AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 On se retrouve enfin. . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: On se retrouve enfin. . .   Lun 11 Mar - 22:52





On se retrouve enfin. . .
« Passer sa vie à regretter un amour perdu prouve que l'on a aimé vraiment et que notre existence ne fut pas

totalement vaine. »


Mary s'était réveillée tôt ce jour là. Elle n'arrivait plus à dormir...Elle avait une sorte de pressentiment qui l'empêchait de retourner entre les bras de Morphée. Après avoir essayé de se rendormir en fermant les yeux et en pensant à des choses agréables, elle se dégagea de la prise de sa fille adoptive, Bella, puis se leva pour aller dans sa garde robe prendre sa robe blanche à ceinture rouge et ses chaussures rouges sang.

Elle alla dans sa salle de beau où elle prit une toilette rapide. Elle n'avait pas vraiment besoin d'Alice pour s'apprêter, elle savait très bien le faire elle même. Elle laissa tomber le corset...Quel besoin de mettre cet instrument de torture? Elle se mit en sous vêtement et passa sa robe qu'elle agrafa dans son dos tant bien que mal et attacha sa ceinture avec un noeud papillon avant de mettre ses chaussures. Elle laissa un message à Alice en disant qu'elle était déjà partie déjeuner et de s'occuper de Bella qui, visiblement, avait décidé de faire la grasse matinée.

Elle prit ses clés ainsi que son sac à main noir avant de partir à la salle de restaurant pour un bon petit déjeuner rapide. Elle discuta tranquillement avec ses amis et connaissances, rigolant aux blagues supposément drôles de certains avant de prendre congé et de dire qu'elle devait prendre l'air.

Elle parti sur le pont A sur la promenade réservée aux premières classes. Depuis un an, les frontières entre les différentes classes du navire avaient fondu. C'est pourquoi elle ne fut pas étonnée de voir certains troisièmes classes profiter du soleil, accoudés à la balustrade.

Elle laissa ses pas la guider avant de s'arrêter et de regarder autour d'elle. Elle essuya ses yeux...Elle avait reconnu cet endroit. C'était là que Mary faisait ses adieux à l'Angleterre pour se rendre en Amérique où elle aurait du épouser son Thomas bien aimé. Cet endroit, de son vivant, symbolisait le bonheur, le renouveau, l'espoir en une vie heureuse mais, depuis sa mort, elle n'avait pas remit les pieds ici. Pas une seule fois en un an! Cela lui faisait trop mal... Elle effleura, du bout des doigts, la balustrade où Thomas et elle avait écrit leurs initiales entourées d'un coeur à l'aide du stylo dont Thomas ne se séparait jamais pour le au cas où il aurait l'idée d'une mélodie.

Elle s'apprêta à partir...

made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Mar 12 Mar - 2:05

La nuit était fraîche. La lune était haute dans le ciel et les étoiles étaient on ne peut mieux éclairées. Thomas était dehors depuis un bon moment. Il était passé au bar mais n'avait pris qu'un seul verre cette fois là. En effet il avait autre chose a faire. En raison des récents événements, la chambre de Thomas avait été complètement retournée. Il avait été contraint de changer de chambre et il fut obligé de reprendre son ancienne chambre, celle qui était autrefois voisine a celle de Mary. Il resta un instant devant la porte de la A 25 et soupira. De tristesse, de chagrin, de lassitude. Le jeune homme ouvrit finalement la porte de ses clés et entra en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller les chambres voisines. Les membres de l'équipage avait déjà apporté toutes ses affaires. Dans le salon un sourire s'étira sur son visage quand il retrouva son piano, a la même place qu'auparavant. Il marcha vers lui et caressa doucement le bois noir. Il souleva la planche de protection et laissa courir ses doigts sur les touches blanches et noires, la même douceur qu'autrefois était présente. La même que lorsqu'il jouait pour sa jolie fiancée accoudée au coin du piano ou allongée sur le sofa. Thomas n'y avait pas joué depuis longtemps, seulement une ou deux fois avec celui du restaurant, rien de bien distrayant. Le jeune homme arrêta son doigt sur une touche blanche vers le grave, et appuya doucement. Une note de complainte s'éleva alors, douce et innocente. Il en activa alors quelques autres d'un air nostalgique et le referma finalement. Il prit sa valise et l'emporta dans sa chambre. La il déposa rapidement ses vêtements dans l'armoire et s'assit sur le lit, fatigué. Il retourna dans le salon, se servit un léger verre de whisky et s'allongea sur le sofa. La il songea. Il songea à la même chose a laquelle il songeait depuis un an. Mary. Alors qu'il s'endormit, en pleine nuit vers quelques trois heures, il pleura, il pleurait pour elle. Sa présence lui manquait. Même s'il avait tenté de se suicider, on ne pouvait mourir par deux fois. Thomas s'endormit finalement le cœur en pièces. Une fois de plus.

