AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 VERITE CACHEE ♣ après le bal masqué [avec Joseph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: VERITE CACHEE ♣ après le bal masqué [avec Joseph]   Dim 23 Déc - 14:15


Vérité cachée

« Priez pour nous pauvre pêcheur. »


Après le bal masqué ♦ mars 1913
Frapper le Capitaine n’était probablement pas la meilleure des idées et pourtant, Georgiana se sentait soulagée par ce geste, depuis le temps qu’elle avait envie de le faire. Toute les horreurs que cet homme avait commis étaient bien trop monstrueuses, et personne ne réagissait. La jeune femme ne comprenait pas cela, pourquoi tous étaient inactifs alors que l’homme les menaçait à la moindre occasion ? Plus elle y pensait, plus elle se disait que tout cela était bien trop impossible, l’inactivité des passagers ne devaient que résulter d’un sortilège ou une chose qui les empêchait de réagir. C’était bien trop fou, mais pouvait répondre à ses questions. Par contre, jamais Georgie n’avait cru au fantastique et encore moins à la sorcellerie, mais depuis qu’elle était à bord, le brune rejetait toutes ses bonnes vieilles convictions, qu’elle avait apprises durant son enfance. La jeune femme commençait même à oublier la religion qui la berçait depuis l’enfance. Comment croire en Dieu dans un tel monde ? Depuis le naufrage, elle n’avait pas assisté à de cérémonies religieuses, peut-être que cela lui faisait défaut. Son âme était tellement tourmentée, ces derniers temps.
Alors qu’elle pleurait de désespoir, des bras vinrent l’entourer. L’étreinte était douce, réconfortante, protectrice, c’était celle de Joseph. Décidément, il était toujours là pour elle, à chaque moment et cela rassurée beaucoup l’anglaise qui avait tant souffert de l’amour. Sa main continuait à lui faire mal, mais elle connaissait ce genre de douleurs, ça finirait par passer après quelques jours et aussi une bonne dose de glace. Georgiana avait déjà vu souvent ses frères revenir avec des bleus, et dans ces moments-là, sa mère avait toujours été une bonne infirmière. Cette étreinte enlevait toutes les peines de la jeune femme qui se sentait protégée comme jamais depuis le naufrage. Joseph était de toute évidence, un homme doux et bon. Un doux silence s’installa entre le couple, mais après quelques temps de ce délicieux traitement, l’homme s’excusa auprès de la femme qu’il aimait, puis il lui demanda si elle se portait bien. Un léger sourire fleurit sur les lèvres de la belle troisième classe.

« Vous n’avez pas à vous excuser, tous ces maux viennent du Capitaine. Disait-elle. Je vais bien Joseph, ne vous inquiétez pas, j’ai l’habitude de tout cela. Répondit la jeune femme tout en montrant son point encore endolori. »

Georgiana aurait aimé que l’homme n’assiste pas à un tel spectacle, après tout dans la bonne société, aucunes jeunes femmes ne se battaient. Elle avait honte, mais en même temps, elle se disait que c’était son monde, elle n’avait pas l’intention de changer, après tout, Joseph l’avait pris comme cela, sans artifice et bonnes manières. Alors que Joseph lui donnait un baiser sur la joue, il lui promit que plus jamais le Capitaine ne la ferait souffrir, qu’il la protégerait. Georgie renforça son étreinte, son cœur battait à la chamade, elle était si heureuse. Mais il y eut un instant, où il lui posa la question fatidique, il lui demanda ce que le Capitaine avait pu lui faire. Fallait-il qu’elle le dise, pour mieux soulager son âme et enfin se confier ou bien le laisser dans l’oubli ? Après quelques secondes d’hésitation, la jeune femme se décida et avoua tout à l’homme qu’elle aimait.

