AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Dim 11 Nov - 23:03


Retrouvailles après la mort.


« Un mort qu'on abandonne est mort deux fois. » de Marie Lefranc


Sur le Titanic ♦ une semaine après le naufrage
Seule, abandonnée, Georgiana O’Hara regardait au loin l’océan. Voilà une semaine qu’elle était morte, sept jours qu’elle vivait dans la peur de l’avenir. De nombreuses heures où elle se ressassait la nuit du 14 avril 1912. Brisée, elle ne pouvait croire que l’homme qu’elle aimait, l’avait cruellement abandonné sur ce bateau. L’avait-il réellement aimait ? La jolie brune croyait de plus en plus qu’elle avait été manipulée par cet homme, qui n’avait fait que la briser à petit feu. Perdue, elle ne savait plus que penser, mourir à nouveau, se laisser dépérir, mais une petite voix lui disait de ne pas lâcher, que le bonheur n’était pas si loin. Le bonheur ? C’était avec Arthur qu’elle l’avait imaginé, à New-York, là où elle aurait pu devenir danseuse et réaliser ses rêves. Il avait suffi d’un naufrage pour tout briser. Elle n’oubliait pas, elle voyait toujours les images de cette nuit. Elle se souvenait d’elle et Arthur derrière cette grille qui tentait de contenir les mouvements de la foule. Puis, il y avait eu cette ouverture et son fiancé avait fuis sans se retourner. Par la suite, Georgiana avait été complètement hystériques, cédant à la panique et à la peur, elle avait péri sous la grande verrière. Morte noyait. Elle le savait, personne ne trouverait son corps, le Titanic était au fond des océans, comme l’avait décrit les derniers témoins du naufrage. Ce qui dégoutait le plus la jeune femme, c’était qu’elle était morte et qu’Arthur avait survécu. Pourquoi telle injustice ? Le monde était-il si mal fait ? Elle ne comprenait pas, elle s’en voulait de son idiotie, d’avoir cru en cet homme. Jamais elle n’aurait dû quitter Londres et sa famille. A cette heure, ils devaient tous avoir eu connaissance de sa mort. Cette perspective brisée un peu plus son cœur, comment son père allait-il réagir ? Lui qui était si fragile et qui l’aimait tant.

Une larme longea la joue de la jeune femme, seule dans sa cabine. Personne n’avait pu l’en déloger, pas même Bridget, qui tentait tous les jours de lui remonter le moral. Mais Georgiana sombrait à petit feu et rien ni personne ne pouvait changer cela, à part elle. Pourtant, aujourd’hui était un autre jour, après une semaine où elle était restée loin du monde, elle se décida de voir à nouveau le monde. Elle sortit de son lit, puis quitta la cabine. La brune gravit les escaliers et parcourut les couloirs, avant de pousser la dernière porte qui lui montra la lumière du soleil. Elle arriva sur le pont des premières et secondes classes. Avant le naufrage, elle n’aurait jamais pu se permettre de fouler ce pont, mais aujourd’hui, c’était différent, ils étaient tous morts. A cette heure, tous devaient déjeuner, il y avait donc peu de monde sur le pont. Tant mieux, Georgiana ne voulait pas voir trop de monde. Elle fit seule une petite promenade, avant de s’arrêter et d’admirer derrière une rambarde l’océan. Le soleil se reflétait sur les abysses, faisant scintiller les eaux. Pourtant, elle n’oubliait pas que c’était ce même océan qui lui avait retiré la vie. Le froid qu’elle avait ressenti, qui restait toujours ancré dans ses entrailles.
Des larmes coulèrent à nouveaux, elle ne pouvait s’en empêcher. Cette nuit était encore trop marquée en elle, la jeune femme bien trop brisait, envisagée toujours la pire des solutions : la mort. A force de regarder les eaux, elle se disait que si elles lui avaient retiré la vie une fois, cela pouvait bien se faire une seconde fois. Elle était comme hypnotisée par cette eau, mais se donner la mort n’était pas chose aisée. Georgiana avait toujours été une fille battante, qui ne sillait jamais face aux épreuves, mais la solitude qu’elle ressentait, semblait lui être fatale. Elle avait bien Bridget, mais elle la connaissait depuis tellement peu de temps. Pour elle, c’était Arthur sa vie et rien d’autre, aujourd’hui elle n’avait plus rien. A part la danse, mais en ce moment, elle n’avait plus la force de chausser ses ballerines pour accomplir quelques mouvements. Georgie n’avait plus goût à rien, à part à la mort.


