AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mar 19 Fév - 20:22

Jack & Héloïse ♥




Devant le miroir de sa coiffeuse, Héloïse effectuait les derniers préparatifs avant son entrée en scène. Elle possédait une toute petite loge à peine plus grande qu'un placard pour pouvoir se préparer avant chaque représentation. Voilà à peine quelques semaines qu'elle avait assassiné le comte de Neuveille et qu'elle s'était enfuie de chez elle. Elle s'était alors réfugiée à Southampton, se plongeant dans l'anonymat d'un quartier des bas-fonds de la ville portuaire. Ici, personne ne lui demandait de compte et elle était certaine d'être loin de la police londonienne qui devait très certainement à sa recherche ou bien sur sa piste. Désormais, elle ne serait plus Héloïse Violette de Neuveille, mais simplement Héloïse. Rien d'autre. Une orpheline sans histoire et sans intérêt. Elle se fondrait dans la foule et bientôt, tout le monde l'aurait oublié.
Avoir vengé sa mère apportait une certaine sérénité à la jeune femme. Elle sentait qu'elle avait enfin accompli cette justice à laquelle le comte avait échappé pendant tant d'années. Elle savait qu'elle pourrait maintenant aller de l'avant et ne plus se retourner. Une nouvelle vie s'offrait à elle et le passé n'y avait plus sa place. Toutefois, il lui arrivait très souvent de penser à Peter. A ce regard hébété qu'il lui avait jeté quand il avait compris que c'était elle la meurtrière. Mais il s'était tu. Pourquoi ? Il aurait pu la dénoncer. Héloïse ne connaissait pas ses réels sentiments à l'égard du jeune lord mais elle éprouvait désormais de la tendresse et de la gratitude à son égard. Au début, elle n'avait eu que froideur pour lui car elle avait bien compris les manigances du comte. Cependant, il était le seul homme a avoir brisé son épaisse carapace de colère et de glace. L'aime-t-elle ? Peut-être. Mais de toute manière, cela n'avait aucune importance. Elle ne le reverrait jamais. Ils ne pourraient être ensembles dans cette vie-là.
Héloïse arrangeait son maquillage quand tout à coup, on cogna à sa porte ouverte et son employeur apparut à son embrasure.

" En piste. C'est bientôt l'heure !"

L'homme circula ainsi de loge en loge pour prévenir les différentes jeunes femmes. En arrivant à Southampton, la comtesse avait rapidement dû trouver du travail. Totalement désargentée, elle aurait bien pu finir sur le trottoir ou dans une maison close, vendant son corps comme le faisait sa mère mais c'était une chose à laquelle elle ne pouvait se résoudre. Fort heureusement, elle était parvenue à trouver un emploi dans ce petit cabaret. En voyant que cette blonde était d'une rare beauté, le gérant n'avait pas hésité une seule seconde pour l'embaucher, même si elle n'avait aucune expérience dans le métier. Certes le lieu était très malfamé et il servait surtout aux jeux illicites et commerces crapuleux, mais il était un endroit où elle était sûre que personne de sa connaissance ne fréquenterait. Elle était donc à l'abris et avec un revenu suffisant pour elle.

Héloïse finalisa rapidement son maquillage et rajusta le peu de vêtements qu'elle avait le droit de porter sur elle pour sa prestation et elle s'engagea avec les autres danseuses vers la scène. Elle était toute nouvelle dans le métier et elle se trouvait parfois chahutée par les autres. Elles l'avaient surnommée "gueule d'ange" et désormais, elle traînait son surnom pourtant. Habituée à la compagnie de gens d'une classe sociale très élevée, elle avait été d'abord très étonnée par ce comportement indigne d'une lady mais il lui faudrait s'acclimater à ce genre d'usage. Elle finirait sa vie au milieu de cette classe sociale donc elle avait tout intérêt à intégrer rapidement les manières de ce monde.

Ce n'était encore que le début de soirée et les jeunes femmes ne dansaient pour l'instant que pour un public restreint mais elles savaient qu'au cours de la nuit, la cabaret s'emplirait rapidement. Parfois, certaines femmes de l'établissement vendaient leurs corps pour se faire plus d'argents, toutefois, Héloïse ne comptait pas avoir recours à ses méthodes. Elle voulait bien charmer, danser pour les clients afin qu'il consomme et qu'il revienne mais elle ne se donnerait pas. Elle s'en était donnée le mot d'ordre malgré certaines propositions pressantes. Héloïse avait accepté de faire de nombreux sacrifices pour pouvoir venger la mémoire de sa mère, cependant, se vendre était bien la dernière chose à laquelle elle comptait se rabaisser. Elle se contentait donc de danser et d'hypnotiser...


Dernière édition par Héloïse V. De Neuveille le Lun 25 Fév - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 20 Fév - 0:07

&

" Ce genre de certitude

on ne l ’ a qu ' une fois

dans sa vie. "

- Sur la route de Madison -


Par un mois de mai en 1908, Jack Cooper déambulait dans les rues de Southampton. La journée touchait a sa fin, il était aux alentours de dix huit heures. Les ruelles se remplissaient de monde qui souhaitait rencontrer dans leurs demeures respectives. à l'inverse, Jack se rendait à son travail, si l'on pouvait appeler cela un travail mais il rapportait de l'argent pour le frère et la sœur Cooper et cela était suffisant.

Jack arriva a destination devant ce bar qu'il fréquentait souvent : le White palace. Étrange nom pour ce bar dansant ou se reproduisait des jeunes femmes sous forme de danse et parfois de prostitution. L'établissement était tout sauf blanc et n'avait en aucun cas l'air d'un palace.
Malgré cela, le jeune homme appréciait cet endroit car il lui apportait beaucoup de chance ces derniers temps. En effet, Il jouait régulièrement au poker afin de pouvoir avoir des rentrées d'argent.
Saluant les quelques habituels clients assis sur les tables et chaises composant la terrasse du bar, il poussa la porte et entra. Les lumières tamisées contrastèrent avec le soleil encore bien haut dans le ciel de l'Angleterre. Il y régnait une atmosphère intime. Appréciant cela, le jeune homme chercha alors ces collègues. Ils étaient déjà attablés autour d'un verre et grignotait quelques amandes.

Dans une grande exclamation qui firent tourner plusieurs têtes, Jack salua les hommes assis et pris une chaise également. Sans plus attendre, la partie commença. La chance sembla sourire au jeune homme qui commence a avoir une pile de billets et de pièces dans son joug.
La partie sembla durer et elle s'acheva sur la victoire de Jack par une quinte flush. Décidément, la mère chance était toujours avec lui

Jetant un coup d'œil à l'horloge, Jack s'aperçut qu'il était plus de huit heures.il était temps pour lui de rentrer chez lui retrouver Lydia.
Dans le bar désormais bondé, le jeune homme se fraya un chemin pour sortir dehors. Un mouvement capta son attention. C'étaient les danseuses qui allait commençer leur danse. Il remarqua une des filles. Lorsqu'il vit son visage, il eut l'impression qu'un unique projecteur venait de s'abattre sur cette jeune femme dont il ignorait l'identité. L'ensemble de la pièce était désormais plongé dans l'obscurité, seule la lumière était centré sur elle. Le cœur de Jack eut un raté et s'emballa. Dans ce monde de brute, Dieu venait de faire apparaître ce qu'il y avait de plus beau sur Terre. Le jeune homme en fut bouleversé.
Figé sur place, Jack n'avait dieu que pour Elle.

Tétanisé, il la regarda commencer à danser, mouvant son corps avec grâce.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Lun 25 Fév - 18:06

Jack & Héloïse ♥




L'heure n'était pas encore trop avancée. Le bar était ouvert toute la journée et les danseuses se relayaient au cours de la journée. Héloïse faisait généralement du soir et prenait donc son poste qu'en fin d'après-midi. Durant le jour, elle enchaînait ensuite les petits boulots et en ce moment, elle avait un emploi d'assistante dans une petite boutique de tissu. Le marchand avait bien voulu la prendre à l'essai et il était suffisamment satisfait de son travail pour la garder depuis maintenant quelques semaines. Toutefois, il n'était pas au courant de sa seconde profession et elle comptait bien lui cacher, même s'il n'était pas un modèle de vertu non plus.

Le soir commençait donc tout juste à tomber quand Héloïse et le reste des danseuses étaient entrées en scène afin de remplacer les femmes de jour. Certaines s'étaient directement dirigées vers des clients qui étaient leurs habitués ici. Un sourire de convoitise se peignaient sur leurs visages en les voyant arriver en tenues légères. Ils posaient alors leurs mains sur leurs corps comme si elles étaient l'une de leurs possessions. Toutefois, ce n'était pas le cas de toutes les filles de cet établissement, et notamment de Héloïse.
La salle était assez vaste et plusieurs petites estrades se trouvaient étalées dans le bar où les jeunes femmes pouvaient se produire et être aisément visible pour les clients.

Héloïse s'était donc avancée avec sa partenaire de danse vers l'une des estrades prenant soin de rendre sa démarche féline et attractive, puis elles s'étaient mises à danser toutes les deux, formant un duo envoûtant et dansant de manière lascive et même provocante. Mais elles étaient payées pour cela. C'était le gérant de bar qui mettait en place ces chorégraphies qui plaisaient tant aux hommes. Ceux qui étaient dans leur sillage détournèrent tous la tête vers elles et les observèrent avec convoitise.
Il fallait jouer avec le client et il leur était répété qu'il fallait qu'elles sourient lascivement aux clients lorsqu'ils croisaient leurs regards afin de leur faire croire qu'ils étaient importants. Mais alors qu'elle captait le regard d'un des hommes à une table proche d'elle, son attention fut tout à coup attirée par une silhouette qui se tenait près de la sortie. L'homme ne bougeait pas et se trouvait dans une contemplation totalement tétanisée. Héloïse en resta immédiatement interdite. Personne ne l'avait jamais regardée ainsi, il semblait bien différent des autres hommes qui venaient ici. Les yeux bleus du jeune homme la captivèrent soudain car ils étaient la seule chose qui parvenaient à percer l'obscurité du bar.


"Gueule d'ange ? Qu'est-ce que tu fous encore ?! s'énerva sa partenaire à voix basse en la bousculant brusquement."

Héloïse sursauta comme si elle avait été violemment tirée d'une songe. Elle se rendit soudain compte qu'elle s'était arrêtée de danser et qu'on la dévisageait sans comprendre. Certains s'exclamèrent de mécontentement et elle s'empressa alors de reprendre sa danse. Jamais elle n'avait ainsi été troublée de la sorte par un homme et certainement pas au point de ne pas se rendre compte qu'elle avait arrêté de danser. Elle eut soudain peur qu'elle ne se fasse houspiller par son patron. Il n'apprécierait certainement pas ce comportement.
La jeune fille continua tout de même de danser, évitant sciemment le regard du jeune homme pour ne pas se laisser une seconde fois envoûter par ses yeux bleus. A cette pensée, son coeur s'emballait déjà.
Puis la danse prit fin et elles descendirent de l'estrade. Des mains se tendirent vers les danseuses pour les toucher mais ce ne fut pas celui d'un client qui happa brutalement le bras d'Héloïse. Elle se sentit soudain tirée et amenée à l'écart dans un coin sombre de la salle. Elle laissa un petit gémissement sortir de ses lèvres alors qu'on la plaquait douloureusement contre le mur.


"Qu'est-ce que c'était ça ? s'énerva le gérant. Tu crois que je te payes à ne rien faire ?"
"Je suis vraiment désolée monsieur. Je vous assure que cela ne se reproduira plus, répondit-elle en tentant de se dégager de l'étreinte de son bras mais il ne la lâcha pas."
"J'y compte bien. Mais puis-je au moins savoir pour quelles raisons tu t'es arrêtée ? Tu es malade ? Je te préviens si tu as quoi que ce soit, je ne pourrais pas te garder."
"Non non, se défendit-elle vivement.C'est juste que..."

La suite de sa phrase mourut sur ses lèvres, cependant, le gérant put facilement deviner la suite en suivant le regard que coulait Héloïse vers le jeune homme qui ne semblait pas les avoir lâché des yeux.

"Eh bien si tu ne veux pas perdre ton travail, tu as intérêt à faire mieux que les autres soirs cette fois-ci, fit-il en la projetant brusquement en avant dans la direction de l'homme aux yeux bleus."

Héloïse mit quelques secondes avant de reprendre son équilibre. Elle jeta un regard vers son patron mais il s'était déjà évaporé. Elle massa son bras douloureux puis s'avança ensuite vers le jeune homme, baissant les yeux pour ne pas croiser ce regard qui la troublait tant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 27 Fév - 23:31

C'était comme si ces jambes étaient devenues deux blocs de ciment dur. Il n'arrivait plus a se contrôler restant ainsi figé sur place. Dieu merci, il n'avait pas la bouche ouverte sinon il y aurait eu des risques de fuite de bave et sa fierté également se serait alors envolée. Cette fille était si envoûtante, lorsqu'elle dansait, son corps se mouvait avec grâce. La musique aidant, elle semblait effacer les autres danseuses qui n'étaient pas aussi hypnotisantes. Oui, hypnotiser c'était le bon mot. Cette blondeur, ces yeux clairs, ce visage de poupée.

Il s'agissait tout simplement d'un ange tombé sur Terre.

