AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 21:37



Blanche Ophélia Clive



VOTRE PERSONNAGE

" L'amour seul donne la liberté, car il nous libère du mal et du désespoir. L'amour, c'est la vie. "
AGE DE MORT ♦ 27 ans
DATE DE NAISSANCE ♦ 2 décembre 1885
ORIGINE ♦ japonaise
SITUATION FAMILIALE ♦ ses parents l'ont vendues quand elle avait 13 ans et elle ne les a jamais revu, elle ne sait pas si ils sont vivants ou morts.
Elle est s'est mariée quand elle avait 17 ans par amour et pour fuir une vie qu'elle ne voulait pas et a une fille de 10 ans.
GROUPES ♦ deuxième classe

DERRIÈRE LA SCÈNE
PSEUDO ♦ Lucrezia, ReineSoleil
AGE ♦ 22 ans
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♦ via mon autre compte
TON AVATAR ♦ Zhang Ziyi
VOULEZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ? ♦ non merci ça devrait aller =D
AUTRE CHOSE A DIRE? ♦ je t'adore Mari jane ;-D
CRÉDITS ♦ Bazzart & tumblr








Questions pour un Fantôme


♦ Que pensez-vous du Titanic? C'est ma liberté. Quand j'ai embarqué sur ce paquebot avec mon époux et ma fille, je le voyais comme une porte de sortie.

J'allais enfin pouvoir échapper à mes poursuivants! Mon mari, ma fille et moi ne supportons plus qu'ils nous poursuivent...Qu'est ce que j'avais fait de mal pour qu'on m'en veuille à ce point? Certes je ne voulais pas être geisha, j'avais rencontré celui qui était devenu mon mari, avons eu une enfant mais était ce punissable pour autant?
Evidemment, comme les autres passagers, je ne me doutais pas une seule seconde que le navire allait coulé...On avait embarqué pour pouvoir aller sur cette terre de liberté qu'est l'Amérique! Mais maintenant que je suis morte, on ne peut plus me faire de mal. Je suis libre et en sécurité.


♦ Comment avez-vous réagis en voyant que vous étiez mort, mais toujours sur le Titanic? Au début, j'ai cru avoir rêvé. Philip a pensé la même chose que moi. Mais quand on a vu que Charlotte n'était pas sur le navire, on a du se rendre à l'évidence: nous étions morts et elle était en vie. J'étais partagée intérieurement. J'étais heureuse que notre fille aie survécu! Moi morte, mes poursuivants allaient perdre sa trace elle vivrait, ce que j'espère, une vie longue et heureuse. Mais j'étais aussi triste de constater qu'elle serait loin de moi...Mais, après tout, j'ai mon époux à mes côtés.

♦ Aimez-vous fréquenter les autres classes du bateau ou préférez-vous rester avec votre groupe? Pourquoi? Je suis une deuxième classe, une entre les deux et, honnêtement, moi qui est vécu enfermée durant des années, je n'avais pas la tête à rejeter les troisièmes classes parce qu'ils étaient pauvres ou les premières classes parce qu'ils étaient riches! J'étais tellement heureuse de voir du monde que je n'ai pas fait la différence. Je me suis faite des amis et des ennemis un peu partout...

♦ Si tu avez la possibilité de quitter cet endroit pour réellement mourir, le feriez-vous? Pourquoi? A vrai dire, je ne me suis jamais posée la question! Mais, pour être franche, peut être que je faisais de mon mieux pour ne pas y penser. Si j'avais la possibilité de quitter le navire le ferais je? Est ce que j'abandonnerais ma famille? Certainement pas! On a enfin trouvé notre Terre promise! Même si on a du mourir pour y avoir accès... Maintenant, l'éternité nous appartient...

Mais si ceux que j'aime veulent partir...Je ne me verrais pas rester ici toute seule pour le reste de l'éternité.