Le jeune homme se réveilla alors qu'un rayon de soleil filtrait à travers son hublot. Il se leva difficilement, et alla se débarbouiller dans la salle de bain, croyant que cette eau fraîche enlèverait toute trace de sa tristesse. Il se trompait. Il se changea rapidement et sortit, ne pouvant plus rester a l'intérieur une seconde de plus, l'air lui ferait du bien. Il ferma sa chambre a clé et les mit dans sa poche. Le jeune anglais se rendit tranquillement sur la promenade. L'air lui souffla instantanément et cela lui fit énormément de bien. Il marcha le long de la rambarde un instant puis s'y accoudât alors surveillant ce faux horizon qui n'était pas officiellement réel. Quand il était encore en vie cet horizon avait quelque chose de plus, il semblait moins artificiel que celui-ci, et plus vivant. C'était de cette rambarde que Thomas avait dit au revoir, même adieu, a sa terre d'origine. Mais plus exactement a droite à un endroit bien précis, marqué. Marqué d'un cœur avec les initiales M & T. Thomas refusait de s'y rendre. Mais pourtant chaque jour il se torturait en se plaçant à la place à laquelle il était, à exactement une trentaine de mètres à gauche de cette marque. Le jeune homme tourna alors la tête à droite vers cette marque, ayant soudainement un quelconque instinct le lui conseillant très fortement. Personne ne se tenait face de cette marque. Personne. Thomas tourna alors la tête vers cet horizon en soupirant. Mais alors il songea seulement à ce qu'il avait vu de plus.

Thomas tourna la tête une nouvelle fois, lentement. Là, une jeune femme de la haute noblesse s'approcha de cette marque qu'elle regarda et effleura du bout des doigts. Ce geste fini le garçon. Cette rousse, son visage. Il crut d'abord que son cœur allait s'arrêter de battre tellement il était lent. Le temps s'arrêta autour du jeune homme. Seulement cette jeune femme comptait. Rien de plus. Tout devient flou autour de lui, sauf elle. Elle... Son nom. Il était là, plus réel que jamais.

- Mary...

Thomas sentit son cœur se soulever, il ne pensait plus. Rien qu'elle comptait, seulement elle et cela avait toujours elle. Il marcha alors vers elle d'abord d'un pas lent ne cessant de prononcer son nom. Il courait presque maintenant, pris d'un espoir, d'un espoir de fou. Il accéléra encore, jusqu'à courir de toutes ses forces, ne sentant plus rien d'autre que son cœur qui battait de plus en plus fort à mesure qu'il se rapprochait.

- Mary !!!

Il ralentit alors et s'arrêta près d'elle, à un mètre seulement. Thomas était essoufflé mais rien ne pouvait le distraire à présent. Elle était là, à sa portée si proche d'un coup. Elle semblait si réelle et pourtant elle n'était qu'un songe. Si Thomas la touchait elle s'évanouirait telle la brume. Mais pourtant il sentit son parfum, ce parfum si doux, toujours le même. Le même depuis toujours. Le jeune homme se risqua a la réalité et tendit doucement la main, la montant jusqu'à la joue de ce qui ne devait être qu'un songe. Pourtant quand il posa sa main sur cette joue, il sentit de la matière, de la chaleur, de la douceur. Alors il comprit. Elle était réelle. Belle et bien. Son cœur s'allégea d'un coup et une larme coula sur sa joue puis une autre et encore une autre pendant qu'il caressait la joue de sa promise. Il baissa sa main sur son épaule, son bras et finalement sa main. Il murmura son prénom si faiblement à cause de ses larmes qu'il était presque inaudible.

Ni tenant plus il la prit par la taille avec son autre main et l'attira doucement à lui et enfouit son visage par dessus son épaule l'enlaçant de toute la force de son amour. Ses larmes ne cessèrent pas. Joie, chagrin, soulagement, temps. Thomas profita de l'odeur de son parfum de ses cheveux et de sa peau, les mémorisant a jamais dans sa mémoire. Sa présence, sentir son cœur battre contre le sien... Le jeune homme n'y croyait plus. Il recula un peu sa tête, son front contre celui de Mary, yeux dans les yeux. Il mémorisa chaque parcelle de son si beau visage et se délecta de son odeur, de sa douceur.

Une main dans la sienne, l'autre sur le cou de Mary, Thomas pencha doucement la tête sur le côté et déposa un doux baiser sur les lèvres de sa moitié.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Mar 12 Mar - 11:40





On se retrouve enfin. . ..
Deux étions et n'avions qu'un coeur


Elle s'apprêtait à partir quand elle entendit:

- Mary !!!