« J’étais dans la salle des désirs quand Isobel est morte. J’ai tout vu et… Répondit-elle avant que quelques larmes que ne mettent à longer ses joues. Et… j’ai appris que mon père était mort, par ma faute. »

Elle se pinça les lèvres et essuya brusquement ses joues, elle ne voulait pas pleurer et encore moins se laisser à nouveau abattre devant Joseph, elle ne voulait pas paraître pour une fille faible.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  



Dernière édition par L. Georgiana O'Hara le Dim 7 Avr - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: VERITE CACHEE ♣ après le bal masqué [avec Joseph]   Ven 4 Jan - 10:44

△ everleigh


- Vous n’avez pas à vous excuser, tous ces maux viennent du Capitaine. Disait-elle. Je vais bien Joseph, ne vous inquiétez pas, j’ai l’habitude de tout cela, répondit elle lui laissant voir son poignet endolori.

- Mes excuses sont justifiées. Si je ne vous avez pas emmené sur le pont, vous n'auriez pas assisté à ce spectacle déprimant..., répondit-il.
Il regarda son poignet. Évidemment, il ne pouvait pas faire grand chose. Ce n'était pas comme une coupure ou une éraflure, ça ne se soignait pas. La douleur était due au choc et tout ce qu'il y avait à faire, c'était d'attendre que cela passe. Mais à première vue, il ne pensait pas que le choc aie été assez fort pour qu'elle se soit cassée quelque chose, heureusement.
- Je pense que vous n'avez rien de grave. D'ici une demie-heure vous ne devriez déjà plus rien sentir., dit il lui adressant un léger sourire qui se voulait être rassurant.

Après quelques secondes d'hésitations, Georgiana finit par répondre à la question hésitante de Joseph, lui avouant la raison principale de sa haine pour le capitaine.

- J’étais dans la salle des désirs quand Isobel est morte. J’ai tout vu et… dit elle.  Et… j’ai appris que mon père était mort, par ma faute.

Joseph avait entendu parler de cette « Isobel », même si il ne la connaissait pas. Les rumeurs disait que cette femme était morte, morte pour de bon. Une jolie jeune blonde. C'est tout ce qu'il savait. On ne lui en avait pas dit plus à son sujet, ni au sujet de sa mort, et il ne s'était pas posé davantage de questions, puisqu'après tout ça ne le concernait pas. La suite de ce que Georgiana lui avoua l'intrigua davantage. Il était désolé d'apprendre le décès de son père, mais ne comprenait pas pourquoi elle disait que son père était mort par sa faute. Elle se sentait certainement coupable sans raison, uniquement parce que ce décès était survenu lorsqu'elle était absente. Et elle n'avait pas lieu de l'être évidemment...

- Quoi ? Mais enfin Georgiana, qu'est ce qui vous fait dire ça ? Peu importe ce qui s'est passé vous n'en êtes aucunement responsable ! Dit-il, l'étreignant pour la rassurer, ayant remarqué sa tristesse. Je suis désolé pour votre père...Je sais à quel point ça peut être difficile de perdre un être cher, ajouta-t-il.

Bien qu'il soit très étonné de l'annonce qu'elle venait de lui faire et qu'il désirait amplement connaître les détails de cet histoire, la première chose à faire rester de présenter ses condoléances. Il se tu un moment, la serrant dans ses bras.
Encore une fois, il trouvait que parfois, le silence valait mieux que les longs discours. Il laissa le silence trôner un moment dans la pièce. C'était un silence respectueux et bienveillant. Et il ne voulu pas briser ce silence en lui demandant à nouveau de lui en dire davantage sur ce qui c'était passé. Quand elle se sentirait prête pour continuer son récit, elle le ferait. En attendant, il ne dit rien. Respecter le silence de quelqu'un c'est respecter cette personne elle-même, dit-on parfois.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: VERITE CACHEE ♣ après le bal masqué [avec Joseph]   Sam 12 Jan - 20:06


Vérité cachée

« Priez pour nous pauvre pêcheur. »


Après le bal masqué ♦ mars 1913
Dire la vérité à Joseph avait été difficile pour la jeune femme et pourtant, elle se sentait soulagé, au moins, elle allait partager ses maux et son fardeau à quelqu’un. Frapper le Capitaine n’était peut-être pas la meilleure des solutions, mais au moins ce geste avait clarifié, beaucoup de choses, l’homme la dégouté et ainsi il le saurait lui-même. Georgiana courrait peut-être un danger, mais que pouvait-elle à faire, à bord du Titanic, son âme était déjà damnée et rien ni personne ne pourrait changer cela. Joseph justifia alors ses excuses, il s’en voulait de l’avoir conduit sur le pont. Pour la jeune femme, l’homme n’avait rien à se reprocher, de toute façon, la curiosité aurait fait fléchir ses barrières et elle serait finalement montée sur le pont.