_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Lun 19 Nov - 23:11


Retrouvailles Après La Mort.


Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena - Georgie & Lena


© B-NET


Une journée comme les autres à bord du Titanic ... Oui comme les autres ou presque ... Un détail, un tout petit détail de presque rien faisait que ces journées-là n'étaient pas comme toutes les autres.
Après tout, ce détail n'était autre que la mort ! Mais comment être encore là alors ? Amy ne le savait même pas ... une malédiction ? Une punition de dieu mais pour quelle raison ? Tous les passagers ayant péri étaient-ils réellement des pêcheurs ?
Elle voulait bien admettre pour son cas : elle n'avait pas été éperdument amoureuse de l'époux qu'on lui avait choisi et c'était sûrement en cela qu'elle avait pêché mais tous ces autres gens ? Quels étaient leurs crimes ?

Au fond d'elle-même, Amanranth préférait ne pas y penser, c'était trop douloureux de penser à cela. Douloureux de se dire que Niels était plus parfait qu'elle ; parfait au point d'avoir sans aucun doute survécu alors qu'elle était là. Pour elle, il y avait alors deux possibilités : soit il était bien trop parfait pour elle et dans ce cas précis, elle méritait la place qu'elle avait et lui la sienne soit elle s'était voilé la face en ne s'avouant pas et donc en ne lui avouant pas ce qu'elle ressentait pour lui. Mais pour avouer ce genre de chose ... encore faut-il être consciente de ce qu'on ressent et finalement, il était fort possible que Amy l'ignore totalement ...
De toute façon, les dés étaient jetés ... la nature avait décidé que le couple qu'elle devait fonder avec Niels n'avait pas lieu d'être. Au fond d'elle, elle aurait tout de même voulu voir ce que ça aurait donné. Mais tant pis...

Cette nuit-là, elle avait commencé à explorer le navire doucement mais sûrement. Non pour le visiter puisqu'elle le connaissait déjà mais plutôt pour errer telle une âme en peine. Cela lui permettait de réfléchir à tout un tas de choses... A ce qu'elle avait fait jusque là, à ce qu'elle aurait voulu faire par la suite et qu'elle ne pourra jamais faire. Le fait de ne jamais avoir d'enfant ne put que lui effleurer l'esprit et cela la rendit triste. Elle aurait tellement voulu connaitre cette sensation d'avoir une vie qui grandit en soi... Mais maintenant que toute trace de vie avait déserté son corps, ce n'était même plus la peine d'y penser. Elle le vivrait par procuration lorsqu'elle rencontrerait des mères sur le paquebot de la mort ou lorsqu'elle lirait des livres dont les héroïnes auraient cette chance...

Toute à ses pensées, elle n'avait même pas remarqué qu'elle était à présent arrivée sur la promenade des premières et deuxièmes classes. Ses pas l'y avaient mené sans qu'elle le commande véritablement mais ça lui convenait malgré tout. Ce n'était pas comme si cette ballade avait un but précis !
Sans prendre garde à ce qui l'entourait, elle alla s'asseoir sur une chaise longue et prit sa tête entre ses mains, regardant vers l'horizon ou du moins ce qu'il en restait ...
Perdue dans le vague, elle ne remarqua pas de suite qu'une personne se trouvait dans son champ de vision. Quand elle en prit enfin conscience, elle se redressa lentement. Cette personne n'avait pas vraiment l'air d'aller bien. Allez savoir pourquoi mais l'âme d'une sauveuse sans doute, Amy s'en approcha doucement. Il ne fallait pas l'effrayer ; on ne pouvait pas savoir les réactions des gens.
Plus elle s'approchait et plus elle reconnaissait la silhouette de la jeune femme. Il s'agissait d'une de ses amies, une personne avec qui elle avait travaillé et passé de bons moments. Mais elle avait l'air au bord du désespoir. Toujours aussi doucement, elle posa sa main sur le bras de la jeune femme.