Son coeur fit un bond dans sa poitrine. Cette voix... Non, c'était impossible! Elle se retourna lentement et ce qu'elle vit failli la faire défaillir. Arrêté à un mètre d'elle, celui qu'elle pensait avoir perdu à jamais: Thomas.

"Thomas?" murmura t'elle.

Il était essoufflé. Apparemment autant surpris qu'elle de l'avoir retrouvé... Elle croyait rêver mais quand il porta sa main à sa joue, elle senti la douceur de la peau de son amant et fiancé, elle senti sa chaleur du bout des doigts. C'était lui! Elle ne rêvait pas! Ils s'étaient enfin retrouvés!
Elle senti les larmes menacées quand il lui caressa la joue. Lui était en larme. Le voyant pleurer elle se laissa aller. Sa main caressa tour à tour son épaule, son bras et sa main. Il murmura quelque chose...Son nom...Avant de craquer et de l'attirée à lui et d'enfuir sa tête sur son épaule tout en l'enserrant de toutes ses forces. Elle senti son souffle se couper mais...C'était agréable. Elle l'enserra à son tour en mouillant l'épaule de Thomas de ses larmes.

Il avait toujours cette odeur qui l'avait attirée jadis, celle qui l'enivrait jusqu'au plus profond de son âme. Après s'être remis de leurs émotions, ils se séparèrent et collèrent leur front l'un contre l'autre se regardant droit dans les yeux. Puis au bout de quelques minutes qui semblèrent être une éternité, Thomas l'embrassa. Mary passa sa main gauche derrière la nuque de son bien aimé pour renforcer le baiser.

Elle était heureuse. On pouvait les surprendre et juger leur comportement indécent mais qu'importe! Ils s'étaient enfin retrouvés après un an alors qu'ils croyaient que l'autre était toujours vivant...Mary ressenti une pointe de tristesse en comprenant que son bien aimé était enfermé ici tout comme elle mais elle était bien plus heureuse d'avoir retrouvé le seul homme qu'elle avait réussi à aimer...Et surtout aussi vite et passionnément. A bout de souffle, ils se séparèrent.


"Tu m'as retrouvée..." dit elle les yeux encore embués par l'émotion.

made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Mer 13 Mar - 0:41


Thomas avait perdu tout espoir de retrouver sa bien aimée un jour, et pourtant, aujourd'hui elle était là, dans ses bras, ses lèvres contre les siennes. Oui elle était belle et bien là. Morte, tout comme il l'était. Mais au moins ils étaient ensemble et c'est tout ce qui comptait. Ils se séparèrent de ce baiser plein de passion et Thomas caressa doucement ces cheveux pendant qu'elle parlait derrière ses larmes. Oui il l'avait retrouvé, ils s'étaient retrouvés, alors même que tout espoir était perdu.

- Oui... Et je ne te quitterais plus jamais. Il hésita quelques instants puis déposa un baiser sur son front. Je t'aime.

Le jeune homme porta sa main sur le visage de Mary et essuya doucement ses larmes avec son pouce. Il lui sourit et prit plaisir à se trouver près d'elle, et cette fois il l'avait avec lui pour l'éternité. Une éternité d'amour, que demander de plus ? Une éternité aux côtés de sa femme. Non de sa fiancé, ils n'avaient pas pu se marier. Un mariage prévu aux Amériques. Ils n'iront jamais. Surtout que les deux jeunes gens n'avaient pas attendu leur alliance pour consommer leur union. Toujours Thomas se souviendra du cabanon des Abbot... Aujourd'hui tout était différent ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient et quand ils le voulaient, pas besoin de mariage. Mais c'était important pour Mary, le jeune anglais le savait. Mais ce n'était pas le moment pour penser à ça, pas tout de suite. Il fallait d'abord savourer ce bonheur retrouvé.

-Comment vas-tu ? Que s'est-il passé ce soir là ? Tu devrais être en vie pourtant, et avoir des enfants, tout ce dont nous avions rêvé, tu te souviens ?

Il ne put terminer sa phrase, les mots se serrant dans sa gorge. Oui il aurait préféré qu'elle soit en vie, qu'elle mène sa vie comme elle l'entendait avec ses prochains enfants. Ces enfants. Ce qu'ils n'auront jamais ici. Pourtant cela avait faillis. En effet peu de temps avant leur arrivée au port pour embarquer sur le Titanic, Mary avait été soudain souffrante. Inquiet Thomas l'avait emmenée chez un médecin qui avait fait des analyses. La veille de l'embarquement, le jeune homme avait reçu les résultats et il découvrit que sa fiancée attendait un enfant. Son enfant, sa propre chaire. Il ne lui avait pas dis tout de suite, préférant attendre le bon moment, lui faisant la surprise. Mais une fois de plus le naufrage l'avait pris de court et il n'avait pu lui annoncer. Devrait-il le lui dire maintenant ? Maintenant que l'enfant était mort et ne vivrait jamais ? Elle en serait anéantit, tout comme il l'était en ce moment, apprenant que sa fiancé était en vie et que leur bébé était mort, mais ne vivrait jamais, dans aucun des mondes. Le visage de Thomas était soudain plus grave mais il sourit encore pour rassurer sa chère et tendre. Il prit sa main et marcha lentement le long de la rambarde, comme autrefois.

