AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Mer 20 Mar - 23:39

Georgina me remercia, j’étais sidérée par son comportement. Je m’inquiétais pour la petite danseuse comme je considérais comme ma petite soeur. Mais que ce passait-il ici ? J’étais ébahie. J’enlaçais ma meilleure amie, je sentis ses larmes dans le creux de mon cou. Cela me déchirait le cœur. Je l’avais arrachée des mains d’Arthur. J’avais pris plaisir à le faire – être supérieur à un homme, c’était tellement plaisant. Je me sentais, néanmoins, tellement inutile. Tellement. Je ne pouvais rien faire pour elle mit à part veiller sur sa vie qui était terriblement en danger depuis l’arrivée d’Arthur – à nouveau. Il avait connu la mort comme nous tous ici. Telle une grande sœur envers sa cadette, je protégeais Georgiana mais si un jour celui-ci décidait de véritablement lui faire du mal même si je n’étais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds par un homme – je craignais le fait que je ne ferais pas le poids face à lui. Tel un oiseau qui voulait à tout prix s’enfuir de sa cage, Georgiana m’échappa une nouvelle fois. Décidément, c’était la soirée des confrontations. Je me retrouvais, et je compris.

Oh non … Ne manquez que lui ! Joseph ! Il se dirigeait vers nous, sans m’avoir vu seulement. Il m’agaçait déjà. Il venait d’arriver que j’étais déjà hostile à sa présence ! En plus, il était avec la blondinette de première classe dont j’avais tant entendu parler. Une scène parallèle à la notre se déroulait, mais Georgiana n’avait seulement même pas fait attention … Je suivais Mark à l’extérieur là où Georgiana se battait avec Margareth, quelle chiffonnière … Je criais après Georgiana pour qu’elle arrête, je n’osais intervenir de peur de me prendre un coup. Joseph s’en occupait déjà, essayant de contenir la colère de Georgiana. Mark s’occupait de Margareth, même si j’avais retenu son bras pour ne pas qu’il le fasse. Il s’assurait que tout allait bien pour elle tout de même. Georgiana était une furie enragée. Si Georgiana s’en était prit à Margareth, moi ma proie allait être Joseph ! De quoi il se mêlait celui là !

    « Où étiez-vous Mr. Earnshaw lorsque nous avions besoin de vous ? Pas ici en tout cas. J’espère que vous avez bien prit du plaisir avec cette trainée. Vous n’êtes qu’un coureur de jupons, rien de plus. Vous ne méritez pas l’amour que vous porte Georgiana, vous devriez choyer cet amour. » J’étais agacée. « Mark, ça suffit ! Tu vois bien qu’elle est vivante, tu es beaucoup trop gentils avec elle. Laisse-la. Vous n’êtes pas défigurée Miss Harrington, vous vous en remettrez très rapidement vous verrez. »


Des mèches blondes jonchaient le sol tellement l’affrontement avait été violent. Les femmes sont de véritables guerrières, elles étaient plus redoutables que les hommes lorsqu’elles étaient en colère, beaucoup plus méchantes et vénales. Je ne supportais pas ni la blonde, ni Joseph ! Mais comment pouvait-elle l’aimer ? Comment ? Je me posais encore la question. Je la soutenais car jamais, je n’abandonnerais Georgiana ce qui n’était déjà pas le cas de Joseph … mais je n’approuvais pas son choix. De nombreuses rumeurs circulaient à son sujet, et trainaient avec une autre femme était un comportement inadmissible de sa part ! Il était faible. Il se laissait diriger par ses envies physiques. On ne pouvait pas compter sur lui, c’était un fait. J’étais scandalisée par sa non présence, il ne se sentait même pas concerner par tout ceci ?

    « Georgiana, Mark, nous partons. Je ne reste pas un instant de plus en compagnie de personnes de ce genre. »


Je m’apprêtais à tourner les talons, Mark me suivrait j’en étais quasiment certaine… mais Georgiana tiraillait entre Joseph et moi, je ne voulais pas qu’elle soit obligée de faire un choix entre nous mais je savais qu’elle lui en voulait au fond d’elle, et à Margareth aussi. Elle avait extériorisé sa haine … Au moins, elle devait se sentir soulager. C’était obligé que cela éclate un jour après-tout. Nous avions tout raté des événements de la Tempête, quelle soirée ! Éprouvante.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Jeu 21 Mar - 13:11


Un an jour pour jour.




Restaurant des premières classes ♦ 15 avril 1913
Sa réaction était peut-être un peu trop excessive, mais Georgiana n’en pouvait tout simplement plus. Le retour d’Arthur dans sa vie la terrorisée et être tombé face à lui, après tout ce temps et tout le mal qu’il lui avait fait, la perturbée. Elle qui était si heureuse avant, depuis que son ancien fiancé est à nouveau à bord, elle ne souhaitait qu’une chose en finir avec cette vie maudite. Son dernier rempart, c’était Joseph et voir qu’il n’avait pas été là pour elle dans ce terrible moment et cela à cause de Margareth Harington, qui ajoutée une couche en plus à ses problèmes, elle avait craqué. Faire du mal à cette femme était son exutoire, elle voulait faire souffrir la première classe pour tout le mal qu’elle et Arthur lui faisait. A force, elle commençait à croire au complot, et si ces deux entités terribles œuvrées pour ruiner sa relation avec Joseph. Après tout, ils avaient tout à gagner, Margareth aurait enfin le riche lord et Arthur l’aurait à sa merci. Georgiana le saurait, bientôt elle regretterait son geste et elle s’en voudrait, mais pas pour autant elle s’excuserait devant Margareth, dans les milieux pauvres, on savait que discuter avec ce genre de personne ce n’était pas le peine, puisqu’à chaque fois on recevait un coup de poignard dans le dos. Bientôt, on vint pour mettre à distance les deux jeunes femmes. Joseph encercla sa compagne dans ses bras et la dégagea de la blonde, avant qu’elle ne la mette en charpie. Pendant quelques instants elle se débattit, mais elle se calma vite, quand elle entendit les suppliques du lord. La danseuse stoppa et s’effondra presque dans les bras de Joseph, prise d’une crise de sanglot, elle craquait face à la pression qu’elle avait ressenti toute la soirée. Elle se retourna et se laissa aller contre l’homme qu’elle aimait. Plus rien n’existait, certainement pas Margareth et encore moins les personnes qui se trouvaient autour d’eux.

« Pourquoi n’étais-tu pas là ? Pourquoi, alors qu’Arthur était là et qu’il a tenté de me faire du mal. » Sanglota la jeune femme.

Arthur, voilà le nœud du problème, un nœud tellement que nul ne pouvait le retirer. En cet instant, la jeune femme ne souhaitait qu’une chose, mettre fin à tout cela, à cette vie qui ne lui permettait pas d’être heureuse. La troisième classe le savait, jamais elle ne pourra l’être à bord du Titanic, même si elle avait Joseph, même si Bridget et Mark était là et même si elle avait retrouvé Jack, il y aurait toujours une ombre sur le tableau et cette ombre prendrait toujours une nouvelle forme. Il y avait eu sa mort, la mort de son père, le manque de sa famille, puis maintenant Arthur, qu’allait-il encore lui arriver ? Son ancien fiancé allait-il se débarrasser de Joseph ? Oh oui, il en était capable, surtout qu’il ne l’oubliait pas, il ne la laissait pas vivre. Comment tout cela allait-il se terminer ? Georgiana ne voyait pas de solutions à tout cela, à part la fin d’Arthur, mais elle savait que tout cela était impossible, surtout dans un univers où personne ne pouvait mourir. Bridget ne tarda pas à venir, elle était folle de colère à l’encontre de Joseph et de Margareth, d’ailleurs elle ne se gêna pas pour exprimer au lord son mécontentement. Mais son amie dépassa les limites quand elle voulut l’entraîner plus loin. Non, elle devait s’expliquer avant avec Joseph, elle devait lui parler et ne pas laisser les choses s’envenimer.

« Non Bridget, je ne partirai pas, je dois parler avant avec Joseph. Vas, je te rejoindrai après dans notre cabine. » Disait-elle tout en enlaçant son amie. « Merci pour tout, mais je dois savoir la vérité avant tout. » Lui murmura-t-elle à l’oreille.

La jeune femme se détacha de Bridget, elle était désolée de la contredire ainsi, mais son amie ne connaissait pas Joseph comme elle-même le connaissait. Elle s’approcha de Joseph et tous deux partirent plus loin, s’éloignant des regards et des oreilles indiscrètes. Les larmes avaient séché et Georgiana voulait avant tout se rassurer, elle savait que Joseph avait désormais une mauvaise image d’elle, mais elle espérait bien qu’il n’oublierait pas qu’elle était une fille des mauvais quartiers de Londres et qu’elle ne serait jamais une lady, comme la femme que le lord avait épousée.