« Georgiana !? Est-ce que ça va ? »

Ho bien sûr, elle connaissait la réponse à cette question vu l'état dans lequel elle était mais la poser était la moindre des choses. Et puis, comment entamer la conversation autrement ? Elles ne s'étaient pas revues depuis le naufrage du Titanic et Amy se voyait mal arriver et dire "alors, comment ça se passe depuis qu'on est mortes ?!". Elle laissa sa main sur le bras de Georgie et attendit que celle-ci lui réponde. Elle avait l'air si mal qu'il était hors de question qu'elle la laisse ainsi.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Jeu 22 Nov - 18:46


Retrouvailles après la mort.


« Un mort qu'on abandonne est mort deux fois. » de Marie Lefranc


Opéra de Londres ♦ Hiver 1910
Ils étaient tous en effervescence, le spectacle était pour dans quelques jours et tout n’était pas prêt. A chaque nouvelle mise en scène, c’était la même chose, la troupe prenait du retard, une danseuse était tombée malade, ou bien on manquait de couturière. Georgiana O’Hara couturière de vingt et un an adorait cette ambiance. L’opéra c’était sa vie et même si pour le moment, elle était derrière le rideau, elle le savait, un jour, elle serait sur scène. Son rêve, c’était danser, pas coudre les costumes et les confectionner, mais les porter. Ses mains cousaient le tissu aussi vite qu’elles le pouvaient. Georgiana était rapide, voilà pourquoi on avait accepté cette fille de rien pour se travaille. Rapide et douée, voilà comment on la qualifiait, mais est-ce que tous pouvait imaginer, qu’en plus d’avoir de l’or dans les mains, elle en avait dans les pieds ? La jeune fille regardait curieuse, les danseuses qui avaient déjà revêtus leurs tenus. Au fond d’elle, la brune les jalousée, si elle avait pu naître dans une famille un peu plus riche, elle serait parmi elle. Cependant, la vie en avait décidé autrement et elle devait se contenter d’être couturière et d’attendre qu’une opportunité arriva à elle. Au loin, elle vit celle qui dirigeait toutes ces petites mains : Mrs Marlet. Georgiana n’avait encore jamais rencontré quelqu’un aussi doué dans le stylisme et elle était fière de travailler pour cette personne, qui en plus respectait ses couturières. Contrairement à sa mère, la jeune femme avait la chance de pouvoir faire ce qu’elle souhaitait, ici tout le monde respectait les autres, ce qui n’était pas forcément le cas dans les nobles familles anglaises.

A bord du Titanic ♦ une semaine après le naufrage
Georgiana ouvrit les yeux. La vie autrefois était si belle, elle adorait sa place à l’opéra, les cours de danse qu’elle recevait, sa famille. Malgré les mensonges d’Arthur, elle savait que très vite, elle aurait fini par comprendre et fuir. La vie à New-York n’aurait pas été si difficile, elle aurait pu travailler et elle n’aurait pas été seule. Bridget, l’amie qu’elle s’était fait à bord, lui avait déjà proposé de fuir avec elle, à cause des soupçons qu’elle avait à propos d’Arthur. Oui tout aurait été parfait et ses parents auraient été fiers d’elle. Tout était désormais fini et la voilà maintenant ici, pour l’éternité à bord du Titanic. Une main se posa délicatement sur son épaule, Georgiana se retourna et fut choquée en découvrant cette voix et surtout ce visage qu’elle connaissait si bien. Elle ferma les yeux pour reprendre un peu contenance et les ouvrit. Si seulement cela avait été un mirage.