- Tu m'as terriblement manquée.

Il regardait la mer une fois de plus, mais cette fois ne prêta pas vraiment attention à l'extérieur. Le jeune homme ne prenait que plaisir à sentir la chaleur enivrante de ses doigts, à la douceur de sa peau et à sa bonne compagnie. Ils avaient tant de choses à se raconter, à s'avouer, et surtout à s'aimer, à consommer leur union. Il pensa alors à une chose, et colla discrètement sa main libre à sa poche. Toujours là, c'était toujours là, depuis longtemps maintenant.

Thomas serra gentiment sa main et la fixa dans les yeux lui avouant son amour par la force de son regard.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Ven 15 Mar - 12:33





On se retrouve enfin. . .
Je te promets mes bras pour porter tes angoisses

Je te promets mes mains pour que tu les embrasses

Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir

J'te promets d'être heureux si tu n'a plus d'espoir



"Tu m'as retrouvée..." dit elle les yeux encore embués par l'émotion.

Ils étaient enfin réunis après une année à être loin l'un de l'autre croyant que l'autre s'en était sorti...Et, pourtant, ils étaient bien là à se serrer l'un contre l'autre déterminés à ne plus se lâcher la main.


- Oui... Et je ne te quitterais plus jamais. et il lui embrassa le front. Elle lui serra les bras de ses deux mains de toutes ses forces en fermant les yeux...Elle avait encore du mal à croire que tout ceci était la réalité. Qu'il était là. Elle avait peur que, en ouvrant les yeux, il disparaisse comme il avait réapparu. Ses mains tremblaient.Je t'aime.

Elle rouvrit les yeux et il était encore là. Ses paroles sonnaient comme une douce mélodie à ses oreilles. Elle ne serait plus toute seule!...Ho, oui, elle était comblée en compagnie d'Ann-Elizabeth, de Victoria, d'Isabella et d'Alice mais rien ne pourra jamais remplacer Thomas dans son coeur.

-Comment vas-tu ? Que s'est-il passé ce soir là ? Tu devrais être en vie pourtant, et avoir des enfants, tout ce dont nous avions rêvé, tu te souviens ?


"Je vais beaucoup mieux depuis que tu es là... " souffla t'elle. Elle l'observa... Il ne se souvenait de rien? "tu ne te rappelles de rien? Près du canot de sauvetage, un marin m'avait ordonnée de monter mais il ne te laissait pas me rejoindre...J'avais décidé de te donner ma place et je suis retournée à l'intérieur après qu'un homme t'aie assommé...C'est toi qui devrait être en vie"
Oui, Mary avait décidé de se sacrifiée mais n'avait pas prévu que Thomas se soit réveillé après qu'on l'aie placé sur le canot qui lui était destiné et qu'il se soit enfuit.

"Tu étais revenu me chercher?"Elle lui serra la main "et ne me parle pas d'enfants...Je refusais d'être la mère des enfants d'un autre! C'est des tiens que je voulais l'être...Même si il est trop tard désormais..." Elle le vit, perdu dans ses pensées, abordant une mine grave: "Qui a t'il?" dit elle en mettant une de ses mains sur sa joue comme pour calmer ses angoisses "Tu n'as rien à craindre...Nous sommes ensemble et rien ne nous séparera plus...Même la mort n'a pas su nous séparer"ajouta t'elle d'une voix douce.

Il lui sourit d'un de ses regards qu'il ne réservait qu'à elle et lui prit la main pour faire quelques pas sur le pont. Comme avant. Elle avait l'impression d'être en vie, que cette année loin de lui était un cauchemars et que, dans quelques jours, ils arriveraient à New York, prendraient une voiture pour aller dans la demeure des Grey où ils se seraient mariés et où ils auraient été heureux. Mais elle le savait que ce doux rêve ne verra jamais le jour...Ils étaient emprisonnés sur ce navire jusqu'à ce que Dieu sait qui ne décide qu'ils pouvaient partir au Paradis...Mais qu'importe, tout lieux, du moment que son bien aimé y est, sera un jardin d'Eden pour elle.


- Tu m'as terriblement manquée.

