AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Sam 8 Déc - 18:21


Évènement n°5


« La fin d'un monde, la fin d'une période. »


A la piscine ♦ 02 avril 1913 Depuis les incidents du bal masqué, nulle âme vivante et morte n’a pu voir le Capitaine, il ne se trouvait ni dans sa cabine et dans aucun lieu à bord du Titanic. La dernière personne à l’avoir vu, c’est Georgiana O’Hara, mais cela, c’est une autre histoire. En fait, tous pensaient avec joie, que le Capitaine avait déserté le navire ou encore qu’il était passé de l’autre côté, comme ceux qui disparaissaient derrière la porte blanche. Cette disparition relevait du mystère, mais tous s’en portaient pas plus mal, même si le doute troublait tous les passagers. Pour enfin profiter d’un moment de paix, on avait organisé pour tous, une après-midi festive à la piscine. Certains se baignaient, dans l’eau, profitant de la chaleur harassante qui régnée à bord. Dans des fauteuils en rotin des femmes prenaient le thé, plus loin des hommes fumés et discutés. Les plus jeunes dansaient aux sons de la musique que l’orchestre joué, certains jeunes hommes s’amusaient à montrer qui était le plus fort en s’affrontant dans des courses de natation. Les baies vitrées avaient été ouverte, laissant le loisir à tous de se promener sur un pont où avait été disposé des chaises longues. On ne pouvait pas rêver plus belle après-midi. Paix, sérénité, joie, tout y était pour égayer les cœurs des passagers, mais aussi leur laisser voir un avenir bien meilleur. Mais vous le savez, rien ne se passe comme prévu à bord du Titanic. The Ghost vous le dit ! Même si le Capitaine n’est pas là, vous petites souris, vous ne pouvez pas danser éternellement.

    ▬ Un peu plus d'informations ♦

Ahhh enfin un peu de joie dans ce monde de bruts! Êtes-vous heureux? Pour se premier tour qui durera jusqu'au 22 décembre 2012, vous allez pouvoir vous amuser au bord de l'eau et profiter des festivités organisées par l'équipage. Amusez-vous mes cocos et profitez de votre bonheur.
Pas d'ordre de passage et vous pouvez RP plusieurs fois pour ce tour.


_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Dim 9 Déc - 0:21




L'eau ça mouille!
Sujet de groupe
J’ignore pourquoi j’ai fini par venir ici, moi qui ai une sainte horreur de l’eau depuis le naufrage. Surtout que depuis quelques mois j’évite tout ce qui pouvait s’apparenter à des soirées, diners, réunions mondaines car je ne suis pas idiote, les gens parlent et je n’apprécie guère les commérages surtout lorsque j’en fais l’objet. Mais aujourd’hui j’avais une furieuse envie de reprendre ma vie sociale en main car après tout il ‘y à par que mes amours dans ma vie… Enfin vie, on se comprend. J’ai une famille, des amis et je ne peux pas me permettre de les ignorer simplement parce que je crains le regard de ses vieilles biques. C‘est pourquoi, lorsque j’ai eus vent de cette petite pool party j’ai trouvé là une occasion excellente pour « revenir dans la course » des mondanités du Titanic. Et pour cela je me dois d’être à la hauteur, en suis-je encore capable. Je l’ignore après tout nous verrons bien qui ne tente rien n’a rien après tout.

Je décide d’enfiler mes vêtements d’été et de plage cependant je suis obligée de demander e l’aide à ma chère Margaret pour les dessous qui sont, je dois l’avouer incroyablement inconfortables. Je passe une robe légère vert pâle et un châle blanc cassé ainsi que des gens, tel était le code vestimentaire d’une dame de la haute à notre époque. Pour ce qui est de la coiffure j’opte pour un chignon simple et un très léger maquillage avec deux ou trois gouttes de parfum. Voilà j’étais prête à affronter ce moment de joie et de fête. J’ai un peu peur je l’avoue et avant de partir je me serre un verre de bourbon que je descends cul sec. Depuis quelques semaines j’avais une certaine tendance, malsaine sans nul doute pour une femme de boire de l’alcool pour calmer mes angoisses. Je me regarde une dernière fois dans le miroir en serrant les dents avant de quitter ma cabine et descendant au pont F afin de rejoindre la grande salle d’eau où il y avait déjà quelques personnes. Je les salue avec politesse et en souriant aimablement avant de prendre place sur une chaise en osier alors qu’on me propose une tasse de earl grey. Le bruit de l’eau avait pour habitude de me stresser pourtant, là il y avais une tel bonne humeur entre ces mur que cela réveille en moi beaucoup d’amusement au point que lorsque je suis éclaboussée par mégarde cela me fait rire. C’était une ambiance si bonne enfant que cela me fait presque oublier les problèmes que je ne cesse de provoquer en ce moment.
© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Dim 9 Déc - 0:38

Désinvolture


« Paix? Mais quelle paix réveillez-vous, nous sommes en Enfer! »


A la piscine ♦ 02 avril 1913 Le Capitaine a disparu ? Qui pouvait donc croire à de telle foutaise, un tel homme n’abandonne pas son navire et son équipage comme ça sans rien dire. Depuis la mascarade du bal masqué, l’homme avait disparu. Une réelle paix naissait à bord du Titanic, sans les sourires complaisant et le regard machiavélique du Capitaine, tous paraissaient mieux. Esther se sentait plus vivante, mais elle faisait partie des personnes qui ne croyaient pas du tout au départ du Capitaine. Ce dernier devait être caché, ou sans doute derrière cette mystérieuse porte blanche. Depuis sa seconde mort, la jeune femme était comme obsédée par le Capitaine et voulait par-dessus tout découvrir son secret, cet homme l’intriguait beaucoup trop, si bien qu’elle n’en dormait pratiquement plus. Les évènements du bal n’avaient fait que renforcer son obsession et bien plus encore, la disparition de l’homme. La jeune femme avait fait partis de ceux qui avaient fouillé le Titanic, à la recherche du monstre, mais rien, il n’était sans aucuns doutes, plus à bord. A la suite de cela, elle avait continué à attendre derrière la porte blanche, mais depuis quelques jours, elle avait quitté son lieu de surveillance pour revenir à la vie normale. Cependant, la française n’en restait pas moins sereine. Elle était presque sûre que le Capitaine reviendrait et que cette fois-ci leur existence serait bien pire. Perdue, Esther ne comprenait pas cette mystérieuse obsession pour cet homme, si bien qu’elle s’imaginait par moment folle. Surtout que depuis de nombreuses semaines, elle faisait toujours le même cauchemar, elle au bord d’une falaise, la mer déchainée en dessous, parfois, elle restait là, mais durant les pires moments, elle finissait par tomber dans un vide sans fin. C’était durant ces moments qu’elle se réveillait brusquement, le corps couvert de sueur, les lèvres en sang, après les avoir mordu de peur. Tout cela était mystérieux, était-ce un vieux souvenir, ou qu’un simple cauchemar ? La jeune femme avait beau chercher au tréfonds de sa mémoire vide, elle ne trouvait pas de réponses.

Aujourd’hui, Esther avait quitté son monde de solitude, pour vivre au grand jour. Les membres de l’équipage avaient organisé une journée de sérénité et la jeune femme, après avoir pesé le pour et le contre, s’était décidé à s’y rendre. Sa peur maladive de l’eau l’empêchait pourtant de se rendre au bord de la piscine. La blonde avait bien trop peur qu’une simple glissade ou une bousculade, ne la fasse tomber dans l’eau. Du coup, elle restait sur le pont juste à côté profitant du soleil et de ses rayons qui venaient caresser sa peau de porcelaine. Dans ses mains se trouvaient un livre, Bel Ami, de Guy de Maupassant, un roman français qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de lire durant son ancienne vie. Ce matin, la seconde classe était tombée dessus à la bibliothèque, voulant retrouver un petit bout de France, elle l’avait pris pour mieux se détendre. Elle n’était encore qu’au tout début, s’abreuvant des descriptions de sa tendre Paris à la fin du XIXe siècle. Elle se remémorait sa ville au fil des écrits, au doux son de l’orchestre qui jouait plus loin. La lecture avait toujours été l’une de ses activités favorites, plaisante, elle forgeait les esprits avec les mots. L’auteur de ce roman, Esther le savait particulier, il avait fini par devenir fou à cause de la syphilis. D’ailleurs, il y a peu, la jeune femme avait découvert les folies du Horla, découvrant avec passion, mais aussi avec quelques craintes, la folie qui peut atteindre un homme. Jamais, elle ne voudrait avoir l’esprit troublé et pourtant, elle avait la nette impression de comme le héros et l’auteur de ce roman, elle commençait à perdre la tête, en raison de sa fille obsession du Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Dim 9 Déc - 11:17

La paix durera t-elle?



Un nouveau jour se lève au fond des abysses, une nouvelle journée à bord du paquebot maudit. Un enfer ? Pire que ça… Le Capitaine disparu ? Encore une foutaise, une potion qu’on essaie de nous faire avaler pour nous endormir et taire notre fureur. Il n’était pas idiot, et savait que les passagers allaient commencer à se rebeller. J’avais fais partie de ceux qui avaient traqué le Capitaine. Je lui vouais une haine sans borne, jamais au cours de ma vie j’allais ressentie pareille haine. Comment était-ce possible de ressentir une chose aussi horrible ? Vouloir la mort de quelqu’un, être presque soulagée à l’idée qu’il disparaisse. Jamais, je n’avais pensé comme cela mais la vie nous faisait changer, évoluer. La vie nous apprenait à vivre. Le paraitre, une chose très importante pour moi. Au fond de moi, je voulais être populaire peut-être que d’un côté cela me ramenait à une certaine réalité me rappelant les mondanités de la Belle Epoque. Je n’aimais guère la piscine et pourtant j’étais conviée à festivités organisées par l’équipage. Habillée d’une robe pâle couleur lilas, quelque chose de très fluide, aérien, d’estivale – je me dirigeais vers la piscine, et surtout les cabines. Ma domestique m’aida à mettre ma robe qui m’arrivait au dessus du genou de couleur bleu marine, avec des ancres et des barres. Mes cheveux était relevés en chignon attachés soigneusement par un nœud blanc avec des rayures bleu foncé. Je portais dessous un pantacourt qui m’arrivait juste en dessous du genou avec de la dentelle blanche. Autant vous dire que j’étais au top de la mode !

Je me souvenais quand Mère m’emmenait prendre des bains de mer avec Hélène, il y a des restrictions de taille concernant la tenue de bain. 1912, année où le corps commence à se dévoiler, les périodes Pin-Up apparaissent. Cet univers de mode, et d’interdit me faisait terriblement rêver. Moi, qui avais reçu un enseignement sévère et stricte. J’aurais du faire un mariage de raisons pour enrichir encore plus la famille Cavendish, et lui offrir une plus grande renommée, tout en restant enfermée dans ma grande demeure à m’occuper de mes enfants. Je n’avais pas eut l’occasion de connaitre l’émancipation des femmes, aujourd’hui, j’allais rattraper ce que l’on m’avait enlevée. C’est ainsi que vêtue dans une tenue qui me grossissait et qui était inconfortable, que je sortis de ma cabine. Je ne pensais pas au Capitaine qui avait été au cœur de mes pensées ces derniers temps. Non, là je voulais profiter de l’eau fraiche de la piscine.

