AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Ven 14 Déc - 10:57


I'm running around in circles


Et si le temps était véritablement figé, était-il en train de rêver ? Peut-être que finalement rien de tout cela n'était réel, peut être qu'il ouvrirait à nouveau ses yeux et se trouverait à la gauche de cette femme enroulée dans les draps auprès de lui... Peut-être, que cette petite fille serait là, et viendrait prendre dans ses bras un père si fragile... Et s'il avait rêvé tout cela, il ne voulait pas oublier tout ce dont en quoi il avait rêvé, c'était comme si pour la première fois il était libre de tout. Libre de penser, d'agir, de croire, de dire, de respirer... Que ressentirait-il lorsqu'il se réveillerait ? Déçu ? Lassé ? Ou songeur d'une autre vie ? Se détacherait-il enfin d'elle ou la laisserait-il l'empoisonner à nouveau ? Mais au fond de lui, il sentait que jamais plus il ne se réveillerait, que jamais plus il n'aurait à boire cette horrible boisson qu'est le thé, qu'il ne devrait plus attendre des heures dans cette chambre, qu'il ne serait plus obligé de faire tous les jours la même promenade... Il sentait aussi qu'il ne reverrait jamais les magnifiques yeux bleus de sa petite fille, il ne verrait plus jamais son adorable sourire et qu'il ne pourrait plus sentir ses petits bras autour de lui... Non, plus jamais... Il n'avait jamais mesuré son amour pour Mary, il n'y avait jamais songé, il ne s'y était jamais attardé. Elle était là, tous les jours c'était tout. Mais aujourd'hui, si sa femme ne lui manquait pas, il lui semblait qu'il aurait tout de même souhaité revoir les yeux bleus de cette petite fille, il ressentait ce qu'il n'avait jamais senti avant pour elle, il avait peur de l'oublier... Peur d'oublier comme elle était magnifique... Oui. Si Marvin pouvait se réveiller, il irait directement la voir pour être sur de s'imprimer son visage à jamais.

Il ouvrait lentement les yeux, il n'y avait pas un bruit, le silence était juste parfait. Ces instants qu'il aimait tant, le passage entre le monde du rêve et le monde réel, un silence pur et simple. Allongé dans ce grand lit où il était désormais seul, il sentait la douceur de la couverture contre sa peau, c'était comme s'il n'en avait jamais eu de si merveilleuse. Il tendait doucement la main et caressait du bout des doigts la soie de l'oreiller à coté de lui. Marvin était particulièrement calme, il fixait la couverture à coté de lui. Plate. C'était différent d'avant, il ne se souvenait plus de quoi exactement, mais quelque chose avait changé. Alors il se redressait doucement et ses yeux se posaient sur une photo sur la table de nuit. Il se penchait pour saisir le cadre, on pouvait y voir un couple de jeune marié, il lui semblait les avoir vus quelque part... Il se levait, le cadre en main, il déambulait jusqu'au grand miroir où son reflet apparaissait. Le cadre tombait au sol et la vitre se brisait, il se fixait puis posait ses iris bleus sur la photo au sol, c'était lui... Et... Meredith. Il se souvenait maintenant. Tel un enfant qui avait besoin de se rassurer de quelque chose, il se rendait dans la chambre de Mary, mais elle n'était pas là. Après avoir saccagé la chambre à la recherche de cette petite fille il se laissait tomber sur son petit lit et restait silencieux écoutant sa respiration brutale. Combien de temps était-il resté ici ? Il l'ignorait, cela n'avait pas la moindre importance, Marvin n'avait aucune notion du temps.

Il sortait enfin de la suite, ses yeux balayaient le couloir vide, il hésitait puis se lançait finalement. Un pas devant l'autre il se lançait sans but précis, allait-il une fois de plus se perdre sur cet immense paquebot ? Se ferait-il encore embringuer dans on ne sait quelle histoire ? Marvin ne se posait pas même la question. Il passait devant le salon d'hiver sans s'y attarder, puis devant le café blindé de demoiselles qui se mirent évidement à discuter au sujet de cet homme mystérieux qui venait de passer. Puis il passait devant le fumoir, l'odeur lui donnait presque envie de vomir, il était lui-même fumeur mais Marvin n'était pas homme de grande logique. Puis il s'arrêtait devant le salon de lecture entendant du bruit dans le grand salon, il se stoppait net, une respiration bruyante signalait le retour de l'air dans ses poumons après une assez longue apnée, c'était là le signe que sa journée avait belle et bien commencée. Phobie oppressante des autres, du monde, il sentait le besoin de fuir, d'être seul. Derrière la porte, tout semblait si silencieux, alors il l'ouvrait pour se réfugier dans ce salon de lecture il refermait délicatement la porte sentant que sa tête allait exploser, il se tournait vers la pièce et il fut effaré de voir que cet endroit était loin d'être vide. Mais tout le monde était silencieux, certains chuchotaient quelques secondes, mais c'était si calme. Marvin avançait silencieusement, il avait l'air d'un fantôme parmi les fantômes, certains le regardaient, il avait caché ses yeux magnifiques en les braquant vers le sol. Il sentait le poids de leur regard sur ses épaules, il sentait qu'on le dévisageait, son corps frêle tremblait d'émotions inexplicables. On le savait quelque peu associable, c'était bien pour cela qu'on ne l'approchait guère, personne ne l'approchait. Alors qu'ils s'étaient consolés les uns des autres, il était resté seul dans sa chambre à penser que l'on viendrait le sortir de sa sphère infernale...

Une violente secousse, il fermait les yeux sans avoir le moindre réflexe, pas même de rattraper cette jeune femme qu'il venait tout bonnement de bousculer. Il ouvrait les yeux et regardait cette jeune femme à terre l'air totalement absent avant de reprendre ses esprits, il lui attrapait le bras pour la relever puis posait un genoux à terre pour ramasser le livre de cette jolie blondinette, il l'observait de haut en bas ; faisant ainsi murmurer le salon à son égard ; on le traitait quelque peu de pervers. Mais Marvin était loin d'évaluer le potentiel de la jeune femme au lit, il était en train de se demander comment les femmes pouvaient se déplacer dans des robes pareilles. Il lui rendait alors son livre en posant son regard dans celui de la jeune femme « Excusez-moi Madame » Soufflait-il, malgré bon nombre de ses déficits il avait reçu une certaine éducation qui faisait qu'il avait d'assez bonne manière, mais elles étaient souvent bafouées par sa folie, sa tendance à s'attarder sur des détails inutiles la plus part du temps, il passait à sa droite pour se réfugier derrière une étagère de livres. Mais avant cela, il s'était tournée vers elle, l'observant de dos au grand scandale des autres lecteurs, il penchait légèrement la tête face aux lacets de sa robe ; comment faisaient-elle pour enfiler un truc pareil ? Puis il disparaissait.

Toute logique voudrait dire qu'il était ici avec la ferme intention de prendre un livre, mais il ne fit rien. Se dirigeant directement vers la fenêtre, sa main droite plaquée sur celle-ci, son regard azur se perdait sur la mer, l'eau défiler, mais il semblait qu'ils n'allaient nulle part. Il avait froid, si froid. Il s'enfermait doucement dans sphère où il semblait réussir à se protéger de tous.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mar 18 Déc - 16:49

    Aujourd'hui, j'avais envie de continuer la lecture du livre que j'avais commencer la dernière fois. Je ne sais pas pourquoi j'avais envie de lire, mais cela me détendait un peu. Oui, même si mon imagination avait du mal à sortir de sa torpeur, mon esprit était remplis d'idées de ces livres que je commençais à présent à lire régulièrement, comme si je pouvais faire évader mon esprit vers d'autres lieux. Pourtant, je restais là sur ce navire, je pleurais encore parfois, un peu moins souvent qu'au début cependant, une certaine progression dans ma détresse permanente. Il y avait eu Alfred, Ambre, ces livres que je lisais, j'évoluais vers quelques choses de plus lumineux. Est ce que cela allait duré ? Je n'en savais rien, mais je ne le pensais pas, j'avais toujours fait des hauts et des bas depuis que mon mari m'avait trompé, plus de bas que de hauts d'ailleurs. Ces derniers temps j'allais plutôt bien, j'étais dans ma première période où je me sentais assez bien sur ce navire, la première fois depuis bien longtemps d'ailleurs. C'était une aubaine, et j'allais essayé de continuer dans ce sens, en espérant que le Capitaine ne nous fasse pas de farces comme lors du bal masqué, cela m'avait déprimé, un petit peu plus que ces derniers temps, mais si je me posais des questions, si je commençais à rêver d'une autre vie possible, la fin de l'illusion m'avait fait me retourner à ma réalité, celle d'une non-vie éternelle sur ce navire. Existait-il seulement une possibilité de quitter ce navire pour reposait en paix ? J'avais entendu parler de cette porte blanche, mais personne que je connaisse ne semblait avoir tenter l'aventure, comme si finalement nous avions peur de perdre cette éternité que nous avions.

    Je me rendais donc à la bibliothèque des secondes classes pour reprendre mon livre afin de le lire dans ma cabine. Mais bizarrement, je me suis dit qu'un peu de compagnie ne me ferrait pas de mal. Pourquoi avais-je envie de compagnie ? Je ne le savais pas, ma solitude me suffisait habituellement. Pourtant, je me décidais à me rendre au salon de lecture du Pont A. Je m'y étais déjà rendu pour assister à une lecture collective. Apparemment cela s'organisait de temps en temps. Bref, je me rendais là-bas avec mon livre : Candide de Voltaire. Je l'avais commencer, mais je ne l'avais pas fini la dernière fois, ce serait l'occasion d'essayer de découvrir les sous entendu que le philosophe voulait dire. J'entrais donc dans la pièce. Alors que je commençais à regarder une place pour m'asseoir et lire simplement, un jeune homme me fonça dessus sans que je ne puisse vraiment réagir. Le choc ne fut pas si violent que cela mais il sembla nous sortir de nos rêves. L'homme avait alors fermé les yeux avant de les ouvrir à nouveau se relevant et m'aidant à me relever en s'excusant. Il me donna par la même occasion mon livre que j'avais lâché sur le sol dans le même laps de temps, un vrai gentleman. Pourtant, lorsqu'il m'avait regardé dans les yeux, j'avais ressentis comme une vision m'appartenant à l'intérieur, comme s'il avait une grande et profonde tristesse en lui, comme s'il y avait une sorte de vide en son for intérieur. Il s'était alors relever pour se rendre derrière moi au niveau d'une étagère de livre. Cet homme m'intriguait pourtant. Je ne le connaissais pas, du moins, il ne me disait rien mais j'avais l'impression que nous pourrions nous entendre, aussi bizarre que cela puisse paraître. Je me décidais alors d'aller à sa rencontre, comme pour essayer de faire connaissance. Il était là, la main posée sur la vitre, regard l'océan qui se trouvait à perte de vue.