« Amaranth non pas vous. Disait-elle désolé de constater que la jeune femme était elle aussi morte, comme elle. Je ne savais pas que vous étiez à bord du Titanic… Murmura-t-elle en un souffle. »

La jeune femme ne comprenait pas pouvoir une femme avec un tel rang social ait pu survivre. Les premières classes avaient eu bien plus de facilité pour survivre, non elle ne comprenait pas, surtout qu’Amaranth ne méritait pas une telle mort. C’était injuste, le destin était injuste et prenait ses victimes parmi les gens bons, alors que des pourritures comme Arthur avaient pu s’en sortir. Tout cela n’était pas normal.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Ven 23 Nov - 13:41

Poser ainsi sa main sur le bras de Georgie, voir son visage empli de désespoir ne plu pas à Amy. Oui, elle appréciait cette jeune femme et donc la voir dans un état pareil ne pouvait que lui déplaire. D'autant que ce visage lui rappelait des moments passés, de bons moments dont celui de leur rencontre. Le moment où Amy avait constaté avec quelle efficacité Georgiana pouvait coudre vite et bien. Elle était talentueuse dans ce qu'elle entreprenait et pas une seule seconde elle n'avait regretté de travailler avec elle. Il faut dire que le projet pour lequel elles avaient toutes deux été embauchées n'était pas des moindres... Faire les costumes pour un opéra ... Jamais Lena n'aurait pensé qu'on lui proposerait ça même si elle avait son petit succès. Elle en avait été très fière et aurait tellement aimé pouvoir renouveler l'opération mais à présent ... c'était bel et bien peine perdue ! Dommage... Ne restaient que les souvenirs de cette expérience inoubliable.

Elle ne doutait pas une seule seconde qu'il en était de même pour la jeune femme lui faisant face. Elle avait vu les étoiles dans ses yeux quand elle regardait les danseuses évoluer dans les costumes qu'elles avaient confectionné de leurs mains. Était-ce la danse en elle-même qui lui plaisait tant ou le fait de voir son travail sur une scène sur laquelle des centaines de personnes avaient eu les yeux braqués ? Lena n'en savait rien, elle n'avait pas posé la question, elle se rappelait seulement l'expression sur le visage de la jolie brune. Et son expression du moment présent n'avait clairement rien à voir. Elle était effrayante, troublante, perdue...

Quand elle répondit à la styliste, Georgie eut l'air troublée de voir Amy ici. Elle semblait être plus triste pour Amaranth que pour elle-même. La jeune femme n'avait pas l'habitude de ce genre de chose et cela la troubla un peu. Elle baissa la tête un instant avant de se ressaisir. Elle était venue à l'aide de Georgie, ce n'était pas pour se laisser aller aux moindres paroles !

« Je ne savais pas non plus que vous y étiez. » La main toujours le bras de Georgie, elle tenter de l'attirer lentement vers elle, autant qu'elle le pouvait. « Venez avec moi, ne restez pas ici, ce n'est pas bon et ça ne sert à rien ... vraiment ! »
Et elle avait raison ! Vous avez déjà vu un mort se suicider vous ?
Elle espérait pouvoir retourner avec la jeune femme sur la chaise longue où elle était un peu plus tôt. Si elles pouvaient discuter un peu, ça leur ferait certainement du bien à toutes les deux. Certes, la belle ne savait pas ce qui avait pu arriver à son amie mais elle voulait tout faire pour qu'elle se sente mieux, elle n'aimait clairement pas voir les gens dans cet état. Et à moins d'être foncièrement méchant, qui aimerait ?
Elle avait beau ne pas connaitre Georgiana parfaitement, il n'en restait pas moins qu'elle se faisait du soucis pour elle. Elle ne connaissait pas tout de sa vie mais elle avait le mérite de tenter d'en savoir plus. Elle n'y était après tout pour rien si elles n'avaient pas eu l'occasion d'approfondir davantage avant ça. Si seulement elles avaient pu ne pas attendre d'être mortes pour prendre un moment pour discuter réellement.... Mais ce qui est fait est fait, on ne pouvait pas revenir sur le passé. Et c'était dans ce genre de moment que Lena se rendait compte qu'elle avait été beaucoup trop portée sur son travail...
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Dim 2 Déc - 22:26


Retrouvailles après la mort.


