AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 12:35



Victoria Yseult Lockwood



VOTRE PERSONNAGE

" Mon visage dans tes yeux se reflète, comme se reflète le tien dans les miens et la puretés des cœurs dans nos visages reposent."

AGE DE MORT ♦ 22 ans.
DATE DE NAISSANCE ♦ 5 Juillet 1890.
ORIGINE ♦ Anglaise.
SITUATION FAMILIALE ♦ Aurait du se marier en Amérique, mais le naufrage à bouleverser ses projets.
GROUPES ♦ Première classe.

DERRIÈRE LA SCÈNE
PSEUDO ♦ Mks.
AGE ♦ écrire ici
OU AS-TU CONNU LE FORUM? ♦ Victoria est mon DC.
TON AVATAR ♦ La magnifique Emilia Clarke.
VOULEZ-VOUS ÊTRE PARRAINÉ? ♦ Non, merci.
CRÉDITS ♦ Insuline & Mad as a box of frogs








Questions pour un Fantôme




♦ Que pensez-vous du Titanic? Lorsque pour la première fois mon regard s'est porté sur le paquebot, j'ai fait preuve d'une réaction enfantine, comme je le pense, une majorité des gens. J'étais émerveillée, enthousiaste et pleine d'admiration envers les personnes qui l'avaient conçu. Il faut dire ce qu'il est : le Titanic est beau, magnifique même et ô combien luxueux, je n'aurais pu réagir autrement qu'ainsi. Pour moi c'était le paquebot de rêve et je me voyais honorer de me trouver à son bord, mais depuis qu'il y a eu le naufrage et toutes ces choses étranges qui se sont passés, je commence à douter de ce que je pense de lui... Je me mets à penser que ce proverbe que tous connaissent : qu'il ne faut pas se fier aux apparences, se révèle également vraiment pour un paquebot. Car bien qu'en surface il soit beau, il n'en était rien lorsque l'on creusait un peu, son tous étant maléfiques.

♦ Comment avez-vous réagis en voyant que vous étiez mort, mais toujours sur le Titanic? Comment voulez que j'aie réagis ? J'étais surprise, enfin...choquée serait le terme le plus approprié. Je croyais que ce que disait les hommes d'églises été vrais : qu'après notre mort, notre âme s'envolait au ciel ou descendait en enfer, jamais je n'aurais pensée rester prisonnière de ce paquebot, mais il faut croire que j'avais eu tord. Ce qui eut pour effet de remettre beaucoup de choses en question

Ma seconde réaction fus la colère, il faut dire que si j'étais morte sur le Titanic, c'était parce que ma soeur était retournée dans sa cabine et que je l'avais accompagnée, et si elle n'était pas allée chercher son foutu, excusez-moi pour le vocabulaire, carnet nous aurions pu monter dans le même canot que les membres de notre famille et à ce moment même nous serions en vie. Et j'aurais épousé Dominic...

Enfin, je me suis raisonné, me disant que quitte à vivre sur un paquebot pour l'éternité, il fallait en profiter. Et puis, j'avais enfin ma grande soeur pour moi toute seule, de quoi me ravir, même si ces derniers temps elle se montre d'humeur morose, car elle se sent responsable de ma mort, ce qui est le cas, mais je ne lui en veux plus et je tiens à ce qu'elle retrouve le sourire tout comme moi.


♦ Aimez-vous fréquenter les autres classes du bateau ou préférez-vous rester avec votre groupe? Pourquoi? Si cela ne tenait qu'à moi, les classes seraient mélangées, car je trouve que chacune d'elles mérite de fréquenter une autre. Chaque classes à un petit quelque chose qui la rend importante et égale aux autres à mes yeux. Par exemple : j'aime le raffinement et l'élégance qu'arbore la première classe, mais j'aime aussi la fougue et la joie de vivre des troisièmes classes. Oui, elles sont toutes uniques et méritent que l'on s'y intéresse, voilà pourquoi je fréquente des personnes de première aussi bien que des personnes de troisièmes, même si lorsque ma mère était encore présente, je cachais mon avis à ce sujet.