« Je n’aurai jamais dû réagir ainsi, mais j’ai perdu mes moyens en la voyant, je suis sûr que c’est elle qui t’a retardé et je lui en ai voulu pour cela, puisque d’Arthur en a profité pour provoquer une rencontre avec moi. Je t’aime Joseph et j’ai confiance en toi, mais pas en elle. » Disait-elle tout en détournant le visage.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 22 Mar - 16:51

    J'étais un peu perplexe par rapport à ce qui était en train de se passer sur ce navire. Je ne voyais pas Sacha avoir fait ça, et je ne comprenais pas les inepties qui sortaient de la bouche de Peter. Il avait peur et il était complètement incohérent dans ces propos. Peut être étais-ce lui qui avait commis cet acte et qu'il avait mis l'arme aux pieds de la jeune femme pour lui faire porter le chapeau. Il essayait à présent de la protéger regrettant son acte. Mais je ne le pensais pas vraiment, Peter n'avait pas l'étoffe d'un plan aussi machiavélique envers quelqu'un. Mon esprit hésitait encore quelques personnes : Scarlett que je ne voyais pas ici, le Capitaine qui nous en avait déjà fait voir des vertes et des pas mûres, mais aussi, une tierce personne que je ne connaissais pas, ou dont je ne doutais pas encore. J'essayais de regarder la jeune femme, de lire dans son regard et je ne voyais pas une once de mal en elle, contrairement à ce que j'avais pu lire sur Scarlett ou sur la Comtesse. Elle n'avait pas d'autres noms, comme le Capitaine, elle était donc bien capable d'avoir commis un acte aussi horrible mais au vue de ces propos, elle était bien trop sûre d'elle pour l'avoir fait. Elle savait qu'elle ne risquait rien du tout alors s'était presque amusée à répondre à Peter le traitant de mécréant pour ces propos incohérents. Je voulais m'approcher de lui pour le lui dire mais il semblait avoir pris de l'assurance d'un seul coup, alors il se débrouillerait très bien sans moi. Sacha ne semblait rien avoir à dire, elle était prostré contre lui, comme s'il était son seul échappatoire possible. Beaucoup de personnes donnaient leur opinion sur la meurtrière, du moins sur celle qu'ils disaient être la meurtrière mais c'était un débat totalement stérile que voici et je n'avais nullement envie d'y prendre part. Alors que j'écoutais plus ou moins toutes ces personnes, je voyais quelqu'un fendre la foule, c'était Johanna qui semblait ne plus savoir où donner de la tête. Je la suivais en essayant de ne pas lui faire peur, visiblement, elle n'aimait pas trop les débats qui ne servaient à rien.

    " Cela vous rappelle notre conversation de l'autre soir n'est ce pas ? Tout ces gens s'adonnent à un débat stérile j'en ai bien peur ... "

    Mais je ne lui demandais pas son avis, d'ailleurs je ne lui posais pas d'autres questions. Il y avait quelques choses que j'aimais bien chez elle, pourtant, à quelques parts, j'avais un peu de mal à la situer. Est ce qu'elle allait bien dans cette non-vie. Son histoire avec son mari se passait-elle bien ? Je ne savais pas trop, mais je ne voulais pas trop savoir non plus car cela ne me regardait nullement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 22 Mar - 19:34

    Cette situation était pour moi bien inédite, je n'avais pas pour habitude d'être le centre du monde dans ce genre d'évènement. J'avais voulu aidé cette pauvre jeune femme et elle s'était écroulée sur moi, me laissant les mains pleines de sang, un couteau à mes pieds. Esther arriva alors à ma hauteur fermant les yeux de la personne morte à mes côtés me disant que je devrais me laver les mains. Pourtant mon premier reflexe avait été de me blottir contre "mon sauveur", Peter. Je ne voulais pas me préoccuper de ce qui se passait autour de moi, mais en vérité, je n'y arrivais pas. Je sentais tout ces regards posés sur moi, et ma langue ne bougeait pas, comme si j'étais devenue muette d'un seul coup, je n'arriverais pas à me défendre devant autant de monde. Puis sortie de nul part ou presque, Elizabeth Cavendish arrive pour prendre ma défense comme si elle était mon avocat devant ce jury. Elle prenait des risques pour moi, mais est ce que cela serait suffisant ? Pourtant, j'essayais de ne pas entendre les mauvaises langues, celles qui disaient que j'étais la meurtrière de cette pauvre femme. J'écoutais alors Peter me dire que c'était peut être un coup de la Comtesse. De qui ? D'une femme qu'on appelait la comtesse et qui semblait avoir disparue, mais à peine avait-il dit ces mots que la vieille femme apparue. Je me souvenais d'elle. Mais elle était dans le coup assurément, je la détestais depuis que nous nous étions croisées sur le navire, elle avait mijoté un coup bien foireux avec le Capitaine. Pourtant, ces arguments étaient presque infaillibles. Même si je n'appréciais pas le personnage, je ne voulais pas l'accabler.

    " Ecoutez moi, je n'ai pas tué cette jeune femme. Je ne suis même certaine qu'il y ai un tueur. Dans le noir je l'ai sentie trébucher sur moi, elle a du faire de même avec le couteau, c'est un accident, j'en suis persuadée. "

    Je montrais ensuite mes mains, il n'y avait du sang que sur mes mains ! Si je l'avais poignardé à l'endroit même où il y avait la blessure, il y aurait du sang ailleurs que sur mes mains.

    " Regardez, il n'y a du sang que sur mes mains, j'ai essayé de l'aider dans le noir mais je n'ai pas pu. Si je l'avais poignardé avec ce couteau, il y aurait du sang sur ma robe également, ne croyez-vous pas ? "

    Ma robe était propre, il n'y avait qu'une petite marque de sang, je m'y étais un peu essuyé dessus par réflexe. J'avais réussi à prendre le dessus sur ma timidité, je faisais des progrès mais les gens me croiraient-ils innocente ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Sam 23 Mar - 20:08


Un an jour pour jour.




Restaurant des premières classes ♦ 15 avril 1913
La jeune femme s’était occupée du corps de la victime, lui fermant les yeux, elle espérait que cette dernière se réveillerait prochainement et surtout qu’elle ne se rappela pas de ce moment terrible. Cette pauvre femme serait bientôt le centre de l’attention, tous désireront savoir ce qui lui était arrivé. Elle n’avait pas de chance, elle avait été le fruit d’un malheureux hasard, la victime d’un criminel qui avait choisi, comme à la roulette russe son nouveau pantin. Même si Esther ne le disait pas, elle était sûre que tout ceci était l’œuvre du Capitaine et seulement lui. Non pas de cette vieille dame que tous nommaient la Comtesse, comme semblait le croire Peter Somerset, un seconde classe. L’homme avait beau ne pas être apparu depuis de nombreuses semaines, la française le sentait il était toujours à bord, caché, tapi dans un coin, attendant son heure pour revenir et pendant ce temps-là, il créait le chao autour de lui. Diviser pour mieux régner, voilà une arme efficace pour n’importe quel tyran. Cependant, contrairement à beaucoup, la jeune amnésique en était sûre, le Capitaine ne reviendrait pas ce soir, son heure n’était pas encore arrivée. Surtout qu’en cette nuit de tempête les esprits étaient échauffés, cela ne serait pas bon pour lui. Au fond d’elle, Esther voulait revoir le Capitaine, s’il était présent à bord du Titanic, il serait beaucoup moins inquiétant.
La jeune femme se détourna du cadavre, et alla chercher un récipient assez grand et y versa de l’eau à l’aide d’une cruche en cristal. Elle s’approcha à nouveau de la scène, écoutant attentivement les conversations et surtout Sacha Masters clamer son innocence, la jeune femme avait de bons arguments qui pouvaient la disculper. C’était vrai, elle n’avait pas de sang sur sa robe, alors que quand on portait un coup de couteau, bien souvent on retrouvait des tâches. A moins que l’on soit un professionnel, mais Sacha n’avait pas l’air de faire partie de cette catégorie de personne. En tout cas, la seconde classe avait la chance d’avoir de nombreux amis autour d’elle pour la soutenir, cela devait lui faire chaud au cœur. Esther présenta alors la vasque à la jeune femme pour qu’elle puisse nettoyer ses mains.

« C’est pour le sang, vous vous sentirez mieux s’il ne tâche plus vos mains. » Disait-elle tout en souriant.

Esther ne connaissait pas vraiment Sacha, mais elle voulait la soutenir à sa façon et avec beaucoup de gentillesse. Etre serviable, c’était la chose que la jeune française avait toujours su mieux le faire, elle avait servi la jeune Emilie et ses parents, du mieux qu’elle le pouvait et cela jusqu’à la mort. Rien que pour cela, on ne pouvait pas nier que l’amnésique était une bonne employée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 29 Mar - 10:04

Jack était assis sur la chaise attablé et à l'écart de la foule immense. Sa soeur, Lydia avait également pris place à ses côtés. Nonchalante, elle s'était avachie sur sa chaise regardant les autres passagers d'un regard méprisant. Par moment, le jeune homme surprit un éclat de haine dans les pupilles de sa frangine. A ce moment là, tout suggérait que son regard s'était porté sur Heloise qui était au milieu de l'attention de tous, occupée à oeuvrer pour le bien d'une personne qui semblait avoir commis un crime. Plusieurs fois, Jack repensa à cette rivalité profonde qu'il régnait entre les deux femmes de sa vie. La conversation de la veille avec son amie Ambre lui avait permis d'ouvrir les yeux sur ce qu'il refusait d'admettre. Lydia avait sacrifié sa vie pour sauver celle de son petit frère, elle avait alors pris la place des parents et avait vendu son corps pour leur permettre de manger. Pour cela, son frère lui en serait éternellement reconnaissant et il ne pouvait se permettre de la blesser quand cette dernière s'était sacrifiée pour un quignon de pain, sachant que lorsqu'elle ramenait des victuailles, les trois quarts revenaient toujours à son petit frère. L'amour inconditionnelle de sa soeur avait alors effacé toute la haine dont Lydia aurait pu alors ressentir quand Heloise avait surgi dans sa vie. Refusant d'être la seconde dans le coeur de son frère, la brune incendiaire s'était acharné sur sa dulcinée afin qu'elle craque et disparaisse de la vie des Cooper. Ce n'était sans compter la bienveillance de Ambre qui avait alors ouvert les yeux sur ce que Jack ne voyait pas et qu'il comprenait maintenant. Toutefois, il ne pouvait en vouloir à sa soeur... Et cela, Heloise devait un jour l'accepter comme elle l'avait fait durant leur relation, de même, sa soeur se devait de couper le cordon ombilical et de laisser son petit frère vivre sa vie..
Tout à coup, le jeune homme fut arraché de ses pensées par une silhouette qui passa devant lui. Il s'agissait de la jeune femme aveugle: Ambre. Cette dernière, pâle comme la mort, semblait errer et ne pas savoir ou aller. Peut être, voulait-elle prendre l'air se demanda le jeune homme, au vu de sa pâleur inquiétante? Ne sentait-elle pas bien? Prévenant sa soeur qu'il s'absentait, il se leva de sa chaise et alla en direction de la jeune femme qui semblait plus que mal en point, prête à défaillir au vu de sa démarche hésitante. Les craintes de Jack furent fondées lorsqu'elle manqua de s'écrouler, victime d'un malaise.
Se précipitant alors à sa rescousse, il s'arrêta en constatant qu'un homme avait, également, remarqué qu'elle n'allait pas bien. Rassuré, il s'apprêta à tourner les talons et retourner s'asseoir avec sa soeur lorsqu'il surprit l'homme en train de conduire Ambre à l'écart et plus précisément vers l'entrée des cuisines, qui était alors vides de serveur, occupés à réunir l'ensemble des passagers dans le restaurant ou à s'occuper du corps de la femme tuée à coups de couteaux.