Elle sourit en se collant à lui et en se servant de sa main libre pour augmenter la pression entre leur deux corps et dit: "moi aussi Thomas"

Puis, elle dit, en se séparant un peu de Thomas pour pouvoir le regarder dans les yeux: "Et Emma? Ta petite soeur...Est ce qu'elle est...?"


made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Ven 22 Mar - 16:31

Thomas sourit aux paroles de sa bien aimée. Sa voix était toujours aussi douce et avait le même timbre. Il n'avait jamais cessé d'aimer de l'entendre parler, comme il n'avait jamais cessé de l'aimer elle. Le jeune homme fronça les sourcils quand elle énonça ce qui s'était passé.

- J'avais repris connaissance, et je suis retourné sur le navire. J'ai voulu aller dans tes appartements mais bien avant je suis entre dans ceux d'Alice. J'ai voulu la sauver mais elle était déjà morte. Alors j'ai voulu te retrouver mais... l'eau fut plus rapide.

Quand elle lui parla d'enfants, son cœur se serra dans sa poitrine. Il comprenait qu'elle n'aurais pas voulu les enfants d'un autre, seulement elle avait porté le sien. Devrait-il vraiment lui dire ? Il le faudra certainement un jour, elle aurait l'éternité pour s'en remettre. Mais ce serait dur. Comment réagiriez-vous vous si vous apprenez que vous portiez l'enfant de votre amant juste avant de mourir ? Et que cet enfant ne vivrait jamais, que vous avez dépassé la seule chance d'être heureux ? C'est dur à entendre et à supporter. Thomas en faisait déjà le deuil. Il voulait lui dire, il le fallait. Il ouvrit alors la bouche mais ne put parler : Mary avait posé sa main sur sa joue et le fixait dans les yeux avec ce même regard qui le faisait fondre dans toute son âme. Ses mots réchauffèrent le jeune homme et il ne put alors lui dire maintenant. Elle marcha avec lui et fit encore plus pression entre leurs deux corps. Le jeune homme appréciait se sentir près d'elle, il ne pourrait jamais s'en lasser.

- Ma sœur est morte oui. La foule nous a séparé ce soir là... Mais elle va bien maintenant, elle a comprit que ce monde était le sien pour toujours, et est contente de sa 'vie' ici. Je reste avec elle de temps en temps, elle m'a aidée à... Supporte ton absence.

Thomas aimait beaucoup sa sœur et c'était elle qui le retrouvait et l'aidait quand il avait trop bût, c'est à dire de nombreuses fois. Elle prenait soin de lui, comme une sœur doit l'être et c'était bien sur réciproque.

L'air autour d'eux était agréable, ils étaient comme dans une sorte de bulle que personne ne pouvait percer. Le monde ne comptait plus, eux seuls étaient là, l'un contre l'autre à savourer leurs retrouvailles. On pouvait bien penser ce que l'on voulait, rien n'y changerait. C'est dans cet atmosphère calme que Thomas se lança. Il fallait le lui dire maintenant. Il s'arrêta alors et inspira profondément.

- Mary je... Comment le lui dire ? C'était si dur, pour lui comme pour elle. Tu aurais pu avoir un enfant de moi tu sais, si tu n'étais pas morte. Et si je n'étais pas mort j'aurais été l'homme le plus heureux du monde... Mais tu es morte, et cet enfant aussi... Car tu le portais a cet instant, notre enfant...

Ses yeux se voilèrent, sa vue devint floue et il détourna le regard. Il ne pût voir le regard de Mary, son chagrin et sûrement son regret. Thomas sentait très bien que Mary n'allait pas bien. Il n'était pas bien non plus mais faisait tout pour cacher sa souffrance. Le jeune homme serra la main de sa fiancée et l'emmena non loin sur un banc en bois. Il s'y assit et l'aida. Là Thomas la prit par la taille et l'attira contre lui pour la consoler. Ce naufrage avait gâché leur vie comme celle des autres. Pourquoi un tel châtiment ? Qu'avait fait les passagers du plus gros paquebot de leur époque pour mourir ainsi et pour être condamnés à errer sans fin sur l'océan à bord du Titanic ? Thomas n'en savait rien, il devrait à présent vivre ici pour l'éternité. Il n'était plus seul désormais, c'était encourageant.

Thomas laissa sa bien aimée poser sa tête sur son épaule et l'entoura de son bras, en déposant un baiser dans ses cheveux. Le jeune homme aimait énormément Mary, il était prêt a tout pour elle. Ô Amour que ton pouvoir est grand, il s'exerce même jusque dans la mort...


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Lun 8 Avr - 14:46





On se retrouve enfin. . .
Je n'ai jamais vu un homme pleurer...Mais quand j'ai vu, dans ses

yeux, une larme couler...J'ai su qu'un homme pouvait aimer


- J'avais repris connaissance, et je suis retourné sur le navire. J'ai voulu aller dans tes appartements mais bien avant je suis entre dans ceux d'Alice. J'ai voulu la sauver mais elle était déjà morte. Alors j'ai voulu te retrouver mais... l'eau fut plus rapide.