♦ Si tu avez la possibilité de quitter cet endroit pour réellement mourir, le feriez-vous? Pourquoi? Je ne quitterais cet endroit pour rien au monde, je me sens bien ici, du moins, je ne suis pas malheureuse : je resterais éternellement belle, éternellement jeune et ayant à tous jamais ma soeur à mes côtés, que pourrais-je rêver de mieux ? Il est vrai que je pourrais être encore plus joyeuse si mon fiancé était parmi nous, mais c'est ainsi, les dès sont lancés, le sort et jeté et je ne peux plus revenir en arrière. Et puis, à quoi bon ? Si j'avais survécu, j'aurais vécu la perte de ma soeur et j'aurais fini de toute façon par mourir. Peut être aurais-je eu une plus longue vie, couverte d'amour, de bonheur, et qui sait d'embûches, mais la fin aurait été la même : la mort et l'élévation de l'âme du corps.




Ton Histoire


Mes doigts se posaient avec une douceur qui leur était propre sur les diverses touches que comportait le piano à queue noir du petit salon. Blanches. Noirs. Chaque d'elles s'abandonnaient sous mes doigts, laissant divers sons s'échapper de leurs entrailles. Mes yeux parcourraient la partition qui se tenait face à moi. Des blanches. Des noirs. Des croches et doubles croches. Des soupirs. Tous se mêlaient pour former une merveilleuse mélodie. Mes doigts parcourraient le piano, suivant à la lettre ce que je lisais. Une erreur et tous reprenait depuis le début. Cherchant à m'améliorer par tous les moyens : je voulais réussir ce morceau, pour pouvoir le jour à mes frères et sœurs pour qu'ils soient fiers de moi. Je laissais alors le son envahir la pièce ainsi que mon âme. Je me fondais dans la musique, devenant elle et elle, devenant moi. J'étais ivre de cette sensation. Ivre d'apporter à cette pièce de la gaité. Ivre de ce que la musique apportait à mes oreilles. C'était peut-être étrange, mais lorsque je jouais, je me sentais bien. Je me sentais en vie. Comme si, une pars de moi était attachée à la musique. Était attachée à ce piano et au son qu'il laissait s'échapper. Sans elle, je n'existais pas... du moins, pas à pars entière. Le morceau se termina aussi rapidement qu'il avait commencé, et je laissais le temps à mon âme de reprendre ses esprits. Après une profonde inspiration, je replaçais mes mains sur le clavier, prête à tous recommencer depuis le début, mais derrière moi, un bruit s'éleva. Je me tournais, surprise d'avoir un spectateur, car jusqu'alors je n'avais rien entendu de plus dans la pièce que la mélodie du piano. Mes yeux se posèrent alors, sur mon frère qui se tenait juste derrière moi, ses mains se frappant l'une contre l'autre, laissant échapper le son d'un applaudissement. Puis, il s'éclaircit la voix. « Et bien chère sœur, je ne savais pas que tu jouais ainsi. Me voilà agréablement surpris. » Comme à la suite de chaque compliment qu'une personne faisait à mon encontre, mes joues prirent une délicat teinte rosée. Je me levais, me plaçant face à mon frère, un radieux sourire sur le bout des lèvres. « Chercherais-tu, en faisant autant de compliments, à embrouiller le cœur de ta petite sœur ? Tu sais pourtant bien qu'elle à du mal face aux compliments. » J'éclatais alors d'un rire frais en le prenant délicatement dans mes bras. Je m'entendais bien avec l'ainé de la famille, Nicholas, il faut dire qu'il était toujours attentionné envers moi, cherchant ce qui pourrait me faire plaisir pour que je sois heureuse, mais il n'avait pas besoin de tout cela car pour moi, sa seule présence me comblait de joie. « Alors petite sœur, accepterais-tu de me rejouer le morceau ? Je n'ai malheureusement pas pu écouter le début. » Je hochais la tête, déposant un délicat baiser sur l'une des joues de mon frère, puis je m'installais au piano. Lorsque mes doigts prirent contacte avec les touches, tous mon être semblaient s'apaiser et dans un soupir, je me mis à jouer.