Ton Histoire




Le commencement d’un tout

Rien ne me prédestinait à être geisha…
Une petite fille japonaise aux longs cheveux noirs tenus en tresse et aux yeux aussi bleus que l’océan regardait la mer de la fenêtre de sa chambre, accoudée à sa balustrade. Elle étouffa les grondements de son estomac…Aujourd’hui, encore, son père n’avait rien attrapé comme poissons…Et sa mère la regardait comme si elle regrettait de l’avoir mise au monde.
Elle était dans ses pensées quand sa porte s’ouvrit à la volée et que deux hommes entrèrent en courant pour l’empoigner de force. Elle hurla quand un des hommes lui tordu le bras par mégarde. Elle résista voulant s’enfuir pendant que les hommes la trainaient hors de chez elle. Elle cria à pleins poumons après ses parents.

« Papa ! Maman ! Aidez moi ! Au secours ! »
Se débattant, la réponse qu’elle entendu la paralysa sur le champ : « On est désolée ma chérie »…C’était sa mère « Nous n’avons pas eu le choix »
Sa mère était tenue par son père. Elle était déchirée d’avoir fait ce qu’elle avait du faire. Mais on ne lui avait pas laissé le choix. La fillette fut enfermée dans une cage de bois pour éviter toute fuite sur une carriole sale. La mère s’approcha une dernière fois de sa fille pour la prendre dans ses bras et lui murmura : « S’il te plait, pardonne nous… Tu es plus forte que tu ne peux le croire Maya ! N’oublie jamais d’où tu viens ! » Elle eu à peine le temps de finir sa phrase que son époux la tira en arrière pendant que la carriole partait dans les ténèbres de la nuit.
Maya hurla sa douleur de s’être faite vendue par ses propres parents.



Voyage et arrivée à l’okiya

Après une nuit et une journée de voyage sans s’arrêter et en prenant à peine le temps de se restaurer, la jeune Maya Honami arriva l’Hanamachi de Kyoto du nom de « Gion » en compagnie de ses geôliers. Ils étaient arrivés en pleine parade de geisha. Elles sortaient de leur okiya respectif superbement vêtues, maquillées, coiffées et parfumées. Maya, toujours dans sa charrette, observa ces femmes et senti l’air. Cela sentait le thé, les fleurs et la nourriture.
Enfin la charrette s’arrêta dans une ruelle et on la fit sortir de sa cage pendant qu’une vieille femme aux cheveux gris coiffés en chignon décoiffé ouvrait la porte coulissante. En voyant la petite arrivée, elle demanda :
« C’est elle ? »
« Oui, on vient juste d’arrivée »
« Bien merci »
Elle prit la petite par le poignet et elle se laissa faire comme une poupée désarticulée. Elle n’avait plus la force de résister. La vieille femme la traina jusqu’au bureau de la Mère où elle la fit mettre à genoux en lui faisant des recommandations comme ne pas regarder la Mère droit dans les yeux sauf si elle le lui ordonne.
La servante frappa à la porte deux grands coups attendant une réponse qui fut donnée rapidement. Elle ouvrit la porte coulissante et poussa Maya dans la pièce tout en lui disant de rester à genoux et tête baissée pendant que la bonne s’installait à côté d’elle.
« C’est le nouvel arrivage ? »
« Oui, Mère ! »
« Comment s’appelle t’elle ? »
« Maya Honami »
Maya entendu un mouvement de tissu et quelques pas qui se dirigeait vers elle. « Lève toi ! »
Maya hésita mais quand elle senti la servante lui donner un léger coup dans les côtes, elle obéi tout en gardant le regard vers ses pieds nus et sales de boue. La Mère tourna autour d’elle comme un vautour autour de sa proie avant de s’arrêter devant elle et de lui relever la tête d’une main sous le menton : « regarde moi ! »
Elle obéi. « Mmmm…Beaucoup d’eau ! Ses yeux sont d’un bleu à couper le souffle ! Elle ira très bien à l’école dès que possible ! »
« Bien Mère ! » dit la servante pendant qu’elle se relevait pour prendre congé avec Maya. Maya, elle, ne comprenait pas. Ses parents l’avaient vendue qu’elle vienne ici ? Mais dans quel but ? La fillette et la servante montèrent quelques marches avant de la pousser dans une ouverture donnant sur une chambrette de bonnes où une adolescente au visage rond et aux yeux noisette se reposer.
« Akina ! Je te présente Maya ! Elle va vivre avec nous à partir d’aujourd’hui, je te la confie pour qu’elle s’habitue à l’okiya »
« Bien Madame ! » dit elle en aidant Maya à s’asseoir sur un des futons installés sur le plancher. Une fois la femme partie, la nouvelle arrivante demanda :
« Où sommes nous ? »
« Dans l’okiya Fuyu de Gion ! Pour t’apprendre, comme moi, à être une geisha »