Depuis quand ne m’étais-je pas baigner ? La noyade pendant le naufrage ne comptant pas… Longtemps, très longtemps.

Je n’aimais pas vraiment la natation, disons que ce n’était pas l’un de mes centres d’intérêts mais là exceptionnellement, et parce que peut-être je n’aurais plus l’occasion de le faire j’allais me baigner. Je rentrais doucement dans l’eau, et je fis quelques brassées. Je n’étais pas la meilleure nageuse qu’il soit. J’étais juste là pour profiter de l’eau par cette chaleur qui nous abattait, même moi ordinairement frileuse je la ressentais… Je sortis de l’eau quand du monde commençait à rentrer dans la piscine. Maniaque, vous comprendrez que je ne voulais pas être éclaboussée et avoir les cheveux mouillés. Je pris soin de me sécher convenablement, la plupart des gens négligeait cela je ne laissais aucun aspect de mon physique au hasard et me dirigeais vers les fauteuils. Perdue ? Non, j’allais voir ma petite protégée Esther. J’affectionnais la jeune femme tout particulièrement, une complicité (de toujours) c’était installé entre nous, je l’appréciais et c’était réciproque.


    « Esther, comment vas-tu aujourd’hui ? Tu profites de la piscine pour venir te détendre et lire Bel Ami ? » Enthousiasme plus que jamais, dans ce moment de lucidité certain. Je ne le savais pas encore mais je n’étais pas la meilleure personne avec qui devait rester Esther. Si celle-ci commençait à perdre la tête, elle marchait sur mes traces, et là encore cela nous faisait un point commun. Obsédées par le Capitaine, j’avais trouvé en elle une alliée, une petite sœur – quelqu’un qui me comprenait mais quelqu’un que j’allais inévitablement et malgré moi emmener vers le fond. Elle tomberait de cette falaise, comme moi je me jetterais du haut du pont du Titanic dans les abysses sans fins de notre existence.


Deux petites fleurs en perditions, même si elles en avaient pas encore tout à fait conscience. Une obsession commune, un psychiatre commun, des destins qui s’entremêlent. Je savais que je ne saurais pas la seule à bord du Titanic à perdre la raison. Elle était ma protégée, mais finalement la personne dont je devrais protéger Esther c’était bien moi …
Event #5 ¤ La paix durera-t-elle ?
Sujet Commun.
La Piscine.
Pont F.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Dim 9 Déc - 17:37


La paix durera-t-elle ?
Sujet commun
Une nouvelle journée commençait sur le Titanic, une de plus depuis la tragédie, tandis que Rose s’éveillait tranquillement de son sommeil profond, dans sa cabine de seconde classe. Elle se faisait doucement à sa nouvelle vie, mais souffrait de la solitude. Autrefois elle ne passait pas une seule journée sans voir l’un des membres de sa famille, que ce soit sa mère, à l’hôpital où celle-ci avait continué de travailler même après l’arrivée de Rose, son père qui réussissait toujours à trouver du temps pour discuter malgré sa charge de travail, ou ses frères et sœurs avec qui elle partageait tout. Tout ceci lui manquait terriblement, et elle devait à présent se faire à l’idée qu’elle ne les reverrait plus, seulement dans ses souvenirs, et ses nombreux rêves… Rose ne comptait que de rares amitiés sur le paquebot, la principale étant son amie Esther, qu’elle apprenait à connaître un peu plus chaque jour. Mais qu’en était-il d’Elisabeth Cavendish ? Rose ne savait si elle devait la considérer comme une amie. Probablement pas. Leur relation était si floue et compliqué dans l’esprit de Rose, qu’elle se résigna à chercher si oui ou non elle pouvait compter sur elle tant dans ses mauvais jours, que dans ses bons. C’est ainsi que la jeune femme tenta de passer en revu ses connaissances faites sur le bateau, et qu’elle se rendit compte que la solitude était sa véritable compagne.
Elle se leva de son lit, tout en se frottant les yeux, l’esprit un peu brumeux. Aujourd’hui se présentait comme un mauvais jour pour la jeune infirmière. Elle était effrayée à l’idée de passer le reste de sa vie sans aucune compagnie, condamné à arpenter le Titanic qu’elle connaitrait bientôt par cœur. Certes elle avait commise de grosses fautes durant sa vie, mais elle ne voulait pas en pâtir pour le reste de son éternité… La veille, alors qu’elle s’en retournait dans sa cabine, elle entendit un petit groupe de deuxième classe parlé d’une après-midi festive à la piscine pour le lendemain. Rose se remémora la discussion des dames, et prit quelques minutes pour réfléchir. Peut-être devait-elle s’y rendre après tout. Cela lui permettrait de côtoyer de nombreuses personnes, lui permettant d’échapper à son quotidien habituel qui se résume à le passer seul. Déterminée comme elle ne le fut plus depuis longtemps, bien que ce ne soit qu’une après-midi des plus simples, Roses ouvrit sa petite penderie. Elle se devait d’être présentable, et faire bonne impression au reste des passagers. Elle s’en voulait un peu de ne pas s’être rendue au bal masqué. A son grand damne, sa timidité l’avait emporté, tout comme sa fatigue. Elle avait passé sa journée à marcher le long des ponts, et cette promenade dynamique l’avait épuisé. Elle entendit cependant des échos de cette soirée, au sujet du capitaine et de ses multiples fourberies et secrets. Cette fois-ci elle souhaitait se rattraper, et se rendre à cet événement bien plus convivial et simple que le bal. S’intégrer et se fondre dans la masse étaient les maîtres mots de ce que Rose espérait être l’une de ses meilleures journées depuis son arrivée ici…

Ses cheveux tombèrent délicatement sur ses épaules, et elle enfila une légère robe blanche, fluide et confortable, ce bout de tissu qu’elle adorait porter était parfait pour ce qui l’attendait. Tout en relevant sa chevelure brune ondulée, elle s’habilla d’un petit gilet rose pâle qu’elle boutonna. Rose s’empara d’une paire de sandales, et de son sac qu’elle avait préparé. Elle jeta un dernier coup d’œil au miroir avant de sortir de sa cabine dont elle ferma la porte derrière elle. Elle était prête, et d’attaque à affronter le reste des passagers…
D’un pas tranquille et serein, elle gagna le pont F qui abritait la piscine, ainsi que les bains turcs dont elle n’avait pas encore eu l’occasion de profiter. Elle se dirigea vers les vestiaires, et enfila son maillot de bain une pièce qu’elle n’avait portait que très peu de fois. Elle remit sa robe, ne voulant pas encore se baigner, et se rendit près de la piscine. Plusieurs personnes s’y trouvaient déjà, et Rose partit s’installer sur l’une des chaises en osier qui entourait la salle, tout en saluant les personnes qu’elle croisait.
© Belzébuth


Dernière édition par Rose Myles le Mar 1 Jan - 20:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Dim 9 Déc - 22:49


Mary Anne ABBOT & piscine

Le capitaine avait disparu depuis qu'il avait plongé les passagers du Titanic encore plus dans l'horreur de leur situation.
Mary aurait pu être à leur place si Thomas avait été avec elle...Mais ce n'était pas le cas donc elle s'en fichait un peu même si elle devait bien admettre que quitter quelque temps ce fichu paquebot lui ferait du bien! Mais inutile de s'attarder sur un espoir vain...

Comme tous, elle avait été heureuse quand le Capitaine arrêta de donner signe de "vie" et elle avait accepté l'invitation à la piscine. Depuis sa mort, elle était devenue une vraie ermite qui passait son temps dans sa bibliothèque privée...Enfin, elle avait des visites c'était déjà ça. Après avoir mangé légèrement, elle passa à sa chambre pour mettre une robe blanche légère et mit dans son sac un peignoir et son maillot de bain blanc ainsi que son bonnet de douche de la même couleur que son maillot.

Elle parti de chez elle en fermant à clé puis alla jusqu'au pont F pour accéder de la piscine. Elle ouvrit la porte de la piscine et alla au vestiaire où elle se mit en maillot de bain en, très pudique, se cachant derrière la portière de métal de son casier.

Ensuite, elle se fit un chignon rapide un peu sauvage d'où s'échappait ses délicieuses mèches rousses et mist son bonnet. Elle laissa quelques mèches s'échapper de son bonnet cela lui donnait un petit air enfantin qui plaisait.
Elle se mis un peu de brillant sur les lèvres.

Ensuite, elle passa son peignoir bleue clair et attacha sa ceinture. Elle mit ses chaussures, sa robe blanche et sa veste dans son casier qu'elle ferma à clé puis passa la chaine de sa clé autour du cou.

Elle soupira et passa la porte pour aller à la piscine. Il y régnait une certaine chaleur agréable. Elle s'approcha d'une chaise longue et s'installa en enlevant son peignoir et alors qu'elle s'apprêtait à s'asseoir pour se détendre, elle vit Grace DeWitt-Harper. Elle sourit et s'approcha de la jeune fille.


"Grace!" Dit elle d'une voix guillerette "Quel plaisir de te voir!"

Elle était surprise de la voir ici. Elle croyait que son amie avait une peur phobique de l'eau depuis le naufrage. Ce qui était compréhensif, elle avait eu elle même une aquaphobie après le naufrage au point de refuser de sortir.
CODE BY APACHE.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Lun 10 Déc - 0:57


La Paix serait-elle revenue ?



Underco'


Depuis l'épisode tragique du bal masqué, Ambre était restée enfermée dans sa chambre. Elle ne désirait plus sortir ou faire ses promenades sur le pont qu'elle affectionnait tant. Elle ne voulait plus voir personne et s'enfonçait dans cet isolement. Pourtant, depuis qu'elle avait recouvré sa liberté grâce à la mort, elle avait réussi à trouver plus d'entrain à "vivre" d'une certaine manière. Mais elle se retrouvait depuis quelques jours dans cet affreux mutisme d'antan. Ces attitudes de grande absence qu'elle avait quand elle était aux mains des frères Darcy revenaient l'habiter. Ce n'était qu'une demi-vie, comme aujourd'hui. A cet époque, rien ne comptait plus, sa vie elle-même ne semblait plus avoir aucun sens. Puis enfin elle avait retrouvé un soleil dans son existence, une raison de vivre enfin. Dimitri lui avait été rendue, la seule personne au monde qui faisait prendre une réelle valeur à sa vie. Elle ne possédait plus la fadeur de tous ces jours passés, mais elle reprenait un goût exaltant, de bonheur. Mais cela ne pouvait durer. Dimitri lui fut aussi rapidement happé qu'il n'était réapparu. Une seconde fois il lui avait été enlevé, une fois de trop. Chaque jour elle fredonnait ses chants d'enfants dans l'espoir qu'il lui revienne. Il devrait être avec elle et pourtant...