Trouvant ce déplacement étrange, il suivit alors l'homme et l'aveugle, il l'allongea par terre et se penchant vers elle. Jack, en retrait de la foule et du brouhaha constant pu entendre cet inconnu qu'il n'avait jamais entendu murmurer:

" Bonsoir Amy" Crut-il entendre... Il secoua la tête? Amy? Qui était Amy? Pourquoi appelait-il Ambre par ce prénom? Toutefois, avant de pouvoir se poser d'autres questions, il vit alors le visage de sa bienfaitrice se décomposer sous le signe d'une terreur profonde. Jamais, Jack n'avait vu autant de frayeur sur le visage d'un être humain. Ni une, ni deux, il fonça sur l'homme et le prit par la peau du cou et le releva. Devant le calme qui régnait à l'écart du restaurant, il sembla que personne n'avait remarqué son intervention. Il plaque alors contre la porte de la cuisine qui s'ouvrit avec fracas. Le prenant par le col de la chemise et le toisant, Jack lui cria alors:

" Éloignez vous de cette femme, compris? Si jamais, je vous revois à tourner autour d'elle, ça ira très mal pour vous!! Et ce ne sont pas des paroles en l'air... " disait-il en le lâchant, puis avant qu'il puisse répondre quoi que ce soit, il enfonça son point dans la porte de l'armoire qui se trouvait à ses côtés, la défonçant par la même occasion. L'individu, surpris par la force de Jack et sa colère froide, lui tourna le dos et s'enfonça dans la profondeur de la cuisine, ne retournant donc pas au restaurant. Jack attendit qu'il disparaisse de sa vue avant de revenir vers Ambre. L'épisode ayant duré en tout une minute, personne n'avait accouru vers la jeune femme, elle s'était relevée, adossée contre le mur, et semblait choquée, du moins c'est ce qu'il semblait pour le jeune homme. Il s'accroupit vers elle et avec une infinie douceur, la prit dans ses bras afin de la réconforter:

" C'est fini Ambre... Il est parti, je suis avec vous maintenant, il ne vous fera pas de mal... " Disait-il sans songer un seul instant que les conséquences de son geste serait bien plus désastreuses. Edward, de par sa dangerosité, n'en resterait sûrement pas là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Dim 31 Mar - 15:54

Je souris lorsqu’Héloïse prit la parole, elle appuya mes propos et plongea son regard dans le mien. J’avais une alliée en sa personne, j’étais soulagée. L’espace d’un instant, je m’étais crue toute seule – le temps que les autres réagissent. Ann-Elizabeth appuya elle-même mes propos, et ceux d’Héloïse. J’avais l’audace de prendre la parole devant tous. D’où sortais-je ce courage ? Peut-être de la maladie que j’avais vaincue grâce au Titanic. Peut-être de cette existence que je ne peux plus supporter. Sasha, coupable ? Inconvenable. Elle était mon modèle, ma mère spirituelle, si j’avais un jour la chance de devenir mère je veux être la même mère qu’avait pu être Sasha. Sasha … était une mère brisée, non un meurtrier. Je ne pouvais pas croire une seule seconde que ce soit elle qui est commit ce crime. Pas une seule. Même si certains disaient le contraire.

J’aperçus Johanna, ta petite héroïne de roman. Elle s’éloignait du groupe, je la suivis. J’avais lancé un débat, je les laissais à leur réflexion. Je courrais après elle et lui attrapais le bras doucement, juste pour lui signaler que j’étais là.

    « Johanna, tout va bien ? Triste soirée.. . »


Pour moi, aucuns doutes c’était l’œuvre du Capitaine, c’était lui qui tirait les ficelles depuis le début. Un seconde classe, Peter Somerset accusait la Comtesse lui ! Celle-ci, d’ailleurs, n’hésita pas à rétorquer à l’instant même où Peter prononça les paroles. Etions-nous véritablement tous fou ? Chacun prit de folie à un moment ou à un autre. Marcus lorsqu’il m’avait tuée dans les bains turcs, peut-être que lui aussi avait prit de folie ? Mais Sasha … pauvre femme… C’était toujours aussi inconcevable. Je perdis des yeux Ambre, mais après tout je ne la connaissais que peu … J’avais voulu l’aider, mais elle avait l’air très tourmenté je n’étais pas la meilleure personne pour l’aider dans le cas échéant.

Sasha calma son innocence, pendant que j’étais prêt de Johanna pour m’assurer que la jeune fille se portait bien. Beaucoup pensaient à partir, s’agitaient, et voulaient quitter la pièce dans les plus brefs délais. Ce n’était pas agréable de rester prés d’un cadavre, le sang jonchait le sol. J’en avais froid dans le dos. Sasha pensait à un suicide, un accident. Trop facile. Trop simple. Je n’y croyais pas un seul instant, et peut-être que je voulais à tout prix mettre cela sur le dos du Capitaine. Qu’il en soit responsable. Ce monstre, cet individu qui avait du tous nous maudire dés notre montée à bord du Titanic.

Esther, la bienveillante proposa à Sasha de se laver les mains. Elle pensait à tout, je fus fière qu’elle soit ma protégée. Je l’adorais Esther et encore plus dans ce moment-là, où elle avait de bons réflexes. Certains restaient passifs, d’autres au contraire agissaient. J’étais du genre active, à prendre des décisions même trop hâtives, à agir. Qu’allait-il se passer maintenant ?

    « Penses-tu que Sasha a pu véritablement tuer cette personne ? C’est tellement atroce. Tuer une personne, tu imagines ? »


Je m’adressais à Johanna, j’étais à côté d’elle. Mon regard en direction de James, planté au milieu des autres, à écouter les gens parlaient et exposaient leur point de vue. Certains étaient hermétiques à tout ceci, et d’autres cherchaient tout de même des solutions. Même si cela était surement en vain….
Revenir en haut Aller en bas


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Dim 31 Mar - 20:12




Tempête sur le Titanic




Restaurant des premières classes ♦ 15 avril 1913
Quel capharnaüm cette nuit, entre la tempête qui s’est abattue sur le Titanic, le meurtre, les bagarres, cette soirée avait été riche en évènement et le paquebot, ainsi que ses passagers n’allaient pas oublier de sitôt ce moment. Un an jour pour jour que le Titanic avait sombré au fin fond de l’Atlantique nord et plus rien n’avait été pareil pour ses personnes. Il y avait les passagers et les revenants, tous ont été marqué par le Titanic, qu’il ait causé leur mort ou non. Au dehors, la tempête commençait à se calmer, mais la pluie tombait toujours empêcha toute sortie. En ce qui concernait le meurtre, un homme vint conclure la situation, le commissaire de bord qui arriva, après avoir aidé le lieutenant à maintenir le navire au-dessus de l’eau. Grâce à un steward, il avait appris la situation et ce fut avec horreur qu’il découvrit le cadavre de la jeune femme. L’homme prit alors les choses en main, ordonnant à deux stewards d’emporter la passagère morte dans sa cabine et de la veiller jusqu’à son réveil. Une fois les opérations réalisées, il se tourna vers les autres et surtout vers Sacha Masters, étudiant les indices qu’il avait sous les yeux.

« Il est clair que cette jeune femme n’est pas la meurtrière, même si tout porte à le croire. Les coups portaient sur le corps ont été violent, elle devrait être tachée de sang. Cependant, étant donné que personne n’est sorti de cette pièce, le meurtrier est parmi nous et il pourrait être n’importe qui. » Disait-il tout en regardant l’assemblée. « Il peut être, une femme, un homme caché derrière un manteau, mais je n’irais pas vous fouiller tous, il se fait tard et avec toutes ses émotions il vaut mieux aller se coucher. Mais ne vous inquiétez pas, l’enquête va continuer. » Ajouta l’homme avant de quitter la pièce.

Un meurtrier qui pour le moment était sans visage. Allait-il continuer ses méfaits et trouver une autre victime ? Personne ne peut nous le dire, mais les choses sont clairs, jamais le Titanic ne connaîtra de repos.