Début de l’apprentissage

« Dans l’okiya Fuyu de Gion ! Pour t’apprendre, comme moi, à être une geisha »
Ces mots prononcés par Akina le jour de son arrivée était en écho dans sa tête. Cela faisait deux ans qu’elle était là et on ne l’avait pas encore envoyée à l’école. Ce qu’elle faisait, pour le moment, était du travail de Jochuu, de servante. Elle tournait en rond.
« …Ya ! MAYA ! »
Maya sursauta : « oui quoi ?! » dit elle sur le qui vive.
« Toi tu es encore dans tes pensées ! » c’était Akina qui lui parlait. Elles étaient devenues très proches… Contrairement à Maya, Akina, elle était une Minaraï, une apprentie maiko, qui suivait une formation dans l’école près de l’okiya. Elle avait deux ans de plus de Maya. Mais, en dehors de sa formation, elle était toujours servante à cause de la pénurie de la maison. Aujourd’hui, elles pliaient les nouveaux kimonos de la maison pour les mettre à la remise. Enfin, c’était surtout Akina qui faisait le travail car Maya était encore ailleurs.
« Tu devrais faire attention ! A force d’avoir la tête ailleurs, Okaasan va te prendre en grippe et ne t’enverra jamais à l’école pour être geisha ! »
« Comme si j’en avais envie ! » souffla Maya.
« Crois moi ! Mieux vaut être une geisha qu’être jochuu à vie ! Tu auras plus de liberté ! »
« Les filles ! Arrêtez de bavasser comme des dindes et allez ranger les kimonos avant que l’okaasan voie que vous flemmardez ! »
Rappelée à l’ordre, les deux amies se levèrent d’un bond avec les kimonos soigneusement pliés entre leurs mains pour aller les mettre à la remise. Passant à la hauteur de la vieille servante, celle ci l’arrêta. Maya, surprise, la regarda.
« Tu as de la chance ! L’Okaasan a prit la décision de t’envoyer à l’école ! Et, oui ! Tu vas apprendre à être une geisha ! »
« Félicitations Maya ! » Dit Akina du haut de son échelle tout en prenant garde à ne pas tomber.

Quelques jours plus tard, Maya Honami, quinze ans, partait pour sa première journée de cours en compagnie de son amie Akina, dix sept ans. Elle était vêtue d’un petit kimono léger blanc. La journée a été dure. Comme elle était un peu plus âgée que ses autres camarades, le professeur était particulièrement stricte avec elle considérant que, comme elle était plus vieille, elle devait apprendre plus vite.




Début de la gloire

Quelques mois après le début de son apprentissage de geisha, maya se révéla vite être une élève particulièrement douée. Bientôt, elle eu une Grande Sœur chargée de lui montrer les ficelles du métier. Elle devint maïko à l’âge de seize ans, une année après avoir commencé, et se baladait de soirée en soirée, de fête en fête accompagnée de sa Sœur. Elle ravissait tout le monde et ce n’était pas son regard ensorceleur qui allait dire l’inverse !

Elle était devenue la maiko la plus connue de l’hanamachi sous le nom de Kotori. Tout le monde l’adorait et la voulait pour lui.





Une rencontre ensorcelante
Bientôt, elle fut soumise au mizuage pour devenir une geisha digne de ce nom. Suite à cette « vente », elle perdu sa virginité. Kotori Fuyu était vraiment née ce jour là. Mais ce qui était certainement « le plus beau soir de leur vie » pour les autres filles comme elle, avait été une torture qui la fixa dans son idée de fuir. Mais comment fuir maintenant que son corps appartenait tout entier à l’okiya ?