Elle écarquilla les yeux à l'annonce de son fiancé. Alors...Alice aurait été la responsable involontaire de leurs morts? Mary s'attarda sur le sujet d'Emma Grey, la petite soeur de Thomas, venue les chercher en Angleterre pour les ramener en Amérique....Elle voyait que Thomas ne se sentait pas bien, elle mit ça sur le compte de l'émotion. Comment réagirez vous quand vous appreniez que celui ou celle que vous aimez le plus au monde avait disparu et puis que vous le retrouvez comme ça comme si de rien n'était?

- Ma sœur est morte oui. La foule nous a séparé ce soir là... Mais elle va bien maintenant, elle a comprit que ce monde était le sien pour toujours, et est contente de sa 'vie' ici. Je reste avec elle de temps en temps, elle m'a aidée à... Supporte ton absence.

Elle soupira. Alors Emma était morte? Mary et sa future belle soeur ne s'étaient pas beaucoup vues mais elles s'appréciaient...Elles étaient des connaissances sympathiques...Mais, même si elle ne la connaissait que peu, elle avait de la peine.

"Pauvre Emma... Elle était si jeune. Elle aurait mérité avoir une longue et belle vie"


Elle se lova encore plus contre Thomas en espérant faire taire l'angoisse qui prenait Thomas...Mais qu'avait il? Il lui lançait des regards déspérés ...Comme si il regrettait quelque chose. Elle venait de lui dire que rien ne les séparera plus.

Elle s'arrêta brutalement quand Thomas le fit. Comme elle avait bloqué son bras sous celui de son amant, elle n'eu pas trop le choix.


- Mary je... Elle refit face à son fiancé tout en se dégageant le bras et en lui prenant les mains. "Qui a t'il?"Elle aurait cru à n'importe quoi. Elle s'était préparé à entendre les pires horreurs après sa mort. Elle se croyait plus forte mais rien n'aurait pu la préparer à ça:
Tu aurais pu avoir un enfant de moi tu sais, si tu n'étais pas morte. Et si je n'étais pas mort j'aurais été l'homme le plus heureux du monde... Mais tu es morte, et cet enfant aussi... Car tu le portais a cet instant, notre enfant...
Les paroles de Thomas lui fit l'effet d'une douce glacée... Elle ne pu que bredouiller, dans un premier temps: "Quoi?" Elle se souvint d'un événement qui s'était produit peu avant qu'ils embarquent sur le paquebot... Elle avait eu un malaise durant une tea party de famille. Elle avait soudainement eu très chaud et était tombée dans les vappes sur l'herbe tendre de la propriété des Abbot. Elle croyait avoir simplement eu une chute de tension et avait pris ça à la légère en disant qu'après un bon somme et un thé, elle serait de nouveau en forme! Mais Thomas, déjà aux petits soins, lui avait ordonné d'aller voir un médecin et, pour s'assurer qu'elle tienne bien sa promesse, il l'avait emmenée lui même!... Thomas avait eu les résultats mais ne lui avait jamais rien dit. Sur le coup, elle avait cru qu'elle avait eu raison (un malaise sans importance) et que Thomas ne lui avait pas dit de peur qu'elle rigole de lui.
Elle dit, d'une petite voix:

"J'étais enceinte?"
Elle voulu, en cet instant, que Thomas lui lâche, avec un grand sourire, qu'il plaisantait. Elle lui aurait crié dessus en lui disant que ses blagues étaient de mauvais goût mais...Comme toujours, après qu'il lui aie offert un mot d'excuse et une rose, elle lui aurait pardonné. Mais, elle voyait bien que Thomas se retenait d'éclater en sanglot. Elle senti ses jambes se dérober sous son poids quand une vérité vient lui éclater en pleine figure: elle avait tué leur enfant. A cause de son égoïsme, son enfant ne vivrait jamais. Ni ici ni là bas! Dans aucun monde! Heureusement, Thomas lui serra la main et l'aida à s'installer sur un banc. Puis il la prit par la taille pour la consoler. Elle ne comprit plus rien. Il devrait la haïr...A cause d'elle, son enfant était mort. Ils ne sauront jamais si elle attendait un garçon ou une fille. Tout à coup, prise dans sa souffrance, elle ne pensait même pas à Isabella...La fille qu'elle avait adopté sur le paquebot. Mary avait toujours voulu être mère, être enceinte. Et, un an après sa mort, elle apprit qu'elle l'avait été...mais, à cause de son égoïsme, elle ne vivrait jamais c bonheur.
Elle pleura sur l'épaule de Thomas en lui réclamant son pardon entre deux sanglots.