    " Vous pensez qu'un jour nous nous arrêterons pour accoster ? "

    Je ne sais pas s'il m'avait entendu, s'il avait senti ma présence, à ces côtés, car il semblait avoir le regard complètement perdu sur l'eau qui était là, entourant le navire de part en part. Qui était-il vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mer 26 Déc - 16:54


I'm running around in circles


Les vagues, de l'eau, du bleu à perte de vue... Il finirait par en avoir le mal de mer, il n'y avait rien à l'horizon, pas l'once d'un espoir. Mais même s'ils arrivaient quelque part, qu'adviendra-il d'eux ? N'étaient-ils pas tous simplement morts ? Certes. Marvin avait tant rêvé de sa mort, il l'avait envisagé un grand nombre de fois, mais jamais il ne l'avait imaginé ainsi. Un long voyage sans but, certains disaient que ça n'était qu'une épreuve que dieu leur faisait subir, que dieu voulait faire payer les coupable de ce naufrage ; comment le savoir ? Ils ne pouvaient pas, ils devaient attendre, méditer leurs péchés et souffrir de vivre ici dans la mort. Pourtant Marvin ne se plaignait pas, il ne cherchait rien, il restait posé et attendait sagement ; vivant au mieux ses crises, vivant au mieux sa solitude nouvelle mais surtout sa liberté. C'était nouveau pour lui, il vivait ! L'eau roulait sous le bateau, claquant contre la coque qui fut violemment percée lors du naufrage, il lui semblait revivre à chaque instant ce moment terrible, la peur au plus profond de lui devant cette étendue d'eau. Pourquoi cette phobie ? Peut-être parce qu'il avait voulu fuir Meredith, peut-être que son corps avait répondu à son besoin de liberté, mais cette pulsion l'avait tué. Marvin ne voulait plus y penser, mais cela semblait impossible. Il n'arrivait pas à décrocher son regard de cette fenêtre, il se suppliait d'arrêter, mais cette torture ne cessait pas.

Une voix brisait soudainement le cycle de ses tourments, il clignait enfin des yeux. C'était électrisant comme sensation, c'était comme s'il se réveillait d'un long, d'un très long cauchemar dont il n'avait su échapper. Il était dans le fond tellement soulagé. Marvin tournait lentement la tête vers cette douce voix de la liberté, puis doucement décollait ses doigts de la vitre glacée pour se tournait vers cette inconnue pour de bon. Non, ce n'était pas tout à fait une inconnue, il l'avait croisé il y avait de cela quelques minutes, c'était la jeune femme qu'il avait bousculé, elle était très jolie. Blonde comme Meredith, mais cette inconnue avait les cheveux plus brillants que sa pauvre vieille femme, elle semblait triste, vraiment triste. Marvin ne saurait expliquer ce que cela lui faisait de se retrouver avec quelqu'un d'aussi triste, il ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi régnait-il tant de tristesse dans ce beau regard. Était-elle malheureuse d'être ici ? A bord d'un bateau fantôme qui voguait sur les flots pour l'éternité sans le moindre but ? Possible, la plupart des gens étaient tristes à cause de cette idée, mais il semblait qu'il y avait autre chose chez elle, il aurait voulu comprendre. Mais le monde dit « normal » lui avait toujours échappé, pourquoi les gens font ce qu'ils font ? Il n'en comprenait rien. Il était intelligent, savait parfaitement lire, écrire, compter. Il était capable de lire des lires toute une après midi sans passer en surchauffe, il pouvait rédiger un mémoire ou n'importe quelle autre travail littéraire, mais malgré qu'il sache compter, il n'arrivait pas à résoudre le moindre problème mathématique compliqué, et le genre humain était probablement le pire des problèmes. Il n'arrivait pas à raisonner de façon intelligible, il divaguait avec facilité vers de l'imaginaire, aucune logique. Personne ne comprenait son problème, il n'avait pas même conscience d'avoir un problème, il se savait cependant différent.

« Pour aller où ? » Répondait-il enfin. Cela dit, ce n'était pas forcement une réponse puisqu'il lui posait à son tour une question. Marvin lui adressait un léger sourire puis lui demandait d'une voix faible comme si quelqu'un était en train de les espionner, ou comme s'il avait l'intention de lui révéler un secret si énorme que cela risquerait de faire couler encore une fois le Titanic « Pourquoi vous êtes si triste ? Est-ce que quelqu'un vous veut du mal ? Je... » Il s'arrêtait là, il sentait qu'elle allait le prendre pour un fou s'il prononçait une phrase supplémentaire, il ne tenait pas à se faire enfermer dans une pièce pour l'éternité parce qu'il aurait effrayé une jeune femme de la haute. Il lui adressait encore un bien faible sourire en laissant son regard fuir sur les étagères blindées de livres divers et variés. Peut être allait-elle partir pensant tout simplement qu'il était fou à lier, ou peut-être allait-elle e question pour finalement arriver à la conclusion qu'il était fous à lier. A moins, qu'elle le comprennent et qu'elle arrive à l'idée qu'ils étaient fou à lier... Comment expliquer à un fou qu'il l'était alors qu'il n'en supportait pas l'idée ?

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mer 2 Jan - 22:14

    En peu de temps cet homme m'avait évoqué de nombreux sentiments contradictoire. Je l'avais croisé, enfin, il m'avait bousculé, s'excusant rapidement, un sentiment assez neutre sur le moment donc, pourtant, il m'intriguait fortement. Puis je l'avais suivi et il était là, comme perdu dans l'océan comme s'il n'était plus là mentalement, une sorte de fascination le possédant sur ce qu'il regardait. C'était si étrange, il avait ce regard, quelques choses que je n'avais encore jamais vraiment vu chez quelqu'un, comme s'il pouvait scruter l'horizon de façon totalement indéfinie, sans que cela ne le gêne, sa main étant pour lui son point de mire, ce point qui l'aidait à se concentrer. Mais je devais divaguer quand à l'interprétation de ces gestes. Il me faisait presque peur, mais à la fois, il me fascinait de par son regard perçant, un paradoxe que j'avais du mal à saisir. Je lui posais alors simplement une question qui me paraissait opportune vu sa posture vis à vis de l'océan. Espérait-il voir un bout de terre à travers cette fenêtre ? Ou bien, regardait-il simplement le reflet du vide de son âme à travers l'océan ? Peut être voulait-il simplement observer des baleines ou des dauphins en surface ? Peut être voulait-il faire une chose que je ne pouvais pas comprendre, c'était une possibilité. En tout cas, il me répondit de façon tout aussi fascinante. Il me fit un petit sourire.

    " Je ne sais pas, où est ce que vous voudriez aller ? "

    A la base, il aurait pu me dire que nous pourrions accoster à New York puisque cela était notre destination première, n'est ce pas ? Mais non, il me posait une autre question et je lui répondais pas une autre question à mon tour. Je me serais bien vue me rendre sur une île paradisiaque personnellement. Enfin, à la base, je ne devais me rendre nul part. D'ailleurs, sa deuxième question à peine chuchoter me fit revenir à la réalité. Pourquoi étais-je si triste ? Ces questions semblaient sortir de nul part, pourtant il m'avait bien cerné, il m'avait observé et il avait bien vu. Ces questions auraient pu être dites par un enfant, du moins leur tournure était pour ainsi dire enfantine, enfin, j'en avais cette impression. Pourtant, cet homme n'était pas un enfant, il avait même un physique avantageux, mais son comportement laissait présager quelques choses de finalement mauvais. Était-il fou ? Je ne le pensais, en tout cas, il y avait quelques choses en lui de différent !

    " Les choses sont plus compliquées que les apparences ne le laissent entendre. "

    Comment interpréterait-il cette réponse finalement assez vague mais qui répondait en partie à sa question ? Je ne savais pas trop à vrai dire. Je m'attendais à quelques choses de différent, quelques choses qu'une autre personne ne m'aurait pas dit. Je verrais bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Ven 4 Jan - 18:43


I'm running around in circles


Elle avait le regard doux et cela rassurait Marshall qui craignait en permanence qu'on lui veuille du mal, oui parce que si on ne lui voulait réellement aucun mal, pourquoi diable l'avait-on tué de la sorte ? Alors, il acceptait de rester avec elle, sa douce compagnie était loin d'être désagréable et elle était tout ce qu'il y avait de plus charmant au monde. Évidement, il répondait à sa question par une question qu'elle répondait elle-même à une question. Était-ce à son tour de poser une nouvelle question ? Il semblait réfléchir, choisir entre poser une question ou y répondre était devenu un dilemme sans précédent. « Moi je m'en fiche. Euh... Non, j'aimerais... Euuh... Ah oui, vous croyez que ça existe vraiment le Lilliput ? » Le compromis semblait pas mal, une réponse et une question. Pourquoi se torturer ? Il souriait faiblement, il avait l'air de tout ce qu'il y avait de plus sincère, en fait il l'était. Oui, qui n'aime pas les voyages de Gulliver après tout ?

Marvin observait cette blondinette face à lui, sa tristesse le troublait tout simplement. Oui, pourquoi était-elle si triste ? Il aurait voulu comprendre, c'était tellement profond... Il était peut-être fou et attardé sur certaines choses, il avait un excellent sens de l'observation. Marvin n'était pas un homme bavard, il était toujours resté particulièrement silencieux et n'avait pris la parole que lorsque Meredith l'invitait à le faire... Il avait été un époux tellement obéissant, il avait toujours tout fait selon sa volonté à elle, il avait pris son thé comme elle le voulait, il l'avait laissé coucher de droite et gauche sans jamais lui dire qu'il savait l'atroce vérité sur la mauvaise épouse qu'elle faisait, il avait fait tout ce qu'elle voulait tel un enfant, mais aujourd'hui elle n'était plus là pour lui interdire ceci ou cela, cette mort était comme une délivrance. Ils se regardaient et Marvin se demandait si elle le prenait pour un fou, probablement que oui. Tout le monde le prenait pour un fou, voila pourquoi il évitait de sortir de sa cabine jugeant le monde extérieur bien trop cruel avec lui. Il était venu discrètement écouter les chansons du soir chanté par cette diva dans la salle de réception, quand elle chantait la vie : il souriait, et quand elle chantait la mort : il sautait par-dessus bords. Parfois il osait se promener lui aussi pour explorer le Titanic, il se perdait plusieurs jours ne se rappelant plus du chemin, parfois il se trompait de cabine car il ne se souvenait plus de la sienne, et puis bien souvent il lisait. Mais tous les livres de sa cabine avaient déjà été parcourus et s'il n'y avait plus rien à lire, plus de musique à entendre, plus d'endroits à explorer, alors il vivait comme si Meredith était là. Alors non ! Il sortait à la bibliothèque, chercher d'autres livres, depuis quelque temps il tentait d'explorer d'autres endroits du Titanic, car enfin, s'il avait juste pût explorer les cales et les couloirs abandonnés, il n'avait pas osé arpenter les pièces toujours noires de monde. Alors petit à petit il acceptait d'aller vers les autres, c'était difficile. On était parfois étonné de le voir, beaucoup pensait qu'il avait dût survivre avec sa jolie petit famille mais non, il était ici. Il apprenait doucement la vie en société, mais est-ce que celle-ci avait une place pour quelqu'un comme lui ?