« Un mort qu'on abandonne est mort deux fois. » de Marie Lefranc


A bord du Titanic ♦ une semaine après le naufrage
Les souvenirs étaient bien trop proches, Londres et ses monuments, la vie dans ce petit appartement d’une ruelle sombre, les chants des ouvriers quand ils rentraient de l’usine, tout cela restait et faisait regretter à la jeune femme cette vie maudite. Le plus dur était de ne pas comprendre ce qui avait bien pu se passer. La mort, Georgiana l’avait imaginé autrement, un Paradis et un Enfer, non un Purgatoire infernal qui les condamnait tous. Le Titanic ne devait être qu’un passage, une escale pour une nouvelle vie bien prometteuse. Le fautif : Arthur, cet homme qu’elle avait aimé, mais qui avait manipulé cette douce jeune femme qui ne rêvait que de danse. L’amour, l’anglaise y avait vraiment cru, tout comme à cette nouvelle vie américaine. Dire qu’elle se voyait déjà sur scène à danser encore et toujours, mais aussi avoir un nouveau train de vie. Elle avait rêvé, qu’elle la femme, allée pouvoir offrir une nouvelle vie à ses parents, un confort inestimable pour leurs vieux jours. Quelle naïveté, sa bêtise l’avait enfoncée dans un Enfer perpétuel et probablement plongé ses parents dans un profond désespoir, qu’est-ce que ses parents allaient penser en la sachant morte ? Après une semaine, il était presque sûr qu’ils soient au courant. Les pauvres, ils n’auraient même pas un corps à enterrer, puisqu’elle resterait à jamais prisonnière dans les entrailles du Titanic. Georgiana se dégoutait à imaginer le train de vie qu’Arthur devait mener maintenant. Lui qui était si vantard irait faire la tournée des bars vantant sa survie à bord d’un paquebot, qui à l’extérieur de ce monde devait être mythique. Aurait-il une pensée pour elle, là où il était ? Sûrement pas, depuis qu’elle avait découvert le nouveau visage de cet homme, elle ne le voyait plus que comme un monstre.
Voir Lena ici sur ce pont et morte, tout comme elle, choquait beaucoup la jeune femme, mais elle appréciait tout de même de voir ici un visage amical, de son autre vie. Peut-être que l’avenir serait désormais plus doux. En tout cas, la présence de la jeune femme l’apaisait et calmait son chagrin. Les deux femmes ne se connaissaient pourtant presque pas, elles avaient travaillé ensemble, sans pour autant parler de leur vie et ni faire plus ample connaissance, mais elles avaient partagé de bons moments professionnels, ce qui pouvait rapprocher n’importe qui. Lena l’éloigna alors du rebord et toutes les deux rejoignirent les chaises longues qui avaient été installé là pour que les passagers puissent se détendre. La jeune femme s’assit, Lena en fit de même. Georgiana ne pouvait à ce moment que la remercier pour son geste.

« Je vous remercie, le chagrin n’est jamais bon pour personne, mais parfois, il semble inévitable. » Dit-elle pensive.

La jeune femme n’avait jamais été du genre à se laisser abattre, mais là c’était différent. Elle qui avait toujours eu sa famille pour la soutenir se trouvait seule, comme abandonnée. Il n’y avait pas à dire, les liens du sang étaient toujours les plus forts. Sa famille Georgiana ne se voyait pas vivre sans elle, même quand elle était partie pour New-York, elle se voyait toujours traverses l’Atlantique pour les voir. Mais là plus rien, coincé dans cet endroit, elle n’espérait plus les revoir dans la mort. Ce Titanic était un néant, un trou sans fin, dont on ne pouvait pas en sortir.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Ven 22 Mar - 14:26