Elle faisait le récapitulatif de sa vie. Jusqu’à ses treize ans, elle vivait dans un petit village de bord de mer avec ses parents. A treize ans, elle fut vendue à l’Okiya Fuyu. Elle a servi pendant deux longues années l’Okiya comme servante. Puis, à l’âge de quinze ans, elle entra à l’école. A seize ans, elle fut maïko. A dix-sept ans, elle fut geisha. Sa vie ressemblait à un roman.

Elle pensait que sa vie allait se limiter à la maitrise des arts traditionnels japonais…Jusqu’à cette rencontre. Lors d’une réception où elle servait de dame de compagnie à un de ses clients fortunés, celui ci lui présenta un étranger, un anglais, qui était un de ses collègues correspondants. Il répondait au nom de Philip Edward Clive. Qu’on y croie ou non, Kotori eu un coup de foudre pour cet étranger. Le coup de foudre fut partagé.



Romance secrète et fuite

Philip et Kotori continuèrent à se voir suite à cette réception. Ils étaient tombés follement amoureux l’un de l’autre… Philip la surnommait « mon petit oiseau ». Mais une geisha n’a pas le droit d’aimer…Plusieurs fois, Kotori fut tentée d’abandonner cette relation mais Philip lui apportait cette douceur dont elle avait besoin et il faisait renaitre son vrai nom : Maya. Quand ils étaient seuls tout les deux, il l’appelait ainsi.

Un jour, ou un soir plutôt, il n’a plus tenu le choc. Il est venu dans la ruelle donnant sur la chambre d’okiya de la jeune fille où il lança des cailloux en espérant attirer son attention. Elle regarda :
« Philip ! Non mais tu es fou ?! Tu veux que Mère te voie ? »
« Maya ! Viens ! »
« Attend deux minutes ! » Elle ferma sa fenêtre et descendit en quatrième vitesse pour passer par la porte de service. Elle eu à peine fermée la porte derrière elle qu’il lui sauta dessus pour la serrer tout contre lui et l’embrasser mais elle se sépara de lui.
« Tu es dingue ?! Si on nous voit ! »
« Justement ! Je m’en fiche ! Partons ensemble Maya ! »
« Quoi ?! Mais pour aller où ?! »
« N’importe où ! Tu n’es pas heureuse ici ! Ca se voit ! Partons ! Je ferais tout pour ton bonheur ! Je veux t’épouser ! »
« Qu..Quoi ?! » Elle failli s’étouffer par l’émotion « Ecoute, tu sais que je t’aime et que si je pouvais être ta femme je le ferais mais on ne me laisser jamais partir d’ici et ta famille n’acceptera jamais que tu prenne une japonaise comme épouse ! Tu le sais bien ! »
« Qu’importe ! J’ai su que tu serais la femme de ma vie à l’instant où nos regards se sont croisés ! Je ne pourrais pas être heureux si tu n’es pas là ! Vivre dans un monde ou tu n’es pas n’a aucuns sens ! »
Elle le regarda les yeux, les yeux embués par l’émotion, puis lui prit la main. Elle avait pris sa décision. Il lui serra la main dans un sourire puis se mis à courir. Ils parcoururent les dédales de l’hanamachi jusqu’à une rue plus ou moins fréquentée mais déserte à l’heure qu’il était. Ils entrèrent dans la voiture de Philip où il ordonna au chauffeur de démarrer. La voiture démarra dans la nuit et disparue au détour d’une rue. L’okiya Fuyu se rendu compte de la disparition de Maya/Kotori que le lendemain.




Mariage secret

Deux mois s’écoulèrent avant que Philip et Maya devenue Blanche Ophélia se marient. Evidemment, les parents de Philip n’apprécièrent pas que leur fils épouse une japonaise même si elle s’était convertie à l’anglicanisme par amour pour lui… Cependant, ils ne purent faire annuler le mariage car, bientôt, Maya, ou plutôt Blanche, apprit qu’elle était enceinte. Elle mit au monde une jolie petite fille: Charlotte Lyra Maya Clive.