Les minutes devenant des heures, les secondes devenant des minutes, le temps s'était figé pour Jack. Il eut alors l'impression que cela faisait une éternité et pourtant, elles avaient commencé il y'a tout juste une minute. C'est alors que le regard du jeune homme et de la danseuse se croisèrent. Le rythme cardiaque de Jack s'accéléra avec l'impression d'avoir pris un coup de poignard dans le dos. Les mains moites, il déglutit mais ne baissa pas les yeux bien que cela manqua totalement de respect. D'ailleurs, sa chère mère disparue ne l'aurait pas toléré. Il vit alors la jeune femme s'arrêtait complètement de danser pour observer Jack: elle semblait avoir oublié ce pourquoi elle était la et le travail a accomplir. Paniqué, Le jeune homme voulut crier pour l'inciter à danser, mais c'est la gorge sèche, qu'il vit une des autres danseuses bousculaient cette belle inconnue. Cette dernière reprit alors la danse évitant soigneusement de regarder le blondinet.

Cela n'empêchait pas Jack de prendre sa décision : une fois qu'elle serait disponible, il irait lui parler. Le jeune homme avait besoin de savoir son prénom, d'entendre sa voix, de connaître sa voix, son histoire et surtout de savoir si cœur appartenait déjà à un homme.
La danse prit alors fin rompant ainsi l'alchimie qui s'était crée entre Jack et la danseuse. Il attendit qu'elles descendent tous de l'estrade ou elles s'étaient produites, puis il s'avança d'un pas lent tout en trouvant un sujet de conversation suffisamment convaincant pour l'inciter à discuter.
Interdit, il s'arrêta net, constatant avec stupeur que le patron de la boîte qu'il connaissait bien (il s'appelait Pierre) attraper Heloise par le bras et lui parlait assez durement au sujet de son débordement lors du spectacle. Jack se tenait éloigne du duo mais il restait suffisamment près pour entendre l'ensemble de la conversation. Comprenant que si elle s'était arrêté, c'était en grande partie de sa faute, le jeune homme fut gêné et bien penaud.

Il sut alors comment engager la conversation.

Ainsi, lorsque la conversation prit fin, Pierre poussa la jeune femme en direction de Jack. Baissant les yeux, elle semblait avancer dans sa direction. Lorsqu'elle fut presque a sa hauteur, le jeune homme avança d'un pas vers elle de manière à lui barrer la route.
Son cœur fit alors une embardée folle rien qu'en la regardant. Sa gorge se noua et il craignit de ne pouvoir lui parler. Mais, il avait bien affronté de pires événements dans sa vie que de parler à une demoiselle. Aussi prit il son courage a deux mains et lui parla d'une voix douce :

"Pardonnez mon impolitesse, mais j'ai entendu la conversation avec votre patron et si je comprends bien, vous arrêtez de danser par ma faute... Je vous regardais fixement je l'avoue et je m'en excuse...Mais..." Le jeune homme prit une grande inspiration avant d'ajouter: "Mais... Je n'avais jamais rien d'aussi beau que vous auparavant."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mar 5 Mar - 17:37

Tout en avançant vers le jeune homme, Héloïse sentait son coeur battre intensément plus fort et la panique prendre possession d'elle. Elle sentait ses mains devenir moites, sa respiration s'accélérer et ses joues rougir. Son esprit était confus. Elle ne savait pas que penser tout comme elle ne savait pas que faire.

Il lui avait semblé qu'en un regard un lien spécial se soit tissé entre eux, mais si c'était la première fois pour Héloïse, certainement n'était-ce pas le cas de l'homme. Était-il un habitué ici ? Côtoyait-il beaucoup de femmes ? S'employait-il à toutes les charmer ? La blonde était nouvelle ici, elle ne savait donc rien de cet homme et de ces habitudes. Cela aurait pu la laisser de marbre, mais à cause de son écart, Pierre lui avait fait clairement comprendre qu'il attendait plus d'elle se soir. Mais quoi au juste ? Elle préférait ne pas y penser. Son esprit était déjà suffisamment embrumé comme cela.

Mais pour l'instant, elle était plus intriguée par cet inconnu. Qui était-il ? Pourquoi se trouvait-il ici ? Était-ce pour les femmes, les jeux ou les commerces douteux ? Ou bien tout cela à la fois. On ne se retrouvait jamais dans ce genre d'établissement pas hasard. Il y avait forcément une raison de sa présence dans ces lieux. Elle se prenait secrètement à espérer que ce n'était pas pour les femmes qui se trouvaient là. Car dans ce cas-là, elle ne serait qu'une femme de plus dans sa liste. Certainement très longue car il était vraiment très beau. Ces yeux si clairs, ses cheveux blonds et son doux visage... Qui aurait pu douter de lui ?

Cependant Héloïse savait mieux que personne qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences. Qui aurait pu croire sous ses airs et son titre de lord respectable et toutes les attentions qu'il conférait à Héloïse et à son amie Mary Abbot, que Henri de Neuveille n'était qu'un affreux meurtrier qui avait tué la femme qu'il aimait et le poète par jalousie ? Qui aurait pu penser un seul instant que sous le doux minois de la blonde aux apparences d'anges se cachait un colère et une douleur si intenses que cela l'avait poussée à assassiner le comte ? Non, il ne fallait pas juger aux apparences car elles étaient les choses les moins sûres sur lesquelles on pouvait se reposer.

Alors qu'elle songeait à tout cela, elle avisa l'homme rentrer dans son champ de vision. Ou du moins ses chaussures car elle n'osait relever les yeux. Il s'était placé face à elle pour lui barrer la route et elle s'était donc arrêtée. Un long silence s'étala, interminable, faisant cogner son coeur si fort qu'elle voyait sa poitrine se soulever à chaque battement.
Finalement, il prit la parole. Les mots qu'il prononça lui coupèrent un souffle déjà haché et douloureux. Elle se sentait si démunie. Elle avait déjà reçu de nombreux compliments de Peter, mais sans s'expliquer pourquoi, ceux du jeune homme la troublaient davantage. Lorsqu'il lui dit qu'il n'avait jamais rien vu d'aussi beau qu'elle, elle releva son regard bleu vers lui et ses yeux rencontrèrent les siens. Son coeur manqua un battement et elle eut l'impression de chavirer.
C'est d'une émue et démunie de souffle qu'elle parla enfin.


"Vous m'avez troublée, à vrai dire. Je... je ne sais même pas pourquoi je me suis arrêtée. Durant un instant j'ai dû avoir une absence. Vous n'avez pas à vous excuser."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mar 5 Mar - 22:40

Son cœur menaçait d'exploser tellement il avait entrepris une course folle. Le jeune homme aurait juré que tous les clients de l'établissement entendaient les battements de son organe vitale. Il était face a quelque chose qu'il ne connaissait pas encore, quelque chose que le jeune homme n'avait pu tirer des leçons faute d'avoir eu un père ou un mentor pour lui expliquait ce que l'on pouvait ressentir face à un coup de foudre.
Car oui, il s'agissait de cela, mais le jeune homme l'ignorait... Pour l'instant.

Lorsque la voix de la jeune femme se fit entendre pour répondre aux excuses de Jack. Il fut bouche bée d'apprendre qu'elle, aussi, avait été troublé. Le jeune homme s'en voulut énormément. Elle aurait pu aussi bien perdre sa place. Les danseuses, en général, appartenaient à la même catégorie sociale que Jack. Il ne pouvait y avoir des bourgeois dans ces lieux car il n'avait besoin de cela financièrement. Aussi, ces femmes, objet du vil regard des hommes, n'étaient souvent la par nécessité de survivre à des temps difficiles. Le jeune homme était donc confus et c'est de cette manière qu'il s'exprima après que la jeune femme lui ait dit qu'il ne fallait pas s'excuser :

" Je suis vraiment désolé si je vous ai troublé, ce n'était nullement mon intention. Je ne suis pas ce genre d'hommes a me régaler de ce genre de spectacle. Mais vous... Vous avez attiré mon attention, sans que je sache pourquoi. Tout s'était figé. "

Le jeune homme déglutit. Il ne savait que dire de plus. Sa beauté ensorcelante l'hypnotisait, l'empêchait de faire fonctionner ses neurones. Que dire de plus? Jack souhaitait ardemment en savoir plus sur cette belle inconnue, mais comment pouvait-il l'aborder? De nos jours, les jeunes femmes se laissaient courtiser, quelque chose que Jack ne savait faire.

Dans sa jeune vie, il n'avait eu qu'une seule amoureuse: il avait alors dix ans et l'amour était plus simple lorsque l'on était un enfant. Maintenant, Jack était un adulte et il savait, sans l'avoir expérimenter, que l'amour, une fois que l'on était plus grand, changeait.
Il ne savait donc comment lui parler. Et il ne souhaitait pas la laisser partir sans savoir son prénom, son histoire. Sans avoir tenté de savoir si son cœur était pris ou non.

Maladroit et plutôt pataud dans ses gestes, Jack tendit alors la main avant d'ajouter:

"Je m'appelle Jack Cooper et vous?"



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 13 Mar - 12:40

Son coeur battait à folle allure dans sa poitrine et elle sentait des petits picotements au bout de ses doigts. Tantôt elle regardait d'un côté, tantôt de l'autre, ne parvenant pas à figer son regard. Mais ses yeux étaient si troublants qu'il lui était difficile de les observer sans perde l'usage de la parole. Elle n'était pas que peu assurée et elle n'allait pas ajouter plus à son malaise. Elle se sentait un peu comme le jour où elle avait rencontré son premier amour à l'une des garden party de la famille Lockwood. Elle repensait encore parfois à lui en se demandant s'il avait gardé le médaillon qu'elle lui avait offert.

C'était jusqu'ici le seul homme qui avait gagné son coeur mais elle ne l'avait jamais plus revu. Après il y avait eu Peter, mais ce dernier n'avait eu que peu de temps pour charmer la belle bien qu'il était tout de même parvenu à vaincre sa froideur. Après tout, elle n'avait été désagréable avec lui que parce que c'était son père qui lui avait présenté. Elle détestait seulement le comte. Mais tout cela faisait maintenant parti de son passé. Elle devait oublier sa vie d'avant pour en recommencer une nouvelle. Plus jamais elle ne pourrait retourner en arrière et elle devait s'y résigner. C'était ce qu'elle avait souhaité durant des années. Elle ne regrettait pas son geste seulement il était accompagné de nombreux sacrifices.

Mais aujourd'hui elle était bien loin de tout cela. Elle était face à cet homme si troublant, si ensorcelant. Elle avait la gorge sèche, les mains moites. Et lorsqu'il parlait, sa voix faisait trembler tout son être. Il s'excusa encore avec une sincérité qui força Héloïse à effacer tous ses doutes quant à ses intentions. Il ne pouvait être un homme malhonnête et manipulateur comme il y en avait tant ici. Non, ils semblaient bien différents d'eux et d'ailleurs, il le revendiquait. Héloïse sourit.


"Ne vous excusez plus. C'est passé."

L'homme conserva un long silence gêné. Manifestement, il était tout aussi troublé qu'elle, ce qui la rassurait un peu. Soudain, il tendit la main et se présenta. Ainsi il s'appelait Jack. La blonde releva les yeux et parvint enfin à affronter son regard. Elle le gratifia d'un nouveau sourire en serrant son main.

"Héloïse."

Durant un court instant elle avait failli ajouter "de Neuveille" bien qu'elle ne se considérait pas de ce sang. Elle excluait l'horrible possibilité que le comte puisse avoir été son père. Finalement elle se présenta de son simple prénom. C'était mieux ainsi. Il ne fallait pas qu'elle éveille les soupçons de quiconque. Peut-être aurait-elle dû choisir un autre prénom pour cacher au mieux son identité mais c'était désormais trop tard. Elle proposa ensuite d'un ton plus assuré.

"Peut-être voudriez-vous vous asseoir ? Nous pourrons parler plus confortablement."

Cette rencontre était peu ordinaire mais elle ne devait pas oublier qu'à cet instant, il restait le client et elle l'employée. Elle devait veiller à son confort et au fait qu'il soit satisfait. Elle avait déjà dérapé une première fois et elle ne voulait pas que cela recommence. Elle ne comptait pas perdre son travail même si elle ne désirait pas en faire une vocation. Mais ce lieu lui offrait un toit et à manger, elle s'en satisfaisant donc pour le moment. Toutefois, elle avait un peu honte d'avoir rencontré cet homme dans pareilles circonstances. Que pourrait-il penser d'elle ? Tout à coup, son jugement lui importait plus qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 13 Mar - 23:47

"Heloise"

Le jeune homme semblait, en cet instant précis, volait sur place. Il s'agissait d'un prénom bien original, sans doute, français, compte tenu de la prononciation. Mais il reflétait la personne qui se trouvait en face de lui. Toute aussi belle que son prénom était beau. Elle n'indiqua pas son nom de famille. Cela retint l'attention de Jack mais il chassa toute idée suspecte de son esprit. Sans doute, Pierre souhaitait conserve un anonymat pour ses danseuses. Du moins, c'est que le jeune homme pensait puisqu'il n'avait vraiment jamais eu affaire aux filles de l'enseigne.
Il ne se doutait un seul instant que se cacher un drame terrible derrière ce simple prénom.Le jeune homme était bien trop naïf pour croire à une telle atrocité pareille causée par une personne au visage d'ange. Et pourtant, comme disait le diction : " il faut savoir se méfier des apparences. "

De surcroît, Jack se sentait bien gauche en sa présence. C'est ainsi qu'il réussit à balbutier: " Vous avez là un bien joli prénom... " Il se tut, attendant une réaction de sa part. Se maudissant d'être aussi impuissant, il s'apprêta à ouvrir la bouche sans avoir une idée de ce qu'il dirait mais la jeune femme le prit de vitesse et lui proposa de discuter autour d'une table.
Avec tristesse, le jeune homme pensa qu'elle le prenait pour un client habitué du bar. Or, ce n'était pas le cas. Jack n'avait jamais été intéressé par les filles du bar et, Heloise, semblait être ... Différente. Toutefois, il ne s'avouait pas vaincu. La jeune femme avait quelque chose de particulier, un plus dont Jack n'arrivait a mettre un mot dessus. Quelque chose qui le poussait a mieux connaître cette belle blonde dont il ignorait l'identité. C'est donc avec un sourire et son moment de doute disparu qu'il acquiesça d'un signe de la tête tout en ajoutant :

" Ce sera avec plaisir, Heloise. Permettez moi de vous offrir quelque chose a boire."