♦ Informations sur le Jeu:
Et voilà, c'est la conclusion. Le commissaire de bord vient tout juste d'arriver pour clarifier la situation, Sacha n'est donc pas la meurtrière, mais il y a quand même un assassin qui se trouve parmi vous. Retournez dans vos cabines, il est temps de tomber dans les bras de Morphée.
Pour cet évènement, il n'y a pas d'ordre de passage et vous pouvez répondre plusieurs fois pour un tour.
Bon jeu.


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Lun 1 Avr - 16:54

Le sang d'Ambre s'était figé dans ses veines. Elle ne pouvait plus bouger, elle ne pouvait plus parler. Son corps entier était paralysé par une peut qui émanait du plus profond de son âme. Et pourtant, elle sentait les larmes couler les longs de ses joues. Des larmes froides, des larmes d'horreur. elle avait devant elle son pire cauchemar. Edward était le mal en personne, il était le diable sur ce navire. Un démon revenu pour la hanter et faire de cette semi-existence un réel enfer. Elle redevenait sa chose, sa marionnette qu'il utilisait comme bon lui semblait. Il était redevenu le maître et elle l'esclave. Elle savait qu'il faudrait désormais qu'elle se plie à lui car elle n'avait plus la force de lui apposer aucune résistance. Puis elle savait qu'Edward était intelligent. Même si elle venait à essayer de le dénoncer, il pourrait facilement la faire passer pour folle afin d'accomplir ses cruels desseins. Elle était à sa merci, toujours plus faible et vulnérable. Un pauvre petit insecte apeuré prit dans les filets du prédateur. Elle ne pourrait plus jamais lui échapper et elle avait clairement senti au son de son de sa voix qu'il allait chèrement lui faire payer son audace lors du naufrage. Elle avait osé pour la première fois se mettre en travers de son chemin et s'opposer à lui. Elle n'avait bien entendu pas songer aux conséquences de ses actes, étreinte par la douleur qui avait engourdi son esprit à la mort de Dimitri. Quelle haine avait-il dû ressentir à cet instant ? A ses yeux, son frère l'avait déjà trahi, et voilà que maintenant, sa douce Amy, sa princesse adorée s'opposer aussi à lui. La parjure, la traîtresse, la félonne... Ainsi devait-il la voir et il ne devait avoir qu'esprit de vengeance à son égard.

Le son de sa voix avait été si mielleux, si inquiétant. D'une chaleur qui glace le sang car elle porte en elle l'essence même de la pire des représailles. Le corps tout entier d'Ambre était agité de tremblement, elle ne parvenait pas à maîtriser sa respiration haletante où perçait la plus vive des terreurs. Elle voulut parler, mais ce ne fut qu'un pathétique gémissement qui franchi ses lèvres tremblantes. Elle crut entendre Edward étouffer un petit rire moqueur, puis il cala une mèche de l'aveugle derrière son oreille et caressa sa joue du revers de sa main. L'aveugle ferma les yeux, comme si tout cela n'était qu'un terrible cauchemar et que bientôt tout cela allait se terminer. Elle était entre les mains d'un meurtrier. Peut-être même était-ce lui qui avait tué cette pauvre personne dans le restaurant. Voulait-il montrer qu'il était prêt à tout pour la faire taire, pour lui faire payer sans qu'elle ne dise rien et qu'elle ne se rebelle plus contre lui. Toujours était-il que désormais elle obéirait au moindre de ses désirs. Tout redeviendrait comme avant. Elle ne serait plus que Amy la chanteuse, l'aveugle, la célébrité si mystérieuse et énigmatique. Dimitri ne reviendrait plus, après tout à quoi bon. Que pourrait-il faire contre Edward dorénavant ? Elle était condamnée et elle le savait. Personne ne savait pour l'imposture d'Edward hormis Mary-Ann mais cette dernière avait des enfants et Ambre avait pu acheter son silence. Elle savait très bien que son manager ne se laisserait pas faire et qu'il était suffisamment fou pour faire du ma à ses pauvres innocents enfants. Elle ne pouvait pas laisser faire une telle chose. Elle préférait se sacrifier, comme elle l'avait toujours fait au cours de sa vie. Tout n'était que sacrifice et peut-être que Edward était son châtiment. Peut-être était-il l'ultime épreuve pour atteindre la Paradis, pour aller de l'autre côté. Elle accepterait donc sa punition si elle était son seul salut. Mais dieu qu'elle avait peur et qu'elle était effrayée. Elle n'arrivait pas à se résoudre à devenir à nouveau son jouet, sa Amy qu'il manipulait comme une enfant sa poupée de porcelaine.

Edward allait parler une nouvelle fois, quand tout à coup, elle entendit qu'il était attiré vers l'arrière et violemment plaqué contre une porte. Qui était là ? Que se passait-il tout à coup ? Était-ce Dimitri qui venait enfin la sauver de son martyre ? A cette seule pensée, son coeur bondit dans sa poitrine et de nouvelles larmes franchirent ses paupières. Il était enfin de retour et maintenant il ne la laisserait plus jamais seule. Elle trouva alors la force nécessaire pour se relever. La seule présence de Dimitri lui donnait la force nécessaire, le courage qui lui manquait tant. Elle était en train de se redresser, malgré ses jambes vacillantes. Elle était presque debout quand tout à coup, une voix s'exclama. Ce n'était pas la voix de Dimitri, mais celle de Jack. Elle reconnaissait la voix de cet homme qu'elle avait rencontré tout juste hier. Son coeur sombra immédiatement dans sa poitrine et ses jambes ne purent soutenir tout le poids de sa déception. Elle s'affaissa au sol, le regard perdu, le visage décomposé. Elle entendit seulement les pas d'Edward s'en allaient au loin, tandis que Jack s'accroupissait près d'elle pour la rassurer et la serrer dans ses bras. Ambre restait totalement tétanisée devant ce qu'il venait de se passer. Jack, en intervenant, venait de faire la plus grande erreur de toute sa vie et elle ne pouvait le supporter.

Avec le peu de force qu'il lui restait, elle repoussa lentement les bras de Jack. Elle tourna son visage baigné de larmes vers lui. Ses lèvres étaient tremblantes, sa gorge douloureuse et serrée. Pourtant elle parvint à balbutier :

"Non... non. Rien n'est fini. Au contraire tout commence. Vous... vous n'auriez jamais dû faire ça Jack..."

Ambre se mordit la lèvre inférieur, regrettant déjà ce qu'elle allait dire mais il le fallait. Pour la sécurité de Jack il fallait qu'elle le blesse. C'était la seule solution. Elle ne pourrai jamais se le pardonner s'il venait à lui arriver malheur. Il souffrait déjà suffisamment de sa propre situation. Elle devait désormais écarter toutes les connaissances qu'elle avait. Devenir un vrai fantôme. Pour affermir ses propos, elle teinta ses mots de colère.

"Je ne veux plus jamais vous voir Jack. Vous ne devrez plus m'approcher, ni moi, ni Edward. Je ne veux plus avoir à faire avec vous !"

Puis sur ses mots qui lui déchiraient le coeur, Ambre se leva et s'éclipsa le plus rapidement possible, laissant le jeune homme totalement médusé. Elle ne sut pas par quelle miracle elle parvint à atteindre sa cabine, mais quand elle y fut, elle referma vivement la porte derrière elle. Elle verrouilla tous les loquets de peur que quelqu'un ne vienne à rentrer dans sa chambre. Elle voulait rester seule, ne plus jamais sortir. Elle ne voulait plus voir personne et surtout pas Edward... Elle s'adossa contre sa porte et s'affaissa au sol, éclatant en sanglot désespérés. L'enfer n'était pas fait de braises et de flammes, il était ici-même. Sur le Titanic. Le paquebot maudit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Lun 1 Avr - 22:31

Serrant la jeune femme dans ses bras, Jack espérait que ces paroles rassureraient la jeune aveugle qui semblait effondrée. Qu'était ce donc cet homme qui semblait tant la terroriser? La frayeur qui se lisait sur son visage donnait l'impression qu'il s'agissait du diable en personne? Que cachait donc cette chanteuse, quel était son passé et quel était ce prénom murmuré "Amy"? Ses soupçons se confirmèrent lorsque Jack voulut lui murmurer des paroles rassurantes afin de sécher ses pleurs. Mais il en fut rien. Au lieu de cela, sa frayeur augmenta et elle réussit à bredouiller quelques mots:

" Non... non. Rien n'est fini. Au contraire tout commence. Vous... vous n'auriez jamais dû faire ça Jack... "

Interloqué, Jack lâcha la jeune femme qu'il tenait fermement. Que voulait-elle dire? Cet homme semblait bien plus dangereux qu'il ne le croyait. Toutefois, ils se trouvaient tous sur un bateau et les chances de faire du mal étaient peu importantes compte tenu du personnel qu'il y avait. Il n'y avait qu'à voir ce soir... Un meurtre et tout le monde était au courant. Puis, la jeune femme parla à nouveau et ses paroles glacèrent le jeune homme:

" Je ne veux plus jamais vous voir Jack. Vous ne devrez plus m'approcher, ni moi, ni Edward. Je ne veux plus avoir à faire avec vous ! "

Avant que le jeune homme ne puisse répondre quelque chose, elle se leva et quitta la pièce précipitamment. Jack ne se leva pas, complètement abasourdi. Il en était sûr, cet homme n'avait rien d'un amant ou d'un quelqu'un de bon, il terrorisait la jeune chanteuse, il en était sûr. Cela lui fit très mal au coeur d'ailleurs car il avait vraiment cru bien faire. Le fait qu'elle ne veuille pas le voir le fit encore plus mal. Il pensait l'avoir secouru et l'avoir aider compte tenu de tout ce qu'elle avait pour elle. Bien qu'il ne la connaissait que depuis peu, il considérait comme une amie. La voix du commissaire de bord le sortit de sa léthargie invitant tout le monde à quitter la salle et d'aller trouver le repos dans un sommeil salvateur. Peu à peu, la foule quitta donc la pièce.