« Alors... Vous avez l'air vraiment dévastée, alors vous devez être folle de joie. Est-ce que vous riez quand vous voulez pleurer ? C'est quand même bizarre, en général les gens qui ont l'air triste sont juste tristes... » Il lui adressait un sourire ravissant, oui, il n'avait pas trop osé lui sourire jusque là, cela ne se faussait pas en présence d'une femme aussi triste, il avait évidement pensé qu'elle était en deuil un peu comme tout le monde, mais puisqu'elle était rayonnante de joie, pourquoi ne pas sourire tout simplement ? Il lui avait débité toute sa logique totalement illogique, mais pour lui c'était la synthèse parfaite de ce qu'il avait compris de la jeune femme face à lui qui était restée brutalement silencieuse, était-ce sa façon d'être bavarde ? Il continuait de sourire, mais l'absence de réaction de la jeune femme le mettait assez mal à l'aise, quoi ? Il avait dit quelque chose de profondément mauvais ? Mince ! Il aurait mieux fait de se taire ! Pourtant, il avait été poli... Il avait suivi ce qu'elle avait dit... Non ? Marvin se sentait un peu perdu face à cette silencieuse personne.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mar 8 Jan - 17:59

    L'homme à mes côtés semblaient être un peu étrange, je ne saurais tellement vous dire, il semblait avoir garder son âme d'enfant, car il arrivait à s'émerveiller devant l'océan, alors que pourtant ce spectacle là nous est devenu commun pour presque tout le monde. Nous étions donc partie sur un petit débat pour ainsi dire. Est ce qu'un jour nous nous arrêterions pour accoster quelques parts ? Je lui demandais donc où est ce qu'il aimerait accoster, et il me répondit qu'il aimerait arriver dans le Liliput. Dans l'instant, j'ai cru ne pas comprendre ce qu'il racontait. Puis, j'ai ensuite visualisé l'un des livres que j'avais pu lire ici, il parlait de Gulliver et des liliputiens. Cela montrait qu'il était cultivé d'un côté, car tout le monde n'avait pas lu ce livre, mais que d'un côté, il gardait une fraîcheur d'âme en plus, comme enfantine. Je n'avais pas souvent l'occasion de sourire mais ce fut le cas avec cette réplique donc. Je lui répondais alors de façon simple.

    " Et pourquoi cela n'existerait pas ? Peut existe-t-il quelques parts un peuple qui est très petit par rapport à nous qui sais ? Ce serait amusant de se retrouver là-bas sans doute. "

    Mais si ce premier débat était amusant, le second ne l'était pas vraiment, du moins, c'était un peu bizarre. Il ne semblait pas ressentir les choses de la même façon que moi. Pour moi, les choses ici étaient assez compliquée à gérer, elles étaient même très difficile. Entre mon abattement presque permanent, et tout ce qui s'accumulait, si je paraissais triste, ce n'était pas pour rien. Je l'étais, cette tristesse était profondément encrée en moi, et j'aurais beaucoup de mal à m'en défaire que cela ne plaise ou non. Je lui disais donc que les choses étaient compliquées mais il sembla pas comprendre pleinement ce que je venais de lui révéler. Je n'ai pas tellement compris là où il voulait en venir tellement ces paroles étaient paradoxales. Si je suis triste, c'est que je suis triste, simplement. Il pensait que j'étais heureuse au fond de moi puisque les apparences n'étaient pas ce qu'elles étaient. Il avait compris cela, il avait compris de travers, il avait compris comme un petit enfant aurait pu le comprendre en entendant la phrase que je venais de dire. Je ne savais cependant plus quoi lui dire là. Mon absence de réponse lui fit alors un peu bizarre, il ne savait plus quoi dire, plus quoi faire. Je lui répondais.

    " Disons que je suis triste aussi bien extérieurement qu'intérieurement ... "

    Oui, je ne savais pas quoi dire d'autres, il m'avait un peu décontenancé avec sa petite logique qui ne l'était pas vraiment pour moi. Je ne sais pas du coup comment il prendrait cela.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Lun 14 Jan - 15:45


I'm running around in circles


La première réponse de la jeune femme lui avait assez plût, oui se serait vraiment amusant et Marvin s'imaginait déjà sur cette île peuplée d'une civilisation bien étrange, mais est-ce qu'ils l'attacheront comme ce pauvre héros ? Marshall espérait que non, car ça ne serait pas le genre d’évènement qui lui plairaient. Mais cette discutions ne durait pas malheureusement, probablement aurait-il préférer rester sur celle-ci, car celle qui suivait le mettait assez mal à l'aise, surtout le silence de la demoiselle face à lui, un peu comme si elle cherchait à décrypter ce qu'il disait, Marvin n'avait pas l'impression d'employer une langue étrangère, mais il connaissait très bien ce genre de réaction qu'avaient les gens envers sa personne, il détestait ces instants. Les yeux rivés vers le sol, il se demandait quand elle passerait son chemin pour le laisser à sa solitude habituelle, oui, parce que c'était finalement ce qu'ils faisaient tous. Marvin relevait doucement ses iris bleus vers la jeune femme lorsqu'elle lui répondait enfin, il avait douté qu'elle lui réponde, pourtant elle était resté avec lui et prenait la peine de lui répondre. Une phrase qui le laissait sans réaction tout d'abord, l'air tout à faire perdu. Alors quoi ? Cette femme était triste ou heureuse ? Ou les deux ? Il ne savait plus, il ne comprenait pas, sa logique de raisonnement par l'absurde était troublée par ses mots. Elle semblait mal à l'aise elle aussi, probablement pas autant que lui. L'homme se pinçait doucement les lèvres en détournant une fois de plus son regard vers ce hublot pour regarder cette étendue d'eau dangereuse qui ne cessait de défiler sous ce paquebot. Puis il la regardait à nouveau pour lui répondre à voix basse, cette fois ci pas parce qu'il s'agissait d'un secret, mais parce qu'il ne voulait pas qu'on l'entende, il ne voulait pas que l'on rit de lui et surtout qu'il avait honte au fond de lui. Il regrettait quelque peu d'avoir parlé, il ne connaissait pas cette fille après tout et ne savait pas comment elle réagirait et il s'était lancé dans une discussion, il s'en voulait même s'il ne comprenait pas pourquoi, probablement parce que Meredith lui avait toujours dit que se taire était la meilleure façon qu'il aurait de se protéger des autres qui ne pourront jamais l'aimer et l'accepter tel qu'il était. Oui, il était différent, il le savait, mais il refusait de se croire atteint d'une démence, il était intelligent, il n'était pas stupide ! Il refusait que l'on dise cela de lui, mais que pouvait-il faire pour lutter contre toutes ces personnes. Il était seul. « Je sais ce que vous pensez. »

Il s'approchait de l'étagère et prit un livre entre ses doigts et le replaçait deux livres plus loin, là où devrait être sa place selon l'alphabet des auteurs, il se tournait vers elle et il lui soufflait à l'oreille « Je ne suis pas fou. » Affronter à nouveau le regard de la jeune femme était assez compliqué et il décidait de choisir l'option la plus simple qu'il puisse y avoir en ce monde et qu'il usait la plupart du temps : fuir. « Vous vous trompez, croyez moi. » ajoutait-il en se réfugiant dans la rangée voisine, probablement persuadé d'avoir trouvé la planque de siècle. Saisissant un livre au hasard s'intitulant « Le fils du Loup », il se laissait asseoir contre le mur comme un gamin se planquant pour lire un livre plutôt que de faire ses mathématiques ou réciter les messes pour sa communion, il n'arrivait cependant pas à lire un seul mot de son livre marmonnant encore qu'elle se trompait, qu'il n'était pas fou, qu'il ne l'avait jamais été... Il ne savait plus vraiment où il était, totalement égaré il semblait à ses yeux que le monde entier lui en voulait.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 24 Jan - 18:27

    Cet homme avait des réactions finalement assez étranges mais je ferrais avec. Il m'intriguait fortement, plus que mon for intérieur ne voudrait l'admettre. Pourquoi pensait-il des choses comme cela ? Je le trouvais fou ? Pourquoi affirmait-il ces choses sans savoir ce que j'avais à dire sur lui ? Ne serais-ce pas un préjugé qu'il avait sur moi ? Il se réfugia alors un peu plus loin et pris un livre afin de s'asseoir, sans doute dans le but de se cacher et d'être seul afin de lire son livre le plus tranquillement au monde, pourtant, je ne voulais pas le laisser sur cela. Je ne le trouvais pas fou, je ne vois pas pourquoi je devrais lui laisser croire cela. Il avait interprété mes propos d'une façon atypique peut être, mais cela n'en faisait pas un fou. Pourtant, je mis quelques secondes à me rapprocher de lui, comme si je m'étais laissé un temps de réflexion afin de trouver les mots que j'aurais à lui dire afin qu'il ne les interprète pas trop mal. De toute façon, quoiqu'on dise, il y aurait toujours sujet à interprétation, même si nos paroles n'ont à nos yeux aucun sens caché. Certains philosophes de leur époque devaient être comme ça, un peu atypique pour pouvoir tirer leur théorie de leur subconscient sans que cela ne paraisse trop farfelu. Cet homme dont je ne connaissais pas le prénom me donnait cela à l'esprit. Il semblait être intelligent, en avance sur son temps mais incompris pour presque tout le monde. J'essayerais de ne pas être comme tout le monde, même si je pouvais douter de mes capacités sur ce coup là. Je m'avançais donc dans la rangée pour le voir et donc m'asseoir à ces côtés. Je ne disais rien l'espace de quelques secondes car il semblait être plongé dans son livre.

    " Pourquoi seriez-vous fou ? Je ne vous trouve pas fou, loin de là même ! "

    Et je faisais un petit sourire amical. Est ce qu'il serait réceptif à cela ? Je n'en savais strictement rien, peut être qu'il se mettrait en rogne encore plus et qu'il irait voir ailleurs. Dans ce cas là, je n'insisterais pas je n'en voyais pas l'intérêt, mais peut être qu'il le serait et dans ces circonstances, nous pourrions peut être avoir une vraie conversation. J'étais un peu sceptique, mais je pensais pouvoir lui montrer que je ne le trouvais pas fou. Après, s'il le pensait vraiment, je le laissais faire, je n'aime pas imposer un point de vue comme ça à un inconnu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mar 29 Jan - 10:09


I'm running around in circles


Marvin fuyait, se taisait, acceptait le jugement des autres. Il avait fini par comprendre que toute la volonté du monde ne suffirait jamais à se faire accepter tel qu'il était, il était bien trop spécial. On avait toujours cherché à le cacher, lors des dîners familiaux ou amicaux ; on disait que ce pauvre Marvin Marshall était souffrant alors qu'il était tout simplement calfeutré dans ses appartements à attendre que le sommeil daigne le gagner ou que la soirée s'achève et que sa chère épouse lui raconte les évènements de la soirée. Lui partageant ce qui l'avait fait rire et ce qui au contraire l'avait choqué, et il faisait semblant de trouver cela intéressant. Marvin ne lui demandait pas pourquoi il ne pouvait pas venir lui aussi, du moins il avait cessé de poser cette question car il savait que la réponse serait : Veux-tu boire une tasse de thé ? Alors, il avait apprit à se taire, à toujours accepter comme s'il était un enfant ou un animal que l'on éduque et puni de tranquillisants lorsqu'il n'était pas assez sage à leurs yeux. Alors avec le temps il fut autorisé lui aussi à se joindre à ces grandes tables, tout le monde l'observait avec curiosité comme l'une de ses bêtes en exposition sur les fêtes foraines où il n'avait jamais le droit d'aller. On le regardait avec intérêt mais il ne disait rien, lorsque que l'on interrogeait sa personne et que sa réponse était « à risque », Meredith avait déjà répondu à sa place, elle expliquait que monsieur était vraiment fatigué par son travail, réplique qui fut à partir de ce jour rependue par tous : c'était un grand homme qui travaillait dur pour sa famille ! Mais Marvin savait que sa vie n'était que d'un ennuie et que sa fatigue provenait de la lassitude de la vie et de la violence qu'elle exerçait sur lui à le traiter comme une bête. Il se sentait différent, il n'était pas « normal », il ne le serait jamais pour les autres. Et sans Meredith, il avait cette horrible impression qu'elle avait raison : on le prenait pour un fou.