« Joseph, je pense que dans tous les cas, j’aurai fini par me rendre sur ce pont, la curiosité est un vilain défaut, qu’il est dur de se défaire. » Disait-elle pour le rassurer.

Elle posa sa main sur celle de l’homme qu’elle aimait et il l’examina mieux, le poigné était un peu gonflé, mais comme il le disait, cela finirait par passer. De toute façon Georgiana avait déjà beaucoup torturé son corps tout au long de sa vie, que cela soit dans la vie courante, mais aussi avec la danse. Elle était habituée aux entorses et autres petites blessures, cela ne lui faisait d’ailleurs pratiquement plus rien. Cependant, la douleur qu’elle ressentait au fond de son cœur depuis plusieurs jours ne s’effaçait pas. Comment pouvait-elle se remettre des images qu’elle avait pu voir : cette tombe, sous la pluie, sa famille qui l’accuse et qui avait tellement raison. Au fond, elle avait toujours su que son père ne supporterait pas sa perte, or, elle n’avait jamais imaginé qu’elle disparaitrait ainsi. Jamais, elle n’aurait dû quitter sa famille pour Arthur, au lieu d’être aveuglé, elle aurait dû ouvrir les yeux et ne pas faire confiance, en ce beau parleur. Les hommes avaient vraiment le don pour berner les femmes. A une époque, Georgie aurait tout fait pour Arthur et elle l’avait fait, quitter sa famille pour lui, avait été sa limite. Elle n’arrêterait probablement jamais de sans vouloir d’être partie, elle qui aimait tant sa famille, même si c’était pour réaliser ses rêves, elle aurait très bien pu tout concrétiser à Londres, surtout grâce à son professeur, il aurait été toujours là pour elle. Arthur avait voulu l’éloigner de tout et il y était parvenu et du plus profond de son être Georgiana le détestait et elle était bien heureuse de le savoir mort. Cela lui soulageait la conscience.

« J’étais tout pour mon père, apprendre ma mort a dû lui briser le cœur. Ma seule consolation après mon passage dans cette salle des désirs a été de voir mes frères éliminer mon fiancé, c’est peut-être cruel, mais après tout ce qu’il m’a fait, c’est ce qu’il méritait. » Avoua-t-elle penaude.

Elle n’avait pas beaucoup parler à Joseph de son ancienne vie et surtout d’Arthur, elle avait évoqué un fiancé qui l’avait abandonné, mais pas plus, elle ne voulait surtout pas que l’homme qu’elle aimait pense à mal. De toute façon Arthur était désormais mort et enterré et bien loin d’eux tous. Cela rassuré la jeune femme qui plus jamais ne reverrait cet homme qui lui avait fait tant de mal. Dans les bras de Joseph, elle se sentait vivante comme jamais, elle n’avait même pas l’impression qu’elle était morte, seulement le fait que tous ne puissent quitter le paquebot rappelle à tous qu’ils étaient tous morts. Un jour peut-être qu’ils finiraient par mourir, mais pour le moment, elle ne souhaitait qu’une chose, vivre à nouveau ici et cela en compagnie de Joseph, même si pour cela, elle allait devoir affronter toutes les mauvaises langues.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: VERITE CACHEE ♣ après le bal masqué [avec Joseph]   

Revenir en haut Aller en bas
 

VERITE CACHEE ♣ après le bal masqué [avec Joseph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lézarder au soleil avec une amie, quoi de mieux? [Luna Lupinelli & Aliénore S. Marshall]
» Après tout, Gabriel rime avec angel | Gabriel
» Prob wifi après coupure de courant
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-