Son existence entière ne semblait prendre que le chemin de la souffrance et obtenir un sens que dans la douleur. Mais pourquoi ? Dieu choisissait-il ceux qui devraient vivre aussi douloureusement ? Et pourquoi offre-t-il la liberté et la vie aux pires hommes comme Edward ? Il avait bien sûr survécu au naufrage. Il irait en Amérique, loin du meurtre de son frère Swan et pourrait vivre dans le luxe grâce à tout l'argent qu'Ambre lui avait fait gagner. Qui décidait de qui souffrirait ? Était-ce aussi le Capitaine ? Ah le Capitaine, quel fléau ! Le diable en personne qui ne cherche qu'à torturer les gens. Lorsqu'il était fait mention de ce abominable homme, la jeune chanteuse ne pouvait s'empêcher de penser à Edward. Un être sans scrupule, vile. Cependant, pourquoi faisait-il cela ? Edward le faisait pour l'argent mais qu'à a y gagner le Capitaine ? Était-ce seulement par pur sadisme ? Un fou parmi les morts ? Enfermée dans sa cabine depuis un temps qui lui semblait infini telle leur éternité de mort, Ambre ne cessait de penser à tout cela, de se poser toujours les mêmes questions et de n'y trouver malheureusement aucune réponse. Ce qui semblait être un homme était désormais devenu sa plus grande peur, elle pouvait supporter plus de désillusions qu'elle n'en avait déjà subis au cours de sa courte vie. Il la détruisait chaque jour un peu plus. Elle voulait qu'il disparaisse.

Puis un jour ce fut le cas. Alors qu'une de ses connaissances sur le bateau était venue s'inquiéter de son absence quelque peu remarquée depuis le bal masqué, elle apprit que le Capitaine avait disparu, et ce, cette fameuse nuit. Ambre n'osa tout d'abord y croire mais la personne ne semblait pourtant pas mentir. Et apparemment, tout le paquebot était au courant. Le Capitaine pouvait-il vraiment avoir quitté son navire ? Peu importe. Cela leur procurerait du repos s'il n'est plus là et surtout cela rassurait la jeune chanteuse. Désormais, elle n'aurait plus besoin de rester cloîtrée dans sa cabine. Les jours qui suivirent, elle se remit du choc du bal masqué, encouragée par l'absence du maître des lieux. Elle sortit enfin de ses appartements et se mêla comme d'ordinaire au reste des passagers. La mort reprenait un cours normal et paisible. Les temps étaient propices et placés sous le signe de la paix. Elle n'était d'ailleurs pas la seule à être rassurée sans le Capitaine à bord. Elle voyait bien que les gens étaient plus sereins.

Elle entendit ensuite parler d'une après-midi festive qui avait été organisée à la piscine pour fêter la soudaine disparition du Capitaine. L'évènement du bal masqué avait-il été son dernier coup fatal ? Toujours était-il que cette idée plaisait beaucoup à Ambre. Sans le Capitaine, elle se sentait d'une humeur un peu plus joyeuse et festive. Et surtout, elle comptait bien remontrer qu'elle revenait enfin parmi les passagers et que sa vie sociale reprenait enfin.

C'est pourquoi, le jour dit, elle décida de se rendre à la piscine. Dans les vestiaires, elle enfila un vêtement de bain, ainsi qu'un peignoir et noua ses cheveux en un chignon quelque peu négligé mais garda sur elle son pendentif d'ambre. Celui de sa mère. Parfois elle y pensait, toujours avec tendresse. Elle savait par les femmes de joie qu'Adeline était une personne formidable. L'aveugle aurait tant aimé la connaître. L'aurait-elle aimée autant que sa mère l'avait aimée alors qu'elle n'était encore que dans son ventre. Ambre caressa délicatement la sève cristallisée avant de se saisir d'une serviette et de sa canne pour se diriger vers la piscine. Là-bas semblait déjà se trouvait une foule de passager dans laquelle Ambre se fraya un chemin. Elle espérait bien que quelqu'un de sa connaissance viendrait à elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Lun 10 Déc - 11:01

« I'm still bleeding »



Après le tragique événement de la salle des désirs, tu t'étais enfermé dans une profonde solitude. Préférant de loin ruminer la peur et la douleur que tu avais ressentie, tout seul. Tu avais fui comme la peste, toutes formes de compagnie. Que ce soit celle de tes proches ou celle de ta tendre Grace. Tu avais été lâche sur ce coup-là. La pauvre avait sans doute cru que tu ne désirais plus la voir, que tu l'avais oublié, que tu avais tourné la page aussi facilement que tu l'avais ouverte. Mais c'était loin d'être le cas. Ton amour pour elle était resté intacte, il s'était même amplifié depuis le jour de votre rencontre. Tu avais tout simplement voulu tenir tes distances pour réfléchir, pour te refaire une santé mentale et physique, de fer. Tu croyais avoir plus ou moins réussi. Mais pour tout te dire, je pense que tu te trouves dans la deuxième proposition. Tu n'avais pas réussi ou du moins très, très peu. Car même si tu essayes de te faire croire le contraire pendant la journée, la nuit tout ce qui s'était passé dans la salle des désirs te revient. Tu revoyais la vision que le capitaine t'avait offerte. Vision dans laquelle tu perdais Grace, tuée par la main de son véritable fiancé : James Jr. Et puis, tu voyais la pauvre Isobel ce tortiller de douleur sur le sol de la salle. Non tu n'avais pas oublié. Et tu étais revenu à ton point de départ lors de ton arrivée sur le Titanic : tu rêvais d'en finir. Je suis navré de te décevoir, mais tu ne le peux guère. Tu es déjà mort et tu ne peux mourir une seconde fois. Du moins si, tu le peux, mais cela ne changera rien à ta situation : tu resteras pour l'éternité sur le Titanic avec dans ton esprit tes pires cauchemars et face à toi la vision de tes rêves : celle où Grace et toi êtes heureux. Mais ne te leurre pas, James Jr est toujours dans la compétition et il ne te laissera certainement pas garder avec toi sa douce fiancée. Il faut dire que je suis des plus étonnées qu'aucune confrontation n'ai eu lieu entre vous deux. Après tout, le Titanic est si petit comparé à la Terre, il faudra bien qu'un jour vous vous croisiez. Et ce jour-là, je compte bien y assister, cela risque d'être épique et même peut-être finir dans le sang, tu ne crois pas ?

Tu avais décidé de te rendre à l'après-midi festive à la piscine. Il te fallait te changer les idées. Discuter avec une autre personne que ton subconscient, sinon, c'était certain tu deviendrais fou de te terrer ainsi dans le silence. Pour l'occasion tu ne t'étais pas cassé la tête comme la plupart des passagers concernant tes vêtements. Aussi simplement que d'habitude tu te vêtis, après tout, tu n'allais pas te mettre en costard pour un moment près d'une piscine, non ? Et puis même, tu n'avais pas tant de choix étant en troisième classe. Tu te regardas une dernière fois dans le miroir. Te trouvant présentable, tu sorti de la pièce où tu avais passé bien trop de temps ces derniers jours. D'un pas quelques peu lasse tu marchas jusqu'au pont F où se trouvait la piscine et l'événement tant attendu par les passagers. N'ayant pas été présent durant le bal et les jours qui le précédèrent, tu ne savais pas encore que le capitaine était introuvable. Avait-il disparu ? Qui sait...Mais il était connu qu'un capitaine ne quittait pas son navire aussi facilement. Alors comment réagiras-tu lorsque tu le découvriras ? Certainement seras-tu heureux, après tout, c'était de sa faute si tu étais dans cet état pitoyable.

Arrivé devant les grandes portes qui cachaient la piscine, tu respiras un bon coup, puis dans un moment de courage tu fis ton entré en arborant un sourire forcé. Après tout, c'était dans ces ensembles de moment où il fallait être heureux ou plutôt paraitre heureux. Tu n'allas pas au vestiaire, car tu avais pris la peine de mettre un maillot de bain sous tes vêtements, même si tu n'étais pas certain de vouloir te baigner. Tu parcourus la pièce du regard, voyant déjà bon nombre de personne présente. Tu en reconnus certaines dont Elisabeth Cavendish qui était en plein discutions avec une seconde classe dont tu ignorais le nom. Ton regard se posa enfin sur les deux jeunes femmes assises près de l'eau : Mary Abbot ta protégée, mais aussi l'une de tes grandes amies et à côté d'elle, la jeune femme que tu avais évité ces derniers temps : ta délicate Grace Dewitt Harper. Tu leur fis un signe de tête, mais rien de plus, ne désirant pas perturber leur échange et surtout ne pas mettre ta belle dans l'embarra avec une approche trop voyante qui aurait suscité des commérages. Commérages qui commençaient déjà à se propager sur le paquebot. Mais heureusement personne pour le moment n'avait de preuve directe concernant votre relation. Tu regardais autour de toi, ne sachant que faire, ni où aller, tu avais peut-être eu tord en décidant de venir.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Jeu 13 Déc - 14:50

    Cela faisait pratiquement une année que le navire avait coulé, nous étions en avril 1913, ce temps m'avait parus si long, une véritable éternité à sombrer dans les limbes de mes pensées toujours si noires. Il y avait eu quelques lueurs d'espoir pour ma petite personne, mais rien qui ne me redonne profondément le sourire malheureusement. Le temps ne passe pas très vite, c'est un fait, mais c'est comme ça. Je me demande à quoi je ressemblerais dans quelques années puisque de toute évidence, nous serons toujours là. Je ne me faisais guère d'illusions à présent mais que pouvais-je y faire ? Rien, c'était tellement déprimant tout cela. Mais le Capitaine semblait avoir disparu après le fiasco du bal masqué, enfin, cela dépends de quel côté l'on regarde. Pour la majorité des passagers cela avait mal fini, mais pour lui, ce fut une belle réussite, donner un peu d'espoir avant de tout vous reprendre, quel carnage. Mais je ne faisais pas partie des plus déçues sur ce coup là, sans doute mon coté défaitiste qui m'avait sauvé pour cette fois. Après la salle des désirs, je doutais de tout ce que faisais le Capitaine et ce n'est pas avec ces derniers évènements que je changerais d'avis. Celui-ci semblait avoir disparu complètement du navire. Où était-il passé ? Je préférais ne pas le savoir, mais il ne faisait pas de doutes qu'il n'était pas si loin que ça.