Elle était revenue à ses cotés, elle s'asseyait à sa droite. Pourquoi cette femme s'installait à même le sol, ce n'était pas une chose convenable d'après Meredith. Sa femme lui avait toujours expliqué que les chaises étaient faites pour qu'il s'y assoit et le sol pour marcher, mais il aimait se sentir contre le sol et le mur, il se sentait plus petit certes mais à l'abri des regards, est-ce que cette fille ressentait la même chose que lui lorsqu'elle faisait cela ? C'était une interrogation qu'il gardait pour lui une fois de plus. Il essayait de se plonger dans ce passionnant roman mais la voix de la jeune femme reprenait la conversation en employant des mots qui le laissait quelques instants sans voix. Il tournait son regard azuré vers elle et l'observait sourire, elle avait l'air tellement sincère, est-ce que ce qu'elle disait était vrai ? « Vraiment ? » soufflait-il prit d'étonnement, de curiosité et surtout d'un soulagement car les mots de la jeune femme, peut-être simples lui faisait un bien fou dans ce monde où tous pensaient bien du mal de lui. Il fermait son livre pour le poser à même le sol et se tournait vers elle avec inquiétude « Vous ne vous vous moquez pas de moi madame ? Vous le pensez vraiment ? Pourtant tout le monde prétend que je le suis. » Une voix sage vous direz de ne pas vous intéresser de l'avis des autres, de ne vivre que pour vous et ceux que vous aimez, mais Marvin était seul et tout le monde le pointait du doigt pour le designer de fou. Il se sentait seul, rejeté et il avait peur des autres désormais. Si Meredith en avait fait un légume, le Titanic avait fait de lui une bête craintive.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Lun 4 Fév - 17:04

    Cet homme était très craintif, sans doute pour une bonne raison que je commençais à comprendre petit à petit. On le prenait pour un fou. Mais pourquoi donc le prenait-on pour un fou ? Il semblait juste être un peu perdu sur ce navire, comme je l'étais avec moi-même. Est ce que nous étions tout les deux fous ? J'ai bien conscience que le fou n'a justement pas conscience de l'être mais quand même, pourquoi est ce que nous le serions ? Simplement parce que nous n'agissons pas de la même façon que les autres ? Je lui disais donc sincèrement que je ne le trouvais pas fou, et il en fut surpris. Nous étions tout les deux là, assis sur le sol entre deux rangées de livres. Il y avait des banquettes, et des chaises un peu plus loin mais non, nous étions ici, comme pour être en quelques sortes coupés du monde qui nous entourait. Le jeune homme d'ailleurs posa son livre à côté de lui, pour se retourner dans ma direction, pour me donner toute son attention. Il me demanda alors si je ne me moquais pas de lui, mais c'était vrai, alors que la plupart des autres personnes le prenait pour ce qu'il n'était pas vraiment, un homme à priori ordinaire, un peu perdu, voilà ce qu'il était. Mais qui n'était pas perdu dans ce monde ? Sur ce navire nos repères n'étaient plus les mêmes, je commençais à peine à m'y faire au bout d'un an. Peut être qu'il lui faudrait encore un peu plus de temps pour se sentir à l'aise, pour ne plus se sentir rejeté par les autres. Je ne savais pas ce qu'il avait vécu dans son enfance, son adolescence ou même récemment avant de monter sur le navire, mais cela devait jouer sur ce qu'il était. Les mauvaises choses s'étaient accumulées pour moi, et j'avais sans doute choisi la pire solution pour régler tout cela : le suicide. J'avais eu une seconde chance, et j'allais essayé de la saisir à présent, mais j'avais encore beaucoup de mal.

    " Je ne me moque pas de vous. Je ne comprends pas ces personnes qui vous prennent pour un fou. Au fait, je m'appelle Sacha. "

    Oui, je lui donnais mon prénom, comme pour lui dire que je ne le prenais pas pour un fou. Nous pourrions peut être devenir amis s'il en avait envie, nous pourrions nous retrouver ici assis entre deux étagères pour parler de tout et de rien, pour parler de nous deux, pour parler du navire ou d'un sujet qu'il aimerait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Lun 11 Fév - 8:37


I'm running around in circles


Marvin ne quittait pas cette jeune femme à la chevelure dorée du regard elle s'était installée à ses cotés avec un air tellement sincère que cela le rassurait tout simplement. Ses iris bleus l'observaient comme s'ils cherchaient quelque chose, une explication ou plutôt une réponse à une question qui semblait lui faire peur : était-elle réelle ? Oui, car si maintenant il voyait des gens qui n'existaient pas alors que son monde était déjà pas mal peuplé, probablement ne s'en sortirait-il jamais. Marvin voulait juste qu'un jour quelqu'un puisse entrer dans son monde et voir ce qu'il voyait. Le beau brun guettait la moindre de ses réactions, quelque peu sur le qui-vive, il craignait qu'elle se moque de lui, qu'elle lui veuille du mal, pourtant son visage doux lui donnait confiance, elle lui semblait honnête et il aimait cela, c'était un peu comme si cela n'avait pas existé depuis des années. C'était le cas. Depuis sa mort, tout avait changé. D'abords une longue solitude, il était resté cloîtré tout ce temps, puis doucement il sortait, rencontrait de gens plus ou moins biens et surtout l'avait retrouvé elle ou elle l'avait retrouvé. Un ange, l'ange de la mort. Elle le fascinait mais il avait peur de ce qu'il faisait, il avait peur d'être la diable à coté d'elle et cette image négative qu'il avait de lui le faisait souffrir malgré tout parce qu'il aurait voulu être aussi bien qu'elle. Il se renfermait à nouveau sur lui-même, mais tout état différent. Il osait sortir, il osait parler aux autres, il avait peur qu'on cherche à le dominer, à l'enfermer dans un monde où il n'aurait plus cette merveilleuse liberté de penser, est-ce que cette femme lui volerait ce droit ? Marshall voulait croire qu'elle avait une nature bonne et qu'elle ne lui ferait rien. Elle répondait, elle avait une voix douce et le pauvre fou l'observait assez curieux de savoir si elle pensait vraiment ce qu'elle lui disait.

Marvin souriait, elle avait l'air tellement sincère et lui il était juste faible et manipulable, elle pourrait lui raconter n'importe quoi il la croirait si elle lui certifiait ce qu'elle disait. Croire les gens sur parole, une chose qui était bien caractéristique chez lui et qui lui avait causé bien du tort dans sa triste vie. « Ils disent cela parce que je ne suis pas comme eux. Ils disent que je suis fou ou que je suis malade, c'est un peu comme ça les arrange. Je pense qu'ils dissent cela pour se donner l'impression d'être normal, mais je refuse de les laisser me manipuler encore une fois. » Expliquait-il en baisant doucement le regard car il ne savait pas vraiment ce qu'elle penserait de sa version des faits, peut-être n'était-elle pas véritablement convaincue qu'il soit sain d'esprit ? La différence faisait peur aux autres. Mais il ne voulait pas croire qu'il était différent parce qu'il était fou, mais juste parce qu'il y avait bien des gens différents en ce monde ? Pourquoi certains auteurs auraient écrit des livres sur certaines personnes si elles n'étaient pas tout simplement différentes ? Lui, il y croyait. Mais est-ce que ça suffisait pour convaincre autrui ? Pas sur. Il n'attendait pas de réaction particulière, probablement que si elle était là à lui dire qu'elle ne le croyait pas fou c'était probablement qu'elle le pensait juste à part ? C'était peut-être davantage ce qu'il espérait que la réalité mais cela lui plaisait. « Je m'appelle Marvin. » ajoutait-il en relevant son regard azuré sur elle, Sacha semblait si fragile et douce, c'était plaisant, il se sentait plutôt bien en sa compagnie reposante et calme. Il lui adressait un léger sourire qui se voulait sincère, il l'était. C'était le Marvin des bons jours.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 14 Fév - 0:31

    Je ne comprenais pas pourquoi est ce qu'on le prenait pour un fou honnêtement, il me paraissait tout à fait normal pour un homme de son âge. Pourtant, il semblerait que ce ne soit pas le cas pour la plupart des personnes qu'il connaissait. Je sentais que mes faits et gestes pouvaient peut être lui faire croire que je le prenais pour un fou, mes paroles aussi sans doute, je ne savais pas trop, mais j'essayais de faire bonne figure. Je sentais qu'il m'observait, qu'il me testait en quelques sortes, qu'il testait ma sincérité. Mais je l'étais, j'étais totalement sincère avec lui. Je l'écoutais alors me répondre, on lui avait donc dit qu'il était soit fou, soi malade, ce qui prouvait bien que les personnes qui lui disaient cela n'en savaient strictement rien. Il était peut être quelqu'un de malléable et un peu crédule et alors ? Est ce que ce genre de chose fait que vous êtes fous ? Non, pour moi cela n'était pas une preuve de folie, mais bien au contraire d'une certaine ouverture d'esprit que peu de personne comprenne. Je n'étais pas sûre de moi-même comprendre tout cela complètement, mais j'essayais d'être sur la même longueur d'onde que lui. Il refusait donc de se laisser manipuler par ces personnes qui devaient donc être encore sur le Titanic vu comme il en parlait, je ne savais pas trop, je ne lui demanderais pas, je ne voulais pas faire de bourde. J'étais moi-même quelqu'un de fragile, dans un sens différent de celui de Marvin donc puis c'était comme cela qu'il s'appelait.

    " Et bien, je suis enchantée de vous rencontrer Marvin. "

    Je lui aurais bien donné un petit surnom, comme le sain d'esprit ou quelques choses du genre mais peut être l'aurait-il mal pris ? Je ne savais pas trop, alors je préférais en rester là répondant à son petit sourire. Nous étions là, l'un à côté de l'autres, sans plus de mots. Qu'est ce que je pouvais lui dire de plus pour alimenter la conversation ? Je ne savais pas trop, car je ne voulais pas qu'il pense que je sois une menteuse, ce serait tellement triste. J'avais usé de l'implicite pour lui parler et cela n'avait pas fonctionné, je devais donc être la plus clair possible pour lui parler. J'allais donc lui poser une question pour en savoir un peu plus sur lui.

