AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 C'est bizarre parfois [Pv Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: C'est bizarre parfois [Pv Peter]   Sam 23 Fév - 23:10

Je savais que j'avais perdu ma famille à tout jamais, mais j'avançais toujours, du moins dans la mesure du possible. Et avançais signifiait souvent recréer un cadre semblable, proche du notre. Et c'est sans doute dans cette quête que j'avais fini par me recréer une famille, une famille ou un semblant de clan composé essentiellement de personne de confiance. Des personnes avec qui je passais beaucoup de temps, des personnes que j'appréciais vraiment.

Il y en avait un avec qui j'avais tendance à me laisser aller à des familiarités et celui-là était sans doute ma personne de confiance ici. Du moins c'est ce que je pensais depuis le jour ou je l'avais rencontré. Il avait beaucoup perdu dans le naufrage et j'avais l'impression que mon amnésie était brutalement très douce. Après tout, il était peut-être difficile de vivre avec un oublie, mais encore pire en sachant qui était partie alors que vous vous restiez.

Autant, moi je pouvais attendre une révélation, autant lui, il n'avait plus rien à attendre. Son statut faisait sans doute que je lui excusais de temps en temps certaines de ses réactions parfois surprenantes. Quoi qu'il en soit, j'aimais bien passer du temps avec lui et je pense que c'était réciproque, nous nous apprécions et c'était un euphémisme.

Trainant donc vers les cabines, je finis par le trouver, seul, ce qui était rare, et loin d'être étonnant à la fois. Il était des plus actifs, et parfois, j'avais l'impression que le trouver relevait du miracle. Mon heure de chance ? Sans aucun doute. M'approchant de lui sans sourciller, je lui tapotais l'épaule avant de lui claquer sans violence l'arrière de la tête.

« T'es casi introuvable ! »

Dis-je alors que je m'appuyais contre le mur.

« Ça fait plusieurs heures que je te cherche, tu faisais quoi ? »

Non je ne le couvais pas, j'aimais juste l'ennuyer de temps en temps, chose qui n'était pas de trop lorsqu'on voyait combien il pouvait-être envahissant quand il le voulait. Un de ses nombreux talents si puis-je dire, était d'être parfaitement agaçant, mais aussi parfaitement honnête, ce qui faisait que naturellement, on finissait par l'apprécier. Enfin je n'allais pas m'en plaindre, mais je ne pouvais pas m'empêcher d'y penser, ce qui me faisait presque rire à chaque fois. Il fallait bien rire parfois.

Quoi qu'il en soit je l'avais trouvé et bien que je ne sache pas exactement ce que j'attendais de lui aujourd'hui, je l'avais quand même trouvé. Maintenant, il fallait que je me rappel exactement pourquoi je l'avais cherché partout.

Tromper l'ennuis ? Peut-être, ou tous simplement pour ne pas être seul avec des inconnus, car bien que Peter soit techniquement un inconnu, il était un ami.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'est bizarre parfois [Pv Peter]   Sam 16 Mar - 23:55

Les jours défilaient, imperturbables et identiques mais Juliet ne revenait toujours pas. Chaque matin, je me réveillais avec le même désir : que ma première impression au réveil me confirme que mon cauchemar était terminé . Juliet surgirait dans mon dos et me serrerait contre elle, m'adressant son premier sourire de la journée. Le lit du bonheur. Le lit des illusions. La deuxième impression de la journée était toujours la pire, celle de mon réveil brutal dans cette terrible réalité qu'était ma nouvelle existence au sein du Titanic. Mais aujourd'hui, j'avais envie d'une journée de plaisirs. Peut-être irais-je me perdre dans quelques verres avec des camarades de troisième classe après avoir déjà vidé une bouteille de brandy en première classe il y avait une heure à peine. Sans doute irais-je gâcher la journée d'un membre de cette odyssée fantôme afin de me sentir mieux. Je sortis de ma cabine et décidais de ne pas aller très loin. Il y avait bien la tentation très forte d'ennuyer Alfred J. Manred. J'avais depuis peu pris goût à le venir voir afin de le provoquer dans sa foi et ses convictions. Le chemin jusqu'à la perversité ne serait pas bien loin car le destin m'avait donné une cabine proche de la sienne.

J'hésitai encore, perdu dans mes pensées, bloquant le passage de la coursive quand un contact humain me fit sursauter. Une tape sur l'épaule plus tard, j'eus la désagréable surprise de sentir un coup à l'arrière de la tête. J'allais répliquer, furieux d'être l'objet d'une telle désinvolture que je n'autorisais qu'à de rares personnes .

- T'es casi introuvable !

J'aurais dû m'en douter. Il s'agissait de mon ami Niels L. Kohler. Ce genre de contacts familiers qu'il venait de s'autoriser était comme un jeu pour Niels et moi. Je n'y voyais aucun mal car c'était bien moi qui d'ordinaire, recherchait sa compagnie, agissant parfois comme une sangsue sur une peau humaine. Difficile de s'en défaire. Difficile de le semer dans les dédales du Titanic. J'arrivais toujours à le retrouver quand bien même il aurait souhaité m'éviter. Mais je crois bien que ce n'était pas le cas. Il m'appréciait et je l'aimais aussi comme un véritable ami même si je n'en avais pas tous les attributs. Niels était comme un pansement apaisant sur les plaies de mon âme. Il n'avait pas de famille ou du moins ne s'en souvenait plus. S'il existait sur ce paquebot quelque passager qui lui soit proche et qu'il s'en souvînt, Niels se détournerait de moi et me laisserait choir. Je passai le plus de temps possible auprès de lui car cet homme aux souvenirs effacés était le genre de liens dont j'avais besoin. Une terre défrichée qui ne demandait qu'à être productive. Mais tel n'était pas mon intérêt. Pourtant, je ne lui voulais aucun mal. Je souhaitais seulement qu'il ne se souvienne de rien ni de personne afin d'occuper son coeur et d'être le centre de toutes ses attentions. Je me promettais de remédier à mon égoïsme quand des temps meilleurs surviendraient, ensoleillant mon existence.