    J'étais toutefois une jeune femme assez pudique, je n'aimais pas me montrer aux autres, je préférais resté dans mon coin, ne pas attirer l'attention comme d'autres. Je n'étais pas ici pour profiter pleinement du calme ambiant, enfin du calme tout relatif quand même. Il y avait pas mal d'animation à la piscine cette après-midi. Je n'avais pas envie de me baigner cela dit, je n'avais pas pris de maillot de bain avec moi et même si je réussissais à en trouver un, je me sentirais tellement mal à l'aise de dévoiler mes bras et mes jambes. J'avais pris une petite robe, assez légère quand même pour me rendre dans ce lieu et me tenir dans mon coin comme toujours. J'observerais les convives, si personne ne venait me parler comme Anderson la dernière fois. Je ne savais pas s'il était là, mais peut être que si je le voyais, je viendrais l'aborder comme pour finalement continuer notre conversation de façon plus positive peut être. Je m'étonnais moi-même de penser encore à lui, peut être étais-ce bon signe pour moi, ou pas ...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Ven 14 Déc - 2:24

    Après l'épisode du Bal Masqué qui avait été une belle réussite pour ma petite personne, une après-midi piscine avait donc été organisé dans ce magnifique lieu. Ce serait une endroit parfait pour moi, il y aurait de belles jeunes femmes à foison, j'aurais de quoi séduire ces mesdemoiselles sans trop de soucis. Est ce que j'allais me mettre à l'eau ? C'était fort possible oui, en tout cas, sous mes vêtements, il y aurait mon magnifique maillot de bain. Je ne sais même pas pourquoi j'en avais pris un avec moi, peut être parce que je ne prévoyais pas de rentrer à la maison, que j'allais commencer une nouvelle vie à New York, donc j'avais pris le maximum d'affaire avec moi. Ce devait être ça, je n'en doutais nullement. Je me préparais donc simplement à me rendre dans la pièce contenant toute cette eau, nous étions en avril, il faisait beau, et il y avait déjà de nombreuses jeunes femmes présentes, je n'aurais qu'à piocher et jeter mon dévolu sur l'une d'entre elle. Je regardais la pièce, il y avait des jeunes femmes qui se baignaient, d'autres qui bronzaient dehors sur les chaises longues, d'autres qui semblaient ne pas vraiment savoir quoi faire. On m'avait dit à l'oreille que le Capitaine avait disparu parait-il. Encore l'une de ces infâmes ruses pour que nous puissions croire que nous étions ici au paradis alors qu'en réalité, nous étions damnés en enfer. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à lui d'un coup là, il ne me manquait pas le moins du monde pourtant.

    Je décidais donc pour le moment de ne pas mouiller le maillot mais de me rendre dehors pour voir qui serait susceptible de bien vouloir de ma présence, sans que je ne me fasse jeter comme un mal propre. Deux jeunes femmes discutaient autour d'un livre de Maupassant, je ne les dérangerais donc pas. Je faisais toutefois un petit sourire ainsi qu'un petit signe de tête à la douce Elisabeth que j'avais tuée non loin de là. Il y avait d'autres jeunes femmes qui semblaient être là pour parfaire leur bronzage mais elles semblaient être si superficielle que cela ne me tentait pas. Bon, pour le moment, je resterais là à guetter l'horizon, à guetter l'éternité comme si elle allait se finir au nouveau. Je m'amusais à revoir la statue de la liberté à l'horizon, de jour cette fois. Je souriais, sans voir qu'on m'observait dans mon dos. Mais après tout, il y a tellement de regards dans le coin qu'on ne me regardait peut être pas spécialement. Puis, je repensais au mal que j'avais fait dans le coin, dans ces bains turcs à la douce Lizzie. Je la surnommais comme ceci dans mon coeur, comme si elle avait pris une place spéciale, la première que j'avais tué sur ce navire mais sans doute pas la dernière cela dit, c'était un tel plaisir, que j'en profiterais encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Ven 14 Déc - 14:19


La paix durera t-elle?


Deux ombres passaient devant ses yeux, il relevait lentement la tête et suivait les silhouettes de ses deux enfants courir l'un après l'autre en riant. Il reportait son regard pour observer la scène devant lui, la piscine était blindée de monde, les femmes en charmante tenue de baignade profitaient de ce temps radieux, les hommes les observaient et fumaient tranquillement. Marvin se tournait de droite puis de gauche pour se localiser lui-même, assit sur un banc, la chemise entrouverte, il ne savait plus vraiment comment il avait fait pour se retrouver ici. Il se souvenait d'être entré dans la salle à manger, d'être resté devant son assiette pour ne jamais y toucher comme d'habitude, il se souvenait qu'on était venu le rejoindre, que l'on lui parlait sans qu'il ne réponde. On le pensait chagriner de l'absence de Meredith. Il était là, c'était tout. Marshall fixait l'endroit, c'était si coloré, comme si la joie avait regagné le bâtiment, il ne comprenait pas. Il restait silencieux, observait ces personnes heureuse, ses gens insouciants, il les observait sans bouger, sans participer à quoi que ce soit. Il était juste spectateur de cette scène heureuse. Il restait particulièrement silencieux, il sentait que l'on observait sa personne mais il ne bougeait pas, il restait immobile. Qu'attendait-il ? Il songeait qu'il n'y avait rien à attendre, ce n'était jamais que le calme avant la tempête. Marvin changeait aisément de personnalité, se créait un million de monde par jour, s'inventait des phobies plus insupportables les unes des autres, chaque jour était un pas de plus vers sa folie. Et un pas chaque jour pendant l'éternité, dieu seul savait ce qu'il pourrait advenir de lui s'il n'arrivait pas à trouver d'équilibre dans tout ça. Car même s'il n'en avait pas l'air, il était bien plus heureux dans sa folie éternelle.

Puis on venait s'asseoir à coté de lui, encadré par de jeunes adolescentes trempées jusqu'au os, qui ne savaient se contenter de parler pour s'exprimer, hurler était pour ainsi dire leur façon de communiquer. Brisant ainsi l'univers tranquille dans lequel Marvin s'était enfermé, il se levait du banc précipitamment et se tournait vers les trois demoiselles qui se mirent à glousser devant cet homme charmant mais complètement cinglé. C'était un peu comme si tout marchait au ralentit autour de lui, il regardait autour de lui, se retournait à la recherche d'une issue. Il fermait doucement les yeux, le monde tournait sous ses pieds puis il les ouvrait à nouveau. Il percevait un endroit isolé et commençait à se diriger par là. Il se fit bousculer par un deuxième classe qui lui tapotait l'épaule en souriant, le prenant probablement pour un troisième classe vu son comportement des plus étranges au sein de la société et aussi par sa tenue des plus sobres. C'est ainsi qu'il se trouvait assit sur une chaise longue en tailleur, non loin de lui siégeaient des voisines de premières et deuxième classes discutant de livres, de leur mari et également de loisir. Marvin ne comprenait pas vraiment l'intérêt de leur discussion, il était un homme particulièrement secret, il se taisait car il savait que dès qu'il ouvrait la bouche on l'observait étrangement comme s'il s'était mis à parler dans une langue bien étrange. Il repliait ses genoux devant lui et posait ses coudes ceux-ci et fermait ses yeux azurs laissant le soleil caresser son visage mort. Il était calme, il se laissait imprégner de l'ambiance joyeuse et heureuse autour de lui, mais en restant relativement éloigné de cette animation. Seul et à l'écart, c'était au fond la représentation parfaite de ce qu'il était en dedans.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Lun 17 Déc - 17:48

    J'aimais bien ce lieu si spécial à vrai dire. L'eau m'avait toujours attiré, c'est tellement pratique pour dissimulé des corps. La Tamise était pleine de mes crimes, mais même lesté d'un certains poids, les corps remontent à la surface à un moment ou un autre. D'ailleurs, l'une de mes victimes avaient décidé de venir nous rendre visite non loin de chez moi, là, où je l'avais mise. Heureusement pour moi que je ne mets pas tout mes œufs dans le même panier. On avait chercher d'autres corps au même endroit mais il n'y avait rien, vraiment rien. Et puis il y avait Elisabeth que j'avais tué à côté, et puis il y en aurait d'autres sans doute, je m'amuserais bien sur ce navire pour le restant de l'éternité, peut être avec Scarlett d'ailleurs, celle que j'avais croisé dans les cales à la recherche de quelques choses de discret pour tuer son mari. Un personnage haut en couleur, mais elle n'était pas le seule à être spéciale, j'en étais pleinement convaincu. J'étais donc là, à observer ce ciel bleu, ce soleil qui chauffait doucement mon visage, pourtant je le trouvais presque pâle. Sans doute une idée que je me faisais, mais ça m'avait fait rire, comme si le soleil pouvait être pâle. Peut être était-il en berne puisque le Capitaine n'était pas là. Peu importe à vrai dire, la piscine était un lieu où je pouvais grandement observer les personnes, les jeunes femmes esseulées principalement même si elles étaient finalement peu nombreuses en cette après-midi. A croire qu'elles s'étaient données le mot de venir en duo, ou de se retrouver ici pour être à plusieurs. Un homme cependant attira mon attention, il semblait être dans une bulle comme s'il était arrivé ici par hasard. Je regardais en direction de l'intérieur lorsque je le vis, il était assis là, puis deux jeunes femmes mouillées étaient venues le déranger pour qu'il s'en aille vers d'autres cieux. Il était passé à proximité d'Elisabeth et de son amie qui parlaient de leur livre. Il était là, assis, il replia ces genoux, posant ces coudes dessus puis fermant les yeux. Qu'attendait-il exactement ? Je ne le savais mais pour une fois, il m'intriguait plus que tout le reste. Je m'approchais alors discrètement de lui, me mettant sur la chaise longue à côté de lui, il n'y avait personne pour le moment alors j'en profitais pour le sortir de ses songes.

    " Bonjour ! Quelle belle journée, n'est ce pas ? "

    Je ne savais pas s'il me répondrait, je ne l'avais jamais vu ici à vrai dire. De quelle classe faisait-il partie ? Je ne saurais le dire, je ne l'avais jamais vu en 3ème classe pourtant, ces vêtements pourraient le laisser croire, il était habillé assez modestement, sans doute un 2ème classe, ni trop pauvre, ni trop riche pour être dans les échelons des extrémités. J'attendais qu'il réagisse maintenant, mais peut être ne le ferrait-il pas.
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Sam 22 Déc - 18:25

Une après-midi auprès de la piscine


« Une douceur de vivre, qui n'existe plus dans mon coeur. »


A la piscine ♦ 02 avril 1913
Une douce chaleur s’était installée sur le Titanic, ce qui était assez étonnant à bord, pourtant, plus rien n’étonné Mary-Ann, surtout depuis le naufrage. Tant de choses s’étaient déroulés sur ce paquebot, des choses horribles qui vous marquez toujours à vie. Plus triste était encore, quand la vie était une longue éternité. Triste, monotone, tout était long et tout se ressemblait. La mère de famille était bien loin de sa trépidante vie d’actrice. Auparavant, elle avait voyagé, découvert des pays et leurs villes, des choses que n’importe qui ne peut pas voir en une vie. Toute son existence avait été belle, malgré la disparition de l’homme qu’elle aimait et vivre ici pour l’éternité lui donnait l’impression d’une cage dorée. Elle étouffait. Elle avait envie de hurler à chaque instant. Et pourtant, cette magnifique femme restait toujours de marbre, froide, impassible, un sourire bienveillant constamment sur le visage, elle ne montrait rien, tout le contraire de son métier d’actrice où elle devait montrer tout. Canaliser ses sentiments et ses émotions étaient les choses les plus faciles à faire pour elle, le plus dire était de rester de marbre face à ses si beaux enfants. Eux qui resteraient à tout jamais dans leurs petits corps, sans jamais connaître la vie. Egoïste, elle les gardait à elle, les couvant, les protégeant de cette vie qui n’était pas faite pour eux. Mary-Ann ferait n’importe quoi pour ses enfants, elle a même été jusqu’à les tuer au moment le plus critique.