Fuite

Pourtant, dix ans après la naissance de Charlotte, le couple apprit que des personnes étaient à la recherche de celle qui fut Kotori pour la ramener à son okiya…Son passé revenait la harceler. Elle ne voulait pas retourner là bas… Ils n’eurent d’autres choix que la fuite.
Ils entendirent parler du Titanic, paquebot de rêve, et, sur un coup de tête, achetèrent trois places de deuxième classe. Ils pensaient que, une fois en Amérique, leurs poursuivants se rendraient à l’évidence : jamais ils ne se rendraient. Ils préféraient la mort plutôt que d’être séparés.




Le naufrage.

Quelques jours après leur embarcation, alors qu’ils se promenaient en famille dans les couloirs réservés aux deuxièmes classes, Maya/Blanche eu une vision d’horreur. Quand Philip vit son trouble, il lui demanda ce qu’il lui arrivait. Elle pointa son doigt devant elle et il regarda. La peur et l’effarement purent se lire sur son visage. Devant leur famille se trouvait Akina devenue Yumi quand elle pu devenir geisha… La sœur de cœur de celle qui fut Kotori.
« Qu’est ce que tu fais ici ?! » s’exclama l’ex geisha tout en enserrant son emprise sur le bras de son époux et dans la main de sa fille bien aimée.
« Je viens te ramener à la maison ! » dit Yumi.
« Akina…C’est mon époux et ma fille ma maison ! » dit Blanche qui commençait à perdre son calme.
« Mais tu ne vois pas que cet homme t’a ensorcelée ?! Tu ne sais pas ce que tu fais ! »
« Tais toi ! Ne parle plus de Philip ainsi ! Lui il m’a libérée d’une vie que je n’avais pas demandée pour m’offrir ce que je voulais ! J’ai eu tout l’amour dont j’avais besoin et ce n’est pas dans l’okiya que j’aurais pu l’avoir ! »
Akina/Yumi s’apprêta à répliquer. Elle jura. Son amie ne comprenait donc rien? Si elle s'était portée volontaire pour faire ce long voyage pour récupérer le gagne pain le plus important de l'okiya c'était pour éviter que les autres hommes engagés pour cette chasse à l'Homme ne la retrouve! Ils ne feraient pas dans la dentelle eux!Elle voulu le dire à Blanche quand le bateau trembla et elle tomba, évanouie, par terre en heurtant une table. Philip, Blanche et Charlotte en profitèrent pour fuir. Arrivée sur le pont, elle s’arrêta.
« Qui a t’il mon amour ? »
« C’est impossible…C’est fini… On ne pourra jamais fuir mon passé ! »
« S’il te plait ma puce, ne dis pas ça ! Personne ne te ramènera là bas tant que je serais là ! »
« Ils finiront par réussir… J’ai enfreint les règles…Ils vont me le faire payer ! A moi, à toi, à Charlotte ! J’en serais malade si il lui arrivait quelques choses ! »
La petite fille de dix ans regardait l’échange angoissant de ses parents. Philip regarda sa fille puis sa femme. Il devina à quoi elle pensait…Elle voulait se sacrifier. Mourir ici pour la vie et la liberté de sa famille… Il soupira de tristesse puis embrassa le front de son épouse puis celui de sa fille qu’il prit dans ses bras. Il regarda son épouse qui lui lâcha la main puis parti à toutes jambes vers un canot libre.

Elle éclata en sanglot. Elle ne voulait pas mourir mais elle n’avait pas le choix. Aucuns endroits ne seraient assez loin du Japon et il y aurait toujours quelqu’un à ses trousses…Elle avait été égoïste. En trouvant l’amour et en l’épousant, elle l’avait mis dans une situation impossible. Elle s’essuya les yeux puis pris la direction de la cabine familiale. Elle ouvrit la porte puis entra en laissant la porte grande ouverte. Elle se déshabilla puis mis un de ses anciens kimonos, vestige de sa vie passée pour symboliser qu’il mourra avec elle. Elle s’assit sur un divan pendant que l’eau commençait à envahir sa cabine, elle avait de l’eau jusqu’aux chevilles maintenant.