Se levant alors à son tour, Jack se dirigea vers sa soeur qui se tenait droite près de la porte de sortie. Marchant lentement, il tourna la tête vers la foule restant ou se trouvait encore Heloise. Il croisa son regard pénétrant. Avait-il encore un espoir avec elle? Apparemment, toutes les personnes que le jeune homme connaissait, semblaient le fuirent au fur et à mesure. Le blondinet entendait encore la voix de sa bien aimée résonner dans sa tête. Arrivait-il à lui reparler maintenant qu'il avait pris connaissance de ces erreurs, de ce qu'il lui avait fait subir durant une année entière. Songeur, il se promis coute que coute qu'il engagerait une conversation avec la belle blonde au visage d'ange. C'est ce que lui avait conseillé Ambre. Et pourtant... Maintenant... La jeune aveugle refusait de lui parler. C'est donc avec tristesse que Jack détourna la tête et alla vers sa soeur. Il sortir de la salle et, ensemble, ils se dirigèrent vers leur cabine de troisièmes classes. Le frère et la soeur se couchèrent sans dire mot. Bientôt, la respiration paisible de Lydia se fit entendre, toutefois, Jack n'arrivait à trouver le repos. La soirée avait été bien riche en émotion: le rejet d'Heloise qui refusait de lui parler, Ambre et ce mystérieux inconnu qu'il avait foutu dehors, ce cadavre et ce meurtrier inconnu. Ce fut bien tard dans la nuit que le jeune homme ferma les yeux et s'enfonça dans un sommeil peuplé de cauchemars.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Mer 3 Avr - 23:13

Event 6 : La tempête


Georgiana finit par se calmer et changea littéralement d'attitude. Elle s'effondra presque dans les bras de Joseph et se mit à pleurer.

Pourquoi n’étais-tu pas là ? Pourquoi, alors qu’Arthur était là et qu’il a tenté de me faire du mal. ?

Joseph sentit la colère monter en lui. Quel lâche ! Il avait profité de son absence pour s'approcher de Georgiana. Arthur était l'image même de la lâcheté au yeux de Joseph. Il avait abandonné sa fiancé à son triste sort, préférant sauver sa propre vie. Et maintenant, il s'attaquait à elle quand elle était le plus vulnérable, c'est à dire quand elle n'était pas sous sa protection. Il en voulait aussi à Margareth, sans qui rien de tout cela ne serait arrivé. Alors qu'il y a une minute, lorsqu'elle était sous l'emprise de Georgiana, il avait presque pitié d'elle, il lui en voulait maintenant encore plus que précédemment. De sa faute, Georgiana a été mise en danger.
Pas le temps de demander à Georgiana de plus ample explications sur ce qui s'était passé, Joseph n'avait qu'une envie en tête ; aller trouver Arthur, et lui régler son compte. C'est d'ailleurs ce qu'il aurait fait, si Bridget ne s'en était pas mêlée.

- Où étiez-vous Mr. Earnshaw lorsque nous avions besoin de vous ? Pas ici en tout cas. J’espère que vous avez bien prit du plaisir avec cette trainée. Vous n’êtes qu’un coureur de jupons, rien de plus. Vous ne méritez pas l’amour que vous porte Georgiana, vous devriez choyer cet amour.

Comme s'il n'était pas assez énervé ainsi, il fallait que Bridget en remettre une couche ! De quel droit se permettait elle de lui parler ainsi, de le juger sans avoir eu sa version des faits ? Décidement, plus il voyait cette fille, moins il l'appréciait.

- Je ne vous permet pas de me parler sur ce ton ! Vous ne savez rien de ce qui s'est passé alors vous n'avez pas le droit de me juger. Et puis, ce ne sont pas vos affaires. Vous feriez mieux de vous mêler de ce qui vous regarde.

Joseph préféra ne rien ajouter d'autres. Il n'avait rien à se reprocher car il ne s'était tout simplement rien passé entre lui et Margareth, même si tout le monde semblait penser le contraire. Peu importe, il n'allait pas s'abaisser à se justifier devant elle. Elle n'était pas du tout concernée.

- Georgiana, Mark, nous partons. Je ne reste pas un instant de plus en compagnie de personnes de ce genre., annonça Bridget, ce qui agaça à nouveau Joseph. Il fallait qu'elle lui relance une réplique piquante et en plus, qu'elle dise à Georgiana ce qu'elle devait faire. Pour qui se prenait elle enfin !? Elle n'avait aucun droit de commander et de juger ainsi les autres. Joseph fut cependant heureux de voir que Georgiana refusait la proposition de son amie. Cela prouvait que sa compagne savait se faire sa propre idée des choses et ne tomberait pas aussi facilement sous la mauvaise influence de Bridget. Georgiana laissa donc Bridget et Mark s'en aller et s'éloigna avec Joseph, pour pouvoir parler tranquillement. C'était maintenant qu'il allait devoir se justifier. Il était presque certain, vu la réaction de sa compagne, que celle ci croyait qu'il s'était laissé séduire par Margareth Harrington. Il en était déçu d'avance car il estimait mériter sa confiance, qu'il n'avait jusque là jamais trahie. Mais il pouvait comprendre qu'en voyant Margareth arriver ainsi, deux minutes après lui, elle aie pu s'imaginer la pire trahison possible.

- Je n’aurai jamais dû réagir ainsi, mais j’ai perdu mes moyens en la voyant, je suis sûr que c’est elle qui t’a retardé et je lui en ai voulu pour cela, puisque d’Arthur en a profité pour provoquer une rencontre avec moi. Je t’aime Joseph et j’ai confiance en toi, mais pas en elle. 

Joseph était surpris, agréablement surpris par ce qu'elle venait de dire. Ainsi, elle n'avait pas douté de lui. Elle avait confiance en lui. Cela le rassurait énormément, lui qui croyait qu'il allait devoir la convaincre qu'il ne s'était rien passé avec Margareth...La tâche s'avérait donc plus simple que ce qu'il avait imaginé car elle semblait déjà en grande partie convaincue sans qu'il n'aie eu à parler.

- Je t'aime aussi, dit il en la regardant dans les yeux avec sincérité. Je tiens à te dire qu'il n'est absolument rien passé, poursuivit il, conscient que Georgiana méritait malgré tout des explications au sujet de son absence. Elle voulait me parler depuis un moment et je l'évitais, alors elle a profité de l'occasion pour s'introduire dans mon appartement et fermer la porte, de sorte à ce que je sois coincé là avec elle, obligé à l'écouter. Mais il ne s'est rien passé d'autre. Elle pourrait faire n'importe quoi pour attirer mon attention, elle n'y arriverait pas, parce que tu es la seule à mes yeux, tu sais ?
- Maintenant...Dis moi ce que ce salaud t'a fait., interrogea Joseph, qui avait bel et bien envie d'aller régler son compte à l'ancien fiancé de sa bien aimée.

Une fois qu'il en aurait fini avec Arthur, Joseph comptait demander à Georgiana de venir vivre avec lui dans son appartement. Il avait été très patient, mais là, il ne pouvait plus la savoir loin de lui avec d'autres qui rodaient autour d'elle, comme Arthur qui lui voulait du mal, mais aussi Mark et Jack, deux masculins amis avec qui elle semblait être très proche. Joseph avait absolument confiance en elle, mais pas en eux, pour la simple et bonne raison qu'il ne les connaissait pas. Il préférait l'avoir à ses côtés plus souvent, sans quoi il risquerait de devenir très jaloux. Et puis, il y avait aussi Bridget, dont il n'aimait pas l'influence. Il se demandait bien ce qu'elle pouvait raconter sur lui à Georgiana quand il n'était pas là. Mais la raison principale restait Arthur. Depuis qu'il était à bord, Joseph n'était jamais totalement à l'aise quand Georgie était ailleurs. Il fallait que ce lâche voit qu'elle ne lui appartenait plus, qu'elle était maintenant avec lui, sous sa protection, et qu'il n'avait pas intérêt à l'approcher.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Jeu 4 Avr - 23:05


Un an jour pour jour.