Il tourna les talons en espérant que la jeune femme le suivrait. Il choisit une table plutôt éloignée de Pierre et à l'abri des oreilles indiscrètes. En homme poli, il tira la chaise en invitant, d'un mouvement de tête, Heloise a s'y asseoir. Une fois la jeune femme installée, il s'installa à son tour en attendant que le serveur vienne. Le bar était bondé et de tout évidence, le serveur semblait être débordé mais Jack n'était pas pressé, du moins pas ce soir. Il regarda alors la jeune femme assise en face de lui, il lui fit un large sourire. Elle était vraiment belle mais dégageait également beaucoup de souffrance. Sa vie semblait ne pas avoir été épargné par le destin tout comme Jack. Elle semblait être de ces femmes qui fallait traiter comme une poupée de porcelaine.

En attendant et afin de tuer le temps, Jack prit la parole afin de rompre ce silence pesant, cela lui permettant d'apaiser son anxiété naissante :

" Vous savez, vous êtes la première danseuse avec qui je m'assois à une table. D'habitude, elle n'attire jamais mon attention. dit -il.

Avec ces paroles, le jeune homme espérait paraître sincère. Cette fille avait quelque chose de spéciale à ses yeux et il ne souhaitait pas qu'elle disparaisse maintenant, surtout, pas avant qu'il ait pu en savoir plus sur sa personne.
Et c'est de cette manière qu'il prit la parole a nouveau se perdant dans la contemplation de ces yeux azurs :

"Excusez moi, mais qu'est ce qui vous a poussé à travailler dans ce bar? Je désire vraiment tout savoir de vous tellement vous m'intriguez " Dit-il Avant de se mordre la langue. Il s'y prenait décidément comme un manche. A ce rythme la, elle risquait de le dénoncer à la police sous prétexte d'être insistant dans ses questions, très personnelles d'ailleurs. Il se confondit immédiatement en excuses en espérant ne pas avoir tout gâché : " Pardonnez moi, mes questions sont vraiment indiscrètes et je n'ai parfois aucun tact. Si vous ne souhaitez pas y répondre, je comprendrais tout a fait."

Il mourrait d'envie de se gifler. Il n'était décidément qu'un bon a rien. Ainsi pensait-il cela en son for intérieur. De plus, par sa maladresse, il affichait clairement son absence de connaissance dans le domaine féminin telle que la séduction. Il ajouta alors dans un dernier souffle:

"Excusez moi. "ajouta t-il En espérant ne pas avoir froissé Heloise .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Dim 17 Mar - 15:52

Jack conserva un long instant de silence après qu'Héloïse lui ait dit son nom. Un silence contemplation, d'admiration qui la fit sourire. Ce jeune homme était vraiment différent. Elle ne sentait tout à coup bête d'avoir pu douter de lui mais dans un tel lieu, elle avait tout de même eu des raisons. Heureusement, tout cela était désormais bien loin et un léger sourire flottait sur son visage.

Finalement, il retrouva l'usage de la parole pour la complimenter sur son prénom et il replongea aussitôt dedans. Héloïse le gratifia d'un remerciement en continuant à lui sourire. Il était amusant de le voir aussi troublé, aussi confus même dans ses propos. Il perdait tout ses moyens, conférant plus de vraisemblances à ses mots. Il était évident qu'il ne jouait pas la comédie. Il ne pouvait pas. c'était impossible ou alors il était vraiment grand acteur mais cela la jeune fille ne voulait y croire. Elle préférait voir de l'honnêteté dans ses actes et dans ses paroles. Puis ses yeux parlaient pour lui. Ces si beaux yeux qu'elle n'avait plus lâché depuis qu'elle avait relevé son regard vers lui. Il était d'une grande beauté, de celle qu'on ne voyait que rarement ou du moins qu'elle n'avait que rarement vu. Durant un instant, elle crut qu'elle rêvait. Elle pensa qu'elle ne s'était jamais réveillée et qu'elle dormait encore après une très longue soirée dans le cabaret. Les nuits ne se finissaient que très tard à chaque fois et le lendemain elle devait se lever tôt pour partir travailler à la boutique.

Elle voulut se pincer le bras pour se ramener à la réalité mais elle lui proposa plutôt de discuter à une table de manière plus confortablement. Rêve ou non, elle devait faire son travail. Jack accepta avec un plaisir non dissimulé et lui proposa galamment à boire. Ensuite il s'engagea vers l'une des tables du bar. Héloïse le suivit et fut heureuse de constater qu'il avait eu le bon goût de choisir une table à l'écart de l'agitation et des regards. Elle ne voulait pas voir peser sur elle le regard insistant de son patron. Puis peut-être qu'ils parviendraient ainsi à s'extirper de ce contexte plutôt atypique.

Héloïse fut surprise de voir qu'il lui tirait sa chaise afin qu'elle puisse s'asseoir. C'était des attentions qu'elle s'était habituée à ne plus recevoir. Ici elle n'était plus la fille d'un comte. Elle ne faisait plus partie de la noblesse londonienne. Et elle savait que dans de pareils endroits, ces manières n'étaient plus de mises. Elle se demanda soudain où il avait bien pu apprendre une telle chose. Retrouvant ses anciennes habitudes, elle s'assit avec toute la délicatesse qu'elle mettait autrefois dans ses gestes. Une délicatesse que l'étiquette exigeait et à laquelle elle avait dû se plier. Elle adressa un signe de tête reconnaissant au jeune homme qui s'assit à son tour. Il lui fit un grand sourire devant lequel Héloïse baissa les yeux. La gêne s'installait entre eux en même temps que le silence. Elle se mordilla la lèvre avant qu'il ne parle enfin. Il semblait mettre un point d'honneur à l'informer qu'elle était la toute première qu'il invitait. Manifestement, il ne voulait pas qu'elle ne prenne pour ce genre d'homme charmeur qui ne cherche que son plaisir dans ce genre de rencontre.

"Je suis toute nouvelle ici et jusqu'ici je ne vous avais jamais vu. Fréquentez-vous souvent cet endroit ?" demanda-t-elle vivement intéressée. Que faisait-il dans ce genre d'endroit ?

Il partit soudain dans un flot confus de paroles. Il lui posa des questions sur elle, sur son travail. Visiblement, il voulait en apprendre plus sur elle. mais croyant avec été trop insistant, surtout en montrant ses réelles inclinations pour elle, il se ravisa immédiatement. Il semblait gêné par ses mots, par ses questions. Il paraissait être confus, ne sachant que dire ou que faire. Il ne semblait pas posséder beaucoup d'expérience dans la séduction ce qui lui donnait des airs de petit garçon. Il s'excusa encore une fois auprès d'elle et se fut de trop pour elle. Elle retenait son amusement depuis l'instant où il avait ouvert la bouche mais elle ne put s'empêcher tout à coup d’éclater de rire. Malheureusement, devant la mine déconfite du jeune homme, elle se sentit gênée. Pourtant, elle ne parvenait pas à s'arrêter.

"Je suis vraiment désolée. Surtout ne pensez pas que je ris de vous seulement il est inutile de vous excuser autant. Vous n'avez rien fait de mal."

Elle essaya de calmer son rire afin de ne pas froisser Jack. Elle ne voulait surtout pas qu'il se sente plus mal qu'il ne l'était déjà. Il était tout à fait charmant et il ne scessait de lui plaire de plus en plus.
Elle releva son regard et le plongea dans celui du jeune homme puis lui fit un nouveau sourire.


"Je vous dirai ce que je fais ici si vous me dîtes en premier ce qui a amené dans ce bar."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Dim 17 Mar - 19:35

Elle éclata de rire devant la confusion de Jack et la gêne qu'il ressentait en ce moment même. Le son mélodieux de son rire rassura le jeune homme et il se mit à rire lui aussi. Il était tout simplement contagieux. Il rendait alors le monde un peu plus beau.

" Votre rire est vraiment communicatif! " Ajoutait le jeune homme, puis il se permit de dire également : " Si tout le monde riait de cette manière, je crois que les Hommes n'auraient alors plus besoin de se faire la guerre! " Peut-être, Jack en faisant trop en matière de compliment, mais en tout cas, il ne se sentait plus aussi confus qu'il y a quelques instants. Et puis sa mère, lui avait toujours expliqué qu'une femme était une rose qu'il fallait entretenir en lui donnant de l'eau et du soleil. La rose représentait la femme, l'eau un toit et de la nourriture, et le soleil était tout simplement l'amour...
En cet instant, le jeune homme ne cessait de la contempler, sans dire mot, se perdant ses yeux qui l'observaient également. Son cœur avait parfois quelques ratés continuant ainsi son battement fou. Le jeune homme comprenait petit à petit que cette belle jeune fille était spéciale, la manière dont il la regardait, l'effet qu'elle lui faisait. Jack en devenait fou, il souhaitait tout savoir d'elle.
Elle riait toujours et s'excusa incapable d'arrêter son fou rire. Elle semblait détendue et son sourire semblait sincère et fit chaud au coeur de Jack. Une chaleur l'irradia de haut en bas, Jack se sentait bien.

La dernière question dérouta le jeune homme: Heloise semblait vouloir savoir ce que faisait Jack dans ce bar. Avec un petit sourire mutin, elle lui indiqua qu'elle ne donnerait des informations qu'en échange de celle du blondinet. Jack eut un sourire un coin, il appréciait la tournure que prenait cet entretien. Il s'adossa alors sur le dos de la chaise et s'exclama alors avec un sourire:

" Moi? Je suis là pour jouer au poker avec des amis. En ce moment, j'ai une chance inouïe au jeu! Dit-il avec un sourire taquin, puis il ajouta en se mettant tout doucement à rire: " Et en plus... Ce soir, j'ai également eu une autre touche bien plus intéressante que les parties de carte... Je suis vraiment chanceux d'avoir une aussi belle femme en ma compagnie, alors que d'habitude, je ne discutais qu'avec les cartes et mes amis de sexe masculin! "

Il mit sa main devant sa bouche pour étouffer son rire. Il craignit un instant que sa dernière phrase fut un peu trop personnelle également. Le mot "touche" était peut être pas bien placé mais il était le seul qui venait à l'esprit du jeune homme. Cette rencontre était tout simplement fortuite et jamais il n'aurait cru qu'il serait en compagnie d'une jeune femme, attablée à une table ou il n'était qu'avec des hommes d'habitude. Jack était un fataliste. Il croyait au fait que son destin était déjà tracé et cette femme le rendait fou. Il lui fit alors un sourire flamboyant avant de se pencher vers Heloise et ajouta ensuite:

" Maintenant, j'ai parlé et c'est à votre tour! ", achevant sa phrase, il mit sa main sous son menton et regarda à nouveau la jeune femme tout en s'exclamant: " Que fait donc une aussi belle jeune femme dans un endroit aussi peu fréquentable? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mar 26 Mar - 21:07

Héloïse se sentait vraiment confuse, elle ne voulait en rien avoir froissé le jeune homme. Mais ce n'était pas un rire de moquerie. C'était presque de l'attendrissement et même le relâchement des nerfs après autant de gêne. Elle parvint finalement à calmer son hilarité, se faisant violence mais manifestement, Jack ne semblait pas voir pris ombrage de son comportement car il riait à son tour. Un sourire radieux naquit alors sur les lèvres de la jeune femme, puis ses joues rougirent immédiatement lorsqu'il la complimenta. Elle sentit la gêne reprendre le dessus mais cette fois-ci, elle avait l'impression qu'une flamme embrasait sa poitrine.

"Voyons, n'allons pas jusque là."