En cette belle après-midi, Mary-Ann n’avait pas résisté aux nombreuses suppliques de ses enfants et tous ensembles, ils se trouvaient à la piscine. Les enfants étaient dans l’eau, en train de s’amuser avec des cerceaux et des ballons en compagnie d’autres enfants. La mère ne pouvait s’empêcher de rire face à leurs pitreries. Elle les aimait tellement et les voir heureux lui réchauffait son cœur qui était alors si noir. Autour d’elle, les gens s’amusaient, certains se baignaient, d’autres discutaient, tous semblaient en paix, alors que le mal avait disparu du navire. La brune avait beaucoup de mal à croire à la disparition de ce soit disant Capitaine. Selon elle, il devait probablement se cacher, préparant un mauvais coup, comme les méchants dans les romans. Assise, sur les fauteuils non loin de la piscine, elle était en compagnie de certaines dames, surveillant ses enfants de peur qu’ils ne leur arrivent un malheur. Mais par chance, ils étaient tous bien entourés, elle n’avait donc aucuns soucis à se faire.
Après quelques temps à parler et à boire du thé, elle se lassa et se leva pour se rendre sur le pont et observer le grand large. L’océan était magnifique, mais pas plus que la terre, New-York lui manquait, même l’Angleterre, la mère de famille ferait n’importe quoi pour revoir un bout de terre, sentir l’herbe sous ses pieds, la vue d’un parc. Tout cela était un vide et faisait de ce Titanic une prison dorée. Je me détournais alors pour voir une jeune femme seule, elle était blonde et paraissait ne pas être dans son élément. Je m’approchais alors d’elle pour lui parler et faire sa connaissance, après tout, ce genre de journées était fait pour les rencontres.

« Vous ne semblez pas être dans votre élément ici. » Disait-elle d’une voix douce et bienveillante.

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Le Fantôme du Titanic
avatar

>
PROFIL♌ Signaux de Détresse : 689
♌ Points : 881
♌ Jour d'embarquement : 12/07/2011
♌ Age du Personnage : Inconnu
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine :
♌ Situation Amoureuse :
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Sam 22 Déc - 23:21


Évènement n°5


« La fin d'un monde, la fin d'une période. »


A la piscine ♦️ 02 avril 1913 Les gens barbotés, discutés, chacun habillés à sa manière plus ou moins classes, plus ou moins à la mode. Tout allait bien, ce 2 avril 1913 était une délicieuse journée aux saveurs de vacances et d'été. L'heure n'était plus aux mauvaises surprises, bien au contraire. Ce n'était plus le moment de faire des rêves illusoires, et de voir New York au loin ... Non. Cette fois-ci, c'était bel et bien la réalité : des dauphins, des dauphins qui nageaient côte à côté avec le Titanic, dans les sillages d'eaux de celui-ci, ils ne faisaient qu'un avec ce paquebot mystique. Ce fut la pudique Sasha Masters restée en retrait près du pont, qui dans un petit cri de surprise prévenu les autres de cette chose impensable et pourtant vraie. La discrète Sasha fut pour quelques instants sous les feux des projecteurs.

« Des dauphins... »

Comment était-ce possible ? Des dauphins ? Ces mammifères marins que bon nombre de passagers n'avaient jamais pu apercevoir, ou pendant la première partie du voyage à bord du Titanic et pour les chanceux ayant déjà naviguaient sur l'Atlantique. Au fond d'eux, les passagers présents à la piscine savaient que ceci était vrai. Une vision céleste de ces créatures qui aiment le contact avec les hommes. Une vision qui réchauffe le coeur des passagers. Joie, gaieté, surprise les passagers sont heureux de cette vision. Même si cela peut paraitre des plus bizarres, aucunes entourloupes du Capitaine cette fois. Cela vous montre que vivre pour l'éternité n'est pas une si mauvaise chose. Non, ce n'est pas un rêve. Non, vous n'avez pas trop bu. Non, le soleil ne vous a pas tapés sur la tête. Admirez le spectacle, il ne pourrait être que de courtes durées mais n'ayez craintes The Ghost veille sur vous, vous ne craignez rien cette fois.

    ▬ Un peu plus d'informations ♦️

Pour ce second tour qui durera jusqu'au 05 janvier 2013, vous devrez aller sur le pont et donc admirez les dauphins qui font l'animation de l'après-midi. Pas d'ordre de passage et vous pouvez RP plusieurs fois pour ce tour.

Profitez-bien de cette vision idyllique tout pourrait bientôt basculer (gentiment, c'est promis ! Parole de The Ghost) un petit tour par {ici} si vous voulez participer encore un peu plus à l'event. Attention, petite indication cet event se déroulera en seulement 4 tours. Donc ne perdez pas votre temps mes sucres d'orges. What a Face



_________________
The Big Boss

© belladone.
The Ghost
Je suis le seul maître de votre destin et je suis aussi bien plus beau que le Capitaine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titanic-ghosts.frbb.net

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Lun 24 Déc - 14:33


"The end of an era. Really ?"

C'est sans sa tenue de bain, mais carnet et stylo en main, qu'Ann-Elizabeth passa les portes de la piscine en cet après-midi ensoleillé, si similaire à tous ceux que les passagers du Titanic connaissaient depuis plusieurs mois. Combien, exactement ? Nul n'était sans doute en mesure de le dire, le paquebot leur faisait perdre la notion du temps, à tous. Pourtant, et à l'inverse de bon nombre de passagers, Ann-Elizabeth ne trouvait pas sa situation inconvenante, bien au contraire. Elle était loin d'être malheureuse ici, libérée des conventions, de la tutelle de son père, en mesure d'aller et venir où elle voulait, quand elle voulait, avec qui elle voulait sans entendre le moindre commentaire.

La brune n'avait pas l'intention de se baigner. Vêtue d'une robe bleue dragée en mousseline, simple mais dont la coupe admirable donnait clairement la mesure de son rang social, une fine chaîne d'argent attachée autour de son cou et ses boucles ramassées en chignon d'où s'échappaient quelques mèches indisciplinées, elle s'assit confortablement sur l'un des transats et observa avec attention la scène qui se déroulait autour d'elle. Des enfants jouaient dans la piscine, sous l'oeil attentif de leurs parents, des amis se retrouvaient. La scène était d'une simplicité touchante ; comme si la disparition du capitaine signifiait le retour à la vie. Libérés de leur angoisse, tous semblaient heureux, joyeux, légers. Comme à son habitude, Ann nota rapidement son point de vue de la scène dans son carnet. Un sourire naquit sur ses lèvres fines : la joie de vivre qui émanait de ceux présents à la piscine étaient presque palpable, terriblement communicative.

Soudainement, une jeune femme blonde qu'Ann n'avait encore jamais vue eut un petit cri de surprise, qui, étrangement, se répercuta dans toute la pièce. Tous se retournèrent vers elle, surpris.


"Des dauphins..."

Des dauphins, vraiment ? Poussée par la curiosité, la lady anglaise se leva et pencha la tête par la fenêtre. La blonde disait la vérité : ses créatures étaient bien là, plongeant gaiement autour du paquebot, comme un signe de vie. Autour d'elle, les cris de joie et hurlements gais et précipités redoublèrent : l'excitation gagnait les rangs des plus jeunes. Partout, les enfants chahutaient encore plus, prenant à témoins leurs parents qui ne savaient vraiment que penser. Etait-ce encore une ruse du Capitaine ? Mais non, le Capitaine avait disparu depuis que Georgiana o'Hara, une troisième classe qu'Ann appréciait beaucoup, lui avait expédié un coup de poing magistral dans la figure. Ann était présente, bien sûr, en retrait, observant de loin la scène, mais elle n'avait pu s'empêcher d'éclater de rire et le féliciter Georgiana par la suite. Evidemment, cette scène s'était retrouvée le soir même retranscrite sur papier. A ce souvenir, la brune recommença à rire. Elle n'était pas malheureuse ici, mais appréciait de voir une jeune femme se rebeller contre l'autorité ; car oui, Ann-Elizabeth était une grande féministe. Un coup de poing de temps en temps, ça ne lui fera aucun mal,s'amusa la lady.

Détachant son regard des dauphins, elle reporta son attention aux gens alentour, essayant de repérer une connaissance.


Dernière édition par Ann-Elizabeth Lockwood le Sam 29 Déc - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Lun 24 Déc - 17:48

Désinvolture


« Paix? Mais quelle paix réveillez-vous, nous sommes en Enfer! »


A la piscine ♦ 02 avril 1913
Seule, cette pauvre victime du Capitaine ne le fut pas bien longtemps. Esther, la jolie blonde aux yeux bleus fut rejointe par Elisabeth, une âme perdue, tout comme elle. Ces deux belles femmes ne se rendaient pas compte de tous les points communs qu’elles avaient. Malgré la différence d’âge, elles naquirent toutes les deux dans une famille riche et rigide. La seule différence, c’était qu’Elisabeth avait survécu, pas Esther qui elle avait fini par sombrer. Fragiles, elles l’étaient toutes deux, le Capitaine en avait fait ses victimes, directement pour l’une, indirectement pour l’autre. L’une protégeait l’autre, telle une grande sœur envers la cadette de la famille. Si Esther avait connu auparavant Elisabeth, il se pourrait bien que son âme n’aurait pas sombré. Cependant, Esther n’avait pas connu ou encore, elle ne se souvenait plus du monde dans lequel elle avait grandi. La beauté des manoirs et des châteaux, la splendeur des fêtes et des repas en famille, la rigidité de l’éducation. Tout cela Lizzy l’avait connu, elle avait grandi dans la lumière, alors que la douce petite blonde avait fini dans une sombre cage à pleurer ses malheurs, à écumer sa folie. L’innocence dans son regard pouvait tromper n’importe qui, mais pas une personne qui connaissait les mêmes tourments. Esther et Elisabeth se comprenaient, sans avoir besoin de parler, seulement avec le regard. Petite poupée blonde brisée, regard perdue, qu’était donc cette petite amnésique, sans souvenirs, sans identité, sans vie. La mémoire et les souvenirs faisaient un être, Esther n’avait plus cela, elle s’était perdue depuis bien trop longtemps.