HRP : Désolée pour l'interminable attente Embarassed

Amy fut ravie de voir que Georgie la suivit jusqu'aux chaises longues sans broncher et en se laissant faire, n'opposant aucune résistance. Finalement, elle ne voulait peut-être pas réellement se suicider. Peut-être avait-elle simplement besoin d'un soutien, de quelqu'un prêt à l'écouter et Lena était arrivée au bon moment. Et puis ... que donnerait un fantôme se suicidant ? C'était assez étrange comme idée et déroutant à la fois. On ne peut pas mourir deux fois et tenter de la braver n'apporte sûrement rien, pas même le repos à l'âme. De toute façon, bloquée dans cette réalité, comment l'âme pourrait-elle être en paix ?

Georgiana remercia Amy qui se sentit un peu mal à l'aise de cela. Après tout elle n'avait pas fait grand-chose de plus que toute personne normalement constituée et ayant un semblant de conscience.
Pour ce qui était du chagrin, la jeune femme ne pouvait qu'approuver. Inévitable, c'était clairement le mot. Elle se sentait si bête de ne pas avoir vécu les choses à fond, quand ça se présentait. Aujourd'hui elle regrettait de ne pas s'être montrée plus attentionnée et plus ouvert à l'égard de Niels. Quelle sottise. Ils auraient sans doute pu être très heureux ensemble aujourd'hui... Mais ... autant qu'elle le sache, elle faisait partie du monde des morts et lui des vivants. En tout cas, elle ne l'avait encore jamais vu parmi les fantômes du Titanic, il devait y avoir une raison logique et rationnelle à tout cela. Si tant est que devenir un fantôme puisse être rationnel !
Parfois, la belle se demandait si tout cela n'était pas qu'un rêve. Un mauvais rêve dont elle se réveillerait bientôt et où elle serait allongée sur cette même chaise longue, en plein soleil et en vie... Mais elle avait beau se pincer, elle ne ressentait pas cette douleur qui disait que vous alliez vous réveiller.

Mais pour l'heure, elle ne pouvait pas se permettre de défaillir et de penser à ce qu'aurait pu être sa vie si elle avait été différente. Pour l'heure, elle avait un moral à remonter et une amie à réconforter. Autant qu'elle le pourra avec ses petits moyens en tout cas.

« Je ne peux que vous accorder que le chagrin n'est pas bon. Hélas, nous sommes tous voués à passer une éternité à le combattre ! »

Autant le dire, elle n'était pas convaincue du tout que ses paroles soient les bonnes. Mais au moins elle disait la vérité. Oui, toute vérité n'est pas bonne à entendre mais mentir, dans ce genre de situation, n'avancerait à rien... Si le suicide ramenait Georgie sur ce bateau, il faudrait qu'elle se rendre à l'évidence que venait de dire Lena alors autant en prendre conscience de suite, ça évitait des efforts inutiles.
Faisant un sourire aussi compatissant que possible, Amy proposa alors :

« Puis-je aller vous chercher un café ou quelque chose de plus fort pour vous aider à surmonter cette mauvaise passade ? »

Un café fantomatique oui ! Et alors ? Ils continuaient tous à "vivre" à peu près comme si rien ne s'était passé et il n'y avait pas de raison pour que cela change.
Revenir en haut Aller en bas


ADMIN SADIQUEThe body of a woman, but the heart of a lion.
avatar

>
PROFIL♌ Double Compte : Esther Delmas, Mary-Ann Fleming & Scarlett Hamilton
♌ Prénom ou Pseudo : Mari-Jane
♌ Signaux de Détresse : 8567
♌ Points : 20
♌ Jour d'embarquement : 16/07/2011
♌ Age du Personnage : 23 ans
♌ Profession : Couturière & Danseuse à ses heures perdues
♌ Crédits : Mari-Jane
♌ Photo :
RPG
Journal d'un fantôme
♌ Numéro de Cabine : E10
♌ Situation Amoureuse : Amoureuse de Joseph Earnshaw
♌ Présentation:
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    Jeu 28 Mar - 19:52


Retrouvailles après la mort.