- Eh bien, tu m'as trouvé. Niels, quelle mouche te pique ? Pourquoi tu me frappes ?

- Ça fait plusieurs heures que je te cherche, tu faisais quoi ?

- Oh tu sais quoi, Niels ? Je crois avoir trop bu. Pourtant je n'étais parti que pour boire un verre ou deux. Je t'assure que c'est vrai. Je ne me sens pas déprimé. Non, pas aujourd'hui. Et puis, j'ai eu envie de rendre visite à notre cher père Manred. Mais tu es plus drôle que lui.

Je me mis à rire, grisé par le brandy que je venais de m'avaler. La gorge me brûlait mais je me sentais détendu et le coeur en fête.

- Devine où je suis allé en début d'après-midi ? Je me suis glissé dans le fumoir des première classes et je me suis fait refoulé après avoir chanté une petite chanson paillarde. Ils m'ont crié qu'ils n'acceptaient pas les ivrognes de seconde zone. Je crois en avoir frappé un. Enfin, je ne me rappelle plus.

J'éclatais de rire, posant ma tête contre sa poitrine. Elle me fut d'un grand soutien, tant le sol commençait à tanguer autour de moi.

- Oh je viens d'avoir une grande idée. Si on y retournait ? Qu'en dis-tu Niels ? Allez, viens.

Je le tirais par la manche afin de le décider à venir se dévergonder en si bonne compagnie. Il me restait en tête toutes sortes de chansons fort divertissantes. De quoi empêcher Niels d'avoir un éclair de lucidité et de se rappeler un événement de son passé qui l'éloignerait de moi. Et puis, Niels L. Kolher était un de mes meilleurs amis.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'est bizarre parfois [Pv Peter]   Mer 12 Juin - 13:57

Peter n'était pas toujours évident à suivre, en fait il était un vrai plaie lorsqu'il s'y mettait, son esprit étant aussi florissante et productif que celui d'un artiste, il voguait entre les sujets et les mondes avec une aisance déconcertante, bien que vivifiante. Et cette capacité semblait toujours croitre lorsque son sang s'imprégnait d'alcool. Fort heureusement, il avait conscience d'avoir forcé sur la bouteille, fait qui m'éviterait sans doute bien des négociations. Quoi que. Il m'affirmait ne pas être déprimé, mais je ne pouvais pour autant pas me laisser aller à le croire. Il était tellement versatile que je venais à en craindre ses excès.

« En quoi suis-je plus drôle ? »

Demandais-je quelques peu intrigué avant de le voir tanguer légèrement. Il n'était pas au meilleur de sa forme et je commençais à douter du fait qu'il n'avait fait que boire quelques verres de trop. Il avait fini la bouteille. Il me demanda alors où il avait pu aller et comme j'étais sans doute mauvais devineur, il me donna la réponse sans attendre. Il était allé dans le fumoir des première classes et avait fini par s'attirer les foudres de ses compagnons d'infortune lorsqu'il avait chanté une chanson paillarde. Calme ? Oui, j'aurais pu rester calme si seulement il n'avait pas ajouté qu'il croyait en avoir frappé un. Il n'y avait pas à dire, la légèreté était souvent de mise avec Peter, du moins lorsqu'il ne pensait pas à celle qu'il avait perdu.

« Je n'aurais pas aimé être ton avocat. »

Défendre un homme qui croit avoir commis des crimes avait quelque chose d'assez compliqué dans le fond. Mais soit. Il finit par s'éviter une chute en se reposant sur moi et alors que je m'amusais de la situation, Peter crus bon d'avoir l'idée du siècle. Y retourner ? Je n'étais pas sur pour le coup et l'optique de bafouer ainsi la hiérarchie me dérangé. Peter était lui, mais moi, je n'étais pas à l'aise lorsqu'il s'agissait de se rendre dans un lieu qui m'était interdit.

Sentant ma manche se tendre, je faisais un peu de résistance. Si Peter n'avait que rarement de cas de conscience, ce n'était pas mon cas. Je me sentais déjà assez mal lorsque je me mêlais des affaires qui ne me concernaient pas, alors franchir l'interdit. Non, je pouvais suivre Peter cette fois-ci, pas consciemment.

« Je ne crois pas, toi tu peux y retourner, mais je suis pas sur d'être aussi à l'aise que toi la-bas. »

Lui était comédien, moi je n'étais pas du genre à pouvoir m'installer aussi facilement. Guindé ? Sans doute, mais c'était surtout un refuge que je ne pouvais refuser en ces temps. Une sorte de sécurité. Une sorte d'assurance.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: C'est bizarre parfois [Pv Peter]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est bizarre parfois [Pv Peter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Armelle, la bizarre, timbrée, dégénérée et détraquée :D [Sd]
» Avez -vous honte parfois ?
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» tombe sur un livre bizarre...et se perd dans la biblio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-