***

Le paysage défilait et pourtant semblait rester le même. Des maisons. Des ruelles. Puis encore des maisons. Je me laissais bercer par le lent mouvement du véhicule qui nous accompagnait, ma famille et moi-même, à l'une de ces soirées mondaines qui avaient lieu à Londres durant cette période. J'avais toujours aimé ce genre de soirée, où l'élégance était maitre mot et je ne refusais jamais de m'y rendre, et puis, même si j'avais désiré manquer une soirée, mes parents ne l'auraient de toute façon pas accepté. Après tout, j'étais fille de marquis et il me fallait faire bonne figure, comme mes frères et sœurs. La vitesse ralentit soudainement, pour finalement s'arrêter, nous laissant ainsi descendre. Mes pieds se posèrent sur le sol avec l'aide de mon frère Nicholas, qui élégamment vêtu d'un smoking avait toutes les manières d'un gentleman. Je fis mon entrée dans la soirée, après mes parents et mes deux sœurs, au bras de mon frère, qui venant pourtant seulement d'arriver attirait déjà de nombreux coups d'oeil de la pars de la gente féminine, ce qui ne m'étonnait guère.En compagnie de mon frère, je fis le tour du lieu où se déroulait là soirée. Il y avait toujours ces quelques pièces, qui même si la décoration changeait restait les mêmes. Hall d'entrée où un nombre important de personnes affluaient. Salle de bal où certaines personnes dansaient. Salon où les commères se tenaient, à l'affut de la moindre chose à critiquer. Salle qui avait été préparé pour l'occasion où il y avait choses à manger ou à boire. Je croyais que cette soirée serait comme toutes les autres, amusante à un certain point, mais où je ne me sentais pas pleinement satisfaite, mais j'avais tort, car au détour d'un couloir, mon regard croisa celui d'un jeune homme. Jeune homme d'une remarquable beauté et dont l'élégance était sans faille. Jeune homme avec des yeux d'un bleu absolument divin. Bleu qui donnait envie de s'y jeter corps et âme. Mais je ne fis rien et continuas mon chemin jusqu'à la salle de bal, car après tout, j'étais venue pour m'amuser et ne serait-ce qu'un peu danser. Lorsqu'on se fut assez éloigné, je me tournais vers Nicholas. « Qui était-ce ? Je ne l'ai jamais vu. » Il tourna alors la tête vers l'homme dont je parlais en arborant un sourire amusé. « C'est bien normal que tu ne l'es jamais vu. Il s'agit d'un américain du nom de Dominic, du moins, si mes souvenirs sont exacte. Petite sœur, tu ne devrais pas t'intéresser à un homme comme ça, car n'égalant pas ta prestance, il ne te mérites en rien. » Mes sourcils se froncèrent à cette remarque, reprenant un visage impénétrable, je plongeais mon regard dans celui de mon frère. « Ce n'est pas parce qu'il m'intéresse que je t'ai posé cette question. C'était par curiosité, c'est tout. » Je repris la marche l'entrainant avec moi, voulant ainsi montrer que la discussion était close, mais Nicholas n'était pas, personne à totalement m'écouter. Il murmura alors au creux de mon oreille. « Ta réaction prouve le contraire. » Je tournais mon visage dans sa direction, prête à rétorquer quelque chose, mais il me fit un clin d'oeil en poursuivant le chemin. Nous nous rendîmes alors près de nos deux sœurs, Marianne et Ann-Elizabeth, à qui j'adressais un grand sourire, ravie de les voir même si je les avais quittés il y a peu. En pleine discussion avec mes sœurs, je ne fis pas attention au monde qui m'entourait jusqu'au moment où une personne se déplaça jusqu'à nous. Mes sœurs durent me faire un signe pour me montrer la présence de l'inconnu et alors je me tournais, regardant la personne droit dans les yeux. Je fus des plus surprises de découvrir le jeune homme du couloir qui d'une douce voix se présenta et je fis de même. L'une de ses mains prit doucement ma main, la portant à ses lèvres pour y déposer un baiser d'un infime tendresse, puis il se redressa. « Me feriez vous, l'immense honneur de danser avec ma modeste personne ? » Je pris doucement le bras qu'il me proposa, le sourire aux lèvres. Bien sûr que j'acceptais ! Il m'entraîna sur la piste de danse, où une nouvelle musique venait de débuter. Toutes les personnes présentes s'inclinèrent face à leur partenaire et je ne fis pas exception à la règle. Et avec la musique, je me mis à danser. J'eus soudain l'impression que sur la piste de danse, il n'y avait plus que lui et moi. Nous étions seuls. Seul dans la pièce. Seul à vivre ce moment ô combien magique. Mon cœur se mit à battre de façon folle, tant que j'avais l'impression qu'il allait sortir de ma poitrine. Puis la danse se termina, en une dernière révérence, et il me raccompagna vers mes sœurs. Je le suivis à contre cœur. J'aurais voulu que cette danse jamais ne cesse. Il se tourna alors vers moi. « Me serais-t-il possible de vous revoir ? » Comment une simple phrase parvenait-elle à enflammer mon âme ? A nouveau j’accédais à sa demande et lorsqu'il s'en alla, il me tardais déjà de le revoir.

