'une voix incroyablement sexy. Et Jack lui répondit alors non sans dissimuler un sourire: " Votre compagnie m'est très agréable alors j'apprécie de discuter avec vous et peu importe, le temps que cela peut prendre... "
Il y avait presque une alchimie entre les deux êtres. L'ambiance était à nouveau redevenue brûlante tout comme la première fois ou leurs regards s'étaient croisés. Immobile, la respiration alors saccadée, Jack regardait Pernelle marchait, faisant les cents pas, tout en lui expliquant ce qu'elle avait pu vivre. Au fur et à mesure, les yeux du jeune homme s'étaient écarquillés face à ces inventions, ces effroyables guerres, ces découvertes scientifiques. Quelle chance avait-elle eu de pouvoir vivre tout cela (en dehors des guerres, cela va de soi). Jack était admiratif des progrès que l'humain avait pu faire. Et tandis que le monde évoluait, le blondinet s'était enlisé dans une histoire de cœur qui lui bousillait sa vie. A côté de cela, la fraîcheur et la joie de vivre de la revenante était si agréable qu'elle permettait à Jack d'oublier un peu ce qui le tracassait tant depuis cette année.
Il éclata de rire avant d'ajouter:

" L'homme a marché sur la Lune!? Mais c'est fabuleux!! Si vous n'étiez pas là pour me le dire, j'aurais cru cela impossible! " Dit le jeune homme tout en souriant. Il songeait à ce qu'il avait raté, à combien sa vie ne tournait plus qu'autour d'une femme avec qui l'avenir était incertain. Il était peut être temps pour lui de vivre sa vie au gré de ses envies. Et les lèvres de Pernelle semblaient être si douces et délicieusement attirantes. Il ne suffisait que de quelques pas pour que l'avenir de Jack soit scellé vers une autre personne.

Mais l'amour qu'il ressentait pour Héloïse était là. Insurmontable. Irréfutable et inoubliable.
Cette femme s'était incrusté dans sa chair, jusqu'au plus profond de lui même. Il lui était impossible, pour l'instant, de changer quoi que ce soit à ses sentiments.

Jack essaya alors de chasser la jeune femme de son esprit en s'adressant à nouveau à la jeune femme: " Je suis vraiment jaloux de vous! Vous avez pu vivre de si belles choses. Avez vous des êtres qui vous sont chers sur ce bateau? " la questionna t-il, balayant d'un revers, le visage d'Héloise de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Lun 29 Juil - 20:27

Lorsque j’eus terminé ma brève énumération de certains des faits importants que j’avais eu la chance de vivre de mon vivant, Jack éclata de rire. Dans un premier temps, je fus surprise de cette réaction. Je ne comprenais pas s’il riait de la manière dont j’avais bougé, parlé ou si c’était quelque chose qui le rendait si heureux.  Rapidement, le bel homme ajouta à la suite de son rire : « L'homme a marché sur la Lune!? Mais c'est fabuleux!! Si vous n'étiez pas là pour me le dire, j'aurais cru cela impossible! ». Je fus soulagée que ce ne soit pas ma propre personne qui faisait rire Jack et décidée à ne plus voir la tristesse envahir ce joli minois, je m’étais approchée de Jack et avait pris ses deux mains dans les miennes. « Des images de la Lune nous sont parvenues où nous voyons les astronautes, c’est comme ça qu’on appelle les gens qui vont dans l’espace, marcher sur le sol lunaire. Vous voulez que je vous montre comment ils faisaient? La gravité sur la Lune étant différente de celle de la Terre, ils semblaient flotter dans les airs entre chaque pas! Regardez! » Relâchant les mains de Jack, je lui avais tourné le dos et m’étais mise à bondir d’un pied à l’autre, imitant le déplacement en sol lunaire que j’avais vu à la télévision dans une autre vie. Après quelques pas, jugeant qu’il était temps de revenir vers Jack, je revins de la même manière que je m’étais éloignée sous le regard amusé du jeune homme. Lorsque je fus de retour devant Jack, ce dernier sembla se perdre dans ses pensées et je vis les traits de son visage s’assombrir à nouveau. Je ne savais pas de quelles images son esprit le bombardait, mais j’aurais aimé être une source de joie constante pour cet homme qui me plaisait terriblement.