Puis en relevant les yeux, elle plongea dans ce regard qui ne la lâchait pas. Cet océan bleuté dans ses iris, ces yeux qui n'étaient qu'admiration. Jamais elle ne s'était sentie aussi belle que sous son regard, si importante. Elle avait réellement l'impression de devenir vraiment une nouvelle personne. Bientôt le nom de Neuveille s'effacerait totalement de sa vie. Elle en serait plus qu'Héloïse et elle aurait la liberté de vivre comme elle l'entendait. Elle sentait son coeur battre à une allure folle dans sa poitrine si bien qu'elle croyait qu'il allait exploser à chaque instant. Une bienfaitrice chaleur irradiait tout son corps tandis que son regard s'abîmait dans celui du jeune homme. Un silence long et contemplatif s'étirait. Elle ne voulait plus quitter ces yeux de peur de les perdre à jamais. Elle se sentait en sécurité avec lui, invincible. Il lui semblait que rien ne pourrait lui arriver si il se trouvait à ses côtés et qu'elle pourrait avoir une entière confiance en lui. Il n'avait pas l'air d'être ce genre d'hommes qui blessent les femmes impunément comme le comte. Il était sincère et elle devait se faire violence pour résister à l'envie de se blottir dans ses bras.

Jack sourit quand la blonde lui dit avec malice qu'elle ne donnerait sa réponse qu'en échange d'informations. Encore une fois, l'attitude de la jeune fille ne sembla pas le gêner mais elle se rappela qu'ils n'étaient plus dans le carde guindé du cercle très fermé des aristocrates. Ici, elle pouvait se permettre quelques fantaisies sans en essuyer de mauvaises conséquences. Le jeune homme s'adossa au dos de sa chaise en annonçant qu'il jouait au poker avec ses amis et que d'ailleurs il avait beaucoup de chance au jeu. Il le dit avec tant d'entrain qu'elle en fut immédiatement heureuse pour lui. Cela semblait le mettre en joie mais apparemment pas que ça. La présence de la jeune fille lui plaisait.


"Vraiment ? Ne croyez-vous pas que vous allez un peu vite mon cher ?" Fit Héloïse avec un petit rire taquin qui laisser clairement transparaître l'ironie de sa déclaration.

Peut-être était-elle trop aguicheuse, trop entreprenante mais n'était-ce pas là les petits jeux de séduction ? Il lui plaisait, mais bien plus que cela, il était spécial. C'était le genre d'homme qu'elle voulait pour toujours à ses côtés. Ces yeux dans lesquels se perdre, ces sourires à admirer, ces bras dans lesquels se blottir, ces lèvres à embrasser, ces mains à enlacer. Sa poitrine s'enflamma d'autant plus à cette pensée et remonta jusqu'à sa tête, lui donnant presque des vertiges. Il lui adressa encore l'un de ces irrésistibles sourires dont il avait le secret avant de s'approcher d'Héloïse. Il la prit au dépourvu en plaçant sa main sous son menton pour mieux la regarder. Elle crut que son coeur allait s'arrêter de battre à cet instant et sa respiration se coupa. Elle se perdit quelques secondes dans ses yeux avant qu'il ne la ramène en lui retournant sa question. La jeune fille eut un petit rire avant de baisser les yeux pour reprendre possession de ses moyens afin de lui répondre au mieux.


"La vie a parfois des desseins bien étranges pour nous. Je suis ici car j'ai besoin d'un toit et d'un couvert. Je suis orpheline et en quittant l'orphelinat, il a bien fallu que je décide de m'occuper de moi."

Héloïse eut un petit pincement au coeur en mentant au jeune homme. Toutefois, elle le devait. Qui voudrait d'une meurtrière ? Puis de toute manière cela était désormais du passé. Elle était aujourd'hui la nouvelle Héloïse. La petite orpheline de Southsampton qui quitta l'orphelinat pour vivre sa vie et qui attérit dans sa cabaret pour ne pas mourir de faim ou de froid. Elle devait s'imprégner de ce personnage et oublier le passé à tout jamais. Oublier le Comte de Neuveille, oublier Mary, Elizabeth, Marianne et Victoria, oublier la fin tragique de sa mère, oublier l'amour de Peter et tout ce qui avait fait sa vie d'avant. Oublier et à tout jamais réduire ces souvenirs au néant...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Lun 1 Avr - 22:06

Le coeur battant la chamade, Jack réalisait une chose importante marquant ainsi un changement dans sa vie: de jeune garçon, il devenait un homme avec des envies d'avenir se rapprochant d'un adulte que l'on qualifierait de normal avec des désirs de se poser, fonder une famille, rencontrer La femme de ses rêves. Elle se trouvait en la personne d'Héloise. Bien qu'il ne la connaissait absolument pas, il avait cet ultime conviction que la vie future se ferait en sa présence et qu'elle ne serait bien peu plaisante si la belle n'en ferait partie. Il avait eu cette pensée au moment même ou leurs regards s'étaient croisés, l'azur de ces yeux, son visage de poupée: une étrange chaleur avait alors envahi le jeune homme, son coeur avait fait une embardée. Pourtant, son regard avait croisé bien souvent des femmes, de faibles créatures qui alors, sous le charme du blond, avait tout essayé afin de séduire Jack mais sans succès. Jack était un de ces hommes qui ne se laissaient pas amadouer par des femmes aux courbes généreuses, l'argent, bien qu'il lui manquait cruellement, ne le faisait jamais flancher. A résumer la vie amoureuse de Jack, elle s'était réduite à une histoire d'amour lorsqu'il n'avait qu'une dizaine d'années: une amourette d'enfant qui s'était limité à quelques baisers loin des regards des adultes. Depuis, le jeune homme avait cessé de s'intéresser à l'amour pour ne se consacrer qu'à sa soeur chérie: Lydia. Surtout, lorsque celle ci avait commencé à se prostituer, Jack avait eu comme unique pensée de la sortir de cet enfer, ainsi n'avait-il pas eu beaucoup de temps pour songer à lui même.
Sauf ce soir là, le jeune homme sentait un parfum de liberté: il savourait ce moment avec la présence de la jeune femme. Il but ses paroles lorsqu'elle lui expliqua ce qui l'avait amené à travailler dans ce bar. Avec un pincement au coeur, il constata que la vie ne lui avait pas fait de cadeau: elle sortait d'un orphelinat. Encore quelqu'un qui, comme Jack, n'avait eu la chance de vivre une enfance complète heureuse et surtout, entouré de ses parents. Avec un sourire triste, Jack lui répondit donc:

" C'est bien triste que vous ayez vécu dans un orphelinat... De mon côté, ma mère est morte lorsque j'étais jeune et avec ma soeur, nous avons fui mon père qui était devenu fou à cause d'un alcoolisme particulièrement ravageur.. "Il s'interrompit lorsque le serveur leur amena deux verres de whisky. Le jeune homme constata qu'il n'avait pas fait de commande mais l'employé semblait débordé aussi le jeune homme ne fit pas de remarque. Il prit donc le verre et en gouta une gorgée du breuvage couleur caramel. La boisson traversa sa gorge qui devint alors brûlante. Songeant que le whisky était une boisson plus masculine, il lui demanda donc: " Est ce que cette boisson vous convient? Sinon, j'irais vous chercher autre chose, si vous le souhaitez. "Puis, il observa la jeune femme et curieux, lui posa une autre question:

" Mais comment ça se fait que vous avez vécu dans un orphelinat? demanda t-il, interrogateur. Curieux, le jeune homme désirait en savoir un peu plus sur cette belle inconnue. Le jeune homme aurait pu rester des heures à la contempler, entendre sa voir, écouter son rire résonner dans la salle ou ils se trouvaient. Jack se rendait compte que cette jeune femme était tout simplement spéciale à ses yeux. Il ne souhaitait pas que ce moment prenne fin, qu'elle s'en aille, qu'ils finissent par la perdre à tout jamais. Attendant sa réponse à sa dernière question, l'estomac de Jack se noua. Comment pouvait-il faire pour qu'il puisse prolonger le plus longtemps possible ce moment, afin de continuer à prolonger ce moment de bonheur dans lequel il se trouvait. Un ange tombé du ciel ne se laissait pas partir. Le jeune homme songea que ces yeux azur devraient devenir ceux qu'il contemplerait tous les matins jusqu'à la fin de ces jours. Jack ne réalisait pas encore, mais il venait d'avoir un coup de foudre pour Heloise. Seule une personne pouvant l'avoir vécu une fois dans sa vie, pouvait le savoir. En l’occurrence, le jeune homme ne le savait pas encore, il souhaitait simplement continuer à ressentir cette félicité si peu souvent ressentie.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mar 9 Avr - 20:58

Héloïse ne pouvait contenir le sourire radieux qui prenait place sur ses lèvres depuis que le jeune homme lui avait adressé la parole. De toue manière, elle ne voulait pas le réprimer. Elle était heureuse en sa présence. Elle se sentait en sécurité, admirée et peut-être même... aimée ? Et à cet instant elle désirait plus que tout lui rendre ce qu'il allait lui offrir avec passion. Cette envie embrasait sa poitrine. Elle ne voulait plus le quitter. Elle n'osait même pas penser au terrible instant où il franchirait les portes du cabaret pour partir. Mais n'avait-il pas dit qu'il était un habitué ici ? Il reviendrait forcément et elle serait amenée à le voir. A cette perspective, la blonde aurait voulu soudain sauter au cou du jeune homme. Mais elle devait parvenir à se contenir. Elle préférait s'abîmer dans la contemplation de ses yeux azurs dans lesquels elle aurait voulu se noyer pour ne plus jamais en sortir.

L'heure n'était plus à la parole du jeune homme mais à celle de la danseuse. Suite au petit accord qu'ils avaient passé, elle avait expliqué à Jack qu'elle venait d'un orphelinat. Ce dernier déplora sa situation et son passé. Héloïse se sentit tout à coup mal à l'aise mais se força à ne rien laisser transparaître. Elle avait des scrupules à lui mentir sur sa réelle situation, sur son identité et sur sa vie passé. Elle avait l'impression de se moquer de lui en lui racontant des mensonges mais comment aurait-elle pu faire autrement ? S'ils devaient avoir un avenir ensemble, il fallait qu'elle le chérisse et qu'elle le préserve en l'éloignant des ténèbres qu'étaient sa vie d'avant. Elle ne voulait surtout pas que l'homme prenne peur et s'enfuit en sachant qui elle était. D'un côté elle savait qu'elle avait fait justice en tuant le comte. Elle avait vengé sa mère et le poète. Toutefois, elle ne pouvait s'empêcher parfois de songer qu'elle était un monstre. Elle s'était abaissée à la cruauté du comte qui n'avait eu aucun scrupule à tuer deux innocents.
Parfois, elle n'osait même plus se regarder dans un miroir, craignant que son reflet ne lui renvoie l'image de la meurtrière qu'elle était, les mains et les habits maculés de sang. Elle se donnait l'impression d'aller bien, mais au fond, tuer quelqu'un n'est pas chose anodine. Certainement lui faudrait-il un certain temps pour s'en remettre. et c'était d'ailleurs en la rassurante présence de Jack qu'elle parvenait à oublier cette part de culpabilité qu'elle réprimait au fond d'elle avec force.

Puis Jack lui raconta brièvement le cheminement de sa vie. De son côté non plus la vie ne lui avait pas souri. Une mère morte. Un père alcoolique et fou. Tous les deux avaient perdu leur mère visiblement très jeunes et elle pouvait facilement deviner quelle douleur cela pouvait être de perdre un être chère. Toutefois, il avait apparemment une grande sœur. Héloïse se prit à l'envier sur ce point-là. Elle n'avait jamais eu la chance d'avoir un frère ou une sœur à son côté. Elle avait toujours été seule. Elle avait été seule dans la peur, dans la douleur, dans la colère, dans la haine et aujourd'hui dans le meurtre. Mais peut-être cela aurait-il aussi été différent si elle n'avait pas affronté seule toutes les épreuves de la vie.


"La mort de votre mère a dû être une dure épreuve." se désola Héloïse.

La blonde avait dit ça sans théâtre et je cherchait pas forcément à s'attirer les faveurs du blondinet par ce geste. Elle était surtout réellement affectée par cette perte car elle se remémorait la tragique mort de sa propre mère, si bien qu'elle avait pris la main du jeune homme dans la sienne. Elle le vit sursauter soudain, certainement étonné par sa réaction. Elle se reprit immédiatement, retirant sa main comme si un insecte l'avait piqué. Elle avait peur que Jack ne comprenne pas bien cet élan de compassion. Après tout, dans l'histoire qu'elle s'était forgée, elle n'avait jamais vu sa mère mourir. Cela ne devrait pas autant la chambouler. Elle se sentait soudain devenir bête et le rouge lui monta aux joues.

Heureusement, l'arrivée d'un serveur vint quelque peu dissiper sa gêne. Il apporta deux verres d'alcool et Héloïse ne remarqua même pas qu'il s'était trompé. Elle était plus préoccupée par ce que le jeune homme devait bien penser d'elle désormais. Soudain, elle observa le liquide qui se trouvait dans son verre. Du whisky... Cette boisson était la dernière qu'avait goûté le comte avant de mourir. C'était même dans ce verre qu'elle avait glissé la dose de poison. Son cœur se serra instantanément dans sa poitrine. Les images de la mort du comte lui revinrent par flash, presque douloureux à voir. Elle serra ses poings posés sur ses cuisses de toutes ses forces et ferma les yeux pour éloigner au plus vite ces terribles visions. Lorsqu'elle les rouvrit, le comte était parti et avec lui les souvenirs de cette nuit sanglante.

