AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Haters Gonna Hate ▬ free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Haters Gonna Hate ▬ free   Jeu 28 Mar - 11:21

Haters Gonna Hate


Errant comme une âme en peine Marvin semblait tourner en rond. N'était-ce pas ce que toutes ses âmes sur ce navire étaient et faisaient ? Il ne reconnaissait rien, passant pour la énième fois devant le salon de lecture dont il semblait découvrir l'existence à chaque passage. Cela ne serait qu'une phase passagère, le dément avait besoin de repos. Déambuler, était devenu l'une de ces principales activités depuis que de nouveaux passagers avaient fait leur apparition. Des visages qui lui étaient inconnus et qui pourtant semblaient encore plus inconnus que les autres. Il avait passé le début de son éternité caché dans sa suite, à attendre. Attendre quoi ? Il ne savait pas, il s'y était pensé en sécurité. Mais il ne l'était pas, même seul sa démence le faisait souffrir, il se sentait perdu et seul. Toujours aussi seul. La solitude l'avait blessé, il n'avait pas beaucoup d'amis, les gens avaient peur. Meredith n'était plus là pour expliquer ces comportements étranges, elle n'était plus là pour dire qu'il était fatigué et taire la rumeur qu'il était fou en expliquant qu'il avait la santé fragile. Cette rumeur se rependait, on avait peur de lui. On songeait qu'il était possédé, que c'était le mal de ce bateau, qu'il peut être la source même de tout cela. Oui on cherchait souvent un coupable, on disait surtout qu'il perdu la raison après le drame, probablement parce qu'ils n'avaient jamais fait attention à sa personne auparavant. Il savait ce que l'on disait de lui. Marvin n'était pas un idiot, il savait tout. Mais que pouvait-il faire ? Il devenait fou quand on l'accusait de sa folie, il ne voulait pas y croire. Il savait qu'il était différent, mais il n'était pas fou. Sa course s'arrêtait devant ce bar où beaucoup de personnes allaient et venaient. On l'observait, l'on chuchotait à son sujet. Qu'on le plaigne dans son dos ou que ces dames le trouvent séduisant ; le paranoïaque songeait comme toujours que l'on disait de mauvaises choses à son sujet.

Doucement il ouvrait les yeux, il était étendu sur son lit. Comment était-il arrivé ici ? Il ne se souvenait plus. Le soleil semblait à peine s'être levé. Doucement il caressait la douceur de la soie de son drap du bout des doigts, c'était si agréable. Les yeux suivaient l'évolution de sa main, sur son annulaire brillait une alliance, doucement il se redressait dans son lit pour l'arracher et la jeter à travers la chambre pour la énième fois un air de panique sur le visage. Soupirant faiblement, il se relevait doucement et se préparait. Une image le hantait pendant ce temps, ce café. Ces gens. C'était la dernière chose dont il se souvenait. Alors, il s'y rendait. Marvin ne se perdait pas, c'était un peu comme s'il avait fait le trajet un bon nombre fois, sans que pour autant il s'en souvienne vraiment. Sa notion du temps, sa logique était quelque peu perturbée. S'arrêtant devant celui-ci, il était exactement comme il lui semblait l'avoir vu. On chuchotait qu'il avait l'air bien aujourd'hui, ils sous entendaient par là qu'il avait l'air normal. C'était le cas. Juste en face, le « fumoir » où il n'y avait que des hommes. Il ne savait pas vraiment s'il faisait bien ; mais il décidait d'y entrer pour la première fois. Il n'y avait pas grand monde, mais ces messieurs semblaient étonnés de le voir ici, il était également surpris de son geste. La fumée ne le dérangeait pas, Meredith lui avait déjà fait fumer des cigares aussi bien qu'il n'aimait pas forcément cela. Cette odeur lui était cependant familière. Des hommes jouaient au poker pour passer le temps, d'autres discutaient de leurs fortunes passées. « Monsieur Marshall, vous prendriez bien un petit verre avec nous ? » invitait un homme au bar qui était avec deux amis. Posant doucement son regard azur sur ces hommes qui se voulaient aimable avec lui, hésitant quelque peu toujours aussi craintif, l'homme chétif s'approchait enfin du bar alors qu'il fut invité à s'asseoir sur son tabouret pour être placé entre deux de ces hommes fortunés et stricts. Est-ce qu'il les connaissait ? Le dément ne se souvenait plus... C'était tellement flou, pourtant leurs visages n'étaient pas totalement inconnus à ses yeux. « Vous pourriez venir plus souvent nous tenir compagnie, ne pensez-vous pas ? » Interrogeait-on pour lancer un semblant de conversation, doucement il répondait un simple « Oui. » alors que le barman semblait débordé avec sa vaisselle qui se devait de briller « N'est-ce pas agréable d'être sans toutes ces femmes ? Nous pouvons enfin tenir des conversations intéressantes, croyez moi vous vous plairez ici. » lui demandait son voisin sans vraiment attendre de répons à proprement dit, mais juste une réaction positive à ces mots. Marvin l'observait quelque instant alors que celui-ci semblait attendre qu'il réponde quelque chose, ne serait-ce qu'un sourire. Avait-il le droit de dire ce qu'il pensait ? Ou devait-il faire semblant de penser comme les autres pour être « normal » même si cela n'allait pas dans son sens à lui ? Il décidait d'être honnête, de toute façon il n'avait aucun talent dans le mensonge et les faux semblants... « Vous savez, il existe tout autant de femmes intelligentes que d'hommes stupides. » Le troisième manquait de s'étrangler avec son Brandy suite aux mots de Marshall, un silence se marquait avant que la bande de très vieux amis décidèrent de prendre congés en prétendant avoir une chose urgente à faire, regardant autour de lui. Comment ne pas se sentir assez étrange, comment ne pas penser qu'il avait fait une erreur ou... Que l'on pensait qu'il était fou ? Il ne pensait pas comme les autres, pourquoi n'aurait-il pas le loisir de penser ce qu'il voulait ? Les yeux posés sur ce barman qui semblait l'observer depuis un moment, depuis combien de temps était-il là ? Il ne savait plus... Sa voix toujours aussi faible semblait alors hésitante, la crainte de faire encore de travers, à croire qu'elle avait eut raison de dire qu'il ne saurait jamais se débrouiller dans ce monde sans elle. « Euh... Bonjour ? » Le regard fuyant, il observait tous ces alcools rangés de façon méthodique c'était certains, mais laquelle ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Haters Gonna Hate ▬ free

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haters gonna hate - U.C
» (f) SMITH ◭ haters gonna hate.
» haters gonna hate, rip in peace ••• Athem le kikoo
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-