***

Allongée sur mon lit, je contemplais le feu dans l'âtre. Je ne savais plus où donner de la tête depuis l'après-midi, car j'avais reçu une demande qui allait chambouler ma vie. J'essayais de me calmer, de faire ralentir les battements de mon cœur, mais ces derniers n'avaient que faire de mes envies et ils continuaient à battre avec une vitesse incroyable. Cette même vitesse que lorsque j'avais dansée avec Dominic. Dominic...je l'avais revue plusieurs fois depuis cette fameuse soirée mondaine. Et à chaque fois que mes yeux se posaient sur lui, je n'arrivais plus m'en détacher. Il était beau, non magnifique serait le terme le plus approprié, et je crois, non j'étais sûr, que je l'aimais et ceux, depuis le premier instant où j'avais croisé son regard, même si jusque-là je n'avais osé l'admettre. Le faible bruit d'une porte qui s'ouvrait puis se refermait me tira brusquement de mes pensées. Tournant le visage vers le lieu du son, je fus ravie d'y trouver Ann-Elizabeth, il faut dire que je n'aurais pu parler à personne d'autre. Je me redressais alors, un radieux sourire éclaircissant mes traits. « J'ai quelque chose à t'annoncer ma chère sœur. » Lorsqu'elle fut à ma portée, mon bras la tira doucement, la faisant s'asseoir sur mon lit. Elle me regarda un long moment, puis dit délicatement. « Tu me fais peur, que ce passe-t-il ? » Je tendis alors ma main gauche vers elle, faisant bouger mes doigts. A l'annuaire, un ravissant anneau en or se trouvait avec en son centre un diamant et à ses côtés deux petits. J'ouvris la bouche, disant ces trois petits mots d'une manière des plus joyeuses. « Je suis fiancée ! » Les yeux d'Ann-Elizabeth s'écarquillèrent, puis elle me prit dans ses bras, semblant aussi joyeuse que moi. « Il s'agit de Dominic ? » Je hochais la tête avec douceur, le sourire aux lèvres. « Lui-même, il m'a demandé ma main cet après-midi après l'accord de père. Oh Ann ! Si tu savais comme je suis heureuse. J'aimerais vraiment qu'un jour, tu rencontres pareil bonheur. » Alors j'étalais ma joie face à ma sœur, l'entrainant dans un tumulte de sentiments, plus positif les uns que les autres. Je me confiais à elle avec l'émerveillement d'une jeune enfant.