    " J'aime bien votre prénom, c'est de quelle origine ? "
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Lun 18 Fév - 19:02


I'm running around in circles


Elle ne semblait pas douter de ses paroles, finalement l'homme commençait à accorder à cette fille sa confiance malgré tout. Est-ce qu'il avait peur ? Bien sur, il avait toujours peur. De quoi ? Il ne savait pas vraiment, de ceci et de cela. Il savait sa différence, Marvin savait qu'il était à part mais certainement pas fou. Probablement que si les gens ressentaient ce qui lui traversait les entrailles, s'ils voyaient le monde à sa façon peut-être le jugerait-on différemment ? Il ne savait pas, tout ce qu'il savait c'était qu'il était là à regarder le monde si étrange dans lequel on l'avait plongé depuis toujours, il ne connaissait rien d'autre pourtant rien ici n'avait la moindre logique à ses yeux. Les gens se marchaient dessus, les plus lotis n'étaient pas les personnes les plus aimables, des manières étaient démesurées pour peu de choses, les gens étaient obligées de faire des choses qu'ils n'aimaient pas, les gens se mentent et mentent aux autres. Rien dans ce monde ne tournait rond, cette chanteuse au talent exceptionnel, elle ne voyait pas. Pourquoi ? Pourquoi l'avait-on puni d'avoir un tel talent ? Et cet homme qui battait sa femme dans la chambre voisine, pourquoi était-il l'une des figures les plus respectées à bord ? Il entendait cette femme hurler à coté sans qu'il ne sache que faire parce que ce monde était injuste et lui disait de ne pas se mêler des affaires d'autrui, pourtant cette femme avait besoin d'aide. Et il avait cette horrible sensation que personne ne viendrait en aide à cette femme tout comme personne n'était venu à son aide à lui. Pourquoi les gens ferment-ils les yeux sur de telles monstruosités ? Marvin ne comprenait pas. Pourquoi il y avait-il des personnes plus importantes que d'autres ? Pourquoi devait-on manger à midi tapante et non pas quand nous avions faim ? Pourquoi ceci, pourquoi cela ? Était-ce parce qu'il se posait trop de questions qu'on le pensait fou ? Mais s'il les posait, c'était uniquement parce qu'il ne comprenait pas et que les explications que l'on pouvait lui donner était à ses yeux tout aussi incompréhensibles.

Il dessinait un sourire sur son visage fin, enchantée ? L'était-elle vraiment ou n'était-ce que l'application des règles de politesse ? Peut importe, il trouvait cette blondinette adorable et sans la moindre pointe d'agressivité dans la voix et ni même dans son joli regard. Elle souriait à son tour et Marvin l'observait avec réel intérêt tandis qu'elle l'interrogeait sur l'origine de son nom « Je l'ignore, je ne me suis jamais posé cette question. » Répondait-il alors pensif, c'était étrange. Comment n'avait-il jamais pu se poser cette question ? En savoir plus sur sa naissance, sur le pourquoi s'appelait-il ainsi ? De toute façon, il n'aurait jamais su la vérité puisqu'il n'était qu'un orphelin que l'on avait fait passer pour un fils véritable Marshall, mais il n'en avait pas une goutte de sang. Peut-être que si l'on avait cherché à savoir ses véritables origines saurions nous à ce jour pourquoi il était ainsi, pourquoi ces démences et toutes ces souffrances... « Pensez-vous que cela est important ? » Interrogeait-il, l'homme se sentait alors dans le doute. Pourquoi cette question ne lui avait-elle jamais traversé l'esprit ? Et si seulement il y avait un moyen désormais de comprendre, mais c'était trop tard n'est-ce pas ? Cette fille n'allait pas sortir de son chapeau une réponse, d'ailleurs c'était ridicule. Elle n'avait même pas de chapeau. « Et vous ? Que savez-vous de votre naissance ? N'est-ce pas un sujet étrange ? L'on interdit aux hommes d'assister à ce genre de choses, est-ce à ce point effroyable ? »


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 21 Fév - 23:52

    J'étais à côté de cet homme fort sympathique, bien qu'un petit peu étrange, mais rien d'effroyable, je l'aimais bien en fait. Il semblait être un peu différent des autres, comme si à quelques parts, il était mieux que les autres qui se fondaient dans la masse pour ne pas se faire remarquer. J'aimais bien cela mais peut être que je me trompais simplement, je ne savais pas trop. J'essayais simplement d'être honnête avec lui et de faire un peu de conversation, comme pour m'évader de mon monde de chagrin. Je lui demandais donc quelle était l'origine de son prénom Marvin. Je n'en connaissais pas à par lui donc à présent, donc je me demandais si ce prénom était bien anglais, ou s'il ne venait pas d'Irlande ou encore de l'Ecosse. Peut être que c'était un prénom américain après tout, nous n'avons pas les mêmes goûts et même si nous parlons anglais, il y a des choses qui ne se disent pas pareil, des expressions différentes. Il me dit alors qu'il ignorait l'origine de son prénom, qu'il ne s'était pas posé la question. Puis il me demanda si cela était important. Je dois vous avouer que je ne savais pas si cela avait une importance quelconque, il me posait une belle colle, mais les questions qu'il me posa par la suite étaient encore plus difficile. Je ne savais pas quoi lui dire. Qu'est ce que je savais de ma naissance ? Rien, ou presque, je connaissais simplement ma date de naissance et encore, parfois elle m'échappait. J'étais sortie des entrailles de ma mère, je pouvais en être certaine, mais après cela, je ne saurais tellement vous dire quoi que ce soit.

    " Je ne sais pas si cela à vraiment de l'importance. Quant à ce que je sais de ma naissance, et bien pas grand chose. Je sais que je suis sortie des entrailles de ma mère mais je n'en sais pas plus. En ce qui concerne donner naissance à enfant, cela n'est pas si effroyable que cela, mais peut être est ce interdit car les hommes sont trop sensibles, je ne saurais vous répondre. Et vous qu'en pensez-vous ? "

    Je dois avouer que mon visage était dans le flou, je faisais une petite moue, celle que vous faites quand vous n'êtes pas convaincue par vos propos, que vous êtes dans une impasse, que vous ne savez pas trop quoi dire pour répondre à la question. Peut être qu'il en savait plus que moi à ce sujet là, mais j'en doutais en tout cas, je ne savais pas quoi lui dire d'autres pour répondre à ces questions.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Lun 25 Fév - 18:58


I'm running around in circles


Marvin avait pour ainsi dire le chic de poser des questions pour le moins farfelues voir grotesques mais qui avaient à ses yeux énormément d’intérêt. Comme s’il s’intéressait qu’aux choses sur lesquelles personnes ne s’arrête jamais. Ce sont ces détails qui intriguait toujours notre homme ne comprenant pas l’abstrait comment pourrait-il ne pas se poser toutes ces questions pour le moins logiques aux yeux de tous et un mystère pour lui. Qu’est-ce que l’amour ? Une question qu’il se posait encore à ce jour, s’il avait cru que l’amour était de douces attentions armés de sourires et de mots tendres ; on lui répliquait que c’était beaucoup plus que cela. Que c’était une sensation merveilleuse, pourtant il n’avait jamais eut de sensation merveilleuse dans les bras de Meredith si ce n’était que des réactions typique de l’anatomie de l’homme. Réponse qui en avait choqué plus d’un, passant pour un pervers sans nom. Mais Marvin ne comprenait pas, parce qu’il ne l’aimait pas. Du moins pas autant qu’elle l’aurait voulu. Elle était partie. Qu’était-ce que la tristesse ? Il avait été triste un million de fois, peut-être bien avait-il été triste toute sa vie, mais est-ce que le fait qu’il ne soit pas attristé mais soulagé de la disparition de sa femme faisait de lui un monstre ? Avait-il le droit d’haïr son épouse et la mère de son enfant ? Toutes ces questions qui lui donnaient un mal de tête insoutenable et qui faisait de lui un sujet de conversation à part entière : il était fou. Probablement n’avaient-ils jamais assisté à l’une de ces crises délirantes, cloitré dans sa cabine il y avait peu de probabilité qu’on ait pu voir à quel point ceci était violent et s’achevaient par un suicide. Mais il ne mourrait pas, il revenait à chaque fois et souvent avait juste oublié. Elle ne semblait pas tout particulièrement convaincue de ce qu’elle disait. Elle ne savait pas, lui non plus. Il se trouvait peu avancé mais il ne pouvait pas lui en vouloir d’être tout aussi ignorante que lui sur l’importance des origines de chacun. Il parait qu’il existe des gènes qui nous déterminent, c’était beaucoup trop abstrait pour qu’il s’y aventure. Finalement cette femme n’en savait pas plus que lui sur sa naissance, il supposait bien être sorti également des entrailles de sa mère, Madame Marshall. C’était une hypothèse plus que fausse. Les hommes trop sensibles ? Il l’ignorait pour ainsi dire, on avait toujours dit que les hommes étaient supérieurs aux femmes, bien sur chez lui tout était différent. C’était Meredith qui avait prit soin de lui, alors qu’il était là dans le jardin avec sa fille à réfléchir ensemble sur un jeu pour enfant qui empruntait des termes bien abstraits ; elle était dans le bureau à gérer la fortune des Marshall qui appartiendrait tôt ou tard à la petite Mary et au futur fruit de ses entrailles. Alors dans ce monde tenus par les hommes, Marvin était une fois de plus à part et avait une autre vision de la parité homme/femme qui se voulait probablement en avance sur son temps. « Quand j’ai vu ma fille, elle était allongée dans un berceau, portait de beaux habits et dormait déjà après avoir prit son premier repas. Je n’ai aucune idée de comment cela se passe, mais j’ai pu entendre ma femme hurler comme si quelqu’un était en train de tirer l’enfant et ses entrailles avec. Je pense que vous devez avoir raison Madame... » L’homme se montrait alors assez distrait et pensif, il repensait à cette petite chose dans le berceau qu’il aurait voulu prendre dans ses bras, mais avait eut si peur de la briser quand il sentait à quel point cette structure humaine était fragile. C’était alors le soir venant, allongé dans son lit qu’il sentait cette petite chose sur son torse, Meredith le sourire aux lèvres et heureuse. Finalement, c’était ça le plus beau souvenir de sa vie. Le seul instant où il fut heureux et fasciné. Ses yeux le brûlaient, pétillants de quelques larmes qui n’étaient en fait que de joie de finalement se souvenir d’un instant heureux dans cette vie où il ne fut qu’une ombre. Un sourire sur les lèvres, il semblait ne jamais avoir pensé à sa famille avec un sourire aussi sincère... Il observait la jeune femme à ses cotés et demandait « Vos enfants sont-il ici ? » Ce n’était pas forcement une bonne chose qu’ils soient là, car leur esprit grandira et ils resteront à jamais des prisonniers de leurs corps d’enfant. Avait-il bien fait de poser cette question alors que tous pleuraient encore leurs proches ?