made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Lun 3 Juin - 22:53

Le jeune homme avait fermé les yeux un instant sentant que Mary n'allait pas bien et que lui-même allait craquer encore une fois. Il ne supportait pas lui non plus cette vérité mais elle était bien aussi réelle que ces retrouvailles. Ils avaient tout pour leur bonheur : un partenaire, une belle vie aux Amériques, tout ce qu'il auraient pu souhaiter, un enfant digne d'eux qui les ferait rire. Thomas s'était déjà vu dans le parc de leur propriété, l'enfant dans ses bras le maintenant en l'air, Mary assise non loin sur une couverture les regardant et ce sourire du bonheur complet sur le visage du jeune père. Ce rêve qui était maintenant voilé par de nombreux nuages et semblait alors bien lointain et impossible. L'anglais serra sa bien aimée contre lui et ne put que hocher la tête à sa question. Oui. Oui elle avait été enceinte et oui cet enfant était mort tout comme leurs véritables corps. Alors Mary éclata en sanglot et se réfugia dans le cou de son amoureux. Pardon ? Elle lui demandait pardon ? Mais de quoi ? Thomas rouvrit ses yeux. Elle n'avait pas à demander une chose pareille, elle n'était même pas au courant de son état avant le naufrage, comme aurait-elle pu tuer leur enfant. Son fiancé s'accroupit devant elle, lui prit les mains, planta son regard dans le sien et tenta de la consoler d'une voix douce.

- Hey... Tu n'as rien à te faire pardonner. Tu n'étais même pas au courant. Ce serait même plutôt ma faute en réalité, j'aurais du te le dire, mais le naufrage nous a prit de court. Il lui caressa la joue. Écoute moi. Ne te sens surtout pas coupable car tu ne l'es en aucun cas, le seul coupable c'est le naufrage. Tu n'as rien à te reprocher mon cœur. Il lui sécha ses larmes et lui sourit tendrement espérant que cela suffirait à la calmer. Savourons nos retrouvailles comme il se doit, d'accord ?

Thomas serra ses mains dans les siennes, lui fit un clin d’œil et se leva, l'emmenant avec lui. Le jeune homme lui déposa un baiser sur le front et continua leur marche. Il songea que désormais il ferait tout, absolument tout pour leur bonheur commun. Même dans la mort et même ici cela devait être possible. Alors il se mit à préparer un petit plan dans sa tête oubliant tout leurs récents soucis. Maintenant qu'ils étaient de nouveau réunis Thomas était motivé à l'idée de passer le restant de sa 'vie' ici avec elle. Alors il ne ferait rien trainer.

Ils marchèrent ainsi bras dessus, bras dessous, plus retrouvés que jamais. C'est alors que Thomas vit comme une baraque à frittes un peu plus loin, enfin c'est ce qui lui sembla. Mais vu l'odeur c'était tout autre chose. Il se tourna vers Mary, un sourire jusqu'aux lèvre et la planta là seule. Il marcha jusqu'au commerce qui s’avérait être un vendeur de chocolats. Pile ce qu'il fallait. Le jeune homme acheta une boîte basique qui contenait une vingtaine de chocolats de toutes formes. Il revint vers Mary, qui jubilait sans doute d'agacement, essayant de ranger la monnaie dans sa poche gauche de pantalon. Quand il arriva à sa hauteur quelques pièces tombèrent "malencontreusement" à terre, dont une petite boîte carré bleue marine. Thomas donna les chocolats à Mary, mis un genou à terre face à elle et rangea les pièces, garda la boîte dans ses mains. Son cœur battait la chamade et il ne sut plus très bien quoi dire. Il leva lentement la tête vers sa moitié qui avait le regard interrogateur.

- Oh euh... Ça c'est... euh. Il bredouilla puis inspira profondément, sa voix étant un peu hésitante sur les bords. C'est un petit truc de rien du tout que j'avais avec moi avant le naufrage et bizarrement quand je me suis "réveillé" ici elle était toujours à la même place. Il se racla la gorge, nerveux et continua. Tu sais quand je disais que l'on devait savourer nos retrouvailles je pensais qu'on pourrait s'engager comme on s'était promis que l'on ferait dans le monde réel. Alors...

Thomas ouvrit la boîte et y découvrit une magnifique bague dorée avec en son centre un diamant aussi brillant que le soleil lui-même, sur ses côtés trônaient six autres minuscules pierres brillantes. Le jeune homme regarda sa bien aimée avec amour et prononça ces ultimes paroles :

« Mary Anne Abbot, veux-tu bien m'épouser ? »



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   Mar 4 Juin - 13:24









On se retrouve enfin...
✣ Se voir le plus possible et s'aimer seulement, sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge, sans qu'un désir nous trompe ou qu'un remords nous ronge, vivre à deux et donner son coeur à tout moment.