« Un mort qu'on abandonne est mort deux fois. » de Marie Lefranc


A bord du Titanic ♦ une semaine après le naufrage
Mourir dans la fleur de l’âge, alors qu’elle avait encore tant de chose à faire en ce bas monde, voilà ce qui peinait le plus la belle Georgiana. Elle avait beau vouloir être forte, là, elle n’en pouvait plus, elle souffrait et ne souhaitait plus rien que quitter cet univers insensé. Pour la jeune femme, elle était morte trop tôt, alors qu’elle avait tant de chose à accomplir encore. Elle rêvait de devenir danseuse, d’être célèbre pour sortir sa famille de la misère, c’était surtout cela qui lui laissé un goût amer dans la bouche. En plus de les laisser dans la peine, ils devraient toujours se battre. Il y aurait désormais un salaire en moins à la maison et une tombe vide sur laquelle ils ne pourraient que pleurer. Elle n’avait même pas pu leur offrir un corps sur lequel ils pourraient composer leur peine, non il avait fallu qu’elle meurt à l’intérieur du navire, n’offrant pas de possibilité à son corps de remonter à la surface. Elle n’était plus rien qu’un tas de chair, condamnait à vivre dans l’océan et surtout une âme qui ne connaitrait jamais le repos. Savoir que d’autres subissaient ce calvaire, cela emplissait le cœur de la troisième classe d’une profonde tristesse. Tous ces enfants, qui ne connaitrait jamais la vie, ces hommes séparaient de leurs femmes ou encore ces personnes seules, sans famille, abandonnait à elle-même. Elle était parmi ces personnes, tout cela à cause de ce maudit Arthur, lui qui l’avait si lâchement abandonné à son triste sort, lui qui s’en était sorti, lui qui allait pouvoir vivre sa vie, sans se soucier d’un naufrage. La brune n’avait même pas la joie de pouvoir le hanter, comme dans ces histoires de fantômes que lui racontaient ses frères. La vérité arriva là, comme une mère en furie qui mettait une claque à son enfant et cette vérité sortie de la bouche de Lena Marlet, une femme pour qui elle avait travaillé. Ils étaient tous condamnés à cette vie ! Il n’y avait pas de retour en arrière, après tout, on avait jamais vu des morts revenir à la vie, c’était impossible, jamais plus Georgiana ne reverrait sa famille, ni reprendre son père dans les bras. C’était la triste réalité, celle de la mort. A l’heure actuelle, elle ne savait pas comment elle pourrait supporter tout cela, il y avait Bridget, mais son amie suffirait-elle à la maintenir au-dessus de l’eau ? Parce que la troisième classe avait comme le sentiment qu’elle finirait par se noyer. En une nuit, elle avait tout perdu et cela ne pourrait pas changer, son rêve ne s’accomplirait pas et elle ne reverrait plus ses proches. Peut-être qu’un jour, elle arrivera à faire le deuil de cette vie, mais maintenant elle n’était pas prête. Pour lui remonter le moral, Lena lui proposa un café ou peut-être quelque chose de plus fort. Avait-elle envie de se noyer dans l’alcool ? Sûrement pas, la belle jeune femme avait vu auparavant les dégâts qu’il pouvait provoquer, même son père avait fini par le devenir, mais seulement à petite dose.

« Un café suffira, je vous remercie Lena pour votre soutient, mais je ne voudrais pas paraître égoïste et vous accabler de mes malheurs, vous devez déjà avoir votre lot de problème. » Disait la jeune femme avec un faible sourire.

_________________


GEORGIANA O'HARA ϟ « La mort n'est que le commencement. » Le coeur brisé, d'une jeune femme de troisième classe.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



>
PROFIL
RPG
MessageSujet: Re: RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena    

Revenir en haut Aller en bas
 

RETROUVAILLES APRES LA MORT ▬ Lena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TOME 1
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Des retrouvailles tragiques...
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GHOSTS OF THE ABYSS ♛ :: Archive RP-