***

Le Titanic se tenait face à moi, aussi majestueux et impressionnant que ce que l'on m'en avait conté. Et bientôt, il prendrait le large, avec près de 2200 personnes à son bord, dont ma famille et moi. J'étais euphorique, mais comme toutes jeunes filles bien élevé, mon visage ne montrait rien de plus qu'une certaine admiration. Lorsque nous pûmes enfin entrer, la beauté et le luxe des lieux, me rendit sans voix : il était encore plus beau que ce que j'avais imaginé. Ann-Elizabeth, Marianne et moi, nous nous partagions une cabine et il faut dire que cela me convenait énormément. En même temps, tous me convenait depuis quelques jours, car j'avais hâte de rejoindre mon fiancé qui se trouvait de l'autre côté de l'océan et pour cela, j'acceptais tous. Bon...peut être pas tous, mais une grande partie. Tous se déroulait comme un rêve pour moi : bientôt j'allais être mariée à l'homme que j'aimais et je vivrais heureuse jusqu'à la fin de mes jours entourée par mes enfants puis par mes petits enfants. Oui, j'étais bien, mais dans les bras de Dominic je serais encore mieux. Les jours passaient à bord du Titanic étaient magnifiques : le, je me baladais sur le pont de promenade, l'après-midi je prenais le thé dans le café-véranda et le soir il y avait de divines réceptions chez les premières classes. Non, je n'aurais échangés ma vie pour rien au monde. Malheureusement, le rêve ne continuas pas et la réalité me rattrapa aussi rapidement qu'elle m'avait quitté, car le 14 avril 1912, un iceberg percuta le Titanic, entrainant une grande majorité des passagers dans l'abyss, dont Ann-Elizabeth et moi, notre famille ayant pu monter dans un canot de sauvetage à temps.