« Je suis vraiment jaloux de vous! Vous avez pu vivre de si belles choses. Avez-vous des êtres qui vous sont chers sur ce bateau? »

La deuxième partie de la question de Jack effaça le sourire que j’avais d’accroché à mes lèvres depuis un petit moment. Je ne savais pas si j’avais des êtres chers sur ce navire. J’en avais eu, mais les avais-je encore? Je n’en savais rien puisque je venais de revenir sur ce navire. Jack étant la première personne que je croisais, je ne pouvais pas lui répondre affirmativement ou négativement sans en être certaine. Alexandre, mon tendre frère se trouvait peut-être à bord, mais je n’y croyais pas. Si le Titanic était mon paradis, celui de mon frère pouvait être un tout autre décor et si Henry, l’amant que j’avais aimé toute ma vie, avait lui aussi eu droit à son paradis, je savais qu’il était auprès de sa femme et de ses enfants. La question de Jack me rendait donc un peu triste, réalisant que j’étais bien seule dans mon paradis, mais me rendait à la fois heureuse de recommencer une vie à zéro. Peut-être que dans ce paradis, Jack allait devenir mon nouvel amant et que j’allais vivre des choses que je n’avais jamais crues possibles par le passé. Qui sait ce que la mort nous réserve? Quoi qu’il en soit, Jack s’attendait à une réponse de ma part et je devais lui en donner une.

« Ne soyez pas jaloux de moi…Je suis morte vieille, flétrie par le temps, sans enfants et seule. La jeune femme que j’étais et qui se trouve devant vous en ce moment est morte sur le Titanic alors que son enveloppe charnelle a continué de vivre. Je suis si heureuse d’être de retour sur le navire de mes rêves! Je revis enfin!...Mais j’ai bien peur d’être seule ici. Mon petit frère est mort lors du naufrage du Titanic, mais je ne crois pas que son esprit soit ici. » Alors que Jack avait tenté de m’avertir que ce lieu n’avait rien du paradis, je m’obstinais à ne pas le croire. Le Titanic était bel et bien mon paradis et personne ne pourrait me faire changer d’avis là-dessus…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Ven 9 Aoû - 21:41

La question que Jack posa à Pernelle fit disparaître le sourire de cette dernière. Avait-il touché un point sensible? Le jeune homme l'ignorait mais il eut craint d'avoir touché un point sensible. Après, de cette sublime créature, il ne connaissait absolument rien de sa vie. Ses propos semblaient l'avoir rendue presque songeuse. Peut être se remémorait-elle des instants de sa vie qu'elle avait conservé dans les recoins de sa mémoire. Jack était intrigué par cette femme si belle soit-elle surtout parce qu'elle était également une revenante. Aussi séduisante qu'elle était, elle restait un incroyable mystère sur cette vie après la mort. Tous ceux qui étaient morts sur le bateau pendant le naufrage s'étaient vus renaître sous le trait de fantôme mais les revenants avaient pourtant survécu et à un moment donné de leur mort, peu importait l'âge, ils étaient revenus sur le bateau dans le corps qu'ils avaient eu en 1912. Jack les enviait presque, ils avaient pu vivre leur vie, avoir des enfants, découvrir le progrès tandis que dans son cas, il avait rêvé de ce monde lui ayant échappé du bout des doigts. Sa vie n'était devenue que calvaire depuis sa mort.
Cela, Pernelle ne semblait le comprendre et persistait, dans ses propos, à croire que le Titanic était un véritable paradis. Jusqu'à combien de temps, allait-elle se bercer de cette douce illusion? Jack espérait de tout cœur que cela se ferait très vite afin qu'elle ne puisse pas trop en souffrir. Après tout, ce joli minois ne méritait que du bonheur. D'ailleurs, Jack fut heureux de lui communiquer une information en réponse à sa dernière réponse:

" Vous deviez certainement être toujours aussi belle, même flétrie! " avait-il dit en se mettant à rire. Puis, il ajouta en reprenant son sérieux: " D'ailleurs, si votre frère est mort durant le naufrage, il doit certainement se trouver parmi les passagers. Toutes les personnes qui se trouvaient ici et y sont morts, se sont réveillés un jour ici. Il se peut donc que vous croisez donc votre frère un de ces jours. Dit-il en affichant un doux sourire.