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 28 Fév - 23:09

    Je dois vous avouer que cet homme me faisait du bien, dans le sens, où avec lui, il y avait comme une simplicité de pensées. Je ne sais même pas pourquoi nous en étions venus à parler de notre naissance, je dois bien montrer mon ignorance sur ce sujet, je n'ai accouchée qu'une seule fois, peut être que j'aurais pu avoir un deuxième enfant mais ça n'avait pas été le cas. Mais je ne devais pas trop penser à cela, le fait d'avoir laisser ma fille avec son père m'avait arraché le coeur, encore plus que mes propres entrailles. Je devais mourir sur ce navire, mais le sort en avait décider autrement, j'étais morte, sans être morte, un paradoxe ambulant que nous étions tous ! Et encore, nous ne savions pas tout sur tout le monde, sinon, nous prendrions peur. Je préférais encore ma solitude, je préférais ne pas connaître trop de monde sur ce bateau, ça ne m'allait pas de toute façon. Je parlais avec Marvin, il me racontait donc la naissance de sa fille, tout du moins de ce qu'il avait entendu puis vu. Sa femme avait fortement criée avant que cela ne cesse. Il avait vu sa fille dans un couffin, habillée et ayant pris un premier repas. Il me dit donc que j'avais raison, mais n'arrivait pas à prononcer mon prénom m'appelant toujours madame mais ça ne posait pas de soucis, le fait qu'il m'appelle madame me convenait. Que lui dire face à cela ? Je ne savais pas trop, j'approuvais ces paroles par un petit signe positif de la tête. Puis il me posa une question qui fâchait grandement mon esprit torturé. Mais il ne savait pas. Il venait simplement de mettre les deux pieds dans le plat. Mon enfant était-il ici ? Et bien non, je l'avais lâchement abandonné aux bras de son père. Je ne pouvais cependant pas lui dire cela, c'était bien trop horrible pour qui me prendrait-il ? Il devait lire un peu de gêne sur mon visage, oui, j'étais gênée de répondre à cette question.

    " Non, ma fille n'est pas là, elle a pu survivre avec son père. "

    Je n'en disais pas plus car je sentais que mon visage apaisé se fermait sur lui-même, que ma peine remontait à la surface. Il se poserait sans doute de nombreuses questions, peut être penserait-il qu'il avait mal agit mais ce n'était pas du tout le cas, sa question était même légitime par rapport à notre conversation actuelle. Une larme coula le long de ma joue droite, je ne pu la retenir mais c'était un progrès car la dernière fois que j'avais abordé ce sujet, j'avais pleurer toutes les larmes de mon corps contre Alfred.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Ven 8 Mar - 21:22


I'm running around in circles



Son regard azuré fixait la jeune femme avec douceur. Il restait immobile et silencieux, s'interrogeant sur l'impact qu'allait avoir sa question. Marvin s'en voulait quelque peu, il savait que certaines questions n'étaient pas vraiment à poser, il savait à quel point cela pouvait faire souffrir. Pourtant il l'avait posé sans la moindre once de méchanceté, jamais il n'aurait eu idée de nuire à cette femme qui semblait si fragile et adorable. Doucement il laissait tomber son regard sur ses mains en écoutant avec respect les mots de la jeune femme. Elle aussi était séparée de son enfant ? Doucement il relevait son regarda azuré vers elle pour l'observer. Il pouvait lire la douleur sur le visage de cette belle blonde, et Marvin se sentait affecté de cette douleur. L'homme apercevait alors une larme couler sur son visage d'ange, doucement il baissait le regard. Il la faisait pleurer... Il avait juste honte, vraiment honte. Elle avait été si gentille avec lui et en retour il lui faisait du mal. Il n'était qu'un odieux personnage ! Il osait à nouveau la regarder, pourtant il sentait qu'il ne devait pas la regarder parce qu'il lui avait fait de la peine. Marvin s'en voulait tellement. Doucement il tendait cette main tremblante jusqu'au visage de la jeune femme pour recueillir cette larme du bout des doigts. Avait-il seulement le droit de la toucher ? Pourquoi n'aurait-il pas ce droit ? Il ne voulait aucunement lui faire de mal, c'était léger et comme... Amical. Comme une façon de demander pardon. Il n'avait jamais eu d'amis et il ne pouvait pas vraiment savoir ce qui se faisait ou non. Marvin agissait plutôt à l'instinct.

« Pardonnez moi madame. » soufflait-il doucement en plongeant son regard sincère dans celui de la jeune femme. Elle semblait tellement souffrir de l'absence de son enfant, était-il un monstre ? L'homme espérait ne pas l'être, il se savait différent. Mais est-ce que cela était forcement négatif ? « J'avais également une fille, elle a survécue avec sa mère... » C'était assez étrange, ils vivaient la même chose. Mais... Quelque chose ne paraissait pas logique aux yeux de Marvin, il se disait qu'il ne devait plus poser de questions, mais il sentait que cela serait beaucoup plus fort que lui. Il retournait la situation dans tous les sens et finalement ces mots sortaient d'un ton brisé qui se souvenait d'une nuit juste horrible... « Je ne comprends pas... Je me souviens de ces voix qui criaient. C'était aux femmes de partir, elle voulait que je monte. Mais je ne devais pas, je me suis... Vous ne devriez pas être là... Je ne comprends pas. » Une fois de plus son regard tombait au sol, il repensait encore à cette nuit, la main sur sa cage thoracique il sentait encore cette côte lui transpercer le poumon. Il se sentait suffoquer et se noyer dans son propre sang. Il semblait qu'encore ses yeux voyaient ces ombres courir dans tous les sens et les hurlements parvenir à ses oreilles et au milieu de tout cela : La voix et le visage d'un ange. Il s'était enfui devant le canot, il avait été lâche et la mort fut aussi pathétique que son geste d'abandon... Il avait si mal, son visage se marquait de trait douloureux de se souvenir de ce cauchemar. « Vous savez... C'est la première fois que j'en parle avec quelqu'un. » Confiait-il honteux.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Ven 22 Mar - 18:15

    Je savais que ce sujet me faisait du mal, mais j'essayais de progresser un peu en tout cas. Marvin ne pouvait pas savoir que ce sujet était aussi délicat pour moi mais je n'avais versé qu'une seule et unique larme, ce qui ne m'était encore jamais arrivé. J'avais réussi à retenir mes larmes, peut être aussi parce que je ne devais pas montrer mes faiblesses devant lui, devant cet homme sincèrement gentil mais qui était encore un inconnu pour moi. Je ne savais pas trop si cette relation unique m'avait rendu plus forte mais devant lui j'essayais de ne pas trop me laisser aller peut être. En tout cas son geste me fit presque frémir. Il posa sa main sur mon visage séchant cette larme capricieuse, s'excusant au passage de me l'avoir fait verser. Puis il me dit alors qu'il avait lui aussi perdu une fille et une femme ce soir là. Nous vivions pour ainsi dire une situation comparable même si pour moi, ce n'était pas tout à fait la même chose mais comme lui dire la réalité de ma situation ? Cela me déchargerait peut être le coeur de le lui dire mais je n'en étais même pas convaincue. Je préférais oublier tout cela, même si j'avais tellement de mal à le faire. Il m'expliqua alors la situation, il ne comprenait pas pourquoi j'étais ici puisque c'était d'abord les femmes et les enfants. Puis il me dit le regard vers le sol comme s'il était honteux que c'était la première fois qu'il en parlait avec quelqu'un sur le navire. J'avais donc l'honneur de devenir pour ainsi dire sa première confidente sur le paquebot. Pourtant, même si je ne parlerais pas de cela à quelqu'un d'autres, je n'étais pas la meilleure personne pour le réconforter s'il en avait besoin évidemment. J'étais une grande dépressive, et même si je tendais à m'améliorer, tout cela avait été très lent depuis une année ou presque. Il ne m'avait donc pas poser de questions cette fois-ci, il avait énoncé des faits qu'il ne comprenait pas. Pour autant, je ne voulais pas lui mentir plus que de raisons, il ne le méritait pas.

    " Ma fille a pu survivre avec son père parce qu'ils ne sont finalement pas montés sur le navire, voilà pourquoi je suis ici et qu'eux ne le sont pas. Mais peut être qu'un jour nous les reverrons, qui sais ? "

    Je n'espérais pas les revoir un jour, je ne vois pas pourquoi je les reverrais d'ailleurs. Nous voguions sur les flots depuis des lustres sans escales et puis, ils devaient être en train de vivre leur vie sans se soucier de moi à présent, voilà tout. Je ne savais pas trop ce que Marvin comprendrait de ce que je venais de lui dire mais c'était une note d'espoir que je lançais dans cette conversation qui semblait être désespérée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 28 Mar - 10:36


I'm running around in circles


Ce n'était pas le genre de conversation qu'il tenait habituelle, déjà qu'il avait peu l'occasion de converser ; le sujet s'avérait plus que délicat. Marvin ne savait diriger une conversation et il avait cette horrible sensation de marcher sur des oeufs au fur et à mesure des mots qu'il employait. L'homme espérait ne pas être blessant, il ne voulait pas gâcher cette conversation. Les mots lui échappaient, il ne pensait pas comme tout le monde. Il ne comprendrait pas pourquoi il devrait se taire si une question se posait à son esprit. Pourquoi n'aurait-il pas tout simplement le droit de comprendre lui aussi ? Le dément écoutait la jeune femme lui expliquer qu'elle était montée seule à bord du Titanic ; un léger sourire se marquait sur son visage angélique, un sourire qu'il s'empressait de tuer devant l'air triste de la jeune femme, pourtant il avait cette envie brutale et incontrôlable de sourire ! Il baissait le regard alors qu'elle lui posait une question quelque peu étonnante. Doucement son regard azuré venait chercher celui de la jeune femme et il répondait d'une voix calme sans trop savoir s'il faisait bien de répondre cela, mais c'était ce qu'il pensait. Loin de là, l'idée de la faire pleurer à nouveau. Peut-être Meredith avait eu raison de le tenir loin des autres après tout... « Pensez-vous que cela serait une bonne chose de les revoir après tout ce que nous avons dû vivre ici ? J'aurais peur... » Il avait soufflé les derniers mots comme s'il glissait un secret d'une haute importance que personne d'autre ne devait entendre. Oui, il aurait peur. De quoi ? Il ne savait pas exactement ; probablement de vivre à nouveau ce qu'il avait vécu auprès de sa femme. Il aurait également eut peur d'affronter ce qu'il avait fait, cette lâcheté devant sa peur envahissante. Il les avait abandonnés comme un lâche ; que dirait-il ? Et cette enfant si magnifique ? Lui en voulait-elle ? Marvin aurait juste voulu la prendre dans ses bras et lui demander pardon, mais peut être que le lendemain ne compterait-elle plus pour lui et que le jour suivant il ne puisse plus supporter son absence. Marvin était bien trop complexe pour la société et y vivre. La peur était vraisemblablement la seule chose qu'il puisse avoir en commun avec les autres.