Allongée sur sa chaise longue, le soleil venait caresser la pâleur de son visage, son livre Bel Ami entre les mains, elle prenait plaisir à redécouvrir un monde qu’elle avait connu auparavant. Elle n’en avait malheureusement plus conscience. C’était la mondanité bourgeoise, les affres de pouvoir, les ambitions des hommes et l’importance des femmes dans une société où elles étaient condamnées à être inférieure à l’homme. A force de découvrir tout cela, Esther se mit à détester cet univers, ce Duroy exaspérant et la naïveté des femmes qui succombent à cet homme. Elle les détestait tous pour leurs fragilités, leurs manigances. Inconsciemment, à travers ce Duroy, elle se mit à haïr l’image même de son père, un homme froid, qui avait tout eut grâce à sa femme, un homme de pouvoir, un manipulateur qui avait toujours voulu le mieux pour lui. Alors qu’elle découvrait ce roman, Elisabeth vint la voir, toujours aussi élégante, toujours aussi belle, mais dont le regard avait un éclat différent, un éclat semblable au regard d’Esther. Cette jeune femme, la jolie française l’avait toujours admiré, elle était si belle, si gentille et généreuse, une femme que toute aimerait devenir.

« Je vais bien et toi ? Demanda-t-elle d’une voix douce. Je n’aime pas vraiment l’eau, mais je trouve le cadre agréable pour venir se détendre et lire. Et toi, comment trouves-tu cette petite fête que l’équipage nous a organisé ? »

La jeune femme était bien contente d’avoir un peu de compagnie, elle s’était montrée tellement asociale dernièrement, que voir un visage amical, lui faisait beaucoup de bien. Alors que la conversation s’était engagée entre les deux amies, une femme se mit à crier « Des dauphins ». Esther se redressa tout de suite de sa chaise longue, mais ne fit pas comme les autres, elle ne voulait pas s’approcher du bord, voir l’eau l’effrayait beaucoup trop. Elle resta là, à regarder les réactions enthousiastes des autres, plus tard, elle irait probablement voir dans un livre, à quoi ressemblait réellement un dauphin.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Lun 24 Déc - 18:57


La paix durera-t-elle ?
Sujet commun
A peine fut-elle assise, que Rose sortit de son sac un bouquin qu’elle avait emmené avant d’embarquer sur le Titanic. Elle lisait très peu, faute de temps. Son travail d’infirmière l’accaparait énormément ce qui l’empêchait de lire. Mais cela ne la dérangeait pas, car soigner les gens, s’en occuper, les écouter, les guérir, était sa réelle passion. Passion qui désormais, lui manquait horriblement. Elle ouvrit le livre, et commença sa lecture. Elle le referma peu de temps après, elle n’arrivait pas à se concentrer, et se dit qu’elle s’y remettrait plus tard. Rose se mit alors à observer les personnes autour d’elle. Certains nageait, d’autres discutaient autour d’une tasse thé, et d’autres encore semblait perdu, et timide. Elle se demanda bien comment les gens l’a percevait, une jeune femme normale ? Gênée ? Intimidée ? Rose sourie, elle voulait se montrer sous son meilleur jour et voulait paraître le plus agréable possible.

La chaise en osier craqua lorsque Rose s’en releva, et posa sur le dessus son sac contenant toutes ses affaires pour l’après-midi. Elle passa ses mains sur le devant de sa robe pour tenter de la défroisser, après avoir laissé son sac sur ses cuisses un peu trop longtemps, lorsqu’une jeune femme à la chevelure blonde laissa échapper un petit cri. Rose releva la tête, tous regardait la demoiselle l’air surpris, se demandant ce qu’elle avait, lorsqu’elle murmura, « Des dauphins… »
C’était la première fois depuis le départ du Titanic que les dauphins se joignaient à eux, et Rose ne voulut manquer cela pour rien au monde. Elle sortit alors, comme la plupart des passagers venus cette après-midi, sur le pont extérieur. Penchée légèrement au dessus de la balustrade, Rose s’émerveillait devant les dauphins, elle n’en avait jamais vu d’aussi près. Un large sourire se dessina sur son visage, qui s’illumina en une fraction de seconde. Quelle crime cela aurait été de ne pas être venu cette après-midi, et de ne pas avoir eu la chance de regarder ces magnifiques dauphins ! Cet instant fit la journée de Rose, plus rien ne pouvait la gâcher à présent. Toutes les classes étaient là, au dessus de la balustrade du Titanic, à observer les dauphins. Rien ne comptait à ce moment précis, ni le rang social, ni même les connaissances, car tout le monde parlé gaiement du sujet qui nous interpellait tous. Cet instant semblait comme figé dans le temps – malgré la situation dans laquelle les passagers se trouvaient depuis maintenant bientôt un an – et semblait redonner à toutes et à tous un souffle nouveau, un regain de vie. C’était en tout cas la sensation que Rose éprouvait, une sensation qu’elle souhaitait garder le plus longtemps possible. Accoudée sur le rebord, elle resta ainsi un petit moment, à les contempler, les yeux brillant, alors que d’autres s’étaient lassés plus vite de ce merveilleux spectacle. Cette journée était à marquer d’une pierre blanche, car Rose ne doutait pas un seul instant, qu’elle resterait parmi les meilleures qu’elle passerait sur le bateau. Les yeux fermés, elle inspira profondément l’air frais qui accompagné ce moment, et tenta de se vider du mieux qu’elle pouvait la tête de toutes ses pensées, car ces minutes font parties des rares, et des précieuses…
© Belzébuth


Dernière édition par Rose Myles le Mar 1 Jan - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Mar 25 Déc - 7:03




L'eau ça mouille!
Sujet de groupe
Le temps était à la fête au pont F d’après ce que j’ai compris le capitaine aurait disparu, dieu soit loué, peut être qu’ainsi nous n’aurons plus à subir ses attaque moral incessantes. Bon je dis cela mais en tout honnêteté je n’ai encore nullement été victime de l’un de ses jeux perfide et sournois. Cependant je sais que bon nombre de passagers ont subit ses attaques et cela les a marqué à vie je suppose. Et dieu sais à quel point je ne souhaite pas être é leur place et que j’espère ne jamais l’être. Ma vie est déjà assez compliquée comme cela, j’estime que je n’ai pas besoin d’aide pour envenimer davantage mes relations sociales !

Lorsque je suis arrivée à la piscine l’idée de me baigner ne m’a même pas effleuré l’eau me panique complétement, je suis venu dans le seul but de ne pas être considérée comme un réel fantôme à bord, j’avais beaucoup de connaissance est d’ami, j’en ai déjà perdu je ne souhaite pas que cela se reproduise, voilà pourquoi je sui venu prendre place sur une chaise longue en osier à peine assise qu’un serveurs viens me proposer une tasse de thé au citron que j’accepte avec grand plaisir en lui offrant mon sourire courtois de femme du monde. Quelques minutes après je vois arriver Elizabeth Cavendish qui se lança à l’assaut de la piscine et fit quelques brasses puis, Mary Abbot ma chère amie ! Un sourire sincère illumina mon visage alors qu’elle venait auprès de moi afin de s’enquérir de ma santé, quelle jeune femme attentionnée
« Comme je suis heureuse de te voir ma chère Mary je me porte à merveille et toi depuis tous ses jour ou je ne t’ai vue ». Il était évident que je n’était point au sommet de ma orme cependant lors des conversation mondaine je me devais d’être en tout point parfait et c’est ce que j’étais. Elle s’installa près de moi pour commencer à bavarder sur les nouveautés qui se sont passée dans nos vies respectives. Oh évidemment dans la mienne, il n’y avait pas grand chose à raconter où plutôt il n’y avait qui pouvais être raconté dans de telles circonstances. Les choses qui bouleversant ma vie en ce moment ne sont pas des sujet qui peuvent être aborder lors d’un fête ou publiquement.

Durant ses minutes passées en la compagnie de Mary je ne fis guère attention aux nouveaux arrivant dans ce lieu humide, sauf un qui galamment vint auprès de nous dans le but de nous saluer avec tout le respect qu’il convient. James, James Parker, mon cœur s’affole dans ma poitrine et je ne peu réprimé un sourire en le voyant. Cela faisait déjà quelques jours que j’avais l’impression qu’il me fuyait.
« Monsieur Parker quel plaisir de vous voir ici. D’ailleurs puisque je vous vois pourriez vous, lorsque vous aurez un moment m’aider à ouvrir mon coffret à bijoux depuis hier matin je ne parviens pas à l’ouvrir, la serrure doit sans doute être grippée » A cela il devait évidemment comprendre que je voulais le voir seul et que c’était urgent je n’aimais pas du cette distance qu’il avait décidé de mettre entre nous depuis ces quelques jours.

Je n’ai cependant nullement davantage de temps pour discuter car un petit cri de surprise retentis sur le pont, celui-ci venait de Lady Masters une seconde classe plutôt discrète c’est donc pour le moins étonnant qu’elle se mette ainsi en spectacle je peux dire. J’échange un regard avec Mary puis nous nous levons ensemble afin de rejoindre le pont d’ou provenait le cris de surprise de la seconde classe. Je regarde pas dessus le bastingage et que vois-je, des dauphin, mon cœur accélère et un sourire attendri réveille mon visage, j’aimais ses animaux lors de mon voyage allé pour Londres j’ai eus l’occasion d’en voir mais de loin et là ils étaient vraiment proche, je me penche un peu pour mieux les observé il y à même un petit nageant aux côté de sa mère. Ce spectacle est des plus attendrissant. Leur façon de nagé est si fluide, un régale pour les yeux j’avais l’impression de voir une production de la compagnie de Ballet de San Francisco.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Mer 26 Déc - 17:59


La paix durera t-elle?


Il y avait tellement de bruit autour de lui, les enfants qui avaient malheureusement trépassés riaient, jouaient, courraient... Les gens semblaient tous plus joyeux les uns des autres, comme s'ils avaient oublié le capitaine. Marvin n'avait jamais vu le capitaine, il avait jusque là jamais assisté aux soirées, aux petites fêtes organisées sur le Titanic, il vivait en marge de tous. Parfois volontairement, il fuyait les autres, il fuyait les gens, il ne voulait pas se retrouver au milieu d'eux, il avait juste peur, surtout des troisièmes classes, il ne supportait pas qu'on le regarde, qu'on le plaigne, il ne voulait rien de tout cela, il ne voulait pas que tous ces gens l'observent sans le comprendre. Alors il était resté tout ce temps dans son coin, on le remarquait à peine. Marvin était si silencieux, il n'osait dire un seul mot, de peur qu'on le traite de fou, encore et encore... Personne ne savait vraiment qui il était, juste le mari de Meredith. Il ne savait pas ce qu'il faisait là, au bord de cette piscine, il ne savait pas vraiment comment il s'était retrouvé ici, n'était-il pas assit à cette table, seul face à son assiette pleine à craquer ? Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait, mais comment aurait-il pu savoir que son lobe de la mémoire instantanée était aussi quelque peu endommagé provoquant quelques fois des amnésies des moments les plus proches ? Il n'aurait jamais pu le deviner, personne ne le pouvait ; alors il s'était mis à croire qu'il était capable de se déplacer par la pensée, ou que quelqu'un le déplaçait sans cesse pour le faire tourner en rond. Quoi qu'il en soit, il ne savait pas ce qu'il faisait là, au milieu de tous, ce besoin d'être à l'écart était plus que perturbé bien qu'il soit dans son coin, recroqueviller, il espérait que personne ne le voit, qu'il soit un fantôme parmi les fantômes.