Le jeune homme se rappela bientôt à elle en lui demandant si cette boisson lui convenait. Il proposait même d'aller la changer si elle lui déplaisait. Toutefois, elle ne voulait pas embêter le blondinet et elle devait dire adieux à ses démons d'une manière ou d'une autre. Prenant le verre entre ses doigts, elle le porta à ses lèvres et en avala une première gorgée. Le liquide brun coula dans sa gorge et embrasa sa poitrine. Elle retint un toussotement avant d'émettre un petit rire. Elle se tourna alors vers le jeune homme.


"Vous voyez, cette boisson est faite pour moi !" plaisanta-t-elle.

Puis s'intéressant à nouveau à sa vie, il lui demanda de quelle manière elle avait atterri dans un orphelinat. Encore, elle devait faire preuve d'un brin d'imagination. Pourtant, elle n'y parvint pas vraiment.


"Je... je n'en sais rien à vrai dire. Personne ne le sait vraiment. Les femmes de l'orphelinat m'ont dit un jour qu'elle avait trouvé un couffin sur les marches de l'orphelinat. Et ce nourrisson c'était moi. Sur le droit qui m'enveloppait il y avait juste écrit "Héloïse". Je ne sais donc pas qui je suis ni d'où je viens. Mais j'ose espérer que je sais où je vais." acheva-t-elle avec un petit sourire énigmatique au coin.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 17 Avr - 15:57

Jack ne se lassait pas d'entendre la voix d'Heloise. Ce petit rire cristallin, cette voix si pure, qui accompagnait une délicieuse bouche, pour finir sur ce visage et cette beauté si ravageante. En quelques paroles, en un regard, elle avait complètement embrumé le cerveau du beau blond. La terre s'était arrêté, le monde, figé et Jack n'avait dieu que pour cette fille qui accaparait complètement son attention. Il ne savait quelle heure il pouvait être, il ne pensait pas au fait que sa soeur l'attendait à leur maison. Non, en l'instant, seule Heloise comptait.
Il l'écouta parler de sa vie d'avant, du fait qu'elle était orpheline et n'avait jamais connu ses parents. Avec tristesse, le jeune homme se mit à penser aux siens, à sa mère, à son père. Certes, il n'était pas orphelin mais il avait connu la maladie au travers de la mort de sa chère maman et son père... A vrai dire, le jeune homme ignorait s'il était toujours en vie ou bien s'il était mort, noyé dans son alcoolisme chronique, dans sa folie dangereuse, celle qui avait mis en danger ses propres enfants.
Puis, la dernière phrase de la blonde aux yeux d'azur attira l'attention de Jack, qui en oublia son père:

" Je ne sais pas qui je suis, d'ou je viens. Mais j'ose espérer que je sais ou je vais. " Dit-elle avec un petit sourire en coin, avec cette expression dont seule une femme pouvait avoir le secret. L'espace d'un instant, Jack fut perdu ne sachant comment interprété la phrase. Avait-elle un lien avec cette rencontre fortuite? Voulait-elle dire qu'elle souhaitait le revoir? Jack était un homme et il n'arrivait à déchiffrer ses mystères féminins. La seule femme qu'il cotoyait était sa soeur. Toutefois, Lydia se comportait un peu comme un garçon: elle était contente, elle riait. Quelque chose ne lui convenait pas, elle hurlait. Et quand elle avait quelque chose à dire, elle ne passait par de multiples détours et abattait les cartes sur table. Mais face à Heloise qui semblait si différente de sa frangine, le blondinet ne savait comment réagir. Devait-il lui demander des précisions? Jack réfuta l'idée craignant de passer pour un simple d'esprit.. Ou alors, devait-il arguer en indiquant que lui aussi, il voyait ou son chemin l'amenait, c'est à dire vers elle... Non, mauvaise idée, pensa Jack. Aussi, il préféra choisir une troisième option:

" Je ne serais jamais en mesure de vous dire qui vous êtes., ou du moins, qui vous étiez.. " dit-il en souriant, puis ajoutant: " Mais en tout cas, je suis sûre d'une chose: j'aimerais être celui qui vous fera devenir quelqu'un, celui qui vous donnera un visage nouveau sur ce passé que vous ignorez. "
Le jeune homme se pencha alors afin de comtempler la jeune femme et afin de n'être entendu de personne d'autre. Puis, il murmura alors: " Ce que je veux dire par là, Héloise, c'est que j'aimerais, vraiment, vous revoir. "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mar 7 Mai - 18:43

La situation lui semblait presque incroyable. Jack chamboulait tout en elle, pourtant elle avait souvent été courtisée par le passé. Elle représentait autrefois un parti important, certainement l'un des meilleurs de Londres et tous les gentilshommes du pays n'avaient pas manqué de lui demander sa main ou de la séduire. Après tout, en plus d'être un parti avantageux, elle était d'une grande beauté et très instruite. Certains lui reprochaient parfois sa froideur mais ce n'était que détail pour eux. Cependant, le comte la destinait bien évidemment à un autre destin. Depuis de nombreuses années, il projetait de marier Héloïse au fils aîné des Southston, héritier de l'un des hommes les plus riches et les plus influents d'Angleterre. La fillette avait bien vite compris que tout cela n'était qu'affaire d'argent et de pouvoir. Le comte ne cherchait qu'à s'ouvrir les portes de la politique anglaise par une telle union, ces premières lui étant refusées à cause de ses origines françaises. Sa haine s'était alors plus accrue envers celui qui se désignait comme son père. Ne l'avait-il arrachée à son pays que pour faire d'elle une simple monnaie d'échange, refusant qu'elle choisisse l'amour ?
Elle avait pourtant fait taire cette colère durant quelques temps mais c'est lorsque les fiançailles d'Héloïse et de Peter Southston furent annoncées officiellement le jour de son anniversaire qu'elle avait décidé d'agir. Personne ne pouvait choisir à sa place. Pourtant, elle se souvenait de cette soirée, de la manière dont Peter était parvenu à calmer toute sa rancœur et cette froideur qui lui faisait tant défaut. Il avait su montrer un tel part de lui qu'il était parvenu à gagner une partie du cœur d'Héloïse. Toutefois cela n'était rien en comparaison de ce qu'elle pouvait ressentir ce soir aux côtés de Jack.

Le souffle d'Héloïse se coupa en même temps que le rouge lui montait aux joues. Les dernières paroles du jeune homme faisait monter jusqu'à sa poitrine une chaleur intense qui irradiait dans tout son corps. Durant un instant, son regard s'abîma dans la contemplation de la table, les striures qui fendaient le bois, cherchant à reprendre ses esprits. Puis elle releva enfin son regard et plongea ses yeux azurs dans ceux de Jack.


"Vous serez sans nul doute cet homme Jack. J'en suis sûre, aussi sûre que nous nous reverrons."

A ce moment-là le temps sembla comme s'arrêter. Ils étaient comme dans un autre monde là où personne ne pourrait venir les déloger. La curiosité fut cependant plus forte chez Héloïse qui interrompit leur instant parfait.

"Parlez-moi plus Jack ! Vous m'avez dit que vous avez une grande sœur. Comment est-elle ?" demanda-t-elle avec un sourire radieux.

Elle voulait désormais tout savoir sur lui. Sa vie actuelle, sa vie passée. Tout dans les moindres détails. Qui faisaient partis de sa vie ou non. Qu'aimait-il, que détestait-il ? Elle voulait allonger le temps de cette rencontre le plus longtemps possible afin qu'il ne s'achève jamais. Elle ne désirait pas le quitter. Elle voulait qu'il reste pour toujours avec elle et qu'ils ne quittent jamais cette table où ils étaient si bien tous les deux. Il y avait une telle harmonie, une telle perfection dans l'instant. Elle ne voulait à jamais graver dans sa mémoire et dans son cœur. Il serait l'homme de sa vie. Elle en était sûre, elle le sentait jusqu'au plus profond de son être. Ce serait lui à jamais et pas un autre.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Jeu 9 Mai - 17:44

" Vous serez sans nul doute cet homme Jack. J'en suis sûre, aussi sûre que nous nous reverrons. "

La réponse de Heloise acheva de faire rougir le jeune homme qui n'aurait pu espérer une pareille réponse. Les paroles de la belle femme lui démontra une chose: l'attirance qu'il ressentait pour elle était réciproque. Le jeune homme réalisait que le coup de foudre pouvait exister et c'est çe sentiment là qu'il avait au fond de lui. En regardant Heloise, il voyait en elle celle qu'il aimerait toute sa vie, qui deviendrait un jour son épouse et la mère de ses enfants. Avec elle, il voyait cette famille qu'ils deviendraient un jour prochain. Jack voyait également ces enfants, beaux et aussi Blonds que leur mère avec les yeux de leur père. Tout cela représentait son avenir. Et le jeune homme en était maintenant convaincu: Heloise voyait la même chose également.
Pourtant, le blondinet ne connaissait rien à l'amour en dehors de celui véhiculé par la famille. L'Amour avec un grand A était encore un chapitre de sa vie inconnu. Jack qui avait vécu dans une famille aimante ne rêvait que de trouver la femme de sa vie et vivre une vie paisible. Il rendit un sourire à Heloise tandis que cette dernière lui posait des questions sur sa vie. Elle semblait vraiment désireuse d'en savoir plus à son sujet. Souriant encore plus, Jack lui répondit alors :

" Ma sœur s'appelle Lydia et elle me ressemble beaucoup en dehors du fait qu'elle est brune et moi, blond. Elle a d'ailleurs un sacré caractère.. " Dit il en se mettant à rire et en ajoutant : " Mais c'est ma sœur chérie et je l'aime. Elle a fait beaucoup de choses pour moi quand on était plus jeune. Et vous Heloise, parlez moi de votre famille. " la questionna t-il avec un regard mystérieux.

Mais, un léger toussotement se fit entendre et Jack se retourna. C'était Pierre le patron du bar. Il regarda Jack en souriant puis virevolta vers Heloise en disant :

" Je crois que ta pause est finie. " dit il d'un ton assez froid laissant sous entendre qu'il était temps pour elle de retourner danser et d'assurer le spectacle, ce pourquoi, elle était payée. Pierre ajouta un petit mot gentil pour le blondinet puis il tourna les talons afin de vaquer à ses occupations habituelles. Son arrivée avait rendu l'ambiance moins chaleureuse, elle rappelait celle des adieux désormais... Jack regarda alors Heloise et lui un sourire triste indiquant clairement qu'il était vraiment déçu de ne pouvoir continuer cette conversation si intéressante. De même, il réalisait qu'il ne voulait quitter cet endroit et surtout, la belle blonde. Il eut cette impression que s'il partait, il la perdrait à tout jamais. Cette rencontre était certes le fruit d'un hasard mais quand on avait la chance en main, il fallait la saisir. Sur certains points, l'amour ressemblait beaucoup au poker. C'est alors que pendant qu'elle se levait de sa chaise, il lui fit une proposition tout en se mettant à rougir :

" Heloise, ce soir, j'ai envie de rester avec vous, alors me permettez vous de rester jusqu'à la fin de votre service et de vous raccompagner chez vous? Il est vrai que vous devez avoir l'habitude de rentrer toute seule mais maintenant que je vous connais... Je crois que je n'ai pas envie de vous savoir seule dans les rues de Southampton. " dit - il, sentant son cœur battre la chamade et qu'elle refuse . Puis il prit à nouveau la parole afin de la motiver à dire oui et dit alors : " Ça me permettra de vous entendre parler de vous... "




Dernière édition par Jack Cooper le Ven 10 Mai - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Ven 10 Mai - 12:31

Une encore plus large sourire éclaira le visage resplendissant du jeune homme. Ce qu'il pouvait être beau. Héloïse ne pourrait jamais se lasser de l'admirer. Elle le voulait à ses côtés pour toujours. Au matin pour se réveiller comme au soir pour s'endormir. Ce visage si parfait, ces yeux bleus ciel, aussi claires et limpides que de l'eau de roche. Elle savait, comme une vérité universelle que plus jamais elle ne pourrait s'en séparer et que si jamais elle venait à les perdre, ça serait comme si la nuit s'installait sur son existence.
Héloïse se demanda soudain combien de femmes avaient dû être charmées par ce regard envoûtant, ces allures de parfait gentleman et ces expressions sur son doux visage qui faisaient instantanément fondre le cœur de la belle blonde. L'amour naissait au fond d'elle tel un grand brasier. Elle ne voulait que lui, elle ne le voulait que pour elle et elle ne le laisserait pas lui échapper. Il était l'homme en qui elle voyait un avenir, une maison, un foyer sûr pour une famille. Elle pouvait voir leur vie future se construire dans le reflet des yeux azurs de Jack.
Et puis il y avait cette voix. Cette voix chaude, au timbre rassurant qu'il l'enveloppait et lui offrait un cocon rassurant dans lequel se lover. Elle se sentait en sécurité, comme s'il l'entourait soudain de ses bras protecteurs. Il aurait pu passer des heures à parler, elle ne se serait pas lassée d'entendre cette voix mélodieuse et basse qui s'adressait à elle comme à une chose fragile et délicate. Comment un homme si parfait pouvait-il exister ?