Marvin la fixait dans les yeux et ajoutait malgré tout car trop de question se bousculaient dans sa tête c’était tellement déstabilisant pour lui « Ne voulez vous pas vous réjouir Madame ? Jamais ils ne se réveilleront la nuit avec ces cauchemars... A sentir ce froid, voir ces ombres et entendre les cris... Croyez-vous que ceux qui ne sont plus là se souviennent de tout cela ? » Marvin se tournait davantage vers la jeune femme et prenait lentement sa main entre ses doigts pour la serrer dans la sienne en accompagnant son geste d’un léger sourire en lui demandant « Désirez-vous parler d’autre chose Madame ? Je ne voudrais pas vous faire de la peine vous savez. Je me pose tellement de questions, je ne comprend pas qu’il n’y ait jamais de réponse à tout cela et que je sois vraisemblablement seul à en être perturbé de la sorte. » Tel un enfant il l’observait avec l’espoir qu’elle le croit dans ses mots ; car jamais il ne voudrait lui mentir. Ni à elle, ni à personne d’ailleurs. A quoi le mensonge pouvait-il bien servir ? Encore une chose de ce monde qu’il ne comprenait pas. Naïf Marvin, bien trop innocent dans l’âme pour voir à quel point le monde n’était en rien ce dont en quoi il croyait. Il avait fait des choses mal, comme pécher ; certes une fois, mais une de trop. Il n’arrivait cependant pas à s’en vouloir car cette étrange après midi avait échappé à sa logique et demeurait un mystère à ses yeux. Il n’avait pas vraiment réalisé ce qui c’était passé, avait-il imaginé ou fut-il vrai qu’il eut trompé sa femme ? Marvin ne savait plus.



© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Ven 5 Avr - 16:42

    Cet homme avait un autre regard que les autres sur ce qui nous entourait, un regard que j'appréciais, il avait cette franchise qui ne ressemblait à aucune autre, comme si pour lui, rien ne pouvait ne pas être dit. Il avait réussi à me faire verser une larme qu'il avait délicatement recueilli sur son doigt. Il était charmant, un parfait gentleman, mais ce n'était pas sa faute, cela venait de moi, je n'étais pas assez forte pour me retenir, mais j'y arrivais de mieux en mieux et c'était déjà une belle victoire pour moi. Est ce que je reverrais un jour mon mari et ma famille ailleurs quand dans l'illusion de la salle des désirs ? Je ne savais pas vraiment. Est ce que je voulais en vérité les revoir ? Là était une grande question. Je ne savais pas si je voulais les revoir et leur pardonner. Mais devais-je les pardonner ? N'étais-ce pas plutôt à eux de me pardonner ces actes que j'avais commis ? Je les avais lâchement abandonnés pour me tuer. C'était un acte remplis d'égoïsme, mais la situation était devenue telle que je n'avais pas pu voir d'autres solutions à ces tracas. Marvin me répondit alors posant une bonne question. Cela serait-il une bonne chose qu'ils reviennent ici après ce que nous avons tous vécus ? Il aurait peur et je pouvais comprendre cela. Aurais-je peur ? Je n'étais pas tellement peureuse mais peut être que oui, j'aurais moi aussi peur, du moins je ressentirais sans doute une certaine appréhension à ce retour. Mais au fond de moi, je savais que je serais heureuse malgré tout ce que mon mari avait pu me faire dernièrement. Mais je ne devais pas trop y penser, nous étions tous mort ici et personne n'était revenue d'entre les vivants pour nous dire ce qu'il s'était passé après le naufrage. Il me regardait avec insistance, il me disait que c'était sans doute mieux qu'ils n'aient pas à faire des cauchemars à propos de ce naufrage que nous avons fait. Il avait sans doute raison, je ne savais pas vraiment à quoi m'en tenir, c'était une question que je ne m'étais pas vraiment posée mais elle avait du sens, sans doute étais-ce mieux ainsi qu'ils soient resté à Southampton. Il me posait toutes ces questions, mais je restais quoi, ne sachant que dire à tout cela. La famille était et resterait un sujet délicat à aborder quoiqu'il arrive, je ne me faisais pas d'illusions à ce niveau. Il me demanda alors si je ne voulais pas parler d'autres choses, comme si nous avions fait le tour du sujet. En fait, j'avais plutôt l'impression qu'il voulait avoir d'autres réponses à d'autres questions comme s'il avait des milliers de questions à poser et qu'il n'avait absolument aucune réponse à celles-ci. Il ne voulait pas me faire de la peine, quelle honorable attention il avait à mon égard. Il se posait donc des questions qui semblaient ne pas avoir de solutions. J'étais un peu perplexe par rapport à cela, mais je le laisserais bien dire ce qu'il voulait. Je répondais néanmoins à sa dernière question.

    " Oui, parlons d'autres choses Marvin. De quoi voulez-vous parler ? J'ai peut être la réponse à certaines questions que vous vous posez, n'est ce pas ? "

    Je le regardais moi aussi avec un petit sourire, comme si je pouvais être la solution à ces nombreuses questions. J'avais presque l'impression de parler à un petit enfant, mais cela ne me dérangeait nullement. Je ne savais pas les questions qu'il se posait, si cela se trouve je n'ai pas la solution miracle, mais peut être que j'aurais des réponses alors après tout, pourquoi ne pas essayer ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mer 17 Avr - 21:24


I'm running around in circles



Son regard azuré observait cette étrange jeune femme. Tout deux souffraient d’une détresse psychologique qui s’opposait. Quand la psychose rencontre la névrose. Elle était cette chose consciente de sa souffrance mais vivant dans la réalité, ses symptômes étaient compréhensibles par la société car ils étaient fonction d’un événement tragique et explcable. Sacha était cette jeune fille atteinte de tristesse de l’humeur, de perte de l’élan vital et de gout, une maladie chronique qui semblait ne déranger personne si ce n’était leur faire ressentir de la peine ou plutôt de la pitié : la dépression. Quant-à Marvin, il était cette chose particulière dont la conscience du soi était perturbée et qui manquait de sens de la réalité, qui de plus refusait d’admettre avoir le moindre problème mental. Ses symptômes comme les délires, les bouffés délirantes et les hallucinations ; n’étaient pas compris par ce monde, il dérangeait, il était cette chose dont on aimerait se débarrasser, cette chose qui faisait peur et que l’on voulait éviter car ce n’était pas sain. Ils s’opposaient, mais ils avaient tout deux mal, mais pouvaient-ils se comprendre ? Marvin l’ignorait, il n’avait jamais beaucoup de réponses aux questions qu’il se posait de toute façon.

Posant son regard sur cette femme, il se sentait assez étrange, c’était comme si son corps tout entier ne savait plus vraiment lui appartenir parce qu’il lui semblait ressentir ce qu’elle sentait, est-ce qu’elle le tenait de la sorte ? Le dément écoutait alors la jeune femme choisir de parler d’autre chose baissant doucement les yeux, il acceptait. Relevant doucement le regard, elle l’invitait à poser les questions qu’il voulait avec un petit sourire tout à fait adorable. Doucement il souriait en observant cette blondinette « Les gens ne savent jamais me répondre... » soufflait-il en la fixant avec la même tristesse qu’elle avait dans son regard de façon inconsciente et indépendante de sa volonté « Peut-être sauriez vous pourquoi ? Ou, est-ce que cette question restera aussi dans réponse ? » Son regard partait sur l’allée où deux dames passaient avec l’intention de chiner un livre, mais apercevant les deux pauvres fous assis à même le sol comme des mendiants elles firent immédiatement demi tour comme si elles venaient de croiser deux pestiférés. Qu’avaient-ils fait de mal ? Il ne comprenait pas... Laissant son regard s’échouer sur le sol, il soufflait d’une voix affaiblie par la douleur et la solitude « Le monde ne sait pas me répondre, il ne voit pas les choses qui me terrifient. C’est comme si j’étais seul à les voir, pourtant elles sont là... Qui voudrait me croire ? Qui voudrait me répondre autre chose, que me dire que je suis fou ? » les yeux sur le sol, il sentait cette douleur l’envahir, une douleur que personne ne saurait jamais comprendre, il devait la garder pour lui seule une fois de plus.




© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 25 Avr - 16:40

    Marvin était quelqu'un que je commençais à apprécier. Il semblait être un peu spécial, mais dans le fond, il semblait être quelqu'un de briser comme je pouvais l'être mais dans un sens différent. Si mon coeur était brisé, c'était autre chose qui semblait être brisé en lui. Je ne savais pas ce qui pouvait l'être chez lui mais cela le rendait spécial à plus d'un titre pour de nombreuses personnes sans qu'on ne sache véritablement pourquoi. Nous avions parlé d'un sujet qui me rendait triste, un sujet qui me concernait trop, nous allions donc changer de sujet, et nous poser sur sa petite personne. Si mon problème était un coeur fragile et émotif, son problème à lui était que personne ne pouvait réponse à ces questions, ces multiples interrogations parce que personne ne voyait le monde comme lui le voyait. Il avait cette innocence en lui qui rendait tout cela encore plus déstabilisant pour la personne qui était en face de lui qui devait répondre à ces quelques questions. Je lui souriais un petit peu, pourrais-je répondre à ces questions ? Je ne le savais pas, mais je ferrais l'effort de lui apporter des réponses concrètes, tout du moins, le plus possible. Je ne sais pas si cela lui conviendrait mais peut être que cela lui ouvrirait les yeux, allez savoir. Cela semblait tellement l'attrister que personne ne puisse répondre à ces questions. Il m'en posa alors une qui me laissait presque sans voix. Comment répondre à cela de façon cohérente et logique ? Pourtant, si j'avais un chapeau j'essayerais de répondre tant bien que mal. Deux femmes apparurent alors dans l'allée où nous étions assis tout les deux sur le sol. Cela ne semblait pas leur plaire puisqu'elles firent demi-tour sans demander leurs restes. Fixant le sol, il me dit que tout le monde le prenait pour fou mais ce n'était pas mon cas.