Tout d’un coup, elle entendit des bruits de pas dans l’eau. Des bruits de course qui s’arrêtèrent net. Elle regarda vers la porte et écarquilla les yeux en voyant…
« Philip… Mais…Qu’est ce que… »
« Tu croyais quand même pas te débarrasser de moi ?! Si on doit mourir un jour c’est ensemble ! Tu sautes, je saute ! Tu meurs, je meurs ! »
« Charlotte ? » dit elle d’un sanglot.
« Elle est en sécurité… Je l’ai confiée à des amis qui avaient embarqués sur des canots… » Il prit un pause en s’approchant de sa femme puis s’assit à côté d’elle « Notre fille aura une vie, chérie ! »
Elle pleura. De soulagement ? De tristesse ? De joie ? Elle ne su le dire. Sa fille, sa petite Charlotte aura droit à la vie dont elle n’avait pas eu droit. Adoptée, ses poursuivants ne la trouveraient jamais. Elle était triste que son mari meure avec elle mais elle était aussi heureuse de voir que jamais il ne l’avait abandonné… Elle tomba dans ses bras et il la serra.

Quelques minutes plus tard, les hublots éclatèrent sous la violence de la pression de l’eau et ils se noyèrent dans leur cabine sans se lâcher ne serait ce qu’un instant voulant profiter de la présence de l’autre jusqu’au bout.




Un an dans une après mort à côté de l’âme sœur mais avec l’absence de sa chair

Philip et Blanche se réveillèrent dans leur cabine. Ils crurent d’abord avoir rêver mais quand ils se rendirent compte que Charlotte n’était plus à bord, ils se sont rendus à l’évidence.

Pendant quelques temps, Blanche déprima de ne plus avoir sa fille mais la présence de son époux lui redonnait goût à la vie dont elle n’avait plus. Charlotte devait avoir été adopté et Blanche ainsi que Philip n’avaient plus rien à craindre de leurs poursuivants. Akina ? Ils ne l’ont pas revue depuis la nuit du naufrage et c’est bien mieux ainsi…Après tout, c’est à cause d’Akina s’ils étaient morts…Elle les avait poussé à bout ne voyant de refuge que dans la mort.

Un an après le naufrage, ils assistèrent au retour des revenants…Ceux qui avaient survécu au naufrage. Ce qui fait dire à Blanche et Philip que leur Charlotte reviendrait, un jour, parmi eux.









Dernière édition par Blanche O. Clive le Jeu 21 Mar - 15:38, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 21:55

Re-bienvenue, je suis surprise par le prénom il ne fait pas trop japonais !
Zhang Ziyi est magnifique, dommage qu'on la voit si rarement Sad
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 21:56

Zhang Ziyi Magnifique choix d'avatar

Quoi qu'il en soit : bon courage pour l'écriture de ta fiche & ReBienvenue sur GOTA. J'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas faire avec ce nouveau personnage
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 22:01

Oh lala moi qui suis en train de lire Geisha !
Excellente choix je te souhaite une re-bienvenue et bonne chance pour ta fiche :d
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 22:06

Merci!

C'est normal pour son prénom Bridget! Elle a changé de nom quand elle s'est mariée et pas que son nom de famille! Vous allez découvrir pourquoi lors de l'histoire ;-D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 22:08

C'est dommage je trouve. J'ai hâte de lire ça, aimant beaucoup les geisha et m'y étant intéressée I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Dim 17 Mar - 22:27

Bienvenue à toi, jolie petite asiatique ! ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 0:33

Oh j'adore cette actrice et les geishas !! Re-bienvenue Mary !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 0:57

Re-Bienvenue Mary Bonne chance avec ce nouveau personnage qui va être extra <1

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 11:22

Magnifique choix d'avatar Very Happy
J'ai hate de lire ton histoire
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 12:13

    Re-Bienvenue parmi nous ma Mary !
    Bonne continuation pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 13:29

Re-bienvenue, Artémis ! Excellent choix d'avatar, et bon courage pour la fin de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 13:46

J'ai fini =D
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:03

Je m'occupe de toi dans la journée

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:04

Flemme de rechanger de compte: OK! Very Happy
J'ai mal aux doigts XD
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:08

Il te manque une question ^^'
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:13

Laquelle? O.o
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:17

Celle-ci : ♦️ Comment avez-vous réagis en voyant que vous étiez de retour sur le Titanic, alors que celui-ci est au fond de l'océan?