Elle écouta presque religieusement les paroles de Jack. Elle voyait ses lèvres bouger tandis qu'il parlait et à cet instant, elle n'avait qu'une envie, les embrasser. Pourtant elle se faisait violence car elle tenait aussi à connaître la vie du jeune homme et surtout concernant sa sœur. Elle semblait prendre une place très importante dans son cœur. Il riait en parlant d'elle. Elle n'était visiblement pas facile à vivre tous les jours mais son amour pour elle était en tout cas inconditionnel et Héloïse savait que si Jack l'aimait autant, elle pourrait l'aimer de la même manière. Elle voulait devenir une vraie amie pour cette personne qui comptait tant aux yeux de cet homme qu'elle était prête à aimer jusqu'à la mort. Lydia devait très certainement être une personne très charmante et Héloïse userait de toutes les armes pour lui plaire. C'était primordial si jamais elles venaient à cohabiter. Il ne serait pas bon qu'elles s'entendent mal. La blonde ne se voyait pas vivre ainsi pour le reste de ses jours.

Il lui demanda de parler de sa famille à elle ensuite. Héloïse fronça les sourcils, incertaine. Elle lui avait pourtant dit qu'elle était orpheline mais certainement voulait-il parler de cette famille qu'était les amis. Malheureusement, elle trouvait pour la première fois une faille dans son histoire. Si elle avait toujours vécu à Southampton, comment expliquerait-elle qu'elle n'y ait aucune connaissance de longue date. Elle ne pourrait même pas citer le nom d'un orphelinat ou encore d'une seule bonne sœur.
Son esprit marchait à toute vitesse tandis qu'elle se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir répondre quand tout à coup, son employeur arriva vers eux, sonnant la fin de leur entrevue. La blonde ne put s'empêcher d'être profondément déçue lorsqu'il lui demanda froidement de regagner son poste.
Alors qu'il s'éclipsait, Héloïse jeta un regard désemparé à Jack. Elle ne voulait pas le quitter. Elle ne désirait pas que cette soirée s'achève ainsi. Tout était bien trop beau pour que ça s'arrête maintenant. Elle cherchait, un signe, une réaction sur le visage du jeune homme. Il lui répondit seulement par un triste sourire. La blonde allait finalement se décider à partir à regret, sous le regard insistant de son patron quand tout à coup Jack prit la parole. Il lui fit alors une proposition qu'elle attendait du plus profond de son cœur. Il ne voulait non plus partir. Héloïse en eut la poitrine gonflée d'espoir et de bonheur.


"Alors je vous attendrai Jack."

Puis sur ses mots lancés avec une joie non dissimulée, elle se leva de sa chaise pour regagner la piste, mais juste avant, elle se pencha vers le jeune homme et déposa un délicat baiser sur sa joue. Les siennes rosirent immédiatement.

"La sortie du personnel se fait derrière le bar. J'espère que vous y serez." Lui chuchota-t-elle à l'oreille avant de s'éclipser auprès des autres danseuses.

Elle rejoignit à la hâte sa compagne de danse qui l'attendait en tapant du pied sur le parquet avec la pointe de son talon.


"Alors gueule d'Ange. On a trouvé son prince charmant ?"

La blonde ne releva pas la remarque de sa camarade qui était quelque peu acerbe et teintée de mépris. Héloïse préférait se dire que c'était par jalousie. Après tout Agathe se trouvait là depuis maintenant de nombreuses années, chose que ne voulait pas la petite comtesse. Sans briller, elle espérait vivre dans une condition plus aisée et ne jamais connaître le besoin. Elle avait trop souffert de la faim et du froid à son arrivée à Southampton pour ne pas revivre ça encore.
Elle préféra jeter un coup d’œil du côté de son bel amoureux qui était toujours sur sa chaise. Elle lui adressa un radieux sourire puis se décida à monter sur scène et avec Agathe, elles continuèrent le spectacle. Mais cette nuit plus qu'aucun soir, elle espérait que le show s’achèverait rapidement.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Sam 11 Mai - 9:13

Le stress venait de remonter et atteindre son apogée dans le corps et la tête du jeune homme. Il venait clairement proposer à la jeune femme de la raccompagner chez elle pour une ballade romantique au clair de lune. Il est vrai que toutes femmes accepteraient une invitation aussi flatteuse seulement en compagnie d'un homme qu'elle connaissait. Mais Heloise ne le connaissait pas et pouvait trouver là une raison de décliner. À ce moment là, la deçeption serait alors immense pour Jack qui jugerait tous ces efforts gâchés. Heureusement pour lui, ses craintes ne furent pas avérées et un sourire se dessina sur les lèvres de sa princesse: une joie immense d'un désir ardent. Se levant, elle acquiesça sa proposition ce qui acheva de rendre le blondinet plus heureux que jamais. Puis partant rejoindre les autres danseuses qui s'apprêtaient à retourner sur scène, elle se pencha vers lui et déposa un baiser sur sa joue. Le jeune homme se mît alors à rougir tout comme sa belle blonde: il démarra alors une concurrence à celui qui rougirait le plus, sans nulle doute qu'Heloise l'emporterait avec un teint de porcelaine! Puis, elle lui murmura que la porte de sortie des employés se trouvaient derrière le bar. Jack acquiesça alors en souriant et dit:

« il n'y a aucun souci, je vous attendrais derrière. En attendant, dansez comme si j'étais votre unique spectateur..»

Et elle partit. Bien qu'elle ne se trouvait qu'à quelques mètres de lui, son absence laissa un grand vide et le blondinet se sentit presque qu'abandonné mais rien ne laissait entacher sa bonne humeur. Il posa sa main à l'endroit ou elle y avait déposé un baiser, seul cela lui permit de réaliser ce qui se passer entre eux. Une chose est sûre, ce n'était pas anodin et cette femme ne pouvait être que son âme sœur. Deux âmes qui se retrouvent pour ne former plus qu'un. Plus que jamais, Jack réalisait combien la vie sans elle avait été dur. Maintenant, tout devenait plus clair comme s'il avait retrouvé sa lumière pour éclairer sa route. En résumé, Heloise avait besoin de Jack, tout comme Jack avait besoin d'Heloise : c'était une réalité irréfutable. Jack se sentait alors apaisé avec l'impression d'avoir fait un grand pas dans sa vie. Souriant d'un air béat, il regarda alors les danseuses montaient sur scène. Avant de commencer leur show, Jack vit Heloise le regarder et lui sourire, faisant papillonner son ventre déjà meurtri tandis que son cœur relançait sa course folle: si Jack n'était pas mort d'un crise cardiaque, c'était un miracle.

Et Heloise se mît à danser. Et Jack entra en transe, elle se mouvait avec tant de grâce, de sensualité et tandis qu'elle tournoyait sur elle même, ses longs cheveux blonds ondulaient autour d'elle créant une alchimie parfaite entre son corps et la gravité.
Le blondinet ne la quittait plus des yeux de peur qu'elle vienne à disparaître. Une once d'angoisse émergea dans son esprit: et si elle ne souhaitait pas le revoir et s'échappe par l'entrée pendant qu'il attendait derrière? Après tout, qui disait qu'elle était intéressée? Mais le jeune homme se souvint de ce baiser sur sa joue et l'angoisse disparut. Les jeunes femmes dansèrent durant des minutes qui semblèrent des heures pour Jack. Il avait tellement hâte de la retrouver d'être seule avec elle, de parler à nouveau, d'entendre sa voix, son rire cristallin. Tant de choses dont il était impatient de revoir.
Et le destin finit par se faire, les danses s'arrêtèrent. Et Jack fit un signe de la main à sa belle indiquant qu'il l'attendrait derrière. Puis, il sortir du bar en même temps que les autres clients.Il salua quelques connaissances tandis qu'il allait à l'arrière, là, il attendit sa belle le temps qu'elle se change. Au fur et à mesure, plusieurs danseuses sortirent non sans regarder Jack avec intérêt et en gloussant comme des poules. Mais le jeune homme n'y prêta même pas attention cherchant des yeux sa belle. Et il la vit sortir. Elle était là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Ven 17 Mai - 20:56

Jamais Héloïse ne mit autant d'application pour danser. Elle voulait être belle pour Jack, gracieuse et délicate. Elle voulait que son regard soit braqué uniquement sur comme, tout comme elle ne dansait que pour lui. Il lui avait demandé et elle agissait selon son désir. De toute manière elle n'aurait pu faire autrement. Toutes ses pensées, chaque pas de danse, chaque expression de visage, chaque tour et détour n'étaient que pour lui et uniquement pour lui. Il était l'unique dans son cœur et dans ses pensées.
A cet instant, loin du jeune homme, elle croyait qu'elle avait rêvé tout ce qui venait de se passer. Elle n'arrivait pas à croire qu'une telle rencontre ait pu être possible en dehors de son imagination ou d'un roman. C'était incroyable et magique. Elle devait sans cesse jeter un coup d’œil vers la table de Jack pour s'assurer qu'il était bien réel et que si oui, il ne partirait pas. Elle craignait qu'il ne s'évapore tout à coup comme de la fumée entre ses doigts. Elle ne le supporterait pas car elle ne voulait à ses côtés.

Elle aurait accéléré le temps si elle avait pu pour en venir au moment où elle pourrait enfin le retrouver derrière le cabaret comme ils s'étaient dits. Et pourtant elle ne voulait pas se rapprocher du moment où ils allaient devoir se quitter sur le pas de sa porte. Sa absence risquait de peser lourd. Et la blonde savait pertinemment qu'elle allait guetter Jack dès qu'elle retournerait au cabaret demain soir. Viendrait-il cette fois-ci ? Allait-il avoir un empêchement ou refuser de venir ?
Cette perspective tordait déjà les entrailles de la danseuse en pensant à la torture que cela allait être de regarder constamment la porte du l'établissement en espérant ardemment qu'il serait le prochain à y entrer. Et pourtant quelle douce sensation ça serait que de voir qu'il était revenu la voir. Le cœur d'Héloïse en était déjà gonflé d'espoir. Elle avait besoin de lui et comme une drogue, elle savait qu'elle ne pourrait jamais s'en passer. Si un jour, ils venaient à ne plus pouvoir se voir, elle en serait meurtrie.
Quel étrange alchimie que celle-là. Héloïse ne pouvait le nier. C'était un réel coup de foudre qui venait de s'opérer entre les deux jeunes gens. Pourtant la soirée aurait pu si mal se dérouler avec l'intervention de Pierre, mais rien n'y changeait. L'amour qui naissait entre Jack et Héloïse était comme un sort lancé sur eux. Ils ne pouvaient se battre contre la magie qui s'emparait de leur être et les consumait de désirs l'un pour l'autre.

Après un temps qui lui parut une éternité insupportable, le spectacle fut fini et le cabaret commença à fermer ses portes alors que la nuit était tout particulièrement avancée. Avant de disparaître derrière les rideaux, Héloïse gratifia Jack d'un autre sourire tandis qu'il lui faisait un signe de main, comme la promesse qu'elle viendrait et qu'elle attendait impatiemment cet instant.
Elle partit vers sa petite loge presque en courant et se prépara pour être plus présentable aux yeux du jeune homme. Elle retira sa tenue de scène et enfila sa robe azur, de la couleur de ses yeux. Puis elle tenta d'ordonner sa coiffure. Elle releva sa chevelure en un simple chignon. Après un dernier coup d’œil dans le miroir, elle se hâta de prendre avec elle sa petite bourse en elle détenait ses rares effets personnels. Puis elle s'élança vers la sortie.

Une fois dehors, elle stoppa net, englobant la rue du regard à la recherche du jeune homme. Et il était là. La présence du jeune homme semblait provoquer un vive animation chez les danseuses qui sortaient en même temps que la blonde mais elle comptait bien le garder pour elle seule.
Elle s'avança jusqu'à Jack et enlaça son bras au sien sans le prévenir, prenant ainsi l'initiative. Puis elle s'éloigna avec lui, non sans lancer quelques regards amusés aux jeunes femmes qui regardaient tristement partir le beau blond.


"Je me suis hâtée le plus que j'ai pu et il semblerait que j'ai bien fait. Elles auraient été capables de vous enlever", rit Héloïse en guidant Jack dans la rue et en s'accrochant tendrement à son bras, comme s'il était son amant. Elles n'auraient fait qu'une bouchée de vous."
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Lun 20 Mai - 17:36

Le cœur de Jack battait à tout rompre et menaçait d'exploser dans sa cage thoracique. Il lui semblait que des heures venaient de s'écouler tandis qu'il voyait Heloise s'approchait de lui. Comme dans un rêve, il la regardait marcher presqu'au ralenti, les quelques mèches rebelles de son chignon volaient autour de son visage face à la brise qui se faisait ressentir. Elle était plus que jamais resplendissante et semblait également ravie de voir Jack, qui l'attendait. Elle regarda un instant les autres employées du bar gloussant toujours en scrutant le blondinet. Était elle quelqu'un de jaloux? Jack pouvait alors le savoir rien qu'en jugeant son attitude. C'est donc avec surprise qu'il vit une réaction amusée apparaître sur le visage de la blondinette tandis qu'elle accélérait le pas. Jack lui fit un sourire qu'elle lui rendit tout en s'approchant du jeune homme. Elle l'entraîna alors le saisissant par le bras, l'emmenant vers un horizon encore inconnu pour les deux. Elle se mît alors à lui parler d'une voix enjouée:

"Je me suis hâtée le plus vite que j'ai pu et il semblerait que j'ai bien fait. Elles auraient été capables de vous enlever " Dit elle en se mettant à rire ce qui acheva de faire rougir Jack qui ne s'était attendu à pareille réaction venant de la part de la blondinette. Elle semblait changer, elle n'avait plus rien de la jeune comme timide de tout à l'heure, elle avait une certaine assurance. Puis elle ajouta non sans malice : " Elles n'auraient fait qu'une bouchée de vous."
Ces dernières paroles tordirent à nouveau l'estomac de Jack qui se mît à sourire à l'entente de ces phrases. Quel homme n'aurait pas été enchanté d'entendre de pareilles paroles dites avec autant de tendresse?
Il lui fit un sourire rempli d'amour tout en lui touchant le bras nu qui s'agrippait à lui, autant de ferveur le rendait plus qu'heureux. Il lui répondit alors d'une voix douce:

" Je vous rassure, je serais totalement fermé à leur envie de me dévorer. Lorsqu'une personne entre dans ma tête, elle masque toutes les autres femmes situées aux alentours. " lui répondit-il en se mettant à rire.