« Allez ma chérie, monte dans le canot de sauvetage, maintenant ! » Je me tournais vers ma mère, la regardant sans vraiment la voir, Ann-Elizabeth venait de partir en courant et je ne savais plus quoi faire. Je tournais mon visage, fixant toutes ces personnes autour de nous qui cherchait à monter dans ce canot. Les femmes et les enfants d'abord avaient-ils dits, voilà pourquoi les femmes étaient arrachées à leurs hommes dans des cries de lamentation. « Je reviens. » Dis-je alors à l'adresse de ma mère, pleine de conviction, car il était certain d'une chose : je ne quitterais pas le paquebot sans ma sœur. Je tournais alors les talons, tandis que la voix de ma mère s'éleva derrière moi. « Non ! Monte tout de suite dans ce canot Victoria ! » Mais je ne l'écoutais pas, j'étais déjà ailleurs. Sa voix qui hurlait mon prénom me suivait, pour devenir complètement paniquée, mais que m'importait. Je me rendis alors dans les appartements des premières classes, sachant pertinemment qu'Ann-Elizabeth serait là-bas : elle devait chercher son journal. J'essayais alors d'ouvrir la porte de notre cabine, mais rien à faire : elle avait été fermée. « Ann ? Ann, tu es là ? » Je tambourinais la porte, en attente d'un signe de sa pars et elle me répondit, me demandant ce que je faisais là. Quelle question idiote : j'étais là pour elle, pour la ramener vers un canot de sauvetage, pour que l'on puisse partir toutes les deux ! Elle m'ordonna de partir, de retourner sur le pont et de monter dans un canot...sans elle. Elle voulait que je vive, mais moi je voulais être avec elle. J'étais trop têtue, trop bornée pour voir la vérité en face, je croyais en ce qu'avait dit Nicholas : que le Titanic était insubmersible, mais j'avais tort et les hurlements d'Ann me le firent comprendre. Elle me hurlait de partir, mais je ne fis rien, étant comme tétanisé. Puis soudainement, elle ne dit plus rien et je fus prise de panique. Je frappais à la porte, en criant « Ann ! Ann ? Ann ?!! » mais rien, aucunes réponses. Alors je me laissais aller contre la porte, m'asseyant dans l'eau glacée et je fis la seule chose qui me paraissait réelle : je me mis à pleurer. Mais l'eau continuait à monter, trop rapidement, trop vite, et elle me força à me relever. Je regardais autour de moi, me disant que j'avais fait une erreur en venant, lorsqu'un jeune homme arriva près de moi. Il s'agissait du grand frère de Dominic, Tristan, il est vrai qu'il était monté à bord du Titanic pour rejoindre tout comme moi, son frère en Amérique. « Victoria, il vous faut vous hâter, il n'y aura bientôt plus aucun canot. » Il me prit le bras et commença à avancer à grands pas vers la sortie, m'entraînant avec lui. Arrivé à l'extérieur, il ne restait plus qu'un canot et la réalité me rattrapa : j'étais condamné, tout comme lui. Je me débattis, le forçant à me lâcher. « Ça ne sert à rien Tristan... Ça ne sert à rien... Ça ne sert à rien... » Et dans un soupir, j'éclatai en sanglot, me laissant aller contre lui. Il se baissa pour être face à moi, puis passa sa main dans mes cheveux, me murmurant des paroles rassurantes au creux de mes oreilles. Assise contre lui sur le pont de promenade, j'avais perdu tous espoirs. Après tout, le dernier canot venait de partir... L'avant du paquebot était totalement dans l'eau, tandis que l'arrière commençait à se lever. Et je restais là, dans ses bras, totalement effrayée. « Je ne vous lâcherez pas. » fut la dernière parole que je l'entendis me prononcer, car, je glissai et ma nuque se frappa durement contre quelque chose. Lentement, je fus entrainé dans l'inconscient, puis la vie quitta mon corps, et ce fus le noir totale. Mais jamais, à aucun moment, il ne m'avait lâché...

On dit souvent que lorsque l'on meurt, on voit sa vie défiler sous ses yeux et c'est ce que je vis. J'assistais à mon enfance, puis mon adolescence, la rencontre avec Dominic, sa demande en mariage, l'embarquement sur le Titanic et je revis le naufrage avec à mes côtés...Tristan. On dit souvent que lorsque l'on meurt, on voit sa vie défiler sous ses yeux, mais je n'étais pas vraiment morte et après un noir totale, j'ouvris enfin les yeux.


***

« J'ai rêvé que le feu gelé. J'ai rêvé que la glace brulée et comme je rêvais de l'impossible. J'ai rêvé que tu me revenais... » De la sueur froide parcourait mon corps tandis que je me réveillais en sursaut. Encore un rêve... Encore l'un de ces foutues rêves, qui me donne envie d'y croire. Rêve où je revivais le naufrage, mon réveille, puis qu'on finissait par arriver à destination. Destination où enfin je revoyais mon merveilleux Dominic, mais rien de cela n'était réel. Je ne le reverrais plus, et il ne me reverra plus. Il apprendra ma mort comme celle de beaucoup d'autres dans le journal ou dans un télégramme. Il sera sans aucune doute peiné, mais cela ne pourra rien y changer. J'étais, comme tous ceux qui étaient morts sur le paquebot, sa prisonnière et je vivrais en son sein pour l'éternité. L'éternité avec à mes côtés ma merveilleuse soeur Ann-Elizabeth, que je n'ai pas trouvé si merveilleuse à mon réveille, ainsi qu'un bon nombre de passager, dont j'appréciais certains, mais que d'autres, j'aurais préféré voir en vie. Quoi que, cela n'aurait rien changé, car après tout, certaines personnes qui ont survécu reviennent mystérieusement. Comment l'expliquer, je ne saurais le dire, mais ils revenaient... Peut être un jour ma famille sera du lot, qui sait... En tout cas, je suis heureuse, car bien que je n'ai pas Dominic, il me reste son frère Tristan, qui sous certains angles me le rappelle étrangement...