Et fais attention lorsque tu fais parler tes personnages, c'est un peu trop XXI°siècle je trouve oO Moi j'aurais repris le prénom Maya, même en lisant je n'ai pas compris le changement si ce n'est pour faire moins oriental mais soit je laisse le soin à Georgiana de s'occupait de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:21

Ca va j'ai trouvé!

Ben si Maya ne plait pas, je pourrais changer! Je le trouve mignon==> Maya/Philip, je trouve que les noms vont bien ensemble <3 Mais pour le changement, son okiya sait qu'elle s'appelait Maya avant son arrivée et son changement de nom en "Kotori", c'est pour ça qu'elle a changé de nom. C'est idiot de se faire repérée parce qu'on a pas eu la jugeote de changer ça non? C'est comme si on se baladait avec une grosse pancarte avec écrit: "je suis là venez me chercher" XD
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:27

Oh si Maya va très bien ne t'inquiète pas Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 15:29

Merci...Lisbeth plus je vois ton avatar et plus je me dis que je l'adore ==> fallait que ça sorte XD
Parlant avatar, est ce qu'on pourrait m'en réserver un? C'est pour mon scénarii de Charlotte!

Raffey Cassidy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 16:58

Re-Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 17:15

Alors j'ai lu très attentivement ta fiche, je ne connais pas vraiment le monde des geishas et c'est vachement intéressant d'en savoir plus, j'ai par contre quelques soucis.
Parfois tu ne mets pas des majuscules au début de tes dialogues, il faudra corriger cela. Puis j'ai besoin d'explication, le changement de nom ne me dérange pas, je trouve ça logique, mais je ne comprends pas pourquoi on la poursuit ainsi et ni pourquoi c'est son ancienne amie qui s'en charge après? Quand on veut ramener quelqu'un de force, on fait plus appel à des gros durs, surtout que Maya a un mari, une femme ne pourrait pas faire face. C'est ça que je ne trouve pas logique, il faudrait donc que tu m'en dises plus

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 17:58

Voila c'est bon là je crois Very Happy
J'ai rajouté des majuscules là où ils devaient en avoir (toujours relire >.Pour tes deux interrogations, la raison pour laquelle l'okiya recherche Kotori/Maya/Artémis c'est parce qu'elle était leur gagne pain le plus important et le pourquoi Akina fait partie de l'équipe de recherche, c'est parce qu'elle s'y est portée volontaire pensant que son ancienne amie n'aura pas de raisons de refuser de la suivre et, surtout, pour éviter que les gros bras engagés pour la retrouver ne la retrouve et ne la malmène en la ramenant de force. J'ai rajouté tout ça ;-D
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   Lun 18 Mar - 20:12

Dernières questions et après je ne t'embête plus, les parents l'ont abandonné parce qu'ils étaient pauvres c'est bien ça ? Very Happy
Après j'avais entendu parler que les Geïcha n'était pas des prostituées, pourquoi perd telle sa virginité ? C'est plus une question culturelle, ça m'intrigue Very Happy

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blanche Ophélia Clive: une fleur de cerisier dans les profondeurs de l'océan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pansy Parkinson -La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.
» [GS] Albafika VS Raïmi, Fleur et Pot dans le terreau. ^^
» Une jolie fleur a poussé dans le camp du Tonnerre - Nuage de Capucine [PRET]
» Portée de Sagesse des Astres & Fleur de Cerisier: Petit Hibiscus ♀ [RESERVE] ~ Petit Hérisson ♂ [RESERVE] ~ Petite Araignée ♀ [PRISE]
» Fleur de Cerisier [Clan du Vent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Bienvenue à bord-