    " Vous n'êtes pas fou Marvin, vous avez simplement une perception de notre monde différente de la notre. Je suis sûre qu'il existe d'autres personnes comme vous dans le monde, vous ne pouvez pas être le seul ainsi, c'est impossible. Posez moi une question à laquelle vous n'avez jamais eu de réponses. Peut être que je saurais vous dire ce qu'il faut. "

    Oui, peut être que dans le monde il existait d'autres personnes comme lui, même s'il devait être seul sur le navire. Je ne savais pas quoi dire d'autres pour répondre à sa première question et ainsi le réconforter. Mais bon, j'essayais tant bien que mal d'agir de la bonne façon, ce n'était pas simple, je faisais de mon mieux. Le verrait-il ou penserait-il que je ne peux pas répondre à ces questions comme les autres ? Je ne savais pas, je verrais cela bien vite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Sam 4 Mai - 16:34


I'm running around in circles



Lui disait-elle qu’il n’était pas fou juste par pure politesse ou parce qu’elle le pensait vraiment ? Il ne savait plus, elle avait l’air si fragile pourrait-elle alors se moquer de lui ? Il l’observait comme s’il essayait de desceller le signe chez elle qui voudrait juste dire qu’elle mentait, mais il ne trouvait pas. Il avait devant lui une charmante jeune femme qui semblait douce et sincère. Alors i baissait les yeux parce que c’était plus simple, parce qu’on lui avait toujours dit de la faire, pour son bien à ce qu’il parait. Devait-il vraiment les croire ? Il n’en avait pas vraiment envie, il songeait qu’on lui mentait toujours parce qu’il ne comprendrait pas, mais il n’était pas idiot. La réponse de la jeune femme, elle répétait une fois de plus qu’il n’était pas fou ; le qualifiant de différent. C’était assez doux à entendre, un peu comme si pour une fois quelqu’un pouvait le voir comme il était vraiment. Son regard venant se perdre dans celui de la jeune femme, elle était si jolie comment pourrait-il croire qu’elle était malhonnête. D’autres personne comme lui ? Elle l’intriguait à cet instant, c’était impossible ? Alors pourquoi n’avait-il jamais entendu parler de ses gens là ? Et où sont-ils dans ce cas ? Souffrent-ils aussi de la cruauté du genre humain ? Elle l’invitait à la questionner sur ce qu’il voulait, l’observant silencieusement avant d’enfin lui confier la chose suivante « Vous savez Madame je ne sais pas vraiment par quoi commencer... » dessinant doucement un sourire sur ses lèvres assez hésitant avant de se tourner d’avantage vers la jeune femme d’un air interrogateur pour enchainer « Comment pouvez vous expliquer que les gens fassent semblant de ne pas voir les choses qui me font si peur ? Pourquoi est-ce qu’ils disent ne pas entendre les bruits et ne pas voir les ombres ? Alors dans le cas inverse, pourquoi serais-je le seul à voir et entendre ? Ce serait injuste. » C’était tellement étrange d’extérioriser pour la première fois ses doutes... C’était effrayant mais tellement libérateur... « Pourquoi les gens ne font que des choses qui leurs déplaisent ? Pourquoi imposer ce fait aux autres ? Toutes les choses de ce monde me paraissent si étranges... Je n’y comprends rien, aux normes, aux règles... » Se mordant doucement la lèvre, dévoré par l’envie de fuir.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Jeu 9 Mai - 16:16

    Décidément Marvin était vraiment quelqu'un d'imprévisible mais je l'aimais bien. Malgré le fait qu'il soit différent de nous, il semblait être quelqu'un de doux et gentil. Le fait qu'il soit différent voulait-il dire qu'il était fou ? Si la plupart des personnes qui le connaissaient semblé le penser, je n'étais pas de cet avis. Il faut de tout pour faire un monde, et Marvin participait à ce monde à sa façon à lui, percevant des choses que l'oeil de quelqu'un d'autres ne pouvait pas voir. Je lui disais qu'il y avait sans doute des personnes comme lui, il ne pouvait pas être le seul être humain différent de la plupart d'entre nous. Malheureusement pour lui, vu que nous étions morts, il était possible qu'il soit le seul sur ce navire. Mais ce n'était pas important, il ne fut pas le seul, c'était ce qui devait compter le plus pour lui, non ? Alors je l'invitais à me questionner pour essayer de répondre à ces questions. Je m'attendais à tellement de choses de sa part, mais j'essayerais de lui donner des réponses plausibles. Il me dit qu'il ne savait pas par quoi commencer, il ne semblait pas avoir retenu mon prénom puisqu'il m'appelait madame mais ça ne me dérangeait pas le moins du monde puisque mon prénom n'avait pas tellement d'importance finalement, si ? Il ne savait pas s'il devait se confier pleinement à moi ou non, mais cela n'avait pas tellement d'importance, si ? Oui, je me demandais s'il allait me poser les question puis finalement il me donna du fil à retordre tant ces questions était différentes de celles que le commun des mortels pourrait se poser, mais que puis-je y faire ? Je commençais à réfléchir à la première question, essayant de trouver une logique à celle-ci et donc une réponse qui serait en adéquation avec celle-ci. Il voyait donc des choses qui lui faisait peur, mais le reste des humains ne les voyaient pas, il ne comprenait donc pas pourquoi lui pouvait les voir et pas nous. Il avait une vision différente de notre monde à n'en pas douter, c'était pour cela qu'il voyait ces choses. Il devait y avoir une raison scientifique mais je n'y connaissais rien à ce niveau. Pasteur avait découvert le vaccin contre la rage, peut être que ce qu'il y avait en lui était un équivalent, qu'il fallait lui trouver un vaccin ou quelques choses dans le genre. Mais ce n'était pas tout. Il se demandait pourquoi les gens faisaient des choses qui leur déplaisaient grandement, pourquoi il y avait des règles, des normes, tout un tas de choses qu'on imposait aux gens. Si je pourrais répondre dans soucis à ces dernières questions, j'avais un peu plus de mal pour les premières qu'il m'avait posé mais j'allais ouvrir la bouche pour lui dire ce que je pensais de la situation.

    " Nous n'avons peut être pas la même vision du monde qui nous entoure Marvin. Vous arrivez à voir des choses que la majorité des personnes ne peuvent pas voir, c'est un don que vous avez. Nous ne faisons pas semblant, notre oeil, notre oreille et notre esprit ne sont simplement pas capable de voir toutes les choses qui nous entoure, de les entendre, de les interpréter comme vous êtes capable de le faire. "

    Je marquais cependant une pause après avoir dit cela pour bien assimiler ce que je venais de lui car, je parlais de choses que j'ignorais de façon totale, mais après tout, n'étais-ce pas une réponse à ces questions ? Je continuais alors pour répondre à sa deuxième salve de questions.

    " Les gens font des choses qui leur déplaisent, car tout ce qui nous plait n'est pas forcément bon à faire pour nous, pour notre entourage. Ainsi, l'homme a mis en place des règles pour que nous puissions vivre comme il faut même si tout cela ne nous plait pas particulièrement. Ces règles sont faites pour que ce ne soit pas l'anarchie dans le monde, sinon, ce serait très difficile de vivre. "

    Je ne sais pas s'il me comprenait, mes paroles me semblaient presque être philosophique comme je venais de les dire, mais elle reflétaient la parfaite réalité des choses. Je lui faisais un petit sourire, je ne sais pas si ces réponses lui iraient, j'avais fait ce que j'avais pu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   Mer 15 Mai - 22:03

Marvin ne savait pas vraiment comment elle prendrait ses questions, probablement dirait-elle qu’il est impossible de répondre à cette question parce qu’il fallait accepter que les choses étaient ainsi et cela sans se poser de questions. Mais Marvin refusait de se plier à cette réalité imposé, c’était idiot et injuste. Alors la jeune femme lui apportait des explications, elle ne lui répondait pas ce que tout le monde avait pu lui répondre jusque là et ce serait mentir que de dire que cela ne lui avait pas fait chaud au cœur. Elle lui disait ce qu’elle pensait vraiment et cela était plaisant, parce que pour une fois il n’avait pas l’impression de passer pour un illuminé, avoir l’air de déranger, d’être inintéressant... Il ne parlait pas souvent avec les gens, mais avec elle c’était différent, il se sentait assez bien et confiant. Elle le fixait de ses magnifiques yeux avec douceur, ils étaient au sol et personne ne pouvait les voir ou même venir espionner ce qu’ils se disaient. Au fond, il se sentait en sécurité, en dehors de sa cabine c’était assez rare, mais la présence de la jeune femme le rassuré pour une raison qu’il ne saurait vraiment expliquer, elle avait une aura bienveillante et douce et cela l’apaisait tout simplement, il sentait qu’elle ne lui ferait aucun mal. Une vision différente ? Devait-il s’en inquiéter alors ? Etait-ce grave ou dangereux ? Marvin, aurait juste voulu que quelqu’un lui disse voir et comprendre ce qu’il vivait... Mais il savait au fond de lui que jamais une telle chose saurait se produire. Un don ? Doucement il baissait les yeux, elle avait tort pourtant il aurait aimé que cette femme dise juste, mais ce n’était pas une chose bénéfique que ce qu’il vivait, c’était contraignant et douloureux. Il était dans un monde que personne ne voulait voir et encore moins en entendre parler... Il était seul. La solitude n’était pas quelque chose de bénéfique, c’était si dur, c’était si insupportable. Il aurait voulu sortir de la solitude mais il ne le pouvait pas parce qu’on ne voulait pas le comprendre et lui, il n’arrivait pas à faire abstraction de ce qui l’entourait, tout était mélangé et il ne pouvait pas faire de différence entre le réel et l’imaginaire. Tout était là devant ses yeux, peut être que cette fille n’existait pas vraiment... Et s’il lui posait la question, elle lui dirait que si, mais juste parce que c’était ce qu’il voulait entendre et pas forcement la réalité.

Elle répondait avec un peu plus d’aisance à la seconde vague de questions. Il relève son regard vers la jeune femme pour l’observer. C’était assez particulier comme réponse. Doucement il ouvrait les lèvres pour répondre à Sacha « Pourtant les règles sont injustes... Pourquoi serait-ce une bonne chose de se marier ? D’avoir un enfant... D’aller... Non, je trouve ça injuste. » Il avait mal. Doucement il plongeait son magnifique regard dans celui de la jeune femme tout aussi éblouissant, elle était si belle et si triste... C’était injuste cela aussi. « Tout le monde serait tellement heureux si l’on oubliait les règles et que l’on pouvait se regarder... Parce que finalement, les hommes ne font que se piétiner, alors qu’il aurait bien assez de place pour tout le monde. » Doucement il triturait ses doigts avec une pointe d’anxiété, c’était assez étrange, d’habitude on le regardait avec des yeux exagérément ressortis lorsqu’il parlait de la sorte, l’associant presque automatiquement à un fou, mais il ne l’était pas, du moins il se battait pour que l’on cesse de penser cela de sa personne. « Croyez vous que vous seriez si triste si durant votre vie nous n’auriez été forcé de prendre certaines décision juste pour les règles ? Ne pensez vous pas, que parfois les gens seraient bien plus heureux d’écouter leur cœur ? Comment peut-on être heureux quand l’on fait ce que l’on souhaite si c’est pour la suite être rongé de culpabilité de n’avoir obéit aux règles ? » Peut-être poussait-il trop loin son raisonnement, mais il n’avait pas envie de se mentir, de faire semblant d’être d’accord avec tout ce qu’on lui imposait... « Si une règle vous disait que tout ce que vous voyez est faux, que vous n’avez pas le droit de parler de ce qui vous fait peur, que si vous parlez vous seriez punie et que vous devriez tout les jours faire semblant d’être heureuse ; le feriez vous ? Accepteriez-vous tout cela ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm running around in circles ▬ Sacha & Marvin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Who is running Haiti for whom?
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Sacha Farmer [FINNI] [X]
» Sacha K. Brook {OK}
» 07. Girls running wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ ::  :: Pont A :: Salon de Lecture et d'Ecriture-