~ Mary & Thomas

Des images de ce que aurait pu être sa vie éclatèrent dans son esprit. Elle, dans le parc de la propriété des Grey, sur une chaise à bascule en train de caresser son ventre devenu gros de grossesse. Sentir son enfant bouger en elle. Thomas qui vient la rejoindre après une journée à composer de nouvelles mélodies enfermé dans sa salle de musique. Qui vient regarder la nouvelle broderie qu'elle aurait fait sur un bavoir ou un des petits vêtements en soie et dentelle destinés à leur enfant.
Puis, plus tard, à l'accouchement. Les cris de leur enfant, la voix du médecin qui lui annonce le sexe de son bébé et la sage femme qui le place sur sa poitrine. Thomas qui entre, angoissé, dans sa chambre et qui souri en voyant ses deux amours fatigués mais un sourire épanoui sur les lèvres.
Les jeux avec leur enfant dans le parc. Ann-Elizabeth et Victoria qui viennent leur faire un petit coucou. Ann en totale adoration devint la petite bouille de la progéniture de sa soeur de coeur. Thomas qui apprend à leur enfant à jouer au piano. Elle au violon. Les regardant avec un regard bienveillant et heureux. Une vie parfaite et heureuse.

Quand elle pleura et demanda pardon, Thomas réagit immédiatement en lui disant que ce n'était pas sa faute...Qu'elle n'avait pas tué leur bébé en lui caressant la joue et en essayant ses larmes. Il termina en disant qu'il fallait profiter de leurs retrouvailles.

Il lui serra les mains puis lui fit faire quelques pas sur le pont des premières classes. Ils marchèrent mains dans la mains lovés l'un contre l'autre, s'échangeant des baisers et des caresses de temps en temps jusqu'à ce qu'ils voient, un peu plus loin, un petit commerce. Depuis le naufrage, le Titanic était devenu une véritable petite ville flottante. Ainsi donc, quelques passagers, qui étaient commerçants de leur vivant, avait aménagé leur commerce sur les différents ponts de promenade de Titanic. C'était, pour eux, une manière de ne pas devenir dingue. Au début, ça avait dérangé les premières classes qui étaient toujours aussi égoïstes après leurs morts mais tous avaient fini par s'habituer à ce spectacle.

De plus près, ils virent que c'était un marchand de chocolat. Thomas la laissa subitement pour s'acheter une boite. Il revint vers elle, rangeant maladroitement sa monnaie dans sa poche gauche, mais quelques pièces tombèrent sur le plancher du pont de promenade.

Il se pencha subitement pour ramasser son bien tout en lui refilant la boite à chocolat. En regardant mieux, il vit qu'il avait aussi fait tomber une petite boite. Il remit, à la hâte, ses pièces en poche mais garda la boite. Il bredouilla, toujours un genou à terre pendant qu'elle le regardait un air interrogateur au visage ayant l'air de dire 'pourquoi tu restes à genoux?' :


- Oh euh... Ça c'est... euh.

Il avait l'air on ne peut plus nerveux, cherchant à trouver ses mots tout en hésitant à la manière la plus sure de le dire.

C'est un petit truc de rien du tout que j'avais avec moi avant le naufrage et bizarrement quand je me suis "réveillé" ici elle était toujours à la même place. Il se racla la gorge, nerveux et continua. Tu sais quand je disais que l'on devait savourer nos retrouvailles je pensais qu'on pourrait s'engager comme on s'était promis que l'on ferait dans le monde réel. Alors...

Elle se souvint, un mois avant d'embarquer, elle avait dit à Thomas combien elle regrettait qu'ils se marient sans qu'il aie vraiment du la demander en mariage. Car ils avaient eu directement la bénédiction d'Henry et Milena, les parents de Mary, mais il ne lui avait jamais clairement demandé si elle était d'accord de l'épouser.


« Mary Anne Abbot, veux-tu bien m'épouser ? »


Elle écarquilla les yeux et mis sa main libre devant sa bouche. Les yeux brillants, elle bredouilla des mots masqués par le trop plein d'émotion mais, finissant par se reprendre, elle dit: "oui!"

Elle présenta sa main gauche pour que Thomas puisse y mettre ce magnifique diamant puis se mit à genoux, à la hauteur de son bien aimé, pour l'embrasser. Le marchand de chocolat à côté se mit à applaudir en disant: "félicitation les jeunes!". Rouge, elle arrêta d'embrasser son, maintenant officiel, fiancé et regarda le marchand en faisant un sourire gêné mais de remerciement.


made by pandora.----








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: On se retrouve enfin. . .   

Revenir en haut Aller en bas
 

On se retrouve enfin. . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On se retrouve enfin [Elcolo]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-