Une voix masculine se fit entendre, elle était proche de lui. Horriblement proche. Il ouvrait lentement les paupières et se sentait parcouru d'un douloureux frisson du cou aux orteils, il déglutissait avec difficulté et tournait lentement la tête vers la source de ce son qui se voulait... Bienveillant ? Il semblait que sur le front de cet individu était collés les mots « 3e classe » et il en avait suffit pour mettre Marvin sur ses gardes, en pseudo stade de panique, il sentait ses muscles se crisper à la compagnie même de cet individu. Les idées semblaient se mélanger dans sa tête, que devait-il faire ? Ou ne pas faire ? Devait-il fuir ? Et si celui-ci décidait de la suivre ? Devait-il répondre ? D'après ce qu'il avait toujours appris, il fallait en permanence être poli... Mais c'était bien trop compliqué d'être poli. Il ne pensait qu'à s'éloigner et vite. Il entre ouvrait les lèvres, priant pour qu'un son en sorte, un bonjour... Juste ça. Et si... Et si l'inconnu de troisième classe décidait de discuter avec lui ? Marvin était simplement terrifié et dans son regard on pouvait juste lire à quel point il était perdu et désarmé. « Bon... » Commençait-il enfin à souffler, mais il fut coupé par un cri : une petite blondinette s'écriait qu'il y avait des dauphins, se fut l'euphorie la plus totale à bord, Marvin jetait un coup d'oeil à son voisin qui ne semblait pas décidé à profiter du spectacle il semblait accorder tout l’intérêt du monde à Marvin et cela était plus qu’inquiétant aux yeux de Marshall; tous ces gens qui se précipitaient vers le bord, qui courraient... Il les observait puis prenait son courage à deux mains pour déplier ses jambes et se relever enfin, allait-il regarder par dessus bords ? Il se rappelait alors des canots en suspens dans le vide, Meredith lui hurlant de monter et lui... Qui fuyait. Allait-il fuir toute l'éternité ce vide ? Il inspirait et s'approchait à son tour du bord, silencieusement et lentement alors que tous exprimaient leur joie, il osait enfin un regard par-dessus bords et voyait ses bêtes énormes sauter hors de l'eau. Partagé entre émerveillement et terreur, il restait paralysé devant ce spectacle qui animait le bateau, le pauvre diable oubliait presque ce troisième classe qui l'avait abordé quelques instants plus tôt.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Mar 1 Jan - 19:47

Ambre sentait le vent marin et iodé soulever les quelques mèches rebelles qui s'étaient échappées de son chignon. Il caressait délicatement sa peau et elle savourait cette sensation avec bonheur. La mer lui avait toujours plu. Elle réussissait à l'apaiser. Cet infini qui s'étendait autour d'eux lui donnait l'impression qu'elle était enfin pleinement libre. Cette mort était à la fois une prison car elle les enfermait tous à bord du Titanic pour la fin des temps, mais pour la jeune fille, cela était plus une sorte de libération. Elle n'avait jamais été aussi libre que depuis qu'elle était morte, loin d'Edward et de la scène. Seul le Capitaine était l'ombre noir de ce tableau pourtant serein. Mais il ne fallait pas y penser aujourd'hui. Il était absent, parti pour un certain temps dont il fallait chaque seconde car la suivante pourrait être à jamais la dernière.

Ambre rouvrit les yeux sur l'obscurité et s'aidant de sa canne, s'employa à trouver une chaise auprès de la piscine. De là, elle pouvait entendre les gens barboter, discuter et jouer dans l'eau. D'autres se trouvaient aussi assis et sirotaient patiemment les boissons servies tout en contemplant la scène. L'heure était à l'insouciance et la légèreté. Cela était agréable après le terrible épisode du bal masqué qui avait malheureusement anéanti Ambre durant de longs jours. Ce retour à la civilisation lui ferait le plus grand bien. A mesure que l'ambiance alentour prenait possession d'elle, la tension dans son corps et l'ombre dans son coeur se dissipait peu à peu, mais sans disparaître complètement.

La jeune chanteuse allait se faire happer par le sommeil que lui apportait cette plénitude quand tout à coup, une personne attira l'attention de toute l'assemblée. Un cri de surprise retentit près du bastingage, mais il était totalement dénué de peur ou d'horreur. Cela était juste une réelle surprise, quelque peu émerveillée. D'un même mouvement tous se précipitèrent vers les gardes-fous quand la douce voix de Sacha Masters annonça qu'il y avait des dauphins autour du navire.

Sans espoir de les voir, Ambre s'avança tout de même avec le reste de la foule vers les bastingages, s'agrippant à la rampe de métal. Elle pouvait entendre nettement le clapotis de l'eau agitée par ces mammifères qui affectionnaient tant les navires. Sacha avait dit vrai.

L'aveugle eut cependant une moue déçue. Elle n'avait jamais eu la chance de voir des dauphins au court de sa vie et aujourd'hui qu'il y avait enfin une forme de vie autre que celle de ces fantômes, elle ne pouvait les admirer. D'ailleurs cela était bien étrange que des dauphins se trouvent ici. Étaient-ils morts eux aussi ? Ce monde était-il vraiment celui des morts du Titanic ou bien regroupait-il tous les morts au court des siècles ? Ils ne seraient alors plus seuls et elle aurait alors une chance de revoir Dimitri. Cette éventualité gonfla la poitrine d'Ambre d'espoir, car il ne lui restait plus que cela, l'espoir.

La jeune chanteuse se plut alors à apprécier avec délice d'entendre le mouvement de ces mammifères jouant en contrebas et dont ils entendaient tous le chant quelques fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Mer 2 Jan - 19:22

    J'étais donc là à penser à Anderson qui était partie d'un seul coup lors du bal masqué. Mais je regardais l'eau comme si je la voyais pour la première fois alors que bien souvent j'ai regardé cet étendue à perte de vue. Mais aujourd'hui je la trouvais bien différente. Je ne compris pourquoi que quelques instants après, il y avait des dauphins dans l'eau. Mais une jeune femme vint m'aborder alors en me disant qu'elle pensait que je n'étais pas dans mon élément. Cela se voyait tant que cela ? Pourtant, je faisais tout pour être discrète et paraître normal, si la normalité fait partie de notre monde. Je ne voulais cependant pas être asociale avec elle alors je lui répondais simplement.

    " Je ne suis pas trop à l'aise en ce genre de circonstance en effet .. "

    Puis mon attention se reporta à nouveau sur l'eau puis sur la jeune femme. Dans mon cerveau, la réaction fit enfin tilte. Il y avait des dauphins autour de nous alors que je n'en avais jamais vue jusqu'à présent.

    " Des dauphins ..."

    Cela était sortis de ma bouche sans que je ne m'en rende compte mais beaucoup semblaient avoir entendu ce cri de surprise si je puis dire. Beaucoup de personnes regardaient dans ma direction ce qui me fit un drôle d'effet. Je sentis mes joues rougir à vitesse grand V, je n'avais pas pour habitude d'attirer l'attention. De toute façon, personne ou presque ne me connaissait sur le navire. J'avais pu voir quelques personnes que je ne connaissais. Certaines vinrent à mes côtés pour regarder si ce que je disais était vrai afin de voir la beauté de ces animaux marins. Mais personne ne vint me parler des dauphins, chacun était pour ainsi dire dans son coin pour parler de cet émerveillement visuel. La jeune femme à mes côtés me dirait sans doute quelques choses puisqu'elle semblait être là pour faire connaissance, du moins j'en avais l'impression mais peut être qu'elle se focaliserait elle aussi à son tour sur les dauphins. Je pourrais la comprendre, je ne suis pas forcément quelqu'un de très intéressant de toute façon. Je vis alors Ambre dans la foule, la pauvre n'avait sans doute jamais vue de dauphins alors qu'elle n'était pas encore aveugle, elle ne saurait donc jamais à quoi le spectacle ressemblerait. Inconsciemment, je reportais mon attention sur la jeune femme à mes côtés sans avoir entendu le son de sa voix à nouveau. Il ne s'était pas passé énormément de temps pourtant ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Jeu 3 Jan - 23:25

    Cet homme était pour le moins bizarre mais ce genre de chose m'avait toujours attirées. Je ne sais pas pourquoi mais en temps normal, je m'amuse à séduire une jeune femme. Là, j'étais avec cet homme, plus âgé que moi certainement qui semblait être là sans être là, comme ailleurs dans son monde, perdu dans son esprit mais physiquement là, bien présent. L'homme avait essayé de me dire quelques choses, j'avais cru comprendre un "Bon ... " jour ? Peut être, ou alors il n'en avait rien à faire de moi, ce devait être ça. En tout cas d'un seul coup je fus sortie de mes songes, par une jeune femme, une seconde classe que j'avais déjà pu observer au bal masqué notamment mais que je n'avais pas choisie. Apparemment, elle avait vu des dauphins dans l'eau. Cela devait être une bonne blague de sa part, je n'avais jamais rien vue à côté du paquebot depuis notre retour pourtant, j'observais régulièrement l'eau environnante. Je n'avais pas tellement envie de bouger mais l'attitude de ce type me faisait presque froid dans le dos. Il semblait être tellement bizarre. Il était là, puis presque d'un seul coup, il avait osé se lever pour voir le spectacle. Bon, tant pis, il ne semblait pas être très enclin à une conversation. Je me levais donc à sa suite pour me mettre à côté de lui. Il y avait effectivement des dauphins, une belle illusion que le Capitaine devait nous faire croire, encore une fois. Mais peut être que ces bestioles étaient mortes en même temps que le Titanic et qu'elles avaient ressenties le besoin d'apparaitre aujourd'hui aux yeux de tous. Je ne savais pas trop quoi en penser. Mais je détournais déjà mon regard de ces mammifères marins en direction de mon nouvel ami du jour. Je ne l'avais jamais vu avant aujourd'hui. Vu son état, je comprends pourquoi il ne se montre pas en temps normal, mais pourquoi aujourd'hui ? Peut être qu'il avait vu de la lumière et qu'il s'était calé dans un coin pour que personne ne le dérange. Je regardais son visage, et sa réaction vis à vis des dauphins était pour ainsi dire étrange comme tout son être.