Restaurant des premières classes ♦ 15 avril 1913
Georgiana en était sûre, après cet épisode, elle aurait encore plus de mal à faire admettre à Bridget qu’elle est en couple avec Joseph Earnshaw. Sa meilleure amie détestait l’homme et cela serait sûrement réciproque après cette nuit. Bridget l’accusait d’être un coureur de jupon et de ne pas mériter l’amour de la danseuse. Ces paroles choquèrent Georgie, mais elle ne préféra rien ajouter de plus, elle ne souhaitait pas envenimer la situation, elle l’était déjà bien assez. Joseph de son côté la remis en place et le regard de la troisième classe s’attristait face à cette situation, elle n’arrivait pas à croire qu’elle n’arriverait jamais à concilier les deux personnes qu’elle aimait le plus sur ce navire. Après cela, la jeune femme le savait, ça ne serait pas que Bridget, mais aussi Mark qu’elle aurait sur le dos, tous deux tenteraient de la convaincre que le première classe n’était pas fait pour elle. A la suite de cela, Bridget voulut l’emmener avec elle, loin de l’homme, mais la danseuse refusa, elle ne voulait pas quitter Joseph avant de lui avoir parlé, cela n’aurait pas été sain. Alors que cette confrontation prenait fin, la jeune femme vit le commissaire de bord entrer enfin dans le restaurant. La situation allait pouvoir se régulariser, mais ce qui inquiétait Georgiana c’était Sacha, son amie allait-elle s’en sortir ? Le commissaire va-t-il l’innocenter ou bien l’accuser ? Pauvre Sacha, elle ne méritait pas tout cela.
Ce fut avec beaucoup de peine que la jeune femme vit Bridget partir, elle savait que sa meilleure amie allait lui en vouloir et que sa propagande anti-Joseph ne ferait que redoubler. La troisième classe aimerait tellement qu’elle comprenne que sa relation avec Joseph était unique, que ce n’était pas une simple passade, ni un amour à sens unique. Bridget ne voyait malheureusement pas les yeux de Joseph quand il la regardait et tout ça peiné amèrement la danseuse qui souhaiterait plus que tout concilier les personnes qu’elle appréciait. Une fois tout le monde parti, Joseph lui confirma que rien ne s’était passé entre lui et Margareth que tout cela n’était qu’une manigance de cette furie blonde. Quand allait-elle enfin comprendre que l’homme n’était pas à elle ? A croire que tout cela n’était qu’un jeu pour elle. Georgiana ne put s’empêcher de rougir quand elle l’entendit prononcer ces mots magiques : « tu es la seule à mes yeux. » Rien ne pouvait lui faire plus que plaisir que d’entendre cela, c’était si sincère et si beau. La jeune femme se blottie dans les bras de l’homme qu’elle aimait. Elle était tellement bien avec lui.

« Je le sais et je n’en doute pas. » Murmura-t-elle. « J’espère que cette foutue Margareth aura compris la leçon, je n’aime pas user de la violence mais avec ce genre de personne, il n’y a que ça qui marche, même si là j’en doute, elle est trop butée. »

Puis arriva la question fatidique, son amour lui demanda ce qu’Arthur avait pu commettre comme méfait cette nuit. Georgiana se pinça les lèvres, elle ne souhaitait pas vraiment le dire, mais il le fallait bien, la jeune femme avait toujours voulu être sincère avec l’homme et cela à n’importe quel prix.

« Il a tenté une approche, en profitant de l’obscurité. Ça ne m’étonne pas de lui, mais j’aurais préféré ne pas le rencontrer face à face aussi tôt. » Commença-t-elle. « Au moins, ça m’a permis de savoir que tant qu’il sera à bord, je ne serais jamais en paix. Mais ne parlons plus de cela pour ce soir. » Elle marqua une légère pause, en hésitant à propos de la requête qu’elle voulait présenter à l’homme. « Est-ce que je peux dormir chez toi ce soir, je n’ai pas envie de retourner chez les troisièmes classes ce soir. » Termina-t-elle d’une voix timide.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 5 Avr - 16:22

    J'avais réussi à vaincre ma timidité et à dire des choses sensées me concernant à propos de ce qu'il venait de se produire. Je n'avais pas tuer cette femme, pourquoi l'aurais-je fais ? Je ne suis pas la réincarnation d'un démon contrairement à certains dans cette pièce. J'avais entendu beaucoup de choses, à propos de certaines personnes qui soit disant aimaient tués. Je ne faisais pas partie de ces personnes là, j'étais tellement timide en temps normal que j'avais bien souvent du mal à parler même parfois, alors faire un acte aussi ignoble ne pouvait pas me correspondre. Pourtant certains et certaines le pensaient, mais je leur disais la vérité pourquoi ne me croyaient-ils pas bon sang ? Il y a des choses qui ne s'expliquent pas, et cet acte là ne s'expliquait pas. Pourquoi avait-on voulu me faire porter le chapeau ? C'était surtout cela que je ne comprenais pas le moins du monde, pourquoi moi ? Il fallait bien un bouc émissaire, et en parfaite cruche que j'étais, je devais être facile à berner, sauf que non, je ne porterais pas le chapeau pour ceci, oh non. Si j'étais rancunière et d'humeur à la vengeance je dirais que celui qui m'a fait ça le payerait très cher, mais ce n'était pas pour moi ce genre d'action. Je ne savais même pas qui cela pouvait être, je ne devais même pas connaître la personne qui avait osé faire ça. Le Capitaine pouvait-il être derrière tout cela ? C'était bien possible, mais je n'en savais rien. C'est malheureux mais à chaque évènement de groupe, il se passe quelques choses de plus ou moins grave. La dernière fois, il y avait eu des passagers qui étaient tombés à l'eau, cette fois, il y avait une morte à mes pieds. Qu'est ce que ce serait la prochaine fois ? Le bateau allait peut être explosé ou une partie de celui-ci, que sais-je ? En tout cas, Peter était à mes côtés avec quelques autres personnes, je n'étais pas complètement seule devant cette épreuve, peut être l'une des plus grande que j'avais eu à subir sur le navire. Il y avait quelques rumeurs à mon sujet vous savez, mais rien qui ne me touche vraiment, il y avait des rumeurs sur un peu tout le monde à vrai dire, je n'étais pas la seule touchée. J'avais du sang sur les mains et ça ne me plaisait pas vraiment. Esther, elle s'appelait Esther me semble-t-il, je ne la connaissais pas plus que ça, je savais qu'elle était de la même classe que moi m'apporta alors une vasque remplie d'eau me disant que ceci était pour me laver les mains. Elle me dit que je me sentirais mieux après cela, elle semblait s'y connaître alors je lui faisais confiance. Après m'être défendue verbalement, j'ôtais donc ce sang impur de mes mains et de mes avant-bras, faisant un petit sourire de remerciement à celle qui me l'avait apportée. Ma bouche s'était à nouveau refermée sur elle-même, comme si mon élan de courage de me défendre toute seule était dès à présent terminé. J'avais réussi à aller au delà de mes limites c'était tellement rare que je le puisse, sans doute étais-je sur la voie de la rédemption intérieure, je ne savais pas trop, j'arrivais petit à petit à vaincre ce chagrin, à être un peu plus souriante, à être un peu optimiste, à être un peu moins timide. J'avais été dévastée par la salle des désirs, mais depuis ce jour là, je remontais la pente raide de façon lente, mais certaine. Jusqu'à quand continuerais-je d'avancer ? Je ne savais pas tellement, je devais profiter de tout cela pour continuer d'avancer et ce n'est pas les évènements de ce soir me concernant qui m'en empêcherait.

    Puis un homme que je ne connaissais pas arriva, il semblerait que ce soit le commissaire de bord. Ce rôle là existait sur le Titanic ? J'en étais la première étonnée, mais au moins s'il arrivait c'était la fin de ce bazar autour de ma personne et de cette pauvre femme qui se réveillerait demain matin sans rien comprendre sans doute. Il faudrait que j'aille la voir peut être pour m'excuser de ne pas avoir pu l'aider ce soir. L'homme ordonna alors à deux stewards d'emporter le corps pour que plus personne ne le voit. Ils l'emmenaient à sa cabine et devraient veiller jusqu'à son réveil, sans doute pour lui expliquer la situation qu'elle venait de vivre, je ne savais pas trop, j'aurais presque voulue les escorter. Ce n'était pas ma faute, mais pourtant, je m'en voulais terriblement. J'étais comme ça, trop bonne sans doute dirons certains, trop naïve dirons d'autres mais je ne pouvais pas changer cela. L'homme prit alors la parole apportant des conclusions constructives, me lavant de tous soupçons. Je n'étais pas la meurtrière mais le ou la coupable se trouvait parmi nous, bien sage dans la foule. Je ne pus m'empêcher de penser à ces soit disant personnes qui avaient déjà tuées sur le navire. Avaient-ils agit ce soir pour me faire porter le chapeau ? Je ne savais pas, mais bizarrement, je n'avais pas envie de savoir, c'était aussi simple que cela. Ma curiosité n'était même pas piqué à vif, je voulais oublier et parler de cette soirée avec des amis, Alfred avait peut être vue la scène, il saurait me réconforter quoiqu'il advienne. Pour certains, je resterais la coupable, j'en étais presque certaines, mais que voulez-vous, tout le monde n'a pas le bon jugement et une fois qu'ils sont persuadés d'une réponse, même si elle est fausse, et bien il est difficile de leur faire changer d'avis. Sans plus attendre donc, je quittais la pièce comme bon nombre de passagers, la tempête au dehors semblait se calmer petit à petit. Je ne sais pas si j'arriverais à dormir à nouveau pour cette nuit avec ce qu'il venait de se produire, je me connaissais, j'allais penser et repenser à ce qu'il s'était passé, comment tout ceci aurait pu se passer autrement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 5 Avr - 19:08


Un an jour pour jour.