Ils marchèrent pendant un moment parlant de tout et de rien. Jack lui raconta en détail son enfance heureuse à Londres, son amour de jeunesse, ses jeux avec sa sœur, les délicieux plats de sa mère avant sa mort tragique puis la fuite avec sa sœur pour venir dans cette ville en quête d'une vie meilleure. Il lui raconta ses difficultés aux deux jeunes Cooper face à la réalité de la vie. Ils arrivèrent alors le long du port de Southampton paisible à cette heure de la nuit. Seul le vent troublait la plénitude. Les deux jeunes gens se mirent alors à parler de ce projet dont tout le monde parlait : ce paquebot de luxe dont le départ devrait se faire dans cette ville et ce port ou il se trouvait. Le nom n'avait toujours pas été donné mais une chose étaient certaine: ce serait le plus grand paquebot du monde. Les deux jeunes gens se surprirent à s'imaginer dedans, devant un luxe sans égal.

Jack était ravi de voir qu'ils pouvaient discutés pendant des heures de tout et de rien. Le plus important dans un couple était la solidité et on pouvait être beau, si l'intérieur restait creux sans saveur, il ne pouvait y avoir de confiance, de complicité. Sa mère lui disait toujours : "sous un bel arbre, on meurt toujours de faim". Jack se rendait compte combien Heloise était à la fois aussi belle que cultivée. Le blondinet réalisait combien ils parlaient également de tous les sujets inimaginables mais sans aborder réellement le sujet qui leur tenait le plus à cœur. Durant cette conversation pendant la pause de la jeune femme, Jack s'était rendu compte que son attirance envers la belle était partagée.
Durant cette balade, le stress de Jack s'était apaisé, il avait repris sa confiance en

Il conduisit alors Heloise vers un banc près du port. Il donnait sur la mer, les vagues heurtant paresseusement les bateaux qui tanguaient au rythme des rouleaux. La lune était au dans le ciel et se reflétait dans l'eau donnant à la soirée une allure romantique à souhait. Ils s'assirent tout deux dans un silence plus que révélateur, il prit place tout en prenant la main de la belle. Le cœur du jeune homme battait la chamade tandis qu'il observait la jeune femme, souriant. Il mourrait d'envie de la prendre dans ses bras, de sentir son odeur, de goûter a la saveur de ses lèvres mais Jack ne voulait rien rater, ne voulait pas presser la jeune femme. La seule chose qui dit, fut de garder sa main dans les siennes. Le silence était doux mais il fallait qu'il soit rompu. Jack regarda alors Heloise tout en lui disant:

" Heloise, vous me plaisez beaucoup. C'est peut être direct, mais je suis complètement tombé sous votre charme. Qu'en est il de vous? " Sa question semblait être direct, peut être trop. Mais Jack n'était pas le genre de personne à prendre multiples détours pour accéder à un but, c'était de famille, sa sœur Lydia était de la même graine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 22 Mai - 20:08

Le coeur d'Héloïse était si léger qu'elle aurait presque cru qu'il aurait pu s'envoler hors de sa poitrine. Ils avaient quitté le cadre officiel du bar et désormais ils n'étaient plus que Jack et Héloïse. Plus de danseuse, plus de client. Ils étaient seulement eux, authentiques tandis qu'ils traversaient Southampton au clair de lune comme deux amoureux. La blonde était tendrement accrochée à son bras musclé et rassurant. Jack dégageait quelque chose de bienveillant et de sécurisant. Elle se sentait sous son entière protection à ses côtés. Plusieurs fois elle avait eu affaire à de mauvaises rencontres tandis qu'elle regagnait son humble chambre au-dessus de la petite boutique où elle travaillait la journée. Elle avait souvent eu peur qu'il lui arrive du mal mais elle s'en était toujours plutôt bien sortie. Et si chaque soir elle pressait le pas pour rentrer dans sa petite chambre, cette fois-ci elle n'était pas pressée d'y retourner. Elle était certaine qu'auprès de Jack il ne pourrait jamais rien lui arriver. Quelque soit la situation, il lui viendrait toujours en aide et il ne la laisserait jamais tomber. Pour le meilleur et pour le pire, comme lors d'un serment de mariage.

"Alors j'espère être dans votre tête." déclara Héloïse suite à la remarque du jeune homme.

Le regard de Jack était si beau, si débordant d'amour, si pur. Comment avait-elle pu douter il y a encore quelques heures ? Elle avait enfin trouvé l'homme de sa vie et son monde s'éclairait soudain d'avoir trouvé la personne qui ferait battre ardemment son cœur jusqu'à la fin des temps.

Jack lui raconta tout. Sa vie, sa famille, et chaque petites choses qui constituaient son quotidien. Héloïse était ravie d'apprendre toutes ses choses sur lui. Elle voulait tout connaître de lui. Elle ne voulait pas qu'ils aient de secret l'un pour l'autre, du moins dans cette nouvelle vie qu'elle s'était forgée. Dorénavant ils seraient unis. Il lui parlait de sa mère. Tant de fois, la blonde aurait voulu intervenir pour louer sa propre mère, celle qui était morte par amour, celle qui avait aimé si tendrement son enfant. Ils parlaient de tant de choses. Ils étaient comme dans un rêve dont personne n'arriverait à les sortir. Ils étaient dans leur monde, dans leur instant de plénitude. L'air était doux et le vent apaisé. Jamais Héloïse n'avait tenu une aussi longue et passionnante conversation avec un jeune homme. ils pouvaient parler de tout, ils auraient toujours à dire. Elle savait déjà qu'elle ne s’ennuierait pas à son côté. La complicité naissait entre eux et liait leur deux âmes en un seul être.

Ils longeaient tranquillement la berge, près du port de Southampton. Ils pouvaient voir la Lune se refléter et se déformer sur les vagues la mer paisible qui distillait dans son sillage des fragrances iodées. Dans l'obscurité de la nuit, les bateaux amarrés se dressaient, grands et imposants sur le port et tanguaient légèrement dans le calme de la nuit. Le cadre de leur promenade n'aurait pu être mieux. C'était presque un endroit devenu enchanté par la seule présence de Jack. Puis le jeune homme conduisit Héloïse jusqu'à un petit banc. Elle s'y assit, ancrant son regard pétillant de bonheur dans celui de Jack. Comme cette soirée était magique ! Un sourire apaisé et amoureux flottait sur ses lèvres. Il entrelaça soudain ses doigts aux siens, faisant courir des frissons sur tout le corps de la jeune femme. Elle observait ce visage qui lui faisait face. Elle voyait ses yeux azurs où elle pouvait lire tout l'amour du monde. Elle voyait ses lèvres qui appelaient au baiser et ce sourire lui l'envoûtait depuis qu'elle l'avait rencontré. Le silence s'étirait mais aucune gêne ne venait l'alourdir. C'était une douce contemplation qui les liait à cet instant.
Et puis doucement, Jack rompit ce silence pour connaître la réciprocité des sentiments de la belle blonde à son égard. Elle émit un petit rire discret, charmée par cette attitude direct que semblait posséder le jeune homme.


"Fermez les yeux pour moi Jack", murmura-t-elle doucement en dégageant l'une de ses mains pour caresser tendrement la joue du jeune homme.
Le blondinet s'exécuta sans discuter. Elle vit ses yeux bleus se clore et son cœur s'emballa d'un seul coup. Elle s'abîma dans la contemplation de son visage avant d'approcher lentement son visage du sien.
Les lèvres d'Héloïse commencèrent par caresser celles de Jack, se frôlant tout juste avant de les imprimer complètement aux siennes dans un doux et suave baiser. Le contact de ses lèvres sur les siennes provoquèrent une intense vague de chaleur et de désir chez la jeune femme. C'était lui qu'elle voulait, et personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Dim 26 Mai - 11:25

Rien ne pouvait rompre ce moment si sensuel, si beau. Le calme régnait dans la ville de Southampton, aucun bruit ne se faisait entendre. Jack avait l'impression d'être seul au monde en compagnie de la douce Heloise. Ils étaient assis côte à côte sur ce banc aux jointures rouillées. Les doigts de la jeune femme étaient chauds, doux, et le jeune homme rêvait de se blottir dans ses bras pour y trouver la même chaleur. Quand il lui avoua qu'elle lui plaisait, son cœur se mît à battre follement. Il était amoureux, oui, la phase de la découverte de l'amour était fini, la certitude étant devenue omniprésente. Il l'aimait et pourtant il ne la connaissait que depuis quelques heures. Quelque chose en elle l'attirait inexorablement comme si un fil invisible les reliait. Jack regardait ce visage rougir face à cette déclaration. Puis, il vit un sourire apparaître sur ses lèvres d'un rose charnel. Un rire en sortit même tandis que l'estomac de Jack grognait face à un stress devenu trop difficile à gérer pour un homme. Puis, sa douce voix, aussi fine que celle de sa mère, lui somma de fermer les yeux.

Le jeune homme eut alors une hésitation. Et s'il fermait les yeux et qu'elle en profitait pour prendre la fuite? Il n'avait jamais vu cela auparavant mais on ne savait jamais. L'innocence dans les yeux de sa belle le persuada de fermer les yeux et il s'y prêta alors.
Regardant une dernière fois ce doux visage, ses yeux se fermèrent tandis qu'un léger sourire apparut: l'attente d'une surprise le fit presque redevenir gosse: il se revoyait avec sa mère lorsqu'elle lui faisait un gâteau. Il entendait presque la voix de sa chère maman disparue lui dire : "Jack, amor, chiusi gli occhiali et aperti la bocca." Tandis que le blondinet s'exécutait avec un rire d'enfant. Mais maintenant, il avait vingt ans et il s'imaginait mal voir Heloise lui mettre un gâteau dans sa bouche. A vrai dire, il ignorait tout de ce qui allait suivre. Le véritable amour lui était inconnu.

Tout à coup, il sentit un souffle sur son visage, et la fragrance parfumée de la jeune femme. Elle était si prêt et si loin de lui en même temps. Jack désirait plus que tout écourtait la distance entre leurs lèvres, le souffle de celle qu'il aimait le rendait à moitié fou. Puis, il les sentit, ces lèvres si douces se posèrent sur les siennes dans une caresse. Le cœur de Jack s'emballa face à cette tendresse oubliée. Et tandis que la bouche d'Heloise explorait son visage, Jack garda les yeux clos tandis que ses mains quittèrent ceux de la blondinette pour y finir dans son dos, le caressant, sentant la peau à travers la robe qu'elle portait. Ce contact physique lui transmit des frissons de plaisir. Appréciant ce moment, ses mains se relevèrent vers le visage tant aimé, puis il ouvrit les yeux tout en caressant ces joues rebondies, dévorant du regard cette magnifique femme qui lui souriait, le contemplait autant que lui même.

Il lui fit alors un sourire et l'attira à lui et l'embrassa passionnément, comme il n'avait jamais embrassé quelque d'autre auparavant. Heloise était cette personne qu'il attendait depuis longtemps, sa moitié, son âme sœur. Elle était ce qui manquait à la vie de Jack pour être pleinement heureux. Ils étaient, à eux deux, une complémentarité bilatérale, l'un n'avait besoin que de l'autre pour vivre. Désormais, Jack ne se voyait plus sans elle... Réalisant ces sentiments, le jeune homme prolongeait ce baiser si tendre, rempli d'amour, il avait trouvé la femme qui partagerait sa vie.

Et ce genre de certitude, on ne l'a qu'une fois dans sa vie...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Jeu 4 Juil - 21:33

Tandis que les lèvres d’Héloïse effleuraient délicatement celles de Jack, son cœur battait la chamade. Il effectuait des embardées folles. La trouverait-il trop entreprenante ? Serait-il choqué par son attitude ? Si oui, allait-il la rejeter ? Toutes ces questions l’angoissaient mais elle préférait s’abîmer dans les délices que lui procurait ce timide baiser. Ses lèvres avaient un délicieux goût fruité et elles lui semblaient si douces. Elle sentit tout à coup la main de Jack quitter sa main pour se glisser dans son dos dans une suave caresse. Un brusque frisson traversa son échine à son contact. Puis ses doigts longèrent sa colonne pour atteindre son visage qu’il engloba comme un objet précieux. Mettant un terme à leur baiser, il l’observa avec tant d’amour et de contemplation qu’Héloïse en sourit de bonheur. Tout lui semblait si irréel et elle avait peur de se réveiller tout à coup dans sa triste chambre d’employée. A chaque fois qu’elle le regardait elle avait l’impression de redécouvrir son visage, toujours plus beau, toujours plus envoûtant. Il l’avait ensorcelé par la seule intensité de ses iris bleus azurs. Elle s’y serait noyée sans chercher à remonter à la surface.