Soudain, il entendit une voix le hélait. Il s'agissait de sa sœur: Lydia. Elle avait un regard suspicieux et devait sans doute se demander qui était cette jeune femme avec qui son frère discutait. Jack vit là une occasion pour sa sœur de se mettre une personne à dos. Aussi, il préféra interrompre la conversation plutôt que d'être au cœur d'un scandale causé par sa chère frangine. Il fit alors un grand sourire à Pernelle tout en lui disant:

" Je dois y aller... Ma sœur m'attend. Ce fut en tout cas un plaisir de faire votre connaissance, Pernelle. Prenez soin de vous et à très vite. " Avait-il dit tout en lui faisant un sourire éclatant. Puis, il tourna les talons et alla en direction de sa sœur, content de cette rencontre soudaine mais agréable.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   Lun 12 Aoû - 2:15

« Vous deviez certainement être toujours aussi belle, même flétrie! » M’avait alors dit le beau Jack avant de rire. Il venait de me faire un compliment que j’avais été habitué à entendre, mais que plus personne ne m’avait dit depuis des décennies. D’une drôle de manière, ces simples mots m’émouvaient et j’avais souri. Reprenant son sérieux, Jack poursuivit : « D'ailleurs, si votre frère est mort durant le naufrage, il doit certainement se trouver parmi les passagers. Toutes les personnes qui se trouvaient ici et y sont morts, se sont réveillés un jour ici. Il se peut donc que vous croisiez donc votre frère un de ces jours. » Ses paroles étaient réconfortantes et faisait naitre l’espoir de retrouver ce frère chéri. Néanmoins, à cet instant, je me promis de ne pas trop espérer cela et que si Alexandre revenait vers moi, cela serait une agréable surprise. La mort était si douce, je ne pouvais pas souffrir éternellement sans mon frère. S’il n’était pas avec moi ici sur le Titanic, il était ailleurs et je savais avec conviction que si tel était le cas, il devait être très heureux.

Si j’avais cru que Jack allait tomber à mes pieds comme tant d’hommes l’avait fait par le passé, je me trompais royalement. Une femme d’une grande beauté avait appelé Jack en nous regardant d’un regard marqué par l’interrogation. Après avoir regardé la femme, Jack se tourna vers moi et me dis qu’il devait aller rejoindre sa sœur, mais que faire ma connaissance avait été un plaisir pour lui. Il ne se doutait pas du plaisir que moi j’avais ressenti en le rencontrant et j’espérais bien profiter d’une rencontre future pour le lui faire comprendre. Avant de s’éloigner, Jack m’avait souri et j’avais senti mon cœur faire un bond dans ma poitrine. Quel homme charmant. Je ne l’avais pas lâché du regard et sa sœur avait fait de même avec moi. Levant les yeux vers cette dernière, je m’étais risqué à lui sourire et sans réponse, tous deux s’étaient éloignés jusqu’à ce que je ne puisse plus voir Jack.

« Alors, où en étais-je? » J’avais parlé à haute voix, souriant de plus belle puis tout à coup, je m’étais remise à courir dans la direction que je suivais avant de tomber littéralement sur le beau Jack. Avec un peu de chance, l’expérience allait se reproduire…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Rencontre avec un Ange   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre avec un Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» RP avec l'ange aveugle
» Ange gardien
» L'ange et le démon | PV
» BIRDY-LOU ♣ le diable a un visage d'ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ ::  :: Pont D :: Espace ouvert des 3èmes Classes-