Restaurant des premières classes ♦ 15 avril 1913
Elle ne la connaissait pas et pourtant Esther venait en aide à cette jeune femme que tous semblaient voir comme une meurtrière, enfin pas tous, mais de nombreux passagers à bord. La situation de Sacha Masters était tout de même pas si critique que cela, puisqu’elle avait de nombreux amis qui la soutenaient, Esther se demandait si c’était elle à sa place, aurait-elle autant de personne pour la soutenir. En effet, elle ne connaissait pas grand monde à bord du Titanic et cela allait de mal en pis au fil du temps, même si elle faisait de nouvelles connaissances. La seconde classe était une femme discrète et cela personne ne pourrait le nier. Qui a un jour entendu parler d’Esther Delmas ? Peut-être vous, mais cela parce que vous aviez entendu une rumeur à propos de son amnésie, mais c’est tout. Personne ne pouvait connaître réellement cette jeune française, pas même elle, puisqu’elle n’avait plus de mémoire. Sacha accepta gentiment de se laver les mains et dans son regard, la seconde classe put voir que c’était un réel soulagement de se séparer de tout ce sang. C’était banal, mais la jeune femme le ressentait comme ça, qui serait heureux d’avoir du sang plein les mains. Une fois la chose faite, Sacha la remercia d’un sourire pour son geste et Esther emporte plus loin la vasque avec l’eau qui était désormais rougeâtre. La jeune femme posa le tout sur une table et resta en retrait de la scène, elle-même ne voudrait pas être pour tous un objet de foire. Assise sur une chaise, elle vit le commissaire arriver, choqué par la situation qui s’était dégénérée aussi vite. Un cadavre, des passagers qui jouaient aux détectives en cherchant des indices. L’homme examina la scène, lui-même à la recherche d’élément pour pouvoir éclaircir la situation. Tout d’abord, après avoir analysé la scène, il demanda à ce qu’on transporte la victime dans sa cabine et qu’on resta à ses côtés jusqu’à son réveil. C’était une bonne chose, en se réveillant la jeune femme serait probablement effrayée, cela ne devait pas être agréable de mourir ainsi. En ce qui concernait Sacha Masters, l’homme la déclara innocente, surtout qu’elle n’avait pas de sang sur sa robe, c’était rassurant et la seconde classe devait probablement être soulagée. Mais ce qui alerta Esther et qui confirma ce qu’elle pensait, le meurtrier était ici, ce qui perturbait la jeune femme, c’était que ce n’était pas la première fois qu’il y avait eu meurtre sur ce paquebot, à croire qu’une personne assoiffée de sang avant l’intention de s’amuser avec leurs nerfs. Puis, la jeune femme écouta les conseils du commissaire de bord et quitta l’endroit. La seconde classe se rendit dans sa cabine, la fermant à double tour, et ce fut sur l’image d’une morte qu’elle s’endormit, pour un sommeil qui ne serait en rien paisible.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Dim 7 Avr - 11:20

Event 6 : La tempête



- Il a tenté une approche, en profitant de l’obscurité. Ça ne m’étonne pas de lui, mais j’aurais préféré ne pas le rencontrer face à face aussi tôt, répondit-elle

Joseph non plus n'était pas étonné de ce comportement. Ce lâche... Il devait déjà avoir quitté les lieux et avoir rejoint sa cabine à l'heure qu'il est, mais qu'il se prépare à leur prochaine rencontre, car elle serait violente. Joseph n'était pas un homme violent de nature, seulement, s'il y a avait une chose qu'il ne pouvait tolérer, c'était qu'on s'en prenne à Georgiana. Comme elle l'avait dit, avec certaines personnes, comme Margareth ou Arthur, les ennemis de leur idylle, seule la violence fonctionne. Il l'utiliserait donc sans hésitation la prochaine fois qu'il croiserait Arthur Midlow. C'était un homme d'apparence forte, mais Joseph ne le craignait pas. Finis les manières de gentleman. Il ne rêvait plus que de le voir s'excuser à genoux et promettre qu'il les laisserait tranquille.

-Au moins, ça m’a permis de savoir que tant qu’il sera à bord, je ne serais jamais en paix. Mais ne parlons plus de cela pour ce soir.  Elle marqua une légère pause. Est-ce que je peux dormir chez toi ce soir, je n’ai pas envie de retourner chez les troisièmes classes ce soir , demanda-t-elle timidement.

- Georgiana...Tu seras en paix tant que tu seras à mes côtés. Tant que tu seras en ma présence, personne, pas même ce lâche d'Arthur, ne pourra te faire de mal. Je te le promets, répondit il avec sérieux et sincérité. D'ailleurs, c'est étrange que tu me demandes cela, parce que je voulais justement te proposer de venir emménager dans mon appartement. Tu sais...Je ne suis pas rassuré à l'idée de te savoir ailleurs, sans moi, depuis qu'il est à bord. Et je le suis encore moins vu ce qui c'est passé ce soir...Et puis, j'aimerais que nous soyons plus souvent ensemble, tout les deux, ajouta-t-il, lui adressant un sourire. Alors...Tu es d'accord ?

Joseph espérait qu'elle accepterait sa proposition. Il ne voulait pas la forcer, mais au fond, il savait qu'il aurait bien trop de mal à la laisser vivre en troisième classe, alors qu'Arthur s'y trouvait aussi. Cela ne le rassurait pas du tout. Déjà, car il craignait pour sa sécurité. Tant qu'elle était à ses côtés, comme il lui avait dit, elle ne risquait rien car il était là pour la protéger. Mais lorsqu'il n'était pas avec elle, et ils en avaient eu la preuve ce soir, elle était en danger. Si Georgiana vivait avec lui, Margareth ne pourrait plus, elle non plus, venir frapper à sa porte pour tenter de le séduire. Emménager ensemble repousserait donc leur ennemis communs qui seraient bien obligé d'admettre que leur relation était sérieuse. Et cela aussi, c'était important pour Joseph. Il voulait qu'Arhur Midlow voit qu'entre lui et Georgiana, c'était sérieux. Qu'il l'avait définitivement perdue, et qu'elle était maintenant sous sa protection. Et finalement, bien sur, il désirait lui même que leur relation prenne une tournure plus sérieuse. Cela commençait à être pesant de la voir uniquement quelques heures par jour, puis de retourner dans son appartement seul. Il voulait qu'elle fasse partie intégrante de sa vie, il voulait qu'elle le soit le plus souvent possible à ses côtés, comme si ils étaient mariés. Et il espérait de tout cœur qu'elle partage cette vision des choses.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Dim 7 Avr - 13:00


Un an jour pour jour.




Restaurant des premières classes ♦ 15 avril 1913
Jack, Arthur, Joseph, trois hommes qui avaient fait ou faisaient partie intégrante de sa vie et qui était réunie à bord de ce navire. Même si son histoire avec Jack était depuis très longtemps terminée, Arthur était toujours là, plus menaçant que jamais attendant qu’une chose, la bonne occasion pour lui faire du mal. Georgiana le savait, l’homme devait être malade de la savoir avec un autre homme, son ancien fiancé avait toujours été jaloux et beaucoup trop possessif et la troisième classe redoutait qu’il s’en prenne à Joseph. Le protéger du mal incarné voilà ce qu’elle voulait, mais elle ne pourrait pas le faire, il lui faudrait renoncer à l’homme qu’elle aimait, ce qu’elle ne supporterait pas. Egoïste, elle l’était peut-être, mais en entendant les mots de Joseph, elle savait que c’était la meilleure solution, peut-être qu’en vivant un peu plus leur histoire Arthur ne se ferait peut-être une idée, mais cela elle en doutait fortement. La jeune femme ne s’attendait certainement pas à la fin de cette soirée, à ce que Joseph lui demanda d’emménager avec elle. Prise entre deux feux, la danseuse savait que si elle faisait cela, elle attiserait la colère de Bridget et encore plus celle d’Arthur. Mais que faire ? Il était vrai qu’en première classe elle serait bien plus en sécurité, loin de son ancien fiancé et de ses méfaits elle ne serait plus une cible. Cependant, il y avait Bridget et sa vie en troisième classe, elle adorait ces dortoirs qui n’étaient en rien luxueux, l’ambiance qui y régnait et la liberté, mais voilà, Joseph était l’homme qu’elle aimait et pour pouvoir vivre leur histoire, elle savait qu’elle devrait faire des concessions. Elle se doutait bien que l’homme ne quitterait pas la première classe pour la promiscuité de la troisième, c’était normal, même Georgiana ne ferait jamais ce choix. Elle hésitait, que devait-elle faire. Protéger son amitié avec Bridget et vivre avec la peur dans le dos chaque jour ou bien Joseph et la sécurité. Egoïste, pour elle le second choix était le meilleur, mais comment allait-elle l’annoncer à son ami. Elle ne voulait certainement pas perdre Bridget, elle était sa meilleure amie, elle était comme une sœur pour elle, mais devait-elle renoncer à tout par amitié ? Surtout que son amie n’arrivait pas à se mettre en tête que Joseph était un homme de bien. Certes, il avait un passé sulfureux, mais elle ne devait pas lui en tenir rigueur, même elle n’avait pas eu le meilleur des comportements durant sa courte vie. Elle pensait à cet appartement, luxueux, beau, mais c’était aussi là qu’avait vécu sa femme Helen, épouse qui par un miracle n’était pas venu à bord avec les autres revenants. Cela lui semblait étrange, elle avait l’impression de lui prendre sa place, même si le cœur de Joseph lui appartenait depuis maintenant un an.

« Cette proposition me prend de cours, j’ai peur de perdre ma meilleure amie, avec tout cela, Bridget est comme une sœur pour moi, mais j’accepte, je ne peux pas me séparer de toi, ni vivre dans l’ombre d’Arthur. Je ne veux pas qu’un jour on te réveille pour t’apprendre que cet homme m’a fait du mal. Donc oui j’accepte. » Disait-elle tout en se blottissant contre l’homme qu’elle aimait.

La suite ne serait pas des plus simples, il faudrait parler à Bridget, mais aussi à Mark, qui sont tous les deux des détracteurs de Joseph. Elle craignait que son choix ne lui fasse perdre à tout jamais ces deux amis, ceux qui l’avaient soutenu depuis le début du naufrage.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Mar 9 Avr - 19:22

Du poison. Des cris. Un poignard. Un terrible regard. Du sang. Et puis la mort. Une mort qui venait racheter celle de deux êtres qui auraient mérité de vivre, et surtout de vivre une fin heureuse. Comment tout cela aurait-il pu se passer si le comte n'était pas arrivé ce soir-là ? S'il n'avait pas surpris la supercherie ? Ils seraient partis tous les trois, sa mère, le poète et Héloïse. Ils auraient pu vivre ensembles, heureux, telle une vraie famille. Sa mère l'aimait, le poète l'aimait et la petite fille les aimait aussi. Mais le terrible destin en avait choisi autrement et voilà qu'ils étaient morts tous les deux, elle-même forcée de vivre auprès d'un monstre qui lui avait tout volé en l'espace d'une nuit. Que n'aurait-elle pas donné pour que le cours des choses soient différents.