La blonde pensa tout à coup à sa mère. Avait-elle ressenti la même chose pour le poète ? Etait-ce donc là cette passion dont ils étaient épris tous les deux ? Elle comprenait mieux sa mère aujourd’hui. Cette courageuse décision qu’elle avait prise un jour de quitter le Moulin Rouge avec lui. Peu importe le Comte, peu importe l’argent, c’était l’amour qui comptait le plus, et ça, sa mère l’avait compris. Aujourd’hui, Héloïse était bien déterminée à suivre son exemple. Malheureusement, le drame de la vie était que la pauvre femme avait été tuée pour avoir choisi l’amour plutôt que l’argent. Henri aurait pu tout lui offrir et pourtant ce n’était pas lui qu’elle avait choisi. Les mots de sa mère lui revenaient clairement dans son esprit : « Parce que je ne vous aime pas. »

Héloïse pouvait mieux comprendre dès à présent le poids de ces mots. Elle suivrait l’amour partout où il irait et l’amour était en la personne de Jack. Peu lui importait qu’il soit pauvre, il était celui qu’elle avait choisi. L’homme a qui elle avait décidé d’offrir son cœur et son âme. Rien ne pourrait plus les séparer. Ils étaient chacun la moitié d’un tout, un ensemble qui ne pouvait subsister que s’ils étaient deux. La blonde voyait tout cela dans son regard, dans son sourire franc et généreux. Elle le voulait pour toujours et l’éternité ne serait certainement pas de trop.

Puis il l’attira soudain à lui. Héloïse laissa échapper un petit cri amusé, surprise par l’empressement du jeune homme avant de lui rendre son baiser passionné. Des frissons de plaisir parcoururent tout son corps à une vitesse folle tandis qu’une boule de chaleur montait de son estomac jusqu’à sa poitrine. Elle pouvait sentir même avec leurs habits, la peau de Jack tout contre la sienne, ses muscles qui saillaient à travers sa chemise. Le contact de son corps l’appelait et tandis qu’ils échangeaient un tendre baiser, elle passa une main sur sa poitrine, en même temps que la deuxième remontait jusqu’à son cou, puis ses cheveux.

Très lentement, leurs lèvres se délièrent mais leurs regards restaient accrochés l’un à l’autre comme s’ils étaient reliés par un fil invisible. Un nouveau sourire fleurit sur le visage de la blonde, presque remplacé un rire de joie et d’amour. Elle n’aurait voulu se retrouver nulle part ailleurs hormis ici ce soir-là. Une nouvelle vie s’offrait à elle, plus belle, sans tâche d’ombre, sans rancune et sans vengeance : une vie avec Jack. Et cette perspective l’enchantait. La vie lui offrait une seconde chose et de la plus belle manière qu’il soit. Ses lèvres appelèrent un nouveau baiser, plus un second, et un troisième jusqu’à ce qu’elle repose sa tête tout contre la poitrine de Jack et ne se love tout contre lui. Elle voulait sentir la chaleur de son corps tout contre elle et ses bras protecteurs l’enlacer tendrement comme si elle était un objet précieux. Héloïse ferma les yeux et laissa ses sens ne faire plus qu’un avec le jeune homme. Elle sentait le cœur de Jack battre dans sa poitrine et sa poitrine se lever et s’affaisser au rythme de sa respiration. Elle sentait son souffle chaud caresser délicatement sa peau et faire danser quelques unes de ses mèches blondes qui s’échappaient de son chignon. Le silence de la nuit s’étirait, délicieux et reposant quand Héloïse le brisa dans un doux murmure.


« Promettez-moi que vous ne m’abandonnerez jamais Jack. Alors je serai vôtre pour toujours. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Dim 7 Juil - 22:19

Depuis leur départ de Londres, Jack n'avait jamais été autant heureux qu'en cet instant. Il savourait le doux baiser que lui offrait la belle blonde. Leurs bouches se mouvaient avec grâce et ne faisaient plus qu'un, soudées par un amour fusionnel naissant. Ils ne dirent mot tandis qu'il profitait d'un moment tant désiré depuis le début de leur rencontre. Jack n'en revenait toujours pas et songeait à cette chance qui venait de lui sourire. Après une belle main au poker, il venait d'avoir un coup de foudre pour cette belle danseuse au charme si envoutant. A son plus grand bonheur, l'intérêt était réciproque. De même, suite à l'échange de leur premier baiser, le doute n'était plus permis: Héloise avait également eu un coup de foudre pour le jeune joueur de poker. En 1912, les femmes étaient courtisées et ne se laissaient aller vers le chemin de l'amour qu'après de nombreuses certitudes. Avec la jeune blonde, l'amour avait surgi sans crier gare. En quelques heures de discussion, le blondinet avait su qu'il avait trouvé LA femme de sa vie. Il se voyait déjà dans un futur gai avec une maison, des enfants, une femme qu'il aimerait tendrement jusqu'à la fin de ses vieux jours. Rien ne présageait que le destin serait autre...

La jeune femme mit fin aux baisers pour se lover dans les bras de Jack. Il pouvait sentir son parfum émanant de sa chevelure dont quelques mèches rebelles s'étaient échappées. Jack pouvait sentir le cœur de sa belle battre follement. Il appréciait cette sérénité qu'elle lui apportait. Collait à son torse, la jeune femme s'accrochait presque à lui comme si soudain, le blondinet allait prendre la fuite. Il l'entoura alors  de l'un de ses bras tandis que la seconde jouait avec l'une de ses mèches. Jack brûlait d'envie de lui dire des mots doux, ce qu'il ressentait réellement pour elle. Il ne souhaitait pas qu'elle s'imagine que ses baisers donnés ne représentaient rien pour lui. Non, au contraire, il avait hâte de lui dire ce qu'il éprouvait pour elle. Mais la peur de mal faire, de trop précipiter les choses, le bloqua et il resta silencieux continuant de savourer cette sérénité. Soudain...

« Promettez-moi que vous ne m’abandonnerez jamais Jack. Alors je serai vôtre pour toujours. »

La douce voix d'Héloise venait de rompre le silence. Ces paroles lourdes de sens emballa le cœur du jeune homme. Héloise, toujours collée contre lui, devait sûrement entendre l'affolement du rythme cardiaque de Jack. Ce dernier était également ému de ce qu'elle venait de dire. Plus de doute, ce coup de foudre était plus que jamais réciproque et cette femme le rendait fou. Ces gestes, son odeur, ses phrases si magnifiques, il était réellement tombé sur un ange. SI désireux de lui prouver son amour, Jack lui répondit:

" Héloise... Dès le début.. Je suis tombé amoureux de toi... " Dit en la tutoyant. Encore là, en 1912, cela se faisait plus facilement entre époux ou proches amis, mais jamais lorsqu'il fallait séduire une jeune femme. Jack espérait par là qu'elle comprendrait que, plus que jamais, le blondinet était en parfait accord avec ses dires. Il ajouta ensuite: " Tu as effacé toutes les idées que j'avais des femmes, de ce que je pouvais en penser. Jamais je n'ai ressenti un tel sentiment en moi en si peu de temps. Alors, j'ai la certitude, qu'en face de moi, j'ai celle que je veux aimer jusqu'à la fin de mes jours... "

Jack prit alors le menton de sa belle et délicatement le leva afin que leurs regards se croisent à nouveau. Il y déposa un baiser sur son nez mutin avant d'ajouter:

" Jamais, je ne t'abandonnerai. Je serais à toi également... Pour toujours. J'ai confiance en toi, en nous" Termina t-il en lui souriant tendrement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   Mer 10 Juil - 0:30

Les bras de Jack l'enlaçait avec amour et protection. Elle se sentait comme un bijou précieux emprisonné dans un écrin. La chaleur du jeune homme s'imprimait à sa peau. Lovée tout contre sa poitrine, elle pouvait sentir les battements de son cœur à travers sa chemise. L'une de ses mains jouait nonchalamment avec l'une des mèches de cheveux de la blonde. Héloïse observait les doigts du jeune homme enrouler la chevelure autour de son index, la faisant habilement passer de doigt en doigt. Ce manège était presque envoûtant et elle se serait bien laissée bercer par ce mouvement reposant, sa respiration lente et le roulis des vagues qui leur revenait de la berge. Jamais elle n'aurait pu espérer pareil dénouement à leur rencontre quand elle l'avait au loin, immobile dans le faible éclairement du bar. Ses yeux azurs l'avaient immédiatement transperçaient sur place, mais elle pensait pouvoir envisager une suite. Et pourtant, il était venu à elle. Comme deux âmes sœurs, ils avaient été inexorablement attiré l'un par l'autre. Elle n'avait pas de doute, ils étaient faits l'un pour l'autre et rien ne pourrait les séparer, pas même la mort.

Héloïse devait savoir, elle devait être sûre. Elle voulait connaître une réponse qu'elle savait déjà. Une évidence que son esprit ne pouvait se cacher. Le cœur de Jack s'emballa suite aux paroles de la blonde, et durant un instant, elle crut l'avoir effrayé par ses propos. Il verrait peut-être ses mots comme une marque d'enchaînement, mais ce n'était que de l'amour, l'amour le plus pur qu'il soit. Elle se mit tout à coup à douter, elle l'expression paisible qui était peinte sur son visage se mua en angoisse. Pourtant, elle ne bougea pas, n'osant même pas respirer, dans l’expectative d'une prochaine réponse désagréable.
Mais tout cela n'était que peur inutile. Les paroles de Jack n'étaient que le reflet de son âme, de son amour. Son cœur s'embrasa de bonheur à chaque mot prononcé. Elle n'aurait pu espérer plus belle réponse. L'emploie du tutoiement ne la choqua nullement. Il lui semblait même naturel, comme si le "vous" entre eux était de trop. Elle avait l'impression de le connaître depuis toujours. Elle n'avait encore que dix-huit ans, mais elle avait cette étrange sensation de le connaître depuis encore plus longtemps. Peut-être dans une vie antérieur, avaient-ils encore partagé un amour ?


" Tu as effacé toutes les idées que j'avais des femmes, de ce que je pouvais en penser. Jamais je n'ai ressenti un tel sentiment en moi en si peu de temps. Alors, j'ai la certitude, qu'en face de moi, j'ai celle que je veux aimer jusqu'à la fin de mes jours... "

Ses paroles résonnèrent tout à coup à son esprit. Héloïse ressentait la même chose. Son image des hommes avaient été profondément entachée à cause de la présence du comte. Ils n'étaient pour elle que des êtres cupides et rongés par la jalousie. Ils ne cherchaient pas à aimer, mais seulement à posséder. Tout cela était bien loin de l'idéal que pouvait se faire une jeune fille de son âge sur les hommes. Elle avait été désenchantée dès l'instant où elle avait senti l'étincelle de vie s'éteindre dans les yeux de sa mère. Jamais elle n'aurait pu songer retrouver une quelconque joie de vivre. Mais voilà qu'en un seul soir, Jack venait de lui redonner la magie et la beauté qui saillait à la vie. Elle était encore jeune, elle avait encore la vie devant elle, un avenir qui se construirait avec Jack auprès d'elle. Nulle ombre ne se peindrait sur le tableau qu'ils allaient peindre ensembles. Une maison, des enfants, un monde à deux. Comme le future lui sembla beau tout à coup.
C'était donc ce qu'avait dû ressentir sa mère le soir du spectacle. Elle devait s'enfuir avec le poète et sa fille. une vie nouvelle s'offrait à elle. une vie d'amour et de bonheur, loin de la présence du Comte. Héloïse se souvenait encore de la joie qui avait animé sa mère quelques heures avant sa mort. Elle ressemblait à une petite fille. Si belle et radieuse dans sa robe écarlate. Un futur meilleur aurait pu leur ouvrir les portes, mais le destin en avait choisi autrement.

Jack releva le menton d'Héloïse et leurs regards se croisèrent. La blonde se perdit une fois de plus dans le ciel de ses yeux. Il déposa un délicat baiser sur le nez de la jeune femme qui rit doucement. Elle l'écouta encore. Elle écoutait religieusement ses promesses comme un croyant écouterait attentivement un sermon de prêtre. Lorsqu'il acheva, un sourire éclaira son visage, qui venait en réponse à celui du jeune homme. Elle ne put se contenir et se jeta immédiatement au cou de Jack. Elle le sera fort entre ses bras, quitte à lui briser les os mais elle le voulait au plus près d'elle, qu'elle se fonde en lui, et qu'il ne fasse plus qu'un seul être. Elle ne vivait, elle ne respirait plus que pour lui.


"Je t'aime Jack, comme je n'ai jamais aimé ! Tu es le premier, tu es celui que j'ai choisi. Je sais que nous nous aimerons pour toujours. lui murmura-t-elle suavement au creux de l'oreille en le serrant encore plus fort entre ses petits bras. Je voudrais que cette nuit ne prenne jamais fin ..."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper   

Revenir en haut Aller en bas
 

En un regard je t'emprisonne~ Ft. Jack Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Jack Skellington
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-