Dernière édition par Victoria Y. Lockwood le Lun 25 Fév - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 12:37

Hannnn oui tu as pris Victoria
Ce perso est superbe

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 12:40

Et oui, j'ai craquée Puis...Emilia
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 12:44

Aaaaaaaaaaaaaah ma petite soeur adorée que j'aimeeeeuuuuuuh !
Bienvenue officiellement, si tu as la moindre question n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 12:53

Tu ne pouvais que craquer What a Face

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 14:09

Emilia Clarke ! ♥️
Rebienvenue ! Smile
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 14:51

Bel avatar!!! Very Happy
Et bon courage pour ta fiche Smile
(Par contre il me faudra toujours mon James comme partenaire que ladies vs lords!! :DD
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 15:57

Re bienvenue, très bon choix de personnage
Je t'ai enlevé ta couleur pour le moment, bon courage pour ce personnage !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 16:14

Bienvenue ou re cheers
Tu es trop jolie Shocked
J'ai hâte de lire ta fiche car je n'ai pas lu le pv désolé Embarassed
Bon courage pour la rédaction de ta fichounette
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 16:37

Bienvenue !! Very Happy Enfin re Razz

Je suis trop contente que le scénario de Ann soit pris
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 17:14

Moi aussi, je suis contente que le scénario soit pris ! Et à propos, les questions sont super ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 18:13

Oh ma meilleure amie...Qui va bientôt devenir ma meilleure ennemie est là !
Tiens? Elle était pas sensée être brune victoria? O.o (ou j'ai loupé un épisode?)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 18:31

Re-Bienvenue Smile
Bonne chance avec ce personnage ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 19:45

Merci à vous tous pour l'accueil


@Ann-Elisabeth : Je n'hésiterais pas Je suis contente que les questions te plaisent, je m'occupe bientôt de l'histoire

@Mary-Ann : En effet

@Jack : Ne t'inquiète pas, ce sera toujours James dans Ladies vs Lord Razz

@Mary : Si, elle devait être brune, mais Emilia est sublime en Daenerys alors...la voilà en blonde
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 20:46

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Lun 25 Fév - 23:20

Merci
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mar 26 Fév - 19:08

Oh mon dieu quelle beautée !
Je veux un méga giga lien ! Tu m'accorde ça miss ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mar 26 Fév - 19:35

Merci pour le compliment James
Ce sera avec plaisir pour un lien
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mar 26 Fév - 19:37

Oh yeah I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mar 26 Fév - 20:52

Re-Bienvenue ce perso est trop cool ! Tu as bien choisi Very Happy
Bonne chance pour ta fichounette Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mar 26 Fév - 23:39

Merci Grace

Ma fiche est terminée What a Face
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mer 27 Fév - 0:24

Pour moi tout me semble bon, j'attends que l'avis d'Ann pour te valider

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mer 27 Fév - 11:15

Gosh, ta fiche est génialissime, petite soeur ! Georgie, si c'est mon feu vert que tu attends, tu l'as ! Hâte de RP avec toi, Victoria
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mer 27 Fév - 11:54

Ravie qu'elle te plaise J'ai aussi hâte
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   Mer 27 Fév - 13:35

Je te valide donc Victoria
N'oublies pas de faire tes fiches de liens et de RP

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria   

Revenir en haut Aller en bas
 

J’ignore si la vie est plus grande que la mort mais l’amour l’est plus que les deux. - Victoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Amour affectueux...ou Affection amoureuse ?
» T'es mal placé dans la chaine alimentaire pour faire ta grande gueule, pigé ? [ Avec tout l'amour d'Heather, Joaquim ]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Bienvenue à bord-