Tout comme pour Jack. Comment avaient-ils pu en arriver là ? A s'aimer et à se haïr à la fois. A vouloir être ensemble et pourtant à s'éviter constamment. Héloïse aurait tellement souhaité que les choses fussent plus simples. Si seulement il n'y avait pas eu cette satané Lydia ! Personne n'aurait alors su pour sa réelle identité. Certes, Jack et Héloïse seraient morts entre les mains du truand mais au moins, ils seraient ensembles dans la mort. Il n'y aurait plus le poids de toutes les erreurs qu'ils avaient commise qui les sépareraient.

Héloïse pensait à tout cela en observant Sasha. La douce Sasha qui n'avait rien d'une meurtrière et qui défendait ardemment son innocence, tout comme la blonde et tous les gens qui s'étaient attroupées autour d'elle, tel un bouclier humain. Les passagers qui croyaient en sa culpabilité étaient bien bêtes. Héloïse avait eu l'occasion de voir des meurtriers et il y avait un éclat bien caractéristique dans le regard qui définissait qu'ils avaient commis un crime. Ce n'était pas le cas de la seconde classe et la blonde n'en démordait pas.

Heureusement, un commissaire arrivait là, attestant de l'innocence de la jeune femme. Héloïse en fut immédiatement soulagée. Cela ferait taire les langues de vipère qui se trouvaient là. Ils devaient se sentir bien idiots désormais. A cette annonce, la blonde darda un regard condescendant aux personnes qui avaient douté de son innocence, puis s'était tournée vers Elisabeth qui avait aussi défendu Sacha avec elle. Elle la gratifia d'un nouveau sourire. Un sourire soulagé et vainqueur. Sacha avait gagné la partie et elle s'épargnait bien des peines. Héloïse savait quel était le terrible poids des soupçons sur les épaules d'une personne. Cela avait déjà été dure quand c'était vrai, mais si en plus on est innocent, il y a de quoi rendre fou. Et puis sur ce paquebot fantôme, nul moyen de s'échapper des regards et des jugements.

Une partie de l'affaire était donc plus ou moins close, même si un tueur rôdait tout de même toujours parmi eux. Le commissaire les invita ensuite à regagner leurs cabines.

Héloïse songea immédiatement à Jack. Elle le chercha du regard dans l'immense foule mais le trouva pas. Elle le fit soudain arriver. Elle fit mine de partir à sa rencontre mais il rejoignait déjà sa sœur qui se trouvait déjà devant la porte. Elle stoppa son geste et le regarda partir sans un mot. Juste avant, elle croisa son regard qui la laissa sans mot. Elle resta quelques instants immobile, s'abîmant dans la contemplation de l'endroit où il avait disparu avant que quelqu'un la pousse pour qu'elle sorte. N'ayant plus la force de penser ou même de se battre après toutes les émotions de la soirée, elle regagna sa cabine et s'endormit en posant la tête sur l'oreiller.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 12 Avr - 18:50

J’étais vexée et indignée par le comportement de Georgiana pourquoi restait-elle avec lui ? Il ne savait même pas supporter ces besoins naturels avec Margareth ! Même si c’était de la faute de la blonde, c’était un homme ! Il était faible voilà ce que cela montrer ! Un faible qui se faisait maitriser par la gente féminine. Georgiana aurait du le laisser mariner, et le bouder le temps qu’il comprenne qu’on avait besoin de lui ici. J’avais du mal à admettre les gens qui me contredisaient surtout lorsque c’était en faveur de Joseph que je ne pouvais pas me voir en peinture. Mais que faisait-elle avec lui, sérieusement… Il fallait mener les hommes à la baguette, avec une carotte pour les faire avancer. J’étais certaine que Georgiana allait s’excuser. Je tournais les talons, et partit m’isoler dans un coin pour me calmer avant de véritablement faire un meurtre. Joseph était une menace pour l’amitié que je portais à Georgiana, et être séparées par un homme serait le comble ! Je partis sans un mot, j’étais vraiment furieuse contre tous. Mark essaya de me suivre, mais il reçut mes foudres et stoppa net son entreprise. Ce n’était pas la peine de venir me parler, je retournais dans ma cabine, seule avec mes démons. J’étais en colère, et en cet instant précis, je me sentais seule. Mark était bien gentil, et Georgiana était une inconsciente. Qu’elle ne vienne pas pleurer si un jour Joseph lui brise le cœur ! Je l’aurais prévenu qu’il faut se méfier des hommes, je n’avais aucune confiance en lui. Cette Margareth, autant il n’était pas tout blanc dans cette histoire lui non plus. Il allait me prendre ma meilleure amie, et cela je ne pouvais pas le permettre. Je ne supporterais pas de la perdre alors que j’avais trouvé en elle, une sœur de cœur, une meilleure amie. Cela dit, on était souvent déçus par les gens à qui l’on tient, on essaie de faire le bien et souvent on se prend un jet de pierres plutôt que des remerciements. C’était toujours comme cela. On essaie d’être gentils, et rien en retour. J’allais souffrir, cela commençait. Joseph prenait trop de place dans l’amitié que je portais à Georgiana. Il était l’homme à abattre, et je le supportais de moins en moins. Ce soir, j’avais le moral dans les chaussettes. Je pris une bonne bouteille en passant au bar, et j’allais m’enfermer dans ma cabine. J’étais tellement triste que Georgiana m’est contredite, notre principale source de dispute était Joseph ! Je ne pouvais tolérer cela, je me sentais délaisser et abandonner. J’essayais de la protéger, mais j’avais l’impression qu’elle, elle, ne faisait rien pour moi. Je maudissais ce Mr. Earnshaw ! S’il s’avisait à faire du mal à Georgiana comme il l’avait fait ce soir, je le ferais souffrir deux fois plus. Un homme, s’il l’aimait vraiment, se devait être là. Joseph devait faire ses preuves envers moi, même si Georgiana n’attendait pas mon consentement. Cela me brisais rien que de pensais que mes conseils étaient vains, et non écoutés. Pour le moment, Joseph était à moins de zéro sur une échelle de zéro à vingt. C’était loin d’être gagné, et il ne faisait rien pour arranger les choses à mon égard et je ne comptais pas faire un quelconque effort de mon côté.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    Ven 12 Avr - 21:07

Ann eut un soulagement certain quand Mary vint prendre la défense de la jeune femme blonde -Sacha Masters, comme elle l'apprit bientôt-, certes, c'était là un spectacle qu'elle aurait préféré épargner à Mary, mais elle se sentait moins seule, d'autant que Héloïse et Elisabeth étaient bien en verve pour défendre l'accusée. Ann avait l'habitude d'être seule contre bien d'autres, mais c'était toujours agréable d'être soutenu.

Elle ne put qu'opiner aux arguments de sa chère Mary pour disculper Sacha. Et puis Peter Somerset s'avança, accusa directement la vieille Comtesse qui s'était montrée fort désagréable en début de soirée. L'honorable vieille dame se défendit fort bien, nota Ann, elle avoua avoir voulu... Militer pour le droit de vote des femmes ? Elle ? Ann-Elizabeth eut un rire incrédule. Mais bien vite, elle oublia son étonnement pour intervenir une fois encore :


"Lady Abbot a raison, restons calmes. Ce n'est sans doute pas le moment de nous disputer entre nous. Le véritable ennemi est parmi nous, mais je doute fort que ce soit Mrs Masters ou Madame ici présente."

L'arrivée du commissaire de bord sembla calmer les esprits, même ceux des plus agités. Il assurait que tout irait bien, qu'ils devaient retourner dans leurs cabines, que l'enquête allait continuer. Dieu merci, il ne semblait pas croire Sacha coupable.

Ann se sentit soudain infiniment lasse, comme si la dernière heure l'avait vidée de toute énergie. La peur, l'horreur, l'incompréhension l'avaient vidée de ses ressources. Elle n'eut soudain qu'une envie, regagner sa cabine et aller se coucher, dormir profondément pendant dix longues heures et oublier cette soirée épouvantable, se réveiller l'esprit apaisé et prendre son petit déjeuner en compagnie de Victoria le lendemain...

Victoria ! Seigneur Dieu, Victoria avait assisté à toute la scène ! Victoria, si douce et fragile, si sensible, avait assisté à cette mort atroce ! Et elle qui n'avait même pas été là pour la protéger ! Rapide comme l'éclair, elle rejoignit sa soeur au moment où Mary quittait la pièce avec Bella et Alice.

Sa soeur était là, au milieu de l'assemblée, debout, mince et pâle comme un fantôme.


"Ma chérie ! Tu vas bien ?
- Oui... Oui, ça va, merci."

Protectrice, Ann-Elizabeth prit sa chère soeur tant aimée dans ses bras, lui embrassa les cheveux.

"Viens, quittons cet endroit maudit. Rentrons chez nous."

Elle saisit la taille de Victoria et doucement, la guida vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.    

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENEMENT n°6 ♦ La Tempête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» [TopikaMétéo] La tempête...
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» Tempête de Feuilles au pays des merveilles... (LIBRE)
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ ::  :: Pont B :: Restaurant des 1ères Classes-