    " Alors qu'est ce que vous pensez du spectacle ? "

    Oui, je décidais d'ouvrir la bouche et donc de revenir à la charge. J'avais envie de voir ce que le bonhomme avait dans le ventre pour être dans un état pareil. Je ne voulais cependant pas me montrer hautain ou mal à propos avec cette question, je voulais essayé de faire la conversation. S'il ne me répondait pas, je n'insisterais pas. Il regagnerait sa place de toute façon après cela.
Revenir en haut Aller en bas


ETRE MERE ❧ le plus beau rôle qu'il y a au monde.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Georgiana, Esther & Scarlett
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 1196
♌ Points : 9
♌ Jour d'embarquement : 17/11/2012
♌ Age du Personnage : 35 ans
♌ Profession : Actrice
♌ Crédits : Love
♌ Photo :
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Ven 4 Jan - 13:31

Une après-midi auprès de la piscine


« Une douceur de vivre, qui n'existe plus dans mon coeur. »


A la piscine ♦ 02 avril 1913
Elle se retourna pour voir où se trouvait ses enfants, ils étaient désormais au bord de l’eau auprès de leurs camarades de jeu. Ils étaient heureux, cette journée était parfaite pour les faire plonger dans l’insouciance de l’enfance. Mary-Ann se détourna à nouveau et admira la beauté de l’océan, elle qui enfant avait toujours voulu découvrir l’immensité de la mer, aujourd’hui cette vision la dégoutait. Pourtant cette vision était enchanteresse, mais pour la mère de famille, la mer était comme une gardienne de prison, qui les empêchait tous de recouvrer la liberté. Jamais, elle n’avait autant haïe l’océan que maintenant et pourtant, il en prenait des vies tous les jours. Des pêcheurs disparaissaient, des voyageurs, chaque journée avait son lot de mort, mais pour elle, rien n’était comparable à ce qu’elle vivait en ce moment. Qui avait envie d’une vie éternelle, prisonnier d’un paquebot à la beauté trompeuse ? Personne, mieux valait une mort et passer de l’autre côté que de rester ici, entre deux mondes, sans jamais pouvoir se faire une place dans une réalité.
Mary-Ann se trouvait aux côtés d’une jeune femme, à qui elle n’avait jamais parlé auparavant, d’ailleurs, elle ne se souvenait pas de l’avoir vu un jour à bord. Cette jeune personne semblait effacée, timide voir encore ne pas vouloir se mêler aux autres, même si elle faisait quelques efforts en ce sens. Encore une âme tourmentée, comme il y en avait beaucoup à bord du Titanic. La brune ne pouvait pas lui reprocher cela, même elle souffrait de cette situation ou plutôt de ses actes. Qui pouvait supporter sur le long terme d’avoir assassiné ses enfants ? Personne.

« Je comprends, mais ne vous inquiétez pas, la plupart sont bien plus préoccupés par leurs petites vies que par la vôtre. Regardez-les, ils prennent le thé, se baignent, parlent comme si de rien n’était, alors que nous vivons dans un Enfer permanent. Fondez-vous dans la masse et vous verrez vous ferez partis de leur univers et croyez-moi ce n’est pas si difficile que cela. »

Enfin oui pour elle, rien n’avait jamais été compliqué, Mary-Ann était une actrice connue et si quelqu’un avait au moins été voir un film au cinéma, il avait pu la voir sur un écran. Son visage était connu en Angleterre, mais aussi outre-Atlantique. Pour elle, s’intégrer à la bonne société n’était pas difficile, elle avait la popularité et le nom, alors que cette jeune femme semblait rien avoir de tout cela. En plus, sa timidité n’allait pas l’aider à aller au-devant des gens. Alors qu’elle était en pleine réflexion, il y eut des mouvements dans l’eau, un animal se mit à sauter pour mieux replonger. Un dauphin, puis un autre et encore un autre. Comment cela pouvait-il être possible, dans cet océan, rien ne semblait être vivant auparavant, pourquoi maintenant. La première classe se retourna pour voir ses enfants, ces derniers s’approchaient pour voir ce qui provoquait cette agitation. Mary-Ann les amena à elle, les couvrant de ses bras protecteurs, ils n’avaient encore jamais vu de dauphins, cela serait un beau spectacle pour eux.

_________________

❝MARY-ANN FLEMING❞ ♣️ L'amour plus fort que la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Ven 4 Jan - 17:25

Cela faisait maintenant plusieurs jours que le capitaine restait introuvable, au grand bonheur de presque tous les passagers. L’idée qu’avait eu l’équipage d’organiser un après-midi autour de la piscine était intéressante. Après la déception du bal masqué, tout le monde avait besoin de se détendre un peu, et l’absence du capitaine aiderait plus d’un à profiter de l’évènement, surtout qu’elle ne durerait probablement pas, alors autant en profiter tant qu’il en était encore temps. Tu arrivais sur le Pont F en espérant que la journée se passerait bien et en mettant les doutes sur le capitaine dans un coin de ton esprit, la journée s’annonçait belle et reposante, tu allais en profiter.

Tu n’étais pas un grand admirateur des baignades, trouvant que le temps pouvait être mieux dépensé en temps normal, mais tu appréciais particulièrement de pouvoir regarder les femmes sortant de l’eau, leurs vêtements rendus moulant par l’eau et ne cachant plus vraiment leurs formes. Tu étais en retard, la plupart des invités seraient déjà sur place, mais ça faisait partie de ta manœuvre, se faire attendre, se faire désirer, et faire une arrivée tardive et donc forcément remarquée, tout ça faisait toujours son petit effet sur la gente féminine. Ta tenue était tout ce qu’il y a de plus élégant parmi les tenues de bains existantes, dans les tons noirs pour rester classe, les femmes ne sont pas les seules à faire un minimum attention à soigner leur apparence.

En entrant dans la grande salle de la piscine, tu vis que l’agitation n’était pas centrée sur la piscine à ton grand étonnement. La plupart des passagers étaient en train de regarder sur le pont par-dessus bord et parlaient avec agitation. Etait-ce encore une mauvaise surprise ? Une autre des manœuvres du capitaine ? Attaquer là où on s’y attend le moins ? A la réflexion, les tons des conversations ne collaient pas avec ces hypothèses, les gens semblaient plus heureux et émerveillés qu’autre chose, tu compris vite pourquoi en t’approchant à ton tour.

Des dauphins ! Des dauphins qui nageaient juste à côté du Titanic, semblant l’escorter vers sa destination. Les dauphins étaient des créatures considérées comme pures et innocentes, c’était incroyable d’en voir si près du Titanic, tu comprenais mieux l’émerveillement des autres admirateurs, c’était un spectacle magnifique que plus personne n’avait espéré voir après le naufrage. Peut-être étais-ce un signe que les choses allaient s’arranger ? Tu regardais les dauphins évoluer gracieusement autour du paquebot dansant avec les vagues qu’il créait en avançant, tes pensées se perdant dans les fonds de l’océan, les dauphins redonnaient de l’espoir aux naufragés, et l’espoir était tout ce qu’il restait à certains. Tu avais décidément bien fait de venir à la piscine. Il aurait été dommage de rater un tel spectacle. Te détournant des dauphins, tu te remis en quête de ton objectif initial, regarder les jolies femmes se baigner pour le plaisir de tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   Sam 5 Jan - 1:45

La paix durera t-elle?



Ames perdues. Idées noires. Victimes du destin. Poupées désarticulées. Deux oiseaux que l’on a mit en cage, une dans une cage dorée l’autre dans une cage morne et grise. Si semblable les deux jeunes femmes, si perdue l’une que l’autre. J’étalais ma serviette de bain sur une chaise longue à côté d’Esther, et m’installa près d’elle. J’aimais sa compagnie, c’était surement la personne que je préfèrais par-dessus tout à bord du Titanic. Je la considérais comme une petite sœur. Nous avions le même regard, je me retrouvais en elle. Le courant était passé entre nous, il n’y avait que ça à dire. Moi aussi j’aurais pu sombrer, perdre les raisons dans un asile suite à de multiples tortures de mon esprit. Non, ma famille n’est pas parvenu à me faire flancher peut-être que Mère est tombée dans le coma au bon moment, à l’instant même où tout allait basculer ? De toute manière, plus rien n’avait d’importance. Aujourd’hui, la vie avait changé. Le monde différent. Nous étions des amies de l’au-delà. Tu avais pris l’habitude de t’incruster dans la vie des autres, de les scruter, de briser leurs barrières. C’était facile avec Esther, nous étions pareilles. Ce n’était pas bien, car au fond nous avions un léger grin.

    « Je me porte comme un charme. Oui, c’est vrai que c’est une journée très agréable. La piscine ! Ca change des bals, et puis cela fait du bien de se baigner cela faisait longtemps que je n’avais pas profité ainsi … et bien, depuis le naufrage – le pire bain de toute notre vie sans doute. » Mais la conversation fut vite coupée, Sasha Masters fut surprise de voir des dauphins. Je me levais de ma chaise en un bond. Tout le monde se précipita pour les voirs, mais je remarquais qu’Esther ne bougeait pas. D’un air triste, je me rassis. Je n’allais pas la laisser seule. « Toujours cette peur de l’eau ? Cela t’ennuie si je vais jeter un coup d’œil ? Je reviens tout de suite après, c’est promis. » La curiosité de voir des dauphins était tout de même plus forte. Esther était de toute manière en sécurité, tout irait bien. Dés qu’il pénétra dans la piscine, je ne vis que lui – James Spencer. Majestueux et élégant, je m’arrêtais devant ma chaise longue. Reprends-toi Elisabeth, voyons. Il me faisait tant d’effets ce première classe, ça en devenait horrifiant. Après avoir retrouvé mes esprits, j’allais d’un pas assuré voir Rose Myles. « Bonjour Rose. Bonne journée, n’est-ce pas ? Vous admirez le spectacle ? C’est merveilleux, vous vous en rendez compte, des dauphins je pensais ne plus jamais en voir. » Je vis le regard triste d’Ambre à mes côtés. Je lui pris le bras pour lui signaler ma présence. « Souhaitez-vous que je sois vos yeux ? Que je vous dises ce que je vois ?»


Humeur sociale aujourd’hui, envie de parler à tout le monde, même si je n’étais pas allée vers James. Mais lui viendrait vers moi, forcément. Je l’attirais, ça crevait les yeux. Toujours un petit mot pour Rose, je me sentais tellement fautive et redevable à son égard. Et Ambre me faisait tellement de peine, seule dans son coin, aveugle qui plus est. Elle portait un masque qui lui bandait les yeux, elle n’était pas en mesure d’admirer le spectacle. Cela me faisait beaucoup de peine, la pauvre. C’était l’une de mes peurs de devenir aveugle, ne plus voir les belles choses, la lumière du jour, oublier les couleurs, être vulnérable. Tellement horrible. Je la plaignais, j’étais malade moi, je souffrais intérieurement mais elle aussi surement. Une douleur lente et silencieuse. Je compatissais, et si elle voulait je pouvais être ses yeux au moins pour aujourd’hui, juste pour les dauphins. Une fois, que j’en aurais finie avec le spectacle mari des dauphins, je retournerais auprès de ma camarade Esther. J’avais encore de nombreuses choses à lui dire.

Enfin, s’il n’arrivait rien d’ici là…
Event #5 ¤ La paix durera-t-elle ?
Sujet Commun.
La Piscine.
Pont F.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENEMENT n°5 ♦ La paix durera t-elle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» QUE LA PEUR SOIT ET LA PAIX FUT !
» Repose en paix Mireille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-